Santé, Bien-être & Beauté | L'écolomag

Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 23

Mai – Juin 2011

BEAUTE SANTE BIEN-ETRE-23

Le nouvel âge

Nouvel age« Je m’amuse à vieillir, c’est une occupation de tous les instants » Paul Léautaud

L’évolution de la science et de la médecine, ainsi que l’amélioration des conditions de vie, ont non seulement rallongé l’espérance de vie des hommes et des femmes du 21ème siècle, mais également considérablement modifié le comportement des seniors et la perception que nous en avons. Une véritable révolution du troisième âge s’est opérée depuis quelques décennies. Les nouveaux seniors ont désormais la cote : dynamisme, consommation plaisir mais raisonnée, fantaisie assumée, look branché… Nous avons rajeuni de 10 ans en une génération, et, désormais, la soixantaine, avec ses perspectives de temps retrouvé pour soi, ou encore de travail choisi, est souvent vécue comme l’opportunité d’une nouvelle jeunesse. Loin de tomber dans « le jeunisme », les nouveaux seniors sont désormais en quête du « bien-vieillir », le plus naturellement possible, pour faire de l’automne de leur vie le plus beau des printemps !

Par Sophie Macheteau

 


 

écosanté

3 plantes contre l’usure du temps

Le noyer (Juglans regia)

NoyerOriginaire d’orient, le noyer a été introduit en Europe par les Grecs et s’est ensuite propagé dans tout l’Empire Romain. Son fruit représentait alors le « Jovis glans », littéralement « la noix de Jupiter ». Les Grecs et les Romains aisés appréciaient son huile, qu’ils trouvaient savoureuse. Dès cette époque, le noyer fut cultivé dans de nombreuses régions. La France est aujourd’hui le premier producteur européen avec 30 000 tonnes de noix par an.

Ce qu’il y a de bon dans le noyer : Le fruit et les feuilles

Les bénéfices du fruit. La composition exceptionnelle de la noix lui confère des vertus anti-âge de premier plan : ses bons acides gras oméga-3, ses antioxydants, ses piégeurs de cholestérol, sa richesse en micronutriments optimisent le fonctionnement des systèmes immunitaire, circulatoire, hormonal et métabolique. Sa consommation régulière augmente l’espérance de vie, diminue l’incidence des maladies cardiovasculaires, réduit le risque de diabète gras, d’obésité, de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et améliore sensiblement le profil lipidique sanguin. Par ailleurs, sa teneur importante en arginine s’oppose à la diminution de l’hormone de croissance liée à l’âge et augmente la production d’oxyde nitrique, molécule clef pour favoriser la microcirculation sanguine, notamment celle qui fait défaut dans certains troubles de la libido.

Consommation journalière recommandée : une dizaine de noix fraîches ou sèches, ou 2 cuillères à soupe d’huile de noix.

Les bénéfices de la feuille. Elle diminue l’hypertension artérielle, réduit le taux de sucre sanguin en cas de diabète et est aussi antidiarrhéique.

Consommation journalière recommandée : Boire 1 à 3 tasses d’infusion de feuilles de noyer.

Contre-indications : On évitera de consommer la noix et ses dérivés en cas d’herpès ou d’aphtes buccaux et en cas de syndrome du colon irritable.

L’hydrocotyle indienL’hydrocotyle indien (Centella asiatica)

Les propriétés de cette plante sont connues depuis plus de 2 000 ans en Inde, en Chine et en Indonésie. L’hydrocotyle indien, appelée également gotu-kola, est considérée comme un régénérateur des cellules nerveuses et du cerveau : au Sri Lanka, elle est réputée pour accroître la longévité.

Ce qu’il y a de bon dans l’hydrocotyle indien : Les parties aériennes (feuilles et tiges).

Les bénéfices. Les feuilles et les tiges ont une capacité rare à régénérer le tissu conjonctif, cette matrice organique de soutien présente dans tous les tissus organiques (peau, articulation, os, vaisseaux, …). Elles luttent également contre l’insuffisance veineuse et lymphatique : varices, œdèmes et lourdeurs des jambes. Toniques et dépuratives, elles favoriseraient aussi la mémorisation.

Consommation journalière recommandée : Boire 3 tasses d’infusion d’herbes séchées, matin, midi et soir.

Contre-indications : De rares cas d’allergie et de troubles digestifs mineurs ont été décrits.

L’ail (Allium sativum)

AilL’ail serait apparu il y a environ 5 000 ans en Asie centrale, où il poussait à l’état sauvage. De là, empruntant les routes des nomades, il se serait rapidement répandu vers la Chine, le Moyen-Orient, l’Égypte, l’Inde et le sud de l’Europe. Les Romains en faisaient un large usage en tant que légume cuit. Les ouvriers égyptiens qui construisaient les pyramides se mettaient en grève s’ils ne recevaient pas l’ail prévu en échange de leur travail, et les Romains l’embarquaient sur leurs navires pour les rameurs.

Ce qu’il y a de bon dans l’ail : La gousse.

Les bénéfices. Des expériences ont confirmé les propriétés antioxydantes de l’ail. Il serait notamment intéressant pour lutter contre les maladies cardiovasculaires liées à l’âge (hypertension artérielle, athérosclérose) et aurait une action préventive sur l’apparition de certains cancers.

Consommation journalière recommandée : Deux gousses d’ail.

Contre-indications : Une consommation excessive d’ail peut entraîner des allergies et des irritations de l’estomac. À éviter en cas de prise d’anticoagulants ou de traitement pour le diabète. Ne pas prendre d’ail dans les 24 à 48 heures qui suivent une intervention chirurgicale.

Pour en savoir plus : Les meilleures plantes anti-âge au quotidien
Dr Franck Gigon – Patricia Bareau – Rustica Éditions – 14,50 €

 


 

La nutrition, c’est la prévention
« Que ta nourriture soit ton seul médicament » Hippocrate

Les grands principes du régime alimentaire anti-âge

  • Évitez les sucres rapides et les mauvaises graisses (acides gras trans, graisses animales saturées).
  • Privilégiez les bonnes graisses (huiles végétales polyinsaturées, mono-insaturées et huiles marines), les protéines végétales, les fruits et les légumes les plus colorés.
  • Mangez mieux et moins : 10 % de poids additionnel correspondraient à un vieillissement d’un an et demi.
  • Évitez les produits trop raffinés, la viande et les laitages d’origine animale.
  • Privilégiez les aliments à faible index glycémique.
  • Évitez de trop cuire les aliments.
  • Mangez lentement et sortez de table tout juste rassasié (si possible à 80 % du taux de remplissage de l’estomac !)
  • Privilégiez les aliments protecteurs : légumes crucifères, ail, noix, myrtilles.
  • Consommez des épices à fort pouvoir antioxydant.

Modèle de longévité

Vous avez sûrement déjà entendu parler des centenaires d’Okinawa ou du régime crétois, mais connaissez-vous le secret du peuple Yao ?

C’est dans le sud-est de la Chine, dans la région quasi-tropicale de Guangxi, entourée de montagnes, que vit le peuple Yao, avec des records de longévité avoisinant ceux d’Okinawa. Les habitants ont des taux très faibles de cancers et maladies cardiovasculaires, avec des systèmes immunitaires efficaces. Seulement 10 % des plus de 90 ans présenteraient des maladies coronariennes, avec 4 % qui auraient des excès lipidiques. Un élément génétique pourrait expliquer cette longévité, car 37 % des centenaires ont des parents âgés de plus de 80 ans. Les sols de cette région sont riches en minéraux et oligo-éléments : ils contiennent notamment beaucoup de manganèse, très utile dans la synthèse de l’enzyme antioxydante superoxyde dismutase, qui protège l’organisme des radicaux libres. Ils sont aussi riches en zinc, chrome, cuivre et fer.

L’alimentation du peuple Yao semble également particulièrement adaptée à la longévité : potirons, patates douces, tomates, poivrons, fruits riches en antioxydants, riz complet, poisson frais, haricots, graines de soja, ginseng et graines de chanvre.

Source : Nouvelles médecines anti-âge – Dr Kamami – Éditions du Dauphin

Le saviez-vous ?
78 ans, c’est l’espérance de vie moyenne des femmes en bonne santé
70 ans, c’est l’espérance de vie moyenne des homme s en bonne santé

L’homme inoxydable ?

La méthode ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) classe les aliments en fonction de leur pouvoir antioxydant. Les principaux antioxydants que l’on trouve dans l’alimentation sont les suivants : le bêta-carotène (provitamine A), les vitamines C et E, les polyphénols, le sélénium, le zinc et le cuivre.

Le saviez-vous ?

Avec 314 450, le clou de giroffle affiche l’indice ORAC le plus élevé. La poudre pure de cacao a un indice ORAC de 80 940. Le chocolat noir a, quant à lui, un indice ORAC de 49 930.

C’est fort de café !

