Cuisine & Recettes | L'écolomag

Cuisine & Recettes

L’écolomag N° 49

Prolongez l’été, mettez des fleurs dans votre assiette

Quand les fleurs fraîches font défaut, les Fleurs à Croquer sont la solution pour une cuisine festive et inventive, riche en saveurs et en couleurs. Composées de fleurs biologiques séchées, elles seront toujours à votre disposition. Elles sont aussi faciles à utiliser qu’une épice ou un condiment. Vous pouvez les parsemer sur vos plats ou vos assiettes au moment de servir. Elles apportent une saveur et un style inédits dans vos salades, sauces, mais aussi dans toutes vos préparations sucrées : tartes, cakes, entremets, yaourts, salades de fruits, glaces… Ajoutez-les dans vos boissons, chaudes et froides, et même dans vos cocktails. 10 fleurs à découvrir en magasin et sur www.aromandise.com

soupe champenoise aux fruits rouges

Pour 8 pers. – Préparation : 5 mn – Difficulté : 1

  • soupe-champenoise125 g de fraises gariguette
  • 20 cl de Cointreau
  • 1 citron
  • 120 g de framboises
  • 200 g de sucre en poudre
  • 2 bouteilles de Champagne
  • 8 c. à s. de Fleurs à Croquer Pétales d’Hibiscus

Dans un grand récipient, mélangez les fraises préalablement équeutées, les framboises, le jus du citron, le Cointreau, le sucre en poudre et les pétales d’hibiscus. Remuez doucement et laissez macérer toute une nuit au réfrigérateur. Ajouter le Champagne juste avant de servir.

Fenouil à la mauve

Pour 4 pers. – Préparation : 10 mn – Difficulté : 1

  • Fenouil-mauve2 bulbes de fenouil
  • 1 poignée de jeunes pousses
  • 10 radis roses
  • 1 c. à s. de graines de lin et de chia
  • 1 poignée de Fleurs à Croquer Mauve

Pour la sauce :

  • 1 c. à c. de moutarde curry-coco
  • Le jus d’½ citron jaune
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • Fleurs de sel
  • Poivre rouge du moulin

Retirez les premières côtes des bulbes de fenouil, lavez-les, égouttez-les et émincez-les finement à l’aide d’une mandoline. Mêlez-les dans un saladier avec les jeunes pousses lavées et les radis roses râpés. Mélangez les ingrédients de la sauce au fouet à main pour les émulsionner. Versez-la ensuite sur la salade et parsemez de graines de lin et de chia, ainsi que de fleurs de mauve. Réservez au frais avant de déguster.

Cake aux courgettes et fleurs

Pour 4 pers. – Préparation : 25 mn – Cuisson : 40 mn – Difficulté : 1

  • Cake-courgettes3 courgettes
  • 100 g de beurre salé + 1 noix pour le moule
  • 40 g de sucre en poudre
  • 3 oeufs
  • 10 cl de lait entier
  • 140 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1 branche de thym
  • 1 bol de Fleurs à Croquer Mix Soleil
  • Sel, poivre du moulin

Préchauffez le four à 200 °C (th. 6-7). Rincez les courgettes, essuyez-les et coupez-les en rondelles ou en dés. Dans un saladier, travaillez ensemble le beurre et le sucre, jusqu’à obtenir la consistance d’une pommade. Ajoutez les oeufs un par un. Mélangez-les au fouet, puis versez la farine, la levure et le lait, petit à petit. Battez encore jusqu’à obtenir une texture homogène. Incorporez les courgettes, les feuilles de thym et les Fleurs à Croquer Mix Soleil. Salez, poivrez et versez dans un moule à cake préalablement beurré. Enfournez pour 40 mn environ. Démoulez le cake et laissez-le tiédir avant de le déguster.

Glace aux accents de Provence

Pour 4 pers. – Préparation : 10 mn – Difficulté : 2

  • Glace-Provence20 cl de crème entière
  • 30 cl de lait
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 120 g de sucre en poudre
  • 1 cuillerée à café de Fleurs à Croquer Fleurs de Lavande + quelques-unes pour décorer

Dans un saladier, fouettez les jaunes d’oeufs avec le sucre. Dans une casserole, mélangez le lait, la crème et les fleurs de lavande et portez le tout à ébullition. Passez la préparation au chinois avant de verser le mélange sur les jaunes d’oeufs en continuant à fouetter. Faites chauffer la préparation à feu doux en remuant continuellement jusqu’à obtenir la bonne consistance : plongez une spatule dans la casserole, faites une trace avec votre doigt sur le bout de la spatule, les 2 bords ne doivent pas se rejoindre. Retirez le mélange du feu et laissez refroidir. Une fois le mélange froid, passez la glace à la sorbetière. Quand elle est prise, servez dans des coupelles et saupoudrez de fleurs de lavande pour la décoration.

Photos : © Aromandise


Le pain d’abeilles, votre allié santé !

Qui est-il ?

Il s’agit en quelque sorte d’un pollen doté de super-pouvoirs, grâce aux transformations qu’il a subies dans la ruche. Sous l’action de la cire, du miel et des enzymes, le pollen cru initial gagne en efficacité. Soumis aux microorganismes et à la température élevée de la ruche, il cuit alors comme dans un four et ressort sous forme de pain prêt à être dégusté !

Facilement assimilable par le corps, il présente des valeurs nutritionnelles et antibiotiques plus élevées que celles délivrées par le pollen classique.

Un ami qui vous veut du bien

abeille-heureuse-img1Si vous êtes allergique au pollen, le pain d’abeilles est votre meilleur allié pour vous débarrasser efficacement des yeux qui pleurent et de la gorge qui démange. Un bon point pour lui. Et c’est loin d’être fini ! Le pain d’abeilles agit aussi de manière bénéfique sur l’appareil digestif, et notamment le foie.

De telles prouesses s’expliquent par la fermentation spécifique subie par ce pollen d’un nouveau genre, qui est ainsi en mesure de détoxifier votre organisme, pollué par les invasions chimiques de la vie quotidienne.

Pour finir de vous convaincre…

Après le téléphone portable, le pollen portable ! Apportez votre pain d’abeilles partout avec vous et bénéficiez de ses bienfaits où que vous soyez, sans vous soucier de sa conservation. Pratique, non ?

Source : www.abeille-heureuse.fr


Amandine Geers

what's for dinnerAuteurs de livre cuisine bio, chroniqueurs en écologie, Amandine et Olivier ont créé il y a 10 ans What’s for dinner, une association engagée privilégiant les échanges sur les questions d’alimentation et d’écologie. Pour découvrir les programmes et les dates des prochains ateliers de cuisine bio d’Amandine rendez-vous sur : whats-for-dinner.info et Facebook (Amandine Geers).

par Amandine Geers
et Olivier Degorce

Je cuisine les plantes sauvages

Recettes extraites du livre
Je cuisine les oeufs
Des protéines saines et pas chères dans mon assiette !

Les Français consomment en moyenne 130 oeufs entiers par an et plus de 240 si l’on tient compte de ceux inclus dans les préparations en tous genres… Pourtant, leurs bénéfices et leurs saveurs restent sous-estimés. Car ce sont non seulement des concentrés très économiques de bonnes protéines, mais ils se cuisinent aussi à toutes les sauces ! Amandine Geers et Olivier Degorce proposent 45 recettes inventives et gourmandes, des classiques améliorés aux desserts en passant par les tartes et soupes. Les recettes sans gluten, sans lactose et végétariennes sont signalées par des pictogrammes. Pour savourer les oeufs à volonté !
Paru en mai 2015 – 120 pages – 12 € – Collection Facile & bio – Éditions Terre vivante

Omelette farcie forestière

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 à 15 mn – Difficulté : 1

  • Omelette-farcie5 oeufs
  • 100 ml de lait de noisette
  • Sel et poivre

Pour la garniture :

  • 200 g de noisettes
  • 600 g de champignons
  • 2 gousses d’ail pelées
  • Quelques brins de persil
  • Huile d’olive

Faites griller les noisettes dans un four chaud ou à sec dans une poêle pendant 5 mn, puis concassez- les grossièrement. Réservez. Parez les champignons et émincez-les. Émincez l’ail et le persil. Faites-les revenir ensemble dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, pendant 5 mn. Fouettez doucement les oeufs à la fourchette dans un saladier avec le lait de noisette. Salez et poivrez. Versez sur les champignons et faites revenir à feu doux jusqu’à la cuisson désirée. Ajoutez les noisettes au moment de servir.

Velouté d’endive, parmesan et oeuf poché

Pour 2 pers. – Bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • Veloute-endive2 oeufs extra-frais
  • 1 pomme de terre
  • 3 endives
  • 1 échalote
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 l de bouillon de volaille environ
  • Noix de muscade
  • 2 c. à c. de parmesan
  • 1 trait de vinaigre
  • Persil ou ciboulette
  • Sel, poivre

Épluchez la pomme de terre et coupez-la en dés. Rincez les endives, coupez la base et coupez-les en morceaux. Épluchez et émincez l’échalote. Faites revenir le tout dans une casserole dans l’huile d’olive pendant 3 mn. Salez et poivrez. Versez le bouillon de volaille, râpez un peu de muscade et laissez mijoter 20 mn. Mixez la soupe et couvrez-la pour la maintenir au chaud. Faites pocher les oeufs en suivant les instructions ci-dessous. Servez la soupe chaude dans des bols individuels. Ajoutez 1 c. à c. de parmesan par personne, un oeuf poché et saupoudrez de persil ou de ciboulette hachée.

Les oeufs pochés :

Les oeufs pochés sont très délicats à réaliser. Ils doivent être extra-frais afin que le blanc ne s’éparpille pas (le problème le plus fréquent). Faites chauffer une eau légèrement vinaigrée (pour favoriser la coagulation). Cassez l’oeuf dans un ramequin et, une fois que l’eau frémit, versez-y délicatement l’oeuf. Le blanc tombe en premier et commence immédiatement à coaguler. Le jaune tombe ensuite. Placez-le au centre du blanc. L’ensemble coagule. À l’aide de deux cuillères à soupe, pincez délicatement les parties blanches sur le jaune. Retirez avec une écumoire et plongez dans une eau froide quelques instants pour stopper la cuisson. Vous pouvez ébarber l’oeuf une fois cuit, c’est-à-dire couper net au couteau la partie blanche qui dépasse. Une astuce pour réussir les oeufs pochés : Afin de faciliter l’opération, on peut aussi déposer l’oeuf dans une louche en inox et enfoncer légèrement celle-ci dans la casserole d’eau bouillante : l’eau entre dans la louche et l’oeuf cuit ainsi, ce qui évite l’éparpillement du blanc.

Crème coco, potimarron et citron vert

Pour 6 pers. – Bon marché – Préparation : 10 à 15 mn (hors purée de potimarron) – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • Creme-coco2 gros oeufs
  • 30 g de sucre
  • 150 ml de lait de coco
  • 100 g de purée fine de potimarron
  • Le jus d’1/2 citron vert

Préchauffez le four à 140 °C (th.5). Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre pendant quelques minutes.

Préparez la purée de potimarron : coupez 100 g de potimarron en morceaux, faites-les cuire à la vapeur pendant 15 mn et réduisezles en fine purée. Ajoutez le lait de coco, la purée de potimarron et le jus de citron. Versez dans des ramequins individuels. Enfournez au bain-marie pendant 30 mn. Laissez refroidir avant de déguster.

