Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 42

Sophie Macheteau

Toute première fois

Par Sophie Macheteau

toute-premiere-foisL’été vient de pointer le bout de son nez et vous vous apprêtez probablement à partir en vacances pour pratiquer, comme à l’accoutumée, des activités estivales bien méritées. Que diriez-vous de donner à cet été une nouvelle tonalité, empreinte de premières expérimentations au naturel ?

Tout au long de l’année, nous lisons des magazines et des livres qui prônent de nouvelles méthodes ou pratiques naturelles. Malgré une envie bien réelle de les tester, le quotidien a souvent raison de nous. Profitez de cette parenthèse estivale pour cultiver votre curiosité. Lisez, découvrez, testez et ressentez…

Vous pourrez ainsi vous faire votre propre opinion et analyser ce ressenti pour voir s’il est pertinent de reconduire cette pratique dès la rentrée. Dans les plus grandes histoires d’amour, il y a toujours une première fois…

Qu’on se le dise, le mot « senior » n’est désormais plus un mot tabou, bien au contraire ! Après être restés dans l’ombre pendant des années, les seniors sortent de leur retraite et prennent le pouvoir. Ils sont désormais partout : dans la mode, dans les concepts cosmétiques, au cinéma, dans des métiers parmi les plus pointus, et deviennent un modèle référent dans bien des domaines. L’évolution de la science et de la médecine, ainsi que l’amélioration des conditions de l’existence, ont non seulement rallongé notre espérance de vie, mais entraîné une évolution – voire même une révolution – des mentalités au sujet de notre perception des personnes dites « âgées ». Aujourd’hui, les femmes de 60 ans n’ont plus rien à voir avec les mamies bigoudis du siècle dernier. Les hommes suivent également la tendance. Les « nouveaux seniors » sont la cible montante des marketeurs de tous bords. Enfants du baby boom dans les années 50, ils sont aujourd’hui de fringants seniors, venant grossir d’année en année les rangs des papy-boomers. Mais pas question pour la génération des 55 ans et plus de s’entendre appeler papi ou mamie par leurs petits-enfants… Car, à 50 ans, la vie ne fait que commencer !… Pour garder le vent en poupe et déjouer les petits tracas liés à l’âge, Dame Nature a plus d’un tour dans son sac.


MentheLa plante du mois
La menthe poivrée

L’aromate à la fraîcheur intense

Originaire du bassin méditerranéen et d’Asie, la menthe était connue des civilisations de l’Antiquité et faisait partie des « simples » cultivées dans les jardins médiévaux. Plante vivace et aromatique à l’odeur pénétrante, elle laisse en bouche une sensation de fraîcheur inégalable. Polyvalente, elle se révèle précieuse pour soulager de nombreux maux au quotidien, créer des assiettes savoureuses et originales, ou encore réaliser des cosmétiques maison apaisants et rafraîchissants.

Description botanique

Appartenant à la famille des Lamiacées, il semblerait que la menthe poivrée provienne d’un croisement entre la menthe aquatique (Mentha aquatica L.) et la menthe verte (Mentha spicata L.). Le nom d’espèce piperita vient du latin piper (poivre), en raison de l’odeur pénétrante caractéristique de la menthe poivrée. Hybride, la menthe poivrée est une plante aromatique stérile qui se propage uniquement par multiplication végétative. Très aromatiques, ses feuilles sont dentées et, parfois, recouvertes de poils.

Il était une fois…

Le nom de genre Mentha dérive de Mintha, une nymphe de la mythologie grecque qui fut transformée en plante par la jalouse Perséphone. En Grèce, les jeunes filles avaient coutume de tresser leur couronne de mariée avec des tiges de menthe et de verveine en souvenir de cette légende. La menthe symbolise force, amour, paix et protection.

Histoire et tradition

Classée par Aristote parmi les plantes aphrodisiaques, la menthe poivrée était interdite par Alexandre le Grand à ses soldats pour ne pas les détourner du combat.

C’est l’une des menthes les plus réputées pour ses propriétés médicinales. Inscrite à la pharmacopée européenne, elle est employée en médecine traditionnelle pour soigner les inflammations des muqueuses et calmer la toux. Elle est également réputée pour lutter contre la dysenterie, la fièvre, la jaunisse et les infections urinaires. Elle s’avère être efficace contre la nausée et les vomissements.

Le saviez-vous ? Dans un vase de fleurs coupées, la menthe permet de ralentir la fanaison du bouquet.

Côté santé

La menthe dégage le nez, rafraîchit et revigore. Anesthésiante, elle calme les démangeaisons, est réputée salutaire contre le mal des transports, les nausées, les migraines et les maux de tête.

Côté beauté

L’huile essentielle de menthe poivrée peut entrer dans la composition de produits d’hygiène bucco-dentaire et corporelle pour ses propriétés désinfectantes et sa fragrance rafraîchissante.

Purifiante, elle convient parfaitement au soin des peaux grasses à tendance acnéique et des cheveux gras.

Grâce à son effet rafraîchissant, elle soulage rapidement les jambes lourdes.

Sous quelles formes utiliser la menthe ?

La plante fraîche ou sèche

Vous pouvez facilement en faire pousser sur votre balcon ou dans votre jardin. Vous en trouverez également en magasin bio, en version séchée et en sachet d’environ 40 g. Vous pourrez l’utiliser :

  • En infusion : 10 g par litre d’eau bouillante, laissez infuser pendant 10 minutes ;
  • En sirop : laissez macérer 40 g dans 1 litre d’eau au bain-marie. Passez et ajoutez 1,7 kg de sucre roux.

L’huile essentielle

Obtenue par distillation à la vapeur d’eau des parties aériennes de la plante, l’huile essentielle de menthe, indépendamment de son espèce botanique, possède des propriétés aromatiques, digestives, stimulantes, revigorantes et antalgiques.

À noter : Les huiles essentielles de toutes les variétés de menthe (hormis la menthe bergamote) sont à bannir chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que l’usage de la menthe poivrée, sous quelque forme que ce soit, pendant le 1er trimestre et durant l’allaitement.

L’hydrolat aromatique

La distillation par entraînement à la vapeur d’eau permet également de recueillir l’hydrolat de menthe, plus simple et plus doux d’utilisation que l’huile essentielle. Cet hydrolat séduit par ses propriétés rafraîchissantes, apaisantes et circulatoires, particulièrement appréciables par fortes chaleurs… Son odeur mentholée et sucrée apportera une touche de fraîcheur à vos cosmétiques « maison », ainsi qu’à vos créations culinaires.


Côté Santé

Évoquer la première fois ne se cantonne pas à la toute première expérience sexuelle ! La vie peut être, et même doit être un enchaînement de premières fois, avec, pour chacune des nouvelles expériences, des (re)découvertes. Si nous avons tous notre propre zone de confort dans laquelle nous nous sentons à notre aise, il est pourtant très bénéfique d’en sortir pour prendre une autre voie, un nouveau départ. En matière de santé comme dans tous les domaines de la vie, surtout si nous en sommes les acteurs, les changements ne peuvent qu’apporter du positif. Alors, êtes-vous prêt(e) à revoir votre mode de vie, votre alimentation, votre façon de vous reposer ?

