Santé, Bien-être & Beauté | L'écolomag

Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 26

BEAUTE SANTE BIEN-ETRE-26

Le tour du monde de la santé, du bien-être et de la beauté

Par Sophie Macheteau

Au premier voyage on découvre, au second on s’enrichit.

Proverbe touareg

Il est désormais possible de se rendre partout dans le monde, à la découverte de nouvelles cultures et traditions.

Bien évidemment, la France est riche d’un savoir-faire reconnu dans les domaines du soin, de la culture et de l’utilisation des plantes médicinales qu’il s’agit nullement de renier.

Cependant, diffuser une touche d’exotisme avant d’entrer dans l’hiver et s’ouvrir à des nouvelles techniques et connaissances venues d’ailleurs ne peut que contribuer à notre bien-être physique comme émotionnel. Fermez les yeux, faites mentalement votre valise et visualisez-vous dans un nouvel environnement paradisiaque, luxuriant… Nous vous invitons à découvrir des médecines et soins du monde entier.


Le fruit du mois
la pomme
(Malus domestica)

PommesDescription botanique

Les pommes, de la famille des Rosacées, détiennent le record des fruits les plus cultivés au monde.

Les espèces de pommiers les plus courantes sont de petits arbres à feuilles caduques atteignant 5 à 12 m de haut, avec une cime large, souvent très ramifiée. Les fleurs possèdent 5 pétales aux teintes variant du blanc au rose. Le fruit, en son centre, comporte 1 à 3 pépins disposés en étoile à 5 pointes. Il existe de très nombreuses variétés de pommes à la peau rouge, jaune ou verte et au goût acide, plus ou moins sucré ou acidulé.

Histoire et tradition

Lors de leurs fouilles, des archéologues ont découvert que les pommes étaient déjà consommées 6 500 ans avant J.-C : le pommier serait donc le plus ancien arbre cultivé. Grâce aux Grecs ayant mis au point la technique du greffage, 7 500 variétés de pommes ont pu être cultivées.

Le cidre, boisson légèrement alcoolisée, a quant à lui au moins 2 000 ans d’existence. De nos jours, les variétés les plus anciennes de pommes suscitent le plus vif intérêt et reviennent en force sur les marchés.

Légendes

La pomme est bien évidemment le fruit du pêcher originel qu’Ève donne à croquer à Adam dans le Jardin d’Éden.

C’est aussi le fruit de la tentation que la vilaine sorcière du conte offre à Blanche Neige pour la plonger dans un sommeil profond…

Utilisation pharmaceutique

« An apple a day keeps the doctor away » : une pomme par jour éloigne le médecin, prétend la tradition populaire. Plus qu’une légende, les vertus santé de la pomme sont désormais avérées et universellement reconnues pour ses effets purifiants, curatifs et dépuratifs.

Ses polyphénols antioxydants (quercétine, catéchine et épicatéchine) aideraient à diminuer et à prévenir l’oxydation des lipides en circulation dans le sang et réduiraient le taux de cholestérol sanguin. Sa pectine, fibre soluble, piège le mauvais cholestérol et diminue son taux sanguin. Manger au moins 2 pommes par semaine aurait un effet bénéfique au niveau respiratoire, notamment sur l’asthme.

La pomme est par ailleurs une source intéressante de vitamines C, B1, B2, B3, B5, B6, B9, A, E et K. Et de potassium, phosphore, calcium, magnésium, mais aussi, en plus petites quantités, de fer, zinc, manganèse, cuivre et sélénium.

Favorisant l’absorption du fer, la pomme prévient la déminéralisation et l’anémie. Elle est aussi un excellent aliment détox largement conseillé par les naturopathes en monodiètes sous sa forme crue ou cuite, pendant 1 journée ou plus.

La phloridzine, actif spécifique de la pomme de la famille des flavonols, contribue à prévenir la perte osseuse lors de la ménopause.

Enfin, grâce à ses fibres, la pomme régule le transit en le stimulant s’il est lent et, à l’inverse, en le ralentissant s’il est trop rapide.

Au niveau nutritionnel, une pomme apporte 54 kcalories pour 100 g, soit de 80 à 95 kcalories pour une pomme de taille moyenne (150 à 175 g).

Comment utiliser la pomme ?

Le plus simple est de la croquer, à condition de la choisir bio ou produite sans substances chimiques sous peine d’avaler une dose élevée de pesticides, particulièrement concentrés dans sa peau.

La pomme peut aussi se boire via son jus et le cidre ou le calva, spécialité normande (à consommer avec modération !).

En dessert, on n’oubliera pas les compotes, tartes, crumbles, pommes au four, …

Propriétés cosmétiques

Depuis peu, la cosmétique s’intéresse de très près aux bienfaits de la pomme pour l’épiderme. En effet, ses polyphénols préviennent le vieillissement en luttant contre les effets délétères des radicaux libres, ses sucres adoucissent la peau, ses acides de fruits, dont l’acide malique, éliminent en douceur les cellules mortes pour lisser, raffermir la peau et éclaircir le teint. Et cela ne s’arrête pas là ! Son eau de constitution afine le grain de l’épiderme en stimulant son exfoliation naturelle, une huile riche en acide linoléique, extraite de ses pépins, nourrit et hydrate la peau, et ses fibres peuvent servir à la réalisation de gommages dits mécaniques.

Où trouver la pomme et sous quelle forme ?

Fruit ultra-répandu, il est aisé de se procurer des pommes toute l’année mais les plus savoureuses sont présentes sur les étals de septembre à décembre. On trouve ses produits dérivés (jus, cidre, compote, gelée, …) en magasins bio, grandes surfaces ou dans des fermes.

Les produits cosmétiques à base de pomme sont vendus en magasins bio, parapharmacies et sur internet.


Débutons à présent notre tour du monde de la santé par l’Asie…

Ying YangMédecine chinoise,
tout sauf des chinoiseries !

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) repose sur 2 principes fondamentaux : la théorie des 5 éléments (le bois, le feu, la terre, l’eau et le métal) et le concept du Yin et du Yang.

Selon elle, l’univers et ce qu’il englobe sont animés par une énergie vitale nommée Qi, un souffle de vie en perpétuel mouvement. Dans le corps humain, les maladies résultent de déséquilibres perturbant la circulation harmonieuse de cette énergie. Pour les corriger, il convient d’agir sur la source de ces déséquilibres pour retrouver l’harmonie interne.

Pour favoriser la circulation de l’énergie vitale dans les 12 méridiens, la MTC utilise l’acupuncture et les tuinas, une forme de massage, et préconise le Gi gong pour capter l’énergie extérieure et stimuler le Qi. Ses règles diététiques assurent à l’organisme un Qi de qualité et une bonne harmonie entre le Yin et le Yang. Enfin, la MTC conseille la prise de minéraux et de plantes (dans leur totum pour profiter de tous leurs bienfaits sans en isoler un seul principe actif ) et les produits de la ruche. La MTC est, tout comme la naturopathie, une méthode holistique qui vise par des moyens naturels à restaurer la vitalité.

Okinawa, une île où il fait bon vieillir

Okinawa15 % des centenaires et super centenaires (âgés de 110 ans ou plus) recensés dans le monde résident sur l’île d’Okinawa, au Japon.

Ses habitants vivent vieux mais surtout vieillissent en bonne santé tout en conservant leur belle joie de vivre.

Grâce à une alimentation équilibrée, un climat des plus agréables (22 °C en moyenne toute l’année, pas moins de 16 °C en hiver…), une vie sociale riche en échanges…

Au-delà de la longévité, le régime Okinawa peut aider à perdre du poids, maintenir ou retrouver une bonne santé et être mieux dans sa peau.

Son secret s’appuie sur 3 règles d’or :

  • Manger moins : pour réduire la production de déchets oxydatifs qui accélèrent le phénomène de vieillissement. En pratique, il suffit d’être attentif aux signaux pour s’arrêter à 80 % de satiété. À la clé, une sensation de légèreté en sortant de table et aucune envie de dormir !
  • Manger détendu : si on est stressé, on prend d’abord le temps de marcher, respirer profondément, méditer…
  • Être concentré sur son assiette : on zappe la TV, la radio, les mails sur son PC ou son téléphone, la lecture… pour être bien centré sur ce que l’on mange.

 

Les aliments rois

Dans le régime Okinawa, certains nutriments sont à l’honneur. Bonne nouvelle, ils existent aussi chez nous !

SojaLe soja est 2 fois plus consommé à Okinawa que dans le reste du Japon, à la fois sous forme de
tofu, de germes, de graines crues et de « lait ».

