Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 34

Sophie MacheteauÀ chacun sa détox

« Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés, au petit matin, à la table des anges » Khalil Gibran

Par Sophie Macheteau

Detox-propo1-Fotolia

Le Printemps est, selon la tradition, synonyme de détox : au sortir de l’hiver, période de mise entre parenthèses afin de suivre le rythme des saisons, un drainage s’impose en effet pour relancer toutes les fonctions d’élimination quelque peu ralenties, et retrouver ainsi une belle vitalité pour accueillir, comme il se doit, le renouveau de la Nature. Mais la détox ne se résume pas à une simple stimulation des émonctoires (foie, reins, intestin, peau et poumons). Dans une démarche holistique, et en toute cohérence, elle doit aussi s’opérer aux niveaux mental (en mettant de l’ordre dans ses pensées), relationnel (pour se préserver des personnalités négatives), tout en soignant son allure et sa peau, fidèle reflet de notre intérieur. Un programme détox est donc bien plus qu’un simple phénomène de mode ou qu’une tendance inspirée des personnalités qui font la une des magazines. Pour aborder la détox sous un nouvel angle et ne pas l’envisager comme une contrainte (au contraire, vous avez tout à y gagner !), nous vous proposons plusieurs formules à choisir en fonction de vos goûts, besoins et mode de vie.


La plante du mois l’aubier de tilleul

Description botanique

tilleulLe tilleul est un arbre de 20 à 30 m de haut, à écorce lisse et grise, de la famille des tiliacées, dont il existe 2 espèces en Europe : le tilleul à petites feuilles et le tilleul à grandes feuilles. Il possède des feuilles vertes en forme de coeur, des fleurs jaune à vert et ses fruits sont des drupes duveteuses, qui deviennent lisses en atteignant leur maturité.
L’aubier est l’écorce la plus jeune et la plus tendre du tilleul, qui se situe au plus près du coeur de l’arbre et par laquelle transite la sève ; il est donc chargé en principes actifs.
L’aubier est généralement de couleur blanchâtre et se présente sous forme de copeaux. Sa récolte se fait au printemps, moment de l’année où l’organisme a justement bien besoin d’un drainage après la période hivernale.

Histoire et tradition

Les Grecs et les Slaves considéraient le tilleul comme la demeure de la déesse de l’amour et de la beauté. Dans la mythologie romaine, le tilleul était un symbole d’amour et de fidélité conjugale.
Le liber (tissu végétal situé entre l’écorce et le bois de l’arbre) extrait à partir de l’aubier des tilleuls était utilisé par les Aïnous du Japon, peuple d’origine préhistorique, pour tisser leurs vêtements traditionnels, les attus. Les fibres de l’aubier servaient aussi à la fabrication de cordes, filets et sacs.
Au Moyen Âge, un décret royal ordonna de planter des tilleuls au bord des avenues et dans les parcs, et la récolte de leurs fleurs était réservée aux hôpitaux, qui l’utilisaient comme remède naturel en cas de névrose, troubles digestifs, insomnies… C’est pourquoi, aujourd’hui encore, le tilleul borde très fréquemment les avenues et boulevards dans les villes.
Côté santé, l’aubier de tilleul est connu depuis fort longtemps comme remède traditionnel pour stimuler l’élimination des toxines au niveau rénal, notamment l’acide urique (déchet issu de la digestion des protéines, qui, en excès et mal éliminé, s’accumule dans l’organisme et est à l’origine de la goutte et autres douleurs articulaires).

Utilisation pharmaceutique

L’aubier de tilleul est un puissant draineur des toxines, aidant ainsi l’organisme à reconstituer son énergie vitale et retrouver la santé. Ses organes cibles sont tout spécialement le foie et la vésicule biliaire, les reins et les intestins. Très diurétique, il favorise l’élimination des déchets et de l’eau en rétention par les voies urinaires.
En chassant l’acide urique, il contribue à lutter contre la sciatique, les rhumatismes, l’arthrite, la goutte, mais aussi le lumbago, le mauvais cholestérol, le diabète, les calculs rénaux. Mais il est également bénéfique pour le transit, la circulation sanguine et en cas de cellulite.
Grâce à sa richesse en minéraux et en oligoéléments essentiels, l’aubier de tilleul n’entraîne pas de déminéralisation de l’organisme.

Comment utiliser l’aubier de tilleul ?

Les copeaux séchés d’aubier de tilleul se préparent en décoction : bien qu’ils soient relativement durs car issus de l’écorce de l’arbre, cette méthode d’extraction va en effet permettre de les ramollir afin d’en extraire les principes actifs. Pour réaliser une bonne décoction d’aubier de tilleul, il faut compter 30 g de copeaux et les mettre dans 1 litre d’eau de source à porter à ébullition. La préparation doit être réduite pendant 20 à 30 minutes avant de récupérer le liquide infusé, qui pourra être bu chaud ou froid tout au long de la journée, mais toujours en dehors des repas. Il est vivement conseillé de débuter la journée en buvant une grande tasse de décoction d’aubier. La cure d’aubier de tilleul dure 10 jours à raison d’1 litre de décoction par jour. À renouveler 1 fois si nécessaire après quelques jours d’interruption. Cette cure s’effectue 1 fois par an, au printemps.
Les copeaux constitueront, quant à eux, un très bon engrais à déposer au pied des plantes.

Où trouver l’aubier de tilleul et sous quelle forme ?

Le plus facile est de se procurer de l’aubier de tilleul en magasins de produits bio et diététiques, ou encore en pharmacies, les herboristeries étant de plus en plus rares… Il est proposé sous forme de copeaux séchés pour se préparer soi-même une décoction, ou sous forme d’ampoules buvables prêtes à boire. Dans ce cas, mieux vaut privilégier l’aubier certifié bio et originaire du Roussillon, le plus réputé et le plus actif.


Le silicium : un adjuvant essentiel pour un bon drainage

Les reins et le foie jouent un rôle essentiel dans le drainage de l’organisme. Or, la présence de silicium est nécessaire à toutes les réactions chimiques de l’organisme, qui sont accélérées et optimisées en sa présence. Ainsi, sa carence provoque un ralentissement des réactions du métabolismes.
De plus, le silicium est nécessaire à l’absorption et à la fixation des oligoéléments, fait récemment mis en évidence par le département de médecine nutritionnelle de l’Université du Wisconsin : des animaux correctement nourris mais carencés en silicium présentaient, après 2 mois des troubles du fonctionnement hépatique et une carence de tous les oligoéléments alors que ceux-ci étaient normalement présents dans l’alimentation. Or, ces oligoéléments agissent comme cofacteurs dans les réactions enzymatiques, lesquelles ne fonctionnent plus correctement en cas de carences.
Toutes les réactions chimiques ont besoin d’énergie, laquelle est fournie par les mitochondries qui ont besoin de silicium pour fonctionner correctement. Des études faites au niveau du foie et des reins ont montré que lorsqu’ils sont en action, leurs mitochondries captent plus de silicium. C’est pourquoi, sans être véritablement drainant, le silicium est indispensable au déroulement des réactions chimiques qui interviennent lors du drainage de l’organisme.
Mais toutes les formes de silicium ne conviennent pas. Sa meilleure source absorbable est celle contenue dans l’ortie, le bambou, la prêle. Le silicium de prêle, pour une utilisation au long cours, doit être obtenu par pression à froid et consommé seul. La prêle est reminéralisante, cicatrisante et drainante. Elle augmente les capacités d’élimination du rein et est aussi hépatoprotectrice.

Docteur Baccichetti – 06 50 68 89 90 – www.silicedeprele.fr


Côté Santé

La-detox-cest-cool-FotoliaÀ chaque nature sa détox

Chacun d’entre nous est unique, riche de son individualité. Pourquoi, alors, devrions-nous suivre un modèle tout tracé et imposé de cure détox ? Parce qu’une détox réussie, c’est aussi une détox bien vécue, dans la bonne humeur, voici plusieurs programmes à choisir pour coller au plus près de votre personnalité et de votre rythme de vie.

La détox, c’est cool

L’idée : se faciliter la vie en optant pour des produits basiques et prêts à l’emploi.

Pour qui ? Les réfractaires à toute contrainte.