CaféSi le thé vert possède des propriétés antioxydantes connues, le café est également un allié de longévité. Une étude, publiée en 2007 et réalisée auprès de seniors habitant le sud de la France, démontre que le risque de prévalence du diabète de type 2 est divisé par trois chez les hommes et les femmes ayant bu au moins 3 tasses de café par jour, et ce, durant 30 années de leur vie. La présence de magnésium dans le café agirait en effet comme cofacteur d’enzymes impliquées dans le métabolisme du glucose.

Le pourpier, gage de longévité !

PourpierLe pourpier est une petite plante, aux feuilles épaisses et charnues, commune dans la partie méridionale de l’Europe. Il est à la base du “régime crétois” que l’on cite en exemple pour ses bienfaits sur la santé : les Crétois sont, en effet, des consommateurs de salade de pourpier, et sont de ce fait peu sensibles aux maladies cardiovasculaires.

Le pourpier doit son intérêt à sa grande richesse en acides gras polyinsaturés oméga-3, qui améliorent la fluidité des membranes cellulaires, facteur essentiel de la vitalité de l’organisme, et jouent un rôle important dans la protection cardiovasculaire. La feuille de pourpier est également riche en antioxydants qui, en éliminant les radicaux libres, renforcent l’action protectrice des acides gras oméga-3 au niveau cellulaire.

Eco-scoops

Le nouveau French Paradox

Vin1 verre de vin rouge + 2 carrés de chocolat noir = le secret du French Paradox. Les Français font 2 fois moins d’infarctus du myocarde que les Américains. Jusqu’à présent, on pensait que c’était grâce au vin rouge. Mais les dernières découvertes montrent les choses autrement. Les Français sont les plus gros consommateurs mondiaux de chocolat noir (six fois plus que les autres pays).

Or, la consommation quotidienne de chocolat noir diminue de 50 % les risques cardiovasculaires. Mais, surtout, c’est l’addition du vin rouge et du chocolat noir qui produit cet effet protecteur pour le cœur. Le vin rouge et le chocolat noir contiennent 2 sources complémentaires de substances protectrices comme le resvératrol, générant ainsi cet effet bénéfique.

Le saviez-vous ? 2 carrés de chocolat noir par jour diminuent de moitié les risques cardiovasculaires.

Les fesses rebondies protègeraient le cœur ! Les études britanniques démontrent que le gras accumulé sur les fesses participerait à la protection cardiovasculaire. Le gras de cette zone piègerait les acides gras nocifs circulants et libérerait une hormone, l’adiponectine, dont l’effet protecteur vasculaire a été prouvé. Voici une nouvelle qui devrait réjouir nombreuses d’entre nous !

Source : La Vie et le Temps – Les nouveaux boucliers anti-âge – Dr Frédéric Saldmann

 


 

éco Livres

La Vie et le TempsLa Vie et le Temps – Les nouveaux boucliers anti-âge

du Dr Frédéric Saldmann

Des progrès considérables vont être faits dans les années à venir en matière de prévention du vieillissement. L’espérance de vie augmentant, le défi est de nous faire traverser ces années en bonne santé le plus longtemps possible.

Le docteur Frédéric Saldmann, dans son nouvel ouvrage intitulé La Vie et le Temps, nous livre les secrets des nouveaux boucliers anti-âge, véritable « ordonnance jeunesse ».

Édition Flammarion – 20 €

Nouvelles médecines anti-âgeNouvelles médecines anti-âge

du Dr Yves-Victor Kamami

Ce guide complet des traitements anti-âge, enrichi par l’auteur d’anecdotes et de conseils utiles, nous explique non seulement ce qu’est le vieillissement, mais nous permet de comprendre aussi comment le prévenir en adaptant les secrets de l’orient à une bonne hygiène de vie au quotidien et dans un mode de vie occidental.

Éditions du Dauphin – 20 €

Manger rouge pour rester vertManger rouge pour rester vert

du Dr Jean-Claude Houdret

Quelles sont les causes du vieillissement ? Quels sont aujourd’hui les outils et moyens médicaux pouvant le mesurer ? Peut-on le prévenir en ayant une alimentation riche en antioxydants ? Telles sont les questions auxquelles répond le Docteur Jean-Claude Houdret dans ce livre original, simple, pratique et à la portée de tous.

Éditions Dauphin – 18 €

La vitamine D – Nouvel espoir de santéLa vitamine D – Nouvel espoir de santé

du Dr François Baumann

Connue depuis des années pour ses effets bénéfiques sur le métabolisme osseux, la vitamine D fait aujourd’hui à nouveau parler d’elle. Et pour la bonne cause, puisqu’elle possède des vertus surprenantes dans des domaines de la santé aussi différents que le cancer, les maladies inflammatoires de l’intestin, les problèmes rhumatologiques, et la liste est loin d’être achevée. Ce livre nous explique de manière pédagogique tous les atouts de la vitamine D.

Éditions J.Lyon – 12 €

 


 

Non à la déroute des hormones !

En vieillissant, nos glandes sécrètent de moins en moins d’hormones : hormones sexuelles (œstrogènes, progestérone et testostérone), hormones des glandes surrénales (cortisol, DHEA, …), hormone de croissance (somatropine), hormone de sommeil (mélatonine) ou encore hormones thyroïdiennes. À partir de 60 ans, c’est une véritable « bérézina » hormonale qui s’installe. Si ce bouleversement hormonal semble inéluctable, il est toutefois possible de l’accompagner le plus naturellement possible.

Le déclin des hormones sexuelles chez la femme

Pour la femme, la ménopause est la manifestation de l’arrêt relativement rapide de la production d’œstrogènes et de progestérone, avec la disparition des règles et donc de la capacité de reproduction. À notre grand dam, ce bouleversement s’accompagne de troubles divers : troubles du sommeil, bouffées de chaleur et sueurs nocturnes, baisse de la libido, troubles de l’humeur, sécheresse des muqueuses.

Les plantes alliées :

  • achillée millefeuille
  • houblon
  • alchémille
  • aubépine
  • gattilier
  • maca
  • sauge
  • soja
  • trèfle rouge
  • yam
  • cimicifuga

Le saviez-vous ?

Il est conseillé d’associer une plante à visée œstrogénique et une plante dite progestagène. Par exemple, le soja ou le cimicifuga (actée à grappes noires) pour pallier au déficit en œstrogènes et le gattilier, le houblon ou le thym pour pallier au déficit en progestérone.

Zoom sur la
sauge officinale

Sauge officinalePlante de la femme par excellence, la sauge officinale contient des phytoestrogènes. Outre le fait de réguler le cycle menstruel, elle est également recommandée contre les troubles liés à la ménopause (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, vertiges), d’autant plus qu’elle possède un effet antisudorifque.

Enfin, elle favorise la digestion et la circulation.

Contre-indications : À éviter en cas de cancer du sein ou de l’utérus.

Infusion
« Miroir, mon beau miroir »

Voici une subtile infusion dédiée à toutes les femmes qui subissent les désagréments de la ménopause et qui souhaitent y remédier en toute naturalité.

InfusionRecette pour une tisanière de 30 cl :

  • Une belle pincée de sommités fleuries d’aubépine
  • Une pincée de feuilles de vigne rouge
  • Une pincée de feuilles de sauge
  • Une pincée de passiflore (plante)
  • Une dizaine de baies de genévrier

Méthodologie : infusion

Temps d’infusion conseillé : 2 à 3 mn

Couleur de la liqueur : jaune or

Notes de dégustation : forales et acidulées

Conseil de dégustation : à déguster dans la journée dès lors que le besoin et l’envie s’en font ressentir.

Précautions d’emploi : De par la présence de sauge officinale, cette infusion est déconseillée aux personnes épileptiques.

Source : Mes infusions au naturel – Éditions Vigot

Les bourgeons de la femme

AirelleL’airelle (Vaccinium vitis-idaea)

C’est le remède du vieillissement prématuré (il calme notamment les bouffées de chaleur dans le cadre de la ménopause) – Elle facilite l’assimilation du calcium et lutte ainsi contre l’ostéoporose.

Le framboisier (Rubus idaeus)

FramboisierGrand remède de la femme – Il régule la fonction ovarienne : ménopause, dysménorrhée, sénescence féminine.

Posologie : Prendre chaque matin pendant 1 mois (puis en cures discontinues de 20 jours par mois pendant 3 mois si besoin), 50 gouttes de chacun de ces deux bourgeons en macérât glycériné 1D.

Massage aromatique express « Anti Bouffées de Chaleur »

Dans 5 gouttes d’huile végétale d’amande douce, ajoutez :

  • 2 gouttes d’huile essentielle de niaouli
  • 2 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone
  • 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Massez le ventre avec cette préparation.

Ostéoporose, on ne lâche rien !

À partir de la ménopause, la perte osseuse normale s’accélère de 2 % à 3 % par année, durant 10 ans, et, par la suite, de 1 % environ par année. L’ostéoporose n’entraîne ni douleur ni déformation. Elle augmente cependant le risque de fracture.

