Cuisine & Recettes

L’écolomag N° 51

Mon assiette vitalité pour
un début d’année en toute légèreté

Christine CalvetFormée à l’Institut Méditerranéen de Documentation, d’Enseignement et de Recherches sur les Plantes Médicinales de Montpellier (IMDERPLAM), Christine Calvet est une conseillère de santé spécialisée dans les techniques de soins naturels et de prévention. À l’issue de cette formation, elle a choisi d’approfondir ses connaissances en diététique et en phytonutrition, pour accompagner notamment des personnes intolérantes au gluten et au lait ainsi que d’autres souffrant de surpoids et de diabète. Son objectif est d’enseigner « l’art de se soigner et de manger autrement » par des méthodes naturelles de prévention santé et une nutrition choisie, synthèse des travaux des Prs Henri Joyeux et David Servan-Schreiber, des Drs Catherine Kousmine et Jean Seignalet et du naturopathe Daniel Kieffer. Elle est installée à Perpignan, où elle consulte et anime des ateliers culinaires. Christine Calvet est également auteur culinaire. Pour la contacter : 06 86 44 91 96 calvet-christine@orange.fr – site web de son association : http://www.harmovie.world/ et son blog : www.saisonsdemets.fr

par Christine Calvet

Souvent, nous entamons l’année fatigués. Notre organisme subit refroidissements et assauts répétés des germes depuis l’entrée dans l’hiver ; mais, surtout, il est éprouvé par les excès alimentaires des fêtes et la tendance à se réfugier dans des plats réconfortants trop lourds et trop gras. Produisant des toxines, ces excès de table ont un impact sur notre organisme : ce ne sont pas le foie débordé, les reins qui ne peuvent plus éliminer et les intestins bloqués qui nous diront le contraire ! Aussi, si en ce début d’année nous nous sentons sans vitalité, encrassés, avec une digestion ralentie, migraineux, ballonnés et peut-être constipés, si de disgracieux petits boutons apparaissent… c’est que notre corps nous crie STOP !

Au coeur de l’hiver, comment concilier nos envies de plats réconfortants et la sagesse d’accompagner notre organisme en lui apportant des aliments qui vont détoxiner foie, reins et intestins ?

Règle n° 1 : se réhydrater et éliminer en buvant environ 2 l de liquide par jour, sous forme d’eau, de thé vert et de tisanes.

Premier geste en posant le pied le matin : se presser un jus de citron et le boire dans de l’eau tiède (légèrement chauffée autour de 50 °C, pas au-delà de 60 °C afin de ne pas détruire la vitamine C). Boisson alcalinisante qui détoxifie l’organisme en relançant le travail du foie, prépare à la digestion du petitdéjeuner et contribue à éliminer les toxines en douceur.

Puis, vient l’heure du thé vert : seule alternative à l’eau, cette boisson drainante et hydratante ne manque pas de vertus sur la santé (prévention cardiovasculaire, du stress psychologique et oxydatif…).

Et l’on partira au bureau avec deux bouteilles isothermes :

– l’une remplie d’eau chaude car, bue chaude, l’eau ne demande aucune dépense énergétique de notre organisme, qu’elle aidera de surcroît à se libérer de ses toxines ;

– et l’autre d’une tisane « détox », qui sera composée de plantes pour drainer le foie, nettoyer les reins et purifier le sang. Par exemple, des copeaux d’aubier de tilleul, de la racine de bardane, des semences de fenouil, de l’ortie et du romarin. Si l’on souffre de problèmes circulatoires, on pourra ajouter de la vigne rouge, des feuilles de cassis en cas de douleurs articulaires et des feuilles de frêne pour résoudre les problèmes de rétention d’eau.

Règle n° 2 : composer des menus gourmands riches en nutriments essentiels et pauvres en aliments qui dévitalisent ou encrassent, en observant quelques règles simples :

– un petit-déjeuner sans sucre, protéiné (par exemple, un ou deux oeufs coque, protéine de référence du matin), de bon gras végétal (qui chasse le « mauvais » gras de nos cellules) comme l’avocat, les fruits secs oléagineux (noix, amandes…), sans oublier une bonne cuillère à soupe de pollen frais, probiotique naturel ;

– à midi et le soir, une assiette composée à 70 % de légumes verts en jus, crus ou légèrement cuits en douceur (vapeur ou étouffée), en privilégiant ceux riches en chlorophylle et composés soufrés pour leur action détoxifiante, ceux riches en potassium, draineur de l’organisme, et des racines, bénéfiques pour l’intestin ;

– peu de viande, uniquement blanche et seulement le midi. Préférer les poissons, et surtout les gras pour leur précieux oméga 3, et ne pas les associer avec un féculent pour alléger la digestion ;

– ne pas négliger les légumineuses, dont l’indice glycémique est bas, bien pourvues en protéines, en vitamines du groupe B et minéraux, en fibres intéressantes dans la prévention de la constipation, mais également utiles dans la régulation du cholestérol sanguin et de la glycémie. Les associer avec une céréale complète, à index glycémique bas et de préférence sans gluten ;

– introduire des aliments lacto-fermentés (légumes comme la choucroute, pâte miso, tamari, tempeh…), dont l’effet probiotique renforce le transit intestinal et le système immunitaire.

À vos fourneaux !

– En guise d’apéritif, un jus « bonne mine » et très antioxydant ! Une grosse betterave rouge crue (riche en bétaïne, qui détoxifie le foie), une carotte (bien pourvue en potassium et en pro-vitamine A), une pomme avec sa peau (anti-cholestérol et riche en quercétine), une poignée de graines germées (véritable concentré de chlorophylle, de vitamines, de minéraux…), une tranche de citron et une poignée de persil (riche en vitamines C, K et fer) ;

– pour continuer, une salade vitaminée purifiante, puis un plat nourrissant mais digeste, très goûteux.

Salade choucroute,
radis noir et céleri à l’algue dulse

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Difficulté : 1

  • Salade-choucroute200 g de choucroute crue
  • 1 radis noir
  • 1 pomme
  • 1 branche tendre de céleri
  • 4 c. à s. d’algue dulse déshydratée
  • 1 c. à c. de gingembre râpé
  • 1 c. à c. de cumin moulu
  • 4 c. à s. d’huile de pépins de courge
  • 2 c. à s. de tamari
  • ½ citron
  • Facultatif, pour les non végétariens : filets de truite fumée

Rincez la choucroute et laissez égoutter. Brossez le radis noir sous l’eau et râpez-le avec la pomme non épluchée. Coupez la branche de céleri en tout petits tronçons et hachez grosièrement ses feuilles. Disposez ces ingrédients dans un saladier, puis ajoutez les algues, le cumin, l’huile, le tamari, le jus du ½ citron et le gingembre. Mélangez bien et servez aussitôt.

Clin d’oeil nutritionnel : l’algue dulse en paillettes ne nécessite pas de réhydratation préalable. C’est l’un des végétaux marins les plus riches en protéines ; elle est remarquable par sa composition en minéraux, nombreux et bien équilibrés.

Photo : © Christine Calvet

Ragoût de courge épicé
aux pois cassés

Pour 4 pers. – Assez bon marché – Préparation : 20 min – trempage des pois cassés la veille – Cuisson : 20 mn – Difficulté : 2

  • Ragout-courge200 g de pois cassés
  • 800 g de chair de courge butternut
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail
  • Bouillon de légumes maison ou reconstitué avec un cube
  • 1 c. à c. de gingembre râpé
  • 1 c. à c. de noix de muscade râpée
  • Cerfeuil frais
  • Gomasio
  • Aromates : thym, romarin, laurier, étoiles de badiane
  • 1 tronçon d’algue kombu
  • Huile d’olive

La veille, faites tremper les pois cassés dans de l’eau froide. Le lendemain, jetez cette eau et disposez les pois cassés dans une cocotte avec le tronçon d’algue kombu et les aromates. Recouvrez-les à hauteur de bouillon de légumes froid et faites-les cuire à feux doux, jusqu’à ce qu’ils soient tendres mais pas écrasés en purée. Coupez la courge non épluchée en cubes de 2 cm environ. Émincez finement l’oignon. Dans une cocotte à fond épais, faites revenir l’oignon dans un peu d’huile, sans le colorer, puis ajoutez les gousses d’ail écrasées, le gingembre et la noix de muscade. Laissez cuire pendant 2 mn environ, jusqu’à ce que le mélange embaume. Ajoutez les dés de courge et les pois cassés, remuez bien. Ajoutez un peu de bouillon de légumes et laissez mijoter 15 à 20 minutes environ à feux doux. Servez en parsemant des pluches de cerfeuil et du gomasio, accompagné de sarrasin cuit à l’étouffée.

