Loisirs

L’écolomag N° 16

Mars -Avril 2010

le coin nature

Quelle terre ?

Avant de commencer à jardiner, il est bon de savoir comment est la terre du jardin, afin de choisir les plantes qui vont s’y plaire. Regardez la terre de près, et observez les herbes sauvages qui y vivent spontanément. Prélevez un échantillon de terre, au moins à 25cm de profondeur, et examinez-la. Si elle est légère, de couleur foncée, avec des restes de débris végétaux, elle est riche en humus. Si elle est blanche et d’apparence crayeuse, elle est calcaire. Malaxez une poignée de terre légèrement humide et laissez-la tomber sur un sol dur. Si elle tombe en restant agglomérée, le sol est riche en argile. Si elle ne s’agglomère pas et s’effrite, le sol est sablonneux. Si la motte s’agglomère mais se brise en tombant par terre, le sol est plus ou moins proche de la terre franche : c’est la composition idéale ! Et là, vous avez beaucoup de chance !

Source : www.botanic.fr

 


 

Calendrier des semis

Mars : Graines potagères : Cressonnette Marocaine, Poivron Jumbo

Mars et Avril : Graines potagères : Aubergine blanche, Aubergine très hâtive, carotte Nantaise, chicon du père Vendi, concombre blanc hâtif, courge jack be little, Courge Pomme d’Or, Cresson Alenois, Courgette Black Beauty, Courgette Gold Rush, Courgette, Grisette de Provence, Laitue à couper Feuille de Chêne, Laitue à Couper Lattughino, Laitue Batavia Reine des Glaces, Laitue Express, Laitue de Pologne, Laitue Pommée, Laitue Pommée Merveille des 4 Saisons, Laitue Pommée Reine de Mai, Laitue Romaine Oreilles du Diable, Laitue Saint Antoise, Laitue Saint Vincent, Melon Petit Gris de Rennes, Pissenlit, Pois Nain Douce Provence, Radis de 18 Jours, Radis Flamboyant, Radis Sora, Stevia Rebaudiana, Tomate Cerise Rouge, Tomate Cocktail Clémentine, Tomate Noire, Tomate Auriga, Tomate Rose de Berne, Tomate, Evergreen, Tomate Poire Jaune, Tomate Moneymaker, Tomate Andine cornue

Graines aromatiques : Aneth Basilic Pourpre, Basilic Citron, Basilic Marseillais, Basilic Cannelle, Ciboule Commune, Ciboule de Chine, Menthe Poivrée, Oseille, Persil Frisé, Persil Plat Géant d’Italie, Sauge Officinale

Avril : Graines potagères : Betterave Ronde, Chou Brocoli, Courge Butternut, Courge Jack O Lantern, Cressonnette Marocaine, Épinard Fraise, Haricot nain Cupidon, Haricot nain sans Fil d’Antan, Haricot nain triomphe de Farcy, Rhubarbe Géante

Graines aromatiques : Basilic, Thé des Jardins, Thym Commun

Source : www.bébé-au-naturel.com

Prendre son vélo où que l’on aille. Pour les passionnés du deux roues, il existe la housse à vélo, pratique en voiture ou en bus. Désormais le vélo peut prendre l’avion grâce à la valise à vélo rigide. Elle existe de toutes les tailles, de toutes les formes, de tous les matériaux, de tous les poids et surtout de tous les prix…

Source : www.triathlonperformance.com

 


 

Le saviez-vous ?

Selon une enquête du groupe J, 68% des personnes ayant un potager le cultive pour le plaisir de faire soi-même et 65% pour retrouver le vrai goût des fruits et des légumes. Source : groupe J

Une nouvelle étude réalisée sur les 69 espèces de poissons d’eau douce du territoire métropolitain révèle que 15 d’entre elles sont menacées de disparition. Source : Muséum National d’Histoire Naturelle

Une exploitation de 100 hectares mêlant arbres et céréales dans le même champ produit autant de bois et de graines qu’une exploitation de 140 hectares les cultivant séparément. Source : planète cuisine guide de l’écogourmand par le WWF aux éditions minerva.

