Loisirs

L’écolomag N° 14

Décembre 2009

Neige verte

Fort de son concept de camping nature, Huttopia s’essaye à la montagne avec un nouvel espace implanté en forêt domaniale à l’entrée de Font-Romeu, à 1800 m d’altitude. Le camp Huttopia qui se trouve à 300 mètres seulement des télécabines propose aux vacanciers de séjourner dans des chalets en bois construits dans un réel souci de préservation de l’environnement et comprenant des équipements tels que le chauffage avec des poêles à pellets, des ampoules basse consommation… Pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes, les logements sont entièrement construits en bois non traité. Une adresse à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent combiner ski, activités en pleine nature et hébergement respectueux de l’environnement.

Pour en savoir plus : 04 37 64 22 35 – www.huttopia.com

 

La Norvège ça vous gagne !

Le magazine National Geographic Traveller publie les résultats d’une étude qui met en avant des destinations reconnues notamment pour leur bonne gestion environnementale ou touristique. Gagnant de l’année : les fjords de Norvège. 133 destinations ont été passées au crible pour les destinations durables. Parmi les critères d’évaluation, l’action des gouvernements pour contrôler la pollution, la gestion du tourisme, l’intégrité sociale ou culturelle du lieu, et ce sont les fjords norvégiens qui sont arrivés en tête pour la troisième fois en 6 ans. D’autres destinations ont connu des remontées significatives, grâce notamment à la mise en place d’actions de préservation ou de restauration comme le parc du Serengeti en Tanzanie ou Hué, l’ancienne capitale impériale du Vietnam.

 

Nouvel an dans un Tipi

Les amateurs de grand air et de nature sauvage peuvent désormais passer le réveillon du nouvel an sur le plateau de Beille l’une des stations de ski de l’Ariège pour un séjour destiné aux familles qui mêlent raquettes, balades nocturnes et nuit sous un tipi…Les trappeurs peuvent enfin choisir leur toit pour la nuit entre un tipi, une yourte mongole ou l’igloo construit plus tôt dans la journée. De quoi ravir les enfants et rappeler de joyeux souvenirs à leurs parents.

Pour en savoir plus Tél. 05 61 02 30 70 – www.ariegepyrenees.com
Sources : www.jevoyagedurable.com

 

London : eco-friendly

LondonEn anglais, bio se dit organic et équitable, eco-friendly. Deux expressions à retenir tant elles sont présentes dans les rues de Londres. Capitale de la mode, du shopping et de la fête, Londres a considérablement avancé sur le terrain du développement durable en multipliant les initiatives écolos, permettant aujourd’hui aux touristes de la découvrir en réduisant au maximum leur empreinte environnementale. Un eco-voyage qui commence en train et qui se poursuit à vélo en arpentant les rues animées ! Si l’anarchie vestimentaire et le pop-kitsh sont toujours bien présents dans les boutiques, la tendance écolo commence à gagner du terrain aux quatre coins de la ville. Rendez-vous incontournable de cette fin d’année, la EcoDesign Christmas Fair organisée à la Old Truman Brewery qui se tiendra les 28 et 29 novembre prochain, où vous trouverez de quoi remplir durablement les chaussons de toute la famille.

Sources : www.lemonde.fr ; www.vacancespratiques.com

 

Bon anniversaire
Croq’Nature

En 1985, quand l’association propose les premiers séjours de vacances pour enfants en pleine nature avec pour thème une sensibilisation à l’écologie et une alimentation 100% bio, peu nombreux étaient ceux qui imaginaient que 25 ans plus tard le Bio aurait une telle notoriété. En 1995, quand Croq’Nature propose les premiers voyages de tourisme équitable (créateur de ce label) avec une part importante du prix consacrée à financer des projets de développement locaux, peu nombreux étaient ceux qui pensaient que les grands opérateurs, 15 ans plus tard, en viendraient à parler de tourisme plus responsable. En 25 ans, Croq’Nature, grâce à ses 12 500 voyageurs, a consacré 550 000 euro à financer la création de 12 écoles, de 2 pensionnats, de 3 dispensaires, d’un centre de formation à l’agriculture bio et le creusement de 24 puits. Même s’il s’agit d’une goutte d’eau, un mouvement est en route pour une prise de conscience.

Source : www.croqnature.com

 

L’Ardèche au top

ArdèchesL’Ardèche n°1 du palmarès des départements français de plus en plus écolos… Le troisième palmarès La Vie de «la volonté écologique» enregistre une incontestable avancée des réalisations environnementales. Cette année, 73 départements obtiennent la moyenne contre 67 en 2008. En tête du classement, l’Ardèche avec une note de 17/20 devance l’Aveyron, 2e avec 16,66 et les Alpes-de-Haute-Provence, 3e avec 16,34 sur 20, un beau trio de tête, composé de départements plutôt ruraux, peu urbanisés et situés au sud de la Loire. En queue du classement, la Seine-Maritime, 95e, pour la mauvaise qualité de son air et de son eau. Ce classement des départements français a été établi à partir de six critères : la gestion des déchets, la qualité de l’air, l’agriculture biologique, la qualité de l’eau, les énergies renouvelables et la sensibilité écologique mesurée à partir du vote écologique aux dernières élections. Le palmarès par critère. Énergies renouvelables : l’Aude, pour ses éoliennes. Qualité de l’eau : le Jura, pour son « contrat rivière ». Recyclage des déchets : le Rhône, pour la diminution du volume de ses déchets. Mobilisation politique : le Haut-Rhin, pour son vote écologique. Qualité de l’air : le Gers, pour sa surveillance de la pollution. Agriculture bio : la Loire-Atlantique, pour son soutien à la filière bio. Plus qu’un palmarès, le dossier de La Vie présente un véritable répertoire des bonnes pratiques écologiques et au moment du sommet mondial de Copenhague, montre un mouvement général plutôt encourageant.

Source : Communication & Compagnie – 01 46 67 13 23 – Anne-Sybille Riguidel – Martine Le Caro

 


 

Ton mégot dans la neige

MégotDes millions de fumeurs, qui oublient leur cendrier et balancent leur mégot par terre, y’en a marre ! En 1998, 954 millions de kg de mégots (les filtres) se sont retrouvés partiellement dans les rues et les cours d’eau dans le seul petit pays qu’est la Suisse. Imaginez ailleurs !… Un mégot de cigarette jeté dans la nature sera encore là pendant 12 ans. Un mégot est susceptible à lui seul de polluer 500 litres d’eau, la rendant impropre à la consommation. Il n’est pas rare de trouver, sous chaque pylône de télésiège, pas moins de 30.000 mégots qui s’enfoncent dans le sol. Un m3 de neige est pollué par 1 mégot ; bonne nouvelle quand on pense que l’eau de cette neige ira rejoindre les cours d’eau et les nappes phréatiques ! En s’enfonçant dans le sol, les mégots vont diffuser une partie de leurs composants toxiques. Youpi ! Deux solutions : arrêtez de fumer ou munissez-vous de ces petits cendriers de poche que vous videz chaque soir dans la poubelle !

Sources: OMS, Laboratoire cantonal vaudois.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.