Santé, Bien-être & Beauté | L'écolomag

Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 41

L’âge d’or

age-orQu’on se le dise, le mot « senior » n’est désormais plus un mot tabou, bien au contraire ! Après être restés dans l’ombre pendant des années, les seniors sortent de leur retraite et prennent le pouvoir. Ils sont désormais partout : dans la mode, dans les concepts cosmétiques, au cinéma, dans des métiers parmi les plus pointus, et deviennent un modèle référent dans bien des domaines. L’évolution de la science et de la médecine, ainsi que l’amélioration des conditions de l’existence, ont non seulement rallongé notre espérance de vie, mais entraîné une évolution – voire même une révolution – des mentalités au sujet de notre perception des personnes dites « âgées ». Aujourd’hui, les femmes de 60 ans n’ont plus rien à voir avec les mamies bigoudis du siècle dernier. Les hommes suivent également la tendance. Les « nouveaux seniors » sont la cible montante des marketeurs de tous bords. Enfants du baby boom dans les années 50, ils sont aujourd’hui de fringants seniors, venant grossir d’année en année les rangs des papy-boomers. Mais pas question pour la génération des 55 ans et plus de s’entendre appeler papi ou mamie par leurs petits-enfants… Car, à 50 ans, la vie ne fait que commencer !… Pour garder le vent en poupe et déjouer les petits tracas liés à l’âge, Dame Nature a plus d’un tour dans son sac.

Sophie Macheteau

Par Sophie Macheteau

Les 5 potions au naturel des seniors

Pour conserver une parfaite vitalité et une bonne santé, les seniors ont leurs armes secrètes : de petits fruits précieux ou des plantes admirables pour vivre au mieux leurs passions au quotidien.

L’aronia, le nouveau super fruit antioxydant

aroniaOriginaire d’Amérique du Nord et cultivée en Europe de l’Est, l’aronia (Aronia Melanocarpa) est une petite baie noire au goût assez âpre et peu sucré, poussant sur des arbustes pouvant atteindre 3 mètres de haut. Elle est très riche en puissants antioxydants de la famille des polyphénols (anthocyanes, flavonoïdes et OPC), et sa teneur en anthocyanes (pigments naturels bleus à violets) dépasse même largement celle des myrtilles, mûres, cassis ou cerises… On classe ainsi les baies d’aronia dans la famille des super fruits, avec le goji, l’açaï, le noni…

On trouve dans les baies d’aronia ces principes actifs : l’acide caféique, protecteur des cellules en prévenant l’oxydation de la membrane cellulaire ; la delphinidine et la malvidine, des anthocyanes très antioxydants et anti-inflammatoires ; l’épicatéchine, un flavonoïde favorable au système cardiovasculaire.

L’aronia profite ainsi au système cardiovasculaire. Naturellement très résistante, elle ne nécessite aucun traitement chimique.

Comment consommer les baies d’aronia ?

En snack comme des raisins secs, dans un muesli maison, un yaourt ou un fromage blanc, une compote de pommes…

Elles sont aussi délicieuses dans un smoothie composé d’une boisson végétale à l’avoine ou à l’épeautre.

La poudre de perle, le trésor précieux venu d’Orient

perlesLa perle d’eau douce est utilisée depuis des millénaires pour ses qualités cosmétiques et thérapeutiques. Il y a 2 000 ans environ, en Chine, sous la dynastie Qing, cette poudre fut d’abord employée par l’impératrice Ming et ses suivantes en tant que produit cosmétique en application sur le visage. Combinée à un onguent ou en traitement interne, elle était capable de redonner éclat et tonicité au visage, lissant les rides, nettoyant la peau de ses aspérités et de ses toxines, effaçant les taches de vieillesse. Très vite, des effets thérapeutiques surprenants furent découverts : la prise de cette poudre le soir créait des insomnies évidentes, sans fatigue… La poudre de perle s’avérait être un fort tonifiant de l’énergie. En prise journalière, elle fut alors utilisée pour permettre à l’organisme de retrouver une vigueur et une résistance à la fatigue dignes des plus grands dopants naturels.

La poudre de perle contient à la fois des protéines cellulaires, 16 acides aminés, des oligoéléments, du calcium et de l’aragonite marine (un minéral renfermant une forte concentration de nacre).

Comment consommer la poudre de perle ?

Sous forme de gélules, à raison de 1 à 3 par jour, matin ou midi.

Le baobab, la poudre de la vitalité

baobabAvec son port particulièrement majestueux, le baobab est un symbole de l’Afrique tropicale sèche. L’arbre tout entier est une ressource pour les populations locales : son bois spongieux retient l’eau ; son écorce sert à la fabrication de cordes ; ses feuilles, riches en protéines, sont transformées en farine ; sa pulpe, à forte teneur en vitamines, est incorporée dans des boissons et remèdes traditionnels ; et ses graines pressées donnent de l’huile.

La poudre de baobab est obtenue à partir de la pulpe du fruit qui entoure les graines. Son intérêt nutritionnel tient à sa richesse en calcium, vitamine C, vitamines du groupe B (thiamine B1, riboflavine B2 et niacine B3), acides aminés et fibres. Elle contient aussi du potassium (6 fois plus que la banane) et du manganèse. Elle exerce un effet favorable sur l’intestin grâce à sa haute teneur en fibres solubles.

Comment consommer la poudre de baobab ?

Mélangée avec de l’eau, adoucie par exemple avec du sucre de fleur de coco, dont le goût de caramel complète parfaitement la saveur acidulée de la pulpe. Il est aussi possible de l’incorporer à des jus de fruits ou des yaourts.

Le ginkgo, la plante de la longévité

ginkgoArbre sacré des temples chinois, le ginkgo est apparu voici plus de 200 millions d’années. Originaire de Chine, il fut introduit en Europe au 18e siècle pour ses qualités ornementales à partir de quelques individus conservés dans des temples. De très nombreux travaux scientifiques s’intéressent à l’extrait de feuilles de ginkgo pour attester de ses potentialités. La feuille contient des ginkgolides, un bilobalide et des flavonoïdes.

Le ginkgo améliore la microcirculation sanguine et, notamment, cérébrale, en agissant sur les troubles de la mémoire, la diminution des capacités intellectuelles, et en prévenant les troubles de la sénescence. Il est aussi utile en cas de vieillissement physiologique des cheveux.

Comment consommer le ginkgo ?

On prendra cette plante par voie interne en décoction pendant 1 mois, puis en cures discontinues de 20 jours par mois pendant 3 mois, si besoin est.

Pour faire la décoction, faites bouillir 40 g de feuilles séchées, pendant 1 heure, dans une casserole couverte contenant 1 litre d’eau, puis filtrez. Buvez 1 tasse matin, midi et soir, après les repas.

Le curcuma, l’or des seniors

curcumaAussi nommé « safran des Indes », le curcuma appartient à la famille des zingibéracées, comme le gingembre et la cardamome. Extraite du rhizome, sa poudre d’un beau jaune soutenu est traditionnellement utilisée comme colorant et teinture naturels.

Côté santé, le curcuma est employé en médecine ayurvédique, mais aussi dans d’autres médecines traditionnelles du monde pour favoriser une bonne digestion (il stimule la sécrétion de la bile). Ses principes actifs spécifiques, les curcuminoïdes, sont de puissants antioxydants, lui conférant des effets anti-inflammatoires très appréciés, notamment en cas de douleurs articulaires et d’irritations de la peau. Côté cuisine, le curcuma a longtemps été intégré comme conservateur pour préserver la fraîcheur, la saveur et la valeur nutritive des aliments. Il entre dans la composition du cari, mélange d’épices omniprésent dans la cuisine indienne. Cette poudre, à l’odeur très fine et légèrement épicée, possède une saveur chaude mais douce.

Comment consommer le curcuma ?

Le curcuma seul est très mal absorbé par l’organisme car il ne traverse pas la barrière intestinale. Il est donc nécessaire de lui associer du poivre noir (et l’huile d’olive [lire page 16]), celui- ci multipliant par 1 000 son absorption. Idéalement, solubilisez le mélange curcuma/ poivre dans une huile alimentaire (½ cuillère à café de curcuma par jour suffit en prévention. En curatif, utiliser des compléments alimentaires).


Côté Santé

L’automne de la vie

L’espérance de vie n’a jamais été aussi longue. Un rapport de l’OMS a en effet révélé qu’elle avait augmenté de 5 ans ces 30 dernières années en Europe. En 2013, elle était en moyenne, en France, de 84,8 ans pour les femmes et de 78,4 ans pour les hommes.

Cet allongement de la durée de vie s’explique bien sûr par l’amélioration des conditions de vie : meilleure hygiène, progrès des traitements médicaux et chirurgicaux, alimentation plus variée, etc., mais aussi par la diminution de la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires, du fait d’une meilleure prise en charge de l’hypertension, de l’excès de cholestérol et du diabète.

À 60 ans, il reste donc de belles et longues années, à vivre pleinement. On parle ainsi d’une 3e mi-temps de la vie car la retraite n’est pas une fin en soi, loin de là.

Globalement, on note 2 tendances majeures dans l’attitude des seniors vis-à-vis de leur santé :

Ils veillent particulièrement à la qualité de leur alimentation : en préférant, si possible, le bio, en cultivant leurs propres légumes et fruits, en cuisinant davantage que les autres générations. 44 % d’entre eux suivent des régimes alimentaires et autant consomment des compléments alimentaires.

Ils sont adeptes des médecines douces : 44 % d’entre eux leur font confiance. Ainsi, 79 % des 50 ans et plus déclarent se sentir en bonne ou très bonne santé, et 78 % d’entre eux surveillent de très près leur santé.

Source : http://institutfrancaisdesseniors.com/


Une bonne articulation

Notre corps est doué pour le mouvement et les seniors d’aujourd’hui l’ont bien compris. Ils vieillissent bien mieux que leurs parents et conservent encore longtemps une activité physique, laquelle peut aller du jardinage ou du bricolage à la pratique de différents sports, d’autant que la retraite offre un temps de loisirs fort appréciable.

Mais parce que les années sont quand même là et du fait de prédispositions personnelles ou d’antécédents familiaux de problèmes articulaires, voici des solutions naturelles qui participent au bien-être des articulations :

articulations• L’harpagophytum : nommée « griffe du diable » pour la forme crochue de sa graine, cette plante renferme dans ses racines secondaires des principes actifs nommés harpagosides, bien connus pour soulager les douleurs articulaires.