Cette légumineuse est riche en protéines bien équilibrées en acides aminés essentiels, vitamines B et E, minéraux, fibres, lécithine, oméga-3 et en isoflavones, assimilables à des œstrogènes végétaux bénéfiques pour le bien-être féminin lors de la ménopause.

Seules les femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein ou de l’utérus éviteront de consommer du soja. Malgré une certaine mauvaise presse autour ce produit, il semblerait qu’il soit bénéfique pour réduire les risques de cancer de la prostate chez les hommes.

ThéLe thé vert, et, encore mieux, le précieux et rafiné thé Matcha. Présenté en poudre et riche en polyphénols, ce thé contient 137 fois plus d’épigallocatéchine gallate que le thé vert classique, d’où son intérêt dans la lutte contre le vieillissement et en prévention du cancer. On peut le boire ou l’incorporer dans des gâteaux.

Les oméga-3 sont des acides gras essentiels pour la fluidité des membranes cellulaires, le système nerveux, la souplesse de la peau, les fonctions cognitives, l’équilibre émotionnel. Avec du poisson gras (saumon bio ou sauvage, sardines, maquereau, anchois, …) 2 à 3 fois par semaine, 2 cuillères à soupe d’huile de noix, colza ou lin ou une poignée de noix chaque jour, les besoins en oméga-3 sont couverts.

AlguesLes algues : peu caloriques, ces légumes de la mer sont riches en protéines, iode, phosphore, fer, calcium, potassium, … qui leur confèrent des vertus reminéralisantes, désintoxicantes et rééquilibrantes. À consommer en tartare, sous forme de maki, en paillettes dans une soupe ou une salade…

RizLe riz : sans gluten, il est particulièrement digeste. En cas de transit paresseux, le consommer sous sa forme complète pour ses fibres et l’accompagner d’une bonne portion de légumes.

Enfin, à Okinawa, tous ses habitants sont actifs et ont une vie sociale riche. Ces sages japonais savent appréhender l’existence avec philosophie et ne pas s’appesantir sur leurs problèmes, en contemplant la beauté de la Nature, en remerciant la vie pour ce qu’elle leur offre, en méditant. En acceptant que vieillir ne soit pas une fatalité mais un processus naturel, ils se préparent à accueillir la mort en toute sérénité et sans appréhension.

Respect des plus anciens, sérénité face au vieillissement… Au-delà de ses bienfaits nutritionnels, nous avons tout intérêt à nous inspirer du « régime » Okinawa dans son ensemble.


L’Ayurvéda, sur la route des Indes

AyurvedaLe terme Ayurvéda est issu du sanskrit « Ayur », signifiant vie ou force vitale, et « Veda », la connaissance. Médecine traditionnelle, philosophie et art de vivre, l’Ayurvéda cherche à mieux appréhender la vie en considérant l’individu sur les plans physique et spirituel.

Issue de l’Inde ancienne, l’Ayurvéda a d’abord été transmise par voie orale et ses premiers écrits dateraient de plus de 4 500 ans : elle serait ainsi la médecine la plus ancienne.

D’après l’Ayurvéda, la vie est la combinaison de 4 éléments : l’esprit, le corps, les sens et l’âme. L’objectif est de rétablir l’équilibre entre eux, ainsi que l’harmonie entre l’homme et son environnement. L’Ayurvéda est intimement liée au yoga, dont elle partage les mêmes racines, à savoir les Védas, textes sacrés de l’Inde ancienne.

La santé parfaite selon l’Ayurvéda

L’Ayurvéda considère l’individu en bonne santé lorsque les 3 Dosha (Vata, Pitta et Kapha, les 3 concepts de la Nature, d’Énergie et de notre nature profonde), les 7 Dhatu (tissus vitaux), les 3 Agni (feux) sont en équilibre et lorsque les mala (éliminations des selles, de l’urine et de la sueur) se font spontanément et régulièrement. De plus, l’affectif doit se trouver dans un état de joie, le mental doit être calme et paisible et l’âme doit atteindre un état de béatitude, dit ananda, de conscience et de vérité.

Chaque être humain est constitué de 5 éléments (Éther, Air, Feu, Eau et Terre), mais dans des proportions différentes qui vont influencer son tempérament et sa nature profonde Vata, Pitta ou Kapha.

Vata, ou vayu, initie le mouvement, l’action, la vitesse. Il parcourt le corps dans son ensemble. S’il fait défaut, tout stagne et les éliminations se ralentissent. Il se manifeste le soir avant de laisser la place à Kapha, au coucher.

Pitta domine en 2ème partie de journée, stimule l’appétit et incite à l’action et au travail.

Très présent le matin au lever, Kapha enflamme la gorge et la poitrine. Il est pour cela nécessaire de se rincer la bouche et de racler sa langue pour éliminer son excès. Le soir, il est responsable de l’envie de dormir.

Comment adopter des principes de base de l’Ayurvéda ?

  • Par le massage
  • En pratiquant une activité physique, notamment le yoga
  • En veillant à avoir de bonnes éliminations
  • En se douchant chaque matin : considérée comme un « don du bonheur », la douche purifie le corps, augmente la longévité, renforce la puissance sexuelle, améliore la force de travail…
  • En respirant profondément pour bien oxygéner le sang
  • En méditant pour renforcer la connaissance de soi, la force, le calme intérieur.

Des trésors de la Nature

Certaines régions du monde sont réputées pour leurs plantes aux propriétés remarquables. Parmi elles, l’Afrique :

desmodiumLe Desmodium est une plante rampante ou grimpante présente en Afrique mais aussi en Amérique Latine. Ses principes actifs protègent et soutiennent les foies fatigués et fragilisés.

HarpagophytumL’Harpagophytum, ou « griffe du diable », vient d’Afrique du Sud. Ses racines secondaires, très profondes, contiennent l’harpagoside, qui, en favorisant l’élimination des déchets acides en excès, soulage les articulations.

Grand poumon vert de la planète, l’Amazonie recèle des trésors comme :

guaranaLe Guarana, ou Warana selon son appellation d’origine par les Indiens Satéré Mawé, était surnommé « oeil de la forêt » pour la tache noire comme une pupille qui apparaît à maturité sur son noyau blanc. Riche en guaranine, il exerce un effet tonifiant mais non excitant du fait des tanins qui ralentissent sa diffusion dans le temps. À l’inverse, il peut aussi relaxer. Enfin, c’est un fabuleux potentialisateur qui renforce l’effet des plantes auxquelles il est associé.

Le Gomphrena (Gomphrena ofcinalis Mart.), ou « paratudo » soit « bon pour tout », exerce une action relaxante, facilite le sommeil. Il préserve en plus la beauté de la peau et des cheveux. Enfin, il rééquilibre l’ensemble des fonctions.

(Source : Guayapi)


Enfin, plus près de chez nous, faisons une dernière escale en Crête

CrêteLa Crête s’est rendue célèbre pour la bonne santé de ses habitants, peu sujets aux maladies cardiovasculaires. Une fois encore, leur secret s’inscrit dans leur alimentation : abondante en légumes et fruits frais, en céréales, pauvre en graisses animales mais riche en huile d’olive, et faisant la part belle aux poissons, viandes blanches, œufs et fromage de chèvre.

Pas si éloignées que cela de notre alimentation, il est assez facile de s’inspirer des saines habitudes crétoises : en suivant plus que jamais la recommandation des 5 fruits et légumes par jour (et en visant même les 10 !), en limitant sa consommation de beurre au profit d’huiles d’olive, colza, noix, … en mettant de côté la viande, en préférant les fromages et yaourts à base de laits de brebis et chèvre à ceux de vache et en remplaçant le sucre blanc par du miel. Enfin, pour le plaisir, mais aussi la santé, le régime crétois préconise de boire 1 à 2 verres de bon vin rouge par jour pour sa richesse en polyphénols, protecteurs du système circulatoire. Quelques petits réajustements suffisent donc pour s’y mettre, sans trop d’efforts pour un meilleur bien-être.


Santé

Guérir par la médecine chinoise Guérir par la médecine chinoise
de Philippe Maslo et Marie Borrel

Dans ce guide, Philippe Maslo et Marie Borrel présentent les différents outils et modes d’action de la médecine chinoise : la pharmacopée comprenant la phytothérapie (plantes), l’acupuncture, la diététique énergétique, le massage traditionnel chinois, le Qi Gong ou gymnastique chinoise… La dernière partie propose des conseils pratiques, classés par affection, pour venir à bout des petits maux courants, et qui n’exigent pas forcément le recours au médecin.

