Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 52

Les yeux dans les yeux

« Chacun de nous ignore la couleur de l’iris de presque tous ses amis. L’oeil est regard : il n’est oeil que pour l’oculiste et pour le peintre. »

André Malraux, Les voix du silence

yeux1L’oeil est l’une des structures les plus complexes et délicates que la nature ait eu la chance de créer. Porte de l’âme ou témoin silencieux de nos sentiments, il est aussi bien capable de saisir des informations à la vitesse de l’éclair pour les transmettre au cerveau que d’exprimer des émotions d’une manière indescriptible. Tour à tour rieurs, fatigués, interrogateurs, pétillants ou malicieux, les yeux en disent long sur nos états d’âme et, parfois même, sur nos pensées.

Dans notre univers à forte dominante visuelle, cette passerelle entre le monde extérieur et le monde intérieur est fortement sollicitée. Saviez-vous d’ailleurs que 80 % de nos perceptions sensorielles émanent de la vue ? Il n’est donc pas étonnant que nos yeux réagissent parfois à cette suractivité par des rougeurs, un état de sécheresse et des irritations. Veiller à leur bonne santé est donc primordiale. Nous disposons heureusement de moyens simples et naturels pour en prendre le plus grand soin.


La plante du mois
L’euphraise (Euphrasia officinalis L.)

L’euphraise, aussi appelée casse-lunettes, herbe aux myopes ou délice des yeux, était jadis considérée comme une panacée pour les yeux. Zoom sur une plante qui nous fait les yeux doux.

Description botanique

De la famille des scrofulariacées, l’euphraise est une petite plante herbacée annuelle ne dépassant pas 40 cm et qui vit dans les prairies ensoleillées, les lisières de bois, les coteaux, les marais… Elle pousse dans les régions tempérées froides, subarctiques et dans les zones montagneuses jusqu’à 3 000 m d’altitude. On la rencontre fréquemment à l’état sauvage en Europe et en Amérique du Nord.

Ses fleurs forment des grappes allongées assez lâches. Leur corolle, de 10 à 16 mm, est généralement blanche, finement striée de violet, avec une gorge jaune. Le fruit est une petite capsule ovoïde aplatie, renfermant de nombreuses graines brunes.

Sa tige, dressée et brunâtre, faiblement ramifiée, porte de petites feuilles ovales, vert foncé profondément dentées. L’euphraise parasite les racines d’autres plantes herbacées voisines et leur vole des substances minérales dissoutes, dont elle se nourrit à l’aide de petits suçoirs. Cette caractéristique rend d’ailleurs la culture de cette plante difficile.

Histoire et tradition

euphraiseLa médecine populaire utilisait couramment l’euphraise dans les affections oculaires d’origine allergique. Pourtant, on ne connaît que peu de citations concernant cette plante chez les anciens médecins grecs ou latins. Ce n’est qu’au 14e siècle que l’on en trouve une stipulant que l’euphraise a le pouvoir de laver les yeux de tout mal.

Au Moyen Âge, Arnaud de Villeneuve, illustre médecin et théologien catalan, faisait fabriquer une potion composée de moût de raisin et d’euphraise, censée redonner une meilleure vision. Au 16e siècle, la médecine des signatures – reposant sur les similitudes de forme et d’aspect des plantes avec leurs propriétés thérapeutiques – fait aussi de l’euphraise un remède traditionnel dans les problèmes oculaires car la fleur d’euphraise ressemble à un oeil. Au 19e siècle, l’abbé Kneipp disait de l’euphraise que « ce remède épure les yeux et augmente la force visuelle. » En Écosse, les Highlanders utilisaient une infusion d’euphraise dans du lait pour soigner les yeux malades.

Au Moyen Âge, les fumigations rituelles d’euphraise étaient censées mener à la clairvoyance. En revanche, les paysans redoutent la présence d’euphraise dans leurs prés, signe d’appauvrissement des herbages.

Étymologie et légendes

Son nom est emprunté au grec euphrasia qui signifie gaîté, joie, probablement en raison de son action salutaire sur la vue. Son nom d’espèce officinalis fait également référence à ses vertus thérapeutiques. Le nom scientifique euphrasia rostkoviana est dédié à Rostkov, un médecin allemand des 18-19e siècles. Enfin, son nom vernaculaire, casse-lunettes, témoigne de l’utilisation traditionnelle de la plante en ophtalmologie. De ce fait, l’euphraise est symbole de clarté, de lumière et de clairvoyance.

Propriétés pharmaceutiques

Très riche en tanins, glucosides et flavonoïdes, la plante possède des vertus adoucissantes, calmantes et anti-inflammatoires. L’euphraise présente par conséquent une efficacité certaine dans le traitement des troubles ophtalmiques mineurs, tels que conjonctivite, blépharite, allergie oculaire, yeux « collés », coryza, orgelet…

Elle peut être employée sous forme de rinçage, de gouttes ou de compresses imbibées. Elle pourrait aussi se révéler intéressante dans les troubles et les fatigues oculaires d’origine musculaire ou nerveuse.

Comment l’utiliser ?

Idéalement en décoction, en utilisant 20 g de plante pour 1 litre d’eau. Faites bouillir 10 mn, filtrez, puis réservez jusqu’à complet refroidissement.

Appliquez ensuite à l’aide de compresses bien fraîches (n’hésitez pas à les mettre au préalable quelques minutes au réfrigérateur).

Se conserve 2 ou 3 jours maxi au réfrigérateur. En cas de conjonctivite infectieuse ou allergique, vous pourrez utiliser l’euphraise sous sa forme homéopathique. Il est dans ce cas recommandé de prendre 5 granules d’Euphrasia officinalis 5 CH toutes les heures jusqu’à ce que le larmoiement et la sensation d’inconfort s’estompent peu à peu. Néanmoins, si les symptômes persistent, il sera alors préférable de consulter un ophtalmologiste sans perdre de temps.

Utilisations cosmétiques

L’euphraise jouit de propriétés apaisantes, adoucissantes et antioxydantes. Elle constitue un bon actif pour le soin des peaux sensibles et irritées, notamment pour le contour des yeux. Pour entretenir la fraîcheur des yeux, vous pourrez, là encore, utiliser une décoction d’euphraise, que vous appliquerez 2 fois par jour sur les yeux.


La sève de bouleau

seve-de-bouleauChristine et Bernard Reynier sont producteurs de jus d’argousier et de sève de bouleau et vous proposent des produits issus de sites naturels.

La sève de bouleau est récoltée dans la vallée du Champsaur (Hautes-Alpes), située à plus de 1 000 mètres d’altitude, aux portes du Parc national des Écrins.

La sève de bouleau est une source naturelle d’éléments minéraux indispensables à l’organisme. Sa préparation, sans alcool, restitue l’intégralité des éléments actifs qui la composent. La sève de bouleau en complément d’une alimentation variée et équilibrée, aide l’organisme à se purifier sans le fatiguer. C’EST UN DRAINEUR. Une cure détoxifiante d’une à deux semaines permet d’éliminer les toxines et dépurifie votre organisme. En effet, la sève de bouleau draine efficacement les déchets qui stagnent dans vos cellules. Riche en silice, un minéral qui régénère le corps, elle détoxifie le foie et évacue l’acide urique, purifiant ainsi les reins et la vésicule biliaire. En vente dans les magasins bio et pharmacies.

Ets GAYRAL Sarl – Maison REYNIER est une entreprise artisanale qui existe depuis 30 ans. Pont du Fossé 05260 ST-JEAN-ST-NICOLAS
Tél. 04 92 55 93 56
sarl-gayral@orange.fr
www.argousier-bouleau.com


Côté Santé

Trésor à préserver à tout prix, la vue est la préoccupation numéro 1 des Français en matière de santé. Il faut dire que 80 % des informations nécessaires aux activités de la vie quotidienne passent par la vue. Mais il faut bien regarder les choses en face : avec le temps, notre vue a tendance à se dégrader, et non l’inverse. Le port de lunettes devient généralement le passage incontournable de tout quadra- ou quinquagénaire qui se respecte. S’il nous est impossible de renverser totalement la situation, nous pouvons toutefois prendre tout naturellement notre vue en main et veiller sur sa santé via une alimentation appropriée et des soins à base de plantes salvatrices, qui sauront vous faire le regard vif et l’oeil alerte. Car, comme le disait Hippocrate, « tels sont les yeux, tel est le corps. »

Le dossier du mois :
yeux2Préserver une bonne vue

Le coup d’oeil

Organe de la vision, l’oeil est le sens par lequel un être vivant capte la lumière pour ensuite l’analyser et interagir avec son environnement. Performant, l’oeil humain est non seulement capable de déceler la différence entre lumière et obscurité, mais permet également de distinguer les formes et les couleurs. Côté anatomie, le globe oculaire est constitué d’une coque extérieure, dans laquelle se trouvent des milieux transparents. Cette coque est formée par trois membranes concentriques :

LA MEMBRANE FIBREUSE, FORMÉE DE DEUX PARTIES

› La sclérotique (ou blanc de l’oeil), formant les 5/6e postérieurs du globe,
› La cornée, formant le 1/6e antérieur du globe.