La liste de courses : des mélanges de céréales déjà cuites (présentés en sachets souples, à réchauffer au bain-marie), des légumes lacto-fermentées en bocaux (par exemple, de la choucroute crue et non cuisinée), des graines germées (à acheter toutes prêtes, en barquettes), des jus de légumes, des compotes de pommes en bocaux…

Les bons plans détox : les cocktails drainants en ampoules ou en flacons à diluer dans une bouteille d’eau et à boire tout au long de la journée. On est assuré d’éliminer !
On cale dans son agenda 1 fois par mois un bon massage drainant chez un professionnel pour lui laisser faire tout le travail !

L’astuce : se mettre au lit avant 21 h 30, après un dîner le plus léger possible, pour profiter d’une bonne nuit de sommeil réparatrice et laisser les organes d’élimination fonctionner au maximum de leurs capacités durant ce temps de repos (le foie travaille la nuit et les reins éliminent mieux en position allongée).

Le b.a.-ba de la détox

B.a-ba-detox-FotoliaL’idée : faire ses premiers pas en douceur dans la détox, sans ressentir trop d’effets indésirables.

Pour qui ? Les néophytes en matière de drainage.

La liste de courses : des légumes (surtout choux, poireaux, carottes, salades, betteraves rouges crues…) et fruits (pommes, citrons, pamplemousses, kiwis…) frais, en privilégiant toujours ceux de saison et, si possible, produits localement ; des cocktails de légumes prêts à boire en bouteille ; du riz blanc ou complet (plus riche en fibres et en minéraux).

La recette de base : une soupe à préparer avec 3 poireaux (en laissant le plus de vert possible), ½ chou vert, 4 carottes, 1 oignon, 2 à 3 feuilles de laurier. Saler le moins possible et ajouter, selon le goût, des graines de cumin, du curcuma, du gingembre (frais de préférence ou en poudre)… À consommer au début du déjeuner et du dîner pour son effet rassasiant et sa richesse en fibres.

Le bon plan détox : 1 à 2 soirs par semaine, faire un dîner léger composé uniquement d’une soupe (sans pommes de terre) ou d’une portion de riz relevée par des herbes aromatiques, ou encore d’une compote de pommes à la cannelle ou à la stévia.

Le bon geste : pour stimuler en douceur le transit, se masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre. Une bonne façon aussi de se réconcilier avec son corps.

Working détox

Working-detox-FotoliaL’idée : aller à l’essentiel par manque de temps, choisir les formules gain de temps à l’efficacité garantie.

Pour qui ? Les femmes et hommes actifs.

Les astuces : profiter du week-end pour préparer des soupes ou des poêlées de légumes (avec des légumes de saison, ou à partir de mélanges surgelés non cuisinés) prêtes à emporter au bureau pour le midi ou à réchauffer le soir. Les compléter par du quinoa (très rapide à cuire), du boulgour, des pois chiches, du sarrasin, du riz pour leur richesse nutritionnelle (vitamines B, calcium, protéines…) et leur effet rassasiant.

La liste de courses : des céréales complètes, des soupes bio en briques ou doypacks (sachets souples), des comprimés de plantes détox (radis noir, artichaut…), des ampoules buvables à diluer dans 1 bouteille d’eau, des amandes bio non salées à grignoter en cas de fringale…

Le bon plan détox : version active : un bon footing avec un ami ou un collègue dans l’heure de midi ou, version cool, un massage drainant en institut, en sortant du bureau.

Détox doudou

L’idée : un retour en enfance, une détox ludique avec des textures liquides ou molles, faciles à absorber

Pour qui ? Les « grands enfants ».

La liste de courses : des légumes pour faire des soupes et des purées, des fruits frais ou des jus en bouteille pour faire des milkshakes et smoothies en les mélangeant à des boissons végétales, des pommes pour faire des compotes ou des compotes prêtes à consommer, des crèmes d’avoine, soja, épeautre, très onctueuses, pour remplacer la crème et le beurre…

Le bon plan détox : enrichir ces préparations de poudre de spiruline, de jus d’herbe d’orge, de gingembre… pour booster l’élimination des toxines.

Le petit coup de pouce : le chrome en complément alimentaire (ampoules buvables ou comprimés) pour limiter les envies de sucre.

La détox nomade

Detox-nomade-FotoliaL’idée : choisir des produits ultra-pratiques à transporter.

Pour qui ? Les nomades, souvent en déplacement pour des raisons professionnelles.

La liste de courses : des fruits secs (sans sucre ajouté) et oléagineux (non salés), des bâtonnets de légumes (à préparer avant de partir et à mettre dans une boîte en plastique, additionnés de quelques gouttes de jus de citron pour éviter leur oxydation) des jus de légumes en briquettes ou bouteilles de 25 cl, des sachets de soupe miso, des pommes…

L’astuce : avoir toujours avec soi une bouteille Thermos pour y mettre de l’eau chaude ou une infusion déjà prête.

Le bon geste : mastiquer ! Facile à pratiquer où que l’on soit, sans aucun matériel, il suffit juste de prendre le temps de mâcher longuement chaque bouchée pour bien l’imprégner de salive et de sucs digestifs, et en extraire les nutriments. En bonus : plus rapidement rassasié, on mange moins !

Rétro détox

L’idée : s’inspirer des recettes de grand-mère qui ont fait leurs preuves ; privilégier les produits locaux et de saison sans aller chercher de nouveaux produits à la mode.

Pour qui ? Les plus traditionnels, les puristes.

La liste de courses : vinaigre de cidre (un super anti- acide), jus de radis noir ; thym, romarin, queues de cerises, reine des prés ou piloselle (en infusions, à compléter par de la menthe ou de la verveine pour le goût, ou en inhalation) ; aubier de tilleul (en décoction), chou (pour la célèbre soupe !) ; poireau (véritable « balai de l’intestin » ; les plus courageux pourront boire son jus de cuisson pour une élimination assurée !).

L’astuce détox : privilégier les aliments naturellement amers (endives, scarole, moutarde, curcuma, amandes amères, noix…), qui stimulent le travail du foie, donc l’élimination des toxines.

Détox nouvelle vague

Detox-NouvelleVague-FotoliaL’idée : recréer l’ambiance d’une thalasso à la maison en profitant des bienfaits de l’eau de mer et des algues pour leur richesse en iode, chlorophylle et acide alginique.

Pour qui ? Ceux qui aiment l’ambiance marine et l’élément « Eau ».

La liste de courses : du chlorure de magnésium, des algues en paillettes (à intégrer dans une soupe miso, une salade composée, une omelette…) ou en tartare, du gros sel de mer, du sel de la Mer Morte, du thé aux algues, de la spiruline et de la chlorella en poudre…

Les bons plans détox : prendre un bain hyperthermique (eau entre 37 et 42 °C en fonction de ce qui est supportable) avec du sel marin et des algues aux vertus à la fois dépuratives, mais aussi reminéralisantes. Mélanger 1 cuillère à soupe de chlorure de magnésium dans un verre d’eau à boire avant de se coucher, pour bien nettoyer l’intestin.

Le bon geste : un lavage du nez quotidien avec un spray d’eau de mer isotonique (à la même concentration que le milieu intérieur).

Vitale détox

L’idée : du frais, du cru pour faire le plein de vitamines, d’énergie vitale et d’enzymes.

Pour qui ? Les végétariens, mais aussi ceux qui veulent diminuer leur consommation de produits d’origine animale.

La liste de courses : des légumes et des fruits frais de saison, du gingembre, du pollen, des jus de légumes, du jus d’herbe d’orge en poudre, des jus et des légumes lacto-fermentés, du miso (en pâte ou en soupe), du kéfir, de la sauce soja…

L’astuce détox : des repas 100 % crus, riches en fibres qui jouent le rôle de balai dans l’intestin, et en enzymes pour une parfaite digestion.

Le bon plan détox : une cuillère à soupe de pâte de miso de riz à dissoudre dans une tasse d’eau chaude mais non bouillante, à agrémenter de lamelles de champignons de Paris frais.

La détox sur la Route des Indes

Detox-routeInde-FotoliaL’idée : s’inspirer des principes de cette médecine traditionnelle indienne et apporter une touche d’exotisme et de couleur à sa détox.

Pour qui ? Les personnes pratiquant le yoga, sensibles à la spiritualité bouddhiste…

La liste de courses : curcuma, cumin, safran, gingembre, cannelle, clous de girofle, ail, yaourts, raisins secs, riz, épinards…

Les astuces détox : une tasse d’eau chaude le matin à jeun pour nettoyer l’organisme de ses toxines ; commencer le repas par le dessert pour se préparer à bien manger et à mieux digérer (le sucre en fin de repas est plus difficile à digérer et entraîne un excès de graisse), et le finir par des mukhavas, mélange de graines d’anis, courge, réglisse, sésame… très digestifs.