• La reine des prés : cette plante majestueuse aux petites fleurs blanches porte bien son nom. Aussi surnommée « aspirine végétale » pour sa richesse en dérivés salicylés, elle est traditionnellement consommée pour favoriser le bien-être articulaire. La reine des prés, comme l’harpagophytum, est proposée en boutiques bio sous formes de comprimés, gélules, ampoules buvables ou teintures mères.

• La chondroïtine et la glucosamine sont 2 substances naturellement contenues dans les cartilages, mais leur synthèse diminue au fil des ans. Il en résulte une usure des cartilages, à l’origine de frottements très douloureux et handicapants. On trouve en magasins bio des comprimés dans lesquels elles sont généralement associées. Elles sont le plus souvent issues de cartilages de requins et carapaces de crustacés.

• Le curcuma : on extrait du rhizome une poudre d’un jaune orangé très intense, dont la curcumine, anti-inflammatoire. Le curcuma, qui est aussi un puissant antioxydant, est ainsi conseillé en cas d’arthrose, arthrite, mais aussi d’ulcères et de troubles digestifs. En tant qu’épice, il est plaisant à consommer dans toutes sortes de plats, auxquels il apporte en plus une jolie couleur.

• Les oméga 3 : parmi leurs très nombreux bienfaits, ces acides gras essentiels aident à lutter contre les processus inflammatoires. Consommer régulièrement des huiles végétales riches en oméga 3 (lin, périlla, noix), des poissons gras (maquereau, sardine, hareng, saumon…) ou des compléments alimentaires riches en oméga 3 permet de préserver la santé des articulations.


Si merveilleuse silice

La silice est un des minéraux les plus présents dans l’organisme : élément constitutif majeur de tous les tissus de soutien, elle est dotée de remarquables propriétés antioxydantes, régénérantes et reminéralisantes. Elle aide, notamment, à la fixation du calcium et à la souplesse des articulations. Elle contribue aussi à combattre le vieillissement cutané en renforçant et raffermissant les tissus. Elle exerce enfin une action bénéfique sur les cheveux et les ongles. Mais ses réserves diminuent avec le temps ; aussi, il est essentiel d’en avoir un apport extérieur régulier sous la forme d’une silice naturelle, reconnaissable et assimilable par l’organisme.

Les bienfaits de la silice sont multiples :

Fatigue musculaire, tendineuse et articulaire. Elle comble les carences.

Peau, cheveux et ongles. Elle favorise le processus de minéralisation et de souplesse.

Effet anti-âge. Très antioxydante, elle lutte contre le vieillissement de la peau, des tissus, des artères et des articulations.

Effet potentialisateur. Elle sert de transporteur à d’autres molécules, dont elle augmente l’efficacité.

Rééquilibrage ionique. Elle augmente la résistance de la cellule humaine et permet une meilleure gestion des échanges dans le métabolisme cellulaire.

Action harmonisante. Elle aide à retrouver l’axe entre la terre et le ciel, et à s’ouvrir vers la lumière. Elle favorise ainsi le bien-être global, agissant même sur les états dépressifs.

Une gamme de solutions buvables et gels corporels à la silice, 100 % naturels, 100 % certifiés bio et biodisponibles, est proposée par Biofloral. Pour Ortie-Silice, c’est l’ortie (Urtica dioica) issue de cultures biologiques ou biodynamiques qui est employée, une plante très riche en silice organique et naturelle (jusqu’à 4 %). Cette silice vivante est dynamisée à l’eau de source volcanique, en cascade sur des cristaux et sous l’action des diatomées durant une semaine, pour augmenter encore son efficacité et son énergie. Cette silice organique et naturelle, sans molécules synthétiques ni conservateurs de synthèse, est parfaitement reconnaissable et assimilable par l’organisme humain, sans risque de surdosage. Grâce à son origine et sa transformation 100 % naturelles, cette Ortie-Silice garantit la formule la mieux adaptée pour l’organisme humain, avec un dosage idéal, sans effets secondaires, 100 % certifiée bio.

La silice est aussi présente dans 3 gels de la gamme :

Gel flexibilité, souplesse, jeunesse. Pour contribuer à ôter toute sensation de raideur dans le corps et aider à retrouver flexibilité et souplesse au niveau des muscles, tendons et articulations.

Gel amincissant raffermissant. Pour lutter efficacement contre la rétention d’eau, l’effet peau d’orange et la cellulite.

Gel circulation jambes légères. Pour améliorer considérablement la circulation sanguine et effacer toute sensation de jambes lourdes.

Comment les employer ?

Ortie-Silice buvable (flacons de 500 ml et 1 l) : par voie orale, 1 bouchon 2 à 3 fois par jour, de préférence avant les repas, sur 28 jours ou plus. Plusieurs fois par an, en préventif ou curatif. Gels Ortie-Silice disponibles (format de 125 ou 250 ml) : appliquer matin et soir pendant 1 mois sur les zones sensibles, en massages toniques et circulaires.


Rubrik’ à trucs

figue-raisinMi-figue mi-raisin

Pour stimuler en douceur un transit paresseux, coupez 4 figues en quartiers, mettez-les dans une casserole avec 13 raisins secs et 1 bol de lait. Faites chauffer ce mélange pendant 10 à 15 mn. Mangez l’ensemble. Cette préparation gourmande est idéale au petit déjeuner et très efficace !

De beaux rêves

Si vous peinez à trouver le sommeil, vous pouvez stimuler un point d’acupression spécifique : le point réflexe contre l’insomnie, situé derrière le lobe de l’oreille. En cas de cauchemars, c’est le point réflexe situé sur le majeur, juste en dessous de l’ongle, qu’il convient de stimuler.

verreÀ perdre haleine

Pour retrouver une haleine fraîche, diluez une 1/2 cuillerée à café de bicarbonate dans un 1/2 verre d’eau froide ou tiède. Faites un bain de bouche avec cette préparation pendant 2 à 3 minutes.

Dans le cou

Pour raffermir la peau du cou sujette au relâchement dû aux années, prononcez plusieurs séries de O et de Y devant un miroir, de façon forcée. Un excellent exercice de tonification et, en prime, très ludique.

mortierÀ cor et à cri

Voici une recette naturelle pour éliminer cors aux pieds ou yeux de perdrix : prenez 5 feuilles de lierre, les pétales de 5 soucis, puis écrasez-les dans un mortier avec un peu de vinaigre de vin. Prenez un bain de pieds et mettez cette préparation sur le cor. Rajoutez une gaze et laissez agir ainsi toute la nuit.


La mémoire courte

memoiretours, mais il est possible que ses défaillances aient d’autres causes que l’âge. En effet, la prise de certains médicaments (hypnotiques, anxiolytiques…), la dépression, l’apnée du sommeil, la fatigue intellectuelle, le stress et des carences alimentaires peuvent entraver la mémoire.

Or, pour être optimale, cette fonction doit être exercée en faisant travailler ses neurones. Pour ce faire, il convient de garder une activité régulière pour la stimuler :

• En pratiquant des « sports cérébraux », très ludiques et instructifs : mots croisés, mots fléchés, sudoku…

• En apprenant des poèmes, des chansons, des textes de pièces de théâtre…

• En lisant chaque jour magazines, romans, biographies, livres d’histoire…

• En évitant d’abuser de la télévision, exception faite des émissions culturelles, débats de société et jeux basés sur la culture générale. En oxygénant son cerveau à l’occasion d’activités physiques en plein air.

• En surveillant ses réserves en fer car l’anémie peut expliquer les troubles de la mémoire. En effet, le fer est essentiel à la synthèse de l’hémoglobine et contribue à une meilleure oxygénation des cellules.

• En respectant ses besoins en sommeil car la mémoire se régénère durant la nuit. Or, 1 personne sur 5 passerait de mauvaises nuits.

• En se relaxant car le stress (1 personne sur 2 y est confrontée) et le surmenage ont un impact négatif sur la mémoire.

Une alimentation variée et de qualité bio est aussi indispensable pour une bonne mémoire. Ces nutriments sont essentiels au bon fonctionnement du cerveau :

• Les acides gras oméga 3 : ils fluidifient la membrane des neurones.

Dans l’assiette : poissons gras (anchois, sardine, hareng, maquereau, saumon sauvage ou bio), huiles de noix et de colza, pourpier, noix…

• Les antioxydants qui préservent l’organisme du vieillissement cellulaire.

Dans l’assiette : tous les fruits et légumes, surtout les plus colorés, du bon vin rouge (avec modération, soit 1 à 2 verres par jour au maximum), du thé vert…

• Des glucides lents pour éviter toute hypoglycémie.

Dans l’assiette : pâtes et riz complets ou, du moins, cuits al dente, pain aux céréales…

• Des acides aminés indispensables à la synthèse de neuromédiateurs (acétylcholine, sérotonine, dopamine, noradrénaline) impliqués dans les processus de mémorisation.

Dans l’assiette : viande, poisson, oeufs, fromage, légumineuses, oléagineux.

memoire2Côté phyto, le ginkgo biloba est un grand classique pour favoriser la mémoire. Les feuilles de cet arbre, vénéré en Asie pour sa grande résistance, contiennent des substances (quercétine, ginkgolides…) qui améliorent la circulation du sang, notamment au niveau cérébral, et réduisent sa viscosité. Par ailleurs, ces molécules protègent les cellules nerveuses car elles sont dotées de propriétés antioxydantes. Le ginkgo biloba pourrait, de surcroît, réduire les bourdonnements d’oreilles.

Le ginseng, célèbre racine asiatique aux vertus adaptogènes (capables d’augmenter la résistance au stress physique comme psychique), améliore les performances mentales. Il est cependant à éviter en cas d’hypertension artérielle car il agit sur la pression du sang.

Enfin, le rhodiola, en tant que stimulant du système nerveux central, améliore la vigilance, la concentration, l’apprentissage et la mémorisation.


C’est tout vu

Les yeux sont directement et presque constamment exposés aux rayons ultraviolets du soleil. Il en résulte une production de radicaux libres, molécules instables connues pour accélérer tous les phénomènes de vieillissement. Les lésions causées par ces radicaux se font de plus en plus nombreuses au fil des années, et l’on pense qu’elles seraient parmi les principales responsables de la cataracte, une opacification du cristallin (petite lentille située dans l’oeil, juste derrière l’iris).

L’oeil possède un système de défense pour protéger le cristallin. Celui-ci se compose de substances antioxydantes (vitamines C et E, caroténoïdes, sélénium), présentes dans l’humeur aqueuse. Mais ce système devient nettement moins performant en vieillissant. Ainsi, une alimentation riche en aliments apportant de la vitamine E (germe de blé, amandes, noisettes, huiles végétales…) et des caroténoïdes (carottes, mangues, goji, crustacés…) va contribuer à préserver la santé des yeux.