Éditions Presses du Châtelet – 16,95 €

 

Les incroyables vertus du régime Okinawa Les incroyables vertus du régime Okinawa
d’Alessandra Moro Buronzo

C’est à Okinawa, au Japon, que vit la plus grande concentration de centenaires au monde : de quoi s’interroger sur le secret de leur longévité exceptionnelle ! Dans ce livre pratique, Alessandra Moro-Buronzo, naturopathe, conseillère en fleurs de Bach, auteure et journaliste, révèle les incroyables vertus de ce régime en détaillant les bases de ce mode alimentaire, les règles de vie qui l’accompagnent, avec des conseils faciles à suivre pour l’adopter et le mettre en pratique.

Éditions Jouvence – 8,50€

 

Ho’oponoponoHo’oponopono
du Dr Luc Bodin et Maria-Elisa Hurtado-Graciet

« Art » ancestral hawaïen, Ho’oponopono permet de comprendre que tout ce qui survient dans notre existence et nous affecte émane de programmes inconscients dans lesquels nous sommes enfermés. Ce livre nous aide à prendre conscience que nous sommes les créateurs de notre vie et nous aide à transformer nos problèmes en leviers favorables à notre évolution. Ho’oponopono signifie « corriger ce qui est erroné ».

Éditions Jouvence – 8,50 €

Guérir par la médecine chinoise

La médecine chinoise
Santé et équilibre grâce à la médecine traditionnelle chinoise
de Christine Li

Comment soigner très simplement ses petits maux de tous les jours et conserver son équilibre ? C’est ce que propose de découvrir cet ouvrage, grâce à des recettes naturelles puisées aux sources mêmes de la médecine chinoise et rapportées par l’auteure directement de Chine. Le lecteur puisera dans les recettes ancestrales proposées celles qui lui conviendront le mieux, classées par thématiques.

Éditions Vigot – 11 €

L’Ayurvéda au quotidien L’Ayurvéda au quotidien
de Kiran Vyas

Kiran Vyas, spécialiste de la tradition indienne, nous présente une approche holistique de l’être humain adaptée au monde contemporain. Riche en informations et conseils, ce livre nous éclaire sur tous les aspects de l’existence, avec l’objectif de se fortifier pour ne plus donner prise à la maladie et favoriser l’épanouissement du corps et de l’esprit. Un questionnaire précis permet de déterminer son tempérament et sa constitution.

Éditions Recto-Verseau – 15 €

 

L’Ayurvéda au quotidienBible de la Phytothérapie
d’Helen Farmer-Knowles

Ce guide pratique, très bien illustré, présente plus de 100 plantes, fruits, et légumes aux vertus thérapeutiques. Des herbes relaxantes, telles que la sauge ou la camomille, aux fruits riches en antioxydants, comme le raisin ou la myrtille, en passant par les fleurs comestibles tels le jasmin et le lotus des Indes, cet ouvrage décrit en détail leur historique, leurs vertus et leurs applications. Il présente enfin des plantes sacrées, utilisées pour la guérison spirituelle, et des essences de fleurs pour le traitement des affections courantes et des troubles émotionnels.

Éditions Guy Trédaniel – 22 €


Être ouvert et curieux

Claire DesvauxParmi les « médecines douces », l’homéopathie et la naturopathie prévalent en France, sans pour autant détrôner l’allopathie. Elles ne cherchent pas à s’y substituer mais à collaborer en bonne intelligence.

En complément, il peut être intéressant d’aller faire un tour du côté des autres techniques et méthodes traditionnelles du monde, pour bénéficier de leurs bienfaits et garder un esprit curieux et une ouverture sans rester confiné dans sa routine et ce que l’on connaît déjà. La vie est faite pour apprendre, évoluer et s’améliorer en permanence. C’est ce que les Japonais nomment « kaizen », une amélioration continue de sa vie, mais aussi de celle des autres. Les bénéfices s’apprécient plus sur le plan psychique et dans la façon d’appréhender l’existence avec ses petits soucis quotidiens comme ses petits bonheurs.

Posons-nous des questions, soyons curieux comme des enfants et restons jeunes d’esprit !

L’angélique, marquise des plantes en Islande

Une plante médicinale renaît… L’Angelica archangelica, reconnue pour ses valeurs thérapeutiques, était l’une des plantes médicinales les plus importantes il y a 11 siècles en Islande. L’Angelica archangelica y était tellement précieuse que le premier droit de l’Islande en punissait son vol. Ses qualités étant reconnues, les Vikings en firent commerce avec l’Europe.

Les médecins européens de la Renaissance l’appellent « racine du Saint-Esprit » en raison des « grandes et divines propriétés » qu’elle a contre de très graves maladies. Ainsi, Paracelse (1490-1541), qui est à l’origine de pensées, rapporte que dissoute dans le vin, elle sauva de nombreux Milanais de la peste en 1510.

D’ailleurs, l’Angélique est une des composantes primordiales dans la plupart des grands remèdes de jadis et passe même pour être, comme le ginseng, un élixir de longue vie. Elle est d’ailleurs parfois appelée « Le Ginseng du Nord ».

Depuis 1992, SagaMedica, laboratoire islandais, valorise les propriétés d’herbes médicinales vivant à l’état sauvage sur les plaines d’Islande. Ces dernières contiennent des composés bioactifs pertinents pour notre santé. Grâce aux puissants agents phytochimiques de l’extrait d’angélique, ce laboratoire a mis au point SagaPro, complément alimentaire naturel reconnu scientifiquement. Sa formule a une importance clinique considérable dans le traitement des mictions fréquentes, nocturnes ou pas, chez l’homme et chez la femme. Produit naturel ! Véritable enjeu en matière de santé publique…

Source : Dr S. Gudbjarnason – Prof.de biochimie organique


Le tour du monde du bien-être

Combler nos rêves d’évasion et de bien-être, sans visa ni passeport ou décalage horaire, c’est possible grâce aux techniques de bien-être venues du monde entier : massage, danse, sport, art de vivre nous offrent des pauses bienfaisantes dans nos vies survoltées. Et si on larguait les amarres, le temps d’un voyage avec son corps aux 4 coins du globe ?

Je Feng donc je Shui…
Un art de vivre inspiré de la Chine

Feng ShuiNous sommes tous concernés par l’amélioration de notre qualité de vie et nous désirons tous accéder au bien-être. L’endroit où nous recherchons ce bien-être est d’abord notre habitat.

Quoi de plus rassurant que de rentrer chez soi et se sentir bien, confant, en parfaite harmonie avec nous-mêmes et les éléments qui nous entourent ? Cet intérieur, ce lieu de rencontre avec votre famille et vos amis, doit aussi vous permettre de vous reposer, d’étudier, de vous ressourcer et vous apporter du confort et de la sérénité.

Les principes du Feng Shui

Le Feng Shui (ou Fen Shui), terme qui signife « vent et eau », est issu d’un très ancien principe chinois consistant à choisir, pour implanter temples et maisons, des sites où les 5 éléments soient en harmonie, à l’abri du vent et à proximité de l’eau douce, notamment. Peu à peu, le terme en vint à designer le fait de jouer sur les divers composants d’un environnement pour créer, au sein d’une habitation, les conditions optimales pour la santé, le bien-être et le bonheur de ses habitants.

La notion d’air en mouvement, le Feng, évoque d’emblée celle de Ch’i, l’énergie à l’œuvre dans toute la nature. Le Feng Shui vise à harmoniser les 3 types de Ch’i circulant respectivement dans l’atmosphère, dans le sol et dans le corps humain.

Les différentes énergies

Le Feng Shui infue sur le Ch’i de façon à favoriser sa libre circulation d’un endroit à l’autre. L’énergie Ch’i se répartit dans une maison en diférents « secteurs », définis par leur orientation par rapport au centre de la Terre.

Le Yin et le Yang constituent 2 types d’énergies complémentaires, le Yin correspondant à la passivité et à l’obscurité, le Yang à l’activité et la clarté. Leur association et son symbole représentent le délicat équilibre à maintenir entre ces 2 principes.

Chaque élément caractérise un certain type de Ch’i, lié à une saison et à une orientation, ainsi qu’à des matériaux, des formes et des couleurs.

Les 5 éléments du Feng Shui

L’élément bois est associé à la croissance et à la vitalité, au printemps, à la direction est/sud-est, à la verticale, à la forme rectangulaire et au vert.

