Santé, Bien-être & Beauté | L'écolomag

Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 15

Janvier – Février 2010

 

La nouvelle ère de l’anti-âge…

« La peur de vieillir abîme plus que l’âge » Jeanne Moreau

Sophie MacheteauL’allongement de la durée de vie nous fait craindre de plus en plus de vieillir. Plutôt que de chercher à rester jeune à tout prix, mieux vaut explorer toutes les possibilités offertes par la nature pour préserver notre « capital jeunesse » et rester en forme le plus longtemps possible. Voici venu le temps d’une nouvelle ère de l’anti-âge… Côté santé, bien-être ou beauté, suivez notre guide 100% naturel pour surfer sur les années sans contrariétés !

Par Sophie Macheteau

 


 

La plante du mois : le ginkgo biloba

ginkgo bilobaArbre sacré des temples chinois, le ginkgo, appelé également arbre aux quarante écus, est apparu voici plus de 200 millions d’années. Originaire de Chine, il fut introduit en Europe au XVIIIème siècle pour ses qualités ornementales. Traditionnellement, les Chinois utilisaient le fruit du ginkgo biloba à la fois comme aliment et comme médicament. Arbre sacré, le ginkgo symbolise le yin et le yang. En Inde, cette plante est considérée comme un élixir de longue vie.

Propriétés médicinales

Très polyvalent, le ginkgo est incontestablement une plante de choix dans la lutte anti-âge. En effet, il améliore la micro-circulation sanguine et notamment cérébrale en agissant sur les troubles de la mémoire, la diminution des capacités intellectuelles et en prévenant les troubles de la sénescence. Il est par ailleurs idéal pour combattre le stress oxydatif. Il agit sur les vertiges et certains troubles de l’audition. Il prévient et atténue les troubles de la libido et de la vue.

Propriétés cosmétiques

Les feuilles de ginkgo sont utilisées en cosmétique pour leur puissante activité antioxydante. A ce titre, elles peuvent entrer dans la composition de soins pour peaux matures et stressées, et de produits de protection solaire. Elles possèdent aussi une action anti-âge efficace, notamment en limitant la destruction du collagène.

Activatrices de la microcirculation, les feuilles de ginkgo sont conseillées dans des soins du visage pour atténuer les rougeurs diffuses ou dans des crèmes de massage pour les jambes. Elles se révèlent aussi être un stimulant capillaire efficace, idéal pour les cheveux fragiles et plats.

Enfin, les vertus tonifiantes et reminéralisantes des feuilles de ginkgo peuvent être mises à profit dans des soins pour peaux fatiguées, pour le contour des yeux ou pour les mains.

 


 

Eco-santé : La nutrition anti-âge

Une alimentation équilibrée est notre meilleure alliée pour préserver notre « capital jeunesse ».

 

L’étude des centenaires d’Okinawa…
Un bel exemple anti-âge

Okinawa, archipel situé à l’extrême sud du Japon, est la région du monde où l’on vit le plus longtemps et en bonne santé, grâce à des principes simples de nutrithérapie naturelle. L’étude scientifique, commencée en 1976 et qui bénéficie aujourd’hui de plus de trente ans de recul, a permis de mettre en évidence les facteurs qui expliquent la longévité et la meilleure santé des habitants d’Okinawa par rapport aux populations occidentales. Les taux de cancer du sein, du côlon et de la prostate y sont, par exemple, jusqu’à 5 fois moins fréquents.

Etude portant sur 800 centenaires, réalisée par les Dr M. Suzuki MD PhD, B. Wilcox MS et C.Wilcox PhD. Publiée en 2001 par le Pacific Asian Jounal of Clinical Nutrition.

L’étude d’Okinawa a permis d’identifier des facteurs spécifiques favorisant une longévité en bonne santé :

  • Faible apport calorique sans privation grâce à la grande consommation de végétaux
  • Apport élevé en oméga 3 grâce à la consommation de poisson
  • Faible apport en graisses saturées et sucres rapides par l’évitement des aliments industriels
  • Apport élevé en fibres, en flavonoïdes, notamment au travers des légumes, du thé vert et des épices comme le curcuma
  • Propension quotidienne au mouvement et activités tout au long de la vie, même à un âge avancé
  • Réseaux de soutien social très développés permettant d’affronter les épreuves de la vie plus sereinement
  • Image très positive de l’existence et de l’avancée en âge héritées du Tao

Pour en savoir plus :

Livre Okinawa – un programme global pour mieux vivre du Dr Jean-Paul Curtay aux éditions Anne Carrière

 


 

5 bons réflexes à adopter
pour une alimentation anti-âge

1- Manger moins, manger mieux

Plusieurs études ont montré que la réduction de l’apport calorique diminue la synthèse de radicaux libres (substances responsables du vieillissement), augmente nos défenses immunitaires et limite les risques de cancer.

Dans nos pays occidentaux, nous mangeons trop en quantité et en qualité (trop sucré, trop gras, trop salé) par rapport à nos dépenses caloriques qui sont insuffisantes surtout lorsque nous ne pratiquons pas une activité sportive régulière. Redécouvrons les plaisirs de la frugalité…

Un livre à découvrir : « L’art de la frugalité et la volupté » de Dominique Loreau aux éditions Robert Lafont.

2. Limiter la consommation de graisses saturées

(viande, charcuterie, fromage) et de graisses hydrogénées (margarine, pâte à tarte…) : Privilégier les huiles végétales, obtenues par pression à froid des fruits oléagineux, qui nous apportent des éléments vitaux indispensables, comme la précieuse vitamine F et deux acides gras essentiels, que l’homme ne peut synthétiser par lui-même : l’acide linoléique (LA), un acide gras oméga-6, et l’acide alpha-linolénique (ALA), un acide gras oméga-3.

Le saviez-vous ?

Les acides gras oméga-3 (-3) et oméga-6 (-6) sont des éléments importants de la membrane cellulaire et ils donnent naissance à de nombreux autres composés dans l’organisme, comme ceux qui interviennent dans la régulation de la pression artérielle et des réponses inflammatoires. De plus en plus de données laissent penser que les acides gras oméga-3 confèrent une protection contre les maladies cardiaques et exercent un effet antiinflammatoire qui pourrait être important dans les maladies cardiovasculaires et dans d’autres pathologies.

Astuce : Pour profiter pleinement des précieux acides gras des huiles végétales, ces dernières devront être choisies de qualité biologique et de première pression à froid avec une température de pressage ne dépassant pas 40°.

Un trio végétal protecteur et anti-âge : cameline, colza et olive

  • L’huile de colza, riche en acide alpha-linolénique (Oméga 3), est protectrice du système cardio-vasculaire.
  • L’huile de cameline, proche de l’huile de lin de part sa composition, jouit d’un excellent équilibre entre Oméga 6 (15 à 20%) et Oméga 3 (35 à 40%).
    Elle est anti-inflammatoire, protectrice des systèmes cardiaques, circulatoires, nerveux et immunitaires.
  • L’huile d’olive est très riche en acide oléique (environ 74%), un des principaux Omégas 9. Ces derniers ont des effets bénéfiques reconnus contre les maladies cardio-vasculaires par leur action sur le cholestérol. Ils ont également des effets bénéfiques sur les risques d’hypertension.