Photos : © Olivier Degorce


Astrid Laisney

Astrid Laisney crée des petits plats depuis son adolescence. La cuisine est pour elle un cadeau que l’on offre. La cuisine bio, l’équilibre nutritionnel sont pour elle des évidences. Les produits qu’elle cuisine sont des matières imprégnées d’une rencontre, d’un coup de coeur. Les recettes créées sont un hommage à un produit, à la ou les personnes qui l’ont mis en oeuvre. Elles ont en commun d’allier la qualité, l’éthique et le gourmand. Elle crée des recettes, les photographie, collabore, entre autres, avec L Chanvre (une de ses belles rencontres !) pour qui elle a créé un blog (lchanvrebyastrid). Elle est aussi l’auteure d’un autre blog, lesrecettesdastrid.wordpress.com, qui met à l’honneur des créations variées, toujours dans le même état d’esprit.

par Astrid Laisney

Bouillie de sarrasin aux noisettes grillées

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 5 mn – Cuisson : 5 mn – Difficulté : 1

  • bouillie-sarrasin800 g de bouillie de sarrasin fraîchement préparée
  • Une trentaine de noisettes concassées
  • 2 petits oignons
  • Sel, poivre
  • 4 brins de persil plat
  • 1 noix de beurre ½ sel ou huile d’olive

Faites revenir les noisettes concassées et les oignons, préalablement épluchés puis émincés, dans le beurre ou l’huile d’olive dans une poêle pendant 2 à 3 mn. Versez la bouille de sarrasin directement dans la poêle et mélangez bien. Assaisonnez selon votre goût. Répartissez dans 4 ramequins, décorez d’un brin de persil. Servez aussitôt. Vous pouvez aussi préparer ces ramequins la veille, les garnir de gruyère râpé (pour les plus gourmands !) et les faire gratiner pendant quelques minutes au four.

La bouillie de sarrasin des grand-mères de la Manche

Cette recette est traditionnelle. Elle faisait les « soupers » de nos parents. On en trouve de nos jours dans certaines fêtes de village au coeur de la Manche, mais elle est si simple à préparer que l’on aurait tort de se priver de ces saveurs si évocatrices ! En plus, la bouillie de sarrasin se déguste tiède, mais peut aussi vous régaler quelques jours, revenue à la poêle en version sucré ou salée…

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 5 mn + 5 mn (s’il en reste !) – Difficulté : 2

  • bouillie-sarrasin2120 g de farine de sarrasin
  • 1 l de lait entier frais de préférence non pasteurisé
  • 15 g de sel
  • 4 belles noix de beurre
  • Sucre de canne ou fructose cristallisé à volonté

Dans une casserole à fond épais, délayez la farine de sarrasin avec un peu de lait. Puis versez le reste du lait et ajoutez le sel. Chauffez à feu doux pendant 5 à 10 mn tout en remuant pour éviter les grumeaux (s’il y en a quand même, mixez avec un plongeur en fin de cuisson). Versez la bouillie dans 4 ramequins et déposez une noix de beurre dans chaque. Traditionnellement, on mange la bouillie ainsi mais je ne peux pas m’empêcher de la saupoudrer de fructose au fur et à mesure de la « dégustation » (moi, je la dévore !). À la fin de la cuisson, vous pouvez la verser (ou une partie) dans un moule carré et la laisser refroidir jusqu’au lendemain (au moins pendant 5 h). Alors, coupée en tranches et revenue avec du beurre (je vous avais prévenu, c’est une recette normande…), vous pouvez l’arranger selon vos besoins : soit salée et poivrée pour accompagner une salade avec des noisettes grillées (et du lard grillé si votre régime vous le permet, les saveurs se marient bien), soit saupoudrée de sucre pour le dessert.

Pommes au nid à la confiture de mûres

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • Pommes-au-nid4 pommes
  • 300 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 75 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 6 c. à s. de confiture de mûres

Pelez les pommes et ôtez le trognon à l’aide d’un vide-pomme (ou évideur). Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et le beurre coupé en morceaux. Frottez entre vos paumes pour obtenir une consistance sablonneuse. Ajoutez les oeufs et mélangez jusqu’à former une boule. Répartissez dans 4 ramequins individuels (ceux pour les crèmes brûlées sont idéaux). Placez une pomme dans chaque et enfoncez-la un peu. À l’aide d’une cuillère à thé, remplissez l’intérieur de chaque pomme de confiture de mûre. Enfournez pour 30 mn à 150 °C (th. 5). Dégustez tiède ou froid.

Photos : © Astrid Laisney


Christine Spohn

À 45 ans, Christine Spohn se passionne pour la cuisine et suit une formation au lycée hôtelier d’Illkirch, en Alsace, où elle obtient son CAP de cuisinier. À la recherche de « sens », elle devient formatrice en arts culinaires et utilise la cuisine comme support de rencontre, de partage, de créativité, de cohésion, d’éveil… dans le respect du vivant. Formée aux plantes sauvages comestibles auprès de l’ethnobotaniste François Couplan, elle se passionne pour la rencontre spirituelle avec la matière, le vivant et l’humain, et souhaite partager son enthousiasme pour une nourriture saine, équilibrée, créative et savoureuse. D’ailleurs, elle a ouvert des chambres d’hôtes dans une maison écologique à la campagne en Haute-Saône, où elle anime également des ateliers de cuisine. Pour la contacter : Tél. 06 33 52 75 28, mail : christine@les-gourmandises.bio.fr et son site : www.les-gourmandises-bio.fr

par Christine Spohn

Millefeuille betterave et ricotta

Voici une entrée 100 % vitaminée et gourmande… L’automne nous gratifie de beaux légumes, savoureux et vivifiants. Laissez-vous surprendre par la betterave… Cette plante bisannuelle est cultivée pour sa racine. La betterave rouge (Beta vulgaris var. esculenta) appartient à la famille des Chénopodiacées et est originaire de Grèce. Sa couleur est due à la présence d’un pigment azoté, la bétanine. C’est un colorant pharmaceutique et alimentaire. Elle fait partie de la même famille que la betterave sucrière, dont on tire le saccharose. La betterave rouge est riche en glucides, en vitamines B9 et C. Elle contient également une bonne quantité de fibres et de potassium, ce qui lui confère des qualités diurétiques. Ses pigments contiendraient des substances aux propriétés antioxydantes. Parsemez-les de quelques graines germées (elles aussi riches en vitamines, oligoéléments, minéraux, enzymes et chlorophylle) et vous vous offrirez un véritable cocktail d’éléments nutritifs.

Pour 6 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Difficulté : 1

  • Millefeuille-betterave1 boîte de ricotta de 250 g
  • 1 gousse d’ail
  • ½ bouquet de persil
  • 1 bouquet de ciboulette (ou toute autre herbe aromatique)
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 6 petites betteraves cuites
  • Sel, poivre

Mouillettes de pain grillé Graines germées de luzerne Pour le pesto : 1 grosse poignée de roquette 20 noisettes torréfiées 1 gousse d’ail 4 cuillères à soupe d’huile d’olive Sel, poivre Hachez le persil et l’ail, ciselez la ciboulette. Mélangez la ricotta, les fines herbes et l’ail. Ajoutez l’huile d’olive, salez et poivrez. Mixez les ingrédients du pesto. Salez et poivrez. Réservez. Pelez les betteraves et coupez-les en très fines tranches. Dans chaque assiette, alternez une tranche de betterave et le mélange ricotta-ail-fines herbes. Terminez ce montage par une tranche de betterave. Servez ces marbrés avec le pesto et des mouillettes de pain grillé. Parsemez de quelques graines germées de luzerne.

Photo : © Jean-Claude Durr


Katy Gawelik

Katy Gawelik, auteure culinaire, est spécialisée dans la cuisine végétarienne, saine, simple et gourmande. Elle cuisine les légumes, les plantes sauvages et les fruits qu’elle cultive dans son jardin 100 % naturel. Elle partage ses recettes, pas à pas, sur son blog Les Gourmandes Astucieuses. Elle publie, chaque semaine, une recette dans le journal L’Avenir de l’Artois. Elle écrit également des livres.

par Katy Gawelik

Avec la Capucine,
mettez du piquant dans votre assiette

capucinesLa capucine est une plante merveilleuse. Elle pousse facilement et, surtout, a très bon goût. Ses feuilles sont riches en chlorophylle et en vitamine C. Elle a aussi des propriétés antibactériennes, antibiotiques, antiseptiques, antifongiques, dépuratives et expectorantes. En infusion, les feuilles et les fleurs soulagent la toux.

De la fin du printemps au début des premières gelées, elle met de la couleur au jardin, grâce à ses fleurs orange, jaunes ou blanches. Si elles sont placées à la périphérie de votre potager, les pucerons y trouveront refuge et n’attaqueront pas vos légumes. N’hésitez pas à en planter beaucoup pour avoir la chance d’avoir des plantes saines.

Dans le jardin, elle a tendance à se naturaliser : elle pousse d’une année sur l’autre, sans que vous n’ayez semé une graine. Elle s’étale ou grimpe si elle a un support adéquat. N’hésitez pas à l’arracher si vous la trouvez envahissante et mangez-la !

Elle a un goût poivré et épicé très agréable. Elle se cuisine de différentes façons. Froide, elle met du pep dans une salade. N’oubliez pas les fleurs, qui sont également comestibles et amènent de la couleur à vos plats. Chaude, elle apporte une saveur particulière à une sauce asiatique, une soupe miso, un gratin, une omelette ou une sauce à la crème. Vous pouvez aussi utiliser les fruits contenant les graines pour en faire des câpres. N’hésitez pas à déshydrater des feuilles pour l’hiver.

Feuilles de capucine roulées et sauce au tahin

Pour 2 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 25 mn – Difficulté : 1

  • Feuilles-de-capucine12 grandes feuilles de capucine
  • 1 carotte
  • 1 betterave cuite
  • 1 radis d’hiver
  • 1 c. à s. de tahin (ou de purée de sésame)
  • 1 c. à c. de fleur de sel
  • ½ c. à c. de paprika bio
  • 1 bonne pincée d’ail déshydraté
  • 1 pincée de piment d’Espelette
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Quelques graines de sésame bio

Commencez par cuire la carotte et le radis d’hiver, à la vapeur, pendant 25 mn. Puis, après les avoir laissés refroidir, coupez-les en bâtonnets de 0,5 cm de côté. Procédez de même avec la betterave cuite. Ensuite, préparez la sauce en mélangeant dans un bol le tahin, les épices, la fleur de sel, l’ail et l’huile d’olive. Mélangez bien pour créer une petite émulsion. Enfin, déposez sur les feuilles de capucine un bâtonnet de chaque légume, roulez-les et fermez avec une pique. Finissez en parsemant le dessus de la sauce avec quelques graines de sésame et servez avec les feuilles de capucine roulées. Le côté poivré de la capucine se marie parfaitement avec la note sucrée des légumes et avec la sauce au tahin. C’est divin !