Essentielle détox

Essentielle-detox-FotoliaL’idée : profiter des effets dépuratifs de certaines huiles essentielles pour accroître le travail des émonctoires. Compléter leur action par celle des hydrolats, dont la concentration est moins forte, mais qui ne sont pas moins actifs.

Pour qui ? Ceux qui sont déjà adeptes des huiles essentielles.

La liste de courses : des huiles essentielles de citron et romarin à verbénone, carotte, genévrier, thym, céleri, livèche, pamplemousse… mais aussi des hydrolats de ledon du Groënland et genévrier.

L’astuce détox : réaliser une synergie en mélangeant 17 gouttes d’HE de céleri + 17 gouttes d’HE de livèche + 35 gouttes d’HE de genévrier + 70 gouttes de romarin à verbénone + 70 gouttes de citron. Prendre 2 gouttes de ce mélange matin et soir sur une pastille neutre ou un sucre ou dans une cuillère de miel, ou encore d’huile végétale. (HE = Huile Essentielle)

Le bon geste : diluer 2 cuillères à soupe d’hydrolat dans une bouteille d’eau à boire dès le lever et sur la journée.

Pour tous

On oublie

L’alcool
Les sodas
Les viandes rouges, les charcuteries
Le lait et les fromages au lait de vache
Le sucre blanc
Le pain à base de farine de blé, seigle
Le café
Le beurre
Le chocolat

On adopte, on en abuse…

L’eau, plate ou gazeuse
Les jus de légumes
Le blanc de volaille, le poisson, les oeufs,
Les fromages et yaourts aux laits de brebis ou de chèvre
Le sucre de coco, la sève de kitul, la stévia
Les galettes de riz
Le thé vert, le rooïbos, les infusions de plantes
La purée d’amande blanche ou complète
Les fruits secs


Trop chou !

chouDe la famille des crucifères, les choux sont d’excellents aliments détox : riches en soufre (d’où leur odeur forte si caractéristique lors de leur cuisson), ils favorisent l’élimination des toxines au niveau du foie. Petit nouveau dans cette famille, le chou kale (ou curly, c’est-à-dire frisé) est un concentré de chlorophylle, fibres, substances antioxydantes, pour un apport dérisoire en calories. À intégrer dans une salade composée (choisir dans ce cas les feuilles les plus petites, plus tendres), dans une soupe, une tarte. Ou farci de céréales, tofu, fromage de chèvre…


Conseils de santé - Claire Devaux

Et si c’était le foie ?

Grande centrale de dépuration, le foie a la lourde tâche de filtrer 2 400 litres de sang par jour pour en extraire toxines et déchets. Quand il fait sa crise, le foie a sa façon bien à lui de le faire savoir : teint jaune, bouche pâteuse, migraines, digestion lourde et difficile, boutons sur le menton, transit lent, mais aussi, et on ne penserait pas à faire le lien, sciatiques et lombalgies. Voici 2 techniques simples pour l’aider dans son travail d’élimination :

  • presser légèrement avec un pouce la voûte plantaire droite, correspondant en réflexologie à la zone du foie ;
  • poser ses mains sous le diaphragme, côté droit, en poussant doucement sous les côtes. Expirer en pressant, inspirer en relâchant.

idées lecture

Le cahier détox des paresseuses
Le cahier détox des paresseusesde Sioux Berger et Soledad Bravi

Un programme en 4 semaines pour retrouver la pêche et le moral à la fin de l’hiver ! Conseils beauté, recettes maison, infos nutrition, exercices de gym, ou simplement astuces pour le quotidien, Sioux Berger nous a concocté un vrai programme détox pour sortir de l’hiver avec brio ! Une méthode pour repartir à zéro, qui fait autant de bien au corps qu’à l’esprit.

Éditions Marabout – 8 €

Le Guide Hachette de la détox
Le Guide Hachette de la détoxde Marie Borrel

De la simple « mise au vert » à la vraie cure, cet ouvrage est le premier guide complet qui explique la détox sous tous ses aspects. Sont présentés 13 programmes détox sur mesure, pour une action ciblée et adaptée à chacun. Des cures détaillées organe par organe, conseils et recettes. Pour donner un coup de pouce à son organisme et à son moral.

Éditions Hachette Santé – 15,90 €

Bloc-notes Spécial détox
Bloc-notes Spécial détoxde Christopher Vasey

Ce bloc-notes au format hyper pratique permet de découvrir tous les secrets de la « nature » pour mener à bien sa cure de détox et booster son capital santé ! Des trucs et astuces, des conseils, des recettes, des exercices et des auto-bilans pour purifier son corps de toutes les toxines accumulées et fonctionner à « plein régime » ! En bonus, des fiches à détacher pour les avoir toujours sous la main, des espaces réservés pour prendre des notes… comme dans un blocnotes traditionnel.

Éditions Jouvence – 8,50 €

Mes petites recettes magiques détox
Mes petites recettes magiques détoxde Anne Dufour et Catherine Dupin

Un livre pour entrer dans le monde magique de la vitalité retrouvée, avec un foie drainé, la paix digestive, un teint de rose et le pied léger ! Pour faire le ménage et offrir à son organisme une mise au vert, comme un souffle nouveau et purificateur. De l’eau, de l’eau, des fruits, des légumes, des aliments simples, du temps pour soi, tout simplement. Pour ce faire, cet ouvrage propose de se régaler avec 29 aliments experts en détox (carotte, citron, curcuma…) et plus de 100 recettes extra-pures.

Éditions Leduc. S – 5,90 €

L’hydrothérapie chez soi
L’hydrothérapie chez soide Michel Dogna et Anne-Françoise L’Hôte

Le nombre de vaisseaux capillaires en activité diminue au fil des ans, et lorsque les gros vaisseaux se bouchent (artériosclérose), les plus fins d’entre eux le sont déjà. Il y a plus d’un siècle, le médecin russe Alexandre Salmanov a été le pionnier et le maître absolu en la matière, grâce à ses cures de rajeunissement et aux guérisons qu’il obtenait sur des maladies incurables. Son secret : les bains hyperthermiques à la térébenthine, baptisés « capillothérapie ». Par la suite, la découverte des propriétés extraordinaires de l’extrait d’écorce de mélèze de Sibérie a complété l’efficacité de cette relance organique magistrale. Cet ouvrage vous invite à découvrir toutes les techniques d’hydrothérapie, pour soulager rapidement, voire guérir, la plupart de vos problèmes de santé.

Éditions Guy Trédaniel – 8,90 €

L’Ayurvéda au quotidien
L’Ayurvéda au quotidiende Kiran Vyas

5 000 ans d’expérience et de sagesse ont mené l’ayurvéda, science de la vie, au point de perfection que vous fait découvrir Kiran Vyas, spécialiste de la tradition indienne. Il présente cette approche de l’être humain dans sa totalité sous une forme adaptée au monde occidental actuel. Les conseils et pratiques de santé de ce livre éclairent tous les aspects de l’existence, avec l’objectif de se fortifier pour ne plus donner de prise à la maladie et de favoriser l’épanouissement du corps et de l’esprit.

Éditions Recto Verseau – 15 €

Nettoyer et drainer son foie
Nettoyer et drainer son foiede Christian Brun

Comment notre foie, organe roi, fonctionne- t-il ? Quelles sont ses grandes fonctions ? Et qui sont ses « ennemis » ? Peut-on régénérer un foie déficient et malade ? Faut-il le drainer ou le soutenir ? Comment conserver, acquérir ou augmenter son potentiel vital hépatique ? Dans cet ouvrage, l’auteur nous rappelle que le foie est l’organe majeur à respecter, garant de la santé et de la vitalité de tous les plans de notre être, tant physique que psychique. Il nous enseigne aussi à identifier les différentes causes des troubles hépatiques et les différentes pathologies directes ou indirectes qui peuvent l’affecter. En suivant les conseils naturopathiques, en adoptant une hygiène de vie globale et spécifique, vous aurez les moyens de préserver les fonctions vitales de cet organe essentiel qu’est le foie, par des moyens naturels et efficaces.

