Santé, Bien-être & Beauté | L'écolomag

Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 12

Septembre 2009

Positivez votre rentrée !

Toute l’année, l’été nous avons désiré, quand soudain la rentrée pointe le bout de son nez. Faut-il pour autant nous lamenter ?…

Cette année prenez la rentrée du bon côté : prolongez votre mine estivale, dorlotez votre peau, magnifiez votre chevelure, boostez votre énergie, dîtes non au stress ! Voici de quoi rester zen et rayonner toute l’année…

Par Sophie Macheteau et Véronique Boillot

 


 

La plante du mois : l’ortie

OrtieEcologique, économique et dotée de nombreuses propriétés, l’ortie est en passe de retrouver toutes ses lettres de noblesse en devenant la plante vintage des prochaines années. Hier encore démodée, elle sait piquer notre curiosité ! Ultra polyvalente, redécouvrons sans plus tarder cette plante, qui ne cesse de nous étonner !

Ses bienfaits cosmétiques

  • Fortifiante, grâce à la vitamine B5, au fer et à la silice, elle est recommandée en cas de chute de cheveux et d’ongles cassants.
  • Anti-inflammatoire, grâce à la présence de zinc, elle lutte efficacement contre l’acné.
  • Sébo-régulatrice, elle est parfaitement adaptée aux peaux et cheveux gras.
  • Diurétique, elle favorise le drainage (rétention d’eau, cellulite).
  • Anti-oxydante, par l’association des vitamines A, C, E et du sélénium, elle permet de lutter contre les radicaux libres.

Comment cueillir les orties sans se piquer ?

Si l’on ne possède pas de gants, le mieux est de saisir les tiges au ras de la terre, là où elles ont peu de poils urticants. La technique qui consisterait à retenir sa respiration pour cueillir une ortie, est loin d’avoir fait ses preuves ! Si vous ne préférez pas la cueillir vous-même sachez que vous pouvez en trouver facilement en magasins bio ou herboristeries (en feuilles ou réduite en poudre, plus facile d’utilisation).

Bienfaisante aussi pour notre santé

  • Adaptogène, tout comme le ginseng ou l’éleuthérocoque, l’ortie augmente la capacité du corps à s’adapter au stress, en rééquilibrant l’interactivité des systèmes nerveux, endocrinien et immunitaire. Elle améliore par ailleurs la résistance physique, un avantage non négligeable, en cette période de l’année.
  • Antianémique par sa richesse en fer et en chlorophylle,
  • Nutritive, reconstituante et reminéralisante par sa haute teneur en protéines, vitamines et minéraux.

Comment la consommer ?

  • Soit sèche en infusion
  • Soit fraîche ou sèche dans la cuisine
  • Soit sous forme de gélules, en complément alimentaire.

2 éco-ouvrages sur l’ortie à découvrir :

Remèdes et recettes à l’ortie de François Couplan (éditions Rustica) et Les vertus de l’ortie d’Yves Tissier (éditions Le courrier du Livre).

Le saviez-vous

L’ortie est très bonne pour les sciatiques. Faites régulièrement une infusion d’ortie ou prenez un bain avec
des feuilles d’orties. Mais surtout ne dépassez pas le dessus des hanches car l’ortie est trop stimulante pour le cœur.

 


 

L’éco-dossier du mois : le bien air chez soi

Bien AirOn ne se soucie que trop peu de la qualité de l’air intérieur et pourtant… Après avoir profité durant les vacances des bienfaits des embruns marins, nous revoilà, pour la grande majorité d’entre nous, tributaires de nos voitures et du confinement de nos appartements et bureaux. Pour limiter la présence des allergènes et ne pas ressentir dès la rentrée les effets du stress, mieux vaut mettre toutes les chances de notre côté.

Le saviez-vous ?

La qualité de l’air dépend de la température, du taux d’humidité mais aussi de la densité d’ions négatifs. Un ion d’oxygène négatif est bénéfique pour l’organisme, tandis qu’un ion d’oxygène positif est néfaste pour l’organisme. Les ions négatifs sont naturellement présents dans l’air, mais dans des concentrations différentes selon les endroits. Ainsi, si vous vivez près d’une cascade, l’air ambiant est alors très chargé en ions négatifs, on se sent serein et apaisé, tandis qu’en milieu urbain, la présence d’ions négatifs est très faible, on se sent alors oppressé et stressé. L’environnement créé artificiellement par l’homme modifie profondément la ionisation naturelle de l’air (pollution et fumées, chauffage électrique, appareils électroniques, ordinateurs…). De plus, l’air peut être 2 à 10 fois plus pollué dedans que dehors alors que nous passons 60 à 90% de notre temps à l’intérieur.