Photo : © Christine Calvet

Thé blanc aux fruits rouges

The-blancPas de dessert, mais un petit plaisir pour garder le sourire : un thé blanc aux fruits rouges (le thé blanc n’a subi aucune fermentation, il est très faible en théine et c’est un puissant antioxydant). Son goût est très délicat agrémenté de 2 carrés de chocolat noir (au moins 75 % de cacao). Riche en antioxydants et en magnésium, le chocolat pourrait, selon une étude parue en 2013 dans le Journal of Psychopharmacology, aider à retrouver le sourire…


Cet hiver, cuisinez les Huiles Essentielles… c’est facile !

Les Cristaux d’Huiles Essentielles sont pratiques à utiliser et économiques. Composés de pulpe d’agave cristallisée imprégnée d’huiles essentielles, ils sont 100 % biologiques. Quelques versées suffisent pour vous saisir d’une incroyable sensation en bouche. Apportez de la créativité à vos préparations culinaires. 25 saveurs sont à découvrir en magasin et sur www.aromandise.com

cristaux-basilicMISE EN BOUCHE
Bouchées de noix de St-Jacques

Pour 4 pers. – Préparation : 15 mn – Cuisson : 3 à 5 mn – Repos : 2 h – Difficulté : 1

  • 10 grosses noix de St-Jacques
  • Bouchees-St-Jacques2 gousses d’ail
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 2 c. a s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. sauce soja sucrée
  • 4 versées de Cristaux d’Huiles Essentielles de Basilic

Préparez la marinade : mélangez l’huile d’olive avec le jus de citron, la sauce de soja, les gousses d’ail hachées et les Cristaux d’Huiles Essentielles de Basilic. Ajoutez les noix de St- Jacques et laissez mariner au moins 2 h au frais. Dans une poêle bien chaude, faites revenir les noix de St-Jacques 3 à 5 mn jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Coupez-les en 4 morceaux et piquez chaque morceau avec des piques en bois.

Photo : © Alain Wacquier

cristaux-ail-fines-herbescristaux-mentheENTRÉE
Avant-première perlée

Pour 4 pers. – Préparation : 5 mn – Cuisson : 10 mn – Difficulté : 1

  • Avant-premiere12 huîtres
  • 1 versée de Cristaux d’Huiles Essentielles Menthe
  • 1 versée de Cristaux d’Huiles Essentielles Ail et fines herbes
  • 75 g de beurre doux
  • 60 g de chapelure fine

Ouvrez les huîtres et jetez le premier jus. Disposez-les sur une plaque. Mixez le beurre mou, les Cristaux de Menthe et les Cristaux d’Ail et fines herbes. Déposez une noisette de la préparation obtenue dans chaque coquillage et recouvrez d’une cuillerée de chapelure. Enfournez à 200 °C (th. 6-7) en haut du four pendant 5 mn.

Photo : © Pictures news

cristaux-anethPLAT
Croustillant de plaisir au saumon

Pour 2 pers. – Préparation : 25 mn – Cuisson : 15 mn – Difficulté : 1

  • Croustillant-saumon250 g de filet de saumon
  • 1 oignon
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 25 cl de crème liquide
  • 1 c. à s. de thym sauvage des garrigues
  • 2 versées de Cristaux d’Huiles Essentielles Aneth
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 3 versées de Cristaux d’Huiles Essentielles Baies roses
  • 3 petits pains suédois
  • 50 g de chapelure
  • 25 g de beurre
  • Vinaigre balsamique
  • Sel, poivre

Coupez l’oignon en fines lamelles. Faites-le cuire à feu vif dans une poêle avec l’huile d’olive durant environ 3 mn. Dans un bol, mélangez la crème, le thym, les Cristaux de Baies Roses et d’Aneth. Salez et poivrez. Coupez les filets de saumon en dés. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Émiettez les pains suédois à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et mélangez-les avec le beurre et la chapelure afin d’obtenir une pâte sableuse. Dans 2 plats à crumble, versez 1 c. à c. de vinaigre balsamique. Ajoutez les oignons, le saumon, la crème puis la pâte sableuse sur le dessus. Enfournez environ 25 mn à 180 °C (th. 6).

Photo :© M.studio

cristaux-ronde-agrumescristaux-citronDESSERT
Oreillettes provençales

Pour 4 pers. – Préparation : 15 mn – Cuisson : 3 mn – Difficulté : 1

Oreillettes

  • 200 g de farine
  • 2 oeufs
  • 50 g de beurre
  • ½ sachet de levure chimique
  • 50 g de sucre en poudre
  • 2 c. à s. de sucre glace
  • 6 versées de Cristaux d’Huiles Essentielles Citron
  • 6 versées de Cristaux d’Huiles Essentielles Ronde d’agrumes
  • 1 c. à c. d’arôme naturel de vanille liquide
  • Environ 20 cl d’huile végétale

Faites fondre le beurre. Tamisez la farine et la levure au-dessus d’un saladier et formez un puits au centre. Versez le beurre fondu, le sucre en poudre, les Cristaux d’Huiles Essentielles de Citron et de Ronde d’Agrumes ainsi que l’arôme naturel de vanille. Incorporez les oeufs entiers. Mélangez avec une fourchette et pétrissez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien souple. Coupez-la en 4 morceaux et étalez-la très finement avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné. Coupez-la de nouveau en petits rectangles ou triangles. Faites chauffer l’huile dans une sauteuse, puis déposez les oreillettes. Quand elles sont bien dorées, égouttez-les et épongez-les sur du papier absorbant. Saupoudrez de sucre glace.

Photo : © L.Bouvier

cristaux-cannelleCOCKTAIL
Punch chaud, thé noir, cidre et cannelle

Pour 30 pers. – Préparation : 25 mn – Cuisson : 10 mn – Difficulté : 1

  • Punch-chaud1 l d’eau
  • 4 l de cidre
  • 10 sachets de thé noir
  • 25 cl de jus de citron
  • 500 g de cassonade
  • 12 piments
  • 12 clous de girofle
  • ½ bouteille de vin rouge
  • 6 pommes
  • 10 versées Cristaux d’Huiles Essentielles Cannelle

Lavez les pommes, coupez-les en fines tranches en prenant soin d’enlever les pépins. Faites infuser le thé noir dans le litre d’eau bouillante pendant 5 mn. Retirez les sachets. Versez le thé dans une grande casserole à feu doux. Ajoutez le cidre, la cassonade, les piments, les clous de girofle et le jus de citron. Laissez mijoter 10 mn en remuant de temps en temps. Ajoutez les Cristaux d’Huiles Essentielles Cannelle. À l’aide d’une écumoire, retirez les piments et les clous de girofle. Ajoutez le vin rouge et faites chauffer à feu vif pendant 3 mn. Retirez la casserole du feu et ajoutez les tranches de pommes. Servez chaud. Astuce : remplacez le cidre par du jus de pomme.

Photo : © Brebca


Recette Veganvegan

Ellen Frémont

Créatrice culinaire et naturopathe, Ellen anime également le blog de cuisine santé Saveurs végétales (www.saveursvegetales.com). Elle y propose des recettes saines, 100 % végétales et gourmandes, ainsi que de nombreux conseils en hygiène alimentaire. De plus, elle est auteur et photographe de Desserts aux sucres naturels et Les superaliments santé (collection Saveurs et bien-être aux éditions Larousse). Retrouvez-la sur son site : www.ellen-fremont.com

par Ellen Frémont

Cookies chocolat cacahuète

Pour 20 cookies – Bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 10 mn – Difficulté : 1

  • Cookies-chocolat-cacahuete200 g de farine de blé T80
  • 200 g de sucre de canne complet (rapadura, muscovado, panela…)
  • 200 g de purée de cacahuète (sans sucre ajouté)
  • 100 ml de lait végétal (lait de soja, avoine, riz…)
  • 10 g de bicarbonate de soude
  • 100 g de pépites de chocolat noir (70 % cacao)
  • 1 c. à c. rase de vanille en poudre
  • 1 c. à c. rase de sel (5 à 6 g)

Commencez par préchauffer le four à 210 °C (th 7). Dans un saladier, placez le sucre, le sel et la vanille. Versez le lait, puis mélangez à l’aide d’un fouet ou d’une cuillère en bois. Ajoutez la farine, le bicarbonate de soude et les pépites de chocolat, puis assemblez brièvement le tout à la main pour former une pâte. Ajoutez la purée de cacahuète, puis mélangez à nouveau avec les mains de façon à former une grosse boule de pâte. Laissez reposer 30 mn environ à température ambiante sous un torchon propre. Façonnez 20 petites boules de pâte dans les paumes de vos mains, puis placez-les sur une plaque de cuisson antiadhésive ou recouverte de papier sulfurisé. Aplatissez-les afin de former les cookies. Enfournez pour 10 mn. Dès la sortie du four, décollez délicatement les cookies à l’aide d’une spatule, puis placezles sur une grille le temps qu’ils refroidissent. Une fois refroidis, dégustez-les ou conservezles dans une boîte hermétique.