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) est une autre pathologie touchant l’oeil avec les années. Elle résulte d’une altération de la macula, zone responsable de l’acuité visuelle, permettant de voir nettement détails et couleurs. Cette dégénérescence entraîne une perte progressive ou rapide de la vision centrale, mais sans provoquer de douleur. Elle apparaît à partir de 50 ans, d’où son nom « liée à l’âge ».

Il semblerait aussi qu’elle soit plus fréquente chez les fumeurs, les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires (hypertension, excès de cholestérol), les femmes, les personnes aux yeux clairs…

Pour la prévenir, on peut conseiller d’éviter les graisses saturées (on les trouve dans les viandes, les fromages, la charcuterie) et de privilégier les aliments riches en oméga 3 (poissons gras, huiles de lin, périlla, noix…). Et de consommer largement des sources d’antioxydants naturels : fruits, légumes, thé vert, super fruits (goji, aronia, mulberries…).

La myrtille est une baie très plébiscitée pour favoriser une bonne vision. En effet, grâce à sa richesse en anthocyanes, tanins et bioflavonoïdes, elle facilite la régénération du pigment rétinien, améliore l’adaptation de l’oeil à l’obscurité, augmente la résistance des capillaires et diminue leur perméabilité, protège le collagène de l’oxydation. Vous pouvez la prendre sous formes de jus en bouteilles, comprimés, gélules ou d’ampoules buvables. Et, bien sûr, l’inviter dans vos desserts (tartes, crumbles, sorbets) et dans votre muesli du petit déjeuner.

L’astaxanthine est une autre substance naturelle intéressante pour la santé de l’oeil. Ce caroténoïde est un puissant antioxydant. Des tests suggèrent qu’elle serait 500 fois plus efficace que la vitamine E pour combattre les radicaux libres. L’astaxanthine est produite par l’algue Haematococcus pluvialis pour se protéger des effets des radiations ultraviolettes lorsque l’apport en eau de son habitat se tarit.

Cette substance orangée est très bénéfique en cas de fatigue au niveau des yeux : des équipes japonaises ont démontré que sa prise aidait à réduire les douleurs oculaires, l’assèchement des yeux et la vision double, et à favoriser la capacité d’accommodation. Ces effets s’expliquent par le fait que ce caroténoïde assure un meilleur flux sanguin vers les petits vaisseaux de la rétine. L’astaxanthine est proposée sous forme de complément alimentaire. Pour les yeux, on recommande la prise de 4 à 8 mg par jour, soit 1 à 2 capsules.

Plus d’infos sur : wwwpetitetomate.fr/astamine


Pour aller plus loin

Ateliers mémoire
Ateliers mémoired’Emmanuelle Goury-Meyer

Ce livre se décompose en 2 parties : d’abord, la méthodologie, consacrée aux techniques de mise en place d’ateliers mémoire auprès des personnes âgées ; ensuite, les fiches d’activités, qui s’attachent à présenter des séances d’animation permettant de travailler la mémoire dans un contexte au plus proche de la vie quotidienne. Il s’adresse aux thérapeutes, aux animateurs exerçant en institution ou à domicile, aux organismes de formation, et, de façon générale, à toute personne chargée de mettre en oeuvre des animations dans les établissements.

Éditions Phalente – 19,90 €

Des plantes pour votre cerveau
Des plantes pour votre cerveaude Charles Muller et Peggy Sastre

Nos fonctions végétatives, émotives et cognitives sont en état de stress permanent. D’où les chiffres record de consommation de tranquillisants, somnifères et antidépresseurs. Mais la phytothérapie propose des alternatives naturelles, en utilisant les principes actifs des plantes. Nos connaissances sur le cerveau ont fait l’objet d’immenses progrès au cours des 30 dernières années et de nombreuses études scientifiques et médicales ont mis en lumière les bienfaits et l’efficacité de plantes, comme le millepertuis ou le ginkgo biloba, sur notre esprit. Un livre « vérité », pour prendre soin de soi en toute connaissance de cause.

Éditions Médicis – 22 €

222 exercices pour une mémoire infaillible222 exercices pour une mémoire infaillible
de Martin Simon

Ce livre propose 222 petits jeux et énigmes qui sont autant d’exercices de gymnastique pour la mémoire, pour s’entraîner à améliorer ses capacités partout et à tout moment. Et les résultats sont immédiats : avec un peu d’entraînement, on se rappelle sans peine des prénoms, on n’a plus besoin de liste de courses, on se souvient des événements importants de sa vie et on devient plus physionomiste.

Éditions Vigot – 15 €


Secret de jouvence

Les habitants de l’île d’Okinawa, au Japon, sont mondialement connus pour leur grande longévité, due à une hygiène de vie très saine. Intéressé par le phénomène, Shinkichi Tawada, un professeur en agronomie à l’université des Ryukyus de Nishihara à Okinawa, a mis en évidence les vertus du getto, une plante de la famille du gingembre aux grandes feuilles vertes, avec de petites baies rouges et des fleurs blanches. Les effets anti-âge du getto s’expliqueraient par les actifs présents dans son huile essentielle, et notamment par sa richesse en resvératrol, un célèbre antioxydant que l’on trouve également dans le vin. Pour mettre en évidence les effets du getto, le Pr Tawada et son équipe ont mené des études sur des vers démotodes, lesquels vivent en moyenne 1 mois. Ils ont ainsi observé que la durée de vie des vers exposés chaque jour au getto (Alpinia zerumbet en latin) avait augmenté de plus de 20 % par rapport à ceux qui en étaient privés.

Au Japon, le getto est un des ingrédients du muchi, un plat traditionnel très consistant présenté sous forme de pâte de riz entourée d’une feuille de getto. Ce plat est consommé pour lutter contre le rhume et se fortifier.


Les années lumière

Conseils de santé - Claire DevauxPour bien vieillir, il convient de prendre soin de soi tout au long de son existence. La santé est un capital précieux. Et, même si nous avons tous des tempéraments et des constitutions différents, nous disposons des mêmes moyens pour la préserver : une alimentation saine et variée, un temps de sommeil suffisant, une activité physique régulière, une bonne gestion du mental, le contact avec les éléments naturels… Tous ces piliers de la naturopathie sont plus que jamais les règles d’or pour vivre des années… lumière.


Argent colloïdal

Découvrez les bienfaits de ce métal précieux

100 % naturel, l’argent colloïdal est une solution ionique d’argent liquide incolore. Selon la littérature médicale, il possède des propriétés antimicrobiennes reconnues depuis l’Antiquité. Il est entré dans la pharmacopée dans les années 1940 et son action s’apparentait à celle d’un puissant antibiotique naturel. En effet, l’argent colloïdal était déjà connu pour détruire virus, bactéries, mycoses et champignons.

Petit tour de ses bienfaits :

• En préventif, il renforce le système immunitaire et améliore l’échange cellulaire.

• En curatif, il apaise les ORL types angine, rhume, bronchite, ainsi que la grippe, la gastro, les ulcères d’estomac…

• En usage spécifique, il apaise les abcès dentaires, maux de dents, gingivite, conjonctivite, inflammation des yeux, otite, sinusite…

• Côté peau, il agit sur les acnés sévères, l’herpès, l’eczéma, les verrues, mycoses, champignons, ainsi que sur les brûlures et les plaies.

• Bref, voici un oligoélément naturel reconnu pour ses propriétés antimicrobiennes, désinfectantes et antibiotiques, à découvrir, si ce n’est pas déjà fait !

Bon à savoir : préférez l’argent colloïdal conditionné dans du verre plutôt que dans du plastique !


éco Livres

Guide des compléments alimentaires anti-âge
Guide des compléments alimentaires anti-âgede Frédéric Delavier et Michael Gundill

De nombreuses études médicales ont prouvé l’efficacité des compléments alimentaires sur le vieillissement. Mais lesquels peuvent réellement aider à prévenir les effets du temps qui passe ? Comment les utiliser ? Qu’en attendre ? En classant les compléments alimentaires anti-âge par objectif, ce guide très complet propose des informations sur leurs caractéristiques, leur mode d’action, leur utilisation, leurs résultats et leurs effets secondaires.

Éditions Vigot – 13,90 €

Le régime anti-âge
Le régime anti-âged’Elizabeth Peyton-Jones

Grâce aux conseils d’une nutritionniste et naturopathe réputée, constituez-vous un placard anti-âge et choisissez parmi ses recettes pour cuisiner au quotidien. Sélectionnez les meilleurs régulateurs hormonaux (aubergines, haricots rouges, quinoa…) pour réduire votre glycémie, lutter contre le stress et les désagréments liés à l’âge. Le régime anti-âge vous permet de faire un bilan de votre capital jeunesse en évaluant votre état de santé et vos besoins nutritionnels. Vous vous sentirez plus léger, plus jeune et moins stressé.

Éditions Prat – 17 €

Les meilleures plantes anti-âge au quotidien
Les meilleures plantes anti-âge au quotidiendu Dr Franck Gigon et de Patricia Bareau

Cet ouvrage propose de se tourner vers le meilleur allié anti-âge qui soit : la nature. À travers les plantes et l’alimentation, elle met à notre disposition un véritable arsenal, accessible, économique et simple à utiliser, pour garder notre vitalité et protéger notre corps des agressions environnementales ou des dysfonctionnements physiologiques responsables du vieillissement. Concentration et mémoire, libido, audition, vision, peau et cheveux, poids, arthrose, sommeil, ménopause… vous trouverez ici toutes les plantes qui répondent à vos besoins et les indications pour les utiliser sans risque et toujours à bon escient.

Éditions Rustica – 14,50 €

Bien vieillir pour les nuls
Bien vieillir pour les nulsdu Dr Arach Madjlessi

Les Français vivent de plus en plus longtemps et suivent de plus en plus les règles d’hygiène de vie pour rester en bonne santé. Cours de gymnastique, médecine préventive, cures thermales… Ils sont prêts à consacrer beaucoup de temps et d’argent à « bien vieillir ». Basé sur les dernières découvertes scientifiques, ce livre fait le point sur ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire pour rester en bonne santé, pour longtemps. Il fait le tri entre les fausses promesses marketing et les vrais conseils à suivre.

Éditions First – 15,99 €

L’art de vieillir jeune – abc philosophique
L’art de vieillir jeune – abc philosophiquede Paule Lejeune

La vieillesse commence lorsque les regrets l’emportent sur les rêves. Ne rien regretter, ne rien renier, ne rien céder, ne rien désavouer : vieillir jeune se résume à vivre heureux. C’est tout le sujet de ce livre, un précis de vie qui vous entraînera dans cette révolution en marche, vers un monde plus juste, plus généreux, plus vert, plus respectueux de soi, de son corps, de sa tête et tout autant des autres.