L’élément feu est associé à la passion et à la chaleur, à l’été, au sud, au plastique, au métal, à la forme pointue et triangulaire, et au rouge.L’élément terre est associé au confort et à la sécurité, à la fin de l’été, aux fbres naturelles, au plâtre, à la céramique, à la brique, à l’horizontale, au jaune et au brun.

L’élément métal est associé à la richesse et aux fonctions de direction, à l’automne, à l’ouest, aux métaux et à la pierre dure, aux formes circulaires, au blanc, à l’or et à l’argent.

L’élément eau est associé à la tranquillité et au pouvoir, à l’hiver, au nord, au verre, à l’organique, aux formes irrégulières et au noir.

Pour en savoir plus : www.espacefengshui.com


Bains de chaleur autour du monde

À travers le monde, la chaleur est unanimement plébiscitée mais différemment utilisée. Hammam, sauna, pierres chaudes, bania, furo, suivez notre guide…

Rappelons tout d’abord que la thermothérapie désigne le soin par la chaleur. En dilatant les pores et en provoquant une transpiration qui entraîne avec elle les toxines, la vapeur contribue à chasser les impuretés de l’organisme.

Le sauna, la détente venue du grand nord

SaunaCoutume finlandaise depuis plus de 2 000 ans, le sauna est une tradition sociale et familiale au pays des lacs glacés et des forêts bleues. Il se pratique régulièrement et procure à ses utilisateurs de nombreux bienfaits : il calme les nerfs, aide à chasser le stress et élimine les tensions musculaires. Facteur de relaxation, il évacue la fatigue et redonne joie de vivre et tonus grâce à son action sédative. Les vertus du sauna sur le cœur ont fait l’objet de nombreuses études démontrant l’action bénéfique de ce soin sur la circulation sanguine et la peau.

Le hammam, une tradition venue d’orient

hammamLe hammam, « source de chaleur » en arabe, est un établissement à vapeur humide. Incontournable dans les pays orientaux, on le retrouvait dans chaque quartier important de la ville. Il est apprécié pour sa chaleur humide qui aide le corps à éliminer ses toxines. À la fois relaxant et revitalisant, c’est un espace beauté complet qui permet d’allier plaisir et bienfait pour l’organisme. L’action principale du hammam est une importante vasodilatation, induisant une relaxation très efcace. Le hammam est vivement recommandé après une activité musculaire. Il procure une relaxation intense qui va détendre les muscles, soulager les courbatures et douleurs ligamentaires. Le bénéfce en matière de récupération permet de le recommander après l’entraînement des sportifs.

Les bains japonais, la tradition du Soleil Levant

bains japonaisDans la culture japonaise, le bain est surtout un acte qui permet de se ressourcer. À travers les diférents types de bain japonais, chacun trouvera son bonheur pour apaiser son esprit. Le « sento » est par exemple un bain convivial, car plusieurs personnes se trouvent dans un bassin. Le « furo » se prend quant à lui en privé pour se relaxer au maximum, et le « onsen » est un bain naturel utilisant des sources thermales volcaniques.

Le bania russe, le sauna à la mode slave

bania russeQuand les pierres du sauna scandinave sont chaufées à 200-300 °C, celles du bania russe le sont à 800 °C. Autant dire que la chaleur est à peine tenable. Nous ne sommes plus dans une étuve sèche, mais dans une combinaison de folle chaleur et de vapeur, dont la préparation est l’afaire de quelques expertes babouchkas. Douillets s’abstenir !

 

Improvisez un bain de vapeur… dans votre salle de bains

Improvisez un bain de vapeurVous n’avez nul besoin de vous rendre dans un hammam pour prendre un bain de vapeur. Il vous suft d’utiliser votre salle de bains ou votre douche ! Le principe est d’obtenir sufsamment de chaleur humide pour dilater les pores et déclencher une sudation abondante, qui entraînera les toxines encombrant l’organisme.

Fermez la porte et la fenêtre de la salle de bains, réglez la température de la douche au maximum et laissez-la couler environ 5 minutes. Lorsque la pièce est remplie de vapeur, coupez l’eau, installez-vous confortablement et relaxez-vous pendant 10 minutes. Vous augmenterez l’efet de vapeur si vous suspendez à la pomme de la douche un petit sac de mousseline rempli de plantes aromatiques. Contre le stress et l’anxiété, optez pour la camomille, le tilleul si vous recherchez la relaxation, la fleur de sureau s’il s’agit de décongestionner poitrine et sinus.

Eco-geste : pour se faire plaisir sans trop gaspiller d’eau, n’hésitez pas à mettre un sceau dans votre douche afin de pouvoir recycler l’eau pour de multiples utilisations ménagères.

 

Claire DesvauxSauna et hammam : qui fait quoi ?

Issu des pays froids pour le premier et de la chaude Méditerranée pour le second, le sauna et le hammam ofrent des bienfaits respectifs qui ne sont pourtant pas toujours évidents pour tous.

Pour bien les diférencier, voici 2 astuces mnémotechniques :

Sauna avec un S comme Sèche et Santé : la chaleur, de 80 °C ou plus, y est sèche, sans vapeur, et l’objectif visé et de faire transpirer le corps pour l’aider à éliminer via les glandes sudoripares, la Sueur, chargée de toxines. Ce faisant, la peau, comportant de micro-reins en périphérie (les glandes sudoripares justement), prend le relais des reins et les soulage dans leur travail d’élimination. Le sauna est une technique de santé chère aux naturopathes car, en augmentant la sudation, il favorise l’élimination des déchets acides qui, en excès, se déposent sous forme de cristaux au niveau des articulations, les rendant raides et douloureuses. Idéalement, il convient de se rendre au sauna tous les 15 jours, voire 1 fois par semaine si on est sujet aux problèmes articulaires.

Hammam avec un H comme Humide et Hygiène : l’atmosphère chargée d’humidité atteint environ 45 °C mais elle est saturée de vapeur d’eau, ce qui la rend assez supportable. Avant de devenir un soin plaisir et beauté et une occasion de se retrouver entre femmes, le hammam était un lieu destiné à nettoyer le corps du sébum et des sécrétions naturelles puisque les habitations n’ont pas toujours comporté de salle de bains. La chaleur humide et le savon noir ramollissent la peau, favorisant ainsi l’élimination du sébum et des résidus de la pollution extérieure. Le hammam est donc un soin d’hygiène et s’intègre aussi dans un rituel de beauté et de séduction.


Massages du monde : à quelle technique se vouer ?

Devant l’offre prolixe des massages, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Pour profiter au mieux de cette parenthèse, mieux vaut prendre le temps et faire le bon choix…

Le massage californien, 100 % plaisir !

Massage Californien« Se faire masser pour se faire plaisir », telle pourrait être sa devise. C’est le plus sensuel et sensoriel des massages, et il s’adresse tout particulièrement aux personnes stressées.

Le Nuad Bo’ Rarn, le massage traditionnel thaïlandais

Nuad Bo’ RarnMélange de pétrissage musculaire, d’acupression, de réfexologie et d’Hatha yoga, le Nuad Bo’ Rarn est souvent décrit comme massage-yoga ou « yoga pour paresseux ». Il se pratique au sol sur des tapis d’exercices ou un futon pour plus de confort. Le receveur demeure habillé, si possible avec des vêtements de coton amples. La technique fait appel aux mains, avant-bras, coudes, pieds et genoux du donneur. Ce dernier doit apprendre à travailler les bras tendus et à se servir du poids de son corps au lieu de la force de ses muscles, sinon des douleurs dorsales et une fatigue rapide auront raison de lui.

 

Le massage traditionnel ayurvédique

ayurvédiqueLe massage ayurvédique travaille principalement sur les 5 formes de Vata ou Prana, c’est-à-dire l’élément air, en les harmonisant. Il rétablit ainsi l’équilibre des doshas (les humeurs). Là encore, le massage ayurvédique est individualisé et utilisé en fonction de votre constitution et de vos déséquilibres. En efet, si le massage est inadapté, cela peut avoir un efet aggravant sur les doshas et donc sur les déséquilibres physiques et émotionnels.

Le shiatsu, la référence du massage

shiatsuLe shiatsu, ou “pression des doigts” en japonais, est une discipline japonaise issue de la médecine traditionnelle chinoise. Dérivé manuel de l’acupuncture (donc sans aiguille), le shiatsu vise à prévenir les maladies en stimulant les défenses naturelles par une meilleure circulation de l’énergie.

Le shiatsu améliore la souplesse des tissus musculaires, facilite le développement harmonieux du système nerveux ainsi que celui des glandes endocrines, stimule la circulation du sang et de la lymphe et permet une relaxation profonde.