Les plantes contre l’ostéoporose :

  • le thé noir et son action préventive et stabilisatrice des favonoïdes
  • le soja et son action protectrice des phytoestrogènes
  • la prêle et son action sur la matrice minérale
  • l’hydrocotyle et son action sur la matrice organique de l’os
  • l’ortie et son action reminéralisante

Les bons choix alimentaires : pour minéraliser l’os, il est indispensable d’assurer un apport minimal en :

  • calcium (soja, oléagineux, noix, pissenlits, haricots verts, …)
  • vitamine D : germe de blé, huiles végétales, …
  • bêta-carotène : mangues, abricots, patates douces, …
  • magnésium : avocats, brocolis, légumes à feuilles foncées, légumineuses, …

 

éco Livres

La sagesse de la ménopause
de Christiane Northrup

Avec simplicité et optimisme, l’auteure démystifie les changements qui attendent les femmes entre 40 et 55 ans et montre comment ceux-ci sont, au contraire, l’occasion de vivre plus intensément.

Éditions AdA et Goélette – 21,20 €

Eco-scoops

Comment décaler l’âge de la ménopause ?

Une ménopause tardive permet de paraître et de rester jeune plus longtemps. La ménopause s’accompagne de nombreux effets, comme l’augmentation des risques cardiovasculaires et osseux et une perte de l’élasticité de la peau, avec davantage de rides. Des travaux scientifiques récents prouvent qu’en diminuant certains facteurs, comme par exemple le cholestérol ou la pression artérielle dans les 10 ans qui précèdent la ménopause, on peut décaler la ménopause jusqu’à 7 ans plus tard. Une révolution pour donner à la femme des années de jeunesse en plus d’une bonne santé !

Source : La Vie et le Temps – Les nouveaux boucliers anti-âge – Dr Frédéric Saldmann

 


 

Le déclin des hormones sexuelles chez l’homme

On définit l’andropause comme l’ensemble des symptômes physiologiques et psychologiques qui accompagnent la baisse de testostérone chez l’homme vieillissant. Elle surviendrait habituellement entre 45 et 65 ans.

Les plantes alliées :

Bouleau, bruyère, busserole, chiendent, cranberry, maca

Astuce :

L’association de l’ortie et de la passiflore peut pallier le déficit en testostérone chez l’homme.

Sacrée courge !

CourgeLes graines de citrouille contiennent plusieurs composants actifs et, notamment, des acides gras essentiels, des acides aminés, des phytostérols comme le bêta-sitostérol. Ce dernier appartient à la famille des stérols végétaux, ou phytostérols, des composés naturellement présents dans toutes les plantes, y compris les fruits et les légumes, des minéraux et des vitamines. On attribue aux graines de courge des propriétés médicinales intéressantes : diurétiques, pour soigner les infections urinaires et les troubles de la prostate. En effet, la graine de courge contient des stérols qui inhibent la 5-alpha-réductase (une enzyme) et diminuent la capacité de liaison de la dihydrotestostérone intraprostatique, ce qui lui vaut ses excellentes propriétés pour lutter contre l’hypertrophie de la prostate. Les substances actives de l’huile de graines de courge renforcent la puissance de contraction musculaire de la vessie et améliorent de ce fait la force d’expulsion d’urine. Simultanément, les substances actives de l’huile de graines de courge limitent les crispations des sphincters et des muscles de la vessie, si bien que les quantités d’urine restantes sont réduites. Par suite, des troubles fonctionnels de la vessie en général, aussi bien que les troubles liés à un accroissement bénin de la prostate, peuvent être soulagés lors de la miction.

 


 

Au diable l’arthrose !

mainsLe rôle du cartilage est de transmettre et d’amortir les sollicitations mécaniques des mouvements du corps en permettant le glissement des pièces articulaires. L’arthrose est un processus dégénératif qui s’explique au niveau cellulaire par :

  • une diminution du nombre des cellules du cartilage sans renouvellement,
  • une déshydratation du tissu articulaire,
  • une diminution de la qualité des cellules du cartilage qui produisent moins de fibres de collagène.

Les remèdes 100 % naturels en cas de poussée articulaire douloureuse

  • L’argile en cataplasmes froids ou chauds a un intérêt remarquable contre les douleurs articulaires (arthrose, arthrite), elle calme la douleur et, à la fois, élimine les gonflements et les excès inflammatoires. Mélangez de la poudre d’argile verte dans un peu d’eau de source. Appliquez ce cataplasme sur la zone à traiter pendant au moins 2 heures.
  • Le cataplasme de feuilles de chou : faites cuire 3 feuilles de chou pendant 10 minutes dans un peu d’eau. Égouttez et placez cette préparation dans une compresse ou un linge propre assez fin. Appliquez bien chaud sur la zone concernée pendant au moins 2 heures.
  • L’huile végétale d’andiroba ou le macérât d’arnica, appliqués en massage, se révèlent être très efficaces dans les manifestations articulaires douloureuses ou avec gonflement (œdème).
  • Les huiles essentielles de gaulthérie, lavandin et menthe poivrée : mélangez 2 gouttes d’HE de gaulthérie + 2 gouttes d’HE de lavandin + 2 gouttes d’HE de menthe poivrée à 10 ml d’huile végétale de votre choix. Appliquez 2 ou 3 fois par jour 4 gouttes de l’huile végétale obtenue sur l’articulation concernée et massez jusqu’à pénétration.
  • Le Pfafa Stenophylla, également dénommé Ginseng brésilien, aide à garder la souplesse des articulations. 1 cuillère à café de poudre, à diluer dans un peu d’eau, de jus de fruits ou de légumes, ou 3 gélules par jour, au cours du repas, durant 2 à 3 semaines, à renouveler.

Source : www.guayapi.com

Les + 100 % naturels pour prévenir l’arthrose

  • Ayez une activité physique régulière,
  • Favorisez le repos articulaire et la relaxation musculaire en cas de poussées inflammatoires,
  • Combattez le surpoids,
  • Augmentez les apports en oméga-3.

 


 

Pour y voir plus clair

OeilAvec l’âge surviennent fréquemment des troubles de la vision favorisés par certaines maladies. Certaines plantes et une alimentation adaptée pourront contribuer à prévenir leur apparition.

Les nutriments de l’œil, la vitamine E

Des chercheurs ont étudié les habitudes alimentaires et la consommation de suppléments de vitamine E de 764 sujets participant à la « Lens Opacities Case-Control Study ». Les résultats ont montré que les personnes supplémentées en vitamine E pendant 5 ans avaient 57 % moins de risque de cataracte que celles qui n’en consommaient pas.
Les aliments riches en vitamine E : les huiles végétales comme le germe de blé, les huiles d’olive, de carthame, de sésame, les céréales et les fruits oléagineux.

Les caroténoïdes

La lutéine constitue une protection contre la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge). Des études ont montré que la dégénérescence maculaire apparaissait chez des individus globalement déficients en antioxydants, et plus particulièrement en caroténoïdes. La lutéine aurait également une action protectrice vis-à-vis de la cataracte. Dans le cadre de la Nurse Health Study, des chercheurs ont analysé l’alimentation et la fréquence des opérations de la cataracte chez plus de 77 000 femmes. Les sujets qui consommaient les quantités les plus importantes de lutéine et de zéaxanthine avaient un risque 22 % plus faible d’être opérés de la cataracte que ceux consommant de faibles quantités de ces deux caroténoïdes. En 1992, les résultats d’une étude épidémiologique ayant porté sur plus de 50 800 femmes ont permis d’établir un lien identique entre un apport alimentaire élevé en caroténoïdes et en vitamine A et la prévalence de la cataracte. Les épinards (riches en lutéine) étaient l’aliment le plus significativement associé à une baisse de cette affection oculaire. Les aliments riches en lutéine et zéaxanthine : les fruits et les légumes jaunes, orange, rouges et vert foncé.

La vitamine C

Indispensable au métabolisme de l’œil, la vitamine C est présente dans le cristallin de l’œil à une concentration 30 à 50 fois plus importante que dans la circulation sanguine. Elle a la propriété d’agir comme filtre des rayons UV, servant ainsi d’agent protecteur. Des chercheurs ont constaté que, juste avant la formation de la cataracte, se produisait une chute significative des concentrations de vitamine C dans l’œil. Cette chute se poursuit avec l’aggravation de la maladie. Une étude publiée en 1997 dans l’American Journal of Clinical Nutrition constatait une prévalence de l’opacification précoce du cristallin 77 % plus faible chez les femmes supplémentées en vitamine C depuis plus de 10 ans que chez celles ne prenant pas de suppléments.
Les aliments riches en vitamine C : les fruits et les légumes frais tels que le kiwi, l’orange, les poivrons rouges et verts, les légumes à feuilles vertes, …

 


 

J’ai la mémoire qui flanche,
j’me souviens plus très bien…

MémoireIl est très fréquent d’être moins performant intellectuellement ou d’avoir une mémoire plus incertaine en prenant de l’âge. Le corps a pourtant une incroyable capacité à se guérir lui-même. Pour cela, il faut agir sur l’ensemble du cerveau pour augmenter le flux sanguin, augmenter l’oxygène, augmenter les nutriments et diminuer le stress.