Éditions Dauphin – 12,80 €

Je veux être un jeune centenaire !
du Dr Jean-Pierre Willem

Je veux être un jeune centenaire !Depuis une trentaine d’années, le Dr Willem – chirurgien et anthropologue – met au point ses propres protocoles de traitement s’intéressant particulièrement aux pathologies pour lesquelles la médecine allopathique ne donne pas de résultats (cancers, sida, sclérose en plaques, maladies autoimmunes – qui touchent 6 millions de Français –, troubles hormonaux…). C’est la synthèse de son travail qu’il nous présente dans cet ouvrage, une mine d’informations sur les origines des problèmes de santé et, surtout, les remèdes à ces maux… Toutes les grandes pathologies sont abordées, avec la cause des maladies, les caractéristiques, les préventions, les analyses spécifiques pour chacune d’entre elles et la parade thérapeutique qui exploite la panoplie des médecines naturelles :

• Le phénomène dû au vieillissement
• Les pathologies cardiovasculaires
• Les pathologies digestives
• Les pathologies hormonales
• Les pathologies auto-immunes
• Les pathologies neurodégénératives
• La dépression, le diabète, les pathologies de la thyroïde, l’ostéoporose, l’obésité, les infections, le cancer, l’arthrose.

Pour cela, il donne l’ensemble des analyses à effectuer pour apprécier l’état de santé, chaque test pouvant désigner une faille survenue dans l’organisme. Un guide qui vous accompagnera peut-être jusqu’à… 100 ans.

Éditions du Dauphin – 23 €

La nouvelle société des seniors
La nouvelle société des seniorsde Serge Guérin

Les seniors sont l’avenir de la France. Quels modes de vie pour cette nouvelle société ? Comment valoriser l’emploi des seniors ? Quelles influences sur les modes de consommation ? Comment envisager les solidarités et la coopération entre les générations ? L’auteur propose des solutions et des réponses concrètes aux enjeux de la « seniorisation », pour inventer une nouvelle société. Le vieillissement peut se révéler un puissant levier de transformation sociale pour imaginer une société plus attentive à l’autre et plus douce à vivre.

Éditions Michalon – 17 €

L’arthrose et les rhumatismes, combattre le vieillissement prématuré de vos articulations
xxde Nathalie St Clair et Jean-Félix de la Montagne

Dans ce petit guide clair et précis, les auteurs, tous deux naturopathes, proposent des solutions pour nettoyer l’organisme par des cures naturelles et des traitements utilisant l’homéopathie, les plantes, les huiles essentielles, les compléments alimentaires (produits marins, oligoéléments…), les baumes naturels, l’argile… Autant de techniques douces à adopter au quotidien et à associer à une activité physique régulière, pour protéger les cartilages et vivre le mieux possible avec ces maladies.

Éditions Médicis – 4,90 €

Ostéoporose, déminéralisation, acidose… même combat
Ostéoporose, déminéralisation, acidose… même combatde Jean-Marie Delecroix

L’ostéoporose est une perte en sels minéraux, elle-même due au fait que le corps puise dans les os, les tendons, les muscles, la peau, etc. pour réduire l’effet des différents acides provenant des innombrables déchets résiduels encombrant nos cellules. Lorsque la production de déchets excède les capacités d’élimination du corps, les toxines s’accumulent dans les tissus. Une alimentation très acidifiante et le fait que l’on ne nettoie jamais son organisme sont également des facteurs aggravants. L’auteur expose ici les mécanismes de tous ces problèmes de santé et propose des moyens simples, naturels et efficaces de régénération et de détoxication, avec une alimentation spécifique, des conseils de recettes diététiques et de cures, des complémentations de différentes natures et des exercices physiques adaptés.

Éditions Médicis – 17 €


Côté Bien-être

La vie commence à 50 ans !

vie50Dans notre société, obsédée de longue date par la jeunesse et la minceur, la nouvelle génération des 50 ans et au-delà parvient pourtant, de plus en plus, à s’affirmer et à revendiquer haut et fort son âge, après l’avoir longtemps dissimulé. Car tout commence à 50 ans. La perspective de la retraite, loin de marquer une fin, ouvre au contraire l’entrée dans une ère nouvelle. Une alimentation saine, l’activité physique, une bonne prise en charge des troubles de la cinquantaine permettent – aux hommes comme aux femmes – de conserver et d’afficher une allure jeune et tonique et, au final, de ne pas faire leur âge !… Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : 60 % des 50 ans et plus déclarent faire des efforts pour rester en forme. 53 % d’entre eux sont adeptes de la phytothérapie, et 60 % des curistes sont des seniors.

En bonne posture

Le vieillissement est inéluctablement associé à la diminution de la masse musculaire. Rappelons que la force atteint son point culminant entre 20 et 30 ans, reste stable pendant les 10 années suivantes et diminue ensuite de 12 % à 15 % tous les 10 ans. Le vieillissement musculaire, appelé « sarcopénie », se traduit par une diminution du nombre de fibres musculaires.

Avec l’âge, il est donc important de lutter contre le vieillissement et la fonte musculaires, d’améliorer le contrôle postural, l’équilibre, la coordination motrice et la souplesse musculaire, ainsi que de travailler le renforcement des membres inférieurs et des muscles fixateurs du bassin.

Deux méthodes au naturel s’avèrent particulièrement efficaces :

• Evolis®, une méthode d’étirement progressif et de musculation excentrique, destinée à libérer le mouvement. En effet, nos muscles peuvent freiner un mouvement ou s’opposer à un étirement. C’est le travail excentrique, celui que nous accomplissons tous les jours en descendant les escaliers (pour peu qu’on le fasse). Avec cette méthode, initiée par Jean Frelat (1929-2009) – entraîneur sportif de grands champions de cyclisme –, nous résistons à la pesanteur et freinons un mouvement avec une force proportionnelle à notre poids, sans fatigue cardiaque (mobilisation de 90 % des fibres musculaires). Résultat ? • Un rééquilibrage postural • Une tonification musculaire • Une relaxation par les étirements • Une coordination motrice favorisant l’activité globale musculo-articulaire

Pour en savoir plus : http://www.holiste.com

• L’Ismakogie® est une discipline encore méconnue en France, née en Autriche dans les années 1950 avec le professeur viennois Anne Seidel (1900-1997). Cette discipline officielle est reconnue par l’état en Autriche et aux Pays-Bas.

C’est une méthode très complète de la gestion de la posture, pour avoir un corps plein de vitalité et un visage ferme et jeune, une forme d’entraînement avec des mouvements infiniment petits, mais d’une efficacité remarquable. Elle peut être exécutée n’importe quand et n’importe où sans que qui que ce soit s’en rende compte : au travail, devant l’écran, chez nous, en attendant le métro, dans la voiture. Ces mouvements aident non seulement à prévenir ou soulager les problèmes de l’appareil locomoteur, mais aussi à redécouvrir la posture et les mouvements naturels souples et précis, pour une tonicité complète.

Pour aller plus loin sur cette méthode

Restez jeune avec l’Ismakogie®Restez jeune avec l’Ismakogie®
de Mariyet de Baar

Ce livre très complet et illustré, rédigé par un professeur d’Ismakogie ®, nous explique dans les moindres détails les fondements et la méthodologie pour pratiquer au quotidien des séries de mouvement.

Éditions du Dauphin – 16 €


Du sport pour se faire du bien

sportFaire du sport le plus longtemps possible, de préférence de façon encadrée, est nécessaire et participe à l’épanouissement physique et moral. Les activités d’endurance, comme la marche et le vélo, sont recommandées pour leur bénéfice cardiovasculaire et contribuent à compenser la perte musculaire. Mais, pour vieillir dans de bonnes conditions, il faut avoir une activité physique qui fasse vraiment plaisir et qui soit adaptée. Sachez que, même si vous n’êtes pas un(e) sportif(ve) accompli(e), il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

Il ne s’agit pas de battre des records, mais de trouver les activités qui vous correspondent et qui vous permettent de rester en forme. Attention à ne pas vous surestimer, cela pourrait vous être préjudiciable.

Pour être efficaces, les exercices pratiqués doivent renforcer votre endurance, vous assouplir et développer votre force musculaire. Ceci à un rythme de 30 à 60 min tous les jours, au moins 10 min d’affilée.

Parmi les sports préférés des seniors, on trouve le cyclisme, qui arrive en tête avec plus de 34 % d’adeptes. Le vélo a l’avantage de faire travailler tous les groupes musculaires du corps et d’entretenir la souplesse articulaire. Toutefois, pour une pratique de plusieurs heures hebdomadaires, il nécessite une bonne condition physique. Les débutants peuvent néanmoins parfaitement choisir ce sport s’ils commencent modérément.

La natation et les sports aquatiques pratiqués en piscine sont particulièrement prisés par les femmes de plus de 55 ans. Aujourd’hui, il existe de plus en plus de disciplines aquatiques aidant à conserver souplesse et tonicité, comme l’aquabiking, l’aqua palming, l’aqua gym ou encore l’aqua zumba. Kézako ? C’est un mélange de danse, de fitness et d’aérobic, le tout dans l’eau, sur fond de mérengué et de salsa. Caliente, facile, dynamique et festif ! Entretenir son corps tout en s’amusant, telle est la devise de ce cours de plus en plus populaire.

Les sports pédestres aussi ont la cote auprès des seniors ; marche nordique ou de randonnée, ski de fond et raquettes en hiver sont des sports appréciés aussi bien par les hommes que par les femmes. Souvent organisées par des clubs ou des associations, ces rencontres pédestres se déroulent 1 à 2 fois par semaine selon les saisons et les conditions météo. Le sport pédestre attire par la simplicité de sa pratique, la convivialité des sorties et la proximité des associations de marcheurs, présentes dans presque toutes les villes françaises.


ZOOM sur 2 sports dans le vent qui séduisent les seniors…

Le Wutao

Le Wutao est une création contemporaine basée sur la prise de conscience du mouvement ondulatoire de la colonne vertébrale. Véritable méthode de libération du corps, le Wutao permet de retrouver souplesse et fluidité, tout en apportant force et tonicité musculaires. La mise en mouvement de la colonne vertébrale, accompagnée de la respiration profonde, fait naturellement naître des mouvements amples et spiralés, vecteurs de nouvelles sensations : habité, dansant et respirant, le corps se délie et retrouve le plaisir de bouger dans sa globalité. Le Wutao est une pratique en phase avec nos besoins actuels, où il est nécessaire de retourner à l’essentiel, au naturel.