Selon un inventaire remis à Jean-Louis BORLOO, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le Climat, les émissions de gaz à effet de serre de la France sont estimées à environ 527 millions de tonnes équivalent CO2 (MteqCO2) pour l’année 2008, soit une baisse de 0.6 % par rapport à l’année 2007.

Source : Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer

 


 

Pesticides : encore un effort !

Selon l’étude Ecophyto R&D, coordonnée par l’Inra, une réduction de l’ordre de 30% du recours aux pesticides serait possible avec des changements de pratiques substantiels, mais sans bouleversement majeur des systèmes de production. L’étude menée à la demande des ministres de l’Agriculture et de l’Environnement devait identifier les premières pistes d’actions pour répondre à l’objectif du Grenelle de réduire en moyenne de 50% les quantités de pesticides utilisés, si possible d’ici 2018. Selon François Veillerette, président du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF), “ce rapport montre qu’il existe d’importantes voies de progrès pour les différents types de cultures”. Mais, prévient-il, “il y a lieu pour l’Etat de fournir un effort considérable en recherche et développement pour pouvoir mettre au point les méthodes culturales qui permettront de réduire de 50% ou plus l’usage des pesticides, quel que soit le type de culture”.

Source : www.mdrgf.c.topica.com

 


 

Tout au compost !

Savez-vous que vous pouvez mettre dans votre compost, le carton (boîte à œufs, rouleau de papier toilette vide) coupé en petits morceaux ainsi que la poussière de l’aspirateur (et le sac !), les cheveux coupés (également les poils d’animaux) et les rognures d’ongles.

Source : www.tripandtrip.com

 


 

Rubrik’ à trucs

Faire une bouture rapidement

Placez le plant dans un verre d’eau et déposez au fond un morceau de charbon de bois.

Les graines anciennes

Pour savoir si vos graines en sachet sont encore bonnes à planter, versez vos graines dans un bol d’eau. Si vos graines coulent c’est qu’elles sont bonnes à planter.

Un engrais original

Voici pour vos plantes (idéal pour les rosiers) du jardin un engrais presque gratuit et efficace il vous suffit de mettre les peaux de bananes coupées en lanière enterrées au pied de vos plantes. Les couleurs de vos fleurs en seront plus belles.

Source : www.conseils-gratuit.com

Eloigner les limaces

Mettez autour de vos plantes de la cendre, des coquilles d’œufs ou tout autre élément empêchant les limaces de glisser.

Répulsif naturel

Les chiens n’aiment pas l’odeur du vinaigre d’alcool et les chiots celle de la citronnelle.

Source : www.jardinoise.com

Filtrez l’eau de pluie

Disposez un voile (par exemple un vieux rideau fin) sur votre récupérateur d’eau de pluie que vous fixerez avec une chambre à air usagée. L’eau sera ainsi filtrée. Adieu les feuilles mortes, les brindilles et les insectes noyés. Vous pouvez également utiliser un bas en nylon que vous installerez autour de l’arrivée d’eau.

Source : www.binette-et-jardin.com

Arbre blessé

Quand une branche est cassée ou que l’écorce est griffée éviter d’appliquer ses goudrons étouffant, mais badigeonner simplement la blessure de votre arbre avec de la cire fondue. L’écorce va se reconstituer comme si l’arbre avait sécrété sa propre résine.

Source : http://pagesperso-orange.fr/webblop/Astuces.htm

 


 

éco Livre

Les tribulations d’un écologiste ordinaire
de Fred Pearce préface de Yann Arthus Bertrand

Comment sont fabriqués les objets qui nous entourent ? D’où viennent les fruits que nous mangeons ? Quel chemin parcourent les déchets que nous produisons ? En partant à la recherche des fameuses « empreintes écologiques » que nous générons, le journaliste Fred Pearce a parcouru le monde, des forêts tropicales à l’Alaska, du haut des montagnes jusqu’au fond des mines. Ce voyage a ébranlé les préjugés et les idées reçus de cet écologiste convaincu, déterminé à découvrir l’origine du coton de ses vêtements, ou la provenance des grains de son café. Fondé sur cette incroyable expérience, ce livre est une véritable enquête menée au cœur de notre société de consommation, riche en informations sur la production et la fabrication des produits que nous consommons quotidiennement.