Comment détruire les allergènes ?

Pour un air sain et sans allergène, mieux vaut adopter dès cette rentrée, quelques bonnes habitudes :

  • Dépoussiérez votre intérieur à l’aide de chiffons humides qui vont déloger la poussière et l’empêcheront de se redéposer ailleurs.
  • En cas d’allergie aux pollens, aérez chaque pièce tous les jours, de préférence le matin.
  • Maintenez la température de la chambre à coucher autour de 18°C,
  • Contrôlez le taux d’humidité de la chambre et maintenez-le en dessous de 60 % (entre 45 et 50%). Si l’air est trop sec, utilisez un humidificateur d’air avec un hygrostat, et si au contraire l’air est trop humide, un déshumidificateur d’air est indispensable.
  • Changez les draps des lits chaque semaine.
  • Nettoyez très régulièrement les moquettes, les tapis, les rideaux non lavables, et les canapés en tissus.
  • Utilisez un purificateur d’air doté de plusieurs niveaux de filtration et étudié pour filtrer les différents allergènes et offrir ainsi un air sain et pur.

(Source www.lebienairchezsoi.com)

 


Rubrik’ à trucs

Contre les petits maux de la rentrée

Halte aux aphtes

Faites des bains de bouche et gargarismes à l’eau argileuse additionnée d’une huile essentielle appropriée telle que Thym, Eucalyptus. Par le cataplasme tiède ou les compresses, l’argile apaise aussi le zona.

Contre les verrues

Coupez un morceau d’oignon et frottez pendant 10 minutes la partie atteinte et ce, tous les jours jusqu’ à ce que les verrues disparaissent totalement !

Petit coup de fatigue ?

Pour se « défatiguer », frottez une brosse à cheveux dans le creux de votre main. Vous verrez, vous retrouverez de l’énergie, comme par enchantement !

Stopper net une angine

Dès les premiers maux de gorge au moyen de gargarismes de miel et vinaigre auxquels on ajoute de l’aspirine en poudre. Le vinaigre peut être remplacé par du jus de citron.

Une indigestion ?

Tout simplement un grand verre d’eau pétillante avec le jus d’un citron entier !

Sujet aux hémorroïdes ?

Pour les apaiser, rien de tel que des feuilles de choux vert (sans les nervures) écrasées au rouleau à pâtisserie. La pâte ainsi obtenue a un effet antidouleur instantané !

J’ai une mauvaise haleine

Le stress et la prise de repas trop rapidement avalés peuvent être responsables d’une mauvaise haleine : bien mieux que de mâcher du chewing-gum tout au long de la journée, ayez toujours sur vous une petite boite avec quelques graines d’anis vert ou de cardamome. A chaque fois que le besoin s’en fera sentir, mâchez une petite graine !

Mes Jambes sont lourdes

Pour affronter la rentrée en toute légèreté voici deux astuces à privilégier : terminez votre douche par un jet d’eau froide, dans le sens du retour veineux, appliquez ensuite une huile circulatoire, que vous aurez au préalable préparée : 95 ml de macérât de vigne rouge + 2ml (soit 60 gouttes) d’huile essentielle de cyprès + 1ml (soit 30 gouttes) d’huile essentielle de patchouli + 2ml (soit 60 gouttes) d’huile essentielle de genévrier.

Je suis stressé

Profitez de la rentrée pour vous mettre aux infusions. Non seulement c’est on ne peut plus tendance, mais cela vous aidera grandement à lutter contrer les petits maux liés à la rentrée.