Éditions Guy Trédaniel – 19 €


fructivia

Pour affiner votre taille … Zoom sur un concentré draineur minceur bio

Pour réduire l’excès de poids et activer la combustion des graisses, n’hésitez pas à utiliser le concentré Fructivia – draineur minceur. Composé d’extraits de plantes (thé vert, guarana, pissenlit, chicorée et sureau) et de jus de raisin, tous issus de l’agriculture biologique, il participe également à l’élimination digestive. En programme d’attaque de 10 jours ou d’entretien de 20 jours, renouvelables, à prendre tout au long de la journée, diluer 1 bouchon doseur (50 ml ou 25 ml) avec 1 litre ou 1,5 litre d’eau. Contenance du flacon de 500 ml. Offre exceptionnelle de 10% de remise sur les packs sur : www.espritsante.com


Une naturopathie rénovée adaptée à un monde moderne

Fotolia_40417508_MLe terme de « Naturopathie » est passé, depuis quelques années, dans le langage courant, et l’on sait maintenant qu’il est en passe de devenir LE terme « générique » désignant les médecines naturelles. On parle de plus en plus de naturopathie comme on parle de plus en plus d’écologie, et ça c’est bien. C’est bien parce que nous sommes tous en train de prendre conscience de cette inévitable évidence que la planète Terre et la planète « Corps » fonctionnent ensemble. On pourrait même ajouter que l’atmosphère qui entoure la Terre est sans aucun doute rattachée, elle aussi à notre « atmosphère mentale ».
Sans tomber dans un symbolisme à tout prix, l’analogie est tentante et, surtout, elle semble cohérente.
Pour mieux s’en convaincre, il n’est qu’à observer les pollutions atmosphériques et celles de la Terre, et le lien qui existe entre elles. De la même façon, à un niveau plus « unitaire », observer les pollutions mentales ou psycho-émotionnelles, et les toxines physiologiques et là aussi voir le lien qui existe entre ces deux dimensions.
Alors, à une époque où l’on essaie de dépolluer Ciel et Terre, il est temps de penser à appliquer, par souci de cohérence justement, cette même philosophie à notre couple « corps-psychisme ».
C’en est tellement évident que l’on se demande comment on a pu commencer à l’envers, c’est-à-dire à dépolluer la Terre avant de se poser les vraies questions : « et si l’on commençait par « dépolluer » l’être humain ? » Car, sans faire de philosophie, on peut être certains que ces attitudes irresponsables que l’humain a tenues depuis des dizaines d’années ont commencé d’abord dans sa tête, la planète n’ayant rien demandé. Il faudrait donc peut-être, pour répondre maintenant aux « plaintes » de la Terre, encore une fois commencer par changer nos esprits. Sinon, on risque d’appliquer tout un tas de règles de protection, voire même d’urgence, sans en avoir compris le véritable sens. Il est fort dommage que nous répondions plus souvent à la peur et moins souvent au sens de la prévention ou de la responsabilité. La prise de conscience que nous sommes intimement liés à la Planète qui nous abrite est fondamentale. Ensuite, s’interroger véritablement et de façon responsable sur notre « écologie » à nous, celle de notre corps et de notre esprit, avant même de proposer des solutions planétaires, cela paraît être une nécessité.
Alors, la naturopathie dans tout cela ? Eh bien, cette approche globale de l’être humain, on le conçoit, est en phase de devenir l’une des réponses globales qui vont nous aider à modifier notre relation à la planète et à son écologie.
La Naturopathie dite « Rénovée » que l’on enseigne au CNR André LAFON depuis plus de 20 ans a toujours eu cette intention : remettre les choses à leur place en privilégiant l’équilibre et la « dépollution » de la sphère psycho-émotionnelle, avant même d’entreprendre un « nettoyage toxinique » du corps, sinon, c’est comme remplacer sans cesse des meubles qui prennent la pluie sans avoir réparé le toit de la maison. La logique que nous enseigne la Nature doit nous inspirer dans notre démarche de santé. Il faut observer cette nature avec humilité et en tirer les enseignements.
Alors, puisque ce numéro de l’écolomag traite du drainage et de la détox, ce n’est donc pas une recette que nous allons vous donner ici, des recettes on en trouve partout, mais plutôt une façon de se positionner, afin de commencer le nettoyage, dans l’ordre, du plafond vers le sol, du mental vers les cellules, et avec cette sensation que tout ce que nous allons entamer pour nous-même dans les prochaines décennies aura des retentissements positifs sur l’ensemble de notre écosystème et permettra de retrouver cet équilibre au sein de notre planète… Car au fond, la vraie solution, ce n’est pas de faire de la détox, mais bien d’arrêter de faire de l’intox, non ? Et ça, en parle-t-on suffisamment… ?

Christophe CannaudChristophe Cannaud
Praticien Naturopathe
Iridologie –
Directeur du
Collège de Naturopathe
CNR André LAFON


Côté Bien-être

Le printemps est la saison du redémarrage, du réveil, de la remontée de la sève et de notre énergie. Associée au principe du bois en médecine traditionnelle chinoise, cette énergie de (re)naissance nous donne envie d’un nouvel élan de bien-être, dans la légèreté et l’allégresse. C’est le moment idéal pour tester de nouvelles choses et éveiller notre curiosité, tout en veillant à canaliser l’énergie retrouvée.

Aroma bien-être

Je rééquilibre mon humeur

Le renouveau du printemps et la vive énergie qui en émane ne sont pas sans générer quelques déséquilibres, et pour cause… Chaque saison a un élément climatique qui le caractérise ; dans le cas du printemps, il s’agit du vent : une énergie très forte, très masculine, presque agressive, qui en déstabilise plus d’un parmi nous et fait monter des émotions, comme l’irritabilité, la colère et la frustration. Pas évident dans ce cas de garder le contrôle de soi et de rester zen.
Pour adoucir les excès émotionnels de la saison, l’aromathérapie est une alliée sur qui nous pouvons compter. De par leur pouvoir énergétique, les huiles essentielles ont la capacité de changer nos humeurs et d’apaiser les tensions. La preuve par 3 :

Bergamote-Fotolia

Par sa fragrance pétillante et gaie, l’huile essentielle de bergamote favorise une circulation énergétique dans l’ensemble du corps, lui redonne du mouvement et y ramène plus de conscience et d’intentions positives. Bien dans sa tête et dans son corps, envie de bouger, envie de rire et de s’amuser : il n’en faut pas davantage pour apprécier le printemps à sa juste valeur.

Romarin-FotoliaL’huile essentielle de romarin à verbénone rétablit à la fois l’équilibre hormonal et nerveux. Au niveau énergétique, sa fragrance chaude et méditerranéenne relance l’énergie du plexus solaire. Elle amène plus de lumière, d’action, d’ambition, d’estime de soi, et va chercher les émotions somatisées. Les colères enfouies pourront ainsi être libérées, et le vide occasionné sera comblé par toute l’énergie du romarin.

Camomille-FotoliaÀ l’inverse, l’huile essentielle de camomille noble ralentit les excès psychiques et émotionnels. Cette fleur est à la fois l’énergie du feu et de la douceur réunies. Véritable fluidifiant émotionnel, elle agit comme une bouffée d’oxygène et d’apaisement au plus grand stress ou à la plus grande colère. La présence de ces 2 huiles essentielles dans une même synergie apporte un rééquilibrage spontané selon les besoins énergétiques et émotionnels de chacun.

Recette aromatique express

Roll-on aromatique « Libère-toi ! »

Dans 10 ml d’huile végétale de votre choix, mélangez 15 gouttes d’huile essentielle de bergamote avec 15 gouttes d’huile essentielle de camomille noble et 15 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone. Transvasez ce mélange aromatique dans votre roll-on (le choisir en verre). Appliquez 3 fois par jour cette synergie sur les poignets et, à chaque fois, amenez les mains sur le visage et procédez à 3 inspirations profondes consécutives.


Découverte bien-être : Je teste l’asinothérapie

Asinotherapie-FotoliaL’asinothérapie (médiation avec un âne) est le résultat observé d’un travail d’accompagnement avec des ânes dirigés par des professionnels, en vue d’apporter un mieux-être pour un mieux vivre.
Ces médiations peuvent être réalisées en individuel ou en groupe d’enfants et/ou d’adultes avec besoins spécifiques (troubles mentaux, autisme, troubles du comportement, difficultés ou troubles d’apprentissage…), ou tout simplement pour découvrir cet animal si attachant et plein d’humilité.