Pâtisson, Capucine et Mizuna à l’asiatique et nouilles udon faites maison

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 25 mn – Difficulté : 2

Pour les nouilles :

  • Patisson-Capucine250 g de farine de blé blanche
  • 1 bonne pincée de sel
  • 125 g d’eau

Pour l’accompagnement :

  • 1 pâtisson
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 3 feuilles de mizuna (une salade japonaise)
  • 1 vingtaine de feuilles de capucine de grande taille
  • 2 c. à s. de sauce soja

Commencez par faire la pâte des nouilles udon. Dans le bol d’un robot (muni de la feuille pour pétrir), placez tous les ingrédients et pétrissez pendant 10 mn. Ne vous inquiétez pas si le robot bouge dans tous les sens, c’est normal. La pâte doit être élastique. Couvrez le bol d’une assiette et laissez reposer la pâte pendant 1 h. Au bout de 30 mn, préparez l’accompagnement. Commencez par trancher et éplucher le pâtisson. Puis détaillez-le en bâtonnets. Dans une casserole, faites-les revenir dans l’huile d’olive, pendant 5 mn. Couvrez d’une assiette et laissez cuire, à feu doux, pendant 15 mn. Pendant ce temps-là, préparez les nouilles udon. Déposez la pâte sur un plan de travail fariné et étalez-la finement (moins d’1 cm d’épaisseur). Saupoudrezla de farine, elle colle. Après avoir fariné le dessus, pliez la pâte en 4. Découpez-y de fines lanières. Séparez-les au fur et à mesure, en les farinant si nécessaire. Réservez-les dans une assiette. Ensuite, lavez la mizuna et la capucine. Puis coupez-les en lanières. Pour aller plus vite, superposez les feuilles, formez un cigare bien serré et émincez- le. Dans un faitout, faites chauffer une grande quantité d’eau salée pour cuire les nouilles. Puis ajoutez les lanières de mizuna et de capucine dans la casserole avec le pâtisson. Mélangez, couvrez et laissez cuire pendant 3 mn. Plongez les nouilles dans l’eau bouillante du faitout et laissez cuire pendant 3 mn. Ajoutez la sauce soja dans la casserole, mélangez jusqu’à la fin de cuisson des nouilles.

Photo : © Katy Gawelik


Rubrik-a-trucs-orange

moulesDes coquillages dégorgés

Il reste parfois du sable à l’intérieur de certains coquillages. Pour les dégorger, il vous suffit de les mettre dans de l’eau salée et de la changer plusieurs fois en quelques heures.

fritesDes frites plus savoureuses

Si vous êtes adepte des frites maison, alors cette astuce vous séduira certainement. Pour accentuer leur goût, percez 2 gousses d’ail et placez-les dans l’huile de friture avant d’y plonger les frites. Faites-les cuire comme à votre habitude et dégustez !

Une mayonnaise rattrapée

Votre mayonnaise n’a pas pris ? Pas de panique, voici un truc pour la rattraper à coup sûr : mélangez une cuillère de la préparation « ratée » dans un bol avec une cuillère de lait froid et battez rapidement avec une fourchette, en incorporant au fur et à mesure le reste de mayonnaise.

saladeUne salade reboostée

Lorsqu’une salade est flétrie, il est possible de retrouver facilement sa fraîcheur et son croquant. Pour ce faire, plongez-la pendant une demi-heure dans de l’eau froide, accompagnée de 2 pommes de terre épluchées. Vous pourrez bien sûr les réutiliser dans une autre préparation.

Source : www.trucsdegrandmere.com


Des super-recettes pour bébé

10 & 1 astuces pour un bébé au top

  • Je prends mes premiers repas assis à table, dans la cuisine ou dans la salle à manger, comme les grands.
  • Sans télévision et sans tablette, c’est plus sympa pour rigoler avec la personne qui me donne à manger.
  • Au début, je découvre les saveurs une à une pour que mon cerveau assimile un goût avec une odeur, une couleur et une texture. J’ai souvent peur de la nouveauté et il faut parfois me proposer l’aliment jusqu’à 7 fois pour que je l’accepte.
  • Je mastique bien dès que j’ai des petits morceaux à manger, on m’a montré comment faire et, depuis, j’imite les grands.
  • Mâcher demande du temps. Tant que j’ai la bouche pleine, merci de ne pas préparer la cuillère suivante, sinon je me force à avaler vite et sans mastiquer pour faire plaisir et j’ai l’impression d’être « gavé ».
  • Quand je n’ai plus faim, je ferme la bouche. Ne me forcez pas à finir, sinon j’ai mal au coeur d’avoir trop mangé. Ne vous inquiétez pas, tout va bien, je ne suis pas malade, j’ai seulement assez mangé !
  • Je ne bois que de l’eau à table, jamais de sirop ni de soda.
  • Je ne mange pas trop de sel, sinon, ça me donne envie d’aliments sucrés.
  • Je mange le matin, le midi, au goûter et le soir, et rien en-dehors de ces repas.
  • Attention, même à 2 ans, je ne suis pas un adulte en miniature. Mon alimentation demande une attention particulière jusqu’à mes 9 ans.
  • Je bouge, je cours, je me dépense et, le soir venu, une histoire et au lit de bonne heure !

Hélène Lemaire – Diététicienne Nutritionniste DE

Dès 6 mois – Sans oeufs
Le petit-déj’ du super héros
Recette conçue par Hélène Lemaire – Diététicienne Nutritionniste DE

Pour 1 portion – Préparation : 10 mn

  • 2 c. à c. de flocons d’avoine (ou de sarrasin)
  • 1 c. à c. de purée d’amandes
  • ½ laitage de brebis (ou 60 ml de lait végétal)
  • 1 c. à c. d’huile Quintesens « Bébé »
  • 1/3 de banane
  • quelques gouttes de jus de citron
  • 50 g d’un fruit de saison

Dans votre blender, placez les flocons d’avoine, la purée d’amandes, le ½ laitage de brebis, l’huile « Bébé », le morceau de banane, le jus de citron et le fruit de saison. Mixez jusqu’à obtenir la consistance voulue selon l’âge et les goûts de Bébé.

Astuce diversification : En fonction de l’âge, le fruit de saison peut être coupé en petits morceaux et incorporé au dernier moment.

Le + nutrition : Un petit-déjeuner protéiné, vitaminé et riche en acides gras, qui « cale » bien pour toute la matinée.

Dès 12 mois – Sans oeufs, sans gluten
Topimentier de saumon au fenouil
Recette conçue par l’auteur du livre 365 recettes pour Bébé, Éditions Larousse

Pour 1 portion – Préparation : 25 mn

  • 60 g de topinambour
  • 60 g de pomme de terre (Charlotte)
  • 20 g de saumon bio ou sauvage
  • 1 pincée de paprika doux
  • lait
  • fenouil ciselé
  • 1 c. à c. d’huile Quintesens « Bébé »
  • 1 cuillère d’emmental râpé (facultatif)

Lavez et pelez le topinambour et la pomme de terre. Coupez-les en dés et faites-les cuire à la vapeur avec le saumon pendant 15 min. Mixez les légumes en purée avec le paprika, en ajoutant plus ou moins de lait selon la consistance souhaitée. Vérifiez l’absence d’arêtes en émiettant le saumon avec les doigts, ajoutez le fenouil et mélangez délicatement avec l’huile « Bébé ». Servez le saumon avec la purée. Si vous souhaitez faire gratiner la préparation, placez le saumon au fenouil dans un plat allant au four. Ajoutez la purée sur le dessus et recouvrez de fromage râpé.

Le + nutrition : Saumon et huile « Bébé » permettent de couvrir mes besoins en oméga 3 (ALA et DHA) pour la journée.

Dès 12 mois
Charlotte kaki et petit suisse
Recette conçue par l’auteur du livre 365 recettes pour Bébé, Éditions Larousse

Pour 1 portion – Préparation : 20 mn (2 h au réfrigérateur)

  • ½ kaki bien frais et bien mûr
  • 10 boudoirs
  • eau de fleur d’oranger (facultatif)
  • ½ petit suisse

Lavez, pelez et enlevez les graines du kaki. Coupez-le en morceaux et faites les cuire avec un peu d’eau pendant 12 mn environ, selon leur taille. Mixez le kaki avec un peu de jus de cuisson (la compote doit être épaisse). Recouvrez l’intérieur d’un petit ramequin de 8 à 10 cm de diamètre de film fraîcheur afin que la charlotte soit plus facile à démouler. Trempez les boudoirs cassés en 2 dans un bol contenant de l’eau et éventuellement quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger. Quelques secondes suffisent (les boudoirs ne doivent pas trop ramollir). Tapissez les parois et le fond du ramequin de boudoirs, puis versez le petit suisse jusqu’à mi-hauteur. Ajoutez ensuite la compote de kaki et recouvrez le tout de boudoirs trempés (vous ne devez plus voir la compote). Mettez un petit poids sur la charlotte, sans l’écraser, et laissez-la au réfrigérateur pendant au moins 2 h. Démoulez la charlotte et servez.

Astuce nutrition : Pour une charlotte encore meilleure pour sa santé, vous pouvez ajouter une petite cuillerée d’huile Quintesens « Bébé » dans la compote de kaki.


Christine CalvetFormée à l’Institut Méditerranéen de Documentation, d’Enseignement et de Recherches sur les Plantes Médicinales de Montpellier (IMDERPLAM), Christine Calvet est une conseillère de santé spécialisée dans les techniques de soins naturels et de prévention. À l’issue de cette formation, elle a choisi d’approfondir ses connaissances en diététique et en phytonutrition, pour accompagner notamment des personnes intolérantes au gluten et au lait ainsi que d’autres souffrant de surpoids et de diabète. Son objectif est d’enseigner « l’art de se soigner et de manger autrement » par des méthodes naturelles de prévention santé et une nutrition choisie, synthèse des travaux des Prs Henri Joyeux et David Servan-Schreiber, des Drs Catherine Kousmine et Jean Seignalet et du naturopathe Daniel Kieffer. Elle est installée à Perpignan, où elle consulte et anime des ateliers culinaires. Christine Calvet est également auteure culinaire. Pour la contacter : 06 86 44 91 96 – calvet-christine@orange.frwww.saisonsdemets.fr

par Christine Calvet

Pour repartir du bon pied à la rentrée,
10 aliments de saison
à consommer sans modération !

L’automne, temps de « reprise » : rentrée scolaire, travail, routine quotidienne, est une saison difficile pour beaucoup d’entre nous car elle rompt avec le rythme de l’été, qui rime souvent avec vacances, repos, activités ressourçantes, humeur joyeuse… Bref, le coeur (organe lié à l’été en médecine chinoise) n’y est plus !

Du reste, l’émotion liée à cette saison de modalité Métal, représentée par le couple de méridiens poumon/gros intestin, est la tristesse (ou mélancolie). Le Métal se caractérise par l’échange et l’absorption tant aux niveaux physique que mental.

Premier geste en posant le pied le matin : se presser un jus de citron et le boire dans de l’eau tiède (légèrement chauffée à 50 °C, pas au-delà de 60 °C pour ne pas détruire la vitamine C). C’est une boisson alcalinisante, qui détoxifie l’organisme en relançant le travail du foie, prépare à la digestion du petit-déjeuner et contribue à éliminer les toxines en douceur !

Puis vient l’heure du thé vert : seule alternative à l’eau, cette boisson drainante et hydratante ne manque pas de vertus sur la santé (prévention cardiovasculaire, de la gestion du stress psychologique et oxydatif…). Et l’on partira au bureau avec deux bouteilles thermos :

• l’une remplie d’eau chaude car, bue chaude, l’eau ne demande aucune dépense énergétique à notre organisme, qu’elle aidera de surcroît à se libérer de ses toxines ;

• et l’autre, d’une tisane « détox », qui sera composée de plantes pour drainer le foie, nettoyer les reins et purifier le sang (par exemple, des copeaux d’aubier de tilleul, de la racine de bardane, des semences de fenouil, de l’ortie et du romarin).

Ensuite, quoi de plus naturel que d’utiliser généreusement des aliments que nous mangerons avec gourmandise et qui renforceront nos défenses immunitaires, nous rechargeront en vitamines et minéraux, dynamiseront notre corps ?