L’alimentation, l’une des clés de la longévité du cerveau

  • Consommez des protéines au moins à un repas : les protéines matinales, en particulier, participent à la synthèse des neuromédiateurs intervenant dans l’éveil et la mémoire.
  • Consommez chaque jour 2 cuillères à soupe d’huile végétale de colza ou de noix, afin d’assurer ainsi l’apport nécessaire en acides gras polyinsaturés oméga-3, qui augmentent la fluidité membranaire des neurones.
  • Veillez à l’apport en vitamines du groupe B : B1 dans les céréales et les légumes secs, B3, B6 et B12 dans les viandes, abats, poissons et œufs, B9 dans les légumes verts frais de saison.

Le saviez-vous ?

L’excès adipeux autour de la taille et la suralimentation augmentent les taux sanguins d’homocystéine (un acide aminé qui accroît les risques d’accidents cardiovasculaires, de démence et de maladie d’Alzheimer). Les quarantenaires ventrus ont 89 % de risque en plus de souffrir de démence 30 ans plus tard (Whitmer – 2008) et doublent le risque de souffrir de la maladie d’Alzheimer.

Apprenez à gérer le stress !

Le stress est mauvais pour le cerveau parce qu’il génère une hormone : le cortisol. Le cortisol est bon pour le corps et nous en avons besoin. Mais s’il est produit en excès par un stress chronique non équilibré, il a alors des effets négatifs sur le cerveau. En effet, un grand nombre d’études le montrent. Le cortisol produit par le stress entraîne une dégradation du fonctionnement du cerveau :

  • en interférant avec la fourniture du glucose, le carburant qui donne sa puissance au cerveau,
  • en perturbant le fonctionnement des neurotransmetteurs,
  • en produisant un afflux excessif de calcium dans les neurones qui, à terme, génère des radicaux libres, lesquels vont entraîner des dysfonctionnements dans les cellules cérébrales et, même, tuer certaines d’entre elles.

Manager le stress est très important. Le meilleur moyen est d’apprendre à l’équilibrer avec des techniques comme la relaxation ou la méditation. Toutes les formes de méditation font appel à ce que l’on nomme la « réponse à la relaxation », qui est l’exacte opposée de la réponse au stress conduite par l’adrénaline. Lorsque vous atteignez une réponse à la relaxation, la pression sanguine, le débit de cortisol, la consommation d’oxygène et la tension musculaire diminuent, l’immunité, la vigilance et la mémoire sont renforcées et la circulation sanguine vers le cerveau est augmentée de 25 %. Et si la réponse à la relaxation est provoquée régulièrement, l’organisme devient moins vulnérable à la réponse au stress, même quand vous n’êtes pas en méditation.

Du silicium organique pour doper notre cerveau

Le silicium organique est un des éléments essentiels de la matière vivante et est présent partout dans le corps humain. On le trouve donc dans toutes les cellules du corps en quantités variables selon la localisation : il facilite ou rétablit les échanges électriques au niveau de la membrane cellulaire. Malheureusement, la quantité de silicium organique présente dans le corps humain à la naissance diminue avec le vieillissement, et de façon irréversible. Ainsi, arrivé à l’âge adulte, l’homme a utilisé plus de 80 % de son silicium organique, tout en étant incapable de transformer le silicium minéral qu’il ingère (dans les aliments, les boissons) en silicium organique. Des compléments de silice de prêle sont alors tout à fait recommandés chez les seniors pour améliorer leurs performances cérébrales. Ils permettent ainsi :

  • une augmentation de la production d’énergie par augmentation de l’action des mitochondries,
  • une augmentation de l’action du fer qui intervient dans la synthèse des neurotransmetteurs,
  • une amélioration de la vascularisation et de l’oxygénation cérébrales.

Pour en savoir plus : www.silicedeprele.fr

La plante VIP du cerveau :
le Ginkgo

GinkgoLe Ginkgo est l’une des plus anciennes espèces végétales connues : on le considère comme un fossile vivant. Il existait déjà sous cette forme il y a 300 millions d’années.

En Asie du sud, le Ginkgo est un arbre culte que l’on trouve en abondance dans les jardins des temples bouddhistes.

Il se révèle particulièrement efficace pour soulager des problèmes de circulation. Ses actifs permettent de dilater les artères, les veines et les capillaires. Ils augmentent aussi la microcirculation et la viscoélasticité du sang, prévenant ainsi la formation de caillots.

Des études ont montré un effet significatif sur la mémoire et les facultés d’apprentissage, grâce à l’augmentation de la circulation au niveau cérébral et, par conséquent, de l’apport en oxygène et en nutriments essentiels.

Il est sinon particulièrement recommandé pour traiter les troubles de mémoire et l’altération des fonctions cognitives liés au vieillissement.

 

éco Livre

222 exercices pour une mémoire infaillible
de Martin Simon

222 exercices pour une mémoire infaillibleQui se souvient toujours du code de la porte d’entrée de ses amis ? Et qui n’a jamais oublié le nom de cette nouvelle collègue, embauchée il y a une semaine ? Ou ce qu’il devait absolument acheter ce soir au supermarché ? Notre mémoire nous fait parfois défaut, surtout lorsque nous avançons en âge. Mais avec cet ouvrage, c’est terminé ! Grâce à 222 petits jeux qui sont autant d’exercices de gymnastique pour la mémoire, chacun pourra s’entraîner à améliorer ses capacités intellectuelles où qu’il soit, à toute heure du jour et de la nuit. L’utilité pratique de ces exercices est immédiate : avec un peu d’entraînement, on se rappellera sans peine des prénoms, on n’aura plus besoin de listes de courses, on se souviendra des événements importants de sa vie et de celles de son entourage (anniversaires, etc.) et on deviendra plus physionomiste. Ces 222 exercices pour améliorer ses capacités cognitives, incluant jeux et énigmes pour aiguiser sa perspicacité et sa concentration, sont un véritable programme de remise en forme cérébrale !

Éditions Vigot – 15 €

 


 

les
conseils
santé
de Claire Desvaux
Naturopathe

Faire pencher la balance du bon côté

Une silhouette mince assure une allure plus jeune. Mais, surtout, un poids stable et non excessif préserve le système cardiovasculaire et les articulations. Après 50 ans, pour maintenir son poids malgré la diminution du métabolisme de base et les influences hormonales, il est essentiel d’ajuster ses apports à ses dépenses. L’activité physique joue un rôle fondamental pour préserver sa masse musculaire. Les protéines, matières premières des muscles, ne doivent pas être négligées : celles d’origine animale (steak, escalope de volaille, jambon, œufs, fromage) sont à mettre au menu en alternance avec les végétales (tofu, seitan, lentilles, soja, quinoa, amandes et noix). Autres alliées minceur, les fibres (dans les légumes, fruits et céréales complètes) favorisent la satiété par un effet volume dans l’estomac, stimulent en douceur l’intestin et contribuent à stabiliser le taux de cholestérol.

Éviter la rouille

Pour préserver mobilité et souplesse articulaires, mieux vaut surveiller sa consommation de viande rouge et charcuteries, dont la dégradation donne de l’acide urique, un déchet organique, qui, mal éliminé par les reins, se dépose sous forme de cristaux douloureux au niveau des articulations.

On le sait peu, mais la levure de bière, largement utilisée pour ses bienfaits au niveau des cheveux et de la fore intestinale, apporte elle aussi de l’acide urique. Pour cette raison, mieux vaut la consommer pendant des périodes de 3 semaines au maximum.

La levure de bière, largement utilisée pour les cheveux et la flore intestinale, apporte aussi l’acide urique nécessaire…

Les acides gras de la famille oméga-3 ont (entre autres) des effets anti-inflammatoires. On a donc tout intérêt à mettre au menu 2 à 3 fois par semaine du poisson gras (maquereau, sardine, saumon, hareng, …), et au quotidien une poignée de noix, 1 à 2 cuillères à soupe d’huiles de colza, lin, cameline, …

Dans la famille Phyto, je demande le curcuma et l’harpagophytum, les meilleurs anti-inflammatoires connus. Également nommé « safran des Indes », le curcuma possède une couleur orangé soutenu : il peut être consommé sous forme de poudre à intégrer dans ses plats ou être pris en comprimés. L’harpago, ou « griffe du diable », soulage les douleurs articulaires ou les tendinites. Ses racines secondaires sont vendues sous forme de gélules, comprimés ou ampoules. En parallèle, pour se reminéraliser, on peut y associer 2 plantes particulièrement riches en silice, un minéral qui entre dans la structure de nos os, cartilages, cheveux, ongles, … : la prêle (également nommée « queue de cheval » pour la forme de sa tige) et l’ortie piquante, qui ne mérite pas sa réputation de mauvaise herbe !