Photo : © Ellen Fremont

Green salade d’hiver
brocolis – champignons – kimchi – tomates séchées
Sans gluten
sans-gluten-50

Pour 2 pers. – Assez bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 10 mn – Difficulté : 1

Green-salade

  • 1 tête de brocoli
  • 50 g de tomates séchées (ou 100 g de tomates confites)
  • 250 g de champignons de Paris frais
  • 1 blanc de poireau (cru)
  • 100 g de kimchi (ou de chou chinois frais et cru)
  • 2 gousses d’ail
  • Herbes fraîches (persil, coriandre…)
  • 3 c. à s. d’huile de cameline
  • 2 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. de sauce tamari
  • Poivre au goût

Équeutez le brocoli, puis séparez-le en petits bouquets. Faites-les cuire al dente à la vapeur pendant une dizaine de minutes environ (les bouquets doivent être tendres et encore légèrement croquants à la fois). Pendant ce temps, équeutez les champignons, émincez-les, puis rincez-les dans une passoire. Placez-les dans une poêle chaude, puis couvrez afin de les faire dégorger. Une fois cuits, faites-les dorer avec un peu d’huile d’olive et les gousses d’ail émincées finement (ou passées au presse-ail). Laissez-les refroidir, puis réservez. Dans un saladier, placez le kimchi (chou chinois fermenté) ou le chou chinois frais et passé à la mandoline. Ajoutez les champignons, les tomates séchées ou confites, puis le brocoli encore tiède. Ajoutez les herbes fraîches ciselées, le blanc de poireau finement émincé, l’huile de cameline, le vinaigre et la sauce tamari. Poivrez selon votre goût. Mélangez le tout délicatement. Servez tiède ou bien frais. Dégustez avec un bol de riz thaï ou basmati vapeur, ou des nouilles soba (nouilles de sarrasin).


Tarte/tartelettes aux flocons d’épeautre et crème de courge Végétarien, sans gluten
vegetarien-50 sans-gluten-50

Christine Spohn

par Christine Spohn

À 45 ans, Christine Spohn se passionne pour la cuisine et suit une formation au lycée hôtelier d’Illkirch, en Alsace, où elle obtient son CAP de cuisinier. À la recherche de « sens », elle devient formatrice en arts culinaires et utilise la cuisine comme support de rencontre, de partage, de créativité, de cohésion, d’éveil… dans le respect du vivant. Formée aux plantes sauvages comestibles auprès de l’ethnobotaniste François Couplan, elle se passionne pour la rencontre spirituelle avec la matière, le vivant et l’humain, et souhaite partager son enthousiasme pour une nourriture saine, équilibrée, créative et savoureuse. D’ailleurs, elle a ouvert des chambres d’hôtes dans une maison écologique à la campagne en Haute-Saône, où elle anime également des ateliers de cuisine. Pour la contacter : Tél. 06 33 52 75 28, mail : christine@les-gourmandises.bio.fr et son site : www.les-gourmandises-bio.fr

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation et cuisson : environ 1 h – Difficulté : 1

Pour le fond de tarte :

  • Tarte-tartelettes200g de flocons d’épeautre
  • 1 c. à s. de farine de châtaigne
  • 100 ml de jus de carotte

Pour la crème de courge :

  • 500 g de courge butternut
  • 1 bouquet garni
  • 2 oeufs
  • 130 ml de lait de riz
  • 50 g de gruyère
  • 1 pincée de cannelle et de muscade
  • Sel, poivre du moulin

Pour le fond de tarte : Mélangez tous les ingrédients du fond de tarte et laissez s’imprégner pendant 15 mn environ. Puis abaissez ce mélange dans un moule à tarte de 23 cm ou dans des moules à tartelettes individuelles, préalablement huilés et farinés. Enfournez pour 15 mn dans un four à 190 °C (th. 6-7), puis laissez refroidir. Baissez la température à 160 °C (th. 5-6).

Pour la garniture : Épluchez la courge butternut et faites-la cuire à l’eau avec un bouquet garni. Mixez et mélangez la purée obtenue avec les oeufs, le lait, le gruyère et les épices. Salez, poivrez. Versez la préparation sur le fond de tarte et enfournez pour 15 à 20 mn.

Photo : © Christine Spohn


Flan à la pomme et Lait d’Amande Chocolat

Pour un flan (6 pers. ou 6 petits moules individuels) – Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • Flan-pomme200 ml de Lait d’Amande Chocolat La Mandorle
  • 1 grosse pomme
  • 3 c. à s. de poudre d’amande
  • 2 oeufs entiers
  • 3 c. à s. de fécule de maïs
  • 1 c. à s. de sucre de canne complet bio

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Reconstituez le Lait d’Amande Chocolat. Battez les oeufs en omelette, puis ajoutez la poudre d’amande, la fécule de maïs, le Lait d’Amande Chocolat et le sucre. Remuez afin d’obtenir un mélange bien homogène. Coupez les pommes en fines lamelles. Incorporez-les au mélange. Versez le tout dans un moule – ou 5 petits moules – passant au four (préalablement graissé). Faites cuire une trentaine de minutes à 180 °C.

Recette : @choupi_healthy
Source : http://lamandorle.com/fr

Photo : © Choupi_healthy


Je cuisine les oeufs
Des protéines saines et pas chères dans mon assiette !

Amandine Geers

what's for dinnerAuteurs de livre cuisine bio, chroniqueurs en écologie, Amandine et Olivier ont créé il y a 10 ans What’s for dinner, une association engagée privilégiant les échanges sur les questions d’alimentation et d’écologie. Pour découvrir les programmes et les dates des prochains ateliers de cuisine bio d’Amandine rendez-vous sur : whats-for-dinner.info et Facebook (Amandine Geers).

par Amandine Geers et Olivier Degorce

livre-je-cuisine-les-oeufsRecettes extraites de leur livre éponyme :
Les Français consomment en moyenne 130 oeufs entiers par an et plus de 240 si l’on tient compte de ceux inclus dans les préparations en tous genres… Pourtant, leurs bénéfices et leurs saveurs restent sous-estimés. Car ce sont non seulement des concentrés très économiques de bonnes protéines, mais ils se cuisinent aussi à toutes les sauces ! Amandine Geers et Olivier Degorce proposent 45 recettes inventives et gourmandes, des classiques améliorés aux desserts en passant par les tartes et soupes. Les recettes sans gluten, sans lactose et végétariennes sont signalées par des pictogrammes. Pour savourer les oeufs à volonté ! Éditions Terre vivante – Collection Facile & bio – 120 pages – 12 €

Œufs au plat, mimolette et ciboulette Végétarien, sans gluten
vegetarien-50 sans-gluten-50

Pour 1 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 6 mn – Difficulté : 1

  • OEufs-au-plat2 petits oeufs
  • Quelques brins de ciboulette
  • 30 g de mimolette vieille
  • Une noix de beurre
  • Sel, poivre

Préchauffez le four à 160 °C (th. 5-6) et installez la lèchefrite tapissée de papier sulfurisé. Versez de l’eau dans la lèchefrite pour préparer la cuisson au bain-marie. Beurrez le plat à oeufs, salez et poivrez. Cassez les oeufs à l’intérieur en prenant soin de ne pas percer le jaune. Ajoutez la ciboulette ciselée. Placez au four et prévoyez environ 6 mn. Le blanc doit être coagulé, mais pas le jaune. Prévoyez aussi que l’oeuf va continuer à cuire en sortant du four. Servez aussitôt en râpant généreusement de la mimolette sur le dessus.