Le massage chinois, oui à l’énergie vitale !

massage chinoisLe massage chinois, appelé Tui Na, fait partie des arts thérapeutiques de l’ancienne médecine chinoise traditionnelle, au même titre que l’acupuncture ou la phytothérapie. Le terme « Tui Na » vient du chinois exprimant le caractère à la fois vigoureux et pratique de cette méthode thérapeutique : « Tui » signife pousser et « Na » saisir. Ce massage ne soulage pas seulement les muscles ou les articulations mais agit plus profondément, sur le mode de circulation de l’énergie vitale à travers le corps tout entier. D’après la philosophie chinoise, cette énergie vitale, ou Qi, imprègne l’intégralité de l’univers : c’est la force dynamisante à la base de toute vie. Dans notre corps, le Qi circule à travers des canaux appelés méridiens, apportant de l’énergie aux organes, aux tissus, et sur le plan psychologique.

Le massage chinois utilise des pressions le long des méridiens, sur des points spécifques afectant ainsi la circulation du Qi, pour la rendre plus libre et plus régulière. La répartition du Qi à travers le corps a de profondes répercussions sur le bien-être : émotionnellement, intellectuellement, spirituellement autant que physiquement. Le massage chinois est particulièrement efcace pour les douleurs musculaires et articulaires dues à la pratique d’un sport, à l’usure naturelle et au stress.


Massages et traditions chinoises, orientales, japonaises et indiennes
de Galya Ortega et Jean-Louis Poiroux

Massage et tradition orientales Massage et tradition chinoise Massage et tradition indiennes Massage et tradition japonaise

Ces ouvrages, accompagnés d’un DVD, proposent une initiation aux différentes méthodes de massage et de relaxation du corps, à travers la pratique du massage et des soins du monde entier, tous transposables chez soi.

Éditions Aubanel – De 19,50 € à 22,90 € l’un.


Tour du monde de l’algothérapie

Très riches en vitamines, minéraux et autres éléments bénéfiques, dont l’iode, les algues font disparaître les courbatures, désintoxiquent l’organisme, adoucissent la peau, stimulent la circulation sanguine et le métabolisme, abaissent la tension artérielle et le taux de cholestérol. Si vous vivez au bord de la mer, récoltez vos algues sur la plage, nettoyez-les à la vapeur et ajoutez-les à l’eau du bain. Sinon, vous pouvez vous procurer des algues fraîches ou sèches dans votre magasin bio.

Quelles algues choisir ?

Les algues et les océans du globe recèlent plus de 20 000 espèces de plantes et d’algues uni ou pluricellulaires :

  • le raisin de mer, une algue brune de l’Atlantique et de la Manche, qui adoucit la peau et détoxife ;
  • les laminaires, des algues brunes de l’Atlantique et de la Manche, richesen iode et en sels minéraux, qui stimulent le métabolisme et favorisent le bon fonctionnement de l’organisme ;
  • la criste marine ou perce-pierre, récoltée sur les rochers des côtes bretonnes, riche en iode et vitamine C, qui détoxife l’organisme ;
  • le kombu, une algue japonaise, riche en vitamines et en sels minéraux, qui active la circulation et améliore la tonicité de la peau ;
  • le wakamé, une algue japonaise, riche en sels minéraux, qui stimule la circulation, adoucit la peau et améliore sa tonicité.

Le yoga dans tous ses états !

Le yogaLe mot « yoga » vient d’une très ancienne racine que nous retrouvons en français avec les mots « joindre », « jonction », « joug ». La terre d’origine du yoga est l’Inde : son histoire est étroitement liée à celle de ce pays. Le but ultime du yoga est la quête d’une harmonie, d’une unité corps et esprit. Très prisé en Europe, le yoga s’exprime sous diverses formes, que l’on peut pratiquer au gré de son envie ou selon son tempérament.

Le Hatha yoga : pour les néophytes

Ce yoga du corps est la forme de yoga la plus répandue en occident. Basée sur les postures (asanas), la respiration (pranayama) et la relaxation (yoga nidra), cette version, qui se pratique facilement, est idéale pour détendre son corps et son esprit en douceur, notamment grâce à la célèbre position du lotus. Le Hatha yoga a pour objectif d’augmenter la concentration et la vitalité en travaillant le contrôle et l’allongement du soufe et constitue une étape essentielle dans la découverte de la discipline.

Le yoga Ashtanga : pour les hyperactifs

Plus dynamique, cette méthode allie force et souplesse, requiert une certaine stabilité pour tenir les positions ainsi que de l’endurance et de l’adresse. Cette pratique acrobatique et énergique consiste à synchroniser un enchaînement rapide de positions et des exercices respiratoires (ujjayi). Ce yoga, particulièrement exigeant, devrait séduire aussi bien les sportifs hyperactifs en bonne condition physique que les personnes sujettes aux lombalgies chroniques.

Yoga Kundalini : pour les plus consciencieux !

La Kundalini est la puissance créatrice de la vie, l’énergie originelle. Cette approche consiste avant tout à travailler sur la conscience méditative par le biais d’enchaînements de postures propices à l’éveil et au développement de son pouvoir de vie, ainsi qu’à travers de nombreux exercices de relaxation et de contrôle des centres nerveux principaux (bandhas et mudras). Il peut également être accompagné de conseils nutritionnels et d’hygiène de vie.

Yoga Vishranta : pour les nerveux

Pour les personnes qui cherchent avant tout une solution de détente dans le yoga, cette pratique, basée sur une succession de postures de réparation simples et fortifantes au sol, enseigne à se détendre tout en prenant conscience de sa respiration et de ses sensations physiques. Considéré comme le plus doux et le plus décontractant des yogas thérapeutiques, ce yoga zen ne fait pas suer mais assure un véritable bien-être à long terme et une vraie solution au stress.

Yoga Bikram : pour les frileux !

Pour les personnes en pleine forme qui ne soufrent d’aucun problème cardiovasculaire, cette méthode intense qui se pratique dans une ambiance de sauna (une salle chaufée à 40 °C) permet d’obtenir un étirement plus profond du corps, favorise une élimination plus rapide et efcace des toxines et réduit le risque de blessures musculaires. Cette technique maintient le corps en parfaite santé, renforce le système immunitaire, limite les efets du vieillissement, soulage les maux de dos et de tête, et afine la silhouette.

Raja yoga : pour les plus zen !

Cette méthode peu connue en occident est pourtant la plus ancienne des sciences du mental. Ce yoga inclut les éléments du Hatha yoga (postures, respiration et relaxation), mais il comprend aussi des principes de vie et la méditation. Dans le Raja yoga, les postures et les respirations sont d’ailleurs une façon de préparer le corps et l’esprit à la méditation puisque c’est notre mental qui conditionne l’énergie infuençant les événements (positifs ou négatifs) de notre existence et de notre corps.

Pour en savoir plus : http://www.lemondeduyoga.org

Le saviez-vous ?

Le terme yogathérapie a été créé en 1970 par le Dr Bernard Auriol pour désigner l’usage pour la santé de méthodes et principes issus du yoga indien.

 

yoga

La Bible du Yoga
de Christina Brown

La Bible du YogaBien des personnes savent que le yoga ofre souplesse du corps et sentiment de bien-être physique et mental mais beaucoup ignorent comment s’y prendre. La Bible du Yoga, qui présente plus de 170 postures, est un guide indispensable pour la pratique de cette discipline. En effet, en suivant pas à pas les instructions détaillées contenues dans cet ouvrage, chacun de nous, quelle que soit sa morphologie, peut pratiquer à son rythme et suivant ses besoins les postures de yoga (Asanas) et en tirer le meilleur profit pour une vie saine et équilibrée.

Guy Trédaniel Éditeur.

Le Yoga pour les Nuls
de Georg Feuerstein

Le Yoga pour les NulsLongtemps considéré comme le domaine réservé des mystiques hindous, le yoga est en fait pratiqué par toutes sortes de gens. Sportifs, femmes enceintes, patients soufrant du dos, personnes stressées ou à la recherche d’une plénitude corporelle et spirituelle… tous ont recours ponctuellement ou régulièrement au yoga. Pratique et bien documenté, idéal pour s’initier à la maison, Le Yoga pour les Nuls présente cette activité de façon abordable et complète. Pas d’excès de jargon, mais des exercices – des plus basiques aux plus complexes – et une explication claire de la « philosophie » du yoga vous feront découvrir tous les secrets et les bienfaits de cette pratique millénaire.