Voici 10 aliments à consommer sans modération et, pour les déguster, 3 salades pour 4 personnes :

le poireau et le radis noir, qui, par leur nature piquante, stimulent le poumon ;

les choux (notamment brocoli, chou rouge, chou-rave), qui stimulent le poumon et protègent des infections grâce à leur forte teneur en vitamine C ; la choucroute crue, pour sa forte teneur en vitamine C et ses enzymes, qui protègent la flore intestinale ;

les carottes, pour la beauté de la peau et l’apport de bêtacarotène, reconnu pour son effet protecteur et antioxydant ;

les courges, qui apportent également du bêtacarotène et qui, grâce à leur fibres douces, facilitent le transit en douceur ; quant à leurs graines, elles sont riches en zinc, oligoélement qui joue un grand rôle dans la réponse immunitaire de l’organisme ;

les noix, pour leur richesse en oméga 3 ;

les poires, pour leur effet alcalinisant et diurétique ;

le gingembre, qui, outre ses propriétés digestives bien connues, est un tonique général de l’organisme et un anti-viral ;

et bien sûr, le raisin noir, dont la peau et les pépins sont particulièrement riches en polyphénols, puissants antioxydants.

Trio de carottes, choux-raves et radis noir
aux abricots secs et aux noix

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Difficulté : 1

  • Trio-de-carottes4 carottes
  • 2 petits choux-raves
  • 1 petit radis noirs
  • 1 citron jaune
  • 4 c. à s. d’algues « salade de la mer »
  • 2 c. à s. de graines mélangées « Le choix du boulanger Lin bio » (La Vie Claire)
  • 4 c. à s. d’un mélange à parts égales d’huiles d’olive et de colza
  • 1 c. à s. de tamari
  • 1 tronçon de gingembre
  • Graines germées : alfalfa, cresson, chou rouge
  • 5 abricots secs
  • Une grosse poignée de cerneaux de noix

Préparez la vinaigrette : mélangez le gingembre finement râpé avec les huiles, le jus de citron et le tamari. Épluchez les choux-raves et le radis noir, brossez les carottes. Râpez ces légumes crus et versez les dans le plat de service. Ajoutez les graines moulues, les algues, les abricots détaillées en petits morceaux et les cerneaux de noix.

Arrosez de vinaigrette, parsemez de graines germées, et remuez bien le tout.

Clin d’oeil nutritionnel : salade « bonne mine » grâce à la carotte et aux abricots secs riches en bêtacarotène. Les abricots secs, qui apportent fer, cuivre et potassium, ont de plus l’avantage de posséder un index glycémique bas (30). Les algues sont un trésor de protéines, vitamines et sels minéraux. Quant à la germination, elle dynamise le taux de protéines et de vitamines. Le tout arrosé d’une vinaigrette parfumée qui aidera à repousser les agressions virales grâce au gingembre.

Salade détox
sucrée-salée

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Difficulté : 1

  • salade-detox¼ de chou rouge
  • 2 endives
  • 200 g de roquette
  • 2 échalotes
  • 1 poire
  • 4 dattes
  • 4 c. à s. d’huile de colza
  • 4 c. à s. de vinaigre de cidre
  • Graines de sésame noir
  • 1 c. à s. de tamari

Préparez la vinaigrette en mélangeant l’huile, le tamari et le vinaigre de cidre. Émincez finement le chou, les endives et les échalotes, ajoutez les feuilles de roquette, puis la vinaigrette et mélangez bien. Dressez les assiettes de service en répartissant des lanières de poire et des petits morceaux de dattes, le tout parsemé de graines de sésame.

Clin d’oeil nutritionnel : le chou rouge est un véritable alicament et le plus intéressant de tous les choux car il renferme beaucoup de vitamine C, de calcium et de potassium. De plus, il est riche en fibres, tout comme l’endive, qui contribue à la bonne santé intestinale en plus d’être diurétique et bénéfique pour le foie de par son amertume. La roquette est riche en composés soufrés. La poire est laxative et alcalinisante et les fibres des dattes sont efficaces pour lutter contre la paresse intestinale. Leur association apporte une touche gourmande à cette salade tonique.

Salade tiède de sarrasin
aux raisins, avocat et potimarron

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 20 mn – Difficulté : 1

  • salade-sarrasin1 verre de 25 cl de sarrasin décortiqué
  • 2 verres de bouillon de légumes
  • 1 petit potimarron
  • 1 avocat
  • 1 citron
  • 1 poignée de raisins secs
  • 1 c. à c. de graines de cumin
  • 1 c. à s. de graines de sésame noir
  • 4 c. à s. d’huile de chanvre
  • Gomasio
  • Feuilles de céleri

Mettez les raisins secs à macérer dans le jus du citron. Cuisson du sarrasin : dans une première casserole, portez à ébullition le bouillon de légumes, dans une autre, chauffez sans griller les grains de sarrasin, de cumin et de sésame noir. Lorsque les grains sont uniformément chauds, versez le liquide bouillant, puis baissez le feu et faites cuire à couvert jusqu’à absorption du liquide (20 mn environ). Laissez gonfler hors du feu. Râpez le potimarron à l’aide de la grille à gros trous. Détaillez l’avocat en morceaux et mélangez ces ingrédients avec les raisins dans leur jus de trempage. Incorporez le tout au sarrasin encore tiède. Assaisonnez avec l’huile et parsemez de gomasio et de feuilles de céleri hachées.

Clin d’oeil nutritionnel : Une entrée mi-crue micuite bénéfique pour la saison, qui demande de diminuer la portion des aliments crus et de nature froide et d’augmenter les préparations cuites mais en utilisant des cuissons basse température. De nature douce et neutre, le potimarron est bénéfique pour la rate. Il est par ailleurs très riche en bêtacarotène, mais est également une bonne source de vitamines B2 et B5, et de potassium.

Photos: © Christine Calvet


4 délicieuses recettes aux soyciss’ pour la rentrée !

soycissDécouvrez les Soyciss’, de délicieuses knacks 100 % végétales à réchauffer en 5 minutes pour accompagner une purée ou à intégrer à des recettes ultra-faciles. Pratique pour la rentrée ! Moelleuses et légères, les Soyciss’ se déclinent en 3 parfums gourmands : Classique, Fumées ou Paprika.

Riz sauté aux légumes & soyciss’

soyciss-riz-sautePour 2 pers. – Préparation : 15 mn – Cuisson : 15 mn – Difficulté : 1

  • 2 Soyciss’ SOY
  • 1 grosse carotte
  • 100 g de petits pois frais ou surgelés
  • 300 g de riz blanc cuit
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée

Coupez la carotte et les Soyciss’ en petits dés. Faites cuire les petits pois à l’eau pendant 5 mn. Dans une grande poêle, faites revenir l’huile d’olive, puis ajoutez les carottes et laissez cuire 5 mn à feu moyen. Ajoutez les Soyciss’, les petits pois, puis le riz, et mélangez bien. Faites cuire 5 mn en mélangeant régulièrement. Salez, poivrez et ajoutez la ciboulette juste avant de servir.

Gratin de pâtes aux soyciss’

soyciss-gratin-patesPour 4 pers. – Préparation : 5 mn – Cuisson : 15 mn – Difficulté : 1

  • 4 Soyciss’ SOY
  • 800 g de pâtes cuites (type torsades, penne, farfalles)
  • 800 g de sauce tomate aux herbes
  • 200 g de mozzarella végétale

Dans un saladier, mélangez les pâtes et la sauce tomate aux herbes. Coupez les Soyciss’ en rondelles, ajoutez-les au saladier et mélangez. Versez dans un plat à gratin. Coupez de fines tranches de mozzarella végétale et recouvrez-en le gratin. Faites cuire au four à 200 °C (th. 6-7) pendant 10 à 15 mn. La couche de mozzarella végétale doit être légèrement dorée.

Club sandwichs aux soyciss’

Pour 4 pers. – Préparation : 25 mn – Difficulté : 1

  • soyciss-Club-sandwichs4 Soyciss’ SOY
  • 12 tranches de pain de mie
  • 1 avocat ½ concombre
  • 4 feuilles de laitue
  • Mayonnaise végétale

Grillez le pain de mie au grille-pain. Coupez finement l’avocat en lamelles et le concombre en rondelles. Coupez les Soyciss’ en deux dans la largeur, puis en deux dans la longueur.

Dressez les club sandwichs : étalez un peu de mayonnaise sur une tranche de pain de mie, déposez une feuille de laitue, puis couvrez de rondelles de concombre. Étalez de nouveau une fine couche de mayonnaise sur une tranche de pain de mie, déposez face contre le concombre. Renouvelez l’opération sur le 2e côté de la tranche de pain. Déposez-y des lamelles de Soyciss’, et superposez avec des lamelles d’avocat. Enfin, étalez une fine couche de mayonnaise végétale sur une tranche de pain de mie et retournez face contre l’avocat. Tassez très légèrement le sandwich, puis coupez dans la diagonale.

Lentilles aux petits légumes et soyciss’

Pour 4 pers. – Préparation : 10 mn – Cuisson : 35 mn – Difficulté : 1

  • soyciss-Lentilles4 Soyciss’ SOY
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 1 grosse carotte
  • 250 g de lentilles vertes
  • 750 ml d’eau
  • ½ c. à c. cumin moulu
  • ¼ de noix de muscade
  • 150 ml de pulpe de tomates
  • Sel, poivre

Dans une grande casserole, faites chauffer l’huile d’olive à feu moyen. Faites-y revenir pendant quelques minutes la carotte coupée en petits morceaux, l’oignon et l’ail émincés. Ajoutez les lentilles, mélangez et couvrez avec l’eau. Laissez cuire à feu moyen pendant 25 mn en mélangeant régulièrement. Ajoutez la pulpe de tomates, les Soyciss’ coupées en morceaux et les épices, puis salez et poivrez. Laissez cuire 5 mn supplémentaires à feu doux.

Photos : © Marie Laforêt


Ysabel Andreo

Passionnée par les thérapies naturelles, les voyages, le monde des plantes sauvages et comestibles ainsi que la permaculture, Ysabel Andreo a exploré différentes approches de la santé en France et à l’étranger (Pérou, Cameroun, Suisse). De sa formation en médecine traditionnelle chinoise à son ancien métier d’infirmière, elle a continué à se perfectionner en naturopathie, réflexologie plantaire/ auriculaire, aromatologie et cuisine saine. Aujourd’hui, elle consulte en tant que praticienne de santé en naturopathie au Moulin des Combes, dans le Limousin, et anime des ateliers d’alimentation saine. Elle apporte également conseils sur l’usage des huiles essentielles et des argiles pour le bien-être. Pour en savoir plus : www.moulindescombes.com naturopathie@moulindescombes.com Cet été, plusieurs ateliers sont prévus. Allez les consulter sur le site : http://www.moulindescombes.com/ naturopathie/ateliers.php

par Ysabel Andreo

Courges « baby bear »
farcies au boulgour de riz, poivron et amarante

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 30 à 40 mn (hormis le temps de cueillette) – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • Courges2 petites courges type « Baby bear »
  • 250 g de boulgour de riz
  • 200 g de feuilles d’amarante (Amaranthus retroflexus)
  • ½ poivron rouge détaillé en cubes
  • 2 petites échalotes coupées en cubes
  • 2 c. à s. graines de sésame
  • 3 c. à s. de crème d’amande liquide (ex : La Mandorle)
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel de Guérande
  • Une pincée de poivre

LES COURGES : Préchauffez le four à 180 °C (th. 6) pendant quelques minutes. En parallèle, lavez les courges et coupez leur chapeau. Videz-les de leurs graines puis déposez- les dans un plat à gratin. Enfourner les courges avec leur chapeau pendant 20 mn toujours à 180 °C (th. 6). Pendant ce temps, préparez le boulgour de riz et les légumes, cela vous fera gagner du temps. Une fois cuites, sortez-les du four et laissez tiédir. Réservez les chapeaux pour la décoration finale.