Les organisateurs travaillent généralement en étroite collaboration avec des pédagogues et des éducateurs spécialisés pour accompagner au mieux chaque personne dans son projet de vie.
Plusieurs activités peuvent être proposées, comme le contact libre avec les ânes pour découvrir leur quotidien et leur environnement, le travail de soins et de brossage pour privilégier le sens du toucher, le travail de portage pour une stimulation psychomotrice…

Pour en savoir plus : www.daliane-escalane.com


Éco-sport

Avec la corde à sauter, faites le plein de vitalité !

Corde-a-sauterQue serait le printemps sans un nouveau sport à adopter ? Cette année, nul besoin d’être dépensier, une simple corde à sauter saura vous sculpter.
Cette nouvelle discipline, appelée « Jump Fit », qui met à l’honneur la corde à sauter, est une activité ludique et sportive, inspirée de l’entraînement des champions de boxe. Elle invite les participants à se dépasser, dans la convivialité et la bonne humeur, durant 8 rounds de 3 minutes, comme dans un vrai match de boxe. Ces rounds, consacrés au saut à la corde, sont séparés par une séquence d’une minute de récupération active de chorégraphies fitness, faites de mouvements mimant l’attitude des boxeurs sur le ring. La transition entre les différentes étapes est annoncée par un bip se faisant entendre 10 secondes avant chaque reprise, permettant ainsi aux participants de se conditionner pour l’exercice suivant. C’est une activité complète, à pratiquer à tout âge, qui développe le physique, l’endurance, la résistance et, surtout, le mental.
Si vous n’avez pas de club sportif qui propose cette activité à proximité, passez en mode « système D » : investissez dans une corde à sauter (pour quelques euros seulement !) et pratiquez cette activité seul, en duo ou en famille. Non contente d’être physique, elle est particulièrement « défoulante » et génératrice de bonne humeur. What else ?


Éco-activités

Les activités de printemps 100 % détox et zéro dépense !

1- Pratiquez la marche consciente

Marche-consciente-FotoliaProfitez du printemps pour vous adonner à la marche consciente, bien différente de celle que nous pratiquons tous les jours. Prenez une heure pour aller marcher en forêt et concentrez-vous sur chacun des mouvements de la marche ellemême et sur tout ce qui vous entoure, ne pensez à rien d’autre. Cela vous permettra de vivre pleinement l’instant présent. L’expérimenter, c’est entrer dans une relation consciente avec nous-même et tout ce qui nous environne : tout est alors vécu plus intensément. La réalité s’offre à nous si nous cessons de nommer, d’analyser ce qui est perçu.

2- Criez à pleins poumons

Après la méditation de l’hiver, le printemps est le moment de l’expression. Pour ce faire, prenez une grande inspiration, gardez l’air et, à l’expiration, poussez l’air comme si vous soupiriez, mais très fort. Répétez l’exercice 2 ou 3 fois, puis, au moment où vous expirez et expulsez l’air de manière très tonique, laissez sortir un son, comme un cri qui viendrait du plus profond de vous-même !

Souriez-cest-detox-Fotolia3- Ne croyez pas, essayez !

Au printemps, c’est le moment de passer de la réflexion à l’action. Faites-vous confiance et lancez-vous dans la réalisation de nouveaux projets. Après tout, que risquez-vous ?

4- Apprenez à respirer par le ventre

La respiration par le ventre est idéale dans le cadre d’une détox. Elle permet d’évacuer le stress, de tonifier les abdos et d’aider l’intestin à mieux fonctionner.

5- Souriez et rigolez, c’est détox !

Gardez le sourire en toute circonstance, rigolez à la moindre occasion et profitez de ce moment de renouveau unique.

6- Jardinez bio

Non seulement jardiner est très tendance, mais c’est une activité printanière idéale pour travailler sa posture, renforcer ses abdos et contempler son oeuvre…


Des huiles essentielles « prêtes à croquer »

Une innovation issue de la recherche et du savoir faire de Biofloral

Biofloral innove et propose de vous faire croquer des huiles essentielles pour aider notre organisme à soulager les maux du quotidien avec les perles d’huiles essentielles Bio. La méthode de fabrication est très artisanale pour obtenir la petite bille imprégnée d’huile essentielle, justement dosée, à faire fondre sous la langue.
Formulées par des experts en aromathérapie, ces perles sont faciles et agréables à utiliser. Au dosage précis, six perles sous la langue équivalent à une goutte d’huile essentielle, elles offrent un usage confortable et apportent une prise plus sécuritaire dans l’utilisation quotidienne des huiles essentielles, notamment pour les enfants et les prescriptions thérapeutiques.
Ce nouveau geste simplissime permet de profiter à la demande de toutes les vertus des huiles essentielles pour retrouver souplesse, vitalité et tonus, aider à dormir, renforcer ses défenses naturelles ou mieux respirer selon les formules.
La gamme complète est composée de :

  • 8 MONO H.E. : Arbre à thé, Citron, Eucalyptus radiata, Lavande officinale, Menthe des champs, Orange douce, Thym thujanol, Ravintsara.
  • 16 COMPLEXES H.E. : Minceur et Drainage, Relaxation et Sommeil, Vitalité et Tonus, Défenses Naturelles, Digestion, Allergies, Respiration, Maux de tête, Féminité, Tabac’stop, Confort urinaire, Voyageur, Souplesse Articulaire, Circulation, Concentration Mémoire, Harmonie Sensuelle

Disponible en magasins bio – Documentation gratuite sur simple demande : BIOFLORAL – Le Crouzet – 43260 SAINT PIERRE EYNAC Tél. : 04 71 03 09 49 – www.biofloral.fr


Éco-attitudes

Stop aux pollutions mentales !

La détox n’est pas la simple affaire du corps, le mental a tout autant besoin d’un bon nettoyage…
Voici quelques idées pour vider sa tête de ce qui l’encombre :

  • Arrêter « les petits vélos » qui moulinent négativement, en se disant que l’on se fait du mal pour rien.
  • Prendre confiance en soi : pour cela, lister sur une feuille ses qualités (se faire aider par son entourage si nécessaire), ses succès et réussites, quels qu’ils soient.
  • Cultiver l’estime de soi : s’apprécier à sa juste valeur est le point de départ de relations saines et apaisées avec les autres.
  • Casser le train-train quotidien en bousculant ses habitudes, très liées au passé, à des souvenirs. Elles sont certes rassurantes, mais s’en défaire, c’est aussi de la détox !
  • Tenir un journal pour évacuer les pensées négatives : par le prolongement de la main, les idées négatives viennent se coucher sur le papier pour nous libérer l’esprit.
  • Sortir s’oxygéner et se vider la tête 30 minutes à 1 heure par jour.
  • Reprendre contact avec les éléments naturels, enterrer symboliquement ses regrets, rancoeurs, déceptions, peines, colères… dans la terre et les oublier au plus vite.
  • Se représenter posant des valises trop lourdes à porter et partir en les laissant derrière soi.

Tri sélectif

Respectueux de l’environnement, soyons-le aussi de notre écologie personnelle ! Fuyons les vampires d’énergie qui déversent sur nous leurs ondes négatives, faisons le tri dans nos relations en ne gardant que celles que nous avons plaisir à voir, qui nous font rire, qui donnent sans attendre de recevoir, qui nous acceptent tels que nous sommes… Faisons-nous respecter comme nous méritons de l’être et apprenons à dire non quand les limites sont dépassées ! Sans chercher à blesser, des mises au point peuvent s’avérer fort utiles quand la tension devient trop forte, pour retrouver des relations apaisées et fluides.

Laissez-moi respirer !

Laissez-moi-respirer-FotoliaSeulement 30 % des femmes et 50 % des hommes respirent convenablement, et donc s’oxygènent correctement. Pourtant, bien respirer est non seulement vital, mais aussi essentiel pour apaiser le rythme cardiaque, oxygéner son organisme, éliminer les toxines et favoriser le nettoyage du sang et de la lymphe.
Nous devons (ré)apprendre à respirer, comme le font d’instinct les bébés : on gonfle le ventre en inspirant, on le dégonfle en expirant.
Il est important d’insister sur l’expiration pour expulser intégralement tout l’air en rétention. Pour s’aider, on peut visualiser un mouvement de vague, ou encore celui d’un sac rempli d’air que l’on vide. Le yoga et le Bol d’air Jacquier (méthode oxygénante, validée scientifiquement, qui consiste à respirer un composé de résine de pin favorisant l’assimilation de l’oxygène par toutes les cellules), sont d’excellentes méthodes naturelles pour respirer comme il se doit.
De plus, la course du diaphragme, grand muscle de la respiration, en forme de trampoline, exerce un effet massant très bénéfique sur les organes de la digestion, et contribue à une bonne circulation du sang.
Une motivation supplémentaire pour s’efforcer à bien respirer : l’oxygène contribue à brûler correctement les calories ingérées. Si elles sont sous-oxygénées, il se créé alors des triglycérides qui seront mis en réserve dans le tissu adipeux.