OEuf au plat ou oeuf à la poêle
Un oeuf au plat n’est donc pas un oeuf cuit à la poêle, mais un oeuf cuit au four dans un petit plat à oreilles spécifique : le plat à oeufs. On l’agrémente à la sortie du four : chutney, herbes, jambon, pesto…

Photo : © Olivier Degorce

Œufs en gelée Sans gluten, végétarien (selon la
garniture choisie), sans lactose
vegetarien-50 sans-gluten-50 sans-lactose-50

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 5 mn + 3 mn pour la gelée – Réfrigération : 2 h – Difficulté : 2

  • OEufs-en-gelee4 oeufs
  • 2 g d’agar-agar pour 500 ml de bouillon
  • Garniture : tranches fines de champignon, rondelles fines de carotte ou de radis, feuilles de persil plat, lamelles de jambon, zestes de citron, câpres…

Commencez par cuire les oeufs mollets : démarrez à l’eau froide. Comptez 5 mn après l’ébullition. Stoppez la cuisson en plongeant les oeufs dans un bol d’eau froide. Écalez-les une fois refroidis. Préparez la gelée à l’agar-agar : dissolvez l’agar-agar dans le bouillon froid (en cube, de poule ou végétal, ou un bouillon maison), puis portez à ébullition et maintenez 1 mn en tournant au fouet. Montez la première partie : au fond du ramequin, on pose la décoration qui, une fois l’oeuf démoulé, se trouvera donc au-dessus. Choisissez un ingrédient (tranche de champignon, rondelle de carotte ou de radis, feuille de persil plat…), trempez-le dans la gelée avant de le déposer au fond du ramequin. Versez un peu de gelée de manière à juste recouvrir les éléments de décoration. Cela permet également à l’oeuf d’être au centre du ramequin. Placez au frais jusqu’à gélification (5 mn). Montez la seconde partie : placez l’oeuf au centre du ramequin, ajoutez la garniture éventuelle et couvrez du reste de gelée. Gardez au frais jusqu’au moment de démouler. Démoulez : faites glisser délicatement un couteau pointu tout autour de la paroi du moule. Une fois que les bords sont décollés, une légère pression fait glisser les oeufs dans l’assiette.

Photo : © Olivier Degorce

Œufs brouillés à la laitue
de mer, nid de chou bleu
Végétarien, sans gluten
vegetarien-50 sans-gluten-50

Pour 3 pers. – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn – Repos : 1 nuit (pour les blinis) – Difficulté : 2

Pour l’omelette :

  • OEufs-brouilles3 oeufs
  • Quelques feuilles de laitue de mer fraîche (ou 1 c. à s. de laitue de mer déshydratée)
  • 50 g de fromage de chèvre frais
  • 1 petit verre de lait
  • Huile d’olive pour la cuisson
  • Sel, poivre

Pour le chou rouge :

  • 1 c. à s. de vinaigre de riz (ou de cidre)
  • 200 g de chou rouge finement émincé
  • Quelques brins de persil plat
  • Sel

Faites chauffer ½ l d’eau dans une casserole avec le vinaigre et le sel. Une fois que l’eau est chaude, plongez-y le chou pendant 4 mn. Égouttez, puis ajoutez le persil ciselé. Réservez dans les assiettes ou un saladier. Rincez la laitue de mer sous un filet d’eau, puis ciselez-la. Coupez le fromage en petits morceaux. Versez les oeufs dans un saladier et ajoutez le lait. Mélangez un peu à la fourchette sans fouetter. Faites cuire les oeufs brouillés dans un peu d’huile en suivant les indications ci-contre. En fin de cuisson, ajoutez la laitue de mer et le fromage. Salez et poivrez. Servez les oeufs brouillés dans un nid de chou rouge. Accompagnez avec des blinis au sarrasin.

Pour les oeufs brouillés, technique de base :

Comptez 2 gros oeufs par personne. Graissez une poêle avec de l’huile d’olive. Salez et poivrez le fond. Faites-la chauffer doucement. Cassez les oeufs dans un saladier, puis versez le tout d’un seul coup dans la poêle sans les battre. Percez les oeufs à l’aide d’une spatule en bois. Mélangez constamment et assez énergiquement dans un sens, puis dans un autre, tout au long de la cuisson. Rabattez les bords. Évitez une coagulation trop forte des oeufs. Stoppez la cuisson au bon moment et servez aussitôt. Vous pouvez ajouter des herbes ciselées en fin de cuisson.

Pour les blinis :

  • 250 g de farine de sarrasin
  • 250 ml d’eau (+ 200 ml après fermentation)
  • Sel

Mélangez la farine avec 250 ml d’eau et laissez reposer 1 nuit. Le lendemain, ajoutez 200 ml d’eau supplémentaire et le sel. Faites cuire quelques blinis dans une poêle spéciale. Vous pourrez utiliser le reste de pâte jusqu’au lendemain. Réservez au frais.

Photo : © Olivier Degorce

Watapalam Végétarien, sans gluten
vegetarien-50 sans-gluten-50

Pour 6 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 45 mn – Difficulté : 1

  • Watapalam1 citron vert
  • 500 ml de lait
  • 3 oeufs entiers
  • 100 g de sucre
  • 1 c. à café rase d’arrow-root
  • 250 ml de lait de coco

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Lavez le citron et prélevez le zeste. Faites chauffer le lait. Battez les oeufs avec le sucre, le zeste de citron et l’arrow-root. Incorporez peu à peu le lait bouillant en fouettant vivement. Ajoutez le lait de coco. Laissez reposer 10 mn avant de verser dans le moule. Mettez le moule dans un bain-marie et faites cuire au four 45 mn. La surface du flan doit être dorée et ferme sous la pression du doigt. Laissez refroidir avant de placer au frais.

Photo : © Olivier Degorce

Un flan indien

Le watapalam est une sorte de flan qui nous vient des Indes. À base de lait de coco et parfumé au citron vert, il cuit lentement au bain-marie dans un four modérément chaud. On prépare parfois un caramel pour napper le fond du plat, mais les parfums du coco et du citron vert seront moins intenses.


Bouchées exotiques hyper-fondantes Sans gluten, végan
sans-gluten-50 vegan-50

Mlle PigutCMelle Pigut est une ingénieuse créatrice culinaire et consultante en alimentation bio végétale. Auteur de livres de recettes végétaliennes, elle anime également des ateliers qui rencontrent un franc succès à Paris, partout ailleurs en France et, même, hors des frontières. Melle Pigut pense que bien se nourrir doit être un plaisir. Elle oeuvre avec passion pour rendre plus accessible une cuisine éthique, simple et saine, qui n’oublie pas d’être savoureuse, gourmande et… pleine de surprises ! Laissez-vous tenter. PIGUT cuisine bio végétale – Informations sur les cours de cuisine et recettes : http://cuisine.pigut.com

par Mlle Pigut

Au coeur de l’hiver, le soleil a la fâcheuse tendance à nous faire souvent faux bond. Pour remédier à cette absence, pourquoi ne pas mettre du soleil dans de jolies bouchées sucrées. Coco + banane + chocolat, voilà de quoi combler nos petites envies d’exotisme en beauté ! Découvrez vite cette recette toute simple, hyper-fondante. Pensez simplement à la concocter bien à l’avance, un temps de repos de plusieurs heures étant nécessaire.

Pour 4 pers. – 8 bouchées – Assez bon marché – Préparation : 20 mn – Cuisson : 30 mn – Repos : 2 h – Difficulté : 1

  • Bouchees-exotiques50 g de quinoa
  • 20 g de coco déshydratée + 1 grosse c. à s. pour la présentation
  • 10 g de sucre de canne complet
  • 250 ml de lait de riz
  • 50 g de banane
  • 30 g d’huile de coco
  • 100 g de chocolat noir à 70 %

Dans une casserole, déposez le quinoa, la noix de coco et le sucre, puis versez le lait de riz en mélangeant. Faites cuire à feu moyen-doux à couvert pendant environ 30 mn, ou jusqu’à ce que le liquide soit totalement absorbé. Pendant ce temps, écrasez la banane. En fin de cuisson et hors du feu, déposez la banane ainsi que l’huile de coco dans la casserole et mélangez bien. Laissez tiédir, puis déposez au réfrigérateur pendant 1 h à 2 h (on peut utiliser le congélateur pour gagner du temps). Avec les mains, formez des boulettes de la taille d’une noix, déposez-les dans des assiettes à dessert. Réservez. Faites fondre le chocolat noir au bain-marie et recouvrez généreusement les bouchées. Parsemez de la coco déshydratée réservée à la présentation. Laissez durcir au réfrigérateur au moins 1 h avant de… déguster avec gourmandise !