Le saviez-vous ? L’arthrose, chronique et non inflammatoire, est le plus souvent due au froid et à l’humidité : elle se manifeste donc surtout en hiver. Les rhumatismes inflammatoires de type arthrite sont eux sensibles à la chaleur et à l’humidité : ils se font surtout sentir à la fin de l’été et à l’automne.

Pour une circulation fluide

Le meilleur veinotonique est la marche (et toutes les activités physiques en général) ! L’appui de la voûte plantaire sur le sol favorise en effet le retour veineux. De plus, la marche rapide allongerait la durée de vie…

Par quel mécanisme ? L’eau froide est perçue comme un stress par l’organisme, qui, en réaction et pour s’y adapter, mobilise ses différentes ressources. Après l’effort, le réconfort ! Le massage est une autre technique très bénéfique pour relancer la circulation et les échanges. À condition de respecter le sens du retour veineux, des chevilles vers le haut des cuisses.

Côté phyto, vigne rouge, petit houx, mélilot, hamamélis, … sont riches en anthocyanes et tanins. Ces molécules, classées parmi les polyphénols, exercent une action dite vitaminique P : elles augmentent la résistance des vaisseaux et diminuent leur perméabilité.

Le Ginkgo biloba agit lui au niveau général mais surtout cérébral : par son action bénéfique sur la microcirculation cérébrale, il améliore la mémoire, la vigilance et la concentration. Une fois que vous en aurez pris, vous n’aurez plus de mal à retenir son nom ! À associer à une poignée de noix, dont la forme évoque (comme par hasard) les hémisphères cérébraux !

Enfin, pour préserver ses artères, on peut s’appuyer sur les oméga-3 d’origine marine et la lécithine de soja, qui diminuent le cholestérol et les triglycérides. L’olivier et l’ail sont, eux, recommandés en cas d’hypertension artérielle.

Dormez tranquille

Les besoins en sommeil diminuent au fil des années : les plus de 60 ans se contentent ainsi d’½ heure de moins que les trentenaires.

Les femmes dorment généralement mieux que les hommes mais, plus de 50 % des plus de 65 ans se plaignent d’un mauvais sommeil et 15 à 20 % de cette tranche d’âge consomment des somnifères.

Chez les seniors, la durée du sommeil est plus courte, plus fragmentée et ils se réveillent plus tôt le matin. Passant moins de temps en sommeil profond, ils récupèrent moins bien. Pour compenser, des siestes entre 14 h et 16 h leur sont recommandées. L’envie de dormir dans ce créneau horaire correspond à une réalité physiologique et n’est pas nécessairement liée à un repas trop copieux.

marche

Des conseils à ne pas dormir debout !

  • Evitez thé, café et chocolat après 17 h à cause de leurs alcaloïdes aux effets excitants.
  • Conservez des horaires de coucher et de lever réguliers.
  • Surveillez la température de la chambre : autour de 18 ° C mais se mettre au lit avec un corps réchauffé sous peine de ne pas trouver le sommeil.
  • Ayez une activité physique suffisante dans la journée (marche, vélo, natation, jardinage, bricolage) pour ressentir une fatigue physique.
  • Préparez votre coucher par de la lecture, une méditation…
  • pour vous mettre en confiance et fermer les yeux en toute sérénité.

Débloquer la situation

La paresse intestinale est un phénomène fréquemment observé en vieillissant, principalement par diminution du péristaltisme (ensemble des contractions de l’intestin pour éliminer les selles). La sensation de soif étant moins perceptible, certaines personnes ne boivent pas suffisamment : les selles insuffisamment hydratées s’éliminent donc moins facilement. À cause de problèmes de mastication ou faute de cuisiner suffisamment de légumes et fruits, d’autres personnes manquent de fibres. De plus, la fonte musculaire et la diminution de tonus liées au vieillissement relâchent la sangle abdominale. Enfin, l’activité physique est moindre avec l’âge.

La journée idéale pour un intestin qui va bien

  • Le matin, boire au lever un jus de citron mélangé à de l’eau chaude.
  • Se doucher puis se masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Aller aux toilettes avant ou après le petit déjeuner, selon son rythme. On est ainsi sûr d’y être allé au moins une fois dans sa journée tout en étant tranquillement installé chez soi !
  • Au petit déjeuner, boire de la chicorée : elle stimule la vésicule dont la bile est un laxatif naturel. Prendre 1 yaourt riche en ferments probiotiques (Bifdus, Lactobacillus, …) et du pain complet bio ou des biscottes à la farine complète bio.
  • À défaut du jus de citron du matin, prendre 15 minutes avant le déjeuner 1 ampoule de radis noir ou d’artichaut pour drainer le foie (souvent surchargé ou paresseux, il peut être responsable de la paresse intestinale).
  • Le midi, pour un apport en enzymes digestives (une bonne digestion assure un bon transit), consommer des crudités parsemées de graines germées. Pour conclure son repas sur une note sucrée, prendre 2 à 3 abricots, figues ou pruneaux séchés.
  • Tout au long de la journée, boire 1 litre à 1,5 litres d’eau, thé vert, tisane, …
  • À 17 h, prendre 1 fruit frais ou 1 compote sans sucre.
  • Le soir, après sa journée de travail, lâcher prise physiquement comme psychiquement ! Faire du sport (plus spécialement des abdominaux et des mouvements de rotation du buste) pour évacuer le stress et stimuler l’intestin. Puis se relaxer en exerçant de grandes respirations au niveau du ventre : à la clé, un effet détente immédiat et un automassage des organes internes.
  • Au dîner, prévoir là aussi des légumes et fruits crus pour les enzymes, surtout de l’ananas ou de la papaye.

 


 

écobien-être

Le soin de soi prend une place importante dans les préoccupations des nouveaux seniors, d’autant plus que, contrairement à leurs parents au même âge, la séduction est encore très présente dans leur quotidien. Hédonisme, naturalité et vitalité sont les maîtres mots du « well-ageing » ou l’art de prendre soin de soi sans renier le passage du temps.

Misez sur une respiration « volontaire » de qualité

La respiration est l’essence de la vie : l’application d’une bonne respiration apporte l’amélioration du bon fonctionnement des poumons, des reins, du foie, du cœur, des circulations, et peut accroître l’efficacité d’un régime minceur.

Un bol d’air pour l’éternité !

L’oxygénation cellulaire réalisée par le Bol d’Air Jacquier® permettrait de lutter contre la glycation des protéines, confirmant ainsi une action positive contre le vieillissement des organismes.

Au contact du sucre circulant dans le sang, des protéines, des lipides et même l’ADN cellulaire subissent une réaction chimique « non enzymatique », la glycation. Non enzymatique signifie que l’organisme n’a pas la volonté de produire cette réaction fortuite. Cela veut dire également qu’il manque de moyens pour l’inverser. Et c’est là le problème : ces complexes sucre/protéines ou sucre/lipides entrent dans une réaction en chaîne qui aboutit à un réarrangement moléculaire appelé réarrangement d’Amadori, suivi à son tour d’une réaction plus complexe appelée réaction de Maillard, qui aboutit à la formation des AGEs (produits de glycation avancés, soit Advanced Glycation Endproducts), plus connus sous le terme de produits de Maillard. Ce stade est irréversible. Sur certaines cellules de l’organisme, il existe un récepteur spécifique des produits terminaux de Maillard appelé RAGE (Receptor of Advanced Glycation Endproducts). La liaison des AGEs au récepteur RAGE des cellules conduit à des états cellulaires dits « activés » : elle provoque la formation de radicaux libres, contribue à l’inflammation, dégrade les structures et les fonctions cellulaires, contribue à l’installation de maladies neurodégénératives et à tous les problèmes liés au diabète sucré (rétinopathie, cataracte, mauvaise cicatrisation, problèmes circulatoires, etc.).

Publication Béatrice Mercier, Michel Prost, Josiane Prost / International journal of Occupational Medecine and Environmental Health / 5 Mars 2011

Source : www.holiste.com

 

Des pierres pour l’éternité !

La lithothérapie, soin par les pierres, est une méthode ancestrale qui est utilisée depuis la nuit des temps dans diverses cultures. Sainte-Hildegarde von Bingen donne la même valeur thérapeutique aux minéraux qu’aux plantes. Dans son livre « Physica I », elle consacre 26 chapitres aux pierres précieuses et nous dit qu’elles détiennent de nombreuses vertus et pouvoirs. Il existe dorénavant des élixirs biologiques aux cristaux obtenus selon ces anciennes méthodes avec beaucoup de soins et dynamisés avec du cognac bio Demeter, pour une meilleure conservation. Grâce à leur taux vibrateur exceptionnel, ils agissent en grande profondeur et aident à débloquer et harmoniser les énergies, pour notre plus grand bien-être. L’utilisation de ces élixirs minéraux est idéale pour approfondir et prolonger un travail thérapeutique après l’utilisation des Fleurs de Bach.