(Source : www.lescarnetsdemarielouise.be)

Comme au hammam

Le savon du hammam, appelé aussi savon noir, est utilisé pour exfolier et purifier la peau tout en douceur. Constitué d’une pâte onctueuse qui n’agresse pas l’épiderme, il vous suffit de l’appliquer sur la peau, de frotter puis de rincer. Douce Nature propose un savon authentique en pot, fabriqué et conditionné en Syrie dans un emballage recyclable en pot PET et un couvercle en PP. Aux principes actifs d’origine végétale, il est garanti sans EDTA, sans agent moussant ni colorant de synthèse. Les matières premières sont biodégradables et ses composants (huile d’olive vierge 1ère pression à froid et glycérine) rendront votre peau douce et purifiée à la fois. Et pour une efficacité multipliée, utilisez le gant du hammam ! Tout le soin d’un véritable hammam, à domicile ! Pot de150 g

(Source : EURO-NAT)

 


 

Ecolo-astuce du mois :
Jamais sans mon vinaigre !

Pour être belle en cette rentrée sans se ruiner, adoptez un ingrédient écolo à tout faire : le vinaigre !

Quel vinaigre choisir pour la beauté ?

Le vinaigre de cidre

Que faire avec ?

  • On dit « bye, bye » aux pellicules,
  • On se fait le cheveu brillant,
  • On oublie vite les cheveux abimés,
  • On ravive la couleur de chevelure terne,
  • On ne perd plus ses cheveux,
  • On se détend dans un bain relaxant,
  • On dit non à la cellulite,
  • On gomme les peaux mortes,
  • On improvise un déodorant….

Dans la trousse à pharmacie écolo de la rentrée, j’ai demandé Monsieur le vinaigre ! Il devrait vous être d’un grand secours, pour grand nombre de petits maux de la vie quotidienne et seulement quelques deniers…

Quels vinaigres choisir pour le bien-être et la santé ?

Le vinaigre de cidre ou le vinaigre de riz

Trois recettes express :

  • Je combats le hoquet en prenant une cuillère à café dans un verre d’eau
  • Je soulage mes petits pieds maltraités par cette rentrée, en les plongeant dans une bassine d’eau tiède additionnée d’une tasse de vinaigre et de sel d’Epsom
  • Je dis non aux maux de gorge en diluant une cuillère à café de vinaigre de riz ou de cidre dans un verre d’eau tiède. Gargarisez-vous ensuite avec cette préparation !

(Source : vinaigres à tout faire d’Irène PEYRET aux éditions DAUPHIN)

 


 

Sophie MacheteauLes recettes de Sophie :

Du potager à la beauté

Inutile d’aller chercher bien loin les ingrédients qui sauront, en cette rentrée, sublimer notre beauté. Regardez plutôt du côté de votre potager…

Locavores vous avez dit locavores ?

Pour réduire votre bilan carbone (eh oui le bilan carbone s’adresse non seulement aux fabricants mais aussi aux consommateurs !), pensez à consommer local. Oubliez l’espace d’un instant l’hibiscus blanc ou l’ylang ylang des îles. Recentrons-nous sur nos ressources locales qui, bien trop méconnues, sauront pourtant révéler d’innombrables propriétés cosmétiques.

 

Ces recettes ont été élaborées à base de produits exclusivement naturels

On dit oui au brocoli

Bien connu pour donner du craquant à vos assiettes, le brocoli l’est en revanche beaucoup moins pour ses vertus cosmétiques.

Sous quelle forme l’utiliser en cosmétique ?

Sous forme d’huile végétale, extraite des graines par pression à froid.

Ses bienfaits cosmétiques :

  • L’huile végétale de brocoli est une véritable source naturelle de brillance et de douceur pour vos cheveux.
  • Son action gainante, comparable aux silicones, apporte aux cheveux un toucher douceur et une brillance sans les alourdir ni les étouffer. Son effet lissant permet de contrôler les petites boucles et les frisottis. L’huile végétale de brocoli facilite le brossage et le démêlage.
  • Riche en vitamines, c’est aussi une excellente source nutritive pour le cheveu et pour la peau.

Le saviez-vous ?

Tout commença durant l’Empire Romain, dans les cuisines italiennes où les villageois savaient apprécier le brocoli et le marier à toutes les sauces. Son appellation provient de ce pays et du nom « broco » signifiant « pousse ». C’est seulement au XVIème siècle que ce légume fut connu à plus grande échelle sur la côte méditerranéenne, en France par l’épouse d’Henri II, Catherine de Médicis. À noter qu’au début de sa culture, l’utilisation culinaire du brocoli était maintenue secrète.