LA MEMBRANE VASCULAIRE – OU UVÉE –, QUI COMPREND TROIS PARTIES TRÈS RICHES EN VAISSEAUX ET EN PIGMENTS

› en arrière, la choroïde ;
› en avant, le corps ciliaire, qui sécrète les liquides contenus dans le globe ;
› plus en avant encore, l’iris. C’est un diaphragme vertical percé d’un orifice central, la pupille. Elle est pigmentée et sa couleur donne la teinte de l’oeil.

LA MEMBRANE NERVEUSE, OU RÉTINE : C’EST LA MEMBRANE SENSIBLE AUX IMPULSIONS LUMINEUSES.

Composée de cellules nerveuses reliées directement au cerveau, la rétine est la partie de l’oeil la plus exposée à la lumière. Formée en grande partie de lipides particulièrement sensibles à l’oxydation générée par les radicaux libres issus de rayonnements ultraviolets, elle est très fragile. La macula est la partie de la rétine qui contient le plus de caroténoïdes, en particulier la zéaxanthine et la lutéine.

Il existe également une zone spécifique de la rétine, appelée macula, fovéa ou tache jaune, au niveau de laquelle les impressions visuelles ont leur maximum de précision et de netteté.

Quelques chiffres

8 Français sur 10 déclarent avoir des problèmes de vue, dont la quasitotalité des plus de 50 ans. 24 millions de Français sont touchés par la myopie et l’astigmatisme. 37 millions de Français portent des lunettes. Environ 400 000 interventions chirurgicales pour la cataracte sont effectuées chaque année en France.

Pourquoi notre vue baisse-t-elle ?

L’oeil a un système de défense qui le protège des dommages oxydatifs. Des antioxydants comme les vitamines C et E, des caroténoïdes ou le sélénium sont en effet présents dans l’humeur aqueuse. Mais avec les années et sous l’influence de différents facteurs aggravants, tels que l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil, une alimentation faible en antioxydants ou encore le tabac, l’efficacité de ce système de défense diminue et des lésions oxydatives irréversibles se produisent, provoquant une baisse plus ou moins importante de notre vue.

Une alimentation pour y voir plus clair

L’alimentation joue un rôle de premier plan pour protéger les yeux des effets de l’âge. Sachez privilégier les bons nutriments pour en retirer tous les bienfaits. Pensez à privilégier :

LES SOURCES VÉGÉTALES RICHES EN LUTÉINE ET ZÉAXANTHINE

Pigments de la rétine, la lutéine et la zéaxanthine sont deux caroténoïdes que l’homme ne peut synthétiser et qui doivent être apportés par l’alimentation. Selon l’étude AREDS (Age-Related Eye Disease Study) menée par le National Eye Institute, elles auraient un effet protecteur contre certaines formes de dégénérescence rétinienne, en particulier contre la DMLA. La lutéine et la zéaxanthine sont naturellement présentes dans les fruits et légumes. On trouve la lutéine dans les poivrons jaunes, les mangues, les myrtilles et les légumes à feuilles vertes. La zéaxanthine est, quant à elle, présente en quantité intéressante dans les poivrons rouges, les brocolis, le maïs, la salade verte, les oeufs et les agrumes.

UNE ALIMENTATION RICHE EN ACIDES GRAS OMÉGA 3

Ils sont présents dans les poissons gras (hareng, saumon, maquereau, sardine, thon) et sont un constituant majeur des membranes cellulaires et des cellules nerveuses, dont la rétine est riche. Ils contribueraient à la bonne hydratation de l’oeil, prévenant ainsi les problèmes de sécheresse oculaire. Une consommation régulière d’oméga 3 réduirait le risque de souffrir de DMLA.

UNE ALIMENTATION RICHE EN ZINC

Saviez-vous que le zinc est un minéral essentiel qui joue un rôle important en transportant la vitamine A du foie à la rétine afin de produire de la mélanine, un pigment protecteur des yeux ?

Il est présent en bonne concentration dans l’oeil, surtout dans la rétine et la choroïde, la couche de tissu vasculaire située sous la rétine. Vous en trouverez dans le germe de blé, les oléagineux, le tofu, les haricots, les légumes verts, les céréales complètes.

UNE ALIMENTATION RICHE EN VITAMINE A

C’est incontestablement la vitamine de la vue. Elle facilite le fonctionnement de la rétine, assurant ainsi une bonne qualité de la vision nocturne et aidant l’oeil à s’accommoder au passage de la lumière vive à l’obscurité. Elle diminue le risque de DMLA et de cataracte. On la trouve notamment dans les végétaux qui contiennent de la bêtacarotène et que notre organisme convertit en vitamine A. Les légumes et les fruits de couleur orange, verte ou jaune en sont des sources importantes (carotte, patate douce, potiron, épinard, pissenlit…).

LES SOURCES VÉGÉTALES RICHES EN VITAMINE C

La vitamine C assure une protection très puissante contre l’oxydation, protège le cristallin et la cornée des agressions par les radicaux libres. Elle aide à prévenir la cataracte. On trouve cette vitamine dans les agrumes, les poivrons, les kiwis, les fraises et les framboises, ainsi que dans les légumes verts…

LES SOURCES VÉGÉTALES RICHES EN VITAMINE E

Puissant antioxydant, la vitamine E protège la rétine du vieillissement et semble être un précieux allié pour lutter contre l’apparition de la cataracte. On la trouve dans les huiles végétales vierges d’olive et de colza, les amandes, les avocats, les épinards…

Zoom sur la myrtille,
une petite baie très en vue

myrtilleRiche en anthocyanes, en tanins et bioflavonoïdes, qui lui confèrent une activité vitaminique P intéressante, les baies de myrtille sont reconnues pour leurs capacités à améliorer la vision, surtout la vision nocturne. Elles participent à la régénération du pourpre rétinien (ou rhodopsine), ce qui a pour effet d’augmenter l’acuité visuelle globale, de protéger les tissus de l’oeil de l’agression à l’exposition à la lumière, y compris celle des écrans de télévision ou d’ordinateur.

Comment consommer les baies de myrtille ?
Soit telles quelles, ou bien sous forme de salade de fruits, en jus ou en décoction de baies séchées.

Pour ce faire, mettez-en 1 cuillère à soupe dans 25 cl d’eau froide et faites bouillir 5 minutes. Laissez reposer 10 minutes avant de boire.


Les 3 principales maladies de la vue

1- La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA

yeux3Comme son nom l’indique, cette maladie de l’oeil résulte d’une dégénérescence de la zone centrale de la rétine – à savoir la macula –, responsable de l’acuité visuelle.

La DMLA entraîne une perte progressive ou rapide de la vision centrale, mais sans provoquer de douleur. Reste que, sauf exception, elle ne mène pas à la cécité, puisque la vision périphérique demeure. Cette maladie affecte surtout les personnes de 50 ans et plus.

Qui est concerné ?

› Les personnes ayant 50 ans et plus sont à risque.
› Les fumeurs.
› Les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires, comme l’hypertension et l’hypercholestérolémie.
› Les personnes ayant des antécédents familiaux.
› Les personnes ayant certains troubles oculaires, tels que la cataracte, l’hypermétropie ou la myopie extrême.
› Les personnes ayant les yeux clairs.

Faites le test DMLA !

Son diagnostic est souvent fait 10 ou 15 ans trop tard. Car elle se développe sans se manifester et les premiers symptômes n’apparaissent que lorsqu’elle est déjà à un stade évolué. Toute atteinte étant définitive, le dépistage précoce est donc indispensable.

Alors, n’hésitez pas à faire le test suivant : fermez un oeil et regardez des lignes droites (un immeuble, une fenêtre, le quadrillage d’une feuille…). Les lignes vous apparaissent déformées, ombrées ou trouées ? Il faut consulter rapidement un ophtalmologiste.

Vous pouvez également faire le test de la grille d’Amsler. Placez-vous à 30 cm de celleci et munissez-vous de vos lunettes pour lire. Cachez un oeil et, avec l’autre, fixez le point central de la grille. Si des lignes apparaissent déformées, ombrées ou trouées, il est grand temps de consulter.

Pour vous procurer la grille : www.snof.org/maladies/dmla.html#testezvous

Retenez…

Chacun est responsable de sa santé visuelle. C’est par une démarche active, en consultant régulièrement un ophtalmologiste, que le capital vue peut être préservé… pour rester autonome et profiter de la vie le plus longtemps possible…

Le calendrier de la vue

› Après 40 ans, consultez une fois tous les 2 à 3 ans, sauf avis de votre ophtalmologiste selon les antécédents familiaux.
› Après 60 ans, 8 % des seniors sont concernés par la DMLA, 25 % après 75 ans. Seules 25 % des personnes atteintes de DMLA consultent assez tôt pour bénéficier d’un traitement. Une visite annuelle est donc vivement recommandée.

2- La cataracte, une opacification du cristallin

Le cristallin de l’oeil agit comme un filtre optique et contrôle l’accès de la lumière à la rétine. La transparence de ses tissus permet une pénétration continue de la lumière et, aussi, la formation de radicaux libres. Ces derniers sont capables d’initier une cascade de réactions biochimiques, qui aboutissent à une dégradation des lipides et protéines de l’oeil et, à terme, à l’opacification du cristallin. On parle alors de cataracte.