Je profite de l’été pour apprendre à manger en pleine conscience

Dans nos vies TGV, quand prenons-nous un peu de temps pour nous poser ? Sûrement pas au moment du repas, quand nous exploitons ce temps de « pause » pour regarder la télévision, répondre à nos mails, lire un magazine…

Comment bien digérer dans ces conditions et assimiler pleinement les précieux nutriments fournis par les aliments que nous mangeons ? Et si nous profitions de la trêve estivale pour redécouvrir le plaisir de manger et de savourer chaque bouchée, en pleine conscience ?

La pleine conscience – ou mindfulness – est inspirée du bouddhisme et des méditations orientales. Elle a pour objectifs d’aider à s’ancrer dans le présent, d’arrêter le mental, d’éveiller ses sens, d’accepter et d’accueillir ses émotions et de se mettre à l’écoute des sensations de son corps, sans aucun jugement. Elle s’applique à tous les domaines de la vie pour mieux en profiter et dépasser les difficultés rencontrées, et trouve une excellente mise en pratique à l’occasion des repas.

Comment faire concrètement ?

Créez tout d’abord une ambiance propice à la détente, sans bruit. Fermez les yeux (pour mieux voir !), sentez vos aliments, touchez-les si vous en avez envie et écoutez le bruit qu’ils produisent, imaginez-les mentalement… Et seulement quand vous vous sentez prêt(e), placez une bouchée dans votre bouche en prenant tout le temps nécessaire pour en apprécier la texture, la température et toute la déclinaison de saveurs. Procédez lentement, rien ne vous presse ! Vous vous sentirez ainsi bien mieux nourri, sur tous les plans, en mangeant moins.

Le plus : vous pouvez en prime ressentir de la gratitude pour la nature qui vous a offert ce repas.

Je profite de l’été pour m’entraîner à faire des siestes flash

chatSelon l’INSV (Institut National du Sommeil et de la Vigilance), les actifs français dorment en moyenne 6 h 55 par nuit en semaine. Mais 36 % des Français ont un temps de sommeil inférieur à 6 heures, ce qui les met en dette de sommeil. Les vacances d’été sont donc bienvenues pour satisfaire votre besoin en sommeil, mais aussi pour vous habituer à faire des siestes flash (comme les hommes politiques, les navigateurs en mer…), que vous pourrez ensuite pratiquer au bureau, dans le train, le métro… pour récupérer en un temps record.

Comment faire concrètement ?

Les premiers temps, pour vous aider, placezvous dans la pénombre, éloignez-vous des écrans de télévision et d’ordinateur pour vous placer en état de veille. Puis fermez les yeux, même juste pendant 5 minutes : cela vous permet déjà de vous déconnecter de l’instant présent et de vous relaxer. Vous pourrez ensuite augmenter progressivement ce temps pour atteindre un maximum de 20 minutes, pas plus, afin de ne pas retarder votre endormissement le soir venu. À force d’entraînement, vous récupérerez de plus en plus vite et vous vous en trouverez bien mieux et plus performant.

L’astuce : vous pouvez aussi choisir une musique douce qui vous plaît pour vous accompagner durant cette mise entre parenthèses. Et n’hésitez pas à prendre un réveil ou un chronomètre pour vous aider à respecter la durée de 5, 10 ou 20 minutes que vous vous êtes fixée.

Je profite de l’été pour adopter de nouveaux réflexes alimentaires

Toujours par manque de temps, et quelquefois aussi parce que l’envie de cuisiner n’est pas au rendez-vous, nous négligeons la qualité de ce que nous mettons dans notre assiette et avalons à la va-vite des plats sans vraiment les apprécier… Mais cette façon de faire se paye : vitalité en berne, troubles digestifs, prise de poids… Une fois encore, on redresse la barre durant ses jours de congés pour réapprendre à mieux manger, mieux digérer et s’alléger tout naturellement.

Concrètement je fais comment ?

• Je mange à 80 % de ma satiété : comme le font les habitants de l’île d’Okinawa, au Japon, selon le principe du hara achi bu qui évite de ressentir la désagréable et néfaste sensation de ventre plein. Ce principe est un des secrets de bien-être et de longévité de cette population, qui compte le plus grand nombre de centenaires au monde.

> Je me mets à l’écoute de mes sensations et m’arrête à temps, en restant « sur ma faim ». À la clé : plus de légèreté et de vigilance.

• Je me sers dans de petits contenants (assiettes ou bols) pour m’habituer à réduire mes portions. Je les remplis suffisamment pour avoir une impression visuelle de remplissage, mais je régule ainsi mon appétit et habitue mon estomac à moins se dilater pour recevoir des aliments.

> Je choisis des assiettes à dessert ou de la vaisselle pour enfant, ou encore de jolis petits bols japonais.

• J’évite de faire trop de mélanges alimentaires au sein d’un même repas. En effet, la digestion sera d’autant plus longue et difficile qu’il y aura d’aliments différents à assimiler.

> Je reste dans la même catégorie d’aliments : 100 % végétale par exemple, en associant des céréales et/ou légumineuses à des légumes.

> Je dissocie en évitant le mélange protéines animales + féculents et en préférant à ces derniers des légumes verts.

• Je zappe le dîner un ou deux soir(s) par semaine : la nuit n’est pas faite pour digérer ; aussi, je me contente d’une simple infusion de plantes et me mets au lit le plus tôt possible pour une belle et douce nuit de repos.

> Mon organisme récupère ainsi de l’énergie pour se nettoyer et se régénérer.

> Je me réveille le lendemain bien plus reposé(e) et plein(e) d’entrain !

Je profite de l’été pour explorer le veganisme

fruitsLa plupart du temps, il n’est pas toujours évident de changer son mode de vie. Pourquoi ne pas profiter pleinement de la parenthèse estivale pour vous initier au veganisme ?

Kézako ? Le veganisme, c’est bien plus qu’une simple alimentation sans viande. C’est en fait un mode de vie plus éthique, dont les fondements reposent sur le refus de l’exploitation des animaux, et ce dans tous les domaines. Penser VEGAN, c’est faire un choix à la fois éthique – je ne mange pas de viande – et écologique, puisque l’élevage intensif est une véritable catastrophe écologique. Pour les plus sceptiques d’entre vous, il est bon de rappeler que :

• 18 % des gaz à effet de serre sont produits par l’élevage ;

• l’élevage est responsable de 64 %* des émissions d’ammoniac, qui contribuent aux pluies acides ;

• environ 70 % des terres cultivables sont accaparées par l’élevage ou des cultures destinées à nourrir le bétail.

* selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)

Le saviez-vous ?

Dérivé du mot « vegetarian », ce terme anglais a été inventé en 1944 par Donald Watson, cofondateur de la Vegan Society.

Concrètement, je fais comment ?

• Je privilégie l’alimentation crue, donc vivante, pour redécouvrir le goût des choses : je mise sur des fruits, des légumes, des jeunes pousses et des fleurs comestibles, sources 100 % végétales, sans gluten et naturellement sans lactose ni cholestérol.

Retenez : Les enzymes sont détruites à la cuisson dès 40 °C. La vitamine C est détruite entre 60 et 75 °C. À partir de 100 °C, les minéraux peu ou non assimilables et les aliments subissent des transformations moléculaires cancérigènes.