Précautions d’emploi : NE PAS INGERER. Tenir hors de portée des enfants.

 

Ma recette beauté :
Sérum pour pointes sèches citron & brocoli

Suggestion de contenant : Un flacon pompe de 15ml

Ingrédients :

  • 13ml de glycérine végétale
  • 2ml d’huile végétale de brocoli
  • 5 gouttes d’huile essentielle de citron bio

Matériel nécessaire : Un mini-fouet, une éprouvette graduée de 10 ml.

Mode opératoire :

  • Dans un bol mettre la glycérine et l’huile végétale et mélanger au mini fouet
  • Ajouter les gouttes d’huile essentielle et mélanger à nouveau
  • Transvaser dans le flacon.

Conservation : 6 mois maximum à l’abri de la chaleur et d’une trop forte lumière.

Conseil d’utilisation : Vous pouvez appliquer ce sérum sur les pointes la veille du shampoing ou une petite noisette (attention toutefois à ne pas avoir la main lourde) sur les pointes des cheveux lavés et essorés, lorsqu’ils sont très secs.

La carotte nous botte

Sans vous raconter de salade, la carotte est aussi bonne à consommer qu’efficace pour sublimer notre beauté.

Sous quelle forme l’utiliser ?

  • soit sous forme de macérât huileux (macération des racines dans une huile végétale)
  • soit sous forme d’huile essentielle, que vous devrez systématiquement diluer dans une huile végétale de votre choix.

Ses bienfaits :

L’huile de carotte, très riche en béta-carotène (pro-vitamine A), favorise le bronzage et le hâle de la peau. Elle est aussi conseillée comme huile après-soleil pour favoriser la régénération de l’épiderme, assouplir la peau et conserver un joli hâle uniforme. En cette période de l’année, elle vous permettra de conserver un joli hâle ensoleillé !

Le saviez-vous ?

Ce sont des horticulteurs hollandais qui obtinrent une carotte orange et sucrée par croisements variétaux au 15ème siècle. Cependant, il fallut encore attendre le 18ème siècle pour que la culture de la carotte en tant que légume ne devienne importante en Europe. En Amérique du Nord, ce n’est qu’à la fin de la première guerre mondiale que la carotte prit sa place dans l’alimentation humaine.

 

Ma recette beauté :
Crème éclat du Teint à la carotte

CarotteSuggestion de contenant : Un pot plastique de 50ml

Ingrédients :

  • 6g de macérât de carotte bio
  • 5g d’huile végétale de buriti
  • 2g de cire émulsifiante (Cetearyl wheat straw glycosides and cetearyl alcohol)
  • 33g de d’hydrolat de tilleul bio
  • 10 gouttes d’huile essentielle de carotte
  • 5 gouttes de teinture végétale de propolis
  • 3 gouttes de vitamine E d’origine végétale

Matériel nécessaire : Un mini-fouet, deux bols, une balance de cuisine ou de précision.

Mode opératoire : Dans le premier bol mettre le macérât, l’huile végétale et la cire émulsifiante. Dans le second bol mettre l’hydrolat de tilleul. Faire chauffer les deux bols au bain-marie et retirer du feu lorsque la phase aqueuse est frémissante et la cire entièrement fondue. Verser en une seule fois l’hydrolat dans le mélange huile + macérât + cire et remuer vigoureusement à l’aide du mini fouet, jusqu’à complet refroidissement de la crème. Terminer par l’ajout des gouttes d’huile essentielle de carotte, de vitamine E et de teinture de propolis. Transvaser dans le pot et réserver au frais.

Conservation : 2 mois maximum au réfrigérateur.

Conseil d’utilisation : Appliquez le matin sur le visage bien nettoyé, en évitant le contour des yeux.

 

L’avocat est délicat et très sympa !

Vous appréciez sûrement le guacamole pour sa douceur et la délicatesse de sa saveur… Vous allez raffoler de son huile si bienfaisante !

Sous quelle forme l’utiliser en cosmétique ?

Sous forme d’huile végétale, extraite par première pression à froid de la pulpe.