Source : www.bioforal.fr

 

Le froid, ça conserve !

Comment vivre plus longtemps ? La question passionne le public et les scientifiques. Des chercheurs se sont aperçus que, lorsque la température corporelle baisse, nous vivons plus vieux. D’ailleurs, les centenaires ont une température corporelle plus basse. Comment la faire diminuer ? Premier moyen : moins manger abaisse la température corporelle. Mais il est difficile de restreindre en permanence son alimentation. Autre moyen : la douche froide (c’est écolo et peu coûteux en énergie). Plus de 20 publications scientifiques lui sont consacrées. Elles montrent que la douche froide s’attaque à la graisse brune et permet de la “brûler”, donc de consommer des calories et de favoriser la perte de poids. Par ce mécanisme, la température corporelle baisse. La douche froide agit aussi de façon bénéfique sur le stress, le sommeil et la fatigue. N’oublions pas les fameux bains dérivatifs, qui consistent à rafraîchir le périnée en portant des poches de gels. Efficacité garantie. Un atout supplémentaire pour une plus grande longévité. Tout ceci confirme le vieux dicton : le froid conserve !

Pour faire de vieux os, soyez heureux !

Voltaire disait : « J’ai décidé d’être heureux car c’est bon pour la santé. »

Le bonheur semble bel et bien être au cœur du « bien-vieillir ». Une des clés du bonheur est sans nul doute l’optimisme : une étude réalisée aux Pays-Bas a montré que les optimistes vivent plus vieux que les pessimistes. L’étude a porté sur 941 personnes âgées de 65 à 85 ans, suivies pendant 9 ans. Les résultats ont révélé que le risque de mourir est 2 fois moins élevé chez les optimistes que chez les pessimistes !

 

éco Livre

Le bonheur ne coûte rienLe bonheur ne coûte rien
de Alex Quick

Sortir et observer les étoiles, se lever tôt pour profiter du jour levant et du temps gagné, dessiner ses proches, transformer son chez soi en petit restaurant, donner de son temps pour une œuvre, rompre parfois la routine, apprendre une nouvelle langue, se souvenir des choses qui nous ont vraiment fait rire dans notre vie, écrire un journal quotidien (à raison d’une phrase par jour)… ou encore, écrire une lettre à son « futur soi » ! Tout cela – les meilleures choses de la vie – ne coûte rien. Certes, il est difficile de se détacher de la valeur des choses dans un monde dirigé par et pour l’argent. Alex Quick liste les petits plaisirs quotidiens ludiques à s’offrir sans bourse délier : 102 idées de découvertes et d’activités simples et sans prétention, parfois inattendues.

Presses du Châtelet – 15,95 €

Quand on paraît plus jeune, on vit plus longtemps ?

Une étude danoise pratiquée sur des jumeaux montre que celui qui paraît plus jeune vivra réellement plus longtemps, mais surtout la différence se lit jusque dans les cellules en étudiant la longueur des télomères (extrémité d’un chromosome). Les scientifiques ont démontré qu’il existe une corrélation entre l’âge perçu par l’entourage et certaines constantes biologiques qui jouent sur l’oxygénation des tissus. Paraître plus jeune, ce n’est pas seulement une question de botox…

Source : La Vie et le Temps – Dr Frédéric Saldmann

 

Vive le sport anti-âge !

C’est bien connu, le sport a des effets bénéfiques sur la santé et joue un rôle déterminant dans la prévention du vieillissement. L’exercice physique permet au corps et à l’esprit de fonctionner au mieux, de rester jeune le plus longtemps possible. En effet, il favorise la circulation du sang, réduisant les accidents cardiovasculaires, diminue la pression artérielle et améliore le rapport entre le bon et le mauvais cholestérol, responsables de la crise cardiaque. Il améliore le fonctionnement des poumons en développant la cage thoracique et renforce le système immunitaire. Il consolide les os en les reminéralisant, prévenant ainsi de l’ostéoporose. Il maintient les articulations des hanches, des genoux et des chevilles en bon état, en les assouplissant. Il facilite la digestion et le transit intestinal et aide à brûler les matières grasses. Générateur d’une saine fatigue, il contribue à un meilleur sommeil. Avec tout cela, vous auriez vraiment tort de vous en priver !

9 sports anti-âge

Le Stretching. Il évite les raideurs de l’âge, stimule la circulation sanguine et procure un bien-être immédiat.

Le Yoga. Il revitalise le corps, aide à retrouver le calme, tonifie le dos et assouplit les articulations.

La méthode Pilates. Elle allonge, tonifie et détend les muscles, corrige les défauts de la posture et assouplit chaque partie du corps.

Le Taï chi chuan. Il détend et étire le corps en douceur, apportant un maximum d’énergie et permet de mieux coordonner les mouvements dans l’espace.

La Danse de salon. Elle muscle en finesse, tonifie le dos, régule la circulation sanguine et renforce le souffle, ainsi que le sens de l’équilibre.

L’Aquagym. Les exercices dans l’eau – avec ou sans accessoires – musclent harmonieusement, permettent d’acquérir de l’endurance et une bonne coordination. Le tout dans le jeu et la bonne humeur.

Le Vélo. Pédaler développe l’endurance cardiovasculaire et musculaire et permet de solliciter aussi bien les abdos, les pectoraux, les bras, le dos, les fessiers et aussi les jambes.

Le Golf. Il détend, déstresse et tonifie pas moins de 13 articulations et 69 muscles.

La Marche nordique. Marcher à vive allure, avec deux bâtons pour se propulser en avant, affine les fesses, tonifie cœur et souffle.

 


 

Prolongez les jeux de l’amour !

Que ce soit pour l’homme ou la femme, l’hormone du désir est essentiellement la testostérone. Pour entretenir sa production, une seule solution : le pratiquer le plus longtemps possible !

Couple agéL’alimentation a un rôle à jouer pour garder une libido équilibrée. Elle doit comporter beaucoup de fruits et de légumes de saison, apporter suffisamment de protéines et de graisses essentielles. La vitamine E, le zinc et l’arginine sont également connus pour assurer une bonne fonction sexuelle…

Les aliments riches en vitamine E : un grand nombre d’huiles végétales (olive, carthame, germe de blé, …), fruits oléagineux, graines, céréales complètes. Les aliments riches en zinc : fruits de mer, haricots, tofu, …

Les aliments riches en arginine : riz complet, poisson, noix, avoine, sarrasin, …

Les plantes du désir

Plusieurs plantes pourront avoir un effet bénéfique sur la libido des nouveaux seniors :

  • Le guarana, stimule la libido.
  • L’ortie, augmente la disponibilité de la testostérone.
  • Le ginseng, stimule la sécrétion des hormones sexuelles et améliore la microcirculation.
  • La passiflore, diminue la conversion de la testostérone en œstrogènes, augmentant ainsi la testostérone libre considérée comme biologiquement active.

Zoom sur l’ylang-ylang,
l’huile essentielle de la sensualité

Dans la famille des Annonacées, la fleur d’ylang-ylang est utilisée depuis longtemps comme remède universel. En Indonésie, la coutume veut que l’on répande des fleurs d’ylang-ylang sur le lit des jeunes mariés pour leur nuit de noces, probablement en raison du parfum envoûtant et excitant de « la fleur des fleurs ». L’huile essentielle d’ylang-ylang est une note de cœur très prisée des parfumeurs. Elle est d’ailleurs fréquemment utilisée pour ses effets sur le psychisme et la sensualité. Tout un programme, dont les seniors devraient aisément tirer profit !

Comment les utiliser ?

A – En massage : mélangez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de votre choix dans une noisette d’huile végétale. Appliquez ensuite en massage doux dans le bas du ventre et le bas de la colonne vertébrale.

B – En parfum d’intérieur : diffusez un mélange d’huiles essentielles (une vingtaine de gouttes) dans les pièces pour créer une ambiance propice à la rencontre amoureuse.

C – En diffusion : quelques gouttes d’huile essentielle ou du mélange d’huiles essentielles imprégnées sur un galet, à disposer ensuite sur la table de nuit. Pensez également à ajouter quelques gouttes de ces huiles essentielles dans le tambour de la machine ou du sèche-linge pour parfumer les draps.

Les effets protecteurs des rapports sexuels

L’ocytocine est une hormone de l’amour à effet protecteur sur le cancer du sein. Cette hormone est secrétée par l’hypophyse (située à la base du crâne) lors des contacts sexuels et des caresses. L’ocytocine provoque une sensation de bien-être, de relaxation et d’attachement à l’autre. Elle a un effet protecteur sur le cancer du sein, que démontrent les récents travaux scientifiques.