Photo : © Melle Pigut


Soupe aux bettes et aux lentilles Sans gluten, végan
sans-gluten-50 vegan-50

Emilie-Lefebvrepar Émilie Lefebvre

Émilie Lefebvre est créatrice culinaire, formatrice et consultante en cuisine et nutrition végétales. Ses recettes sont végétales, principalement sans gluten et ne contiennent pas ou peu d’huile ajoutée. Elles privilégient les aliments complets et naturels. Sur son blog, vous pourrez retrouver des recettes faciles, saines et gourmandes, ainsi que des informations sur l’alimentation végétale complète : www.kindhealthyhappy.com

Pour 4 pers. – Bon marché – Préparation : 5 mn – Cuisson : 15 mn – Difficulté : 1

  • Soupe-aux-bettes3-4 grosses côtes de bettes bien fraîches avec leur feuille
  • 100 g de lentilles vertes cuites et égouttées
  • 1 l de bouillon de légumes ou d’eau filtrée
  • 50 g de flocons d’avoine sans gluten (ou flocons de sarrasin)
  • Sel de mer (optionnel)
  • Crème de cajou (ou yaourt végétal)
  • Persil frais

Lavez les côtes de bettes avec leur feuille et coupez-les en julienne. Dans une grosse casserole à feu moyen, faites-les revenir à couvert dans un fond de bouillon ou d’eau pendant 8 à 10 mn. Quand elles sont tendres, versez le bouillon ou l’eau et amenez à ébullition. Baissez le feu et laissez mijoter 5 mn. Ôtez du feu. Ajoutez les lentilles et les flocons d’avoine dans la casserole. Couvrez et laissez reposer 5 mn. Mixez l’ensemble au blender pour obtenir une consistance veloutée. Ajoutez un peu d’eau pour une consistance plus liquide, ou un peu plus de flocons pour une soupe plus onctueuse. Goûtez et salez modérément si besoin. Dégustez bien chaud avec 1 c. à s. de crème de cajou et du persil haché.

Photo : © Émilie Lefebvre

Quinoa sauté aux épinards et au maïs Sans gluten, végan
sans-gluten-50 vegan-50

Pour 2 pers. – Bon marché – Préparation : 5 mn – Cuisson : 5 mn – Difficulté : 1

  • quinoa-saute3 tasses de quinoa cuit
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
  • 200 g d’épinards frais
  • 1 petite boîte de grains de maïs
  • 1 oignon vert émincé finement (gardez un peu de vert pour le service)
  • 1 gousse d’ail moyenne hachée
  • 1 pincée de sel de mer
  • 1 à 2 c. à s. de tamari less salt

Lavez les feuilles d’épinards, ôtez les grosses tiges et séchez-les soigneusement dans une essoreuse à salade. Émincez finement. Faites chauffer l’huile dans un wok ou une sauteuse. Quand elle est bien chaude, ajoutez l’oignon et l’ail et faites-les revenir 30 secondes sans les faire brunir. Ajoutez les grains de maïs et les épinards. Faites sauter 1 à 2 mn jusqu’à ce que les épinards aient réduit. Ajoutez le quinoa cuit, continuer la cuisson 1 mn en mélangeant bien tous les ingrédients et en remuant constamment. Ajoutez le sel et le tamari. Servez immédiatement, parsemé du vert d’oignon émincé très fin.

Photo : © Émilie Lefebvre

Muffins pomme sésames Sans gluten, végan
sans-gluten-50 vegan-50

Pour 12 muffins – Bon marché – Préparation : 15 mn – Cuisson : 25mn – Difficulté : 1

  • Muffins-pomme2 pommes moyennes, pelées et coupées en dés
  • 1 c. à s. de fécule de maïs

Pour le mélange sec :

  • 265 g de mon mélange de farine sans gluten (recette sur le blog)
  • 1,5 c. à c. de poudre à lever
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • ½ c. à c. de sel de mer
  • 2 c. à c. de cannelle

Pour le mélange liquide :

  • 2 c. à s. de graines de lin moulues
  • 6 c. à s. d’eau
  • 125 ml de sirop d’érable
  • 375 ml de lait végétal (amande, cajou ou soja)
  • 3 c. à s. de tahin

Pour décorer :

  • 1 poignée de graines de sésame Quelques gouttes de sirop d’érable (optionnel)

Préparez un moule pour 12 muffins avec des caissettes en papier. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Dans une assiette creuse, mélangez délicatement les dés de pommes avec la fécule. Réservez. Dans un saladier, mélangez les ingrédients secs avec un petit fouet. Dans un autre saladier, mélangez les graines de lin moulues avec l’eau et laisser reposer 10 mn. Ajoutez ensuite le reste des ingrédients liquides et mélangez. Combinez les ingrédients des 2 saladiers et mélangez brièvement. Ajoutez les dés de pommes et incorporez délicatement à l’aide d’une spatule. Déposez dans les moules préparés et parsemez généreusement le dessus des muffins avec les graines de sésame. Enfournez pour 25 mn. Ôtez du four, versez quelques gouttes de sirop d’érable sur les muffins encore tout chauds et laissez refroidir 10 mn dans les moules. Transférez ensuite sur une grille à pâtisserie.

Photo : © Émilie Lefebvre


Les 10 commandements de l’apprenti végétarien

On ne s’improvise pas végétarien. Pour réussir sa transition, mieux vaut connaître quelques astuces.

– Soyez motivé

Ne vivez pas votre végétarisme comme une punition. Si vous vous y engagez en vous sentant forcé ou en étant convaincu que vous n’y arriverez pas, il y a peu de chances que ça marche. Prenez-le comme une opportunité de découvrir de nouvelles saveurs, d’agir pour le bien de la planète, d’oeuvrer pour le bien-être animal, de trouver votre poids idéal en mangeant plus sainement…

– Allez-y progressivement

Le plus important pour une transition réussie vers le végétarisme est d’avancer à votre propre rythme. Certains peuvent devenir végétariens du jour ou lendemain. Mais la plupart sont attachés et habitués à une façon de se nourrir, et à moins d’être extrêmement souple et flexible, il n’est pas évident de changer d’habitudes alimentaires d’un seul coup. Vous pouvez donc commencer par un jour sans viande par semaine, puis deux, puis trois, etc. Commencez également par cuisiner des choses simples.

– Faites-vous plaisir

Parfois, à force de manger sainement, vous regrettez l’époque où vous ingurgitiez un gros burger sans penser aux conséquences. Ne soyez pas triste, il n’est pas trop tard pour céder à la junk food consolatrice, puisqu’elle existe aussi en version végétarienne !

– Ne vous mettez pas trop la pression…

Si vous n’avez pas su réagir à temps en vous offrant des pauses junk food, il est possible que vous craquiez de temps à autre pour une entrecôte. Relax, ce n’est pas la fin du monde, ni la perte définitive de votre honneur d’aspirant végétarien. Vous ferez mieux la prochaine fois.

– … mais restez fort

Au début, être végétarien n’est pas tous les jours facile et, quelquefois, on doit vraiment se faire violence pour ne pas rechuter ! Ce temps de transition un peu tendu est normal. Mais votre volonté et votre motivation vous aideront à le traverser. Tenez-vous à l’écart des tentations.

– N’ayez pas honte

Être végétarien est une cause noble : si rien ne vous oblige à en parler, rien de nous oblige à le dissimuler non plus.

– Documentez-vous

Consolidez vos connaissances sur le végétarisme. En lisant des ouvrages sur ce mode d’alimentation ou sur l’élevage, vous découvrirez à quel point vous avez eu raison de choisir cette alimentation et vous en parlerez mieux autour de vous.

– Entourez-vous

Si la plupart de vos amis sont carnivores, vous vous sentirez peut-être isolé dans votre nouvelle décision. Connectez-vous sur le web et vous constaterez que vous n’êtes pas seul ! Des milliers de sites, de blogs, de comptes Facebook et de forums existent en ligne. Lisez-les, participez aux discussions, échangez avec d’autres personnes ayant les mêmes convictions que vous.

– Ne jugez pas trop les carnivores

C’est vrai, carnivores et végétariens vivent sur la même planète. Et, pour ne parler que de ça, les impacts écologiques de la consommation de viande ont également des conséquences sur l’environnement des végétariens. Néanmoins, nous vivons dans une société où nous sommes libres d’agir comme nous le souhaitons. Nous devons apprendre à accepter que chacun se trouve là où il en est, en permettant aux autres de suivre leur propre route et d’avoir leurs propres valeurs.

– Soyez un ambassadeur

Par votre attitude positive, par des discussions calmes et respectueuses, en faisant goûter de délicieux plats végétariens et en témoignant que vous êtes en parfaite santé, peut-être aurez-vous un impact sur d’autres personnes.

livre-etre-vegetarienExtraits du livre Être végétarien
d’Alexandra de Lassus
aux éditions du Chêne

À toutes les questions qui viennent à l’esprit lorsque l’on pense au végétarisme, ce guide pratique propose des réponses claires et concrètes. Il regorge aussi de conseils, d’astuces et de bonnes adresses pour être végétarien au quotidien… dans la joie, la bonne humeur et la santé !