Ses bienfaits :

La pulpe d’avocat, à partir de laquelle on obtient l’huile végétale, renferme des glucides et des protides aux vertus hydratantes, restructurantes et régénérantes pouvant être employées dans des produits pour peaux très sèches et abîmées, et également comme stimulant des cheveux fins et fragiles. Riche en vitamines, l’avocat offre des propriétés tonifiantes et anti-oxydantes idéales pour les peaux fatiguées et ternes.

Le saviez-vous ?

La découverte de noyaux d’avocat dans des cavernes du Mexique et du Guatemala nous indique que les Aztèques et les Mayas cultivaient déjà l’avocatier il y a 10 000 ans. Les Aztèques, inventeurs probables du guacamole (repris ensuite par les Mexicains), consommaient la pulpe et s’en enduisaient régulièrement la peau pour se protéger des vents desséchants.

 

Ma recette beauté :
Baume capillaire réparateur à l’avocat et petit grain

Suggestion de contenant : Un pot plastique de 100ml

Ingrédients :

  • 42g d’huile végétale d’avocat bio
  • 49g de beurre de karité bio
  • 5g de glycérine végétale
  • 2g de cire d’abeille bio
  • 15 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse bio
  • 10 gouttes d’huile essentielle de petit grain
  • 7 gouttes de vitamine E d’origine végétale

Matériel nécessaire : Un mini-fouet, un bol, une balance de cuisine ou de précision.

Mode opératoire : Dans votre bol mettre l’huile végétale d’avocat, la cire d’abeille et la glycérine, puis faire chauffer au bain-marie. Une fois la cire fondue, retirer du feu et réserver quelques minutes. Ajouter les gouttes des deux huiles essentielles et la vitamine E, puis remuer une dernière fois. Transvaser dans le pot.

Astuce : Pour pouvez mettre votre pot 30 minutes au congélateur afin de faciliter la prise en masse.

Conservation : 3 à 4 mois à l’abri de la chaleur et d’une trop forte lumière.

 


 

Le quatuor d’huiles essentielles indispensables
pour une rentrée sans l’ombre d’un nuage…

L’huile essentielle de lavandin super

Idéale en prévention ou traitement anti-poux.

Comment l’utiliser ? Appliquez 1 à 2 gouttes de lavandin Super sur la chevelure de vos enfants.

Contre-indication : les 3 premiers mois de grossesse et en cas de maladie nerveuse.

L’huile essentielle de ravintsare

Par ces temps « fébriles » mieux vaut anticiper les virus hivernaux ! Cette huile essentielle stimule les défenses immunitaires et est un puissant anti-viral.

Comment l’utiliser ? Appliquez localement 4 gouttes sur la voûte plantaire ou le thorax, matin et soir, en cure de 20 jours (ou pendant une épidémie virale).

Contre-indication : les 3 premiers mois de grossesse. Pour les enfants diluez l’huile essentielle dans une huile végétale (50% HV, 50% HE).

L’huile essentielle de mandarine jaune

C’est l’allié idéal pour se relaxer et calmer l’appréhension et le stress de la rentrée. Elle facilite également le sommeil et aide à reprendre un rythme soutenu.

Comment l’utiliser ? Appliquez localement 1 goutte de mandarine sur le poignet, à inhaler à chaque montée de stress.

L’huile essentielle d’épinette noire

Elle tonifie l’esprit et le corps, lutte contre la fatigue et stimule concentration et mémoire.

Comment l’utiliser ? Appliquez 2 gouttes dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale de votre choix et massez-vous le bas du dos, matin et soir, pendant une semaine.

Contre-indication : les 3 premiers mois de grossesse.

L’usage en interne est réservé à l’adulte. (Source : www.aroma-zone.com)

Pour en savoir plus : Guide pratique d’Aromathérapie Familiale de Dominique Baudoux

 


 

Comment agir contre les tendinites !
(coudes et épaules / mobilité réduite)

Le saviez-vous ?