Le Grand Pardon

« Art » ancestral originaire d’Hawaï, Ho’oponopono signifie « corriger ce qui est erroné », « rendre droit », c’est-à-dire revenir à ce qui est juste. Cette technique simple nous aide à prendre conscience que tout ce que nous vivons, ce qui nous perturbe et nous fait souffrir est lié à des mémoires et programmes inconscients dans lesquels nous sommes enfermés.
Pour s’en libérer et les effacer, il suffit de prononcer tout en se concentrant bien les mots : Désolé (d’être le créateur de cet événement), Pardon (je demande pardon), Merci (à la vie de m’avoir signalé cette mémoire erronée que j’avais en moi et que dont je n’avais pas conscience) et Je t’aime (je m’aime moi, j’aime les autres, j’aime la vie et mon environnement).
Ainsi, Ho’oponopono nourrit en nous la conscience que toute l’humanité est en relation par un lien d’amour universel, vers lequel nous devons aller pour retrouver une Paix intérieure.

Pour aller plus loin : Ho’oponopono, le secret des guérisseurs hawaïens du Docteur Luc Bodin – Éditions Jouvence.


Les bienfaits de la sève de bouleau

Pause détox… Un changement de saison est l’occasion de faire une cure pour purifier votre organisme et le revitaliser en profondeur.

Bouleau, kézako ?

bouleauDe la famille des bétulacées, très répandu dans l’hémisphère nord, le bouleau est l’arbre le plus adaptable, et, du point de vue écologique, le plus plastique. Il croît dans l’ensemble de l’Europe du Nord, les pays scandinaves, et en Sibérie jusqu’au massif de l’Altaï. Bourgeons ciliaires, feuilles en losange avec de longs pétioles, chatons femelles et mâles se trouvent sur le même arbre. L’écorce est caractéristique : blanche et lisse avec des traits horizontaux, s’exfoliant en minces bandes circulaires. Les fruits (akènes) comportent une graine entourée d’une aile membraneuse ; ils sont dispersés par le vent. Très exigeant en lumière, c’est un arbre mesurant de 20 à 30 m de haut, vivant environ 1 siècle. Il préfère des terrains siliceux. Rarement un arbre n’a rendu autant de services aux hommes, surtout dans les pays nordiques où sa silhouette fait partie intégrante du décor. On en a fait des arceaux pour les futailles, des corbeilles, des cordes de filets, des assiettes, des chaussures. On a couvert des toitures avec son écorce. De cette même écorce, on extrayait une huile essentielle, base du célèbre parfum appelé « Cuir de Russie », également utilisée pour le tannage des peaux. La peau très fine située sous l’écorce a longtemps tenu lieu de parchemin. De l’écorce du bouleau, on extrait également un sucre que l’on appelle le xylitol.
Tout est bon dans le bouleau… Les bourgeons, l’écorce, les feuilles, la sève se mettent au service de votre santé. La sève est un concentré de vertus thérapeutiques, qu’il ne faut pas confondre avec le jus de bouleau. Le jus est une décoction de feuilles, qui ont une action diurétique. La sève est le liquide nourricier de l’arbre…

Une cure détoxifiante

Une à deux semaines pour éliminer les toxines et purifier votre organisme. La sève de bouleau facilite le drainage des déchets qui stagnent dans vos cellules. Riche en silice, un minéral qui régénère le corps, la sève de bouleau détoxifie le foie. Elle évacue l’acide urique, purifiant ainsi les reins et la vésicule biliaire et diminuant les risques de lithiase (les calculs rénaux ou biliaires).

Reminéraliser votre corps !

La sève de bouleau puise ses minéraux du sol pour ressourcer votre organisme en profondeur. La récolte se fait au printemps, lors de la montée de la sève. Le mode de conservation naturel permet de préserver ses principes actifs. Une cure renforce les défenses immunitaires et donne un coup de fouet à un corps alourdi par les toxines accumulées pendant l’hiver. Sa richesse minérale (calcium, potassium, magnésium…) aide à lutter contre les infections rhumatismales, à assouplir les articulations et à fortifier le système osseux.

Un allié pour la minceur

Son action diurétique permet de limiter la rétention d’eau et d’éliminer en douceur les oedèmes. La sève de bouleau permet également de déloger les capitons pour lutter contre les effets de la cellulite. Associée à une alimentation équilibrée, une cure participe à la perte de poids.

Le bouleau pour la peau

La sève de bouleau permet de soulager l’eczéma et les irritations cutanées. La sève peut être utilisée en application locale sous forme de compresse. Elle accélère la cicatrisation de l’épiderme et calme les brûlures.

La sève pour vos cheveux

La sève de bouleau se retrouve dans certains soins capillaires. Elle vient tonifier votre cuir chevelu et redonner de la vigueur à la racine de vos cheveux. Les shampoings et lotions enrichis à la sève de bouleau apaisent également les démangeaisons du cuir chevelu et possèdent une action antipelliculaire.

Une sève de rêve en direct du récoltant

La Maison Gayral a la chance de puiser la sève de bouleau dans la vallée du Champsaur, située dans les Hautes-Alpes. Un sol particulièrement gorgé de minéraux et dépourvu de pollution. Or, plus le sol est riche en minéraux, plus la sève sera d’une qualité supérieure pour offrir au maximum ses bienfaits. Cette sève de bouleau biologique, naturellement basique, est enrichie à 5 % de jus d’argousier, plus acide, pour rééquilibrer le pH et améliorer ainsi la conservation du produit (la sève de bouleau fermentant au bout de quelques jours). L’argousier et les bouleaux blancs poussent sur le même sol de la vallée et agissent donc en synergie au niveau minéral. L’idéal est de faire 2 cures par an (une au printemps, l’autre à l’automne) pour faciliter le drainage et fortifier l’organisme. Découvrez également la sève de bouleau 100 % en bib de 2 litres.

Conseil d’utilisation : Buvez un verre à jeun le matin pendant 8 à 15 jours. Un flacon de sève de bouleau : 12,75 €. www.argousier-bouleau.com


Côté Beauté

À l’aube du printemps, la peau est rarement à son zénith : sensibilité à fleur de peau, imperfections cutanées, petits boutons et teint terne. C’est le signe extérieur du désordre et de l’encombrement intérieurs car la peau permet, elle aussi, d’évacuer les toxines et graisses accumulées dans notre organisme. Pour vivre au mieux ce changement de saison et effectuer sa « mue » en beauté, il est important d’associer un soin cutané à une cure « détox » complète de l’organisme.

Trio-gagnant-Fotolia

Le trio gagnant

1- Un bain de vapeur avec le sauna facial

Ça consiste en quoi ? À envoyer de la vapeur d’eau sur le visage pour dilater les pores de la peau et faciliter l’évacuation des toxines.
On fait comment ? On verse de l’eau bouillante dans un bol, on ajoute 5 à 10 gouttes d’huile essentielle détox adaptée à sa peau. On laisse ensuite diffuser 5 minutes à l’air libre, puis on penche la tête au-dessus du bol, on ferme les yeux et on recouvre sa tête d’une serviette de toilette pendant 10 minutes.
Le sauna facial se pratique au maximum 1 fois par semaine. Pour plus d’efficacité, le sauna facial peut être suivi par un masque à l’argile.

2- Un retour à la terre avec le masque d’argile

Kézako ? Le pouvoir adsorbant de l’argile permet l’élimination des impuretés de la peau. L’argile la plus absorbante est l’argile verte Montmorillonite, une argile universelle. Cette argile très puissante peut être remplacée par d’autres argiles adaptées à chaque type de peau.
On fait comment ? En général, on la mélange avec de l’eau minérale, une tisane ou un hydrolat et on l’applique en masque sur la peau. Il suffit ensuite de laisser poser l’argile jusqu’à ce qu’elle soit sèche et de rincer à l’eau tiède.
Le sauna facial se pratique au maximum 1 fois par semaine. Pour plus d’efficacité, le sauna facial peut être suivi par un masque à l’argile.