Les conséquences ? L’opacification du cristallin empêche les rayons lumineux de parvenir jusqu’à l’oeil ou les déforme, ce qui embrouille la vision de près comme de loin. Le mot cataracte a d’ailleurs été choisi pour décrire cette impression de regarder à travers une chute d’eau (du latin cataracta, qui signifie chute d’eau). À long terme, elle entraîne une baisse de la vision, accompagnée d’une baisse de luminosité et d’une mauvaise perception des détails.

Qui est concerné ?

› Les personnes ayant 50 ans et plus.
› Les personnes diabétiques depuis plusieurs années.
› Les personnes ayant des antécédents familiaux de cataracte.
› Les personnes ayant déjà subi un traumatisme ou un traitement chirurgical à l’oeil.
› Les personnes ayant reçu des traitements de radiothérapie, couramment utilisés contre le cancer.

Le saviez-vous ?

Des études ont montré que la consommation de produits laitiers coïncide avec une incidence élevée de cataracte parmi les personnes âgées. Sans les supprimer, il vaut donc mieux en limiter la fréquence journalière dans l’alimentation. Au contraire, le thé en consommation régulière protégerait de la cataracte.

3- Le glaucome

Il s’agit d’une maladie dégénérative du nerf optique qui entraîne une perte progressive de la vision, commençant tout d’abord en périphérie en progressant graduellement vers le centre. Cette maladie est souvent associée à une pression intraoculaire élevée qui comprime et endommage les fibres du nerf optique et de la rétine. La personne qui en souffre peut devenir aveugle si elle ne reçoit aucun traitement.

Bon à savoir : 1,5 million de Français sont atteints, dont 500 000 l’ignorent.

Qui est concerné ?

› Les personnes âgées de 60 ans et plus.
› Les personnes ayant des antécédents familiaux de glaucome.
› Les personnes atteintes de diabète ou d’hypothyroïdie.
› Les personnes souffrant d’hypotension ou d’hypertension, et celles qui ont déjà eu des troubles cardiaques.
› Les personnes ayant un autre problème oculaire (myopie prononcée, cataracte, uvéite chronique, etc.).
› Les personnes ayant eu une blessure grave à un oeil (par exemple, un coup porté directement à l’oeil).

La couleur des yeux

Ce qui détermine la couleur de l’oeil est le degré et la nature de la pigmentation de l’iris. Il existe 3 coloris principaux : bruns, verts et bleus, chacun pouvant être plus ou moins accentué. Tous les nouveau-nés ont les iris clairs et les parents espèrent souvent que cette clarté bleue persistera. Mais, entre le 7e et le 12e mois, la pigmentation naturelle s’installe. La couleur des yeux de l’homme est un caractère quantitatif affichant une hérédité multifactorielle. Plusieurs études ont montré que le locus OCA2 (également appelé protéine P, le gène OCA2, joue un rôle crucial dans la pigmentation) est le principal contributeur à la variation de la couleur des yeux de l’homme, avec les loci EYCL 1, 2 et 3. Des allèles (à savoir une version variable d’un même gène ou d’un même locus génétique) sont identifiés et associés à la coloration avec une bien plus grande fréquence pour les iris bruns. Certains individus ont les yeux vairons (hétérochromie), c’est-à-dire que le coloris n’est pas identique aux 2 yeux ; Alexandre le Grand en est un exemple connu. Les chiens de race Husky présentent fréquemment cette particularité. Parfois, la couleur du même iris n’est pas homogène.

Source : La vue pour les nuls
du Dr Dan-Alexandre Lebuisson,
aux Éditions FIRST

Coup de Cœur ! ???

La vue pour les nuls
livre-la-vue-pour-les-nulsdu Dr Dan-Alexandre Lebuisson

Cet ouvrage passionnant part à la découverte d’un organe extraordinaire du corps humain : l’oeil. Comment voit-on ? Quels sont les problèmes les plus fréquents ? Lunettes, lentilles ou chirurgie : comment soigner votre problème de vision ? L’ordinateur fait-il baisser la vue ? La gymnastique oculaire : info ou intox ? La chirurgie laser, est-ce dangereux ? Risque-ton d’être aveugle si l’on opère les deux yeux en même temps ? À jour des dernières découvertes de la médecine et de la chirurgie, ce livre répond à toutes les questions que vous vous posez sur votre vue. Un ouvrage très complet, qui se dévore comme un roman.

Éditions FIRST – 22,95 €

Des compléments qui nous font de l’oeil !

Au-delà de l’alimentation, les compléments alimentaires sont aussi une aide précieuse pour soutenir la vision et la préserver d’un vieillissement prématuré. Parmi eux, on notera :

› le jus de chou, riche en vitamines A, B et C,
› le jus de radis noir, qui draine le foie, lequel est relié aux yeux,
› la levure de bière, riche en vitamines B1, B5, B8 et B9 tout en étant un antioxydant très puissant,
le pollen, riche en vitamines A, B, C, D et E.

Privilégiez le pollen congelé et faites une cure de 3 à 6 semaines en saupoudrant au petit déjeuner l’équivalent d’1 cuillère à soupe sur une compote, une salade de fruits, un yaourt ou sur votre tartine préférée.


Les petits bobos de l’oeil et leurs remèdes au naturel

Au diable l’orgelet !

yeux4L’orgelet, ou « compère loriot », est un petit bouton enflammé, un furoncle, qui apparaît sur le bord externe de la paupière, à la base d’un cil. Il s’agit d’une infection du follicule pilo-sébacé du cil, généralement causé par un germe nommé Staphylococcus aureus. L’orgelet se manifeste d’abord par une légère rougeur, une douleur et un gonflement inesthétique d’une partie ou de la totalité de la paupière. L’oeil peut être larmoyant, irrité et légèrement sensible à la lumière.

Les remèdes de grand-mères :

L’OR, qui a une affinité particulière pour certains tissus, dont la peau : il appartient à la famille des éléments minéraux traces (oligoéléments), et est de ralentir le processus de toute inflammation. Nos grand-mères avaient d’ailleurs l’habitude de passer une bague en or sur l’orgelet pour soulager la douleur.
L’AMIDON DE LA POMME DE TERRE détend les tissus en atténuant leur inflammation.
LA FÉCULE DE MAÏS calme aussi l’inflammation.
L’HYDROLAT D’EUCALYPTUS GLOBULUS, qui possède des vertus purifiantes, rafraîchissantes et stimulantes. Vous pourrez l’appliquer en compresses imbibées sur les yeux, 2 à 3 fois par jour jusqu’à disparition de l’orgelet.

Astuce : pour faciliter l’évacuation du pus, faites bouillir de l’eau et appliquez des compresses chaudes sur l’orgelet. À renouveler 3 à 4 fois par jour.

Bye bye conjonctivite !

L’Elle correspond à une inflammation de l’oeil. La face interne de la paupière devient rouge, l’oeil est irrité, un écoulement d’aspect purulent peut se produire, accompagné de sensations de brûlures. La conjonctivite peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou tout simplement liée à une irritation.

Les remèdes de grand-mères :

DÉLAYEZ DE LA FARINE DE FROMENT DANS UN JAUNE D’OEUF.

Posez cet emplâtre sur vos paupières et gardez- le le plus longtemps possible, idéalement toute la nuit sous un bandeau.

LE FENOUIL est riche en anéthol. Il contient également des flavonoïdes et des stérols. C’est un antimicrobien et un anti-inflammatoire très intéressant.

La recette express : versez 30 g de racines de fenouil dans 1 litre d’eau froide et laissez bouillir pendant 10 minutes. Hors du feu, versez dans un bol. Penchez-vous au-dessus des vapeurs qui s’en dégagent, la tête étant recouverte d’une serviette.

LA RACINE DE GUIMAUVE est connue en phytothérapie pour ses effets émollients, adoucissants et anti-inflammatoires.

La recette express : dans un bol, transférez 2 cuillères à café de poudre de guimauve. Ajoutez un peu d’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Appliquez sur la paupière concernée et laissez poser de 15 à 20 minutes, puis rincez à l’eau claire.

LE MÉLILOT contient des flavonoïdes, un glucoside, de la coumarine et des acides-phénols. Ses flavonoïdes lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires.

La recette express : Dans 25 cl d’eau bouillante, mettez 1 cuillère à soupe de fleurs de mélilot. Laissez infuser pendant quelques minutes et filtrez. Utilisez en compresses tièdes ou en bains oculaires froids.

Il est également intéressant de préparer un mélange avec 10 g de chacune des plantes suivantes : euphraise, coquelicot, camomille romaine et fleurs de bleuet. Versez 1 cuillère à soupe de ce mélange dans une tasse d’eau chaude bouillante et laissez infuser 10 minutes, puis filtrez soigneusement. Faites un lavage oculaire 3 fois par jour ou appliquez en compresses sur les paupières.

Adieu larmoiement !

On le sait peu, mais des yeux qui pleurent tout le temps ou presque sont souvent la conséquence d’une sécheresse oculaire : l’oeil se défend avec des larmes réflexe. Pour lutter contre ce désagrément, commencez par appliquer sur vos yeux des compresses d’eau tiède pendant au moins 5 minutes, renouvelez- les afin qu’elles restent tièdes, puis massez vos paupières supérieures et inférieures, au bord des cils, pendant environ 1 minute. À faire matin et soir !