Pour éliminer les tendinites il ne faut pas chercher à les soigner à l’endroit ou est la douleur. Les tendinites des membres supérieurs sont toujours liées à des contractions musculaires du dos, à la 1-2-3ème lombaire, 7ème cervicale entre la 8ème et la 12ème dorsale du coté atteint. Vous massez en profondeur les endroits indiqués le long des vertèbres, en insistant sur les endroits douloureux. L’idéal est naturellement de consulter un thérapeute! Si le travail est bien fait, les douleurs disparaissent très vite et la mobilité du membre supérieur revient de suite. Pour les capsulites c’est plus compliqué. Un travail plus précis doit être fait par un thérapeute. Une application d’argile sur l’inflammation est toujours la bienvenue. Pour que ces problèmes ne reviennent plus, il convient d’équilibrer l’ensemble de la musculation en faisant des exercices buccaux avec l’appareil de gymnastique buccal Head-Balance.

Le site : www.head-balance.com

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter M. A. Pfennig ostéopathe, homéopathe, posturologue, pratiquant et enseignant l’équilibre postural selon AP au 03 88 72 50 41.

 


 

Les docteurs « Love » de l’Inde

Docteur LoveTrois couples d’amis, amoureux de l’Inde ont un jour croisé la route du Docteur KS Charak (actuellement chirurgien chef de l’Hôpital Indira Gandhi à Delhi), fondateur de l’organisation humanitaire « SOS Memorial Trust ». Il s’agit d’une organisation caritative constituée de 35 personnes, qui a pour but d’apporter une aide médicale et chirurgicale dans des zones reculées de l’Inde, essentiellement rurales, où les revenus des paysans ne leur permettent pas d’accéder aux soins. En 2000, l’équipe décide de créer des camps d’une semaine organisés autour d’actes médicaux : soins médicaux, interventions chirurgicales, le tout effectué gratuitement ! À ce jour, 20 camps ont été organisés avec succès par l’équipe dans des régions sélectionnées en raison de leur grande pauvreté et du manque de structures médicales, notamment la région montagneuse du Jammu au Nord de l’Inde et Vindhyachala dans l’état de l’Uttar-Pradesh à l’Est. Bilan : 30717 personnes soignées et 1289 interventions chirurgicales ! Bouleversés par les actes de cet homme, bien plus humain que les autres, nos français amoureux de l’Inde ont décidé de soutenir cette cause. Dans le but d’aider SOS Memorial Trust à continuer et à développer le magnifique travail humanitaire entrepris depuis 2000, l’Association Samvedana est donc née ! Son but : mettre en place différentes manifestations et actions, vente d’artisanat, de CD…dont les bénéfices seront entièrement reversés à l’équipe du Docteur Charak. Vous désirez en savoir plus ? Découvrez le DVD tourné lors du camp médical et chirurgical de Novembre 2006 à Vindhyachala dans l’Est de l’Inde, disponible à la vente. Des images magnifiques vous permettront de connaître cette équipe et de vous rendre compte du travail réalisé. Et pour vous tenir au courant des futures activités de l’association, devenez adhérents de Samvedana. Parce que la santé n’attend pas et que le bénévolat n’a jamais autant eu d’importance que maintenant !

(http://assoc.samvedana.site.voila.fr)

 


 

Verte, des pieds à la tête !

Saviez-vous qu’il existe des accessoires de coiffure écologiques ? Oui oui Mesdames, sans pétrole, ils sont fabriqués en France dans un plastique issu de ressources renouvelables. Mais le must, c’est qu’ils sont biodégradables et compostables en fin de vie ! D’un vert « chlorophylle », ces accessoires de coiffure (pinces, peignes…) sont avant tout durables et pratiques ! Idéal pour toutes les coquettes (petites et grandes) qui ont la fibre écolo. Vos copines seront vertes… de jalousie !

Retrouvez ces produits sur www.mademoiselle-chlorophylle.frwww.resolutive.fr

 


 

Côté santé

Les interactions entre aliments et médicaments

Les médicaments peuvent traiter bon nombre de problèmes de santé. Toutefois, ils doivent être pris selon des recommandations bien précises, pour s’assurer qu’ils soient sûrs et efficaces. De nombreux médicaments contiennent de puissants ingrédients qui interagissent avec le corps humain de différentes manières. Les régimes alimentaires et les styles de vie peuvent parfois aussi avoir un impact significatif sur la capacité pharmaceutique des médicaments à nous guérir des maladies. Certains aliments, boissons, suppléments alimentaires, alcools, caféine voire même les cigarettes peuvent interagir avec les médicaments. Ils peuvent les rendre moins efficaces ou causer de sérieux et dangereux effets secondaires.