Au-delà de 120 °C, toutes les vitamines sont détruites. Par contre, le vitaliseur, un cuit vapeur aux normes techniques testées scientifiquement, permet quant à lui de maîtriser la vapeur pour qu’elle reste “douce” et préserve l’intégralité des éléments nutritifs des aliments (vitamines, minéraux, oligo-éléments…)

• Je fais attention à ce que je mets sur ma peau : du végétal, rien que du végétal… des huiles et beurres végétaux pour nourrir, réparer et sublimer, des pschitt d’eaux florales pour être belle à croquer.

• Dans la mesure du possible, j’essaie de passer un été sans cuir : ne mettez dans votre valise que des sacs en toile, des paniers en osier et des chaussures en corde du type « espadrilles ».

• Mon atelier estival : Je fais germer mes idées et ma vitalité

L’été est le moment idéal pour se mettre à faire des graines germées. Devenez le magicien de votre alimentation ; réveillez des graines en dormance grâce à la respiration aérobie*, pour les métamorphoser et en faire des petites plantes vivantes, pleines d’enzymes, de vitamines et de vitalité.

* glucose + oxygène = eau + dioxyde de carbone + ATP (adénosine triphosphate)

Pour ne pas avoir à acheter un germoir en terre cuite sur votre lieu de vacances, sachez qu’il est possible de faire germer des graines dans de petits sacs en chanvre, naturellement résistants à la moisissure. Ils sont faciles à utiliser et à transporter ; vous pouvez même déguster les graines directement dedans, lors d’un pique-nique par exemple.

Au menu : des légumineuses, céréales et pousses feuillées (brocoli et autres choux, trèfle…), des graines mucilagineuses (cresson, lin, moutarde…), de grands germes et des herbes.

Je fais confiance aux plantes pour soigner mes bobos de l’été

Avec l’arnica et le calendula, plantes réputées pour leurs vertus apaisantes et, pour optimiser leur efficacité, je choisis des baumes dans lesquels elles sont associées à de la silice naturelle.

Pourquoi la silice ? Elle est antioxydante et régénérante.

L’arnica, aussi nommée « herbe aux chutes », possède des fleurs jaunes. Elle est traditionnellement utilisée pour soulager les petits traumatismes, les gonflements, les bleus… consécutifs à une chute ou un coup. En baume, associée à la silice, elle s’utilise en massages et convient bien aussi aux sportifs pour atténuer les sensations de courbatures, stimuler la circulation sanguine et tonifier la peau.

La calendula – ou souci des jardins – est reconnu pour apaiser, hydrater et adoucir les peaux sensibles, ou encore celle des bébés. Excellent après-solaire naturel, il calme les irritations et atténue l’effet des brûlures légères. Il s’utilise également pour soulager les piqûres d’insectes.

Ces baumes sont donc 2 incontournables du panier de plage, de pique-nique et du sac à dos de randonnée, pour stimuler, nourrir et protéger la peau.

Plus d’infos : http://www.biofloral.fr/

Conseils de santé - Claire Devaux

La première fois est-elle la meilleure, la plus inoubliable ? Ou, au contraire, celle que l’on souhaite effacer pour vite passer à autre chose ? La première gorgée de bière, la première fraise du printemps, le premier bain de mer au début des vacances, la dégustation d’un aliment encore jamais testé ou redécouvert sous une autre forme… constituent le sel de l’existence et lui donnent toutes ses couleurs. Nous pouvons parsemer notre vie de premières fois et regarder le monde avec des yeux d’enfant, pleins d’émerveillement et de candeur.

J’adopte le vieil adage « Un bien pour un mal »

Inutile de courir à la pharmacie dès qu’il y a un petit bobo sur votre lieu de vacances. Pensez « plantes » avant de penser « médicaments ». C’est possible, grâce à la confection « maison » de macérâts huileux ou de baumes aromatiques qui sauront efficacement venir à bout des brûlures légères, coups de soleil, écorchures, maux de tête, ampoules (phlyctènes) ou contusions.

Mon atelier estival
je réalise mon baume de bon secours

Ce baume 100 % naturel sera idéal pour soigner les petits bobos de toute la famille.

Mon matériel
baume? 1 pot de 100 ml
? 1 bol
? 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère

Dans mon panier
? 10 g de cire d’abeille
? 30 g de beurre de karité
? 60 ml de macérât huileux de fleurs d’arnica
? 30 gouttes d’HE de lavande fine
? 7 gouttes de vitamine E

La recette

  1. Dans un bol, mettez le macérât huileux de fleurs d’arnica, la cire d’abeille et le beurre de karité, puis faites fondre au bain-marie.
  2. Une fois les ingrédients fondus, retirez du feu et réservez 5 minutes.
  3. Ajoutez ensuite les gouttes d’huile essentielle et la vitamine E, puis remuez soigneusement.
  4. Transvasez dans votre pot et réservez jusqu’à totale prise en masse. Ce baume se conservera environ 3 mois.

L’argent colloïdal
pour une beauté au naturel

Pour mémoire

100 % naturel, l’argent colloïdal est une solution ionique d’argent liquide incolore. En d’autres termes, un bon argent colloïdal est composé d’une eau incolore ultra-pure et d’ions d’argent, parfaitement dissous dans l’eau et porteurs d’une charge électrique positive.

Petit mémo de ces bienfaits pour l’été

Voici une lotion qui surpasse de loin les produits cosmétiques classiques ! Non seulement elle nettoie et hydrate la peau en profondeur, mais elle l’embellit sans que l’on s’en rende compte en éliminant ses imperfections.

  • En soin après-solaire, l’argent colloïdal apaise les coups de soleil, hydrate et atténue les rougeurs.
  • Concernant les verrues, mycoses, etc. aux pieds, l’argent colloïdal les éradique en traitement interne et externe.
  • Côté acné, psoriasis et eczéma, l’argent colloïdal vous aidera à vous en défaire rapidement !

Bon à savoir : n’oubliez pas qu’il est préférable d’opter pour un argent colloïdal conditionné dans du verre plutôt que dans du plastique (comme tout autre produit d’ailleurs) !

Biblio estivale

Vegan
Vegande Marie Laforêt et du Dr Jérôme Bernard-Pellet

En 500 recettes illustrées, ce beau livre rend hommage à la cuisine végétarienne, avec le soutien d’un médecin spécialiste de la nutrition, le docteur Jérôme Bernard-Pellet. Pour rassurer les personnes hésitant encore à passer à l’alimentation vegan, ce médecin explique où trouver protéines, calcium, vitamine B12… dans les aliments végétaux pour éviter ainsi toute carence. Au-delà des recettes très gourmandes, ce livre propose des informations sur les ingrédients phares de la cuisine vegan (noix, graines de lin, pois chiches, avocat…) et insiste sur les savoir-faire nouveaux à acquérir : fabriquer des fromages végétaux, des crèmes ou des laits vegan…

Éditions La Plage – 29,95 €

Le grand livre de la cuisine crue
Le grand livre de la cuisine cruede Christophe Berg, photographies d’Alexis Berg

L’alimentation vivante et crue (raw food) n’est plus réservée à des initiés. Très créative, elle est on ne peut plus saine et convient à tous. Pour sortir de la gastronomie traditionnelle, l’auteur de ce livre, formé à la raw food aux États-Unis, et ayant exercé comme chef en Europe en intégrant avec bonheur la touche gourmande française à la cuisine crue, présente ici : les techniques de base de cette cuisine (déshydrater, mariner, fermenter, émincer…), plus de 250 recettes (wraps, nouilles de courgettes…), des suggestions de menus ou d’assiettes composées.