Le geste malin : pensez à cligner des yeux pour les humidifier

Pour stimuler suffisamment les sécrétions, il doit y avoir un contact des paupières du haut et du bas. Voici un exercice efficace à réaliser : fermez les yeux durant 2 secondes et ouvrez-les. Recommencez plusieurs fois de suite et, durant l’une d’elles, serrez fortement les paupières. Faites cet exercice au moins 4 à 5 fois par jour, surtout si vous travaillez sur écran. Un exercice à pratiquer aussi en cas de symptômes de sécheresse oculaire : sensation de brûlures ou picotements.

Côté assiette, misez sur les oméga 3, contenus dans les poissons gras, notamment les sardines, le hareng, le maquereau, le saumon, les huiles de colza, de chanvre, de lin, les graines de chia, la mâche, les oeufs enrichis en oméga 3.

Important : Dans le cas où la douleur et la gêne persistent, on fera appel à un ophtalmologiste, d’autant que les récidives peuvent être fréquentes.


éco livreS

De bons yeux pour la vie
livre-de-bons-yeuxde Pascal Barbey

Ce livre complet sur la santé des yeux réunit en une seule approche les dimensions physique, émotionnelle et psychique dans un panorama du soin, du dépistage et de l’autodiagnostic. L’hygiène de vie et l’équilibre psychoémotionnel jouent un rôle dans la santé des yeux, dont il est possible de prévenir et de freiner les défauts, même lorsque la vue commence à se dégrader. À cet effet, l’auteur propose des techniques simples, issues de l’optométrie, que l’on retrouvera également sur le site de l’auteur accompagnées de bonus : www.pascalbarbey.com.

Albin Michel – 19,90 €

Vos yeux sont précieux
livre-vos-yeux-sont-precieuxdu Dr Petra Kunze

Après une présentation détaillée des différentes anomalies de la vision et des maladies ophtalmologiques, chaque trouble de la vision est illustré par un certain nombre de cas cliniques, où l’auteur explique et passe en revue les différentes possibilités de prévention, de traitement et de suivi, des plus classiques, comme la médecine allopathique et chirurgicale, aux plus naturelles (homéopathie, phytothérapie, huiles essentielles…), sans omettre les méthodes globales, comme le yoga des yeux. On trouvera par ailleurs une présentation des différents signaux d’alerte en matière d’ophtalmologie et des conseils de premiers soins, adaptés à tous les âges, en attendant la consultation du spécialiste.

Avec ses explications pratiques et ses conseils très clairs, le livre du Dr Kunze s’adresse à tous ceux qui connaissent des problèmes de vue – et à ceux qui souhaitent les éviter –, ainsi qu’aux ophtalmologistes intéressés par les médecines complémentaires employées en ophtalmologie. Un CD de musique de relaxation accompagne le livre.

Éditions Médicis – 23,50 €

Bien voir sans lunettes
livre-bien-voir-sans-lunettesde Janet Goodrich

Pour l’auteur, « notre vue, c’est notre affaire. » Si nous ne faisons rien, elle se détériorera inexorablement. Mais nous avons le pouvoir de l’améliorer. Par une série d’« exercices-jeux » destinés à redonner aux yeux leur souplesse et leur mobilité et à mieux utiliser le regard comme moyen de communication et d’ouverture sur le monde, en éliminant les tensions et les blocages par la visualisation et la relaxation ; sans omettre une meilleure alimentation et une meilleure hygiène de vie. Les résultats sont étonnants et, parfois, très rapides. La vue s’améliore et la fatigue visuelle disparaît. Certaines personnes, même fortement myopes, peuvent se débarrasser définitivement de leurs lunettes. Les défauts de vision des enfants sont corrigés ou, au moins, atténués. Et dans bien des cas, c’est la personnalité toute entière qui est transformée.

Terre vivante – 14,50 €


yeux5La prunelle de nos yeux

Les yeux offrent à voir et, surtout, à contempler toute la beauté du monde, ses couleurs, ses nuances et ses reliefs. Et ils sont euxmêmes sublimes, signant bien souvent le charme et la séduction d’une personne.

Un iris est tel un arc-en-ciel. Son nom lui vient de la déesse Iris, messagère des Dieux auprès des humains.

En iridologie, on s’attache à la partie colorée de l’iris. On y recherche la raison des maladies et les moyens de les guérir. L’iris, zone de réflexologie, renseigne en effet sur la cause de la souffrance d’un organe et la façon de la traiter. L’iris est un disque musculaire avec, en son centre, la pupille, noire, qui est dotée d’une capacité de dilatation-rétraction en fonction de l’intensité de la lumière, et aussi de la peur. Avec 1,2 million de fibres nerveuses, le globe oculaire, prolongement du cerveau dont il partage l’origine embryonnaire, est, après la rétine, l’organe le plus innervé du corps. Il est le seul tissu transparent du corps et permet de distinguer les couleurs.

Le fonctionnement de tous les organes se reflète dans l’iris, lequel révèle le terrain, résultant de la force vitale à l’origine des comportements de chacun.

L’iridologie est une méthode utilisée par les naturopathes et les iridologues dans leur bilan de santé : elle leur apporte de précieux renseignements sur la santé du patient et leur procure des indices sur les conseils à lui donner pour améliorer son état.

Elle renseigne sur la nature et la localisation des toxines rejetées par le corps pour recouvrer sa santé.

Un iris se lit comme un cadran solaire, de 1 à 12, avec environ 90 secteurs correspondant chacun précisément à un organe. À titre d’exemples, le foie se lit dans l’iris droit à 7 h, le coeur dans l’iris gauche à 3 h, l’intestin autour de la collerette centrale…

Le brun, le noir, le vert et le bleu sont les couleurs les plus couramment observées pour les iris. Mais ces derniers ne sont jamais monochromes et comportent de multiples nuances. On considère en iridologie que ce sont les toxines (métaboliques, médicamenteuses ou dues aux pollutions diverses) stockées dans l’organisme qui donnent ces couleurs à l’iris. Et plus une personne est « intoxiquée », plus on recense de teintes. En recouvrant la santé, l’oeil va revenir vers la monochromie.

La lecture d’un iris bleu est plus aisée que celle d’un iris marron car il est plus clair et on y trouve plus de nuances de couleurs.

Les couleurs visibles dans l’iris sont en lien avec des organes :

› Jaune paille : reins
› Jaune vif et ocre jaune : foie, vésicule biliaire
› Orange, rouge orangé : pancréas
› Rouge vif : estomac
› Rouge brun, brun et brun foncé : foie et côlon

Enfin, les taches blanches sont liées à des acides, on les observe surtout dans les yeux bleus.

Pour aller plus loin

Iridologie, manuel pratique
iridologiede Peter Jackson-Main

Dans cet ouvrage, l’auteur démontre qu’il est facile de se prendre en charge avec l’iridologie. Une petite lampe torche et un miroir suffiront pour comparer vos iris à ceux illustrant ce livre, connaître votre constitution, prévenir ou traiter la maladie. Rédigé en termes simples et étayé par des études de cas – photographies à l’appui –, ce manuel explique comment couleurs et taches iriennes révèlent des tendances caractériologiques et des forces ou faiblesses physiologiques précises, détaille les régimes alimentaires, les activités physiques courantes et les modes de vie nécessaires en fonction des différents types d’iris. Il est complété d’un glossaire des divers signes iriens, enrichi de conseils relatifs à leur interprétation et au traitement.

Éditions Le Courrier du Livre – 21 €

Les ordinateurs et notre vue

Cela ne surprendra personne, nous passons de plus en plus de temps devant nos écrans d’ordinateurs (en moyenne 2 h 08 par jour, voire 3 h 07 pour les jeunes de 16/24 ans*). Conséquences ? Nous sommes de plus en plus nombreux à nous plaindre de troubles visuels (sécheresse des yeux, fatigue oculaire, picotements…). Il n’est pas toujours possible de minorer le temps passé devant l’écran : nous pouvons en revanche travailler sur notre position en vue d’améliorer considérablement notre confort visuel. Voici quelques conseils recommandés par l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (AsnaV) afin d’adopter de bons réflexes devant l’écran, que ce soit pour les loisirs ou le travail :

ordinateur> Je m’installe bien

L’écran doit être placé droit devant l’utilisateur, légèrement en arrière (15 à 20°), à une distance des yeux de 50 à 70 cm. Il se situe ainsi dans la zone centrale du champ visuel où l’image est la meilleure. En cas de port de verres progressifs ou de lentilles, l’écran doit être installé plus bas.

Pour les ordinateurs portables, il est conseillé d’employer un support adapté afin de les surélever et positionner l’écran à une bonne hauteur pour les yeux.

> J’évite les contrastes importants et les éblouissements

Ils peuvent en effet conduire rapidement à une fatigue visuelle accrue. Aucune lumière, naturelle ou artificielle, ne doit venir se refléter sur l’écran. La luminosité doit être réglée en fonction de la lumière ambiante. Si l’éclairage est insuffisant, il est possibe d’avoir recours à une lampe d’appoint équipée d’une grille de défilement ou d’un réflecteur distribuant plus de lumière d’un côté que de l’autre.