Comment les consommer ?

1 cuillère à soupe par jour en assaisonnement sur des légumes, du poisson ou de la viande.

3. Privilégier les aliments non raffinés

Les aliments raffinés (farines blanches, sels et sucres raffinés) n’apportent que des «calories vides» car très appauvries de vitamines et oligo-éléments, nutriments catalyseurs indispensables à une bonne assimilation.

En effet, la digestion fait intervenir des réactions biochimiques qui consomment ces catalyseurs : s’ils ne sont pas présents dans l’aliment, ils seront prélevés dans l’organisme, qui verra ainsi sa réserve s’appauvrir d’autant plus qu’elle n’est pas ou peu renouvelée. Il est médicalement absurde de raffiner des aliments car alors, leurs calories et leurs matériaux nutritionnels se comportent en parasites plutôt qu’en alliés.

Privilégier :

  • les céréales complètes (farines, pâtes, riz…)
  • les sucres alternatifs comme le sirop d’agave ou la mélasse
  • le sel marin ou le sel de l’Himalaya

4. Privilégier les aliments bio-actifs et biogéniques

« Que ton aliment soit ton seul médicament » Hippocrate

L’industrie agro-alimentaire a considérablement dénaturé les aliments que nous consommons au quotidien (aliments pasteurisés et irradiés).

Pour préserver notre « capital jeunesse », revenons à une alimentation vivante en consommant régulièrement des aliments biogéniques (générateurs de vie) comme les graines, les germinations, les jeunes pousses, les fruits et légumes récoltés en moins de deux jours et des aliments bioactifs (qui entretiennent la vie), comme les fruits et légumes récoltés après trois jours et plus, ainsi que les fruits séchés.

Les aliments biogéniques et bioactifs accélèrent la régénération cellulaire, augmentent le métabolisme et l’oxygénation; ils accroissent les performances du système immunitaire.

Le pouvoir des graines germées

Graines GermésExtrêmement nutritives et digestes, elles sont un concentré de nutriments essentiels et donc une formidable source de minéraux, riches en vitamines, oligo-éléments, acides aminés, enzymes, acides gras et protéines sous forme plus assimilable que les versions non germées, de celluloses tendres, précieuses pour la flore intestinale.

La germination agit comme une prédigestion des protéines en économisant, au corps, une dépense d’énergie importante de digestion.

Elles sont reconnues également pour leur richesse en fibres et pour leur rôle antioxydant et alcalinisant.

Où les trouver ?

On peut les trouver toutes prêtes, en barquettes, ou faire germer ses graines à la maison à peu de frais à l’aide d’un germoir.

Il ne faut pas hésiter à varier les plaisirs en testant les graines germées :

  • de céréales (avoine, blé, épeautre…)
  • de légumineuses (lentilles, pois chiches, soja…)
  • d’oléagineux (courge, lin, tournesol…)
  • de plantes diverses (Ail des ours, cresson, fenugrec…).

Pour en savoir plus :

« L’Alimentation vivante » de Colombe Plante aux éditions Ada

5. Contrôler l’équilibre acide-base de votre organisme

Quand l’acidité augmente, le corps est plus fragile aux infections, plus sujet à la fatigue chronique, aux douleurs diffuses et aux inflammations. Le pH des cellules du corps humain est de 7,4, il est donc légèrement alcalin (les pH > 7 signent un milieu basique ou alcalin par opposition aux pH acides < 7). Or les aliments sont formés de molécules plus ou moins acides ou alcalines. Parmi les aliments acides ou acidifiants on distingue les viandes, les poissons, les oeufs, le sucre raffiné, l’alcool, les boissons excitantes, les légumineuses, les céréales et les produits laitiers. Parmi les aliments alcalinisants, on trouve les légumes verts, les légumes secs, la plupart des crudités, les fruits mûrs, le lait et les amandes. Lorsque l’on ingère trop d’aliments acides, l’excès d’acidité doit être compensé pour maintenir le pH des cellules à 7,4. Or le rétablissement du pH à 7,4 demande beaucoup d’énergie à l’organisme ce qui peut le fatiguer ou le fragiliser à la longue. Mieux vaut par conséquent limiter la consommation d’ingrédients trop acides.

 


 

L’écolo-dossier du mois
Stress oxydatif et antioxydants

Les radicaux libres kezako ? Les radicaux libres sont des molécules instables et incomplètes, ayant perdu un électron, qui peuvent se retrouver dans l’organisme et qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules afin de se compléter. Au passage, les radicaux libres entraînent des dommages à notre organisme un peu comme la rouille sur le métal d’une automobile. L’oxydation provoquée par les radicaux libres exerce une action similaire en s’attaquant aux tissus et aux cellules de notre organisme, accélérant ainsi leur vieillissement.

Lorsque la production de radicaux libres devient trop grande, nos réserves d’antioxydants peuvent devenir insuffisantes pour neutraliser l’effet néfaste de l’oxydation des radicaux libres sur nos tissus et cellules. On parle alors de « stress oxydatif ».

La solution ?

Une bonne hygiène de vie ainsi qu’une alimentation équilibrée et de qualité riche en antioxydants.

Petit mémo des antioxydants

Les caroténoïdes ou provitamine A

  • le béta-carotène (carottes, abricots, poivrons…)
  • le lycopène (tomates, pastèques, papayes…)
  • la lutéine (épinards, cresson, brocolis…)

La vitamine E ou tocophérol

  • huile végétale de germe de blé
  • certaines protéines animales comme le foie et les oeufs
  • les graines oléagineuses comme les noisettes et les amandes

La vitamine C ou l’acide ascorbique

  • persil
  • oseille
  • airelles…

Les polyphénols

  • les acides phénoliques (pommes, cresson, céréales…)
  • les flavonoïdes (ail, oignon, agrumes…)
  • les lignans (graines de lin, sésame, tournesol, pavot, citrouille)
  • les stilbènes dont notamment le resvératrol ( jus de raisin, cacahuète, fève de cacao, bleuet, myrtille, canneberge…)

 


 

Une farine de jouvence ?

Le raisin ne cessera jamais de nous étonner ! Dans ces petits grains bienfaisants rien ne se perd, tout nous sublime…

Après la pulpe c’est au tour des pépins de monter sur le podium, dans un rôle original et inattendu. Vous connaissez probablement l’huile végétale, obtenue par pression à froid des pépins mais connaissez-vous la farine de pépins de raisin ? Cette dernière provient des tourteaux de pépins de raisin, obtenus après l’extraction de l’huile. Selon une étude allemande cette farine serait extrêmement riche en OPC, un puissant anti-oxydant qui protège notre corps des radicaux libres.

Comment la théâtraliser au quotidien ?