Editions La Martinière – 400 pages- 23 €

 


 

L’huile de Neem : une alternative bio

Le Neem (ou margousier) est un arbre originaire d’Inde orientale. Il peut atteindre 20 m de hauteur et peut vivre de 200 à 300 ans. Le Neem produit par ses fruits, ses feuilles, ses feurs et son écorce plus d’une centaine de substances chimiques, dont l’une d’elles (l’azadirachtin) est l’un des bio-insecticide les plus performants. En émulsion avec de l’eau et par pulvérisation, l’huile de Neem sert de fertilisant, de stimulateur de défenses naturelles, de pesticide, d’insecticide et de répulsif dans des cultures légumières, fruitières et forestières. Ses propriétés ovicides et larvicides, lui permettent d’affecter la ponte des femelles de certains arthropodes ainsi que la mue et la croissance des larves, affaiblissant ainsi la résistance de ces insectes. L’huile de Neem n’est pas toxique pour les animaux à sang chaud (vertébrés) et les êtres humains, vendue sous la norme NF-U 42-001. L’utilisation des biopesticides tel que le Neem garantit la salubrité et la production des aliments de qualité répondant aux besoins des consommateurs. Elle permet aussi d’obtenir des rendements optimaux et d’améliorer la compétitivité des produits agroalimentaires tant sur les marchés intérieurs qu’extérieurs. En résumé, l’huile de Neem est une alternative biologique et non polluante largement utilisée dans beaucoup de pays dans le monde pour le traitement végétal des espaces verts et des animaux.

Source : www.yamlys.fr


 

Terre Vivante devient Parc écologique

Depuis plus de 15 ans, le Parc écologique Terre vivante, à 50 km de Grenoble, donne aux visiteurs les outils pratiques pour inscrire l’écologie dans leur vie quotidienne. Le Parc propose vous invite dans le jardin « bancs d’essais et expérimentations », où vous testerez différents outils pour jardiner bio ; dans l’espace habitat, où vous plongerez les mains dans la boite à toucher. Métisse, lin, fibre de bois, liège expansé, plume, laine, chanvre… ; dans le jardin des écoliers, où les enfants font leur marché. Entre légume racine ou feuille, ami ou ennemi, fruit ou graine… ils apprennent à mieux identifier ce qu’ils mangent. LE parc est ouvert à partir du 18 avril et jusqu’au 03 octobre.

Renseignements : info@terrevivante.org ou www.terrevivante.org

 


 

écovacances

 

Aides et découvertes

35° à l’ombre, des dunes de sable aux portes des villages, des chèvres, principales ressources des habitants des villages et au milieu de tout ça, douze lycéens et leur professeur, partis le 12 février dernier, qui accompagnent un groupe de l’association Aides et Découvertes basée à Coublevie (Isère). Depuis 2001, Aides et Découvertes vient en aide au développement des villages de Arham et Diré dans la région de Tombouctou au Mali, en réalisant des projets dans divers domaines (santé, éducation, maraîchage, énergie…) et effectue le suivi des chantiers. Au sein de l’association, les lycéens avec leur professeur, ont élaboré pendant deux années un projet d’électrification des villages. Le voyage leur a permis de concrétiser leur projet sur une semaine et de visiter le pays Dogon la semaine suivante. Une partie des frais du voyage a été redistribuée aux villages accueillants afin de mettre en place des projets communautaires. Ils ont terminé leur voyage par une distribution de vêtements au profit de l’association Finya-ton qui s’occupe d’un orphelinat de Bamako. Pour en savoir plus : Jmrouxsibilon@yahoo.fr ou B2eymard@free.fr

 

Il est beau mon vélo !