> Je fais des pauses…

Le travail sur écran diminue l’amplitude et la fréquence du clignement, une des causes du syndrome de l’oeil sec. Pour un meilleur confort visuel, les pauses sont indispensables. Le changement de vision, d’environnement lumineux et de position sont bénéfiques pour le confort des yeux et contribueront à une meilleure récupération de l’accommodation. Idéalement toutes les 20 minutes, prenez 20 secondes pour le bien-être de vos yeux ! Comment ? En regardant au loin pour reposer les yeux. Vous pouvez également vous appuyer légèrement et brièvement avec les doigts sur vos paupières fermées, cela plusieurs fois de suite. Pensez aussi à cligner des yeux régulièrement et à regarder au loin de temps à autre.

> Je varie les tâches…

Afin de ne pas trop fatiguer les yeux, il est recommandé de ne pas hésiter à alterner les tâches de travail : lecture sur écran, lecture papier et prise de notes sur un cahier.

* Source : Baromètre de la santé visuelle des Français – 2015 – AsnaV/OpinionWay


Bien protégé face au soleil

yeux6Le soleil et les yeux ne font pas bon ménage. Au zénith, sa lumière éblouit et, même derrière les nuages, ses rayons UV, invisibles, sont toxiques. Seules les lunettes solaires, et certaines lentilles de contact, nous en protègent. La matière du verre filtre les UV, sa teinte atténue l’éblouissement.

Teinte et filtration sont indépendantes.

Avant d’acquérir une paire de lunettes de soleil, même si le look est essentiel, il convient de s’assurer qu’elles répondent aux obligations de protection fixées par la réglementation européenne. Sur la monture doivent figurer le marquage CE et la catégorie de protection, de 0 à 4, qui correspond à son usage.

Au volant, la vue, c’est la vie

Au-volantSaviez-vous qu’un arrêté du code de la route fixe la liste des affections médicales incompatibles avec l’obtention ou le maintien du permis de conduire ? Parmi celles-ci figurent des affections et pathologies visuelles, telles que :

› une acuité visuelle binoculaire inférieure à 5/10e,
› un champ visuel horizontal inférieur à 120°,
› la présence d’un défaut dans un rayon de 20° par rapport à l’axe central.

L’avis d’un spécialiste est souvent requis pour un grand nombre de pathologies ophtalmologiques. En cas d’absence de vision nocturne, le permis peut être délivré avec la mention « conduite de jour uniquement ». Le non-respect de ces restrictions entraîne une amende de 135 € et le retrait de 3 points.

La baisse physiologique des fonctions visuelles, une pathologie ou la modification de la correction peuvent amener à se retrouver hors la loi sans avoir conscience de ce déficit. Une seule solution : faire contrôler sa vue très régulièrement.


éco livreS

Côté nouveautés

Le guide familial des plantes qui soignent
livre-guide-des-plantesde J.-P. Théallet

L’auteur nous propose un guide pratique et facilement exploitable, qui permet de choisir une ou plusieurs plantes parmi les formes actuelles disponibles en pharmacie pour soigner la plupart des problèmes de santé. Dans ce guide, il tient compte aussi bien de l’utilisation traditionnelle des propriétés des plantes que des données scientifiques qui confirment leurs vertus pharmacologiques. On y trouve aussi :

– les affections et maladies auxquelles la phytothérapie peut parfaitement répondre : affections ORL, problèmes dermatologiques, troubles de la circulation et troubles cardiovasculaires, nerveux, osseux ou musculaires…

– un répertoire des plantes les plus importantes, soigneusement choisies, avec une description claire et détaillée de leurs propriétés, de leurs différentes applications, ainsi que les découvertes scientifiques les plus récentes quant à leur usage.

Albin Michel – 17,50 €

Les messages du corps – Quand nos cellules nous parlent
livre-les-messages-du-corpsde Jacques Staehle

Savez-vous qu’une douleur à la hanche peut être en rapport avec la vésicule biliaire ou qu’un ongle incarné signale une fonction hépatique perturbée ? Si la médecine moderne admet chaque jour davantage le principe de circulation énergétique, la médecine traditionnelle chinoise l’éprouve dans sa pratique depuis plusieurs milliers d’années. Dès l’Antiquité, à la lumière des théories du Ying/Yang et des Cinq Éléments, l’acupuncture identifiait déjà des canaux spécifiques appelés méridiens, vecteurs de l’énergie vitale.
Par la description illustrée, pour chaque partie du corps, des 12 principaux méridiens, l’auteur précise les points révélateurs concernés et les affections correspondantes. En stimulant nous-même le point sensible avec le doigt (digitopuncture) et en associant à cette technique d’autres approches naturelles (huiles essentielles, gemmothérapie, conseils alimentaires et prescription de compléments), nous pouvons rééquilibrer nos énergies et recouvrer la santé. Un ouvrage captivant qui deviendra indispensable pour toutes celles et ceux qui souhaitent vivre en harmonie avec leur corps.

Éditions Dangles – 20 €

Smoothies verts aux plantes sauvages – 50 herbes sauvages, 50 recettes délicieuses
livre-smoothies-vertsde Gabriele Leonie Bräutigam

Ce livre contient 50 recettes étonnantes à préparer toute l’année et présente 50 plantes sauvages, qui transforment chaque smoothie en un succulent élixir. Vous trouverez également des astuces pour apprendre à cueillir, planter et stocker. Ce livre est une invitation à découvrir les délices que contiennent la forêt et les prés : ortie, égopode ou petite angélique, gaillet jaune, luzerne, trèfle des prés, berce commune. Un régal pour les yeux et les papilles !

Éditions Médicis – 17,50 €

Ces métaux [lourds] qui nous veulent du mal
livre-ces-metaux-lourdsd’Hélène Barbier du Vimont

Mercure, plomb, aluminium, cadmium… et consorts, ces métaux ou métalloïdes (semi-métaux) toxiques sont partout aujourd’hui, y compris dans notre corps. L’organisme ne sait pas les éliminer ; ils s’y accumulent et provoquent de graves dégâts, tels que les troubles rénaux, cardiologiques ou neurologiques, mais peuvent aussi entraîner la dénutrition, des cancers, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et d’autres maladies dégénératives. Cet ouvrage passe en revue les métaux toxiques et donne des solutions naturelles pour protéger son organisme. Grâce à la micronutrition et la chélation, le corps élimine peu à peu – et sans risques – ces métaux qui nous veulent du mal.

Éditions Médicis – 5,90 €


Côté Bien-être

Au même titre que nous avons besoin de bouger et de veiller sur notre bien-être, nos yeux ont également droit au meilleur de notre attention pour s’offrir une vitalité et une longévité dignes de ce nom. Apprenez à décrypter un langage non verbal bien secret et non moins passionnant, faites faire à vos yeux de la gymnastique, du yoga ou du reiki, chouchoutez-les car ils le méritent amplement.

La couleur de nos yeux révèlerait notre caractère

yeux7Sans tomber dans la caricature ni le réductionnisme, une corrélation semble exister entre la couleur de nos yeux et certains traits de notre caractère. C’est en tout cas ce que des chercheurs de différents pays* ont mis en évidence. Plusieurs hypothèses sont émises, telles que celles de l’instinctivité et de la réactivité, qui supposent que les personnes aux yeux foncés seraient plus réactives car elles inhiberaient moins leurs réactions spontanées : elles seraient plus rapides dans les activités. Les garçons aux yeux clairs seraient généralement un peu plus analytiques dans leur approche du monde, mais aussi plus stressés que leurs camarades aux yeux sombres, plus instinctifs et moins inhibés. Les hormones en seraient la cause… Car certaines hormones sont produites en quantité variable chez les individus aux yeux clairs ou aux yeux foncés.

* Le psychologue britannique Anthony Little et ses collègues de l’Université Saint-Andrews en Écosse, John Beer et Paula Fleming de l’Université du Kansas, la psychologue Cynthia Whissell de l’Université Laurentienne, en Ontario, au Canada.

L’essentiel à retenir

› Les personnes aux yeux sombres et celles aux yeux clairs n’ont, statistiquement, pas les mêmes tempéraments.
› Un individu aux yeux sombres est généralement plus instinctif, moins analytique et plus doué pour les activités demandant de la vivacité et de la réactivité.
› Les personnes aux yeux clairs, en général, sont plus douées pour les activités nécessitant réflexion, retenue et recul.
› Les individus aux yeux bleus sont plus réservés et sujets au stress, alors que ceux aux yeux sombres sont plus souvent autoritaires.

Source :
Cerveau&Psycho
n° 54 novembre-décembre 2012

K. Kleisner et al., Eye color predicts but does not directly influence perceived dominance in men, in Personality and Individual Differences, vol. 49, pp. 59-64, 2010. J. F. Bassett et al., Eye color predicts alcohol use in two archival samples, in Personality and Individual Differences, vol. 31, p. 535-539, 2001. R. J. Coplan et al., Shyness and little boy blue : Iris pigmentation, gender, and social wariness in preschoolers, in Developmental Psychobiology, vol. 32, pp. 37-44, 1998.

Décoder notre regard et le langage des yeux

L’emprise du regard

Miroir de l’âme, le regard joue un rôle déterminant dans l’établissement des rapports de confiance avec autrui. Selon la culture, le contexte, la distance entre deux personnes, cet échange peut revêtir des aspects très différents. En Occident, les contacts visuels témoignent de l’intérêt que l’on porte généralement à l’autre. A contrario, leur absence risque fortement de nuire à l’instauration d’un rapport de confiance avec celui-ci. Toutefois, la nature du regard varie considérablement selon le niveau de relation que nous avons avec notre interlocuteur :

› Face à des étrangers et dans des relations d’affaires, il est d’usage de porter son regard à l’intérieur d’un triangle allant du sommet du front vers chacun des deux yeux. Ne pas respecter cette règle risquerait d’altérer le formalisme de l’entretien.
› Entre amis ou connaissances, le regard peut être dirigé sur l’espace situé entre les yeux et la bouche.
› Dans l’intimité, lorsqu’un homme et une femme souhaitent se témoigner leur attirance réciproque, leurs regards se fondent l’un dans l’autre de manière insistante et prolongée.