3- Un sérum de vérité, élixir de printemps

Inutile de pratiquer une détoxification en profondeur si c’est pour surcharger la peau en lui appliquant des crèmes trop riches ou mal adaptées. Le sérum est la solution la plus appropriée pour une cure de printemps. Un sérum est un concentré d’actifs, qui s’applique 2 soirs par semaine uniquement. Le reste du temps, appliquez une crème neutre si vous sentez que votre peau a besoin d’être hydratée.

Attention : on ne dégomme pas tout !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le gommage n’est pas forcément très adapté à cette période de l’année. En effet, parfois trop détersif, il peut endommager la barrière protectrice de la peau, particulièrement fragile à cette époque.
Privilégiez plutôt un nettoyage de la peau matin et soir avec un savon doux ou une base lavante neutre.
Réservez le gommage au soin du corps, toujours en privilégiant un exfoliant doux, et au maximum 1 fois par semaine.

À chaque peau son programme DÉTOX

Ce n’est pas parce que l’on souhaite faire tomber « le masque hivernal » que l’on doit forcément utiliser les mêmes actifs. Adaptez NOTRE trio gagnant à VOTRE type de peau…

Rituel de beauté détox

Rituel-peaux-grassespour les peaux grasses

État des lieux

Les peaux mixtes à grasses ont une tendance aux imperfections et à l’excès de sébum. Mieux vaut donc privilégier les huiles essentielles et les hydrolats purifiants et équilibrants. On choisira des huiles végétales pénétrantes et stables face à l’oxydation, afin d’éviter la formation de points noirs et la surproduction de sébum.

Les actifs les mieux adaptés

Les huiles végétales de jojoba, noisette, macadamia. Les huiles essentielles de romarin à verbénone, de citron, lavande vraie, tea tree. Les hydrolats aromatiques de romarin à verbénone, tea tree ou lavande. L’argile jaune surfine.

Le trio gagnant personnalisé

Le sauna facial : versez 5 à 10 gouttes d’une des huiles essentielles ci-dessus dans un bol de vapeur. Laissez diffuser 5 minutes à l’air libre puis penchez la tête au-dessus du bol, fermez les yeux et couvrez-vous d’une serviette de toilette pendant 10 minutes. Une fois par semaine maximum.

Le masque à l’argile : mélangez 1 cuillère à soupe d’argile jaune + 1 cuillère à soupe d’hydrolat de votre choix. À quelle fréquence ? Une fois par semaine.

Le sérum : dans 30 ml de gel d’aloe vera, incorporez environ 1 ml d’huile végétale de votre choix + 20 gouttes d’huile essentielle. Appliquez ce sérum le soir, 2 fois par semaine, directement sur la peau. Appliquez ensuite une crème bio si vous sentez que votre peau a besoin d’être hydratée.

Rituel de beauté détox

Rituel-peaux-seches-Fotoliapour les peaux sèches

État des lieux

La peau sèche a besoin d’huiles nourrissantes pour combler le manque de sébum. Elle a tendance à tirer dans la journée et rougit facilement au froid. Fragile, elle doit être traitée avec la plus grande délicatesse.

Les actifs les mieux adaptés

Les huiles végétales d’avocat, bourrache, onagre ou argan. Les huiles essentielles de carotte, hélichryse italienne ou petit grain. Les hydrolats aromatiques d’hélichryse italienne ou de fleur d’oranger. L’argile blanche ou rose surfine.

Le trio gagnant personnalisé

Le sauna facial : versez 5 à 10 gouttes de l’une des huiles essentielles ci-dessus dans un bol de vapeur. Laissez diffuser 5 minutes à l’air libre, puis penchez la tête au-dessus du bol, fermez les yeux et couvrez-vous d’une serviette de toilette pendant 10 minutes. À quelle fréquence ? Une fois par semaine maximum.

Le masque à l’argile : mélangez 1 cuillère à soupe d’argile blanche ou rose + 1 cuillère à soupe de l’un des 2 hydrolats ci-dessus. À quelle fréquence ? Une fois par semaine.

Le sérum : dans 30 ml d’une huile végétale, incorporez environ 20 gouttes d’huile essentielle. Appliquez ce sérum le soir 2 fois par semaine, directement sur peau humide.

Rituel de beauté détox

Rituel-peaux-matures-Fotoliapour les peaux matures

État des lieux

La peau mature manque de tonus et présente des rides et ridules. Elle doit être nourrie (car souvent très sèche), tonifiée et réparée.

Les actifs les mieux adaptés

Les huiles végétales de bourrache, onagre ou rose musquée. Les huiles essentielles de ciste, rose, ylang-ylang ou encens. Les hydrolats d’encens, rose ou santal. Les argiles blanche ou rouge.

Le trio gagnant personnalisé

Le sauna facial : versez 5 à 10 gouttes de l’une des huiles essentielles ci-dessus dans un bol de vapeur. Laissez diffuser 5 minutes à l’air libre, puis penchez la tête au-dessus du bol, fermez les yeux et couvrez-vous d’une serviette de toilette pendant 10 minutes. Une fois par semaine maximum.

Le masque à l’argile : mélangez 1 cuillère à soupe d’argile blanche ou rose + 1 cuillère à soupe de l’un des 3 hydrolats mentionnés ci-dessus. À quelle fréquence ? Une fois par semaine.

Le sérum : dans 30 ml d’huile végétale, incorporez 20 gouttes d’huile essentielle. Appliquez ce sérum le soir 2 fois par semaine, directement sur la peau. Appliquez ensuite une crème bio si vous sentez que votre peau a besoin d’être hydratée.


Mine de rien, prenez soin de votre teint !

Une fois la peau détoxifiée, il est important de l’aider à retrouver tout son éclat. Une fois de plus, la nature a plus d’un actif naturel dans son sac pour nous rendre belle à croquer.

ConcombreOn fonce sur le concombre

Utilisé depuis toujours en cosmétologie, le concombre est riche en vitamines B9 et C, oligoéléments et en minéraux. En plus d’être très hydratant, ce dernier est reconnu pour son action bénéfique sur les peaux ternes manquant d’éclat et de lumière.

acides-de-fruitsOn fait peau neuve avec les acides de fruits

Certains fruits, comme l’orange, qui contiennent des acides malique, tartrique ou glycolique, ont un effet « peeling » et jouent un rôle important sur le renouvellement cellulaire. Ces acides de fruit, appelés AHA, sont utilisés pour lisser les rides, uniformiser et éclaircir le teint, estomper les taches pigmentaires et les irrégularités de la peau. Indispensables pour sublimer sa peau dès le printemps !

AbricotOn se fait un teint d’abricot

Extraite du noyau de ce fruit, l’huile d’abricot, riche en acide linoléique et vitamine A, est idéale pour avoir un joli teint au naturel. Elle redonne bonne mine et prépare la peau aux premiers rayons de soleil printaniers. Appliquez matin et soir une petite noisette de cette huile avant votre crème de jour ou de nuit.

carotteOn est fan de carotte !

Non contente de rendre les fesses roses, la carotte nous donne également bonne mine et un teint éclatant, grâce à sa richesse en bêta- carotène, un pigment orangé précurseur de la vitamine E. Vous pouvez la consommer, mais aussi appliquer régulièrement quelques gouttes de son macérât sur votre peau, de préférence le matin. À vos bottes, prêt(e), foncez !


Claire Devaux

En pleine face

Loin d’être une fatalité, les problèmes de peau sont, au contraire, de merveilleux indicateurs pour nous renseigner sur l’état de nos organes internes. Le visage peut ainsi se lire comme une carte avec un emplacement précis pour chacun. De cette façon, selon leur localisation, rougeurs, sécheresse, comédons ou boutons nous indiquent lequel de nos organes est déficient. Ainsi, des cernes sont liés à une mauvaise élimination rénale, des boutons entre les sourcils et sur les tempes indiquent un foie en souffrance, les joues sont en relation avec les poumons et le gros intestin, le nez avec le pancréas (attention aux excès de sucre !), la lèvre supérieure et le menton sont en correspondance avec l’intestin et les organes génitaux. Il ne nous reste plus qu’à faire le nécessaire pour améliorer la santé de nos organes et retrouver par là même, une peau nette et saine.


Recette de beauté

Masque illuminateur des fées (recette minute)

Pour faire du printemps une véritable fête pour notre peau, misez sur ce masque aussi vitaminé que joli à regarder !