Donnez-lui la vedette dans vos pains « maison » (à hauteur de 7%) et dans vos divers pâtes (pizzas, tartes, crêpes..). Elle sera par ailleurs idéale pour servir de panure végétale aux viandes et poissons. Qu’attendez-vous ?? Allez zou… courrez, volez et farinez !

Source : Ecoidées – Tél : 03 88 80 59 75 – www.lemondeestbio.com

 


 

L’étude SU.VI.MAX

Débutée en 1994, l’étude française SU.VI.MAX, (pour Suppléments en vitamines et minéraux antioxydants) a suivi pendant 8 ans près de 13 000 adultes âgés de 35 à 60 ans, afin de déterminer l’efficacité d’un supplément journalier en vitamines antioxydantes (vitamine C, 120 mg, vitamine E, 30 mg, et béta-carotène, 6 mg) et en minéraux (sélénium, 100 mg, et zinc, 20 mg) à doses nutritionnelles, dans la réduction des principales causes de mortalité précoce (cancers et maladies cardiovasculaires). Ses résultats montrent que l’apport d’antioxydants, à des doses comparables à celles d’une alimentation saine, fait baisser de plus de 30 % le risque de cancer et la mortalité des hommes. En revanche, aucune différence n’a pu être mise en évidence chez les femmes, peutêtre parce qu’elles consomment plus de fruits et légumes que les hommes ou qu’elles fument moins.

 


 

éco Livre

« ABC de la micronutrition »
de Virginie Bales aux éditions Grancher

Fatigue, stress, trouble de l’humeur, troubles digestifs, infections chroniques… Notre alimentation moderne ne répond pas à nos besoins physiologiques. Bien que nous soyons de mieux en mieux informés, nous laissons de mauvaises habitudes envahir notre vie : nous mangeons trop ou mal ; résultat : nous nous intoxiquons ! La micronutrition, fruit de nombreuses recherches scientifiques sur la relation entre déficit nutritionnel et santé, consiste à apporter les micronutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme : vitamines, minéraux, oligoéléments et acides gras polyinsaturés. L’ABC de la micronutrition, véritable guide pratique, vous aide à définir vos propres besoins nutritionnels et à rétablir vos déséquilibres. Bien-être, santé et grande forme assurés. 168 pages – 15 €

 


 

Maca anti-âge

La Maca (Lepidium Meyenii ou Peruvianum Chacon) est une source incomparable d’énergie et de vitamines, largement supérieure à la majorité des végétaux. Riche en nutriments et reconnue pour ses effets de revitalisation neuronale, elle régule le cycle féminin. La Maca réduit également les troubles liés à la ménopause, renforce l’énergie physique et mentale, diminue le stress, la fatigue et les bouffées de chaleur, améliore la mémoire et la qualité du sommeil. Le déséquilibre hormonal souvent lié à un déséquilibre nutritif, est à l’origine des principaux symptômes du vieillissement. C’est pourquoi elle est considérée comme la solution naturelle universelle «anti-âge», afin de lutter contre tous les problèmes qui en découlent. La Maca ne fait pas partie de notre pharmacopée, mais on la trouve en compléments alimentaires sous forme de poudre pour combattre les effets de la ménopause.

Source : www.aromabio.fr

 


 

Jamais sans
ma gousse d’ail !

AilL’ail est connu de longue date pour ses propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales. On l’emploie également pour lutter contre les infections digestives et respiratoires. Des expériences scientifiques ont confirmé les propriétés antioxydantes de l’ail. Il serait notamment intéressant pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires liées à l’âge (hypertension artérielle, artériosclérose).

Par ailleurs, l’ail contribue à diminuer l’excès de graisses dans le sang comme le mauvais cholestérol et les triglycérides. Il a un effet bénéfique sur la présence d’un taux de sucre sanguin trop élevé. Il diminue aussi la formation de caillot dans le sang et stimule le système immunitaire. Enfin, l’ail aide à la détoxication de métaux lourds comme le cadmium, le plomb et le mercure.

Quelle posologie ?

2 gousses d’ail par jour ou 1 à 3 gélules de 400mg par jour après les repas.

Astuce : pour ne pas avoir une haleine « trop prononcée » après l’absorption d’une gousse d’ail, manger du persil frais ou croquer un grain de café.

 

Eliminer pour préserver son « capital jeunesse »

En prenant de l’âge, les systèmes d’élimination de notre corps deviennent moins efficaces. Il est alors souhaitable de procéder à des cures de drainage du foie pour soutenir l’activité de notre métabolisme dans cette fonction vitale.

Avec quelles plantes ?

  • le chardon-marie
  • l’artichaut
  • le romarin
  • la chicorée

A quelle fréquence ?

Le drainage s’effectue en général pendant un mois puis, après un arrêt d’un mois, en cure de 20 jours par mois pendant trois mois.

Pour en savoir plus :

  • Les meilleures plantes anti-âge au quotidien du Dr Franck Gigon et Patricia Bareau-Rustica Editions
  • La méthode naturelle anti-âge de Guy Roulier aux éditions Dangles

 


 

L’importance de l’activité physique
dans la prévention anti-âge

Augmenter son activité physique est bénéfique pour la santé, en raison de son influence sur la balance énergétique et sur le risque de maladies. Les études indiquent qu’un effort physique d’au moins 30 minutes par jour diminue le risque d’obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension et le cancer du côlon, les principales maladies qui contribuent fortement à la mortalité en Europe.

Trois sports anti-âge à découvrir

Le Tai-chi chuan

Le Tai-chi-chuan est une discipline pratiquée depuis des siècles en Chine. Entre méthode de relaxation et art martial, cette pratique connait de plus en plus de succès en France. La légende dit qu’elle aurait été inventée par un moine qui observait un combat entre un oiseau et un serpent. Grâce à ces mouvements fluides et lents, le Tai-chi chuan assouplit les muscles et favorise la mobilité articulaire. Elaborés suivant les principes d’harmonisation du yin et du yang, les mouvements techniques du Tai-chi favorisent la circulation de l’énergie vitale Qi dans l’organisme.

Quels bienfaits ? Souplesse et assurance : le corps est plus délié et tonique. Le tai-chi-chuan canalise l’énergie, améliore l’équilibre et retarde les méfaits de l’âge.

Pour qui ? Tout le monde. A noter qu’un certificat médical est toutefois demandé par la fédération.

Où s’adresser ?

Fédération de tai-chi-chuan et qi-gong, 17, rue du Louvre, 75001 Paris. Tél.: 01 40 26 95 50 – www.fed-taichichuan.asso.fr

 

Le yoga

La méthode la plus connue en Occident est le hatha-yoga, qui privilégie le travail corporel. En pratique, vous apprenez à placer votre corps par la posture et à contrôler votre souffle par des exercices respiratoires. Quant à la maîtrise de l’esprit, elle s’obtient par les mudras (positions favorisant la concentration). La posture apporte au corps fermeté et légèreté. La respiration est essentielle car, « si le souffle est agité, l’esprit est agité ». Enfin, le mudra permet de se concentrer pour retrouver la paix de l’esprit. Chacune des postures, il en existe une centaine au total, porte le nom d’un élément ou d’un objet :cobra, montagne, charrue…

Quels bienfaits ? Vous développez votre souplesse et vous exercez votre musculature. Côté mental, le yoga améliore la concentration et la résistance au stress. Il a aussi des effets bénéfiques sur les troubles du sommeil, les maux de tête, les règles douloureuses… Son action sur le syndrome du côlon irritable est démontrée.