SES BIENFAITS :

  • Renouer avec l’intelligence du corps et mieux l’habiter
  • Travailler la globalité du corps pour une parfaite tonicité
  • Goûter au sentiment du geste
  • Défroisser son corps et apprendre à mieux respirer
  • Davantage de souplesse, de vitalité et de confiance en soi

Le Taï Chi Chuan

Tai-Chi-ChuanPour travailler en douceur équilibre, concentration, maîtrise corporelle et respiration. Art martial chinois, le Taï Chi Chuan utilise des mouvements tels que parades, esquives, frappes, saisies, qui ont été créés par des moines guerriers taoïstes. Il se pratique à mains nues mais est associé à des arts utilisant des accessoires (éventail, épée…).

SES BIENFAITS :

  • Sensation de bien-être
  • Tonification musculaire
  • Meilleurs équilibre et contrôle de soi
  • Plus de sérénité

Le Taï Chi Chuan est une forme de Qi Gong. Il implique un travail sur l’énergie interne et non sur la force musculaire externe. L’ensemble du corps est sollicité, pour une parfaite alchimie interne.


Communiqué

Le Camu-camu de KALLAWAYA DIRECT
Un concentré exceptionnel de polyphénols et de vitamine C

Depuis plusieurs années, la spécificité originale de Kallawaya Direct est d’aller chercher au coeur de leurs biotopes naturels les produits les plus remarquables. C’est le Prix Nobel Linus Pauling qui, le premier, dans un livre de référence – Vitamin C, the Common Cold and the Flu –, souligna les potentialités thérapeutiques de la vitamine C ; il voyait en elle un remède miracle contre un grand nombre de graves maladies.

Mais il ignorait tout du fruit d’un arbuste poussant dans les bassins limoneux de l’Ucayali, aux sources du grand fleuve Amazone, le camu-camu.

camu-camuLe camu-camu est effectivement le champion toutes catégories de la teneur en vitamine C et en polyphénols. Il dépasse de très loin les stars du genre : l’acaï, l’acérola, le cynorrhodon, et bien d’autres… Les teneurs moyennes relevées en vitamine C vont régulièrement au-delà des 400 mg aux 100 g de pulpe de fruit frais ; certains écotypes sélectionnés ont été relevés à plus de 6 000 mg pour 100 g ! Le camu-camu rapporté par Kallawaya Direct provient d’une « chacra » (parcelle de terrain) qui borde un parc botanique situé au coeur du bassin inondable du fleuve Ucayali, et qui détient une concentration inhabituelle de génotypes d’élite produisant des fruits à teneur exceptionnelle en vitamine C. Le camu-Camu de Kallawaya Direct présente des caractéristiques étonnantes en concentration de polyphénols, caroténoïdes, potassium, fer, calcium, phosphore, et plusieurs acides aminés indispensables, comme la serine, la valine, la leucine ; ce qui fait de ce fruit remarquable un excellent aliment pour se protéger de nombreuses affections, comme les maladies cardiovasculaires ou certains cancers. Ce mélange de polyphénols et de vitamine C confère au camu-camu de Kallawaya Direct une biodisponibilité exceptionnelle. Les polyphénols du camu-camu de Kallawaya Direct, ses antocyanes, ses flavones et les acides phénoliques contribuent à réduire considérablement le stress oxydatif et à combattre avec grande efficacité les méfaits du cholestérol. De nombreux tests scientifiques démontrent que le pouvoir antioxydant de certains polyphénols, comme la quercétine, est bien plus élevé que celui de l’acide ascorbique chimique et prouvent que l’apport en vitamine C naturelle est nettement préférable aux apports de synthèse. Cette source naturelle de polyphénols améliore considérablement la biodisponibilité en diminuant de façon notable la durée de l’absorption. L’ingestion de 2 gélules de camu-camu de Kallawaya Direct 2 fois par jour, soit un peu plus que la totalité des AJR (apports journaliers recommandés), est optimale pour une biodisponibilité maximale car le plateau (état d’équilibre) au niveau de la concentration plasmatique sera atteint très rapidement (1 à 2 h). La qualité du camu-camu de Kallawaya Direct permet de se dispenser d’une course effrénée à la quantité de vitamine C car ce produit naturel et remarquable s’approche de l’idéal thérapeutique de tout bon naturopathe : la supplémentation en vitamine C doit reposer sur la recherche de la bonne dose pour obtenir le bon effet…

Source : Michel Bagnaud


Amoureusement vôtre

amoureusementSi rester en forme est une préoccupation majeure chez les seniors, c’est aussi pour pouvoir profiter pleinement de belles années à vivre en s’initiant à de nouvelles activités, en voyageant, et, pourquoi pas, en débutant une nouvelle relation.

Nombre de ruptures et divorces surviennent en effet vers la cinquantaine, une fois les enfants devenus adultes et, souvent, partis. Mais, après le choc, les quinquas s’avèrent souvent être décomplexés sur le plan intime.

À 50 ans, on a appris à se connaître : on sait se mettre en valeur, on a enfin réussi à faire abstraction de ses – souvent prétendus – défauts. On s’assume et on n’a plus rien à se prouver, ni à prouver aux autres !

Affranchies et épanouies, les femmes n’oublient pas de penser à elles… et à leur plaisir. Libérées de la contraception et du désir d’enfant, stabilisées sur le plan professionnel, certaines vont même vivre la cinquantaine comme une seconde adolescence, en redécouvrant le charme de la séduction après des années de vie maritale. En témoigne l’éclosion de nombreux sites de rencontre exclusivement dédiés aux 50 ans et plus. Certains mettent en avant des rencontres amicales, autour de centres d’intérêt communs, mais rien n’empêche d’aller plus loin si affinités…

Finalement jeunes dans leur corps, les quinquas le sont aussi dans leur tête et peuvent quelquefois même surprendre leurs enfants et leur entourage en leur prouvant – et en se prouvant – qu’ils sont encore capables de séduire. Ils affirment ainsi leur autonomie et décident pleinement de leur vie.

Pour les accompagner sur cette voie, voici quelques alliés naturels pour rallumer la flamme :

En tant qu’adaptogène (c’est-à-dire augmentant la résistance aux différents stress), l’éleuthérocoque – ou ginseng de Sibérie – aide à lutter contre la fatigue et stimule la sécrétion des glandes sexuelles.

• Son cousin asiatique, le ginseng, est bien connu pour ses vertus tonifiantes et aphrodisiaques : il stimule la sécrétion des hormones sexuelles et améliore la microcirculation.

Le muira puama est utilisé depuis longtemps par les indiens d’Amazonie en cas d’impuissance et comme aphrodisiaque pour son action vasodilatatrice. Ses principes actifs (alcaloïdes et muirapuamine) agissent sur l’appareil génital et le système nerveux central, avec pour conséquence une amélioration de la libido et de l’érection.


Des fleurs alliées des seniors

Les Fleurs de Bach, grand soutien dans la gestion de nos émotions, sont là pour nous accompagner dans cette mutation inéluctable, ce chemin de vie qui nous mène à cette 2e jeunesse :

Crab apple peut nous aider à nous accepter vieillissant et moins performant, à mieux assumer notre image moins jeune, avec tout ce que cela comporte dans notre attitude de séduction et d’amour propre, d’acceptation de soi et de tolérance.

Red chestnut, la fleur de la maman poule qui a toujours peur pour les siens, une peur communicative à l’extrême car elle imagine le pire pour les gens qu’elle aime ! Celle-ci aidera hommes ou femmes qui sont dans cet état de peur – parents ou grands-parents en particulier – à se faire du souci, oui, mais sans exagération, sans que cela les envahisse de l’intérieur, telle une lame destructrice.

Walnut, qui apporte constance et protection dans le changement. Les seniors qui quittent une situation professionnelle pour la retraite, quel changement ! Que faire de soi ? Comment retrouver un intérêt sociétal, de la reconnaissance dans sa nouvelle vie ? Walnut est la fleur de l’entre-deux, qui conforte les nouveaux projets et les ancre durablement…

Clematis, fleur de la concentration et de la réalité, qui accompagne positivement les personnes atteintes d’absences, de trous de mémoire, voire de déphasage…

Honeysuckle, une des fleurs de la famille des émotions, celle du manque d’intérêt pour le présent ! La fleur des regrets, de la nostalgie du passé, de ceux qui ne peuvent être heureux ici, là et maintenant, puisqu’ils vivent en regardant sans cesse derrière… avec, en plus, de l’amertume et tout ce que cela entraîne d’insatisfaction, d’incapacité à vivre le quotidien et à s’en réjouir… En positif, cet élixir aidera à progresser sans regret et à pouvoir parler du passé sans que cela fasse mal à nos états d’âme !

Bien sûr, il a été prouvé que les Fleurs de Bach peuvent accompagner la morosité et les défaillances de la vieillesse de manière efficace, en douceur et de manière naturelle, car la thérapie du Dr Bach est sans risque aucun d’accoutumance, d’effet secondaire ni d’incompatibilité avec d’autres traitements allopathiques…

La prise de Fleurs de Bach ne se substitue pas à un traitement, mais le renforce et le soutient car elle met toute personne concernée dans une position constructive et curative… et redonne la joie de vivre, nécessaire à notre bien-être, et ce à tout âge.

Isabelle Bourdeau – Cabinet L’Apogée de Soi – Conseillère agréée – 06.814.614.86 – www.lapogeedesoi.frcontact@lapogeedesoi.fr


Claire DevauxBien dans sa peau,
bien dans son âge

Au-delà de la réalité physiologique, l’âge est un état d’esprit. On peut ainsi être jeune dans sa tête ou, au contraire, faire plus que son âge. Pourquoi s’arrêter à cette notion d’années qui, finalement, importe si peu et, au contraire, nous entrave ? Notre vie est ce que nous en faisons. Il nous appartient de choisir sa tonalité et ses couleurs. Tous les âges de la vie sont un don. À nous de les vivre pleinement en cherchant à nous améliorer en continu et en ne gardant que le meilleur. À la clé : ni regret, ni remord, mais de petits et grands bonheurs.


éco Livres

Les vertus de la respiration
d’Edouard Stacke

Les vertus de la respirationLa respiration nous accompagne jour et nuit tout au long de notre vie, sans que nous lui accordions l’importance qu’elle mérite. Activité physique méconnue car autorégulée, elle nous alimente en permanence sur un mode spontané et inconscient. Et, pourtant, le plein usage du potentiel de la respiration consciente est la garantie d’un meilleur équilibre physique, énergétique, affectif et psychique. Grâce à cet ouvrage, vous allez comprendre les mécanismes psychophysiologiques de la respiration, ainsi que leurs effets sur la santé, l’humeur, la vigilance, le comportement… Et vous pourrez pratiquer de nombreux exercices pour percevoir de nouvelles sensations, accroître vos capacités et acquérir un meilleur usage de cette fonction vitale majeure.