Éditions La Plage – 29,95 €

Restos veggieRestos veggie

Pour ceux qui ne seraient pas encore prêts à cuisiner les recettes vegan proposées dans un des livres de notre sélection, ce guide recense 566 adresses de restaurants bio et végétariens en France, 76 en Belgique et 209 en Suisse ! Et il y en a pour tous les goûts : cantine parisienne branchée « superfoods », chaîne de bioburgers, crêperies, triporteur itinérant végétarien, hôtel-restaurant gastronomique, restaurant entièrement sans gluten… tous mettant en plus un point d’honneur à sélectionner et servir des ingrédients bio et de grande qualité.

Éditions La Plage – 9,50 €


Côté Bien-être

Les habitudes sont faites pour être changées, au diable la routine !

Et, après tout, rien n’est jamais définitif, tout est en perpétuel renouvellement et recommencement. La richesse de l’existence tient, en grande partie, dans la possibilité offerte d’apprendre en permanence, de s’améliorer, de gagner en sagesse. Plutôt que de rester sur ses acquis, on s’imagine en élève ou en étudiant et on prend plaisir à apprendre, à expérimenter. Fort(e) de ces nouvelles connaissances, on gagne aussi en bien-être, physique comme émotionnel. On en ressort meilleur(e), et plus heureux(se). Ces changements, voire ces remises en question, prennent quelquefois un peu de temps. Aussi, la période privilégiée des vacances est-elle toute trouvée pour tenter de nouvelles expériences.

Entre les lignes : J’étudie la graphologie

plumeL’écriture est fascinante ! Avec ses pleins, ses déliés, ses majuscules, ses « pattes de mouche », ses effets de style… Même si des standards régissent la forme des lettres, on voit bien que chacun les trace à sa manière, absolument unique et presque inimitable.

L’écriture est donc bien un prolongement de la pensée et une expression de la personnalité. Elle a d’ailleurs longtemps été utilisée dans des agences matrimoniales et lors de recrutements pour déterminer les traits de caractère des candidats, quels qu’ils soient. Car, si l’on peut modifier son apparence par toutes sortes d’artifices (maquillage, perruque, chirurgie esthétique…), difficile par contre de tricher avec son écriture : elle parle malgré nous, et elle a beaucoup à dire !

En pratique, comment faire ?

Prenez des feuilles ou un joli cahier. Au choix, recopiez un texte qui vous plaît, ou laissezvous guider par votre inspiration pour transposer sur le papier tout ce qui vous traverse l’esprit. Soyez spontané(e), écrivez naturellement sans chercher à faire comme ci ou comme ça. Répétez cet exercice à différents moments pour observer les variations en fonction de votre état d’esprit et de votre forme physique. Ensuite, pour découvrir les secrets de vos écrits, reportez-vous au livre ci-contre.

Interpréter les lettres et les chiffres dans l’écriture
Interpréter les lettres et les chiffres dans l'écriturede Sylvie Chermet-Carroy

Il est facile de s’en rendre compte, chaque écriture est absolument unique. De plus, elle révèle profondément – et mieux que les mots – la personnalité, le comportement, la vie affective, la forme d’intelligence, le potentiel de son auteur(e). À l’heure où mails et SMS remplacent peu à peu la plume, l’écriture a encore plus de valeur car notre façon de tracer les lettres et les chiffres, notre signature en disent long (et plus que nous-même) sur nos qualités, nos doutes, nos tendances profondes, de la confiance en soi au pouvoir d’affirmation, en passant par la relation à l’argent ou à la sexualité… Ce livre présente ainsi une méthode originale de décryptage et dévoile les secrets de notre écriture, ainsi que celle de nombreuses célébrités.
Éditions Exergue – 19,90 €

Mesure de capacité : Je découvre mes superpouvoirs

Les superhéros de bande dessinée ou de cinéma font rêver des générations de jeunes… et de moins jeunes. Or, tous les jours, nous entendons parler d’exploits sportifs hors normes, de nouvelles découvertes scientifiques, nous écoutons de jeunes musiciens ou chanteurs virtuoses… C’est donc bien qu’il existe un potentiel, et pas seulement chez quelques individus privilégiés. Nous sommes en effet tous dotés de capacités qui nous sont propres, chacun dans des registres spécifiques. Encore faut-il que nous y croyions, que nous en prenions conscience et surtout que nous nous fassions confiance ! Selon Walt Disney, « si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire. » Alors, fiez-vous à votre intuition, soyez attentif à vos rêves, listez par écrit vos envies de toutes sortes et vos projets, et visualisez-vous mentalement tel que vous souhaitez être : la réussite et le bonheur sont au bout du chemin !

3 livres pour aller plus loin
et révéler toutes les forces qui sont en vous

Power Patate
Power Patatede Florence Servan-Schreiber

Nous sommes tous des héros de notre vie, et ce livre est là pour nous aider à déployer pleinement nos superpouvoirs ! Après le succès de 3 kifs par jour, Florence Servan-Schreiber continue son exploration de la psychologie positive, de ses fondements scientifiques et de sa stupéfiante efficacité. Comment reconnaître et déployer nos superpouvoirs et nos forces très personnelles ? Il n’y a pas de plus court chemin vers les autres que d’être complètement soi. Plutôt que de vouloir être comme « il faut », partons de nous-même pour donner à notre vie toute la richesse qu’elle mérite. Pourquoi aimer, remercier, discuter, sourire et marcher en balançant les bras allongent notre espérance de vie tout en nous rendant plus heureux ?

Éditions Marabout – 15,90 €

Superpouvoirs
Superpouvoirsde Dean Radin

Science et Yoga
Enquête sur les facultés humaines extraordinaires

Est-ce que le yoga et la méditation augmentent réellement les facultés mentales extraordinaires, comme la télépathie, la clairvoyance ou la prémonition ? Est-il réellement possible de deviner les pensées et les intentions d’autrui ? D’avoir une influence sur les objets avec son esprit ? De prévoir les événements ? Est-il possible que ces superpouvoirs mentionnés dans les textes anciens, mais aussi dans la science-fiction et les bandes dessinées, aient une quelconque réalité ? Dean Radin, ingénieur et docteur en psychologie, est responsable scientifique au sein de l’Institut des Sciences Noétiques (États-Unis). Il détaille les preuves expérimentales de l’existence de ces superpouvoirs, au travers d’une enquête palpitante qui conclut à leur réalité indéniable.

InterEditions – 22,90 €

Vous avez l’immense pouvoir de changer votre vie
Vous avez l’immense pouvoir de changer votre viede Chantal Rialland

5 étapes pour réaliser votre big-bang intérieur

Réaliser son big-bang intérieur consiste d’abord en une prise de conscience. Chacun d’entre nous possède en lui l’immense pouvoir de changer sa vie, en lui donnant du sens et en la rendant passionnante. C’est ensuite un véritable travail sur soi, intense, qui demande de la persévérance. Chantal Rialland explique comment entreprendre la révolution intérieure, en 5 étapes claires et détaillées, et nous accompagne au fil des pages vers une métamorphose étonnante pour aboutir à une véritable renaissance.