La preuve par 4 !

Le thé vert, bien connu et très populaire pour sa forte concentration en antioxydants, permettant de ralentir les effets du vieillissement, provoque à forte dose des baisses de concentration en fer, zinc et agnésium dans le corps. A long terme, la prise de thé vert (ou noir) peut se révéler être dangereuse pour les personnes traitées pour des anémies inversant les effets des médicaments.

Les bio-favonoïdes contenus dans le jus de pamplemousse permettent de changer la capacité d’absorption de certaines molécules médicamenteuses, pouvant augmenter leurs concentrations dans le corps au-dessus
de niveaux toxiques, multipliant ainsi leurs effets, comme dans le cas des médicaments psychotropes.

La consommation d’épinards et d’avocats peut diminuer l’efficacité des médicaments anticoagulants permettant de fluidifer le sang. Riches en vitamine K, ces légumes verts augmentent les risques de thromboses (formation de caillots dans les veines).

Un simple jus de pomme peut aussi, nuire aux personnes allergiques prenant des antihistaminiques. Il peut, en effet, réduire de moitié, l’efficacité de ces médicaments.

(Source – Aliments et Médicaments : Comment éviter les interactions ? par Gael Sitzia, à paraître en septembre aux éditions Josette Lyon).

 


 

Le bien-être au bout des doigts

Vous êtes stressé, le temps vous manque et personne en vue pour vous masser ? Optez pour l’auto-massage. Une solution simple et rapide pour se faire du bien, à tout moment de la journée.

  • Assise, bien droite, respirez profondément plusieurs fois.
  • Placez le bout des doigts de votre main gauche juste en dessous du sternum. C’est le plexus solaire, point de rencontre de tout un réseau de nerfs. Maintenez-le pendant 2 ou 3 respirations pour calmer et détendre tout le système nerveux. Relâchez et recommencez. Respirez lentement et calmement.
  • Avec une légère pression de la pulpe de vos doigts gauches, décrivez 10 petits cercles sur votre plexus solaire dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour en savoir plus :

Guide pratique d’automassage, de Mary Atkinson (aux Editions Vega). 10 minutes pour être zen de Sioux Berger (éditions Flammarion).

 


 

Côté PHYTO…

Une fois de plus en cette période de rentrée, Dame Nature est notre meilleure alliée. Voici quelques trésors de la nature, qui sauront booster tout naturellement votre rentrée.

L’ACAI… Mon partenaire vitalité !

AçaïLes transats sont déjà bien loin… Le quotidien, déjà, a repris son « train train ». Pour affronter la rentrée et faire face à des plannings déjà bien chargés, testez l’un des aliments traditionnels des populations locales d’Amazonie : l’açaï, fruit d’un palmier appelé açaizero, source de force et de vitalité, connu pour avoir de puissants actifs antioxydants. Surnommé le « fruit qui pleure », l’acaï favorise l’action des anti-radicaux libres. Idéal pour accompagner un léger repas végétarien, l’acaï est un excellent complément alimentaire riche en glycoprotéines.

Aliment apprécié des sportifs, le « fruit qui pleure » favorise la contraction et la régénération musculaire, il est donc idéal pour prendre soin des muscles pendant et après le sport. Vous n’aurez par conséquent aucune excuse pour ne pas reprendre le sport. (Source Guayapi Tropical)

Comment le déguster ?

Sa saveur originale et non sucrée, marquée par un goût à la fois cacaoté et fruité, se marie à merveille aux yaourts, boissons vitaminées, smoothies et fromages blancs.

Dosage conseillé : 2 cuillères à café par jour.

 


 

éco Livre

« L’argile médicinale pour votre santé et votre beauté »
l’Encyclopédie d’Utovie

Tout ce qu’il faut savoir sur l’argile, laquelle utiliser, sous quelle forme (cataplasme, poudre, boisson etc.) et tous les bienfaits qu’elle possède. Les secrets d’un remède reconnu depuis la nuit des temps, à lire de toute urgence ! 6 €


 

Beauté & bien-être
en quelques chiffres…

0 à 20 mg… Ce sont nos besoins journaliers en béta-carotène.