Editions Générales First.


Eco-beauté du monde, une beauté qui fait écho !

Quels que soient le continent, le pays, les rites et coutumes, les femmes et les hommes ont su de tout temps apprivoiser et sublimer leur beauté avec des rituels simples, mettant en scène des ingrédients souvent géolocalisés, aussi actifs que polysensoriels.

La Terre, dans sa bonté et sa générosité, subvient en toutes choses aux besoins des hommes. Elle couvre leurs chemins de fleurs et leurs tables de ses dons.

Pline l’Ancien

Secrets d’Asie

Je joue à la Dame aux Camélias

CaméliasSous les neiges de janvier dans l’île d’Oshima, au Japon, la première fleur qui éclot est la fleur de camélia, symbole de l’immortalité dans ce pays. Mais saviez-vous que l’arbre à thé produit une huile précieuse utilisée depuis longtemps par les Japonaises pour ses vertus contre le temps ? Très douce, l’huile végétale de camélia possède des propriétés nourrissantes, protectrices, adoucissantes, assouplissantes pour la peau… D’odeur subtile et agréable, elle est idéale pour le soin des peaux sèches. Elle constitue également un très bon soin capillaire pour les cheveux secs ou dévitalisés et s’utilise aussi pour le soin des mains, des ongles cassants et pour nourrir les cuticules.

J’aime l’infini-thé

ThéAllié idéal des soins anti-âge, le thé vert renferme de nombreux polyphénols dont l’EGCG, l’épigallocatéchine gallate, véritable destructeur de radicaux libres. Riche en caféine, il est aussi très utilisé pour les soins amincissants. Son effet astringent et adoucissant est très apprécié pour les soins des peaux mixtes sensibles. On le trouve sous diverses galéniques : hydrolat aromatique, macérât, huile vierge, poudre matcha, …

javanaiseJe joue la javanaise

Le gommage Lulur est un soin traditionnel prodigué depuis des siècles aux futures mariées balinaises pour adoucir et embellir la peau. Composée de poudre de riz et de noix de coco, cette poudre de gommage offre à l‘épiderme une douceur remarquable et embaume le corps d’un subtil parfum de lotus et de fleur de frangipanier, aux vertus relaxantes.

Je me nard

nardLe nard jatamansi est originaire de l’Himalaya, où il pousse entre 3 000 et 4 000 m d’altitude. Sa racine, ou rhizome, est récoltée de juin à octobre, séchée et, en décembre, vendue à des manufacturiers. L’huile essentielle de nard jatamansi est très réputée en Inde pour favoriser la pousse des cheveux. Généralement diluée dans de l’huile végétale de sésame, elle est appliquée en massage sur le cuir chevelu.

Recette express

Sérum sublimateur pour les pointes

Dans 48 ml d’huile d’argan, ajoutez 60 gouttes d’huile essentielle de nard et mélangez soigneusement. Appliquez quelques gouttes sur les pointes de cheveux essorés.


Secrets d’orient

OliveJ’en croque pour l’olive

Obtenue par pression à froid de sa pulpe et non de ses noyaux, l’huile d’olive est une des huiles les plus riches en acide oléique (oméga-9). Nourrissante, adoucissante et émolliente, elle offre des vertus antioxydantes, apaisantes et protectrices face aux méfaits du temps et du soleil.

Je dis oui à la poudre de perlimpinpin

rhassoulLe rhassoul, ou ghassoul, qui signifie « matière qui lave », est une argile saponifière riche en oxyde de fer et en magnésium. On la trouve en bordure du Moyen Atlas au Maroc. Une fine couche de ghassoul suffit pour lustrer les cheveux et rendre la peau éclatante.

Je succombe à la fleur de néroli

fleur de néroliLa fleur d’oranger, appelée néroli, est une jolie fleur blanche ou rose pâle cueillie sur le bigaradier (ou oranger amer), petit arbuste originaire de l’Inde et introduit autour de la Méditerranée au cours des croisades. Elle est aussi appelée « néroli », du nom de la Princesse de Néroli (une petite ville près de Rome) qui lança la mode de son utilisation au 16ème siècle. L’hydrolat de fleur d’oranger appliqué en tonique régénère la peau, apaise et redonne de l’éclat et de la lumière au teint.

Recette express

Gommage pour le corps

Mélangez 2 cuillères à soupe d’huile d’olive avec 2 cuillères à soupe de sel marin. Appliquez ce gommage sous la douche en insistant sur les zones rugueuses.


Zoom sur la beauté ayurvédique

Avec l’Ayurvéda, c’est la beauté intérieure que l’on fait rayonner et, par là-même, la beauté extérieure, qui en est le reflet. C’est l’harmonie du corps et de l’esprit qui est mis en exergue. Comme dans le reste de l’Ayurvéda, on retrouve dans la cosmétique ayurvédique les trois éléments essentiels, ou doshas, présents en chaque être humain : vatta (l’air), pitta (le feu) et kapha (l’eau et la terre). Nous l’avons vu précédemment, toute perturbation de leur équilibre peut avoir des répercussions néfastes sur notre santé… mais elle peut aussi en avoir sur notre beauté. Selon cette conception holistique, le corps, l’esprit et l’environnement forment un tout absolument indissociable. Élaborés pour offrir des solutions appropriées à chaque dosha, les préparations et produits de soins ayurvédiques n’agissent pas seulement sur la peau, mais aussi sur l’ensemble de l’organisme et inversement.

Votre type de peau selon votre dosha

Le type vatta : la peau pâle et légèrement rosée est fine, douce, sensible et très réactive. Les cheveux sont fins, souples, plutôt secs et fragiles, à croissance lente. Les ongles sont secs et souvent striés.

Votre rituel beauté : optez pour les huiles de massage au sésame, à l’amande douce ou au jojoba. Côté huiles essentielles, préférez la rose, le jasmin ou l’ylang-ylang.

Le type pitta : la peau est plutôt claire, chaude, souple, souvent parsemée de taches de rousseur avec une tendance acnéique. Les cheveux sont légèrement gras, fins, souples, brillants, généralement clairs ou cuivrés, et ont tendance à grisonner prématurément. Les ongles sont délicats et bien hydratés.

Votre rituel beauté : choisissez des huiles de massage à la noix de coco et au tournesol, des huiles essentielles de rose, de lavande, de santal, de citron ou de basilic.

Le type kapha : la peau, plutôt grasse, est particulièrement résistante au chaud, au froid, au soleil. Elle est élastique et bien hydratée. La chevelure est très vigoureuse, dense et brillante. Les ongles sont forts et sains.

Votre rituel beauté : misez sur des huiles de maïs et de sésame ainsi que sur les huiles essentielles de bergamote, myrrhe, eucalyptus, sauge ou menthe.

La beauté par l’Ayurveda La beauté par l’Ayurveda
du Dr Ernst Schritt et Cynthia-Lina Bolen

Éditions Marabout


Secrets d’Afrique, 5 arbres africains, sources de beauté

BaobabLe Baobab, l’arbre à palabres…

Le Baobab est l’un des plus vieux et plus majestueux arbres d’Afrique. Il pousse droit vers le ciel africain, et ses racines s’étendent très profondément dans la terre. L’huile de Baobab, aux propriétés émollientes et adoucissantes, protège les fibres capillaires et le cuir chevelu, renforce les ongles cassants, et se révèle très bénéfique en huile de massage.

Le Marula, l’arbre du mariage !

MarulaSurnommé le « premier arbre à éléphants », le Marula est l’un des arbres à fruits les plus utilisés par les tribus d’Afrique du Sud. En effet, son fruit contient 4 fois plus de vitamine C que l’orange et possède aussi d’importantes propriétés nutritives. L’huile de Marula, aux qualités nutritives et émollientes, représente un apport considérable en vitamines, minéraux et en antioxydants : revitalisante, hydratante, elle favorise la cicatrisation.

Le Moringa, l’arbre miracle Ses feuilles guériraient plus de 300 maladies.

MoringaCet arbre suscite un intérêt international grandissant auprès des ONG, des chercheurs et du secteur privé, en tant que complément nutritionnel. L’huile de Moringa contient environ 13 % d’acides gras saturés et 82 % d’acides gras insaturés. Très riche en acide oléique, elle hydrate et revitalise les peaux très sèches qui sont parfois en proie à des démangeaisons ou à une desquamation. Un soin exquis et tout en souplesse pour la peau.