Masque illuminateurDans mon panier

  • 1 bol a1 cuillère en bois
  • 4 c. à s. d’argile rose
  • 2 c. à s. d’hydrolat de tilleul
  • 2 c. à s. de macérât de carotte
  • 5 gouttes d’huile essentielle de carotte

La recette

  1. Mettez l’argile dans le bol, puis rajoutez successivement l’hydrolat de tilleul, le macérât de carotte, puis l’huile essentielle.
  2. Mélangez soigneusement.

Conservation

cette recette « minute » ne se conserve pas.

Conseil d’utilisation

Appliquez généreusement sur le visage en évitant le contour des yeux. Laissez poser 20 minutes puis rincez à l’eau claire.
Fréquence : 1 fois par semaine pendant 1 mois.

Recette de beauté

Lotion pimpante biphasée carotte, pamplemousse et orange sanguine

Pour une mue en beauté et un teint de princesse, misez sur cette lotion matin et soir avant votre crème de jour.

Lotion PimpanteDans mon panier

  • 1 flacon de 100 ml
  • 1 bol a1 mini-fouet
  • 50 ml d’hydrolat de pamplemousse bio
  • 50 ml de macérât de carotte bio
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’orange sanguine bio
  • 20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

La recette

  1. Mélangez dans le bol l’hydrolat avec les gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse, puis transvasez dans le flacon.
  2. Mélangez le macérât de carotte et les gouttes d’huile essentielle d’orange sanguine.
  3. Transvasez dans le flacon.

Conservation

au moins 1 mois au réfrigérateur.

Conseil d’utilisation

Appliquez cette lotion biphasée sur une peau nettoyée à l’aide d’un linge propre.


Rubrick' à Trucs

Sur le green

Le thé Matcha, poudre de thé vert originaire du Japon, contient une quantité de cathéchines, substances antioxydantes, bien supérieure à tous les autres thés. Pour en bénéficier, vous pouvez la dissoudre dans de l’eau chaude (en fouettant bien), la saupoudrer dans des bouillons, sur les légumes, dans la sauce d’une salade. Pour une jolie couleur verte !

Les ions négatifs, que du positif !

Vous pouvez facilement créer des ions négatifs (paradoxalement très positifs car revitalisants et anti-stress) en positionnant votre pomme de douche sur le mur : les gouttelettes qui s’écrasent ainsi contre la paroi libèrent des ions négatifs.

Soyez tiède

Le tiède est la température idéale pour les intestins. Le froid provoque des spasmes et les bloque, le chaud les agresse et les brûle. Attendez donc pour boire votre thé ou votre soupe car, brûlants, ils sont de plus très mauvais pour l’oesophage.

Mélange des genres

petits-poisDissocier les aliments est très bénéfique au cours d’un programme détox : pour améliorer votre digestion et récupérer de l’énergie, évitez d’associer protéines animales et féculents, qui se digèrent en milieu acide pour les premières et alcalin pour les seconds. Par contre, les légumes verts s’allient avec tout. Il est aussi préférable de consommer les fruits à distance des repas.

Prenez le TGC

tgcThé vert + Gingembre + Citron : pour préparer cette boisson détox par excellence, faites infuser dans 1 litre d’eau bouillante du thé vert, 10 cm de racine de gingembre fraîche, épluchée et coupée en lamelles fines et le jus de 2 citrons. Rajoutez, selon votre goût, de la stévia ou un peu de miel.

Coup de chaleur

Pour préparer une tisane sudorifique, mélangez 50 g de fleurs de tilleul, 60 g de fleurs de sureau et 40 g de bourrache. Comptez 1 à 2 cuillères à soupe de ce mélange par tasse et laissez infuser 10 minutes dans de l’eau bouillante. Buvez 3 tasses par jour de cette infusion ou 1 à 2 tasses avant un exercice physique ou un bain, pour accroître l’élimination des toxines via la peau.

oignonsAux petits oignons

La cure d’oignons est un classique pour activer l’élimination rénale. Pour ce faire, hachez 2 oignons et laissez-les macérer toute la nuit dans un grand verre d’eau. Le matin, filtrez le liquide et buvez-le. À répéter pendant 2 à 3 semaines selon vos besoins. N’oubliez pas de vous brosser les dents après !

Sous haute protection

La carotte, bien connue pour sa richesse en bêta-carotène et en fibres, contient aussi du falcarinol (tout comme le céleri et le persil), qui protège contre le cancer du côlon. Préférez-la crue car cette substance est sensible à la chaleur.


éco Livres

Layering – Secret de beauté des Japonaises
Layering - Secret de beauté des Japonaisesd’Élodie-Joy Jaubert

Qui n’a jamais admiré le teint si frais et soyeux des Asiatiques ? Une peau si parfaite chez des femmes qui semblent 10 ans plus jeunes que leur âge réel fait toujours davantage d’envieuses en Europe. Ce livre nous explique ce qu’est le cérémonial minutieux du layering, plusieurs étapes de soins, qui permet aux Japonaises de démaquiller, nettoyer, protéger et nourrir leur précieuse peau.

Éditions La Plage – 9,95 €

Tisanes & Santé – Mes Breuvages de Grand-Mères
Tisanes & Santé - Mes Breuvages de Grand-Mèresde Henry Puget et Régine Teyssot

Digestion, sommeil, circulation sanguine, douleurs articulaires, cellulite… Ce petit guide pratique recense, par ordre alphabétique, les tracas quotidiens les plus courants et les tisanes les plus répandues et les mieux appropriées pour les soigner ou les soulager. Pour chacune des plantes utilisées, il souligne les vertus thérapeutiques et propose des associations en synergie avec d’autres plantes. Tisanes diurétiques (queue de cerises, alchémille), calmantes (mélisse, tilleul, fleur d’oranger), digestives (anis vert, badiane, camomille, menthe) : aux petits maux, les bons remèdes… par les plantes ! Un ouvrage bien utile pour se soigner malin, en toute sécurité et le plus naturellement du monde.

Éditions de la Martinière – 12,90 €

La sérénité – 108 leçons et exercices
La sérénité - 108 leçons et exercicesde Catherine Barryt

Nous sommes dans des sphères subtiles de la société de consommation qui éloignent de la vérité de l’être, ainsi que de sa réalité, et qui participent à l’accroissement du nombre de dépressions et autre burn out. Le voyage conseillé ici nous propose d’apprendre à nous découvrir, à croire en nous et à nous faire confiance, afin de nous aider à construire notre squelette intérieur ; et à choisir les fondations qui nous enracinerons, ainsi que les aspérités et les rondeurs qui habilleront notre personnalité. Le livre de chevet idéal pour optimiser cette renaissance du printemps.

Éditions du Chêne – 25 €

La fabrique des malades
La fabrique des maladesdu Dr Sauveur Boukris

« Tout bien portant est un malade qui s’ignore », disait le docteur Knock. Dans ce livre, le docteur Boukris évoque la « médecine marketing » et montre comment on manipule médecins et malades en jouant sur les peurs, comment on médicalise nos vies pour pratiquer davantage d’examens biologiques, de radiographies et faire consommer toujours plus de médicaments. Transformer des sujets bien portants en malades potentiels, tel est l’objectif de certains secteurs médicaux, privés ou publics, qui transmettent un message trompeur, lequel engendre de l’anxiété et génère un gâchis financier. Surmédicalisation, surdiagnostic, surtraitement, cet ouvrage nous ouvre les yeux sur des pratiques du monde médico-industriel qui peuvent être nuisibles pour la santé et bouleverse de nombreuses idées reçues. Passionnant comme un roman, et pourtant…

Éditions du Cherche midi – 17 €

Le guide du bien-être au travail
Le guide du bien-être au travaildu Dr Charles-André Pigeot & Romain Pigeot

Le bien-être au travail ne se décrète pas. Il se développe au travers d’actions et de pratiques concrètes à mettre en oeuvre au quotidien et qui reposent sur le renforcement de l’estime de soi. Fruit de la collaboration d’un médecin et d’un manager, ce manuel simple et utile vous permettra peut-être de redevenir l’acteur de votre vie et de trouver par vousmême la meilleure solution aux problèmes que vous rencontrez. Inspirés par les neurosciences, les outils et techniques développés sont adaptés à chaque problème et à chaque pathologie. Ils sont étoffés d’exercices pratiques qui vous aideront, pas à pas, à mieux comprendre votre mode de fonctionnement, à corriger vos pensées négatives ou interprétations erronées, à retrouver votre autonomie et à vous faire respecter.

Éditions Eyrolles – 22 €

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.