Source : La Vie et le Temps – Dr Frédéric Saldmann

À méditer

21 éjaculations par mois diminueraient d’un tiers les risques de cancer de la prostate 3 rapports sexuels par semaine augmenteraient de 10 ans l’espérance de vie

Un livre à lire avec philosophie !

L’art de vieillir jeuneL’art de vieillir jeune – Paule Lejeune. Édition Dauphin – 12,80 €

Tel est, en effet, le sujet de cet abécédaire philosophique signé Paule Lejeune, qui nous propose de « savourer la vie, instant par instant, et hors des limites imposées par la tradition », et de mener « une révolution pacifique… chacun au fond de soi et avec son entourage ». Paule Lejeune livre, avec l’anticonformisme et l’optimisme qui la caractérisent, ses réflexions pleines de sagesse issues de sa riche expérience et de son intelligence de la vie.

L’aromathérapie ardente !

Dosées avec précaution, les huiles essentielles sont idéales pour réconcilier tendresse et érotisme, de la façon la plus naturelle qui soit.

Voici une petite sélection d’huiles essentielles qui réchauffent les cœurs et les corps :

Coriandre, elle donne un coup de fouet salutaire aux ardeurs un rien assoupies.

Epinette noire, elle est tonique pour retrouver toute l’énergie nécessaire.

Géranium bourbon, elle favorise la confiance en soi et met de bonne humeur.

Gingembre, elle est divinement aphrodisiaque.

Cannelle écorce, elle est stimulante et sensuelle.

Cardamome, elle a un effet tonique et revigorant.

Rubrik’ à trucs

Relancez un transit paresseux…

Pensez à faire une cure d’hydrolat aromatique de basilic à linalol, idéal pour traiter les troubles digestifs. En interne : chaque jour, mélangez 1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau, à boire tout au long de la journée en cure de 20 jours. En tisane, mélangez 1 cuillère à café dans une tasse d’eau tiède ou chaude, à boire après chaque repas.

Gardez l’ouïe fine

Pour préserver votre capacité auditive, pensez à consommer des aliments d’origine végétale, riches en quercétine : les oignons rouges, les pommes (avec la peau), le thé, les groseilles, le vin rouge (avec modération), l’aneth, les haricots verts, …

Haut les seins !

Pour lutter contre la loi de la pesanteur et garder un capital attraction au top, un soin buste et décolleté est incontournable. Il permet de lutter contre le temps qui passe et assure à la poitrine tonicité, maintien et élégance. Le macérât de fleurs de pâquerettes bio est réputé depuis la Renaissance pour son action sur la tonicité des vaisseaux sanguins et pour ses vertus raffermissantes, et s’utilise le plus souvent comme tenseur du buste.

Ne vous faites plus de cheveux blancs !

Pour celles et ceux qui souhaitent atténuer leurs cheveux blancs sans avoir recours à la coloration chimique, il existe une solution 100 % naturelle : la coloration végétale, qui se superpose à la couleur naturelle pour donner de très jolis « tons sur tons » : henné, garance, curcuma, brou de noix, feuilles de noyer… sauront tout naturellement rendre à vos cheveux une seconde jeunesse.

Un masque royal !

Véritable cocktail d’éléments nutritifs et fortifiants, la gelée royale possède aussi d’excellentes vertus purifiantes et hydratantes. En stimulant la synthèse de collagène et la régénération de la peau, la gelée royale est aussi et surtout un actif anti-âge. Une fois par semaine, faites-vous un masque royal : appliquez l’équivalent d’une cuillère à soupe de gelée royale sur l’ensemble du visage, en évitant le contour des yeux. Laissez poser 15 minutes puis retirez à l’aide d’un linge propre. Le résultat est bluffant !!

Drainez votre foie tout naturellement

Le foie est un organe clef de l’organisme, c’est une glande qui conditionne votre niveau d’énergie et de tonus en assurant une bonne qualité de votre circulation sanguine. D’un côté, il transforme les nutriments en de précieux éléments cellulaires. De l’autre, il est là pour « rejeter » les déchets cellulaires et assainir les fluides. Il est donc important de chouchouter cet organe en le nettoyant de temps à autre. Pour ce faire, optez pour une cure d’huiles essentielles ! Quotidiennement et à chaque repas, disposez 1 goutte d’essence de citron et d’huile essentielle de romarin verbénone sur un sucre ou de la mie de pain. Votre foie vous en remerciera !

 


 

écobeauté

La fleur de l’âge

Fleur de l'AgePeau mature, un cap critique !

Moins d’eau, moins de lipides, moins de collagène, carences en vitamines, minéraux et oligo-éléments… Rien d’étonnant si, au-delà de 50 ans, la peau devient plus fine, plus sèche et moins tonique, accélérant ainsi le vieillissement cutané. Les taches pigmentaires apparaissent et les rides deviennent plus marquées. Pour combattre efficacement les signes du temps, nul besoin forcément d’avoir recours au bistouri… Puisez au cœur de la nature la quintessence des plantes.

Programme anti-âge 100 % naturel

1- Nourrir durablement la peau
avec des huiles végétales riches en acides gras essentiels

Notre sélection :

A – L’huile végétale vierge de figue de barbarie

Sa richesse exceptionnelle en vitamine E (environ 1 000 mg/kg) et en stérols (environ 10 g/kg) lui confère une aptitude hors du commun à protéger la peau contre les radicaux libres. Elle contient par ailleurs de l’acide linoléique (oméga-6), et constitue donc un excellent adoucissant et réparateur cutané. Cette huile est, par conséquent, un allié exceptionnel pour lutter contre le vieillissement cutané.

B – L’huile végétale d’argan

Cette huile, riche en vitamine E et en insaponifiables, est reconnue pour ses propriétés nourrissantes, régénérantes et restructurantes. Son fort pouvoir antioxydant compense en profondeur la dénutrition de la peau, responsable du vieillissement cellulaire.

C – L’huile végétale d’argousier

Elle réunit de nombreux actifs très intéressants en quantités importantes, tels que des caroténoïdes (provitamine A), de la vitamine E, des oméga-3 et oméga-6, ainsi que de l’acide palmitoléique (oméga-7). Cette association unique lui confère des propriétés anti-âge très intéressantes, ainsi qu’un pouvoir adoucissant et cicatrisant d’exception pour la peau.

D – L’huile végétale d’onagre

Huile régénératrice et antiride par excellence, l’huile d’Onagre prévient le vieillissement cutané et restaure la souplesse de l’épiderme grâce à sa richesse en acides gras essentiels. Cette huile est également reconnue pour ses propriétés adoucissante, assouplissante et revitalisante.

E – Lait de jument bio lyophilisé

Riche en minéraux, vitamines et oligo-éléments, le lait de jument est une véritable source de nutriments essentiels pour la peau. Actif très doux, il est réputé pour apaiser les peaux irritées ou fragiles.

2- Hydrater et repulper la peau
avec des actifs végétaux humectant

Notre sélection :

A – Le collagène végétal

Extrait de levures, cet actif est idéal pour adoucir, lisser et protéger tous types de peaux, surtout les peaux sèches et déshydratées et les peaux matures.

B – L’acide hyaluronique

Élément constitutif de la peau, l’acide hyaluronique, capable d’absorber jusqu’à 900 fois son poids en eau, est un actif hydratant et repulpant remarquable, issu généralement de la fermentation du blé. Selon la taille de ses molécules, il va pouvoir pénétrer plus ou moins profondément dans la peau. Les plus grosses molécules vont jouer un rôle très intéressant, puisqu’elles vont former un film à la surface de l’épiderme, comme un coussinet rempli d’eau, lequel va maintenir l’hydratation de la peau. Ce film a aussi un effet “tenseur” et lissant de la surface de la peau et des rides. Les plus petites molécules vont de leur côté pénétrer dans les couches supérieures de l’épiderme et y attirer et retenir de l’eau, hydratant ainsi la peau en profondeur. Cet effet “repulpant” permet ainsi de diminuer l’aspect des rides et des ridules.

3- Stimuler le renouvellement cellulaire et redensifier la peau
avec des actifs végétaux

Notre sélection :

A – La chlorelle

Au-delà de ses propriétés nutritionnelles incomparables, la chlorelle est une micro-algue qui prévient le vieillissement cutané et stimule la synthèse du collagène et de l’élastine.

B – La spiruline

Très nutritive et reminéralisante, la spiruline améliore la souplesse et l’élasticité de la peau, protège et renforce la fibre capillaire. Ces nombreux nutriments favorisent la synthèse du collagène et de l’élastine, permettant ainsi de limiter l’apparition des rides.

4- Réduire les taches pigmentaires et retrouver un teint éclatant
en jouant sur l’action anti-tyrosinase de certaines plantes

Notre sélection :

A – Le macérât de lys

Reconnu pour ses propriétés éclaircissantes, protectrices et apaisantes, ce macérât est très employé pour le soin des peaux fragiles. Il est connu pour atténuer les taches de vieillesse et éviterait l’apparition des taches brunes.