Éditions Poche Marabout – 5,99 €

Le pavé de la plage : Je dévore le roman subversif de l’été

Pour changer des traditionnels pavés de l’été, dont il ne reste souvent aucun souvenir une fois la dernière page tournée, pourquoi ne pas choisir cette année de lire un ouvrage du père de la médecine ayurvédique en Occident, une des 100 personnalités les plus marquantes du siècle selon Time Magazine : Deepak Chopra ?

D’origine indienne, Deepak Chopra est un médecin-philosophe qui a popularisé en Occident la sagesse, la médecine douce et les techniques de bien-être venues d’Inde, et ce à la lumière des avancées scientifiques contemporaines. Il est à la fois médecin-endocrinologue, guide de sagesse, auteur d’une soixantaine de best-sellers. Il intervient à l’ONU pour le projet « Alliance pour une nouvelle humanité », un autre modèle de vie et de société.

Le corps quantique
Le corps quantiquede Deepak Chopra

Trouver la santé grâce aux interactions corps/esprit

Ce livre est un des premiers à faire l’alliance entre les sciences médicales occidentales et orientales, Deepak Chopra ayant la double formation de médecin endocrinologue (États-Unis) et ayurvédique (Inde).

L’auteur tire profit de cette double appartenance et des avancées de la science physique (quantique) pour proposer une nouvelle manière d’envisager notre corps et d’entretenir notre santé. Cette synthèse des interactions corps/esprit et de la science moderne, appelée « santé quantique », l’a rendu célèbre. Médecin très recherché aux États-Unis et dans le monde, il a été cité par Clinton et Gorbatchev comme « philosophe » et « pionnier de la médecine alternative ».

InterEditions – 17,90 €

Je reste dans la course, mais dans l’eau !

Si vous êtes déjà adepte du jogging en temps normal, l’idée de courir dans la mer devrait vous séduire ! Les vacances sur les côtes sont en effet une occasion idéale d’allier les bienfaits de la course à ceux de la mer.

Pourquoi courir dans l’eau ?

Les vertus de l’eau de mer sont largement avérées et sont mises à l’honneur dans les centres de thalassothérapie. En plus, la pression de l’eau prévient les chocs et réduit très nettement les risques de courbatures et de blessures (claquages, élongations…). Porté(e) en quelque sorte par l’eau, on se sent plus léger, le retour veineux est favorisé, le mouvement de l’eau exerce un massage naturel anticellulite, on brûle davantage…

Je m’y mets !

Je me place dans la mer de façon à avoir l’eau soit à mi-mollet, soit à hauteur de la taille, en sachant que plus il y a d’eau, plus c’est facile, car dans l’eau, le corps ne pèse plus que 10 % de son poids. L’idéal est d’être immergé à hauteur des hanches : c’est ainsi que l’exercice sera le plus efficace, mais aussi le plus difficile. Je peux aussi choisir de pratiquer avec un coach à l’hôtel des Flamants Roses à Canet-en-Roussillon.

Plus d’infos sur : www.hotel-flamants-roses.com

Je dis oui à l’astaxanthine, l’antioxydant de l’été !

De la famille des caroténoïdes, ce pigment naturel issu des microalgues améliore entre autre la vision et protège des dommages dûs aux expositions au soleil. On en trouve sous la forme de compléments alimentaires. (www.petitetomate.fr)

Claire DevauxSous un jour nouveau

« Aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie » a écrit Victor Hugo. Adoptez cette belle pensée et décidez, vous aussi, de débuter chaque jour non pas comme s’il était le dernier (cette vision serait trop pessimiste), mais comme si vous preniez à chaque fois un nouveau départ. Vous pouvez en effet accueillir chaque journée comme une nouvelle opportunité qui vous est offerte d’apprendre, d’expérimenter, de vous améliorer, d’aimer encore davantage la vie, et d’être tout simplement plus heureux. Pour ce faire, conditionnez-vous dès le réveil en choisissant les objectifs que vous souhaitez atteindre, en orientant vos pensées de façon positive. Votre vie est ce que vous en faites.

Je mets fin aux guerres intestines avec les pré- et probiotiques

Nous accueillons au sein de nos intestins (longs de 7 m !) 100 000 milliards de bactéries elles-mêmes réparties en 500 familles différentes. Toutes ces colonies représentent un microbiote d’une masse de 2 kg. La bonne santé de notre flore intestinale est capitale car ses bactéries participent à la digestion, produisent des enzymes, des vitamines (B et K), jouent un rôle de barrière vis-à-vis de bactéries pathogènes, synthétisent certains neurotransmetteurs responsables du bien-être et de la joie de vivre… Quand surviennent déséquilibre et désordre, il convient alors de s’appuyer sur les probiotiques : de bonnes bactéries (bifidobactéries, lactobacilles…), qui exercent une influence bénéfique sur l’hôte qui les héberge. Ces probiotiques se trouvent dans des compléments alimentaires du même nom, mais aussi dans les yaourts. Ils se nourrissent de prébiotiques, des fibres non digestibles que l’on trouve notamment dans l’artichaut, la banane, l’ail, le topinambour, le poireau…

Pour en savoir plus

Le grand livre des probiotiques et des prébiotiques
Le grand livre des probiotiques et des prébiotiquesde Danièle Festy

Fatigue et déprime inexpliquées, allergies ou mycoses à répétition, intestin irritable, candidoses, boutons… Et si c’était un déséquilibre de la flore intestinale ?

Dans ce guide très complet, vous trouverez des explications claires pour comprendre comment fonctionne votre écosystème intérieur, tous les conseils pour bien manger et protéger sa flore intestinale, un abécédaire de Acné à Turista pour se soigner en pharmacie, un programme d’une semaine et 50 recettes salées et sucrées.

Éditions Quotidien Malin – 18 €

Je profite de l’été pour tester
le nouveau ping-pong

ping-pongVous avez forcément, un jour ou l’autre, joué au pingpong. Mais connaissez-vous le Fit Ping Tonic ? Il s’agit d’une variante du tennis de table, en version tonique comme son nom l’indique.

Le principe ? On joue sur une table ou en-dehors, avec les traditionnelles raquettes et balles, mais aussi avec des Swiss balls, de petits haltères, des élastiques…

Avec de nombreux bénéfices à la clé : un renforcement des abdominaux obliques, des quadriceps et des mollets ; une nette amélioration de la posture, de l’équilibre, de la coordination, de la motricité et, même, de l’acuité visuelle !

Cette nouvelle activité vous tente ? Elle est parfaite en vacances, alors, ressortez votre table de ping-pong et prévoyez en plus des bouteilles d’eau en guise d’haltères, des balles de tennis, un ballon de football… Très ludique, mais aussi sportive, cette activité peut se pratiquer en équipe de 4 à 6 joueurs. N’oubliez pas de terminer votre séance par des étirements et un peu de relaxation.

Pour savoir où pratiquer en club : www.fftt.com

Biblio estivale

Terriens malins
Terriens malinsde Delphine Ginberg

Ce livre propose aux enfants, dès 7 ans, de participer, à leur niveau, à la protection de la planète. Témoignages de personnes qui tentent de nouvelles approches de l’écologie, activités à partager, petits gestes faciles et originaux, pistes de réflexion, photos colorées et surprenantes, Terriens malins foisonne de sentiers à explorer, de missions spéciales à réaliser, met à votre disposition une boîte à outils qui présente l’écologie sous un angle actif, quotidien, facile et amusant. Des expériences réjouissantes à partager, des idées qui taquinent les habitudes, une mine d’informations décalées, des initiatives émergentes, originales et peu connues du grand public. Les enfants ne résisteront pas à l’envie de devenir de véritables écoaventuriers !