Pour qui ? Tout le monde peut pratiquer le yoga, y compris les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants. Lors du premier cours (individuel, si possible), il est important d’avoir un entretien avec le professeur. C’est l’occasion d’un bilan permettant d’adapter l’enseignement.

Une condition toutefois : supporter le silence et la lenteur… Certains ont du mal à s’y accoutumer. A ceux-là, on propose d’abord des postures dynamiques afin de les familiariser avec ce nouvel état.

Où s’adresser ? Fédération inter-enseignements de hatha-yoga – 322, rue Saint-Honoré, 75001 Paris. Tél.: 01 42 60 32 10 – www.fidhy.asso.fr

 

Le Qi-Qong

Chaque matin, des millions de Chinois effectuent cette salutaire « gymnastique ». Selon les principes de la philosophie traditionnelle, lorsque l’énergie est bloquée, le corps tombe malade. En pratique, vous effectuez des gestes très gracieux, lents et précis. Le but est de lever les obstacles situés sur les méridiens, où circule l’énergie.

Quels bienfaits ? Calme, maîtrise de soi et concentration. Le corps se débloque et s’assouplit, les tensions disparaissent. Le qi-gong travaille sur les organes et sur les émotions auxquelles ils sont associés. Il lutte contre le vieillissement en améliorant notamment l’état des genoux. La vue et l’ouïe en tirent également profit. Des revues médicales ont d’ailleurs fait état de nombreux effets bénéfiques chez les plus de 60 ans, en particulier sur les artères, la mémoire, la digestion, l’anxiété…

Pour qui ? Il n’existe pas de contre-indication.

Où s’adresser ?

Fédération de tai-chi-chuan et qi-gong, 17, rue du Louvre, 75001 Paris. Tél.: 01 40 26 95 50 – www.fed-taichichuan.asso.fr

 


 

Le bien-être à portée de bâtons !

Et si vous vous mettiez à la marche nordique pour rester jeune ? La marche nordique (ou Nordic Walking en anglais) est un dérivé de la marche (classique), à la différence qu’elle permet de travailler tous les muscles du corps, membres inférieurs et supérieurs, contrairement à la marche simple qui sollicite principalement les jambes. Ce travail complet est possible grâce à l’utilisation de deux bâtons, semblables à ceux utilisés en ski de fond : les Nordic Sticks.

Le principe est simple : il s’agit de propulser son corps vers l’avant à l’aide des bâtons, tout en adoptant une démarche modérée. C’est ce balancement permanent des bras vers l’avant qui va permettre de faire travailler harmonieusement le corps.

Les bienfaits de la marche nordique sont nombreux :

  • Entretenir harmonieusement sa silhouette en faisant travailler les muscles en douceur : jambes, abdos, épaules, fessiers, bras…
  • Avoir une meilleure respiration grâce au dynamisme procuré par les bâtons, l’amplitude pulmonaire est plus grande, augmentant ainsi la consommation d’oxygène de 60% par rapport à une marche normale.
  • Brûler plus vite des calories : 400 calories consumées en 1 heure !
  • Fortifier les os : le « planter de bâton » apporte ce qu’il faut de vibrations pour fortifier les os, sans les agresser.
  • Se faire plaisir. Le plus souvent pratiquée en groupe, la marche nordique permet de vivifier à la fois le corps et l’esprit, le tout dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

Pour qui ? Tout le monde, de 7 à 77 ans. Il n’y a pas de contre-indications particulières à la pratique de ce sport, sauf avis médical. Elle est idéale pour les personnes qui souhaitent reprendre une activité sportive en douceur, celles en surpoids ou souffrant de problèmes d’articulation.

Où s’adresser ? La marche nordique peut se pratiquer sur tout type de terrains : en ville, en forêt, à la montagne, dans les chemins de campagne…

Elle peut s’exercer seule ou en groupe. Certaines associations ou fédérations organisent régulièrement des initiations à la marche nordique ainsi que des sorties groupées.

Pour en savoir plus : www.nordicwalking.frwww.marche-nordique.net

 


 

ECO test… L’élixir du suédois

Et si vous profitiez de la nouvelle année pour boire un petit élixir de 59 plantes biologiques des plus salvateur ?

Kezako

Les origines de cet Elixir remontent sans doute à Babylone ou à l’Égypte. La recette circula ensuite durant tout le Moyen Age, constamment revue et corrigée. Paracelse la réactualisa au XVIe siècle, puis le docteur Jonathan Samst, un médecin naturaliste suédois, la rédigea et en fixa définitivement la composition au XVIIIe siècle. Cependant, à la fin du XIXe siècle, la chimie moderne supplantant pour un temps l’usage des herbes médicinales, l’élixir fut oublié. Fort heureusement, au Xxème siècle, une spécialiste autrichienne de la phytothérapie traditionnelle, Maria Treben, redécouvrit la recette de cet élixir en utilisant entre autre la thériaque, une composition de 51 plantes, et du miel. L’Elixir du Suédois est de nos jours élaboré selon des méthodes ancestrales pour garantir toutes les qualités thérapeutiques les plus exigeantes.

Ses propriétés : Il stimule les fonctions biliaires et hépatiques, facilite la digestion et favorise le transit intestinal. C’est un excellent digestif après un repas trop copieux. Aloès, chardon, myrrhe, racines d’angélique, de gentiane, de rhubarbe, safran… Le meilleur des plantes pour commencer l’année du bon pied !

Posologie : 1 à 2 cuillérées à café pures ou diluées dans un verre d’eau 1 à 3 fois par jour avant les repas. Cure à faire pendant 28 jours au moins. (Pour plus d’informations, www.biofloral.fr)

 


 

 

Rubrik’ à trucs

Spécial anti-âge

 

Au diable l’arthrose !

Pour prévenir l’arthrose et renforcer la structure du cartilage, penser à faire une cure de prêle des champs. Faites bouillir 15g de tiges séchées dans un litre d’eau pendant 30 minutes, puis filtrer. Boire trois tasses par jour après les repas. Faites une cure d’un mois.

 

Jetez-vous dans les orties !

L’ortie, plante reminéralisante, sera d’intérêt dans beaucoup de situations liées à l’âge comme l’asthénie, l’ostéoporose, l’arthrose et la perte des cheveux. Pensez à en consommer très régulièrement dans la cuisine. Vous en trouverez facilement aux rayons épices de votre magasin bio. A saupoudrer au gré de vos envies dans les soupes ou salades.

 

Un bain de jouvence ?