13… C’est le nombre d’aliments courants contenant du béta-carotène. (Patate douce, spiruline, abricot sec, chicorée sauvage crue, carotte crue, épinards cuits, cantaloupe, pissenlit, persil, brocoli, mangue, papaye, tomate).

15%… C’est le taux moyen de matière grasse que contient l’avocat.

70%… C’est le pourcentage de femmes qui ont modifié leur comportement vis à vis du soleil ces 6 dernières années et qui se protègent mieux.

2 à 5 millimètres par mois… C’est la longueur moyenne de pousse des ongles.

1 fois par jour… C’est la fréquence d’utilisation de masques réparateurs pour cheveux desséchés par le soleil… jusqu’à amélioration.

30 minutes par jour… c’est le temps recommandé pour aérer toutes les pièces de la maison.

20 fois plus… c’est le taux d’antioxydants contenu les baies d’Açaï par rapport aux raisins rouge.

400 fois plus… c’est le taux de vitamine C contenu dans les baies de Goji par rapport à l’orange.

5ème/1000… c’est le classement du curcuma dans les aliments riches en antioxydants.

13%… c’est le pourcentage de femmes se plaignant de sensations de « jambes lourdes ».

76%… c’est le pourcentage de français déclarant souffrir du stress.

 


 

Quizz bioté de la rentrée !

1- Les feuilles d’ortie contiennent :

a- Deux fois plus de protéine que les épinards et le persil.
b- Quatre fois plus de protéine que les épinards et le persil.
c- Trois fois plus de protéine que les épinards et le persil.

2- L’huile végétale de brocoli est extraite :

a- Du fruit
b- Des graines
c- Des racines

3- La carotte est riche en :

a- Pro-vitamine A
b- Vitamine E
c- Vitamine B5

4- L’huile d’avocat contient plus de :

a- 2% d’oméga 6
b- 5% d’oméga 6
c- 10% d’oméga 6

5- L’huile d’avocat est recommandée pour :

a- Les peaux grasses
b- Les peaux couperosées
c- Les peaux sèches et abimées

Réponses : 1/a – 2/b – 3/a – 4/c-5/c

 


 

Une source thermale japonaise à votre porte

YunohanaPar son sous-sol d’origine volcanique, le Japon possède une concentration de sources chaudes incomparables, disséminées dans les îles volcaniques de l’archipel. Il existe de nombreuses stations thermales dont l’une des plus majestueuses et des plus célèbres se nomme Beppu, réputée pour être le lieu où de nombreux blessés furent soignés, suite au bombardement atomique de Nagasaki. C’est à Beppu qu’est recueilli Yunohana, un concentré cristallin unique d’oligo-éléments et de minéraux issus de sources thermales. Après onze années de recherches, M. Seichi Saburi découvrit une méthode pour purifier les cristaux de Yunohana issus de ces sources chaudes et récolter la fameuse Fleur de Source. Pour récolter Yunohana, des huttes traditionnelles en paille sont construites pour recueillir et condenser la vapeur des sources volcaniques, injectée à travers un lit de pierre, de paille et d’argile. C’est après 40 à 70 jours, en fonction des conditions climatiques, que sont recueillis à la main les délicats cristaux de Fleur de Source, que le professeur Seichi Saburi a réussi à extraire. Cette fleur, au contact de l’eau, redevient active. Ses oligo-éléments, rapidement assimilés par le corps, ont pour bienfaits une sensation de repos complet et d’apaisement. Les cures sont constituées de deux à trois bains par semaine, pendant six semaines. Et le Ministère de la Santé japonais a même délivré un certificat où il est indiqué les différents bienfaits de Yunohana face à de nombreuses dermatoses, affections musculaires et articulaires. En France, on a pu observer des résultats positifs sur des problèmes d’eczéma, de psoriasis, de mycoses, d’arthroses cervicales, de lumbago, et en général sur tous les problèmes de peau et d’articulation. Alors vous aussi, laissez-vous tenter par un moment de bienêtre privilégié. Agrémenté d’un léger parfum, Yunohana est un bain envoûtant, il suffit de verser une dose dans un bain chaud, et de se délasser pendant au moins 20 minutes, pour bénéficier des bienfaits d’une source thermale… à domicile !

(Source : Ecoidées – www.lemondeestbio.com)

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.