La direction du regard

On n’imagine pas toujours que la direction de nos yeux en dit long sur le message non verbal qu’ils véhiculent sur notre personnalité. En voici quelques exemples :

Des yeux qui regardent en haut : le sujet, imaginatif et idéaliste, a besoin d’évasion. Il se sent mal à l’aise dans la réalité ; un haussement d’épaule peut d’ailleurs traduire son scepticisme.
Des yeux qui regardent en haut et à droite : le sujet crée une image et se projette dans l’avenir.
Des yeux qui regardent en haut et à gauche : le sujet se souvient de quelque chose.
Des yeux qui regardent au milieu et à gauche : le sujet comprend son interlocuteur.
Des yeux qui regardent en bas et à gauche : le sujet veut éviter tout contact avec la réalité, il est distant.
Des yeux qui regardent en bas et au centre : le sujet cherche à se libérer du contact visuel du fait d’une tension, d’un embarras ou d’un besoin de dissimulation…

Des clignements qui ont une signification

Nous clignons des yeux 8 à 15 fois en moyenne par minute. Cette fréquence peut aller jusqu’à 30-40 clignements par minute. Cette augmentation peut traduire une anxiété, de l’embarras, une réaction à une nouvelle qui nous déplaît, un mensonge, mais également une concentration importante, lorsque, par exemple, nous nous appliquons à faire quelque chose.

A contrario, un léger ralentissement du clignement des yeux peut être le signe d’un sentiment de supériorité par rapport à son interlocuteur, car il vise à bannir l’autre de sa vue le plus longtemps possible. Il peut parfois accompagner les regards vides d’auditeurs ennuyés qui voudraient être ailleurs.

Des yeux qui font des mouvements de va-et-vient

Il arrive quelquefois que le regard de certaines personnes effectue un mouvement de va-etvient. Leur tête reste immobile, mais leurs yeux font la navette. Le plus souvent, cela traduit une réaction de « fuite » du regard.

Cette attitude refléterait un état de forte nervosité ou de gêne, lié notamment au fait que l’on puisse avoir quelque chose à cacher. Ce peut être aussi une marque de pudeur ou de timidité. Généralement, ce mouvement est perçu plutôt négativement par ceux qui le remarquent.

Pour aller plus loin…

Décoder le langage du corps
livre-decoder-le-langaged’Isabelle Duvernois

Savez-vous que plus de 70 % de notre communication passe par le non verbal, au travers de nos gestes, de notre démarche ou de notre regard ?

Au travers de ce livre, abondamment illustré et riche en conseils pratiques et en témoignages, vous saurez décoder, de la tête aux pieds, tous les gestes du corps que ce dernier exprime à son insu. Vous apprendrez à détecter le mensonge ou l’hostilité, à provoquer la sympathie ou la séduction. Cela aura pour conséquence d’améliorer vos relations avec les autres, tant sur le plan personnel que professionnel.

Éditions Larousse poche – 5,90 €

Bon plan : faire contrôler sa vue, à l’oeil !

Partant du constat que les Français ne font pas contrôler leur vue régulièrement, l’AsnaV (Association nationale pour l’amélioration de la vue) a eu la bonne idée d’organiser tous les ans Les journées de la Vision. Kézako ? Ces journées se situent autour du 9 octobre, date de la Journée Mondiale de la Vision, pendant lesquelles il est possible de se rendre sans rendez-vous chez des opticiens qui participent à l’événement pour faire un contrôle de la vue. C’est gratuit, simple et facile. Il serait dommage de ne pas en profiter ! Pour en savoir plus : http://asnav.org/les-journees-de-la-vision


Le regard dans les yeux !

Ce qui traduit et trahit les émotions, c’est bel et bien le regard ! On parle de regard noir, clair, rieur, revolver, envoûtant, charmeur, terne, triste, pétillant, joyeux, vif…

Le regard est le miroir de l’âme ! Et c’est à travers les yeux que l’on peut percevoir le ressenti de la personne, ce qu’elle vit, ce dont elle a peur, ce dont elle a envie, sa peine, son chagrin… et tant d’autres choses, il suffit de bien regarder pour déceler et comprendre l’autre. C’est donc avec certaines fleurs, celles qui expriment l’immédiateté émotionnelle ou un effet passager, que la florithérapie pourra rééquilibrer l’émotion négative et lui donner l’impulsion positive pour que le regard revienne à un état plus calme, serein reflet de l’âme. Par exemple :

› des yeux tristes : Mustard pourra apporter plus de joie.
› des yeux pris de panique : Rock Rose ramènera le calme.
› des yeux pleins de larmes : Star of Bethlehem tentera de consoler.
› des yeux fatigués : Olive leur rendra de l’énergie.
› des yeux autoritaires : Vine les adoucira.
› des yeux jaloux : Holly les apaisera.
› des yeux stressés : Impatiens les détendra.

Ce ne seront donc pas des fleurs de fond qui se verront dans le regard comme Walnut, Scleranthus, Wild Oat, Centaury, Chestnut bud, Agrimony…

La florithérapie peut aussi contribuer à calmer une conjonctivite, sur une base de sérum physiologique à mélanger avec une goutte de Vervain, Crab Apple et Beech sous forme de collyre… Dixit le Dr Ricardo Orozco, grand spécialiste de l’application locale des Fleurs de Bach, et ça marche !

Oui, le Docteur Edward Bach, précurseur en son temps, dans les années 30, avait compris que nous sommes gérés par nos émotions, que ce sont elles qui nous font avancer, créer, choisir, comme notre petite voix intérieure nous le souffle, notre regard le transmet et notre santé holistique en dépend.

La florithérapie réside dans notre éducation à gérer nos états émotionnels ; une séance Fleurs de Bach avec un(e) florithérapeute pour concevoir votre flacon composé des élixirs floraux qui correspondent à votre état émotionnel du moment (traitement pour 1 mois), voilà un moyen naturel pour aider à s’autoharmoniser afin d’y voir clair dans sa propre vie !

Isabelle Bourdeau
Florithérapeute Conseillère agréée en Fleurs de Bach
Tél. 06 814 614 86 – RV par téléphone ou Skype
contact@lapogeedesoi.fr

Des expressions qui nous font de l’oeil !

Faire les gros yeux : Regarder avec sévérité.
OEil pour oeil, dent pour dent : Le châtiment doit être identique à l’offense (loi du Talion).
Bon pied, bon oeil : Être en bonne santé.
Avoir le compas dans l’oeil : Savoir évaluer au premier coup d’oeil.
Faire de l’oeil à quelqu’un : Chercher à séduire quelqu’un. Un coup d’oeil : Un examen rapide.
Se mettre le doigt dans l’oeil : Faire erreur.
À l’oeil : Gratuitement.
Avoir l’oeil : Surveiller.
Mauvais oeil : Influence maléfique.
Ouvrir l’oeil : Être attentif.
À vue d’oeil : Autant que l’on peut en juger par la vue seule.
Avoir les yeux plus gros que le ventre : Se servir d’un plat plus que l’on ne peut en manger.
Ne pas avoir les yeux en face des trous : Être mal réveillé.
Loin des yeux, loin du coeur : L’absence détruit les relations affectives.
Faire les yeux doux : Supplier du regard.
Jeter de la poudre aux yeux : Tenter d’éblouir avec des apparences.
Sauter aux yeux : Être évident.
Ne pas avoir froid aux yeux : Avoir du courage.
Ne pas avoir les yeux dans sa poche : Être très observateur.
Pour les beaux yeux de quelqu’un : Pour lui faire plaisir.
Regarder quelqu’un avec les yeux ronds : Regarder quelqu’un avec étonnement.
Cela coûte les yeux de la tête : Cela coûte très cher.


Dossier bien-être :
De la gym pour y voir plus clair

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est tout à fait possible de relaxer les yeux afin d’optimiser tout naturellement la vue. Pour ce faire, il existe plusieurs techniques et exercices, que vous pourrez tester ou non en fonction de vos affinités. En voici quelques-uns :

Le yoga des yeux

Il a été inventé en 1920 par le docteur Bates, un ophtalmologue américain qui avait constaté que certains problèmes de vue sont dus à des tensions anormales des muscles des yeux. Il a ainsi mis au point la méthode Bates. C’est une gymnastique oculaire, basée sur des exercices de relaxation et destinée à solliciter les muscles des yeux afin de les tonifier, les assouplir et les relaxer. Résultat ? Le confort visuel est meilleur, les yeux sont détendus, la vision plus nette et les couleurs plus vives. Cette pratique permet également de prévenir et traiter certains troubles de la vision, comme la myopie et la presbytie. C’est également un excellent moyen d’acquérir de bonnes habitudes pour les yeux. Voici les principaux exercices de yoga des yeux que vous pourrez pratiquer à tout moment de la journée :

La technique des cillements

Elle consiste à retrouver l’habitude de ciller souvent et de bien respirer. Ciller consiste à laisser naturellement les paupières s’abaisser sur les yeux, qui sont alors humidifiés et nettoyés. Une série de cillements consiste à battre des cils très rapidement pour éviter la fixité du regard. Profitez d’une pause au bureau pour faire une série de cillements de 10 à 30 secondes.