LA FARCE

Le boulgour de riz : Versez-le dans 2 fois son volume d’eau bouillante salée. Laissez cuire pendant 15 mn à feu doux en couvrant, égouttez et réservez.

Les légumes : Faites cuire l’amarante à la vapeur (moins de 100 °C ) pendant 5 minutes et réservez. Mettez la poêle à feu doux. Ajoutez l’huile d’olive, les échalotes et les morceaux de poivron que vous laissez dorer. Puis incorporez l’amarante, le boulgour de riz, la crème d’amande, le sel et le poivre. Mélangez- le tout et farcissez les courges. Déposez le reste de la farce dans un plat à gratin autour des courges, saupoudrez de graines de sésame et mettez le tout à gratiner pendant 7 minutes. Sortez du four, disposez les chapeaux sur vos courges et servez avec une salade ou des crudités en entrée. Pour une saveur plus orientale, vous pouvez ajouter des épices : cumin – ou ras el hanout – et des raisins secs.

LA NOTE NATURO : Les feuilles et les graines d’amarante sont d’une grande richesse nutritionnelle, notamment en protéines (équilibrées en acides aminés, ce qui est rare dans le règne végétal), vitamines A et C, en calcium, potassium, fer et phosphore. Cette recette ne contient ni gluten, ni produits laitiers et convient donc particulièrement aux personnes sensibles ou intolérantes au gluten et également à celles qui souhaitent diversifier davantage leur alimentation. Si vous ne pouvez pas vous procurer de graines d’amarante dans la nature, vous en trouverez aisément dans les magasins bio. Attention : la cueillette de plantes sauvages comestibles ne s’improvise pas. Si vous souhaitez les récolter vous-même, il est indispensable d’avoir un minimum de formation (sorties botaniques, ateliers/stages sur le sujet, livres spécialisés) pour éviter les risques de confusions toxiques, voire fatales.

Photo : ©Ysabel Andreo


Vanessa Romano

De formation hôtelière, Vanessa a eu le plaisir de travailler dans des palaces et de beaux hôtels. Puis, à la naissance de ses filles et après avoir retrouvé son sud natal, elle s’est tournée vers ses 2 passions : la cuisine et la photographie. Cela fait une dizaine d’années maintenant qu’elle travaille dans ce secteur, son métier étant photographe culinaire, mais aussi auteure et styliste culinaires. Outre les livres qu’elle écrit, elle collabore avec des sites internet, des magazines, des restaurateurs ou des sociétés de l’agroalimentaire, et donne également des cours de cuisine. Elle s’est intéressée au bio après la lecture du premier livre de Laurence Salomon et, depuis, elle est accro ! Quand elle ne consomme pas bio, c’est vers le local qu’elle se tourne (agriculture raisonnée en priorité). Elle essaye de privilégier une cuisine savoureuse et gourmande, jolie à regarder mais qui reste saine et pleine de vitalité. Elle tient depuis 8 ans un blog essentiellement consacré à la cuisine, mais aussi aux endroits qu’elle aime et aux lieux qu’elle visite : http://vanessacuisine.fr

par Vanessa Romano

Aubergines au four, pistou et Comté

Il faut veiller à ce que les aubergines soient petites et qu’elles ne contiennent pas trop de graines.

aubergines-au-fourPour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : environ 30 mn – Difficulté : 1

  • 4 aubergines ou plus
  • Quelques tomates en tranches fines
  • 2 tranches de jambon cuit ou plus
  • 4 tranches de Comté ou plus
  • Du basilic en purée
  • Sel
  • Huile d’olive

Allumez le four à 180 °C (th. 6). Coupez les aubergines en 2 dans le sens de la longueur. Tailladez la chair en croisillons avec un couteau, salez et recouvrez de tranches de tomates. Posez les aubergines dans une plaque à four, versez dessus un filet d’huile d’olive. Faites cuire 30 mn environ à 170 °C (th. 5-6). Quand les aubergines sont cuites, sortez les du four et déposez ½ c. à c. de purée de basilic sur le dessus, puis 1/4 de tranche de jambon, puis 1 tranche de Comté. Repassez au four, le temps que le fromage fonde (3 mn) et servez.

Photo : © Vanessa Romano


Rubrik-a-trucs-orange

figuesUne figue sèche toute fraîche

Si vous avez des figues sèches, il est possible de leur rendre toute leur fraîcheur. Pour cela, faites-les tremper, la veille de vous en servir, dans de l’eau ou dans un thé léger. Laissez-les ainsi pendant 24 h.

Un oeuf fêlé rattrapé

Quand on veut faire bouillir un oeuf et que l’on vient juste de le fêler, il ne faut pas le jeter car il est encore utilisable. Il suffit de passer du jus de citron sur la fêlure et l’oeuf pourra être plongé dans l’eau chaude. Il cuira comme les autres sans répandre du blanc dans l’eau.

compoteUne compote améliorée

La compote est un très bon dessert, facile à faire avec les fruits de saison, mais dont on peut aisément varier les saveurs. Pour cela, il suffit d’ajouter, pendant la cuisson, un morceau de bâton de cannelle et un zeste de citron ou d’orange, selon les préférences.

Des amandes ravivées

S’il arrive souvent d’oublier des amandes dans un placard et de les retrouver toutes flétries, il existe un moyen de les remettre en forme rapidement. Pour ce faire, trempez-les quelques instants dans du lait. Après ce petit bain express, les amandes auront repris toute leur saveur et leur croquant.

Source : www.trucsdegrandmere.com


Jeune entreprise innovante créée par 2 ingénieurs en écologie, Guillaume Bouguet et Philippe Gaultier, Flore en Thym propose une gamme de plantes aromatiques sauvages aux saveurs exceptionnelles. Les plantes sont cueillies à la main dans le respect des principes du développement durable et de l’économie sociale et solidaire. L’activité de Flore en Thym permet de participer à la préservation de la biodiversité des garrigues et des savoirs traditionnels locaux.

par Guillaume Bouguet et Philippe Gaultier
de Flore en Thym

Guillaume Bouguet et Philippe Gaultier

Zoom sur
les plantes aromatiques

thym-sauvageQue seraient les garrigues du sud de la France sans ces parfums de thym, de romarin ou de lavande, qui nous enivrent lorsque l’on s’y balade durant une belle journée ensoleillée. Ces odeurs font partie intégrante de ces paysages, comme le décrivit si bien Marcel Pagnol dans La Gloire de mon Père : « Un parfum puissant s’éleva comme un nuage, et m’enveloppa tout entier. C’était une odeur inconnue, une odeur sombre et soutenue, qui s’épanouit dans ma tête et pénétra jusqu’à mon coeur. C’était le thym qui pousse au gravier des garrigues. »

D’où proviennent les arômes des plantes aromatiques ?

Flore-en-Thym-img1Les plantes aromatiques produisent naturellement des huiles essentielles. Les huiles essentielles sont des molécules qui ne participent pas directement au développement du végétal. Elles sont sécrétées et concentrées dans des petites glandes, situées sur les parties vertes (jeunes tiges, feuilles et calices), qui ressemblent à des petites bulles de couleur ambrée (cf. photos : feuilles de thym vues au microscope). Les huiles essentielles jouent de multiples rôles : résistance aux conditions difficiles, protection contre les prédateurs et les parasites, attraction des pollinisateurs. Ainsi, plus les conditions dans lesquelles une plante aromatique pousse sont stressantes (chaleur, soleil, sécheresse…), plus elle sera riche en arômes !

Comment et à quel moment faut-il cueillir les plantes aromatiques ?

Pour obtenir feuilles, fleurs et graines, c’est la partie aérienne de la plante qui est récoltée. Afin de permettre la régénération du pied, il convient de ne prélever que les 2/3 de la repousse de l’année (partie tendre), en évitant de couper la partie ligneuse (bois). La récolte s’effectue par beau temps, car c’est à ce moment- là que les plantes sont les plus riches en arômes. Selon les variétés, et les parties que l’on souhaite conserver, les périodes de récolte varient. Par exemple, le thym peut être cueilli d’octobre à mars pour la feuille, aux mois d’avril/mai la plante portera aussi les fleurs.

Flore-en-Thym-img2

Comment bien conserver les plantes aromatiques ?

Flore-en-Thym-img3Après récolte, les plantes doivent être mises rapidement à sécher. Différentes techniques existent, mais la plus simple consiste à réaliser une couche mince d’une dizaine de centimètres d’épaisseur. Le lieu d’entreposage doit être bien aéré et la température ne doit pas dépasser 35 °C pour conserver au mieux leurs qualités. Généralement, le séchage prend entre 3 et 7 jours. Une fois séchées, les plantes sont stabilisées et peuvent être soit conservées en l’état, soit transformées. Dans ce cas, il s’agit de séparer les tiges/brindilles du bon produit, c’est-à-dire les feuilles et/ou les fleurs. La conservation du produit fini se fait dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

Recette express :
la tisane de thym

Utiliser l’équivalent d’1 à 2 g de feuilles de thym (= 1 à 2 cuillères à café) pour 20 cl d’eau. Faire chauffer l’eau jusqu’à ébullition, Puis verser sur les feuilles de thym. Laisser infuser 5 à 10 minutes. Filtrer avec une passoire. Ajouter 1 cuillère de miel.

Source : http://flore-en-thym.com

livre-thym-chirurgienPour aller plus loin…

Le thym et le chirurgien
de Guillaume bouguet et du Pr Henri Joyeux

Coécrit avec le Pr Henri Joyeux (chirurgien-cancérologue à Montpellier), ce livre met à l’honneur et fait découvrir les bienfaits du thym. Cet ouvrage offre une approche globale et complète, qui retrace histoire, biologie et écologie, et vertus médicinales de cette petite plante aromatique, emblématique du sud de la France.

Éditions du Rocher – 217 pages – 15,90 €


BettyBetty, « Une Végétarienne presque Parfaite », propose, depuis plus de deux ans, à travers son blog une cuisine à son image, qu’elle qualifie de pimpante, gourmande et généreuse ! Si, pour certains, la gourmandise se résume à une explosion de leur quota de glucides, pour sa part, elle aime la dénicher dans les fruits et légumes de saison, et français bien évidemment. Pas question pour elle de se lancer dans la diète, elle aime la générosité dans l’assiette et, pour elle, le meilleur des modes de vie reste celui du plaisir des papilles ! www.unevegetariennepresqueparfaite.comunevegetariennepresqueparfaite@gmail.com

par Betty- Une végétarienne presque parfaite

Tomates farcies à la feta et au basilic

Pour 2 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 mn – Difficulté : 1

  • Tomates-farcies2 grosses tomates à farcir
  • 4 biscuits salés spécial apéritif
  • 100 g de feta
  • ½ bouquet de basilic
  • Sel, poivre

Ôtez le chapeau des tomates, videz-les à l’aide d’une cuillère à soupe, puis réservez-les. Dans un saladier, émiettez la feta et mélangez-la aux biscuits salés apéritifs émiettés. Ciselez finement le basilic, incorporez-le au mélange précédent et rectifiez l’assaisonnement. Remplissez les tomates de cette farce. Enfournez une dizaine de minutes à 180 °C (th. 6). Dégustez aussitôt avec une salade de roquette.