Éditions Le Pommier – 15,90 €

Se libérer des tensions émotionnelles
Se libérer des tensions émotionnellesd’Aziz Djendli

Ce livre permet de s’aider soi-même, et s’applique aussi à son entourage. Il vous aidera fortement et réellement à travers quelques éléments simples et précieux conseils théoriques, des exercices pratiques qui ont fait leurs preuves tout au long de nombreuses années de pratique en milieu hospitalier et auprès de tous publics. Il s’agit d’un savoir-faire issu de la thérapie soufie, appelé aussi « thérapie Granada », qui a toujours eu pour fonction d’aider les personnes de façon pragmatique et efficace.

Découvrez ces outils précieux permettant de réduire les tensions émotionnelles à travers un savoir technique, des contes, des informations, tout cela formant un ensemble organique puissant et ayant démontré sa valeur. Cette pratique va vous aider au quotidien, de façon profonde et durable, à diminuer nettement les tensions émotionnelles et, donc, à être positif.

Éditions Guy Trédaniel – 11,90 €

Une écologie du bonheur
Une écologie du bonheurd’Éric Lambin

Défendre l’environnement revient-il à défendre notre bonheur ? Quelques pays ouvrent la voie – Costa Rica, Bhoutan –, avec des programmes de développement novateurs. Malgré tout, le tableau reste sombre : l’homme est déjà sévèrement séparé de la nature et il existe un clivage immense entre pays riches et pays pauvres. Les conséquences de ce double constat sont l’émergence de nouvelles maladies, ainsi que de nouvelles sources d’insécurité qui pourraient en être les premiers symptômes. Cet ouvrage offre une synthèse claire, remarquablement documentée, de l’interaction entre le bonheur humain et l’environnement. Il témoigne de l’importance pour l’homme des satisfactions émotionnelles et spirituelles qu’il éprouve au travers de l’expérience de son appartenance au monde naturel.

Éditions Le Pommier Poche – 9,50 €


Rubrik' à Trucs

C’est gonflé !

Si vous êtes sujet(te) aux ballonnements, limitez votre consommation de fructose. Ce sucre, très présent dans notre alimentation, produit en effet de l’hydrogène (un gaz) à l’origine de gonflements inconfortables. Ces aliments riches en fructose sont donc à éviter : miel, confiture, caramel liquide, barres chocolatées, sirops aux fruits, raisins secs, pâtes de fruits… Les fruits contiennent aussi du fructose, mais comme ils présentent de nombreux autres bienfaits, ne les bannissez pas de votre alimentation.

Misez sur le rouge

huile-palmeL’huile de palme rouge ne présente en effet pas les désagréments de l’huile de palme traditionnelle : elle contient 10 fois plus de caroténoïdes que les carottes et 30 fois plus de lycopène que les tomates, d’où sa couleur. Elle est en plus très riche en vitamines E de 7 types différents. Elle ne contient pas de graisses « trans » et est en plus produite de façon éthique et respectueuse de l’environnement. Vous pouvez la consommer tartinée sur du pain bio, dans des préparations à base de riz, pommes de terre, oeufs. Mais aussi comme huile de massage et support pour des huiles essentielles.

alguesSur un air marin

Que pensez-vous d’inviter les algues du bord de mer à votre table ? Elles sont délicieuses dans un beurre sur un risotto ou des pâtes, dans un pesto sur un poisson, dans un guacamole où tremper des tortillas, dans une vinaigrette… Pour faire le plein d’iode et de vitalité.

C’est le pied

piedsAvant de partir – peut-être un jour – en voyage en Indonésie, vous pouvez réaliser chez vous un bain de pied relaxant et énergisant d’inspiration indonésienne. Pour cela, faites bouillir 2 bâtons de cannelle pendant 5 minutes, ajoutez hors du feu 3 cuillères à soupe de sel de mer et 1 goutte d’huile essentielle de gingembre. Versez dans une bassine, ajoutez de l’eau froide. Plongez vos pieds dans ce délicieux bain tiède pendant 30 à 40 minutes et savourez…

mainLa fleur de la passion

L’ahimsa est un principe bouddhiste de compassion : il incite à être gentil, indulgent et doux avec les autres, mais aussi avec soi-même. C’est même avec soi qu’il faut commencer, en se respectant, en s’acceptant, en cessant de toujours se comparer aux autres et de les envier.

postureEn bonne posture

La façon dont vous vous tenez en dit long sur vous et influence la façon dont les autres vous perçoivent. Alors, redressez-vous, grandissez-vous pour vous sentir plus confiant(e). Vous pouvez même adopter la position de Superman, les bras en l’air, pour gagner en force et en confiance, surtout avant un rendez-vous important, une intervention en public…

Un juste équilibre

coussinPour retrouver ou préserver l’équilibre de votre colonne vertébrale, placez sur votre tête un coussin d’une vingtaine de centimètres (vous pouvez aussi le coudre vous-même et le remplir de grains de riz) en veillant à ce qu’il soit bien parallèle à vos 2 oreilles, puis marchez avec plusieurs minutes ou gardez-le durant vos activités du quotidien. Cet exercice très simple procure une sensation de bien-être au niveau du cou et du dos.

À tout hasard…

Pour vérifier si vous pouvez vous fier à votre intuition, émettez clairement votre intention de la voir se manifester en énonçant une question dans votre tête ou à haute voix, puis en ouvrant un livre au hasard et en posant votre doigt sur une phrase qui s’y trouve. Vérifiez ensuite si cette phrase est ou non en lien avec votre demande.

dent-dureLa dent dure

Vous avez tendance à serrer les dents dans les situations difficiles et à vous crisper ? Pour revenir au calme et vous détendre, inspirez profondément, sur l’expiration, relâchez les mâchoires jusqu’à ouvrir légèrement la bouche comme pour laisser entrevoir un sourire. Votre nuque se détend et vos épaules se relâchent.

Coup de jus

jusSi vous avez décidé d’augmenter votre consommation de produits riches en fibres pour stimuler naturellement votre transit ou favoriser votre satiété, introduisez-les progressivement dans votre alimentation pour ne pas irriter vos muqueuses digestives. Débutez par des céréales semi-complètes avant de passer aux complètes, commencez par prendre de très petites quantités de graines germées et, surtout, buvez des jus de légumes (principalement de betterave ou de carotte), qui sont très doux et régénèrent les muqueuses sensibles.

éco Livres

Petit Larousse des remèdes maison
Petit Larousse des remèdes maisonde Stéphanie L. Tourles

50 symptômes et maladies courants sont proposés dans ce livre : allergies, ampoules, anxiété, brûlures légères, contusions et bleus, coups de soleil, coupures et écorchures, eczéma, extrémités froides, insomnie, mal de dos, maux de tête… et les ingrédients à utiliser, comme huile d’amande douce, arnica, aloès, bicarbonate de soude, calendula, camomille, cannelle, ail, citron, thym, cire d’abeille, beurre de karité… Apprenez à préparer vous-même des baumes, des huiles, des sprays, des crèmes, des inhalations, des désinfectants… à partir de plantes.