Pour allier plaisir et soin anti-âge plongez dans ce délicieux bain aromatique : Ajoutez à 50cl de lait d’amandes, 5 gouttes d’huile essentielle de bois de rose et 5 gouttes d’huile essentielle de géranium. Mélangez soigneusement et ajouter ce lait aromatique à l’eau du bain. Profitez…

 

Des algues comme rituel anti-âge

Mixer une poignée d’algues fraîches (de préférence varech vésiculeux) avec deux cuillerées à café d’huile d’olive et un peu de jus de citron. Appliquer sur l’ensemble du visage et laisser poser pendant 15 minutes.

 

On peut booster son cerveau
avec le choux

Selon une étude américaine, une double portion de légumes par jour, surtout de légumes à feuilles vertes comme le chou, ralentirait le déclin de nos facultés cognitives.

Source : Maxi n°1196

 


 

Baisse d’énergie quand les jours raccourcissent ?

Une petite recette aromatique toute simple permet d’attaquer la nouvelle année avec vitalité et énergie.

Préparez le mélange aromatique suivant :

  • huile essentielle de Cannelle écorce (cinnamomum zeylanicum) 3 gouttes
  • huile essentielle épinette noire (picea mariana) 5 gouttes
  • huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) 7 gouttes
  • huile essentielle d’orange douce zeste (citrus sinensis) 35 gouttes

Mélangez 3 gouttes du mélange d’huiles essentielles pures dans du miel ou dans un 1/2 verre de nectar de fruits 2 à 3 fois par jour. A déguster juste avant ou entre les repas. Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, évitez de consommer des huiles essentielles en usage interne et luttez contre la baisse d’énergie par des massages énergiques du bas du dos à l’huile d’avocat.

Dominique Baudoux Source : phyto-aroma.com

Indigestion

Lorsque les douleurs d’estomac apparaissent, en général après un repas trop riche, vous pouvez appliquer sur votre estomac des compresses humides et chaudes d’eau salée et boire de petites gorgées d’infusion de camomille, de verveine ou de mélisse. Un bol d’eau chaude additionné du jus d’un citron peut aider à calmer l’indigestion ou favoriser les vomissements.

Source : mini-encyclopédie des médecines naturelles. Editions France loisirs

Conjonctivite

Faites des compresses à base de camomille. Mettez 2 à 3 cuillères à soupe de fleur de camomille dans 500ml d’eau froide et laissez bouillir le mélange 2 à 3 minutes. Mettez les fleurs dans une compresse de gaz et appliquez sur l’oeil (à renouveler toutes les heures).

Faire disparaître un bouton de fièvre

Prenez de l’huile essentielle d’arbre à thé, « tea tree », et appliquez directement sur le bouton de fièvre. Le bouton disparaîtra plus vite ou ne sortira pas.

Source : www.trucsdegrandmere.com

Lendemains de fêtes difficiles ?

Faites infuser pendant 10 minutes une cuillère à soupe de feuilles de verveine avec une cuillère à soupe de fleurs de lavande dans 1 litre d’eau. Consommez tout au long de la journée.

Un sirop de radis noir contre la toux

Le radis noir est un bon fortifiant. Préparé en sirop, il calme les toux et apporte un soulagement dans les cas de bronchites. A prendre à raison de 4 cuillérées par jour.

Ingrédients : 1 radis noir et du sucre de canne bio

Coupez le radis en fines rondelles, mettez une première couche de radis dans une assiette creuse puis recouvrez de sucre roux. Posez une deuxième couche de radis puis une autre couche de sucre et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de radis. Terminez par une couche de sucre et laissez reposer toute la nuit. Le lendemain, recueillez le sirop…

Renforcez votre système immunitaire

Faites le plein de vitamine E. Selon les chercheurs, elle renforcerait le système immunitaire. Vous en trouverez dans les graines de tournesol qui en sont richement pourvues. Grillées à sec, mangezen une poignée par jour que vous mettrez en accompagnement de vos salades ou légumes.

Source : Maxi n°1196

Gommage au marc de café pour le corps

Mélangez 2 cuillères à soupe de marc de café avec 2 cuillères à café d’huile végétale (Huile d’Olive, Huile d’Amandes Douce…) et 1 Cuillère à café de Miel. Appliquez sur une peau humide, gommez votre peau en douceur, n’appuyez pas trop fortement, en effectuant des mouvements circulaires. Commencez par les chevilles puis remontez vers le haut du corps. Le marc de café va nettoyer en profondeur votre peau en éliminant l’excès de cellules mortes. La caféine qu’il contient va tonifier la peau et faciliter la disparition de la cellulite disgracieuse !

Source : www.yenamarc-leblog.com

Soulager le mal de tête

Dans un peu d’alcool, versez deux gouttes d’huile essentielle de lavande et deux de menthe. Trempez les doigts dans la préparation et appliquez sur le front et la nuque. Soulagement du mal de tête en 5 minutes !

Anti-verrue

Mettez une lamelle d’ail frais sur la verrue et maintenez toute la journée par un pansement. A appliquer jusqu’ à la disparition totale de la verrue.

Source : www.remede-de-grand-mere.fr

Du persil pour une haleine au top !

Le persil ne sert pas uniquement à décorer les plats. Il rafraîchit aussi l’haleine grâce à la chlorophylle qu’il contient et dont l’une des propriétés est d’absorber les odeurs buccales. Alors, ne jetez plus les feuilles de persil, mâchez-les !

 

Du vert contre les bleus

Délayez de l’argile verte dans de l’eau vinaigrée pour obtenir une pâte épaisse, appliquez sur les bleus et laissez agir au moins une heure.

Bain de pieds au thé

Très riche en tanins, le thé est idéal pour réduire la transpiration des pieds et les mauvaises odeurs associées. Faites infuser 4g de thé noir dans un litre d’eau. Filtrez puis faites trempette 30 minutes !

Selon une étude américaine, une double portion de légumes par jour, surtout de légumes à feuilles vertes comme le chou, ralentirait le déclin de nos facultés cognitives.

Source : Maxi n°1196

Aphtes

Les aphtes sont des affections caractérisées par l’apparition de petites lésions. Pour les atténuer, vous pouvez mâcher du cresson frais ou du basilic frais et passez le jus sur les aphtes avec votre langue. Pour les plus courageux, faites des bains de bouche avec le jus d’un citron dans un peu d’eau tiède additionnée de miel.

Prévention de l’inflammation des bronches

Pliez des feuilles de chou rouge pour en extraire le jus. Ajoutez au jus obtenu la moitié de son poids en miel. Prenez une cuillère à soupe le matin à jeun en prévention lors des grands froids. Sources : remèdes de famille aux éditions Minerva.

Baisse d’énergie quand les jours raccourcissent ?

Une petite recette aromatique toute simple permet d’attaquer la nouvelle année avec vitalité et énergie.