Muffins sans gluten au pesto d’aneth

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 45 mn – Difficulté : 2

Pour la pâte à muffins :

  • Muffins-sans-gluten150 g de farine de pois chiche
  • 80 g de fécule de maïs
  • 1 sachet de levure
  • 15 cl de lait de soja
  • 10 cl d’eau

Pour le pesto :

  • 1 bouquet d’aneth
  • 60 g de pignons de pin
  • 20 cl d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail

Préparez le pesto en mixant à l’aide d’un robot culinaire l’aneth avec les pignons de pin et la gousse d’ail pelée. Incorporez petit à petit l’huile d’olive en filet jusqu’à obtention d’un mélange crémeux, puis réservez. Préparez la pâte à muffins en mêlant dans un saladier la farine de pois chiche avec la fécule de maïs et la levure. Ajoutez ensuite le lait de soja et l’eau et mélangez vigoureusement. Versez le pesto d’aneth dans l’appareil à muffins, mélangez bien et déposez le mélange dans des moules à muffins. Enfournez à 180 °C (th. 6) pour une douzaine de minutes et dégustez-les tièdes à l’apéritif.

Tartelettes meringuées aux fruits rouges

Pour 4 tartelettes. – Bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 20 mn – Difficulté : 2

Pour la pâte sucrée :

  • Tartelettes-meringuees250 g de farine
  • 150 g de beurre végétal
  • 4 c. à s. de sucre

Pour la meringue :

  • 60 g de jus d’une boîte de pois chiches
  • 125 g de sucre glace

Pour la garniture :

  • 1 poignée de groseilles
  • 1 poignée de fraises
  • 1 poignée de framboises

Mélangez la farine, le beurre végétal et le sucre jusqu’à obtention d’une pâte homogène et lisse. Puis étalez-la à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et déposez-la dans les moules à tartelette beurrés et farinés. Faites-les cuire à blanc une quinzaine de minutes à 210 °C (th. 7), puis laissez-les refroidir à température ambiante. Pendant ce temps, préparez la meringue en versant le jus de pois chiches dans un saladier et en le battant en neige ferme, tout en incorporant petit à petit le sucre jusqu’à formation de « becs » souples. Déposez les fruits rouges sur les pâtes à tarte, puis recouvrez-les de la meringue. Remettez les tartelettes au four pour 5 mn à 250 °C (th. 8).

Panacottas aux fraises, pistache et sucre de basilic

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 20 mn + 2 h de réfrigération – Cuisson : 5 mn – Difficulté : 2

  • Panacottas-aux-fraises20 cl de crème végétale
  • 20 cl de lait végétal
  • 2 g d’agar-agar
  • 1 c. à s. d’arôme de pistache
  • 12 fraises
  • 1 c. à s. de sucre en poudre
  • 6 feuilles de basilic frais

Dans une casserole, portez à ébullition la crème végétale, le lait végétal et l’agar-agar, puis laissez bouillir en remuant pendant 2 mn. Ajoutez l’arôme de pistache, mélangez bien et entreposez au réfrigérateur au moins 2 h. Coupez les fraises en petits cubes et déposez-les sur les panacottas figées. Mixez le basilic avec le sucre en poudre et saupoudrez un peu de ce mélange sur les fraises. Dégustez aussitôt.

Photos : © Betty – Une végétarienne presque parfaite


Livre

Épices, aromates, condiments et herbes aromatiques
livre-epicesde Patricia bargis et Laurence Levy-Dutel

Vous avez des problèmes digestifs ? Vous faites un régime sans sel ? Cet ouvrage vous aide à choisir et à cuisiner avec les épices qui vous conviennent en fonction de vos besoins et de ceux de votre famille.

Pour chaque épice, aromate, condiment et herbe aromatique, retrouvez de façon claire et pratique :
– ses bienfaits santé,
– un tableau répertoriant ses valeurs caloriques et nutritionnelles,
– des recettes faciles et savoureuses.

Éditions Eyrolles – 196 pages – 6,90 €


Rubrik-a-trucs-orange

cafeUn café moulu qui a du goût

Lorsqu’on le conserve trop longtemps, le café moulu a tendance à perdre de son arôme. Pour lui redonner du goût, mettez la quantité désirée dans un bol, puis humidifiezle avec de l’eau froide. Laissez agir pendant une dizaine de minutes, puis redonnez-lui un coup de chaud en le passant au four le temps qu’il se réchauffe. Vous pourrez ensuite déposer la dose désirée dans le filtre. Il aura repris toute sa vigueur et son arôme.

chipsDes chips croquantes à souhait

Pour raviver des chips qui ont ramolli, placez-les au four. Dans un plat adapté, étalez-les et laissez- les quelques minutes dans le four chaud. Enlevez-les puis placez-les dans un autre plat. Cette fois-ci, elles n’auront pas le temps de se ramollir !

selUne poêle qui n’attache plus

Lorsque l’on veut faire cuire des oeufs au plat, par exemple, rien n’est plus agaçant qu’une poêle qui attache. Pour remédier à ce problème, il faut enduire le fond de la poêle avec du gros sel et bien frotter. Essuyez à sec sans laver et faites cuire les aliments, qui n’attacheront plus !

citronUn citron bien choisi

Il n’est pas toujours évident de choisir un bon citron. Le plus important à savoir est qu’il faut surtout laisser de côté ceux qui ont la peau granuleuse car ils ont bien moins de jus que les citrons à la peau fine et bien lisse.

pimentUn piment trop fort en bouche

Si vous mangez un bout de piment trop fort, vous pouvez arrêter le feu qu’il dégage dans la bouche. Il faut simplement manger des olives noires ou boire du lait très doucement. La mie de pain fonctionne également assez bien. Mais, surtout, ne vous jetez pas sur un verre d’eau ! Cela n’aide pas, bien au contraire.

mielDu miel qui ne colle pas

Quand on utilise du miel en cuisine, il est préférable que ce dernier n’adhère pas à la cuillère. Pour cela, passez-la sous l’eau très froide juste avant de la plonger dans le miel. Il se détachera immédiatement de l’ustensile.

Source : www.trucsdegrandmere.com


Livre

Parfums d’herbes
livre-parfums-d-herbesde Thierry Thorens

Dans ce livre, Thierry Thorens vous propose de découvrir, ou redécouvrir, le parfum des herbes en cuisine. Discrètes mais indispensables, elles permettent de préparer des repas aux saveurs inédites et toujours renouvelées. À travers plus de 300 recettes originales, l’auteur vous livre ainsi conseils et savoir-faire en vous initiant à l’art d’associer les herbes et de préparer des beurres parfumés ou des infusions pour toutes les occasions. Surtout, il révèle une nouvelle façon de cuisiner avec les herbes, qui laisse une large place à la créativité de chacun.

Éditions Actes Sud – 352 pages – 20 €


éco livres

Le calendrier 2016 de Terre vivante : fruits et légumes au fil des mois

livre-calendier2016Avec des recettes !

Terre vivante propose cette année un nouveau calendrier ! Chaque mois, il présente les fruits, légumes et plantes aromatiques de saison. Il propose aussi deux recettes saines et gourmandes (une salée, une sucrée), et permet ainsi de respecter les saisonnalités. Joliment illustré par les aquarelles de Birgit Killian.

Éditions Terre vivante – 24 pages – 9,90 €

Recettes santé au chou kale
de Florence solsona

livre-recettes-chou-kale40 recettes saines, gourmandes et équilibrées

Mais quel secret cache le chou kale pour être devenu la coqueluche des Américains et, maintenant, des Français ? Vert, rugueux et frisé, il semble avoir tout pour lui. Sous forme de chips, en salade, dans un petit plat bien mijoté, il régale les papilles et couvre les besoins en calcium, en vitamine A, C et K en quelques bouchées : – Les entrées : velouté de kale, butternut et sauge, salade de kale et noix, chips de kale… – Les plats : encornets à la sauce tomate et au chou kale, omelette au kale et aux tomates… – Les jus et les sauces : smoothie vert au kale et à l’avocat, pesto de chou kale… Avec les conseils d’une diététicienne pour allier plaisir et équilibre nutritionnel.

Larousse éditions – 96 pages – 8,90 €

Les secrets de la boulange bio
de Marie Chioca et Delphine Paslin

livre-boulange-bio110 recettes sucrées et salées avec astuces et pas à pas

Pains, viennoiseries, pizzas… Qui n’a jamais rêvé de réaliser lui-même ses spécialités boulangères ? Marie Chioca et Delphine Paslin proposent 110 recettes salées et sucrées, avec ou sans machine. Certaines sont sans gluten et la plupart sont à base de grand épeautre (mieux assimilable que le blé). Après un point sur les ingrédients et les secrets de fabrication, les auteurs détaillent les différentes méthodes de panification et livrent toutes leurs astuces. Des grands classiques (baguettes, biscottes, brioches, croissants…) aux pains d’ailleurs (blinis, naans, focaccia, scones…), ce livre s’adresse à tous, débutants comme experts. En librairie le 18 septembre.

Éditions Terre vivante – 320 pages – 22 €

Gâteaux chics et nature
livre-gateaux-chicsde Linda Louis

Vertigineux et extravagants, les layer cakes, les gâteaux damiers et autres pâtisseries géométriques laissent rêveur !

Avec plus de 40 recettes, Linda Louis met à l’honneur leurs versions plus naturelles, sans lait, sans gluten ou vegan, et sans colorants artificiels, dans ce beau livre richement illustré par ses soins. La santé et le plaisir en une bouchée ! À paraître le 24 septembre.

Éditions La Plage – 252 pages – 24 ,95 €

La cuisine antiraplapla
d’amy Webster

livre-cuisine-antiraplaplaPour se détoxiner, renforcer son immunité et retrouver sa vitalité

Non, ce livre ne vous propose pas le dernier régime miracle, mais constitue un recueil très clair sur les notions de base de l’alimentation vivante ; une manière saine et instinctive de renouer avec votre vraie nature, d’éliminer les nombreuses toxines engendrées par la civilisation moderne et de renforcer votre système immunitaire.

Dans ce livre, vous trouverez : • les informations sur les multiples bienfaits pour votre santé que vous apporte une alimentation crue, riche en nutriments, telle que la nature nous l’a destinée ; • plus de 100 recettes calquées sur les fruits et légumes de saison pour un bon petit déj’, des boissons, des plats et même des desserts ; • des plats originaux, savoureux, issus d’une cuisine simple, qui se révèle à la fois authentique et avant-gardiste.

Éditions Soliflor – 144 pages – 15 €

Recettes bien-être pour intestins fragiles
de Florence solsona et audrey Cosson

livre-intestins-fragiles50 recettes saines pour retrouver le plaisir de manger

Il n’est pas toujours nécessaire de recourir aux médicaments pour venir à bout des symptômes désagréables. Parfois, on peut s’aider en adoptant un mode de vie sain, basé, entre autres, sur une alimentation adéquate. Mieux connaître son alimentation pour faire les bons choix, redécouvrir les vertus de certaines plantes, apprendre à composer des menus qui n’agressent pas les intestins : voilà le programme de cet ouvrage.

De l’entrée jusqu’au dessert, ces recettes simples et délicieuses, judicieusement composées d’aliments qui veulent du bien à vos intestins, vous feront oublier bien des désagréments !

Larousse éditions – 96 pages – 8,90 €

La cuisine bio des jours de fête
de Marie Chioca

livre-cuisine-bio110 recettes bluffantes

Qui dit cuisine de fête dit souvent abondance de gras et de sucre. Marie Chioca remet les grandes tablées à l’honneur, avec des plats sains, équilibrés et très gourmands. Elle a composé 110 recettes salées et sucrées pour étonner et régaler les convives, de l’apéritif aux mignardises. Un chapitre complet est même dédié aux gâteaux d’anniversaire ! Marie Chioca nous livre aussi ses astuces de présentation et les recettes sont accompagnées de très belles photos. En librairie le 9 octobre.