Éditions Larousse – 15,90 €

En bonne santé grâce à la micronutrition
de Laëtitia Agullo et du Dr Didier Chos

En bonne santé grâce à la micronutritionDepuis plus de 20 ans, la micronutrition s’attache à étudier les liens entre notre état de santé et le contenu de notre assiette. Elle a ainsi identifié les « maillons faibles » de notre organisme : le cerveau, l’intestin, la communication et la protection cellulaires. Ils sont aujourd’hui source de troubles mineurs, mais leur perturbation peut évoluer vers des pathologies sévères. Grâce à des conseils nutritionnels sur mesure et à la prise de compléments alimentaires spécifiques, vous pourrez optimiser leur bon fonctionnement jour après jour. Car soigner vos maillons faibles, c’est améliorer votre état de santé actuel et prolonger votre espérance de vivre en bonne santé.

Éditions Albin Michel – 19 €


Côté Beautécote-beaute

Stress, fatigue, pollution… Le moins que l’on puisse dire, c’est que notre peau et nos cheveux sont mis à rude épreuve pendant une bonne partie de l’année. Durant la période estivale, nous avons généralement envie de nous chouchouter et, surtout, d’expérimenter de nouveaux rituels de beauté, qui, peut-être à leur tour, seront adoptés à la rentrée. Vous êtes à court d’idées ? Laissez-vous bercer par nos suggestions 100 % naturelles, testées et approuvées…

Tout nouveau, tout beau !

Je mets mes cheveux au repos avec la méthode « no poo »

L’été, vos cheveux ont eux aussi droit à leurs congés payés. Plus facile à dire qu’à faire ? Pas si sûr avec un peu d’astuce, de système D et grâce à la méthode « no poo », dont tout le monde parle en ce moment sur la toile. Méthode inventée par la coiffeuse new yorkaise Lorraine Massey, le « no poo » est en fait la contraction de « no shampoo », soit « pas de shampooing ». Oui, vous avez bien lu, plus de shampooing pendant toute la durée des vacances…

Quel est l’intérêt de passer à la méthode « no poo » ?

Les shampoings contiennent des bases lavantes décapantes et agressives pour les cheveux. C’est le cas, notamment, du sodium laureth sulfate et du sodium lauryl sulfate, qui fragilisent les cheveux. Par ailleurs, l’action répétée des shampooings ne fait que créer un cercle vicieux qui nous oblige à nous laver les cheveux encore plus souvent.

La méthode no poo consiste, quant à elle, à trouver d’autres solutions pour éviter d’utiliser ces tensioactifs trop agressifs. Elle préconise, entre autres, de faire très régulièrement des gommages capillaires (soins auxquels nous pensons rarement), d’utiliser son aprèsshampooing comme substitut car ce dernier contient lui aussi des tensioactifs, mais plus doux et en moindre quantité. Il est également vivement conseillé d’utiliser du bicarbonate de soude (la fameuse poudre blanche qui sait tout faire) et du vinaigre de cidre dans l’eau de rinçage ; c’est d’ailleurs sans nul doute la méthode la plus écologique qui soit.

Le rituel no poo, version estivale

En rentrant de la plage, lavez vos cheveux et votre cuir chevelu avec le mélange suivant : 2 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium avec 2 cuillères à soupe d’eau chaude. Rincez ensuite à l’eau tiède ou fraîche (pour les plus courageux), puis terminez par un rinçage au vinaigre de cidre en ajoutant 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de framboise (pour les cheveux châtains) à 2 verres d’eau chaude.

Vous pouvez également rincer vos cheveux avec l’équivalent d’un verre de lait d’avoine ou de bière.

Une fois par semaine, procédez à un gommage capillaire en mélangeant 1 cuillère à soupe de cassonade avec 1 cuillère à soupe de votre après-shampoing doux. Massez votre cuir chevelu avec ce mélange pour exfolier les peaux mortes et les impuretés.

Je mets du blond dans mes cheveux…

blondContrairement à ce que l’on pourrait penser, il existe une manière 100 % naturelle de donner « un effet soleil » aux cheveux. Bien évidemment, en vacances, le soleil et la mer s’en chargent aisément, mais rien ne vous empêche de vous entraîner pour la rentrée.

La plante magique ? La racine de rhapontic (Rheum rhapontica root powder), idéale pour les cheveux blonds à châtain clair, est utilisée depuis longtemps, en association avec le henné, pour ses vertus éclaircissantes. Elle permet d’obtenir des reflets blond cuivré naturels, donnant l’illusion d’avoir passé des vacances au soleil. Profitez des congés pour préparer la recette maison qui vous va bien, afin de pouvoir reproduire ce rituel dès la rentrée.

Recette de la pâte colorante
pour reflets dorés

Dans mon panier (pour des cheveux longs) (Pour les cheveux courts, on divise les quantités par 3)

?pate-colorante 150 g de poudre de henné du Rajasthan
? 150 g de poudre de racine de rhapontic
? 1 litre d’eau de source
? Du film alimentaire

La recette

1- Pesez les poudres et mélangez- les soigneusement dans un saladier.
2- Chauffez l’eau jusqu’à frémissement.
3- Ajoutez petit à petit l’eau frémissante sur le mélange de poudres en mélangeant jusqu’à obtenir une pâte consistante et homogène.
4- Réservez jusqu’à complet refroidissement.

Conseils d’utilisation

1- Peignez les cheveux propres et secs, puis divisez-les en 2 sections.
2- Appliquez le henné par mèches avec un pinceau en commençant par l’arrière de la tête ; faites-le bien pénétrer jusqu’au cuir chevelu.
3- Regroupez la partie basse des cheveux, puis continuez avec le haut de la tête en appliquant toujours par couches épaisses.
4- Massez-vous bien la tête afin que l’ensemble de la chevelure soit bien couvert.
5- Appliquez un film plastique sur votre chevelure après avoir soigneusement nettoyé le reste du visage.

éco Livres

Le cahier tutos beauté des paresseuses
Le cahier tutos beauté des paresseusesd’Anne Thoumieux et Soledad Bravi

Maquillage, coiffure, soin, nail art 80 tutos pour tout savoir des secrets de pros

Attention, ce nouvel ouvrage peut changer une vie de fille ! Car, oui, grâce à lui, vous saurez tout sur le maquillage, la coiffure, le nail art et les soins du corps ! Chaque chapitre commence par une mine d’infos : tous les secrets de pros qui vous permettront bientôt de voler de vos propres pinceaux. Et pour chaque thème, 3 fiches pour répondre à toutes les problématiques là-tout-de-suite-maintenant. De la bouche pulpeuse au teint de pêche, du gommage au camouflage de la première ride, du brushing au head band… aucun secret de beauté ne restera secret !

Éditions Marabout – 7,60 €

Les bienfaits des huiles végétales
de Michel Pobeda

Les bienfaits des huiles végétalesApprendre à les connaître et à les utiliser pour votre santé et votre beauté

Un usuel pour une utilisation des huiles au quotidien et à bon escient. L’huile fait partie de notre vie quotidienne. On sous-estime généralement ses qualités. L’ambition de cet ouvrage est de proposer les clés pour expliquer l’utilisation des huiles végétales et des corps gras, qui représentent tout même un tiers de notre alimentation et donc une partie conséquente de nos rapports, bons et mauvais, avec la santé. Est publié un répertoire de 100 huiles, chacune faisant l’objet d’une fiche récapitulant ses caractéristiques et ses vertus, et donnant également toutes les indications pour savoir comment et dans quel but en faire usage ; ainsi que des outils de synthèse (tableaux, index) pour trouver rapidement l’information selon l’action escomptée.