Éditions Guy Trédaniel – 16 €

Le petit Larousse des huiles essentielles
Les vertus de la respirationde Thierry Folliard

Une véritable bible de l’aromathérapie, tout à la fois encyclopédie et guide pratique avec les 58 huiles essentielles incontournables et les 82 autres huiles essentielles connues pour leur efficacité, décrites par ordre alphabétique. Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet, ils trouveront également un dictionnaire des symptômes et maladies, avec, pour chaque affection, la ou les huiles essentielles conseillées, les bonnes associations et des recettes pour réaliser les mélanges sans danger.

Éditions Larousse – 23,70 €

Les 7 clés pour rajeunir à tout âge
Les 7 clés pour rajeunir à tout âgede Laurence Laurendon

Tous les secrets pour rajeunir à tout âge en découvrant pas à pas tous les secrets pour y parvenir : – Comment prendre soin de soi en privilégiant certains aliments anti-âge, – Comment se revitaliser au quotidien, – Comment retrouver peu à peu souplesse et tonicité grâce à des techniques douces et efficaces, – Comment bénéficier des vertus puissantes des massages, de la relaxation, de la méditation ou des huiles essentielles…

Éditions Ouest France – 10 €

Gymnastique et bien-être pour les seniors
Gymnastique et bien-être pour les seniorsd’Annick Louvard

Les études montrent que la pratique d’exercices physiques ralentit le vieillissement et prévient certaines maladies. Dans cet ouvrage, Annick Louvard propose un ensemble d’exercices simples, concrets et facilement accessibles, pour le bien-être général des seniors. Classés par thèmes, ces exercices permettent de préserver ou d’améliorer l’ensemble des aspects de l’entretien physique afin de se maintenir en forme.

Éditions Amphora – 18,95 €

La bonne pratique des 5 tibétains
La bonne pratique des 5 tibétainsde Jean-Louis Abrassart

Développés par les moines tibétains il y a 2 000 ans, mais révélés seulement en Occident dans les années 1930, les 5 rites tibétains consistent en une série de 5 exercices à enchaîner les uns après les autres selon un rituel précis. La pratique de ces exercices physiques ouvre les centres d’énergie – les chakras –, afin de renforcer la vitalité du corps et de l’esprit, gage de longévité. Dans cet ouvrage complet et détaillé, vous apprendrez les enchaînements des 5 tibétains, étape par étape, grâce aux nombreuses photos qui vous guident dans la pratique. Le DVD vous aidera à fluidifier les mouvements, pour bénéficier de leurs innombrables bienfaits.

Éditions Guy Trédaniel – 26 €

Le plus bel âge
Les vertus de la respirationde Laurence Benaïm

Ce livre propose des rencontres avec des octogénaires affranchis : Pierre Cardin, Hubert de Givenchy, Sonia Rykiel, Pierre Bergé, Juliette Gréco, Irina Ionesco, Michael Lonsdale, Claude Bessy, Ginevra Pucci, Edmonde Charles- Roux, Bettina Graziani, Christian Millau, Henri Dutilleux… : ces super seniors défient leur époque. Éternels aventuriers, ils échappent à la course contre la montre et continuent de vivre au présent. Pour percer leur mystère, Laurence Benaïm a recueilli leurs souvenirs et leur fougue. Un récit intime et émouvant, dans lequel ils font taire la mort en racontant la vie.

Éditions Grasset – 17 €


Côté Beauté

Le Bel Âge

bel-ageNous allons de plus en plus vers un management de notre capital beauté, une beauté affranchie de tout diktat. La lutte acharnée contre les signes du vieillissement est de moins en moins de mise, laissant les stratégies trop extrémistes bien incomprises. On dénonce par exemple les « frozen faces », ces femmes au visage rendu inexpressif par les injections et interventions esthétiques à répétition. À l’heure où 90 % des gens estiment que bien vieillir, c’est accepter sereinement son âge, l’idée d’afficher les « bons signes de l’âge » fait son chemin. La notion de beauté ne saurait aujourd’hui se limiter à un corps trop parfait, donc irréel, virtuel, sans vie. La beauté n’est plus forcément l’apanage unique des corps minces et jeunes. On va vers une acceptation grandissante des manifestations du vieillissement comme marqueur d’une beauté singulière, basée sur l’éclat de la maturité et l’aura de l’expérience. Il se pourrait bien que les femmes seniors n’aient jamais été aussi belles, libres de tout leitmotiv anti-âge. Pour les accompagner dans cette (r)évolution, la nature est une alliée de toute beauté. Voici nos meilleures astuces pour être belle et bien dans son âge, sans nostalgie aucune.

Les mécanismes du vieillissement cellulaire

Le vieillissement cutané est la résultante de plusieurs facteurs concomitants, qui ont lieu au niveau de l’épiderme et du derme :

Au niveau de l’épiderme, la fonction barrière est altérée. Ce phénomène entraîne une augmentation de la perte insensible en eau (PIE), processus au cours duquel l’eau issue de la circulation sanguine diffuse via le derme, à travers les différentes couches de l’épiderme, pour s’évaporer à sa surface. La peau est alors moins hydratée, elle devient moins souple, moins douce et perd de sa tonicité.

Au niveau du derme, les principales molécules responsables du soutien de la peau (collagène, élastine, acide hyaluronique…) s’amenuisent. En effet, à la diminution de l’activité de synthèse de ces molécules s’ajoute une augmentation des mécanismes de leur dégradation.

Les VRAIES préoccupations BEAUTÉ des femmes seniors

Aussi étrange que cela puisse paraître (peutêtre pas tant que cela, finalement), les préoccupations cosmétiques des seniors – femmes ou hommes – sont parfois très éloignées de ce que les « marketeurs » semblent nous laisser entendre.

En effet, à en juger par les discours marketing, la chasse aux rides serait la principale préoccupation des seniors. Or, étonnamment, lorsqu’on les interroge, ce critère est rarement évoqué en premier. L’hydratation, et le confort qu’elle procure, arrivent en tête de tous les sondages. Viennent ensuite généralement l’éclat, qui participe grandement à l’aura que nous dégageons, la fermeté et l’ovale du visage.

La fleur de l’âge

edelweissConnaissez-vous le secret de l’edelweiss ? Symbole des Alpes, cette fleur est surtout connue pour sa beauté, sa rareté et ses incroyables propriétés antioxydantes, lui permettant de vivre dans des conditions extrêmes tout en gardant sa beauté au fil du temps. Riche en antioxydants, c’est un puissant actif anti-âge 100 % naturel, destiné aux peaux matures. Elle contient, entre autres, de l’acide chlorogénique, puissant antioxydant, de la luteolin-4′- o-glucoside et de l’apigenin-7-glucoside, adoucissants qui possèdent une activité antiinflammatoire, de la lutéoline, qui favorise le maintien de l’élasticité et du tonus de la peau en inhibant la dégradation de l’acide hyaluronique, un des constituants principaux de l’épiderme ; enfin, des tanins, qui, piégeant les radicaux libres, présentent des propriétés antioxydantes.

Inutile de prendre le premier train pour aller en cueillir ; vous trouverez dans le commerce des extraits concentrés d’edelweiss, que vous pourrez utiliser pour la réalisation de soins maison.

Pour ne pas se faire de cheveux blancs

Si avoir une belle chevelure blanche peut être un atout de séduction pour les seniors, il n’est pas toujours simple de les assumer lorsque nous n’en avons que quelques-uns.

Heureusement, il existe des solutions douces et 100 % naturelles pour les atténuer, voire même les faire disparaître.

Pour les cheveux clairs

Le henné blond a un fort pouvoir colorant sur les cheveux blancs, qu’il teinte en blond miellé. C’est un mélange parfaitement dosé de poudre de fleurs de camomille, de feuilles de romarin, de henné neutre et de racine de rhapontic.

Pour un blond soleil, mélangez 100 g de henné blond avec 350 g d’eau. Pour un blond cendré, mélangez 50 g de henné blond + 50 g de rhapontic avec 350 g d’eau.

Pour les cheveux foncés

Le henné foncé est un colorant capillaire naturel constitué d’un mélange de brou de noix, de feuilles de noyer et d’indigo.

L’ensemble de ces principes actifs se fixe sur la kératine du cheveu et permet d’obtenir une coloration naturelle, qui n’agresse pas le cheveu et ne le dessèche pas, à l’inverse des colorations chimiques.

Pour un blond miellé, mélangez 100 g de henné d’Égypte avec 350 g d’eau. Procédez ensuite à une 2e coloration en mélangeant 100 g de henné châtain foncé avec 350 g d’eau. Pour un roux cuivré, mélangez 50 g de henné châtain foncé, 50 g de henné rouge et 350 g d’eau.

Comment procéder ?

1- Peignez les cheveux propres et secs, puis divisez- les en 2 sections. Vous pouvez utiliser une poche à douille, une bouteille, un pinceau ou vos doigts (gantés) pour appliquer le henné.

2- Appliquez le henné par mèches en commençant par l’arrière de la tête ; faites-le bien pénétrer jusqu’au cuir chevelu.

3- Regroupez la partie basse des cheveux, puis continuez avec le haut de la tête en appliquant toujours par couches épaisses.

4- Massez pour que l’ensemble de la chevelure soit bien couvert et regroupez le tout en un chignon.

5- Nettoyez le pourtour de votre visage et des oreilles, puis emballez votre chevelure avec un film plastique. Laissez poser 1 à 3 h selon l’intensité désirée, puis rincez abondamment.

Source : www.aroma-zone.com

Une nouvelle vision de la beauté

Vers 60 ans, c’est le début d’une nouvelle vie : les seniors ont enfin le temps de se consacrer à leurs loisirs, de découvrir de nouvelles passions, de voyager et de prendre soin d’eux. Ils assument leurs rides, reflets de leurs expressions et des émotions vécues. Les plus de 50 ans revendiquent leur statut tout à fait particulier et souhaitent un langage valorisant (enfin !), réellement en phase avec leur approche de la beauté et de la séduction. Après des années de jeunisme ambiant, les hommes et les femmes de la génération des « boomers » réinventent la notion d’âge et inaugurent le « ageing well » : l’art de prendre soin de soi, sans renier le passage du temps. Sublimer sans tricher, accompagner sans se retourner, voici la nouvelle vision d’une beauté mature bel et bien assumée.