Éditions Terre vivante – 272 pages – 22 €

Tout sans gluten
de Clea

livre-tout-sans-glutenL’encyclopédie gourmande

Dans cette encyclopédie gourmande, Clea propose 600 versions sans gluten et sans lait de vos plats préférés : boulange maison, plats salés contenant habituellement du blé et, bien sûr, desserts.

Vous recherchez une bûche de Noël, des petits blinis ou des brioches sans gluten ? Vous trouverez les réponses dans ces recettes inratables et savoureuses. Avec des focus ingrédients, des solutions pour les situations difficiles (comment remplacer un sandwich ? Que proposer en fin de repas à la place du pain-fromage ? et pour le goûter ?) et des centaines de photos pour vous donner envie de réaliser toutes les recettes !

À paraître le 8 octobre. Éditions La Plage – 324 pages – 29,95 €


Lina Charlot

Chargée d’enseignement en cuisine gastronomique végétarienne, Lina possède une forte expérience dans le domaine des métiers de bouche et de la diététique. Depuis 29 ans, Lina organise des stages et des cours de cuisine diététique et bio sur près de 100 thèmes différents ! Renseignez-vous : 05 49 48 67 01 ou 06 89 43 11 08 – biolina@orange.fr

par Lina Charlot

Autour des gratins
et des clafoutis

L’automne arrive. C’est la saison la plus riche en légumes et en fruits. Une façon de ravir les papilles de toute la famille. Voici quelques recettes faciles.

Gratin de fin d’été

Pour 4 à 6 pers. – Bon marché – Préparation : 25 mn – Cuisson : 35 mn – Difficulté : 1

  • 1 oignon
  • 1 poivron rouge
  • 1 poivron vert
  • 500 g de courgettes
  • 1 aubergine
  • 3 oeufs
  • 20 cl de crème de votre choix
  • 2 c. à s. de farine (de riz pour les sans gluten)
  • ½ bouquet de basilic
  • 1 gousse d’ai
  • l 3 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel

Épluchez l’oignon. Émincez-le, ainsi que les poivrons, et faites-les fondre légèrement dans une sauteuse où vous aurez versé l’huile. Coupez l’aubergine et les courgettes en cubes. Ajoutez-les à la préparation, remuez et laissez cuire 5 mn. Pendant ce temps, mélangez la crème, les oeufs, la farine, le basilic et l’ail râpé. Salez à votre goût. Disposez la préparation dans un plat à gratin. Recouvrez-la de la crème et faites cuire au four 35 mn à 210 °C (th.7).

Gratin de fenouil

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 mn en sauteuse et 25 mn au four – Difficulté : 1

  • 3 bulbes de fenouil
  • 2 oignons
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 20 cl de crème de votre choix
  • 10 cl de lait de votre choix
  • 1 fromage Ste-Maure frais
  • 2 oeufs
  • 1 c. à s. rase de maïzena
  • Sel

Coupez les fenouils en tranches épaisses et les oignons épluchés en lamelles. Versez l’huile dans une sauteuse. Disposez les oignons et le fenouil. Couvrez et faites cuire doucement 20 mn. Pendant ce temps, mélangez la crème, le lait, les oeufs, le sel et la maïzena. Disposez les légumes dans un plat à gratin. Recouvrez de tranches de fromage. Versez la préparation et enfournez 25 mn à 210 °C (th. 7).

Gratin potiron et patates douces

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 mn en sauteuse et 30 mn au four – Difficulté : 1

  • 300 g de potiron ou potimarron
  • 300 g de patates douces
  • 1 oignon
  • 2 oeufs
  • 30 cl de crème de votre choix
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Noix de muscade
  • 150 g de tome de brebis ou de chèvre
  • Sel

Épluchez le potiron, les patates douces et coupez-les en cubes. Épluchez l’oignon et coupez en lamelles. Dans une sauteuse, versez l’huile, ajoutez l’oignon et faites-le légèrement dorer. Puis ajoutez les légumes et faites doucement cuire à couvert 10 mn. Pendant ce temps, mélangez la crème avec ½ c. à c. de noix de muscade, les oeufs, la tome râpée et le sel. Disposez les légumes dans un plat à gratin et recouvrez-les avec la préparation. Faites cuire au four 30 à 210 °C (th. 7).

Clafoutis aux fruits de saison

clafoutisPour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 35 mn – Difficulté : 1

  • 500 g de fruits de votre choix
  • 60 g de farine (riz pour les sans gluten)
  • 60 g de beurre fondu ou de margarine
  • 2 oeufs
  • 2 c. à s. de sucre roux
  • ¼ l de lait de votre choix (délicieux avec un lait d’amande ou de noisette)

Dans un plat à gratin graissé, disposez les fruits coupés en morceaux. Fouettez tous les autres ingrédients ensemble. Versez la préparation sur les fruits et enfournez 35 mn à 180 °C (th. 6).

Clafoutis aux pêches de vigne

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 35 mn – Difficulté : 1

  • 500 g de pêches de vigne
  • 200 g de tofu soyeux
  • 4 c. à s. de sucre roux
  • 3 c. à s. de crème de votre choix
  • 2 oeufs
  • 2 c. à c. de maïzena
  • 1 c. à c. d’eau de fleur d’oranger ou de vanille

Dans un plat à gratin graissé, disposez les pêches en morceaux. Fouettez tous les autres ingrédients ensemble et versez la préparation sur les fruits. Enfournez 35 mn à 180 °C (th. 6).

Bon à savoir : Toutes ces recettes sont peu onéreuses et peuvent s’adapter à tous les légumes ou fruits de saison !


Ellen Frémont

Créatrice culinaire et naturopathe, Ellen anime également le blog de cuisine santé Saveurs végétales (www.saveursvegetales.com). Elle y propose des recettes saines, 100 % végétales et gourmandes, ainsi que de nombreux conseils en hygiène alimentaire. De plus, elle est auteur et photographe de Desserts aux sucres naturels et Les superaliments santé (collection Saveurs et bien-être aux éditions Larousse). Retrouvez-la sur son site : www.ellen-fremont.com

par Ellen Frémont

Super taboulé de chou-fleur
(chanvre & cranberries)

Pour 2 à 3 pers. – Assez bon marché – Préparation : 25 mn – Difficulté : 1

  • super-taboule1 petit chou-fleur
  • 50 g de graines de chanvre (entières ou décortiquées)
  • 100 g de cranberries séchées
  • 1 grosse courgette
  • 1 petit chourave (ou 1 concombre)
  • Les zestes d’1 citron
  • 15 feuilles de menthe fraîche
  • 5 c. à s. d’huile de chanvre
  • 1 échalote
  • 1 pincée de cumin en poudre
  • 1 grosse pincée de coriandre en poudre
  • Sel complet aux aromates

Commencez par rincer le chou-fleur, puis ôtez la partie feuillue avec un bon couteau. Ensuite, coupez-le légume en morceaux, puis placez-les dans la cuve de votre robot mixeur, avec l’échalote, les feuilles de menthe et les zestes de citron. Mixez le tout quelques secondes afin d’obtenir une semoule de chou-fleur aussi fine qu’une semoule de blé dur. Lavez la courgette, coupez-la en petits cubes, puis, dans un saladier, ajoutez-les à la semoule de chou-fleur. Faites de même avec le concombre ou le chou-rave préalablement pelés. Ajoutez les cranberries séchées, les graines de chanvre et les épices. Ajoutez l’huile de chanvre, puis mélangez le tout. Salez, puis placez au frais pour 1 h minimum. Dégustez bien frais !

Galettes bretonnes betterave, coco, coriandre

Pour 5 galettes environ – Assez bon marché – Préparation : 30 mn – Cuisson : 35 mn Repos : 12 h – Difficulté : 1

Les galettes :

  • Galettes-bretonnes125 g de farine de sarrasin
  • 300 ml d’eau
  • 1 grosse pincée de sel complet

La garniture :

  • 1 botte de betteraves nouvelles
  • 250 ml de lait de coco (ou de crème de coco)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit bouquet de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel complet

La veille, préparez la pâte à crêpes : mélangez la farine, l’eau et le sel, puis laissez reposer la pâte toute la nuit. Le lendemain, préparez la garniture : coupez les côtes de betteraves (les tiges) en petits tronçons, puis faites-les fondre à la vapeur une quinzaine de minute. Placez-les dans une poêle avec 1 c. à s. d’huile d’olive et l’ail émincé finement, puis faites-les dorer quelques minutes. Ajoutez ensuite le lait de coco, une pointe de sel, puis laissez réduire sur feu doux, jusqu’à l’obtention d’une crème assez épaisse. Réservez au chaud. Ensuite, préparez les crêpes : faites chauffer une crêpière ou une bilig et huilez-la généreusement avec de l’huile d’olive. Versez une louche de pâte, puis étalez-la le plus finement possible. Faites dorer les crêpes sur chacune des faces, ajoutez la garniture, puis repliez les bords. Ajoutez la coriandre fraîche ciselée, puis dégustez immédiatement ! Accompagnez ces crêpes d’une grosse salade de jeunes pousses et/ou de graines germées et d’un houmous, par exemple.

Photos : © Ellen Fremont


Glace sève de kitul et noix de cajou caramélisées

Voici une crème glacée vegan et healthy (sans lactose et avec une alternative au sucre très intéressante), qui n’en n’oublie pas pour autant la gourmandise et le goût de la douceur retrouvée. Une bien jolie façon de faire rimer plaisir et bien-être sans aucun gramme de culpabilité.

Pour 6 personnes, soit ½ litre de glace – Préparation : 20 mn – Repos : 5 heures minimum – Difficulté : 1

Matériel nécessaire :

  • Glace-seve-de-kitul1 jatte 1 sorbetière
  • 1 fouet
  • 1 mortier et son pilon
  • 1 récipient hermétique
  • 1 cuillère à glace

Ingrédients :

  • 50 cl de lait d’amande
  • 3 c. à s. de purée d’amande blanche
  • 5 c. à s. de sève de kitul Guayapi
  • 40 g de noix de cajou non salées Guayapi

Réalisation des noix de cajou caramélisées : Mettez toutes les noix dans une casserole et les faire chauffer légèrement à feu moyen afin de les torréfier. Ajoutez 1 c. à s. de sève de kitul et remuez. Lorsque le sirop a caramélisé autour des noix, posez-les sur du papier sulfurisé, en les séparant les unes de autres et laissez refroidir. Hachez-les grossièrement à l’aide du mortier et du pilon. La moitié des noix de cajou caramélisées sera pour la confection de la glace et l’autre moitié servira pour la décoration.

Réalisation de la glace : Mélangez au fouet le lait d’amande avec la purée d’amande et 4 c. à s. de sève de kitul. Versez dans la sorbetière et laissez prendre le temps conseillé par le fabricant de l’appareil. Versez le mélange dans un récipient hermétique, puis incorporez la moitié des noix de cajou caramélisées. Laissez prendre au congélateur pendant au moins 5 heures. Sortir la glace environ 15 mn avant de la servir. Faites des boules avec la cuillère à glace et décorez-les avant de servir avec le reste des noix de cajou caramélisées.

Conseil gourmand : les plus gourmands pourront ajouter un filet de sève de kitul une fois la glace servie, en guise de nappage.

La sève de kitul, kézako?