Ingrid-Bernard

Végétarienne depuis toujours, Ingrid se passionne pour la photographie et aime cuisiner, le plus souvent des petits plats sucrés… Elle aime peser, mesurer, améliorer les recettes qu’elle conçoit, pour les rendre plus légères, plus digestes, en mélangeant parfois des farines sans gluten, en utilisant uniquement du beurre et des laits végétaux et en réduisant au maximum les proportions de sucre… Elle partage bon nombre de ses recettes sur son tout nouveau éco-blog Bidule & Cocotte (www.biduleetcocotte.com), qu’elle coécrit en famille…

par Ingrid Bernard

Palets craquants au sésame
et au sucre de fleur de coco
vegan-50

Pour 14 palets – Bon marché- Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 à 15 mn – Repos : 1 h minimum – Difficulté : 1

  • Palets-craquants2 c. à s. de sucre de fleur de coco en poudre ou de sucre glace
  • 120 g de farine T65
  • 80 g de beurre végétal (margarine) à température ambiante
  • ¼ c. à c. de sel
  • 2 c. à s. + 1 c. à c. de sésame

Matériel : Emporte-pièce.

Faites torréfier quelques minutes les 2 c. à s. de sésame dans une poêle, à sec. Fouettez le sucre et le beurre jusqu’à l’obtention d’une préparation crémeuse. Incorporez le sel, la farine tamisée et le sésame grillé. Malaxez bien pour obtenir une préparation souple. Mettez la pâte dans un récipient hermétique, et laissez-la reposer pendant 1 h minimum au réfrigérateur. Préchauffez le four à 175° C (th. 6). Étalez la pâte sur 3 à 5 mm d’épaisseur (astuce : placez la pâte entre 2 papiers de cuisson afin que celle-ci n’accroche pas au rouleau). À l’aide d’emporte-pièce, formez des palets et disposez-les sur une plaque recouverte de papier de cuisson. Parsemez 1 c. à c. de graines de sésame sur l’ensemble des palets. Enfournez durant 10 à 15 mn. Une fois les bords dorés, sortez les palets du four et laissez refroidir. Vous pouvez les conserver quelques jours dans une boîte hermétique (s’ils tiennent jusque-là !).

Bon à savoir : Le sucre de fleur de coco, riche et non raffiné, laisse un agréable goût caramélisé. Il est le seul sucre antioxydant et possède un index glycémique très bas (entre 25 à 35), qui convient très bien aux diabétiques.

Photo : © Ingrid Bernard

Scones aux cranberries vegan-50

Pour 8 scones – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 15 mn – Difficulté : 1

  • Scones40 g de cranberries séchées
  • 10 g de fécule de maïs (1 c. à s.)
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 grosse pincée de sel
  • 200 g de farine T65
  • 60 g de rapadura ou du sucre de fleur de coco blond
  • 60 g de beurre (margarine) à température ambiante
  • 5 cl de lait de soja vanille + un peu pour dorer

Coupez les cranberries séchées en 4. Dans un saladier, mélangez la farine tamisée, le sucre, le sel, le bicarbonate de soude et la fécule de maïs. Ajoutez le beurre et émiettez-le du bout des doigts, telle une pâte à crumble. Formez un puits et ajoutez-y le lait. Mélangez brièvement à l’aide d’une cuillère en bois, puis pétrissez à la main. Ajoutez les cranberries par poignées pour obtenir un mélange homogène. Préchauffez le four à 175 °C (th. 6). Étalez la pâte sur un plan de travail fariné sur 1,5 cm d’épaisseur. À l’aide d’un emportepièce ou d’un verre, formez les scones et disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. À l’aide d’un pinceau, dorez chaque scone avec un peu de lait de soja. Enfournez pour 15 mn environ. Nos amis d’outre-Manche aiment déguster les scones en les ouvrant en 2 et en les recouvrant de beurre, confiture, etc. Pour ma part, je les mange tels quels, nature.

Bon à savoir : Le sucre de coco blond ou le rapadura leur donnent un bon goût caramélisé. Si vous n’aimez pas ou n’en avez pas, vous pouvez le remplacer par du sucre de canne, au goût plus neutre.

Photo : © Ingrid Bernard

Brioche vanille et éclats de chocolat vegan-50

Pour 4 à 6 pers. – Bon marché- Préparation : 30 mn – Cuisson : 20 mn – Repos : 1 h 30 + 45 mn – Difficulté : 2

  • Brioche-vanille15 g de levure fraîche
  • 15 cl de lait végétal (amande, soja, etc.) + 1 c. à s. pour dorer
  • 75 g de sucre de canne blond
  • 40 g de beurre végétal ou margarine
  • 8 gouttes d’extrait de vanille
  • ½ c. à c. de sel
  • 365 g de farine T65 + pour le plan de travail
  • 50 g de chocolat noir (optionnel)

Dans un saladier, tamisez la farine et ajoutez le sel, puis réservez. Dans un autre récipient, émiettez la levure. Faites chauffer le lait végétal et retirez-le du feu dès qu’il est tiède au doigt. Verser un peu de lait sur la levure, fouettez pour la diluer, et versez le reste du lait. Ajoutez le sucre et le beurre végétal et remuez bien. Mettez l’extrait de vanille et remuez bien. Incorporez la farine par poignées en la remuant dans un premier temps au fouet, puis à la cuillère en bois lorsque la préparation commence à épaissir. Enfin, pétrissez la pâte sur un plan de travail fariné pendant 5 bonnes minutes. Réservez la pâte dans un saladier en le recouvrant d’un torchon propre, durant 1 h 30 au minimum. La pâte doit doubler, voire tripler de volume. Pendant ce temps, hachez le chocolat. Une fois la pâte levée, pétrissez-la à nouveau sur un plan fariné, puis incorporez le chocolat. Formez 3 boules égales. Faites rouler chaque boule à la main pour former des boudins de même longueur afin de former une tresse. Vous pouvez soit la mettre dans un moule à cake, préalablement huilé, soit faire rejoindre les 2 extrémités de la tresse (en pinçant légèrement) pour la sceller afin de former une couronne, et la placer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Laissez à nouveau reposer 45 mn minimum dans un four éteint. Une fois reposée et levée, retirez-la du four et faites-le préchauffer à 175 °C (th 6). Pendant ce temps, à l’aide d’un pinceau, badigeonnez le lait sur la brioche. Enfournez pour 20 mn de cuisson en veillant à ce que la brioche ne dore pas trop sur le dessus. Laissez-la refroidir et dégustez.

Photo : © Ingrid Bernard


Écrasé de patates douces Sans gluten, végan
sans-gluten-50 vegan-50

Pour 1 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 mn – Difficulté : 1

  • Ecrase-patates-douces2 patates douces
  • 3 c. à s. d’huile de lin Bio Planète
  • 1 pincée de poivre
  • 1 pincée de fleur de sel

Épluchez les patates douces et détaillez-les en rondelles. Faites-les cuire 10 mn à la vapeur. Écrasez-les à la fourchette et versez l’huile de lin. Formez l’écrasé de patates douces à l’aide d’un emporte-pièce rond. Ajoutez un filet d’huile de lin, la fleur de sel et le poivre. Dégustez chaud. Variante : Utilisez de la fleur de sel aromatisée ou légèrement parfumée. Vous pouvez aussi mélanger patates douces et panais.

Photo : © Bio Planète

Source : www.bioplanete.com


eco-livres-orange

130 recettes sans gluten
de Florence Bourquard

Alivre-130-recettes-sans-glutevec ces 130 recettes sans gluten, l’auteur explore l’univers des farines dites « spéciales », pour que les personnes soucieuses d’écarter le gluten retrouvent le plaisir des pains, cakes, gâteaux, quiches et autres préparations qu’elles sont si souvent obligées de mettre de côté.

Au cours de son exploration culinaire, l’auteur a découvert de très nombreuses recettes où l’absence de gluten n’interdit pas de nouvelles saveurs. De la farine de châtaigne à la farine de manioc, de pois chiche ou de sarrasin, chaque farine offre de véritables possibilités qui permettent d’exclure le gluten, aussi bien dans des recettes classiques que dans des recettes originales.

Qu’il s’agisse du quotidien ou de repas festifs, cet ouvrage est une aide indispensable aux personnes qui souhaitent cuisiner sans gluten, pour des raisons d’intolérance ou de choix personnel.

Cette nouvelle édition est enrichie d’une trentaine de nouvelles recettes, parmi lesquelles des bases de pâtes fraîches et des desserts gourmands, pour un quotidien encore plus savoureux !