« Les oscillations du regard »

Elles consistent à pratiquer une série d’oscillations bénéfiques pour les yeux. Comment procéder ?

› Confortablement installé(e), dos droit, tête droite et immobile, les yeux sont ouverts. Sans bouger la tête, lever lentement les yeux le plus haut possible, puis baissez-les le plus bas possible. Recommencer 10 fois. Fermez les yeux pendant 30 secondes.
› Regardez à droite le plus loin possible, puis à gauche, sans bouger la tête. Recommencez 10 fois. Fermez les yeux pendant 30 secondes.
› Regardez en haut à gauche, puis en bas à droite, puis en haut à droite, puis en bas à gauche, sans bouger la tête. Recommencer 10 fois. Fermez les yeux pendant 30 secondes.

La technique de « l’index »

Elle se révèle être très efficace pour soulager les yeux fatigués. Comment procéder ?

› Confortablement installé(e), tête droite et immobile, tendez le bras devant vous et fixez le haut de votre index (ou l’ongle de votre pouce).
› Continuez à fixer votre doigt, sans bouger la tête, pendant que vous le rapprochez lentement de votre nez, puis éloignez-le tout doucement, sans jamais cesser de fixer.
› Recommencez 20 fois, en gardant toujours un rythme lent et en étant concentré.

Le palming

C’est un exercice utilisé en yoga des yeux, qui vise à relâcher les tensions oculaires et apporte une sensation de détente générale. Asseyez-vous confortablement, posez vos coudes et réchauffez vos mains. Placez-les en coque sur vos yeux fermés (sans les toucher), les doits serrés pour ne pas laisser filtrer la lumière. Respirez profondément. Essayez de ne penser à rien, visualisez un décor agréable ou concentrez-vous sur vos yeux, en sentant les paupières qui se relâchent, la détente qui s’installe…

« L’alphabet » fortifie les muscles oculaires

C’est une méthode très intéressante pour fortifier les muscles oculaires. Comment procéder ?

– Confortablement installé(e), tête droite et immobile, regardez l’horizon.
– Écrivez l’alphabet avec vos yeux (en lettres majuscules ou minuscules), lentement et sans bouger la tête.
– N’hésitez pas à faire une pause toutes les 6 ou 7 lettres, en fermant les yeux pendant 1 minute.
– Réalisez cet exercice une fois par jour. Idéal pour protéger ses yeux.

Le qi gong des yeux

Saviez-vous qu’en médecine chinoise, les yeux occupent une place toute particulière car ils sont directement reliés à l’énergie du foie et sont également considérés comme le miroir de l’âme et de l’intelligence. Ainsi, selon la médecine chinoise, une mauvaise gestion des émotions peut être à l’origine de troubles oculaires.

Le qi gong, qui fait partie de la tradition énergétique chinoise au même titre que l’acupuncture, est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale interne, appelée qi, associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration. Le qi gong des yeux permet, au travers de différents exercices, de favoriser la circulation de l’énergie vers les yeux. Sa pratique soulage la fatigue visuelle, améliore la vue et prévient le vieillissement de l’oeil.

Le sunning ou bain de lumière

Le soleil est indispensable à notre vie. Tout notre corps en a besoin chaque jour. Et notre oeil tout particulièrement. En effet, le soleil lui apporte détente et, surtout, favorise son irrigation sanguine. Plus l’oeil est capable de supporter une lumière intense, mieux il fonctionne. Aussi, n’hésitez pas à profiter chaque jour, en hiver comme en été, de ces bains de soleil salvateurs.

Dans un premier temps, vous pouvez habituer vos yeux à la lumière artificielle en procédant de la manière suivante :

› Asseyez-vous sur une chaise le dos droit.
› Placez votre lampe à 2 mètres de vous. Elle doit être à la hauteur de vos yeux.
› Effectuez une séance de 5 minutes, les yeux fermés mais le visage en pleine lumière, avec une ampoule de 40 watts (lampes à incandescence mais pas des LED). Au fil du temps, vous pourrez augmenter la durée et passer à 20 minutes avec des ampoules de plus en plus puissantes.

Dans un second temps, passez à la lumière naturelle. Pour ce faire, installez-vous face au soleil, les yeux fermés. Lentement, inclinez votre tête sur votre épaule droite : plus lentement, faites un cercle avec votre tête en l’amenant en arrière avant de l’incliner sur votre épaule gauche. Continuez le mouvement en amenant votre menton sur votre sternum, puis en continuant le mouvement de rotation en direction de votre épaule droite.

Faites une dizaine de circonférences avant de ramener la tête droite. Avant d’ouvrir les yeux, faites un palming comme indiqué ci-dessus.

Pour en savoir plus

Précis de gymnastique oculaire
livre-gymnastique-oculairede Lionel Clergeaud

Dans cet ouvrage, l’auteur offre une synthèse confirmée par sa propre expérience. Tout d’abord, une introduction anatomique vient nous enseigner, de façon pédagogique, le fonctionnement de la vision. À travers un index des différentes affections (conjonctivite, cataracte, névrite optique…) et troubles (astigmatisme, presbytie, myopie…), il prodigue ses conseils de traitements naturels. Après un test pour faire le point sur la santé de nos yeux, l’auteur propose une vingtaine d’exercices pratiques, illustrés et faciles à reproduire. Éclairés par l’apport des médecines douces (relaxation, réflexologie, massage, acupressure), ces exercices permettront à chacun de prendre une part active dans la préservation et l’amélioration de sa vue. En fin d’ouvrage, deux chapitres sont dédiés aux cas particuliers que sont les enfants et les personnes âgées. Un guide indispensable pour ceux qui tiennent à leur vue comme à la prunelle de leurs yeux !

Éditions Dangles – 18 €


Un exercice pour améliorer la myopie

Commencez par fixer un point en face de vous. Regardez ensuite le plus loin possible en haut, puis en bas, à gauche et à droite. Ramenez le regard au centre. Sans bouger la tête, faites ensuite de grands cercles avec les yeux dans le sens des aiguilles d’une montre en essayant de regarder le plus loin possible sur les côtés. Enfin, décrivez des cercles dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ramenez le regard au centre.

yeux8Un exercice pour combattre la presbytie

Pour reposer vos yeux sur-sollicités, pratiquez cet exercice 5 à 15 minutes par jour. Prenez un livre et fixez non pas le texte imprimé, mais les lignes blanches entre les lignes de texte.

Pour aller plus loin…

Il existe des lunettes à grilles dont le port aide à retrouver la mobilité que l’oeil a perdue au fil des années, ainsi qu’à rééduquer naturellement la vision. Comment cela fonctionne ? En favorisant les mouvements de l’oeil, la grille optique stimule l’activité des muscles oculaires. L’oeil cherche la lumière à travers les orifices de la grille, il est ainsi amené à explorer de nouveaux chemins, à sortir de ses habitudes, pour reconstituer l’image au travers de la grille. Il retrouve ainsi très vite la mémoire de son fonctionnement naturel. La fatigue chronique des yeux diminue, ainsi que toutes les tensions et autres gênes provoquées par la fixation forcée, notamment devant les écrans.

Une application pour se passer de lunettes

De prime abord, l’idée peut sembler farfelue… Et pourtant, c’est le défi que s’est lancé une entreprise israélienne de neurotechnologies en développant l’appli GlassesOff, pour smartphones et tablettes, une application qui permet de prendre le contrôle de sa vision.

Cette application très innovante part d’un postulat simple mais pertinent : l’oeil regarde et le cerveau voit. Le premier reçoit et transmet les messages au second, qui les interprète. Par conséquent, pour voir sans lunettes, il faut passer en quelque sorte par une phase de rééducation de notre cerveau.

Comment ça marche ?

La méthodologie brevetée de GlassesOff a pour objectif d’améliorer les capacités cérébrales pour permettre au cerveau de compenser les déficiences optiques : les mêmes données sont envoyées au cerveau, mais le cerveau a appris à mieux fonctionner et peut rétablir la netteté de ces données.

En général, le programme est composé de 3 séances de 12 minutes par semaine pendant une période de 3 mois. On peut s’entraîner à tout moment et n’importe où.

Il se déroule en 3 temps :

UNE ÉVALUATION INITIALE DE VISION :

le programme débute avec un test de vision qui permet de définir si le profil visuel de l’utilisateur est adapté au programme. Le programme présente alors à l’utilisateur un rapport personnalisé déterminant les bénéfices que celui-ci peut attendre de l’entraînement.

UN PROGRAMME DE 3 MOIS : des exercices visuels intensifs, comprenant plusieurs évaluations de vision et approximativement 3 séances de 12 minutes par semaine, pendant une période de 3 mois. Une fois ce programme terminé, l’utilisateur a généralement atteint les objectifs visuels définis en début d’entraînement.