Préparez le mélange aromatique suivant :

  • huile essentielle de Cannelle écorce (cinnamomum zeylanicum) 3 gouttes
  • huile essentielle épinette noire (picea mariana) 5 gouttes
  • huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) 7 gouttes
  • huile essentielle d’orange douce zeste (citrus sinensis) 35 gouttes

Mélangez 3 gouttes du mélange d’huiles essentielles pures dans du miel ou dans un 1/2 verre de nectar de fruits 2 à 3 fois par jour. A déguster juste avant ou entre les repas. Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, évitez de consommer des huiles essentielles en usage interne et luttez contre la baisse d’énergie par des massages énergiques du bas du dos à l’huile d’avocat.

Dominique Baudoux Source : phyto-aroma.com

 


 

La beauté anti-âge

« Vieillir est encore le seul moyen qu’on ait trouvé de vivre longtemps » Charles-Augustin Sainte-Beuve

ECO-scoop beauté

1-L’amour comme élixir de beauté

Une étude conduite par le « Royal Edinburgh Hospital » en Ecosse a démontré que les couples faisant l’amour au moins trois fois par semaine paraissent plus jeunes que les autres.

Explication : l’amour contribue à l’augmentation des taux de DHEA, I’hormone anti-âge, de la testostérone et des oestrogènes et favorise la circulation sanguine dans tout le corps. Mieux irriguée, mieux oxygénée, la peau du visage est alors éclatante. Les hormones du plaisir favorisent I’hydratation de l’épiderme, son éclat naturel et augmentent le taux de collagène, responsable de l’élasticité de la peau. A n’en pas douter, l’amour est bien notre meilleure alliée-beauté. Alors… Faites l’amour et dites adieu aux rides et au stress !

2-La bave d’escargot comme bain de jouvence ?

Les études réalisées sur la bave d’escargot lui confèrent de nombreuses propriétés sur la régénération cutanée. L’escargot lui-même utilise cette substance pour restaurer sa coquille cassée. La sécrétion de ce gastéropode contient de nombreux actifs :

  • De l’allantoïne, une substance réparatrice qui favorise la régénération de la peau.
  • Du collagène et de l’élastine, des protéines structurelles indispensables pour la rigidité et l’élasticité de la peau.
  • De l’acide glycolique qui améliore la texture et l’apparence de la peau, réduit les rides, l’acné et l’hyperpigmentation.
  • Des antibiotiques naturels ainsi que des vitamines A, C et E.

 


 

Ma recette de beauté :
Masque « secret de jeunesse » au matcha

Suggestion de contenant : Pot de 50ml

Matériel nécessaire : Un bol, un mini-fouet

Ingrédients :

  • 5 cuillères à soupe rase d’argile blanche
  • 5 cuillères à soupe d’huile végétale de camélia
  • ½ cuillère à café de poudre de matcha
  • 5 gouttes d’huile essentielle de bois de rose
  • 3 gouttes de vitamine E

Mode opératoire :

  1. Dans un bol, mettre l’argile blanche, puis l’huile végétale, et remuer au mini fouet.
  2. Ajouter le matcha et remuer jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène.
  3. Ajouter l’huile essentielle, la vitamine E et remuer à nouveau.
  4. Transvaser dans le pot.

Conservation : 1 mois maximum.

Conseil d’utilisation : Appliquer le masque en couche épaisse, en évitant le contour des yeux. Laisser poser 20 minutes. Pour éviter que le masque ne sèche, vaporiser régulièrement de l’hydrolat de rose. Retirer à l’aide de plusieurs cotons bio imbibés d’eau florale de rose.

 


 

A chaque âge son rituel anti-âge

25 – 30 ans : je préserve ma peau

Passée 25 ans, la peau se déshydrate plus facilement. Le renouvellement des cellules est moins actif et c’est le moment

que choisissent nos premières rides pour apparaître. On passe donc en mode prévention anti-âge ou protection jeunesse, ce n’est pas le moment de jouer sur les mots ! On gomme régulièrement pour éliminer les cellules mortes, on hydrate en profondeur et surtout, on protège de la pollution et du soleil avec des soins très complets appliqués quotidiennement.

Mon rituel beauté 100% naturel :

Je m’asperge d’hydrolat de Rose de Damas bio

Astringent et tenseur, cet hydrolat est incontournable pour prévenir et lutter contre le vieillissement cutané. Purifiant et rafraîchissant, il est aussi connu pour calmer les irritations et les rougeurs. Tout comme l’huile essentielle, il procure une sensation de bien-être et d’harmonie immédiate.

Conseil d’utilisation : Tonique pour la peau, il est à vaporiser sur le visage et le cou préalablement nettoyés.

Je passe au vert avec Le Thé matcha

Allié idéal des soins anti-âge, le Thé vert renferme une concentration très importante de caféine et de nombreux polyphénols dont l’EGCG – Epigallocathechin gallate- véritables destructeurs de radicaux libres.

Conseil d’utilisation : Idéal en masque mélangé à l’eau florale de rose.

Je ne jure que par mon huile végétale de Chanvre bio

Sa balance parfaite entre les acides oméga 6 et oméga 3, sa haute teneur en acides gras essentiels rares et en acides gras polyinsaturés font du Chanvre une huile végétale exceptionnelle. Elle redonne douceur et élasticité à la peau, restructure la membrane cellulaire et lutte contre la déshydratation.

Conseil d’utilisation : Pure ou mélangée avec des synergies d’huiles essentielles.

 

30 – 40 ans : Je retarde les effets du vieillissement

A partir de 30 ans, la peau commence à se déshydrater et les premières marques du temps font leur apparition : le teint est plus irrégulier, des ridules se forment aux coins des yeux et des rides d’expression, comme la fameuse ride du lion, se dessinent sur le visage.

Mon rituel beauté 100% naturel

Jamais sans mon huile végétale de Rose Musquée

Cette huile végétale est idéale pour la jeunesse et l’éclat de la peau. Sa richesse exceptionnelle en acides gras essentiels polyinsaturés, ou encore en vitamine F, lui confère une action régénératrice cellulaire qui se manifeste par une action efficace sur les rides et l’hydratation cutanée des peaux dévitalisées, sèches, couperosées ou présentant des cicatrices. La peau est plus lisse avec pour effet une fraîcheur retrouvée et un nouvel éclat. Conseil d’utilisation : A utiliser pure ou mélangée avec des synergies d’huiles essentielles.

J’adopte la spiruline !

La spiruline est une algue bleue microscopique très riche en acides aminés, en protéines et en vitamines. Ces nombreux nutriments lui confèrent la possibilité de protéger le collagène et l’élastine de la peau et de limiter ainsi l’apparition des rides. Sa teneur en vitamines A et E lui permet également d’intervenir au niveau de la prévention du vieillissement cutané.

Conseil d’utilisation : A mélanger à l’huile végétale de rose musquée et à appliquer en masque en couche épaisse sur le visage. Laisser poser 10 mn.

Je dis oui au coenzyme Q10

Antioxydant très puissant d’origine naturelle, le coenzyme Q10 ou ubiquinone, agit comme protecteur de la membrane cellulaire et s’utilise à merveille dans les laits et crèmes anti-âge.