Éditions Le Sureau – 80 pages – 10 €

Couscous et tajines végétariens
de Catherine Schiellein

livre-couscous-et-tajines25 recettes illustrées qui mettent en valeur les épices, les fruits secs, les oléagineux, les légumineuses, les herbes… et les saveurs.

• COUSCOUS : traditionnels avec ou sans sauce : couscous kabyle, couscous à la tfaïa, couscous boulettes… couscous créatifs : brochettes de légumes à la chermoula, palets au couscous, couscous fruité au lait d’amande…
• TAJINES. De la tchoutchouka aux oeufs au délicat tajine de fenouil à l’orange, une dizaine de recettes pour toutes les saisons.
• Recettes de citrons confits, petites salades cuites ou crues, mélanges d’épices, méthodes de cuisson de la semoule…

Éditions La Plage – 72 pages – 9,95 €

Le guide Terre vivante des légumineuses
de Pascal Aspe, Blaise Leclerc et Claude Aubert

livre-legumineusesCulture, atouts santé et bonnes recettes

2016 a été proclamée Année internationale des légumineuses par l’ONU et la FAO (Food and Agriculture Organization) : une justice à rendre aux fabuleuses propriétés de ces végétaux, pour la terre et pour l’homme. Pour la terre, elles fixent l’azote dans leurs racines (elles grandissent ainsi sans engrais) et la restituent dans le sol (ce qui l’enrichit). Pour l’homme, leurs atouts nutritionnels (beaucoup de protéines et de fibres, peu de graisses) en font des aliments de choix pour le quotidien et une alternative sérieuse à la viande.

Terre vivante leur consacre un guide de plus de 300 pages, le seul qui réunisse conseils de culture, atouts santé et plus de 150 recettes issues du monde entier, de l’entrée au dessert.

Éditions Terre Vivante – 320 pages – 29,90 €

L’intestin au secours du cerveau
du Dr David Perlmutter avec Kristin Loberg

livre-l-intestinDès notre naissance, notre cerveau accueille une population de cent mille milliards de bactéries, que l’on appelle le microbiome. Dans ce livre, le Dr David Perlmutter explique de manière rigoureuse et accessible son fonctionnement et son lien insoupçonné avec notre santé : des risques inflammatoires à l’obésité en passant par la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou les troubles de l’humeur dans la dépression, l’anxiété, ou encore l’autisme.

La découverte de ce phénomène nous permet, tout d’abord, de comprendre l’impact de ce que nous mangeons, et notamment du gluten et du sucre, sur notre cerveau. Elle nous donne surtout l’occasion de devenir acteur de notre santé et de changer notre alimentation pour préserver notre cerveau, en renforçant notre intestin.

Le Dr Perlmutter présente ainsi de façon limpide non seulement les avancées de la recherche avec des résumés récapitulatifs, mais aussi un programme de recommandations pratiques avec des recettes associant notamment prébiotiques, probiotiques, aliments fermentés, sans gluten ou à faible teneur en glucides.

Éditions Marabout – 416 pages – 19,90 €

Le calendrier 2016 Fruits et légumes au fil des mois

calendrier-2016-fruits-et-legumesLe calendrier cuisine avec recettes et conseils !

Un calendrier dédié à la cuisine des produits de saison. Chaque mois, il présente les fruits, légumes et plantes aromatiques disponibles et propose 2 recettes (salée et sucrée) saines et délicieuses. Joliment illustré par les aquarelles de Brigit Killian.

Éditions Terre vivante – 9,90 €

Guide nutritionnel vegan
de Sonja Reifenhäuser

Pour décrypter en toute simplicité cette alimentation saine et éthique

Élivre-guide-nutritionnel-veganlaboré par une nutritionniste, ce livre en format poche regroupe toutes les informations nutritionnelles utiles pour ne manquer de rien dans un régime végétalien :
– le point sur nos besoins en nutriments,
– les substituts aux produits animaux,
– les additifs alimentaires non végétaux,
– les valeurs nutritionnelles des aliments,
– les produits phares de l’alimentation vegan.

Éditions La Plage – 112 pages – 6,50 €

Je cuisine à l’huile de coco
de Christine Calvet

livre-je-cuisine-a-l-huile-de-coco60 recettes pour profiter des bienfaits de cette huile santé

L’huile de coco est la nouvelle huile santé. Elle contient des graisses saturées utilisées très rapidement par le corps, qui ne sont pas stockées. Aliment pilier de la diète cétogène – peu de sucres, riche en graisses –, elle aide à lutter contre le cancer et la maladie d’Alzheimer, à perdre du poids, contrôler le diabète… En cuisine, son léger parfum s’intègre merveilleusement aux recettes salées et sucrées et c’est la meilleure huile pour les cuissons, bien plus stable que l’huile d’olive.

Forte de son expérience de créatrice culinaire, Christine Calvet propose ici 60 recettes originales et savoureuses qui permettent de consommer quotidiennement cette huile et d’apprendre à l’utiliser en cuisine. Salades, soupes, purées, papillotes, risottos, sautés, tartes, biscuits, crumbles… 60 recettes simples pour se faire du bien et se régaler !

Toutes les recettes sont sans gluten et sans lait.

Éditions Thierry Souccar – 224 pages – 14,90 €

Cuisiner sans lait !
livre-cuisiner-sans-laitde Marie Chioca

100 recettes riches en calcium

Supprimer les produits laitiers est souvent conseillé pour résoudre de nombreux troubles (digestifs, dermatologiques, respiratoires, ORL…). Une introduction de Brigitte Fichaux, diététicienne, présente les bienfaits de ce régime alimentaire et les apports en calcium des principaux aliments. Marie Chioca propose ensuite 100 recettes sans produits laitiers, mais riches en calcium, salées et sucrées, du petit-déjeuner au dîner : entrées, plats, sauces, desserts… ainsi que des grands classiques revisités (quiche, clafoutis, béchamel, fromage à tartiner, etc.).

Éditions Terre vivante – 224 pages – 22 €

Simple comme paléo
de Sylvie Eberena

livre-simple-comme-paleoSylvie Eberena s’est tournée vers l’alimentation paléo il y a 3 ans, dans l’espoir de mettre fin à des années d’ennuis digestifs et de fringales. Objectif atteint ! Depuis, elle n’a cessé d’expérimenter en cuisine pour faire du paléo un mode alimentaire facile à suivre au quotidien.

Astuces, conseils pratiques, Sylvie montre toute sa créativité dans ce guide abondamment illustré, qui vous apprend à cuisinier paléo simplement, rapidement et en vous régalant. Vous y trouverez 60 recettes express réalisées à partir d’ingrédients courants : les substituts essentiels (pain, pâte à tarte, riz, spaghettis…), des salades, des plats à base de viande, volaille, oeufs, produits de la mer, des douceurs, des sauces… En bonus : 10 fiches food prep pour planifier vos repas à l’avance, gagner du temps et manger toujours sainement.

Éditions Thierry Souccar – 208 pages – 14,90 €

Le bon choix au restaurant
de Béatrice Pichoud et LaNutrition.fr

livre-le-bon-choix-au-restaurantVotre guide de survie au restaurant

Faire des repas savoureux et équilibrés dans un bistrot, une pizzeria, à la cafétéria, dans votre chinois favori, et même au fast-food sans prendre un gramme, c’est maintenant possible ! Vous n’avez besoin que de ce petit guide pour repérer immédiatement les plats qui respectent votre ligne et votre santé – et éviter les autres.

Inutile de compter les calories, de vous inquiéter de savoir si c’est raisonnable ou pas. Béatrice Pichoud a fait ce travail pour vous. Après avoir visité 100 restaurants, analysé plus de 200 plats et repas, elle vous dit, visuels à l’appui, quel est le meilleur choix. Vous apprendrez, entre autres :

• les 13 commandements quand on mange au restaurant,
• quel plat de pâtes est 2 fois moins calorique que les carbonara,
• 5 règles pour choisir une pizza,
• pourquoi il vaut mieux choisir le reblochon que le chèvre sec,
• quel est le meilleur sushi pour la santé et l’écologie,
• comment choisir un sandwich sans se tromper,
• dans quelle chaîne de burgers les frites sont les moins grasses,
• comment composer le petit-déjeuner optimal lorsqu’on est à l’hôtel.

Que vous mangiez au restaurant occasionnellement ou tous les jours, ce petit guide illustré vous deviendra vite indispensable. Il vous donne les grandes bases de la nutrition moderne pour faire le bon choix à chaque fois !