Moins dure sera la chute

Avec l’âge, il est fréquent de perdre une quantité importante de cheveux. La nature recèle de nombreuses pépites pour y remédier, totalement ou en partie. Nous vous conseillons l’utilisation d’huiles essentielles telles que celles de romarin, cèdre de l’Atlas, citron, nard ou sauge sclarée.

Il suffira pour cela d’intégrer dans vos lotions 2 à 3 gouttes de l’huile essentielle de votre choix ou dans une noix de shampooing neutre. Vous pourrez également réaliser des soins maison avec de l’hydrolat de tilleul, de la poudre d’ortie ou de l’extrait de bardane.

ZOOM sur le Ho Shou Wu

C’est une des plantes les plus précieuses de la pharmacopée chinoise, qui se situe au coeur d’une légende millénaire selon laquelle le général Ho, qui s’était rebellé contre l’empereur de Chine, avait été condamné à mourir dans une cellule, sans eau et sans nourriture. Il ne trouva à manger dans son chachot qu’une plante au développement rapide, qui poussait dans sa prison et dont il consomma chaque jour une petite quantité de racines : le polygonum multiflorum (Fallopia multiflora ou renouée multiflore). Au bout d’1 an, les geôliers qui évacuaient les cadavres découvrirent avec surprise un général Ho doté d’une magnifique crinière noir ébène. En fait, le rebelle sortit du cachot avec une allure plus jeune qu’il n’y était entré. Selon la médecine traditionnelle chinoise, la beauté des cheveux dépend principalement du rein, et se trouve aussi sous la gouverne du foie parce que la qualité du sang dépend de cet organe. De cette qualité résultent l’aspect et la vigueur des cheveux et l’apport en mélanine dans le bulbe capillaire.

Ainsi, pour les Chinois, quand le rein et le foie sont en déséquilibre énergétique, les cheveux tombent, grisonnent ou se cassent.

Or, Ho Shou Wu agit sur ces 2 terrains en les fortifiant : – Il renforce l’énergie du foie, qui nettoie le sang. – Il alimente et purifie le sang qui, lui-même, nourrit et hydrate les cheveux.

Source : www.laboratoiresbimont.fr

Recette express : Dans un bol, transférez 100 ml de shampooing neutre. Ajoutez 1 cuillère à café rase de poudre de bardane et mélangez. Terminez par 15 gouttes d’huile essentielle de cèdre et mélangez une dernière fois. Transvasez le tout dans un flacon approprié. Lavez vos cheveux 1 fois par semaine avec ce shampooing traitant, qui se conservera au moins 3 mois.


Un programme beauté gagnant en 3 étapes

programme-beauteJe détoxifie ma peau

Pour éliminer les toxiques ayant un rôle dans le processus de vieillissement.

Pourquoi ?

Prendre soin de sa peau nécessite le plus souvent d’éliminer les toxines qui s’accumulent au fur et à mesure du temps. Ces toxines, liées à la dégradation des protéines, aux radicaux libres et aux composés chimiques (contenus, par exemple, dans certains produits de beauté conventionnels), sont la première cause du vieillissement de la peau. La détoxification, notamment la détoxification hépatique, permet d’éliminer tous les toxiques ayant un rôle dans le processus de vieillissement de la peau (métaux lourds, pollution…).

Comment ?

Grâce à certaines plantes comme l’artichaut, le pissenlit, le romarin, le radis noir et aux probiotiques, ces bactéries amies que l’on trouve dans les yaourts et laits fermentés, dont l’action limite la présence de bactéries nocives.

Recette express

Consommez régulièrement des bractées d’artichaut, crues ou cuites à la vapeur une trentaine de minutes. Vous pouvez aussi en prendre 1 ampoule buvable par jour, pure ou diluée dans un ½ verre d’eau.

Je désaltère ma peau

Pour reformer la barrière lipidique, garante d’une peau lisse, hydratée, nourrie et confortable.

Pourquoi ?

Une peau sèche et rêche se ride, se fane, vieillit prématurément, mais pose aussi un problème de santé : elle perd ses propriétés protectrices, laissant le champ libre aux bactéries. Un film hydrolipidique bien équilibré est la meilleure garantie d’une belle peau. L’apport d’acides gras essentiels oméga 6 est indispensable pour maintenir une bonne hydratation de la peau.

Le saviez-vous ?

Les oméga 6 font partie des acides gras essentiels, car l’organisme humain ne peut les produire. Un apport extérieur est donc indispensable. Les oméga 6, représentés par l’acide linoléique, entrent dans la composition des céramides. Ils participent à la reconstitution des lipides épidermiques et interviennent dans la fluidité membranaire. Grâce à l’acide linoléique, les pertes hydriques de la peau sont limitées, tout en préservant des qualités adoucissantes et nutritives.

Comment ?

Misez sur les huiles d’onagre, de figue de barbarie, de dattier du désert ou de bourrache, mais également sur le concombre, les fleurs de cerisier, le coquelicot, le miel ou la gelée royale.

Recette express

Préparez un masque minute en mélangeant 1 c. à s. de fromage blanc avec 1 c. à c. de miel bio. Appliquez sur le visage en couche épaisse et laissez poser 15 min avant de rincer.

Je la protège à court et moyen termes

Pour préserver la peau des attaques intrinsèques et extrinsèques et pérenniser les résultats de la détoxification et de l’hydratation.

Pourquoi ?

Nous vivons dans un environnement de plus en plus pollué, nos modes de vie et de consommation constituant un ensemble de facteurs accélérant le vieillissement cutané. Il est donc important de prévenir les effets dommageables en agissant contre ces agressions responsables du vieillissement.

En revanche, nous ne pouvons pas lutter contre le vieillissement naturel, génétiquement programmé. Nous disposons d’armes aidant à maintenir les structures biologiques permettant de préserver l’intégrité de nos cellules.

Comment ?

Avec de l’urucum, riche en sélénium et en bixine (une molécule qui s’apparente à la bêta- carotène), de la coenzyme Q10, de la vitamine C, du raisin.

Recette express

Tous les jours, utilisez la poudre d’urucum en guise de « terre de soleil » à l’aide d’un pinceau kabuki (très large). En partant du milieu du front, dessinez de chaque côté du visage le chiffre 3.


Le top 5 des trésors naturels de beauté des seniors

Pour sublimer la beauté si précieuse des seniors, voici 5 ingrédients cosmétiques 100 % naturels et efficaces :

L’huile de figue de barbarie

figueLe figuier de Barbarie est un cactus qui pousse en abondance sur le pourtour du bassin méditerranéen. L’huile de figue de Barbarie est une huile très précieuse et très rare, obtenue uniquement par pression à froid des graines d’Opuntia ficus indica. Les rendements d’extraction sont très faibles puisqu’il n’y a que 5 % d’huile dans la petite graine. Cette huile possède d’étonnantes qualités régénérantes et antidéshydratation pour la peau. Elle est très efficace pour diminuer les cicatrices.

Par ailleurs, sa richesse exceptionnelle en vitamine E (environ 1 g/kg) et en stérols (environ 10 g/kg) lui confère une aptitude hors du commun à protéger la peau contre les radicaux libres.

L’huile d’argan

arganEmployée depuis des siècles par les Berbères de l’Atlas aussi bien pour ses propriétés culinaires que thérapeutiques et cosmétiques, l’huile d’argan est issue de l’arganier, un arbre millénaire qui pousse essentiellement dans les zones arides du sud-ouest marocain. Avec plus de 75 % d’acide gras insaturés, l’huile d’argan possède une formidable action réparatrice et régénératrice au niveau de la peau. Riche en vitamine E, en stérols et en composés phénoliques, elle dispose aussi de propriétés antioxydantes permettant de lutter contre le vieillissement précoce et l’affaissement de la peau. Cette huile divine, extrêmement nourrissante et raffermissante, convient à toutes les peaux, en particulier les peaux sèches, déshydratées, notamment matures.

La gelée royale

geleeLa gelée royale est le produit de la sécrétion du système glandulaire céphalique des abeilles ouvrières entre le 5e et le 14e jour de leur existence. Elle constitue la nourriture exclusive de la reine de la colonie pendant toute la durée de sa vie dès qu’elle quitte la cellule royale, mais également de toutes les larves de la colonie, de leur éclosion jusqu’au 3e jour de leur existence. Véritable cocktail d’éléments nutritifs et fortifiants, la gelée royale possède aussi d’excellentes vertus purifiantes et hydratantes. En stimulant la synthèse de collagène et la régénération de la peau, la gelée royale est aussi, et surtout, un actif antiâge. C’est donc un ingrédient de choix pour prendre soin de la peau des seniors.

L’argousier

argousierL’argousier est un petit arbuste que l’on retrouve très fréquemment dans les haies. L’huile de graines d’argousier présente la particularité de réunir de nombreux actifs très intéressants en quantités importantes, tels que des caroténoïdes (provitamine A), de la vitamine E, des acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6), ainsi que de l’acide palmitoléique (oméga 7). Cette association unique confère à l’huile d’argousier de puissantes propriétés antioxydantes, idéales lors d’expositions solaires répétées, ainsi qu’un pouvoir adoucissant et cicatrisant d’exception pour la peau.

L’huile d’onagre

onagreL’onagre est une plante originaire d’Amérique du Nord. Importée depuis plusieurs siècles sur notre continent, elle se trouve à l’état sauvage ou cultivée pour sa graine riche d’une huile aux multiples propriétés. Très riche en acide linoléique, c’est l’une des rares huiles à contenir l’acide gamma-linolénique. Ces acides gras essentiels, reconstructeurs des membranes cellulaires, offrent des propriétés adoucissantes, revitalisantes, restructurantes et antirides exceptionnelles…

L’aroma des seniors

S’il y a bien un domaine où l’huile essentielle s’exprime pleinement et révèle toute sa quintessence, c’est bien dans le domaine des peaux matures. Nombreuses sont les huiles essentielles qui ont fait preuve de leurs qualités protectrices et régénérantes.

Parmi elles, et parce qu’il faut bien faire un choix, voici notre duo gagnant :

aromaL’huile essentielle de ciste ladanifère

Elle est l’alliée des peaux relâchées ou matures, mais aussi des peaux souffrant de problèmes de microcirculation (couperose), ou encore des peaux abîmées ou coupées, grâce à ses vertus cicatrisantes.