Conseil d’utilisation : Introduire1 à 3% de coenzyme Q1O :

  • dans la phase huileuse de votre préparation cosmétique.
  • ou directement dans une crème ou un lait neutre en agitant après introduction

 

40 – 55 ans : je corrige et raffermis

Les rides se sont installées, l’ovale du visage est moins dessiné et la peau paraît moins ferme. Il faut donc corriger et raffermir avec des actifs 100 % d’origine naturelle qui sauront réduire la profondeur des rides et garantir la tonicité du matelas épidermique…

Mon rituel beauté 100% naturel :

Je fais une cure d’acides de fruits

100% végétaux, les AHA ou acides de fruits sont connus pour leurs effets bénéfiques sur le renouvellement de la peau et l’éclat du teint, ainsi que pour leurs effets anti-âge. Ils redonnent de l’éclat aux peaux ternes et fatiguées.

Conseil d’utilisation : À introduire dans la préparation de produits cosmétiques « maison ».

Je sublime ma beauté avec l’huile essentielle de Bois de Rose

L’huile essentielle de Bois de Rose est reconnue pour son effet rajeunissant et régénérant la peau. Elle s’emploie pour estomper les rides et régénérer les peaux fatiguées.

Conseil d’utilisation : 0,5% maxi, (soit 15 gouttes pour 100 ml) en synergie avec l’huile végétale d’onagre.

Je raffole de l’huile végétale d’onagre bio

Huile régénératrice et antirides par excellence, l’huile d’Onagre prévient le vieillissement cutané et restaure la souplesse de l’épiderme grâce à sa richesse en acides gras essentiels. Cette huile est également reconnue pour ses propriétés adoucissantes, assouplissantes et revitalisantes.

Conseil d’utilisation :

  • Pure ou mélangée avec des synergies d’huiles essentielles.
  • À introduire dans la phase huileuse des cosmétiques « maison ».

 

Plus de 50 ans : Je régénère, lisse et tonifie

Le besoin « premier » de toutes les peaux matures est la régénération, ralentie par les carences hormonales. La peau a, par ailleurs, besoin d’être nourrie en profondeur et de retrouver son élasticité. Au programme : des actifs antioxydants, raffermissants et lissants pour agir contre les méfaits du temps en luttant contre la perte de tonicité et en stimulant le renouvellement cellulaire.

Je me mets aux actifs « high tech » d’origine naturelle avec l’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est un composé complexe naturellement contenu dans la peau. Capable, à de très faibles concentrations, de réguler l’hydratation de la peau en formant un film protecteur non occlusif, qui donne un toucher très doux et velouté à la peau. Obtenu par biotechnologie, c’est un allié de choix pour l’élaboration de produits de soins haut de gamme hydratants, repulpants, anti-âge et antirides. Les molécules d’acide hyaluronique de la peau possèdent des tailles différentes selon leur rôle et leur localisation dans la peau. Ainsi, les plus petites molécules sont situées à la base de notre peau et hydratent les couches en profondeur. En revanche, les grosses particules d’acide hyaluronique restent en surface et assurent l’hydratation des couches superficielles tout en ayant un effet « tenseur ».

Conseil d’utilisation : dosage usuel : 0,03 à 0,5 % dans les phases aqueuses en fin de préparation des crèmes « maison »

Je capitalise avec l’huile essentielle de Ciste

L’huile essentielle de Ciste est l’alliée idéale des peaux relâchées ou matures, mais aussi des peaux souffrant de problèmes de microcirculation (couperose).

Conseil d’utilisation : 0,5% maxi, (soit 15 gouttes pour 100 ml) en synergie avec le macérât de bellis.

Je suis fan de pâquerettes avec le macérât de Bellis bio

Macérât de fleurs de pâquerettes bio, cette huile est réputée depuis la Renaissance pour son action sur la tonicité des vaisseaux sanguins et pour ses vertus raffermissantes.

Conseil d’utilisation : Pure ou mélangée avec l’huile essentielle de ciste.

 


 

La gymnastique faciale :
la nouvelle méthode anti-âge

Nous le savons déjà, les traits de notre visage traduisent bien souvent notre état physique et émotionnel. Et ce n’est pas étonnant ! On compte 21 muscles mimétiques sous la peau du visage. Ils permettent d’exprimer la joie, le bien-être, la colère, la tristesse ou la douleur… Mais ces émotions finissent par nous jouer de mauvais tours. Notre visage reste marqué par les expressions récurrentes, ce qui se traduit par des ridules et des rides plus ou moins profondes : les fameuses rides d’expression. Pour sculpter votre visage sans bistouris, 5 à 10 minutes par jour de gymnastique faciale permettent de raffermir les muscles faciaux, tendre la peau et prévenir l’apparition de rides. Suivez le guide :

1- Je lisse mon front

Placez les doigts de vos deux mains fermement sur votre front. Haussez les sourcils en même temps que vous maintenez la pression de vos doigts sur le front afin de rendre le mouvement plus difficile. Après 10 secondes, relâchez l’effort. Répétez l’exercice cinq fois d’affilée.

2- Je raffermis mes joues

Pincez vos lèvres, placez vos doigts bien à plat sur vos joues, puis tirez doucement votre peau vers l’extérieur. Tout en restant dans cette position, essayez de faire la moue comme si vous vous prépariez à embrasser quelqu’un pendant dix à quinze secondes. Répétez cinq fois.

3- Je détends mon regard

Placez une main sur le haut du front, les doigts en éventail. Appuyez fort afin d’éviter la ride du lion (entre les sourcils pendant l’exercice). Elevez lentement les deux sourcils, puis relâchez aussi lentement.

4- Je tonifie mon cou

Souriez légèrement tout en appliquant fermement votre main à la naissance du cou, exercez une traction sur la peau et relevez doucement la tête en arrière.

5- Je raffermis le bas de mon visage

Etirez la bouche ouverte dans un très large sourire, en relevant le plus possible les coins externes. Exagérez le mouvement et maintenez la tension dix secondes. Tirez ensuite la langue le plus loin possible, bouche grande ouverte (ce mouvement prévient le double menton).

Pour en savoir plus :

La Gymnastique faciale de Catherine Pez aux Editions de l’homme

Gym faciale de Zoé Kertesz aux Editions Guy Trédaniel

50 exercices pour le visage de Marie-Pierre Hill-Sylvestre aux Editions Flammarion

 


 

Ma recette de beauté :
démaquillant bi-phasé rose & hibiscus

Suggestion de contenant : Flacon verre de 200 ml

Matériel nécessaire : un bol, un mini fouet, une passoire

Ingrédients :

  • 100 ml d’huile végétale de rose musquée
  • 100 ml d’hydrolat de rose de Damas
  • 3 fleurs d’hibiscus
  • 20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

Mode opératoire :

  1. Dans un bol, faites macérer les fleurs d’hibiscus avec l’hydrolat aromatique et remuer à l’aide du mini fouet.
  2. Une fois la couleur désirée obtenue, filtrer la préparation.
  3. Ajouter l’extrait de pépins de pamplemousse et remuer à l’aide du mini fouet.
  4. Verser l’hydrolat coloré dans le flacon.
  5. Terminer par l’ajout de l’huile végétale de rose musquée.