Éditions Thierry Souccar – 192 pages – 15 €


Baguette au sarrasin

Pour 2 baguettes – Préparation : 15 mn – Repos : 1 h 30 – Cuisson : 30 à 35 mn – Difficulté : 1

  • Baguette-sarrasin125 g de farine de riz Nature & Cie
  • 125 g de farine de sarrasin Nature & Cie
  • 125 g de farine de millet Nature & Cie
  • 5 g de sel
  • 5 g de levure de boulanger sèche
  • 4 g de gomme de guar Nature & Cie
  • 2 g de gomme de xanthane Nature & Cie
  • 300 ml d’eau tiède

Délayez la levure avec un peu d’eau tiède. Versez le reste de l’eau et ajoutez les farines, le sel et les gommes. Mélangez le tout à l’aide d’une cuillère en bois. Couvrez la préparation et laissez la pâte lever dans un endroit tiède pendant 1h 30 (vous pouvez la laisser dans un four à 35-40°C / th.1-2.) Versez la pâte dans des moules à pain ou sur du papier sulfurisé en formant 2 pain. Pas besoin de travailler la pâte puisque celle-ci sera collante. Cuisson : Préchauffez le four à 240 °C (th. 8) et, à l’aide de ciseaux, faites quelques entailles sur le dessus. Enfournez les pains pendant 30 à 35 mn.

Astuce : mettez en récipient rempli d’eau dans le four, puis enlevez-le 5 mn avant la fin de la cuisson pour plus de croustillant.

Source : www.nature-et-cie.fr

Photo : © Nature & Cie


Pavés de betteraves marinées sur lit de lampsane aux pignons dorés Sans gluten, sans lactose IG bas
sans-gluten-50 sans-lactose-50

Ysabel Andreo

Passionnée par les thérapies naturelles, les voyages, le monde des plantes sauvages et comestibles ainsi que la permaculture, Ysabel Andreo a exploré différentes approches de la santé en France et à l’étranger (Pérou, Cameroun, Suisse). De sa formation en médecine traditionnelle chinoise à son ancien métier d’infirmière, elle a continué à se perfectionner en naturopathie, réflexologie plantaire/ auriculaire, aromatologie et cuisine saine. Aujourd’hui, elle consulte en tant que praticienne de santé en naturopathie au Moulin des Combes, dans le Limousin, et anime des ateliers d’alimentation saine. Elle apporte également conseils sur l’usage des huiles essentielles et des argiles pour le bien-être. Pour en savoir plus : www.moulindescombes.com naturopathie@moulindescombes.com Cet été, plusieurs ateliers sont prévus. Allez les consulter sur le site : http://www.moulindescombes.com/ naturopathie/ateliers.php

par Ysabel Andreo

Pour 2 pers. – Bon marché – Préparation : 10 mn (hormis le temps de cueillette) – Repos de la marinade : 15 mn – Difficulté : 1

  • Paves-de-betteraves2 petites betteraves rouges crues lavées et râpées
  • 4 à 5 poignées de jeunes pousses de lampsane (Lapsana communis) triées et rincées
  • 2 c. à s de pignons de pin
  • 4 c. à s. de graines germées de lentilles

La vinaigrette :

  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c à s. d’huile de sésame
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. de tamari ou 2 à 3 pincées de sel de Guérande

Disposez les betteraves râpées dans un bol. Versez la moitié de la vinaigrette. Mélangez la préparation et laissez mariner pendant 15 mn. Pendant ce temps, faites dorer les pignons de pin à la poêle, à feu doux, et réservez. Dressez sur les assiettes les pousses de lampsane ciselées, et déposez au milieu un emporte-pièce que vous remplirez de betterave râpée marinée. Tassez et enlevez délicatement l’emporte-pièce afin d’obtenir le pavé. Décorez le tout avec les graines germées de lentilles et les pignons de pin.

LA NOTE NATURO : La betterave, ce légume racine, nous est souvent présenté cuit, alors que, cru, il est absolument délicieux. De plus, son indice glycémique est bas (35). Crue, la betterave nous fait profiter de ses enzymes, de ses fibres, de sa richesse en vitamines (A, complexe B, C et acide folique), et en minéraux tels que le phosphore, le magnésium et le fer. Consommée régulièrement, notamment sous forme de jus, la betterave aiderait à prévenir l’hypertension artérielle. Selon Raymond Dextreit, elle aurait des vertus sédatives, reminéralisantes, anti-anémiantes et stimulantes pour le système immunitaire. Certains scientifiques affirment même que la betacyanine, une substance complexe qui confère à la betterave sa teinte rouge sombre, serait un puissant agent antitumoral.

lampsaneLa lampsane (Lapsana communis) est une plante sauvage comestible très commune dans nos contrées. Elle est souvent visible aux bords des chemins et dans les friches. On l’appelle aussi « grageline », « herbe aux mamelles » ou encore « poule grasse ». On l’utilisait autrefois en cas de diabète, de constipation, pour apaiser les engorgements des seins et les crevasses du mamelon, mais aussi pour stimuler les fonctions hépatiques. Elle se mange préférentiellement crue lorsqu’elle est jeune, et plutôt cuite après, à cause de l’amertume qu’elle acquiert en grandissant.

Attention : la cueillette de plantes sauvages comestibles ne s’improvise pas. Si vous souhaitez les récolter vous-même, il est indispensable d’avoir un minimum de formation (sorties botaniques, ateliers/stages sur le sujet, livres spécialisés) pour éviter les risques de confusions toxiques, voire fatales.


Vanessa Romano

De formation hôtelière, Vanessa a eu le plaisir de travailler dans des palaces et de beaux hôtels. Puis, à la naissance de ses filles et après avoir retrouvé son sud natal, elle s’est tournée vers ses 2 passions : la cuisine et la photographie. Cela fait une dizaine d’années maintenant qu’elle travaille dans ce secteur, son métier étant photographe culinaire, mais aussi auteure et styliste culinaires. Outre les livres qu’elle écrit, elle collabore avec des sites internet, des magazines, des restaurateurs ou des sociétés de l’agroalimentaire, et donne également des cours de cuisine. Elle s’est intéressée au bio après la lecture du premier livre de Laurence Salomon et, depuis, elle est accro ! Quand elle ne consomme pas bio, c’est vers le local qu’elle se tourne (agriculture raisonnée en priorité). Elle essaye de privilégier une cuisine savoureuse et gourmande, jolie à regarder mais qui reste saine et pleine de vitalité. Elle tient depuis 8 ans un blog essentiellement consacré à la cuisine, mais aussi aux endroits qu’elle aime et aux lieux qu’elle visite : http://vanessacuisine.fr

par Vanessa Romano

Flan coco Végétarien, sans gluten
vegetarien-50 sans-gluten-50

Pour un flan, soit une douzaine de cubes – Bon marché – Préparation : 5 mn – Cuisson : 30 mn – Difficulté : 1

  • flan-coco200 g de coco râpée
  • 150 g de sucre complet ou muscovado
  • 125 g de lait de coco
  • 5 jaunes d’oeuf
  • 3 oeufs
  • 100 g de beurre fondu et tiédi

Battez les oeufs et les jaunes avec le sucre. Quand le mélange est très mousseux et a éclairci, ajoutez le reste des ingrédients. Versez dans un moule pas trop grand et chemisé de papier cuisson (on doit avoir une épaisseur de 2-3 cm de pâte) et faites cuire 30 mn ou plus à 140-150 °C (th. 5). Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau, qui doit ressortir nette. Laissez tiédir. Démoulez et coupez en cubes. Saupoudrez d’un peu de noix de coco.

Photo : © Vanessa Romano

Sur une idée d’Andrée Zana Murat.

Gâteaux aux noisettes et lait de coco
aux pépites de chocolat
Végétarien, sans gluten
vegetarien-50 sans-gluten-50

Pour une douzaine de petits cakes – Bon marché – Préparation : 7 mn- Cuisson : 20 mn – Difficulté : 1

Pour la valeur d’un pot de yaourt :

  • Gateaux-aux-noisettes1 pot de lait de coco + ¾ pot de lait végétal (soja, riz…)
  • 1 pot de sucre complet
  • ½ pot de miel toutes fleurs des Alpes
  • 2 pots de farine de sarrasin (ici, de la Bréole)
  • 1 pot de poudre de noisette
  • ¼ pot d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • ¼ c. à c. de bicarbonate de sodium
  • 3 oeufs
  • Une tablette de chocolat au lait (ou noir pour une version totalement sans laitage) coupée en morceaux d’1 cm environ.

Mélangez le tout au fouet rapidement. Incorporez les pépites de chocolat. Versez dans de petits moules et faites cuire 20 mn environ à 170 °C (th. 5-6). Pour vérifier la cuisson, piquez la pâte avec la pointe d’un couteau, qui doit ressortir propre.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.