Elle est extraite à partir de la tige de la fleur d’un palmier, le kitul ( Caryota Urens). 100 % naturelle et végétale, cette sève est utilisée, en très petites quantités, comme produit sucrant. Elle possède le rare avantage de contenir les 3 sucres : le fructose, le glucose et le saccharose. Ce juste et subtil équilibre permet au corps de ne pas stocker ces sucres. Elle est également nintéressante pour sa teneur naturelle en vitamines B1, B12 et C, en calcium et en fer. 100 g de sève de kitul apportent moins de 300 calories.

Photo : © Guayapi

www.guayapi.com


Rubrik-a-trucs-orange

laitDu lait qui n’éclabousse pas

Lorsque l’on utilise des briques de lait, il est fréquent que le lait éclabousse quand on le verse. Pour éviter ceci, il suffit de faire de petits trous sur le haut de la brique. L’air qui y entre au moment de verser le lait empêche ainsi les éclaboussures.


Comment utiliser ces bons produits ?

Petits fondants à la courge butternut, épices douces & Milkervé amande Jean Hervé

Pour 4 pers. – Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • Petits-fondants300 g de chair de courge butternut cuite
  • 120 g de tofu soyeux
  • 1 c. à s. de Milkervé Amande Jean Hervé
  • 1 c. à s. de purée de cajou
  • ½ c. à c. de gingembre en poudre
  • ½ c. à c. de curcuma en poudre
  • 1 pincée de cannelle
  • 4 petites c. à c. de graines de tournesol
  • Sel et poivre

Préchauffer le four à 180 °C (th. 6). Mixer longuement tous les ingrédients (sauf les graines de tournesol) avec 100 ml d’eau tiédie, afin d’obtenir une crème épaisse, lisse et homogène. Répartissez dans 4 ramequins ou dans des petits pots. Saupoudrez de graines de tournesol. Enfournez et faites cuire pendant 30 minutes. Dégustez tiède.

Photo : © Clémence Catz

Recette proposée par Clémence Catz pour Jean Hervé – www.jeanherve.fr

sans gluten
Crumble pommes caramel

Crumble-pommesPour 2 pers. – Préparation : 10 mn – Cuisson : 40 mn – Difficulté : 1

  • 2 pommes
  • 4 sablés au caramel Nature & Cie
  • Caramel liquide

Coupez les pommes en cubes et mettez-les dans 2 ramequins. Ajoutez un peu de caramel avant de les enfourner pendant 40 mn à 190 °C (th. 6-7). Ensuite, émiettez 2 sablés au-dessus de chaque ramequin. Laissez refroidir et ajoutez un trait de caramel avant de déguster.

Photo : © Nature et cie

www.nature-et-cie.fr

Penne semi-complètes au pesto de noix

Pour 4 pers. – Préparation : 10 mn – Cuisson : 8 mn – Difficulté : 1

  • Penne-semi-completes400 g de penne semi-complètes
  • 1 tasse de cerneaux de noix
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de piment
  • 3 c. à s. de parmesan râpé
  • 2 c. à s. de persil ciselé
  • 4 c. à s. d’huile de noix grillée Bio Planète
  • Sel et poivre

Faites cuire les penne 8 mn dans de l’eau bouillante salée ou selon les indications du paquet. Dans un mixeur, versez les noix, le piment, le parmesan, le persil et l’ail et commencez à mixer. Ajoutez l’huile de noix petit à petit, puis salez et poivrez. Versez ce pesto sur les pâtes et dégustez aussitôt.

Photo : © Bioplanète

www.bioplanete.com


Allergies et intolérances des nourrissons

Classées au 4e rang mondial des maladies les plus fréquentes par l’OMS, les allergies connaissent un rythme de progression inquiétant.

bebeAvec près de 4 % de la population adulte et 8 % d’enfants concernés, la problématique serait en fait bien plus importante puisque plus de 60 % de la population y serait génétiquement prédisposée.

Les premiers touchés sont les nourrissons, avec des allergènes comme le lait et le gluten rencontrés lors des sevrages. Par ailleurs, selon un rapport de l’AFSSA publié en 2012, le lait de vache apparaît comme 3e cause d’allergies chez l’enfant.

La gamme Bébé Mandorle, une solution adéquate

Fruit de longues années d’écoute auprès des parents et des professionnels de santé, la gamme Bébé Mandorle est également l’aboutissement de rapprochements moteurs avec divers acteurs soucieux de qualité et d’exigence, en cohérence avec les convictions et les engagements portés par La Mandorle. Spécialiste du lait d’amande, elle oeuvre depuis plus de 25 ans pour offrir des alternatives bio-végétales nutritives et innovantes, sans lait ni sans gluten.

Sensible à la nutrition des plus jeunes, La Mandorle lance ainsi en 2013 Bébé Mandorle, la 1ère gamme infantile bio-végétale à base d’hydrolysat de protéine de riz bio et sans huile de palme. Conçue et formulée en partenariat avec des professionnels de santé, elle offre une réponse unique pour les 0-3 ans, particulièrement touchés par les problèmes d’allergies et d’intolérances, en forte croissance.

Les spécificités Bébé Mandorle :

L’hydrolysat de protéine de riz bio : l’apport et la qualité protéiques sont assurés par un hydrolysat de protéines de riz bio, conforme à la réglementation infantile et spécialement développé à l’initiative de La Mandorle. Reconnue comme meilleure alternative aux protéines de lait, la protéine de riz présente un profil protéique très proche du lait maternel et une biodisponibilité supérieure aux protéines animales ou végétales natives après hydrolyse.

Des nutriments naturels : enrichis en nutriments naturels, les produits sont formulés pour respecter au mieux la physiologie des nourrissons et offrir des synergies optimisées.

Le procédés de fabrication : les techniques industrielles ont été sélectionnées afin de préserver l’intégrité des nutriments et d’assurer une meilleure tolérance digestive.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
www.lamandorle.com


Livre

Étudiants – recettes gourmandes testées dans une kitchenette
livre-etudiantsde stéphanie de Turckheim

Tous les étudiants qui quittent le foyer familial se trouvent confrontés au problème d’une micro-cuisine, seulement équipée d’un minifour, d’un mini-frigo et d’une poêle. Ce livre leur donne plein d’idées de recettes à préparer avec très peu de matériel et d’espace.
Que ce soit pour des déjeuners en solo, des lunchboxes à emporter, des apéros entre potes ou des dîners de colocataires, toutes les recettes sont faciles, utilisent des ingrédients peu chers et sont équilibrées.

Éditions Eyrolles – 192 pages – 9,95 €


Marion-KaplanMarion Kaplan, bio-nutritionniste, élève du docteur Kousmine, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le thème de la santé. Depuis 30 ans, elle explore nos paysages alimentaires. Du végétalisme à la méthode Kousmine, aucun régime ne lui a échappé. Nous sommes en réincarnation permanente.

par Marion Kaplan

vitaliseur-de-marion-img1Le Vitaliseur de Marion
fête ses 30 ans

vitaliseur-de-marion-img2Rejoignez la grande famille des accros à la vapeur douce ! 30 ans déjà que le Vitaliseur de Marion trône dans les cuisines du monde entier pour votre plaisir et votre bien-être ! Dans un monde qui nous propose une alimentation de plus en plus destructrice, le Vitaliseur conserve le goût originel des aliments, tout en préservant leurs qualités nutritives grâce à une cuisson à la vapeur douce. Adopter le Vitaliseur de Marion, c’est se tourner vers une alimentation consciente et militante. Cette année, nous vous réservons de nombreuses surprises pour fêter ensemble ce bel anniversaire. Alors serez-vous de la fête ?

Retrouvez toutes les informations sur : www.vitaliseur.com

Gâteau d’anniversaire à la pistache

Un superbe gâteau vert tendre à la pistache pour fêter dignement les 30 ans du Vitaliseur ! Ce gâteau est tellement moelleux qu’il pourrait se passer de la crème anglaise à la pistache, mais un anniversaire se fête dans la gourmandise, alors, ce sera gâteau et crème anglaise ! Happy Birthday et merci à vous tous !

Pour 10 pers. – Préparation : 15 mn – Cuisson : 25 + 35 mn

Moules utilisés : un moule à charnière de 12 cm de diamètre, un de 16 cm et un petit moule à muffin

  • Gateau-anniversaire8 blancs d’oeufs
  • 220 g de margarine bio demi-sel ou de ghee
  • 160 g de sucre blond
  • 80 g de farine de riz complet
  • 200 g de poudre de pistache vanille ou zeste de citron râpé
  • 4 pincées de bicarbonate
  • 2 pincées de sel gris de mer (si vous avez utilisé du ghee)
  • Pour servir : des petits fruits de saison

Versez 25 cm d’eau dans le faitout du Vitaliseur, couvrez avec le couvercle et portez à ébullition. Pendant ce temps, préparez la pâte. Faites fondre le ghee ou la margarine bio dans la soupière du Vitaliseur ou dans une casserole. Battez à l’aide d’une fourchette les blancs et le sucre, simplement pour faire fondre le sucre et casser un peu les blancs (ne les montez pas en neige). Ajoutez poudre de pistache, farine de riz complet, bicarbonate (et sel si utilisé). Mélangez et versez le ghee (ou margarine) fondu tiédi. Répartissez la moitié de la pâte dans le moule le plus grand (huilé au pinceau) et l’autre moitié dans les deux moules plus petits. Quand l’eau bout, déposez les deux moules les plus petits dans le panier vapeur, puis posez l’ensemble sur le faitout, couvrez et laissez cuire 25 minutes. Vous retirerez le tout petit moule au bout de 17 minutes en protégeant vos mains de gants. Au bout des 25 minutes, piquez le gâteau à l’aide de la pointe d’un couteau pour en vérifier la cuisson. Procédez à la cuisson du moule le plus grand et cuisez 35 minutes. Laissez tiédir et démoulez délicatement les gâteaux. Superposez- les sur un plat de service et décorez de petits fruits de saison. Servez en proposant un peu de crème anglaise à la pistache.

Photo : © Vanessa Romano

Crème anglaise à la pistache

Cette crème anglaise est délicate et particulièrement gourmande grâce au lait d’amande et à la pâte de pistache. Prenez un lait d’amande de belle qualité, riche en amande de Provence. Elle pourra bien sûr faire une base de crème glacée, il vous suffira de la faire prendre en sorbetière.

Pour 1 litre – Préparation : 7 mn – Cuisson : 10 mn

  • 8 jaunes d’oeufs
  • 50 cl de lait de riz de Camargue
  • 50 cl de lait d’amande
  • 70 g de sucre blond
  • 1-2 c. à c. de pâte de pistache
  • 1 c. à s. d’arrow-root (facultatif)
  • Pour décorer : de la poudre de pistache

Versez 20 cm d’eau dans le faitout du Vitaliseur, couvrez avec le couvercle et portez à ébullition. Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’oeufs avec le sucre afin de faire fondre ce dernier, puis ajoutez l’arrow-root et fouettez de nouveau. Mettez la pâte de pistache dans la soupière avec un peu de lait. Posez la soupière sur le faitout quand l’eau bout et délayez la pâte de pistache en mélangeant avec une cuillère en bois ou un fouet. Au fur et à mesure que la pâte se délaye, rajoutez du lait. Quand le lait est tiède, versez-le sur le mélange oeufs-sucre en fouettant. Reversez l’ensemble dans la soupière et cuisez en tournant sans cesse avec la cuillère en bois jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère.

NDLR : si vous n’avez pas la soupière avec votre Vitaliseur, vous cuirez la crème dans une large casserole.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.