Virgile Charlot, 25 ans, diplômé en sciences politiques et en finance, est parti début février pour une traversée France – Afrique… à vélo. Partant de Briod (Jura) pour arriver à Cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud), cette expédition s’étend sur 22.000 km à travers 23 pays. Ses objectifs : réaliser un film documentaire sur la roue et les changements qu’elle a apportés aux populations, photographier et écrire un livre d’aventure. Parmi le matériel indispensable que Virgile Charlot emporte avec lui, une grosse part est dédiée à son déplacement à vélo : compteur, dérive-chaine, patins de frein, pédales de rechange, etc. Dans sa remorque mono-roue de 90 l et ses sacoches étanches de 40 l, filtre à eau et moustiquaire ainsi que les incontournables outils pour son documentaire : ordinateur portable, caméra, cassettes, micro, appareil photo et panneau solaire.

Source : www.actu-environnement.com

 


 

Le saviez-vous ?

90 % des Français attendent de leurs vacances un contact avec les populations locales, 80 % d’entre eux estiment que le respect de la nature est primordial. Sondage TNS Sofres/Voyages-sncf.com, 2009

 


 

éco Livre

Le Rythme de l’âne de Mélanie Delloye

Domestiqué avant même le cheval et riche figure de la littérature ou de l’histoire, l’âne est un formidable compagnon de voyage. Attachante, sobre, résistante, cette bête de bât aux yeux tendres offre au marcheur itinérant à la fois le moyen de s’affranchir de son bagage et des difficultés du terrain, et la chance de percevoir l’espace autrement, à un autre rythme. Le voyage en compagnie d’un âne devient ainsi une autre forme de dépaysement, où l’animal, de fidèle auxiliaire, devient parfois un merveilleux complice, et un sésame pour rencontrer les habitants d’une région ou d’un pays. Alors, le randonneur s’attire la sympathie des passants et des enfants, et, sur les chemins du monde, réveille le souvenir de l’antique connivence entre l’homme et cet animal. Editions Transboréal – 96 pages- 8€

 


 

A l’arbord… Arbre !

Activité dédiée à tous les enfants et à ceux qui le sont restés : dès le retour des beaux jours dans les Hautes Alpes, on grimpe aux arbres ! Fondée sur une technique éprouvée, entourée de grimpeurs chevronnés, les terriens que nous sommes quittent tranquillement le sol pour atteindre lentement la cimes des arbres. Là, ils apprennent à se déplacer, à observer la vie qui niche au creux des branches, à écouter, à respirer… Et pour profiter de l’expérience jusqu’au bout, ils s’installent confortablement dans des hamacs accrochés au milieu des feuillages et s’endorment pour une nuit inoubliable… Adaptée au plus grand nombre, cette version douce de l’accro-branche se fait dans le plus total respect des arbres « grimpés ».

A tester sans tarder. Source : www.jevoyagedurable.com

 

Tao m’a dit

Tao est un mini-guide ultra pratique à glisser dans la poche, au contenu complet et de qualité pour voyager durable en dehors des sentiers battus. Rédigé par des experts de la destination qui vous proposent des solutions « petits budgets » comme des adresses plus chics. Un guide 100 % tourisme durable dans le respect de la planète et de ses habitants. Toutes les adresses sont testées et choisies avec soin pour leurs efforts en faveur de l’environnement, de la culture et de l’économie locale. Vous y trouverez des conseils et pistes d’action concrètes pour voyager malin en comprenant et respectant la nature et la culture de chaque région. Nouveau ! Parution mars 2010 Vietnam ; Shanghai ; Thaïlande. TAO, guide de voyage durable, est lauréat du Trophée du Tourisme Responsable Voyagessncf.com 2009, catégorie Information et Sensibilisation.

Guide TAO 4,90 €. (Source : www.viatao.com)

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.