L’arganier, l’or berbère

MoringaArbre endémique du sud marocain, très résistant aux conditions climatiques rudes de cette région, l’Arganier est la dernière barrière contre l’avancée du désert. L’huile d’Argan, une huile précieuse, « aux mille vertus » est utilisée depuis toujours pour ses propriétés rééquilibrantes, protectrices et raffermissantes, pour sa richesse en acides gras essentiels et en vitamine E antioxydante. Elle rétablit l’élasticité de la peau et réduit marques et cicatrices.

hibiscusL’hibiscus, l’arbre enchanteur

Plante de soleil, l’Hibiscus se récolte dans toute l’Afrique tropicale où il est cultivé dans les pays de la zone saharienne. Les protéines des graines d’Hibiscus possèdent des qualités cosmétiques hydratantes et régénératrices exceptionnelles. C’est une alternative naturelle et douce à la toxine botulinique.

Coup de projecteur sur la marque Little Big Bio

Cette marque met à l’honneur ces trésors africains dans sa première ligne Maribao. Spécialiste d’une beauté éthique, qui incite au voyage, et d’une beauté engagée, Little Big Bio est une marque de métissages et de rapprochements entre producteurs et consommateurs, unis par des valeurs communes. Une très belle façon de faire concilier Beauté et Générosité.

Pour en savoir plus : www.littlebigbio.com

Je cultive l’or noir

AfricaineTrès appréciée en Afrique pour les préparations culinaires lors des fêtes traditionnelles, l’huile de Baobab est utilisée dans la pharmacopée sénégalaise pour ses propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires.

En cosmétique, cette huile très émolliente et adoucissante est particulièrement efficace pour les peaux sèches, tiraillées et gercées. Son application est recommandée aux femmes enceintes pour améliorer l’élasticité de la peau et éviter ainsi les vergetures.

Réputée pour être cicatrisante et régénérante, elle est conseillée pour le soin des brûlures. C’est également un excellent soin capillaire pour cheveux secs et frisés ou crépus.

Je prends un avocat…

AvocatRiche en acide oléique, en caroténoïdes et en éléments nutritifs, l’huile d’avocat est extraite de la pulpe du fruit. D’une belle couleur verte originale, elle possède une odeur douce et subtile. Très épaisse, elle pénètre dans l’épiderme en laissant un film protecteur. Sa teneur élevée en acides oléique et palmitoléique, mais aussi en actifs, lui procure un pouvoir assouplissant, régénérant et cicatrisant idéal pour vos soins beauté du visage et du corps. Appliquée sur les cheveux, cette huile merveilleuse fortifie le capillaire et stimule sa pousse.

Chouette, le beurre ne fait plus grossir !

KaritéDéjà présent dans les secrets de beauté de la reine Néfertiti, le beurre de karité nourrit depuis des milliers d’années l’intérêt de tous ceux qui découvrent ses bienfaits.

Sa composition en acides gras lui confère des propriétés hydratantes et nourrissantes hors du commun. Mais c’est surtout dans sa fraction insaponifiable, la plus élevée comparée aux autres beurres végétaux, qu’il faut chercher les activités incontestables de ce beurre : stimulant de la cicatrisation, protecteur contre les UV, calmant et apaisant des peaux irritées.

 

Recette express

Masque nourrissant karité et baobab

À l’aide d’un pilon, mélangez 2 cuillères à soupe de beurre de karité avec 2 cuillères à soupe d’huile végétale de baobab. Appliquez une noisette sur les longueurs et laissez poser toute la nuit. Le lendemain, procédez au shampooing.


Secrets des îles

TiaréJe raffole du macérât mythique à la fleur de tiaré

En Polynésie, chaque matin, les femmes massent leur abondante chevelure avec de l’huile de Monoï afin de la préparer aux agressions des vents, du sel de mer et du soleil.

Appliqué sur cheveux mouillés, le Monoï de Tahiti hydrate et nourrit la fibre capillaire. Le parfum suave, les sensations alternées de soleil et d’eau, la douceur d’une huile légère et soyeuse sont les éléments d’un véritable rituel, un moment de volupté.

Réparateur et restructurant, le Monoï de Tahiti améliore la brillance et l’aspect global de la chevelure. La fibre capillaire est régénérée, elle possède des écailles kératiniennes bien resserrées et une surface capillaire homogène.

Vous pouvez l’utiliser en masque sur cheveux humides ou secs :

  • sur cheveux humides : recueillez l’huile au creux de votre paume. Répartissez-la entre vos mains puis enduisez les cheveux, mèche par mèche, et massez. Laissez pénétrer au minimum 15 minutes. Lavez ensuite vos cheveux avec un shampooing doux. Idéalement, renouvelez l’opération chaque semaine.
  • sur cheveux secs : la veille, sur cheveux secs, appliquez quelques noisettes de Monoï de Tahiti et massez-les délicatement afin de bien faire pénétrer le macérât. Le matin, lavez vos cheveux avec un shampooing doux. Rincez abondamment.
    Vous pouvez également utiliser le Monoï comme sérum pour pointes sèches, pour dessiner les boucles ou pour dompter les cheveux électriques : déposez quelques gouttes sur vos doigts et malaxez les pointes.

Pour quels types de cheveux ?

  • cheveux abîmés, écaillés
  • cheveux secs, cassants, fourchus
  • cheveux ternes et sans lumière
  • cheveux crépus et afro

Astuce : le Monoï de Tahiti fige à une certaine température. En dessous de 24 °C, il suffit de passer la bouteille sous l’eau chaude pour retrouver une huile liquide et soyeuse.

Recette express

Baume protecteur capillaire

Mélangez 1 cuillère à soupe de beurre de mangue avec 1 cuillère à soupe de Monoï. Appliquez une petite noisette de ce baume sur les longueurs des cheveux.

Shampooing marocain
« une journée au hammam »

Retrouver les rituels du Maroc et profiter des bienfaits purifiants du rhassoul et de l’argan, voilà toutes les promesses de ce shampooing marocain ! Pour purifier, fortifier, protéger les cheveux et embaumer le néroli…

Shampoing marocainType de recette : Shampooing tous cheveux

Coût : Peu coûteux

Facilité de réalisation : Facile

Durée de préparation : 10 minutes

Proposition de flaconnage : Pot de 100 ml

Matériel nécessaire :

  • Un mini-fouet ou une petite cuillère
  • Un bol
  • Une éprouvette graduée
  • Une balance de précision

Ingrédients :

  • 35 g de rhassoul
  • 30 ml d’hydrolat de fleurs d’oranger bio
  • 20 ml de base lavante neutre bio
  • 15 ml d’huile végétale d’olive bio
  • 15 gouttes d’huile essentielle de néroli
  • 20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

Mode opératoire :

  1. Dans un bol, versez la base lavante et l’hydrolat de fleurs d’oranger et mélangez doucement en évitant la formation de mousse.
  2. Ajoutez le rhassoul et mélangez doucement.
  3. Ajoutez l’huile végétale d’olive, l’huile essentielle de néroli et l’extrait de pépins de pamplemousse en mélangeant doucement.
  4. Transvasez dans un pot.

Conservation : Fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales et rangé à l’abri de la chaleur et la lumière, ce shampooing pourra se conserver au moins 1 mois.

Conseil d’utilisation : Ce shampooing s’applique sur cheveux humides. Massez votre cuir chevelu, laissez poser quelques minutes et rincez abondamment.


Shiso, kézako ?

La périlla est une plante aromatique de la même famille que la menthe et le thym. Originaire d’Extrême-Orient, elle est très appréciée au Japon, en Chine et en Corée dans l’art culinaire et en tant que plante médicinale. Les Asiatiques utilisent la feuille de périlla, appelée « shiso » en japonais, pour parfumer le riz, le poisson, les soupes, … En médecine chinoise, on utilise autant son huile végétale extraite des graines que son huile essentielle extraite des parties aériennes pour soigner les problèmes de peau.

Pour ne pas briller… en société

L’huile de Yangu, très populaire en Afrique, est traditionnellement utilisée par la tribu Kikuyu, vivant au pied du Mont Kenya, pour les soins de la peau et des cheveux. Sa composition unique, non grasse, lui procure des propriétés matifiantes et sébo-régulatrices, convenant parfaitement aux peaux mixtes et grasses à problèmes.

Shampooing 100 % écolo

Le bois et l’écorce séchés de Panama étaient déjà utilisés par les Indiens d’Amérique pour le lavage des cheveux et des vêtements. En effet, les saponines que qu’ils contiennent forment un savon naturel qui dissout les graisses et la saleté. Son écorce purifiante pour le cuir chevelu est particulièrement adaptée aux cheveux qui regraissent vite.