Son odeur est très caractéristique ; elle saura plaire, ou déplaire ! Mais plus vous aimerez les huiles essentielles, plus vous serez adepte de son odeur balsamique et ambrée…

L’huile essentielle d’hélichryse italienne

Son nom vient du grec helios, qui signifie soleil, et chrysos, qui signifie doré, en référence à ses fleurs de couleur jaune or. Son appellation d’« immortelle » serait due à la longévité exceptionnelle de ses fleurs, même dans les bouquets secs. Retrouvée principalement sur le pourtour méditerranéen, c’est une plante endémique de la Corse. Elle est idéale pour activer l’élimination des graisses, empêcher leur réapparition, drainer l’eau en rétention dans les tissus cutanés, stimuler la circulation veineuse et raffermir la peau.

Recette express

Dans 20 gouttes d’huile végétale de rose musquée, mélangez 2 gouttes d’HE d’hélichryse italienne et 1 goutte d’HE de ciste ladanifère. Appliquez 2 à 3 gouttes de ce précieux sérum sur le visage, le cou et le décolleté, matin et soir.


Prise de son

rizLe riz est l’un des aliments les plus consommés au monde et est reconnu pour ses propriétés nutritionnelles. On extrait du son de riz une huile aux multiples atouts : très antioxydante, elle aide notamment à contrôler le taux de cholestérol et la glycémie, à diminuer la pression artérielle, à équilibrer la flore intestinale et à stimuler le système immunitaire.

Présentée en capsules, cette huile concentre tous les bienfaits du riz sous une forme très digeste.

Grâce à sa richesse en acides gras polyinsaturés, alcools triterpéniques, phytostérols, tocotriénols, alpha-tocophérols et en gamma oryzanol, l’huile de son possède un effet hypocholestérolémiant. Elle améliore ainsi le profil lipidique et réduit aussi le taux de triglycérides. Par ailleurs, une étude menée sur 150 diabétiques de types 1 et 2 a mis en évidence son rôle bénéfique sur la diminution du taux de glucose sanguin, leur permettant ainsi, à certains d’entre eux, de limiter leur dose quotidienne d’insuline ou d’hypoglycémiants oraux pendant l’étude (Qureshi et al, 2002). Une autre étude, en 2012, confirme que l’huile de son de riz, lorsqu’elle est consommée dans le cadre d’un régime alimentaire sain, est efficace pour abaisser les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. On trouve dans l’huile de son de riz de l’acide férulique, un composé phénolique doté d’une action vasodilatatrice induisant une réduction de la pression artérielle.

Les effets de cette huile s’observent aussi au niveau intestinal, où elle participe à l’équilibre de la flore intestinale et stimule le transit. L’huile de son de riz est aussi capable de renforcer la réponse immunitaire, et cet effet est dû aux acides gras et aux insaponifiables. Enfin, l’huile de son de riz contribue à soulager les bouffées de chaleur de la ménopause. Il est recommandé de choisir une huile de son de riz de qualité bio et extraite au CO2 supercritique, un procédé d’extraction de haute qualité. Naturelle et écologique, cette méthode permet d’exprimer les principes actifs à partir du CO2 sans aucun résidu, ni utilisation de solvants chimiques, tout en préservant les principes actifs.

Disponible chez Source Claire, sous forme de capsules, l’huile de son de riz est recommandée à raison de 3 capsules de 500 mg par jour.


Cahier de recettes « Le bel âge »

La crème des pieds joyeux

Soin réparateur pour pieds fatigués

Vous n’osez plus montrer vos pieds tellement ils sont pleins de callosités ? Riche en karité et concentrée à 10 % d’urée, cette crème nutritive et régénérante réduit l’aspect sec et abîmé de la peau des pieds, l’hydrate durablement et prévient l’apparition des callosités…

creme-pieds-joyeuxMon matériel

? 2 bols
? 1 balance de cuisine électronique
? 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère
? 1 pot de 50 ml
? 1 thermomètre de cuisine

Dans mon panier

? 7 g de beurre de karité
? 7 g de cire olive douceur
? 30 g d’eau minérale
? 5 g d’urée
? 12 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
? 8 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

La recette

1- Transférez le beurre de karité et la cire dans le 1er bol (phase A).
2- Dans le second bol, mettez l’eau de source (phase B).
3- Faites chauffer séparément les deux phases au bain-marie à 70 °C.
4- Versez lentement la phase B dans la phase A en remuant sans cesse, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et s’homogénéise.
5- Ajoutez le reste des ingrédients et remuez une dernière fois.
6- Transvasez la crème dans le flacon.

Rituel de beauté

Cette crème réparatrice s’applique une fois par jour, de préférence le soir, sur une peau bien propre. N’hésitez pas à enfiler des chaussettes si besoin !

Conservation : Au moins 2 mois au réfrigérateur.

Or du temps

Sérum d’une beauté sublimée

Les formulations les plus simples sont parfois les plus nobles. Cet
oléo-sérum 100 % végétal prendra soin de votre peau pour longtemps.
Quelques gouttes appliquées quotidiennement suffiront à
sublimer votre beauté.

or-du-tempsMon matériel

? 1 bol
? 1 flacon de 50 ml
? 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère

Dans mon panier

? 20 ml d’huile d’onagre
? 20 ml d’huile d’argan
? 5 ml d’huile de dattier du désert
? 3 ml d’huile de figue de Barbarie
? 1 ml, soit 30 gouttes d’HE d’hélichryse italienne (provenant de Corse)
? 15 gouttes de vitamine E

La recette

1- Transférez les 4 huiles végétales dans un bol et mélangez.
2- Ajoutez l’huile essentielle d’hélichryse, la vitamine E et mélangez à nouveau.
3- Transvasez dans le flacon.

Rituel de beauté

Ce sérum huileux, au toucher très pénétrant, s’applique en tant que soin anti-âge de jour ou de nuit, seul ou mélangé à votre crème.

Conservation : Environ 3 mois.

Qui s’y frotte y gagne !

Shampooing fortifiant à l’ortie

L’ortie est l’ingrédient végétal idéal pour la réalisation de soins capillaires antipelliculaires et traitants pour cheveux gras. En effet, les extraits d’ortie agissent sur l’enzyme responsable de la sécrétion de sébum. Elle est par ailleurs conseillée en cas de chute de cheveux grâce à la vitamine B5, au fer et à la silice qu’elle contient.

qui-si-frotteMon matériel

? 1 bol
? 1 mini-fouet
? 1 petite cuillère
? 1 éprouvette graduée
? 1 flacon de 100 ml

Dans mon panier

? 80 ml de shampooing neutre bio
? 10 ml de glycérine végétale bio
? 5 g (1 petite cuillère à café) d’extrait sec d’ortie en poudre
? 3 ml d’huile végétale de ricin
? 30 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse bio

La recette

1- Transférez la base neutre dans le bol.
2- Ajoutez la glycérine, l’extrait sec d’ortie et l’huile de ricin. Mélangez soigneusement.
3- Terminez par l’ajout de l’huile essentielle et mélangez une nouvelle fois.
4- Transvasez dans le pot. Rituel de beauté Appliquez une belle noix de ce shampooing sur cheveux humides.

Conservation : Environ 3 mois.


éco Livres

La levure de bière
La levure de bièred’Alban Maggiar

Dans ce livre pratique à vocation pédagogique, vous apprendrez : ce qu’est la levure de bière, comment on l’obtient, quelle est sa composition, quelles sont les propriétés et les indications des vitamines du groupe B dont elle est la principale source. Meilleure amie de la peau, des cheveux et des ongles, elle favorise en plus la stimulation de l’énergie, du tonus, de la vitalité, des défenses immunitaires, des capacités intellectuelles, la régulation du sommeil et du système nerveux, et comble les carences nutritionnelles.

Éditions Dangles – 6 €

Essences de femmes
Essences de femmesde Dominique Baudoux

Dans ce livre, Dominique Baudoux nous donne 150 prétextes pour essayer les huiles essentielles, comme on le découvre dans la liste des pathologies/ utilités, à la fin de l’ouvrage. Le livre est divisé en 52 profils de femmes, qui reçoivent des recettes sur mesure, adaptées à leur « cas ». L’auteur démontre dans cet ouvrage que les HE touchent les personnes sur 3 plans : le corps, le mental, mais aussi le coeur. Si le ton du livre est léger, les « potions » que propose le pharmacien Dominique Baudoux n’en sont pas moins savamment réfléchies et dosées.

Éditions Soliflor – 15 €

La diététique anti-rides
La diététique anti-ridesdu Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre

Les scientifiques l’ont montré : la qualité de la peau dépend directement de l’alimentation. Un régime riche en antioxydants (vitamines C et E, caroténoïdes) et en bonnes graisses (oméga 3) freine le vieillissement cutané, diminue les dégâts du soleil, prévient les rides et le relâchement. Après une introduction sur les facteurs qui font vieillir la peau, l’auteure – dermatologue – expose les 6 règles nutritionnelles à suivre pour retarder l’apparition des rides. Viennent ensuite 45 recettes soigneusement choisies et étudiées pour leur facilité d’exécution et leur acceptation par toute la famille. Car la prévention des rides commence aussi dans l’enfance !

Éditions Thierry Souccar – 9,90 €


C’est le pied !

À partir de la ménopause, avec la chute des hormones, les pieds ont particulièrement tendance à se dessécher. Pour repartir du bon pied, n’oubliez pas de les chouchouter et de leur préparer des soins appropriés. Pensez à l’urée, un actif très efficace, connu pour ses propriétés hydratantes intenses et son pouvoir exfoliant. Elle s’incorpore dans vos préparations cosmétiques pour favoriser l’élimination des squames et redonner souplesse et douceur aux pieds très secs, rugueux ou squameux et traiter les callosités.

L’urée est un composé naturellement présent dans le corps, et elle est issue du métabolisme des acides aminés. Elle fait partie des composés hygroscopiques qui forment le « Natural Moisturizing Factor » (facteur naturel d’hydratation), c’est-àdire l’ensemble des composés qui permettent le maintien naturel de l’hydratation de la peau.

Étant très hygroscopique, l’urée joue le rôle d’un humectant (elle attire l’eau dans la couche supérieure de l’épiderme).


Claire Devaux - beautéAtout âge

Chaque âge de la vie est riche de sa propre beauté, ellemême sublime reflet du vécu et des émotions. Une femme bien dans son âge, en paix avec elle-même, sera infiniment plus belle que celle qui bataille avec ses rides, vit dans l’obsession d’une beauté sans taches et cherche, coûte que coûte, à retrouver le visage de ses 30 ans. Une sérénité apparente, un bonheur rayonnant, un sourire généreusement offert sont les plus grands secrets de beauté. Et ils valent tout l’or du monde.

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.