Éditions Marabout – 4,49 €

Je fais tout naturellement la chasse aux poils

epilationSi vous êtes adepte de l’épilation à la crème à épiler, sachez que ce produit n’est ni respectueux de l’écosystème de notre peau, ni écologique. En effet, les crèmes à épiler sont formulées à base de dérivés du soufre, tels que des sels d’acide thioglycolique, qui dissolvent les poils.

Le saviez-vous ?

Dans l’Antiquité, les Égyptiens s’épilaient à l’aide d’un mélange d’os d’oiseaux broyés, de gomme de sycomore et de concombre, qu’ils appliquaient par bandes et arrachaient ensuite.

Les alternatives « maison » La cire pelable naturelle

Pour les petites surfaces ou les zones plus sensibles, la cire pelable naturelle est idéale. Elle est formulée à partir de cire d’abeille et d’huile essentielle de résine de pin. Elle s’utilise de la même manière que la cire pelable conventionnelle : application à la spatule, puis arrachage après refroidissement. Tout comme la cire orientale, elle a l’avantage d’être très douce et adaptée à toutes les peaux, même les plus fragiles.

Le rituel : découpez une douzaine de bandes de gaze de 30 x 10 cm pour les jambes, et des bandes plus petites pour les autres parties du corps. Faites fondre au bain-marie 100 g de cire d’abeille. Ajoutez 10 gouttes d’huile essentielle de pin ou de lavande et mélangez soigneusement. À l’aide d’un pinceau, enduisez-en les bandes de gaze. Laissez refroidir à température du corps. Appliquez les bandes dans le sens du poil. Laissez refroidir quelques secondes, puis arrachez chaque bande d’un coup sec, en tirant dans le sens inverse de la pousse du poil. Appliquez ensuite un soin apaisant.

Cire orientale, le retour aux sources

L’alternative 100 % naturelle à la cire chaude est la cire orientale. Une formule très simple, à base de sucre de canne caramélisé et de citron, pour une épilation en douceur. Le sucre de canne permet d’arracher les poils et le citron est un excellent antiseptique pour éviter les infections et réduire les risques de repousse sous la peau. Elle a le grand avantage de ne présenter presque aucun risque d’allergie, ce qui la rend idéale pour toutes les peaux, même les plus sensibles. Par ailleurs, elle s’utilise à une température bien moins élevée que la cire chaude (25 à 30 °C), donc est sans danger pour les personnes présentant une insuffisance veineuse. Elle peut cependant avoir l’inconvénient d’être moins efficace, en particulier sur les poils courts.

Au poil ! Cire à épiler soft cocooning

Exit les rasoirs et les crèmes à épiler. Vive le sucre à épiler, tout doux et respectueux de notre flore cutanée, qui laisse la peau très douce et la parfume délicatement avec un frais parfum de lavande.

Mon matériel

? cire1 pot de 250 ml
? 1 casserole
? 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère
? 1 éprouvette graduée de 50 ml

Dans mon panier

? 25 ml d’eau de source
? 200 g de sucre roux
? le jus d’½ citron bio
? Miel
? 15 gouttes d’huile essentielle de lavande fine
? 15 gouttes de vitamine E

La recette

1- Mélangez l’eau et le sucre dans la casserole et faites chauffer à feu doux jusqu’à ce que le caramel commence à blondir. Pour savoir s’il est à point, faites le test suivant : mettez une goutte de la préparation sur une assiette ; si vous pouvez prendre la goutte formée et la malaxer entre vos doigts, alors vous pouvez passer à l’étape suivante.
2- Ajoutez le citron, le miel et mélangez soigneusement.
3- Terminez par l’ajout de l’huile essentielle de lavande et la vitamine E, puis mélangez une dernière fois.
4- Transvasez la préparation dans le pot et réservez jusqu’à complet refroidissement.

Conseil d’utilisation

Faites chauffer la cire au bain-marie. Lorsque la préparation est chaude mais non brûlante et la texture onctueuse, appliquez par fines bandes à l’aide d’une petite spatule en bois. Retirez avec de fines bandes de coton à épiler.

Je prends mon pin quotidien

oinEt si vous profitiez de cet été pour revenir à l’essentiel ? Quelques gouttes puisées au coeur de la nature pour révéler votre beauté…

Dans la famille des actifs naturels surdoués, demandez l’huile végétale de pin. Elle contient naturellement à la fois des acides gras essentiels, des polyphénols, des phytostérols, de la vitamine E et des acides gras insaturés delta 5. Ces derniers sont des acides gras insaturés, auxquels des travaux de recherche et développement ont attribué une action puissante pour la restructuration de la peau. En effet, il a été mis en évidence que les delta 5 interagissent avec les molécules à haute activité biologique nommées prostaglandines : ils permettent de fluidifier les liaisons entre les cellules de l’épiderme et ont donc un effet repulpant et redensifiant prouvé. L’huile végétale de pin se distingue des autres huiles végétales par son toucher léger et son odeur végétale très légère. Dernier point qui la distingue, c’est une huile totalement made in France, de la récolte à la mise en flacon.

Elle est anti-âge (renouvellement cellulaire, maintien de l’élasticité et de la fonction barrière de l’épiderme), protectrice (antioxydante et revitalisante), restructurante et apaisante.

Elle s’applique à raison de quelques gouttes façon sérum sur l’ensemble du visage, du cou et du décolleté. Elle s’utilise aussi mélangée à toute crème de soin, qu’elle enrichit de ses bienfaits…

Source : http://www.oceopin.com

Claire Devaux - beautéMille et un visages

Notre peau varie au fil des saisons, de notre âge et notre visage change d’expression selon les émotions que nous ressentons. Notre beauté est donc plurielle. En plus, nous pouvons en jouer en changeant de couleur de cheveux, de coiffure, en nous maquillant ou, au contraire, en choisissant le naturel le plus authentique.

Profitez de l’été pour bousculer votre routine beauté : maquillez-vous plus légèrement ou, au contraire, osez des couleurs vives et estivales, sublimez votre bronzage, entretenez l’effet mouillé sur vos cheveux, comme après un bain de mer… Vous vous découvrirez chaque fois différente et surprendrez vos proches.

éco Livres

SOS peau au naturel
SOS peau au naturel de Julien Kaibeck et Annie Casamayou

Pour une peau saine et apaisée Acné, eczéma, cellulite… nous avons tous des problèmes de peau difficiles à guérir durablement. La solution ? Coupler l’approche globale de la naturopathie avec des soins naturels bien choisis. Ce livre vous donne des solutions afin de comprendre votre peau pour mieux la soigner : comment elle fonctionne, ses besoins, ce qui l’abîme ou la protège… Apaiser les bobos les plus courants (coup de soleil, psoriasis, boutons…,) avec pour chacun : les bons réflexes côté alimentation, sport, hygiène de vie… ; les soins dermocosmétiques à faire vous-même en toute simplicité (masques maison, préparations aux huiles essentielles…). Bien utiliser les alliés naturels de votre peau : argile, probiotiques, huiles essentielles, nutriments.

Quotidien Malin Éditions – 9,99 €

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.