Du cumin pour faire dodo

Relaxant et rajeunissant, le cumin aide à lutter contre l’insomnie, réduisant ainsi les signes visibles de manque de sommeil.


Livres à offrir ou à s’offrir

Secrets et rituels de beauté du monde entier Secrets et rituels de beauté du monde entier
de Marie Bénédicte Gauthier, Véronique Aïache

Éditions Flammarion

Secrets de beauté d’Orient Secrets de beauté d’Orient
de Chabha Djouder

Éditions Flammarion

Secrets de beauté des femmes d’Asie Secrets de beauté des femmes d’Asie
de Marie-Bénédicte Gauthier, Véronique Aïache

Éditions Flammarion


Adoptez le Javanese Lulur touch

Le Javanese Lulur est un rituel de beauté indonésien réservé aux jeunes filles la veille de leurs noces pour parfaire leur grain de peau. Ce rituel de purification et de séduction est devenu un soin de beauté à part entière. Ce soin se compose de 3 étapes : un massage à l’huile essentielle de jasmin, un gommage aux grains de riz et une application de crème de yaourt.

Son objectif ? Se déstresser, tonifier son corps et améliorer son grain de peau.

Lulur touch

Ingrédients nécessaires :

  • 6 gouttes d’huile essentielle de jasmin
  • 20 ml d’huile végétale de sésame, coco ou jojoba
  • 1 yaourt entier
  • 100 g de riz rond réduit en poudre
  • 2 cuillères à soupe de curcuma
  • Quelques feuilles de menthe et de basilic

Préparation du rituel :

  1. Pour l’huile : mélangez environ 20 ml d’huile végétale de votre choix (en fonction de votre dosha) avec 6 gouttes d’huile essentielle de jasmin.
  2. Versez cette préparation dans un flacon puis réchauffez-la en versant un flet d’eau chaude sur la bouteille.
  3. Pour le gommage : broyez les grains de riz au moulin à café électrique afin d’obtenir une poudre fine. Ajoutez le curcuma et un peu d’huile, puis mélangez le tout soigneusement.

Déroulé du rituel :

  1. Versez un peu d’huile tiède au creux de vos mains, puis frottez-les l’une contre l’autre pour optimiser la chaleur. Travaillez ensuite sur tout le corps, de bas en haut, avec les paumes des deux mains, en larges mouvements.
  2. Dans votre baignoire ou douche, humidifiez légèrement votre corps.
  3. Munissez-vous du gommage, puis procédez à une douche exfoliante sur l’ensemble du corps, en insistant sur les zones rêches.
  4. Massez ensuite votre peau avec le yaourt.
  5. Rincez-vous puis relaxez-vous dans un bain aromatisé à la menthe et au basilic.

Une fois ce rituel terminé, la peau sera toute douce et divinement parfumée…


Le silicium, on l’a dans la peau !

Le silicium est un élément essentiel à la beauté de la peau dont il assure la fermeté et l’hydratation, tout en ralentissant son vieillissement.

Un manque de silicium freine la synthèse du collagène responsable de la fermeté de la peau, ralentit tous les métabolismes d’où une sensation de fatigue, un manque de tonus, des raideurs, l’accumulation de déchets et
toxines, l’apparition d’œdèmes, la rétention d’eau et l’aspect cellulitique de la peau.

Or, notre alimentation moderne fournit très peu de silicium : une supplémentation via des compléments alimentaires s’avère donc indispensable, à condition de bien le choisir.

Le silicium renforce l’action du fer, du cuivre et du zinc, des minéraux intervenant dans plus de 300 réactions chimiques de l’organisme. Au niveau de la peau, il contribue à la synthèse du collagène et de l’acide hyaluronique. En l’absence de silicium, cette synthèse ne peut donc se faire.

Le silicium, un régénérateur cellulaire de premier ordre

La fermeté de la peau est intimement liée au collagène, qui lui-même dépend du silicium. Sans apport externe en silicium, l’organisme puise dans ses propres réserves, notamment au niveau de la peau, accélérant ainsi son
vieillissement, de l’aorte, des articulations, du cerveau et des reins…

Du silicium pour l’hydratation et l’élasticité de la peau

L’hydratation de la peau est assurée par l’acide hyaluronique et le silicium, qui, par son affinité avec les groupements OH, attire l’eau à lui et la retient.

Une carence en silicium retentit sur la qualité des cartilages et contribue à la baisse de la quantité d’acide hyaluronique avec un phénomène de déshydratation. Les conséquences s’observent aussi sur l’élasticité de la peau car, ici encore, l’élastine dépend du silicium.

Ainsi, le silicium participe à l’aspect velouté de la peau par la combinaison entre hydratation, fermeté et élasticité.

Le silicium ne s’en tient pas là ! Il permet également l’action du sélénium, antioxydant majeur pour la peau. Des études finlandaises ont d’ailleurs démontré que, dans certaines situations, le sélénium n’était efficace qu’en présence de silicium.

Quels sont les besoins du corps et quel silicium consommer ?

Le corps a besoin de 5 à 6 mg de silicium par jour, encore faut-il que ce silicium soit choisi à bon escient.

Le silicium minéral est pro-oxydant car il favorise la formation des radicaux libres. L’acide orthosilicique ne peut être absorbé à doses efficaces car il est néfaste pour les reins.

La meilleure et la plus naturelle source de silicium s’avère être la prêle, une plante présente sur Terre depuis plus de 250 millions d’années !

Le silicium de prêle doit être obtenu par pression à froid. Par voie orale, il doit être consommé seul et non associé à d’autres actifs ou plantes.

Par voie cutanée, l’association de prêle et aloé est fort intéressante. Le silicium présente comme autre particularité de traverser rapidement la peau et d’agir comme vecteur à d’autres substances. Il majore ainsi l’action et la pénétration de l’aloé pour des effets anti-rides, anti-âge, régénérateurs cellulaires et hydratants.


Claire DesvauxTop 5 beauté des meilleures plantes exotiques

La Nature, riche de ressources extraordinaires, nous offre généreusement des joyaux de bienfaits et de beauté. Voici mon top 5 des meilleures plantes et fruits exotiques pour la beauté :

grenadeLa grenade (Punica granatum)

Pour faire exploser votre beauté ! La grenade, mine de polyphénols, est reconnue pour ses propriétés antioxydantes. Elle protège ainsi la peau du vieillissement. Comment l’utiliser ? En se régalant de son fruit riche en grains juteux et acidulés, ou en buvant tout simplement son jus.

L’ urucum (Bixa orellana)

urucumPour ensoleiller sa peau.

Les graines du fruit de cette plante amazonienne sont ultra-concentrées en bixine, un caroténoïde encore plus antioxydant que le bétacarotène, et en sélénium. L’urucum préserve la peau des agressions extérieures, et, sous forme de poudre, peut être détourné en terre de soleil pour illuminer et sublimer la peau, même (et surtout !) par temps gris. Comment l’utiliser ? Sous forme de tablettes à avaler ou de poudre comme condiment dans la cuisine ou comme maquillage naturel.

Le tea tree

Un thé qui n’en est pas un ! Ce Melaleuca alternifolia provient d’Australie. On tire de ses feuilles une huile essentielle redoutable contre les imperfections de la peau grâce à ses propriétés antibactériennes. Comment l’utiliser ? Sous forme d’huile essentielle, pure sur un coton de tige à appliquer directement sur un bouton, ou dans un roll-on à confectionner soi-même avec de l’huile de neem et de l’HE de tea tree.

La rose de Damas

Belle comme une fleur ! Cette reine des fleurs est astringente, tonifiante, rafraîchissante, anti-rougeur et possède un parfum envoûtant, tout en invitant à la séduction… Comment l’utiliser ? Sous forme d’eau forale à vaporiser sur la peau le matin au réveil ou en tonique, après le démaquillage du soir, ou encore à ajouter à un cocktail de fruits ou une eau pétillante.

L’huile de figuier de Barbarie

Figue de BarbarieElle n’a rien de barbare, au contraire ! Originaire du Mexique et du Maroc, ce figuier, également dénommé nopal, comporte de nombreuses graines dont on tire une huile chère et précieuse. Régénérante, antirides, réparatrice, restructurante, et nourrissante elle convient pour le soin du visage, du buste et du contour de l’œil. Comment l’utiliser ? Sous forme d’huile ou de macérât huileux purs ou additionnés d’une autre huile (d’onagre par exemple) et d’huiles essentielles de bois de rose et de ciste.

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.