B – L’extrait de concombre

Utilisé depuis toujours en cosmétologie, le concombre est riche en vitamines, oligo-éléments et minéraux. En plus d’être très hydratant, le concombre est reconnu pour son action bénéfique sur les peaux ternes, manquant de clarté et de lumière. Les vitamines qu’il contient participent en plus activement à la croissance et la multiplication des cellules de la peau.

C – Les acides de fruits

Les acides de fruits, ou AHA, permettent littéralement de “faire peau neuve”. De par leur effet “peeling” et leur action sur le renouvellement cellulaire, ils sont utilisés pour lisser les rides, uniformiser et éclaircir le teint, estomper les taches pigmentaires et les irrégularités de la peau.

5- Protéger la peau du stress oxydatif et des radicaux libres
avec des antioxydants naturels

Notre sélection :

A – La coenzyme Q10

Antioxydant très puissant, la coenzyme Q10 agit comme protecteur de la membrane cellulaire. Elle protège la peau des radicaux libres et des dommages liés aux UV, et s’utilise à merveille dans les laits et crèmes anti-âge et après-soleil. Elle agit alors en synergie avec la vitamine E.

EdelweissB – L’edelweiss

L’edelweiss n’est pas seulement le symbole des Alpes. Cette fleur est surtout connue pour sa beauté, sa rareté et ses incroyables propriétés antioxydantes lui permettant de vivre dans des conditions extrêmes, tout en gardant sa beauté au fil du temps. C’est donc un puissant actif anti-âge 100 % naturel destiné aux peaux matures les plus exigeantes.

Source : www.aroma-zone.com

Eco news

Le manuka
secret de beauté intemporelle

Le manuka est un arbuste appartenant à la famille du tea tree, poussant à l’état sauvage en Nouvelle-Zélande. Utilisé depuis des siècles dans la médecine traditionnelle maori, le manuka est reconnu pour ses propriétés antiseptiques.

Si tous les miels sont antibactériens et contiennent naturellement du péroxyde d’hydrogène laissé par l’abeille dans le nectar, ce dernier, communément appelé eau oxygénée, est une molécule antiseptique qui a la particularité d’être efficace en éprouvette mais inefficace sur l’homme.

20 ans de recherches prouvent que certains miels de manuka possèdent une activité unique, efficace in vivo, non due au peroxyde d’hydrogène. Chaque lot de miel de manuka subit systématiquement un test en laboratoire afin de mesurer le degré d’efficacité antibactérienne non peroxydique (test NPA) du miel. Les indices UMF® et IAA® mesurent et garantissent l’activité antibactérienne non peroxydique du miel de manuka. Plus l’indice est élevé, plus le miel est efficace. Le miel de manuka est aussi délicieux à consommer que bienfaisant pour notre peau : appliqué en masque ou de manière localisée, il restaure les peaux abîmées et protège durablement l’épiderme.

www.comptoirsetcompagnies.com

 


 

Les nouveaux seniors
en 9 chiffres

87 % des femmes de plus de 50 ans se jugent « trop jeunes pour être perçues comme vieilles ». ***

63 % des 50-75 ans considèrent que l’entrée dans le « séniorat » n’est pas une fin de quelque chose, mais plutôt le début d’une nouvelle période. *

76 % des femmes de 50 ans et plus se sentent bien dans leur peau, 42 % féminines, 29 % fatiguées, 12 % sans éclat et 11 % séduisantes. **

97 % des femmes de 50 ans et plus déclarent faire plus attention à leur corps. Une cible idéale pour les soins du corps, qui restent encore loin derrière les soins du visage aujourd’hui… **

Quelles sont les actions les plus recherchées par les femmes de plus de 50 ans ? **

64 % – Estomper la prise de poids (71 % chez les 60-69 ans).

41 % – Réduire le relâchement de la peau.

26 % – Effacer les taches brunes.

25 % – Diminuer l’assèchement de la peau.

12 % – Réduire la peau d’orange.

* Senior attitude, Ipsos
** Séduction féminine, Ipsos/Linéance, 2007
*** La beauté n’a pas d’âge, Strategy One/Unilever, 2007

 

Secret de jeunesse du corps…

… le massage ! Ce geste beauté est certainement la meilleure façon d’entretenir son corps au top de sa forme ! Ses bienfaits sont innombrables…

Sous la pression douce et ferme des paumes de main, les muscles s’échauffent, se détendent et la microcirculation est activée. À la base de la nutrition et des échanges cutanés, le massage renforce la peau, revigore le corps et nourrit l’épiderme en profondeur. Riches en huiles, les produits de massage s’immiscent au cœur du stratum corneum pour recréer le ciment intercellulaire et recouvrent la surface cutanée d’un film protecteur. Le massage déstresse. Le bonheur immédiat de se faire papouiller laisse progressivement place à la libération d’endorphines, lesquelles contribuent à la réduction du stress, au contrôle de la respiration, au sommeil, aux sensations de plaisir…

 

Recette de beauté Pro-jeunesse !

Sérum éternel argan & argousierSérum éternel argan & argousier

Matériel nécessaire :

  • Mini-fouet ou spatule
  • Éprouvette graduée de 10 ml ou balance de précision

Proposition de flaconnage : flacon de 30 ml

Ingrédients :

  • 24 ml d’huile végétale d’argan
  • 5 ml d’huile végétale d’argousier
  • 0,5 ml de coenzyme Q10
  • 0,5 ml de vitamine E

Mode opératoire

  1. Dans un bol, mélangez les deux huiles végétales.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients puis mélangez à nouveau.
  3. Transférez la préparation dans le flacon.

Appliquez matin ou soir sur le visage une noisette de ce sérum sur la peau bien nettoyée.

Stockez votre flacon à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Conservation : bien conservé et fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, votre produit pourra se conserver au moins 3 mois.

Proposition de flaconnage : flacon de 30 ml.

La coloration fait sa révolution

Un groupement d’une centaine de salons de coiffure propose un nouveau concept de coloration 100% végétale. Le véritable bouleversement concerne la santé du cuir chevelu et des cheveux…

Bien plus qu’un réflexe écologique, il s’agit davantage d’un comportement responsable et éthique. Tous les salons partenaires portent le label “Les cuisiniers du cheveu”, une marque caution incontournable pour tous ceux qui partagent la même philosophie. Une réponse aux cheveux fragiles, aux personnes allergiques aux colorations classiques, à celles qui souhaitent obtenir une modification douce et progressive de leur couleur ou qui ont envie d’authenticité et besoin de bien-être.

La coloration végétale puise dans la nature toute la pureté et l’innocuité qu’elle peut offrir aux cheveux souvent victimes d’agressions extérieures. Elle se compose de mélanges de pigments naturels de plantes, utilisés habituellement pour teindre les tissus. Peu agressives, les colorations végétales sont idéales pour rehausser la couleur de base tout en rendant les cheveux plus vigoureux et brillants. Le principe est assez simple : les pigments naturels entourent la fibre capillaire d’une gaine, qui la lisse, la protège et l’épaissit. Les colorations végétales se contentent de se fixer sur le cheveu, ravivant ainsi la teinte tout en douceur et respectant la nature originelle du cheveu. Très bien tolérées par le cuir chevelu et par l’organisme, contrairement aux colorations chimiques (femmes enceintes, cheveux très fins, allergies, maladies, …), les colorations végétales s’estompent uniformément au fil des shampooings, avec un effet racine très peu visible et pour une durée supérieure.

Source : http://www.marcapar.com

 

éco Livre

1001 recettes naturelles pour rester jeune1001 recettes naturelles pour rester jeune
de Susannah Marriott

Pour toutes celles qui veulent préserver la jeunesse de leur corps et de leur esprit sans avoir recours à la chirurgie ou à des techniques invasives, cet ouvrage offre 1 001 recettes naturelles faciles à mettre en œuvre au quotidien et vraiment efficaces.

Éditions Vigot – 24,50 €

Guide des compléments alimentaires anti-âge
de Frédéric Delavier & Michael Gundill

Quels sont les compléments alimentaires qui peuvent réellement nous aider à prévenir les méfaits du temps qui passe, aussi bien au niveau esthétique qu’au niveau de notre santé ? En classant les compléments alimentaires anti-âge par objectifs (antirides, minceur, performances intellectuelles., ..), ce guide très complet vous aide à faire le tri entre les molécules actives et les placebos.

Pour chaque produit sont indiqués ses caractéristiques, son mode d’action, son mode d’utilisation, ses résultats et ses effets secondaires. Une note sur 10 permet de juger en un coup d’œil de son intérêt.

Un index complet des compléments alimentaires aide à naviguer rapidement à l’intérieur de l’ouvrage.

Éditions Vigot – 13 €

 

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.