Conseil d’utilisation : Secouez le flacon afin de créer une micro émulsion. Appliquer une belle noisette sur un coton et procéder au démaquillage. Ne pas rincer afin de laisser agir les principes actifs.

Conservation : Fabriqué et stocké dans des conditions d’hygiène optimales, ce démaquillant bi-phasé se conservera environ deux mois. A conserver à l’abri de la chaleur et de la lumière.

 


 

Crème intemporelle bellis & ciste

Suggestion de flaconnage : un pot de 50ml

Ingrédients :

  • 15 ml de macérât de bellis
  • 30 ml d’hydrolat aromatique de rose de Damas
  • 3 g de cire émulsifiante (Cetearyl wheat straw glycosides and cetearyl alcohol)
  • 1 petite pointe de couteau d’acide hyaluronique
  • 5 gouttes d’huile essentielle de ciste = 5 gouttes d’huile essentielle de bois de rose
  • 3 gouttes de vitamine E naturelle
  • 7 gouttes de conservateur naticide

Mode opératoire :

  1. Dans le premier bol mettre l’huile végétale avec la cire émulsifiante. Dans le 2ème bol mettre l’hydrolat.
  2. Faire chauffer les deux bols au bain-marie.
  3. Lorsque la cire de la phase huileuse est fondue et que la phase aqueuse est frémissante, retirer les deux bols du bain-marie.
  4. Verser progressivement l’hydrolat dans la phase huileuse en agitant vigoureusement pour former l’émulsion. Remuer jusqu’à complet refroidissement.
  5. Ajouter les gouttes d’huiles essentielles, l’acide hyaluronique, la vitamine E naturelle et le conservateur puis remuer à nouveau.
  6. Transvaser dans votre pot.

Conseil d’utilisation : Appliquez sur le visage matin et soir sur une peau bien propre.

Conservation : Environ un mois au réfrigérateur.

 


 

Seniors et beauté en quelques chiffres…

63 % des 50-75 ans considèrent que l’entrée dans le « séniorat » n’est pas la fin de quelque chose, mais plutôt le début d’une nouvelle période.

76 % des femmes de 50 ans et plus se sentent bien dans leur peau,

Quelles sont les actions les plus recherchées par les femmes de plus de 50 ans ?

  • Estomper la prise de poids : 64 % (71% chez les 60-69 ans)
  • Réduire le relâchement de la peau : 41 %
  • Effacer les taches brunes : 26 %
  • Diminuer l’assèchement de la peau : 25 %
  • Réduire la peau d’orange : 12 %

97 % des femmes de 50 ans et plus déclarent faire plus attention à leur corps.

87 % des femmes de plus de 50 ans se jugent « trop jeunes pour être perçues comme vieilles ».

 


 

Jouez à l’écolo-quiz anti-âge !

1- Le ginkgo biloba est également appelé :

a- L’arbre aux 20 deniers

b- L’arbre aux 40 centimes

c- L’arbre aux 40 écus

2- La marche nordique se pratique :

a- Uniquement en Norvège

b- Uniquement en Suisse

c- Partout

3- L’huile d’olive est très riche en :

a- Acides gras mono-insaturés

b- Oméga 3

c- Oméga 6

4- Le resvératrol est :

a- un polyphénol

b- un tocophérol

c- un caroténoïde

5- A partir de quelle fleur réalise-t-on le macérât de bellis ?

a- Le coquelicot

b- la belle des champs

c- La pâquerette

Réponses : 1/c – 2/c – 3/a – 4/a – 5/c

 


 

Les conseils du naturopathe

L’anti-âge ou bien vieillir ?

Le vieillissement est un processus normal, naturel, mais devons-nous parler de vieillissement ou de maturation ?

La Naturopathie se propose d’accompagner au mieux ce processus de vieillissement, non pas en luttant contre, mais en respectant au mieux notre physiologie, c’est-à-dire en prenant soin de notre corps. Prenons l’exemple d’une voiture, si vous conduisez d’une manière raisonnable, que votre voiture est bien entretenue, que les vidanges sont faites régulièrement, vous avez plus de chance de faire plus de kilomètres avec ! Il en va de même avec notre santé !

La meilleure façon de rajouter de la vie aux années et de vieillir en bonne santé, c’est l’hygiène de vie naturelle ! Basée principalement sur le bon sens, il s’agira de prendre conscience du fonctionnement de notre organisme, afin de mieux le respecter dans ses rythmes.

Connaissez-vous la meilleure crème anti âge ?

Un sommeil réparateur !

Le meilleur des anti-oxydants ?

Réduire le stress oxydatif dû à nos états intérieurs négatifs (pensée négative, émotions refoulées)

Et la meilleure façon de ne pas vieillir ?

Vivre l’instant présent ou le présent de l’instant présent, qui lui seul est éternel…

Les conseils du naturopathe pour bien vieillir :

  • Monodiète 1 jour par semaine de compote de pomme BIO
  • Mangez moins en mâchant plus
  • Consommez des produits les moins transformés possible
  • Ayez un rythme de vie régulier (coucher/lever)
  • Pratiquez une activité physique régulière
  • Drainer régulièrement votre corps

Jean–philippe Dellamonica, Naturopathe.

 


 

Un pacte d’engagement

Comptoir des Lys qui propose des cosmétiques et des produits d’entretien écologiques et biologiques, consolide son engagement environnemental et éthique dans les 4 domaines suivants :

  • Les matières premières et achats responsables, en choisissant des fournisseurs engagés dans une démarche éthique et éco-responsable et en soutenant la biodiversité notamment par la réintroduction d’espèces végétales en voie de disparition.
  • La consommation (de papier, eau et énergie) et les rejets (gaz, déchets), en tendant vers le 0 papier et en complétant l’énergie fournie par les 80m2 de panneaux photovoltaïques par d’autres énergies renouvelables.
  • Le développement produit et la communication responsable, en optimisant les outils commerciaux, le transport de nos produits et en travaillant avec les commerciaux de façon éco-responsable.
  • L’homme en associant les salariés à la politique de soutien aux associations humanitaires, et en soutenant l’innovation.

Source : www.comptoirdeslys.fr

 


 

Le saviez-vous ?

A compter du 31 décembre 2009, le monomethylsilanetriol n’est plus autorisé dans les compléments alimentaires (Règlement CE N1170 : 2009 modifiant la directive 2002/46/CE). Des formules conformes à la nouvelle directive européenne sont disponibles depuis le 1er janvier 2010 qui acceptent de nouvelles formes de silicium organique et végétal. Il vaut mieux regarder si votre source de silicium est bien issue de plantes certifiées AB !!! avec le logo ! (www.mieux-vivre.fr)

 

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.