UN PROGRAMME D’ENTRETIEN VISUEL : il permet de maintenir les progrès accomplis malgré les effets naturels du vieillissement. L’utilisateur est invité à s’entraîner 2 à 3 fois par mois selon ses performances. Une fois les 3 mois de programme intensif terminés, l’utilisateur devrait avoir acquis des capacités de traitement d’images qui l’aident à se libérer de tout appareil (loupe) et donc de lunettes de lecture.

Pour en savoir plus : www.glassesoff.com – Application disponible

Une autre méthode…

livre-voir-clairVoir clair – Comment abandonner ses lunettes
de Xanath Lichy

Dans le monde occidental, 1 Français sur 2 a des problèmes de vue ; et cette tendance ne ferait que s’accroître… De plus en plus de personnes qui n’acceptent pas le port de lunettes à vie se demandent que faire, tandis que les croyances sur l’inexorabilité et la fatalité de cette altération se généralisent… Or, il existe de nombreuses possibilités pour s’occuper de ses yeux en douceur et de manière naturelle, afin de maintenir la qualité de sa vue.

Broché. Éditions Grancher – 20,30 €


éco livreS

Coup de Coeur ! ???

Voir de mieux en mieux
voir-de-mieux-en-mieuxde Martin Brofman

Les problèmes visuels ne sont pas seulement dus à des troubles d’origine « mécanique ». Notre vue est directement connectée à nos attitudes mentales. Il existe en effet des liens entre notre manière d’être et notre manière de voir, car les problèmes de vue sont le reflet de nos tensions intérieures. Il est donc possible, par un travail de transformation personnelle, d’améliorer sa vue. Tout au long de ce livre, Martin Brofman vous accompagne dans ce processus de transformation intérieure favorisant le retour à la vision claire. À l’aide d’une gamme d’outils alliant les techniques mentales et physiques les plus performantes – visualisation, relaxation profonde, reprogrammation des systèmes de croyance limitatifs, mouvements de hatha-yoga de la vue –, vous apprendrez à mettre en place de nouveaux comportements pour rendre les fonctions oculaires plus efficaces. Ces nombreux exercices et conseils vous permettront de développer vos énergies d’auto-guérison et d’utiliser pleinement vos yeux sans fatigue ni tension. Bref, ce livre fournit la motivation, l’inspiration et les outils utiles au mécanisme de transformation. Vraiment passionnant !

Éditions Dangles – 19 €

Les exercices qui vous soignent
livre-les-exercices-qui-vous-soignentdu Dr Jean Drouin, Denis Pedneault et Roberto Poirier

Au travail, dans vos loisirs ou dans vos activités quotidiennes, une posture qui ne respecte pas la mécanique naturelle du corps peut faire de gros dégâts. Dans cet ouvrage entièrement illustré sont répertoriées les 16 attitudes posturales à l’origine des maux les plus courants. Pour chacune, 9 exercices sont proposés afin de vous guider dans une réadaptation graduelle en 3 phases : dégager les tensions, repositionner les articulations, puis stabiliser le corps dans une posture adéquate.

Ce livre contient également des notions d’ergonomie qui vous permettront d’adapter votre environnement de façon à maintenir votre santé retrouvée et à minimiser le risque de récidive.

Édition Médicis – 22 €


Rubrick-a-trucs-rose Spécial vue

Des bourgeons pour booster notre vue !

cassis-airelleLa gemmothérapie, qui fait appel aux bienfaits concentrés des tissus embryonnaires des plantes, est tout à fait appropriée pour nous aider à garder une bonne vue. Elle s’utilise en complément des plantes proposées en phytothérapie classique : • Cassis (Ribes nigrum) bourgeons frais en macérât glycériné 1D : prendre 100 gouttes par jour le matin. • Airelle (Vaccinium vitis-idaea) jeunes pousses fraîches en macérât glycériné 1D : prendre 100 gouttes par jour le matin.

Un exercice rigolo pour l’hygiène oculaire !

1- Placez un stylo à 30 cm devant vous. Faites-le bouger en arcs de cercle en le suivant des yeux. Faites 10 allers-retours.
stylo2- Placez le stylo à bout de bras et rapprochez-le, en vous arrêtant à 3 cm du nez. Inspirez en le rapprochant, arrêtezvous 3 secondes, puis expirez en l’éloignant.
À répéter 3 à 5 fois.

De la mie de pain contre la conjonctivite

painTrès désagréable, la conjonctivite provoque généralement des rougeurs, des démangeaisons et des larmoiements. Nos grand-mères avaient l’habitude de préparer un cataplasme en prenant de la mie d’un pain complet, du lait tiède et un jaune d’oeuf. La recette ? Mélangez tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte épaisse et légèrement humide. Appliquez cette pâte tiède sur les yeux fermés, toutes les 2 heures, jusqu’à disparition de la douleur.

Ne jetez plus vos sachets de thé !

thePlacez des sachets de thé au congélateur, puis appliquez-les le matin sur les paupières et sur les poches en massant pendant 3 ou 4 minutes. Vos cernes, ainsi que vos poches, seront atténués significativement.

Des pommes de terre pour décongestionner les yeux

pomme-de-terreLa pomme de terre, riche en amidon, se révèle être particulièrement efficace pour décongestionner les yeux. Il suffira d’appliquer sur chaque paupière inférieure une tranche fine crue que vous laisserez poser 15 à 20 minutes.

Des glaçons à l’aloe vera

aloe-veraPour dégonfler les yeux, misez sur l’aloe vera. Remplissez chaque compartiment d’un bac à glaçons avec un mélange à parts égales d’eau florale de bleuet et de gel d’aloe vera bio. Faites prendre au congélateur pendant au moins 3 heures. Placez un glaçon dans un linge propre et fin et appliquez en massant chaque oeil. Le froid va provoquer une vasoconstriction, tandis que l’aloe vera apportera un effet repulpant et lissant.

La carotte pour mieux voir

carottesSaviez-vous que vous pouvez améliorer votre vision de jour comme de nuit en buvant régulièrement des tisanes de graines de carottes ? Faites bouillir les graines de carottes dans l’eau pendant quelques minutes. Filtrez à travers une passoire fine. Faites également une grande consommation de carottes au quotidien.


Côté Beauté

Saviez-vous qu’avec 22 muscles et 10 000 clignements par jour, la zone du regard est la plus fragile et la plus expressive du visage ? En attirant à lui seul 27 %* de l’attention portée au visage, le regard est non seulement la première zone que l’on regarde mais c’est aussi, plus que toute autre partie du visage, celle qui détermine l’âge qu’on lui donne. Les yeux sont également les traits les plus expressifs de notre visage et révèlent à eux seuls une large palette de nos émotions. Malheureusement, nous leur faisons subir au quotidien bien des agressions : maquillage, soleil, pollution, écrans divers et variés…

Par conséquent, ils méritent la plus grande attention au quotidien et quelques soins apaisants et adoucissants aux plantes, qui sauront vous faire le plus beau des regards.

* Nguyen HT, Isaacowitz DM, Rubin PA, Age- and fatigue-related markers of human faces : an eye tracking study, Ophthalmology, 2009

S.O.S. yeux en détresse !

yeux9Notre vie moderne trépidante ne laisse que peu de répit à nos yeux, sans cesse sollicités par les écrans et les lumières qui nous entourent. Rien de très étonnant ensuite qu’ils soient parfois rouges et bien souvent fatigués. Pour en prendre tout naturellement soin, la phytothérapie n’est pas en reste. Pour les soulager sans les agresser, quelques infusions de plantes et hydrolats aromatiques se révéleront être de précieux alliés. Suivez notre guide !

Le trio V.I.P. (Very Important Plant) qui nous fait les yeux doux

Le bleuet (Centaurea cyanus)

bleuetDe la famille des Astéracées, cette jolie fleur bleue tire son nom du grec kentaureion, qui signifie herbe du Centaure Chiron, lequel aurait le premier découvert ses vertus. Le bleuet a toujours été une fleur symbolique. En France, par exemple, il représente l’armistice du 11 novembre 1918 et les poilus, soldats de la Première Guerre mondiale.

Dans le folklore traditionnel anglais, les jeunes hommes amoureux portaient un bleuet à leur boutonnière et, si la couleur fanait trop rapidement, cela indiquait que leur amour n’était pas réciproque.

Son action ?

Ses vertus médicinales furent mentionnées pour la première fois au 12e siècle par Hildegarde de Bingen. Au 16e siècle, l’herboriste Mattioli recommande le bleuet pour soigner les affections oculaires. S’appuyant sur la doctrine des signatures, qui voyait des analogies dans toute chose et selon laquelle l’apparence extérieure d’une plante indique ses applications thérapeutiques, la couleur bleue de la fleur évoque les yeux clairs et en bonne santé : la plante servit donc de remède contre les affections oculaires externes.

Les apothicaires du 17e siècle préparaient une eau de bleuet en faisant macérer des fleurs pilées dans de la rosée ou de la neige fondue, que l’on distillait ensuite à une chaleur douce au bain-marie. Cette eau de bleuet, que l’on appelait également « eau de casse-lunettes », éclaircit la vue et rend inutile l’usage des verres. C’est un remède souverain contre les cernes et les poches sous les yeux, notamment les lendemains de fête. L’eau de bleuet décongestionne et soulage irritations et rougeurs des paupières.

Comment l’utiliser ?

> Soit en réalisant une infusion de fleurs de bleuet, que vous appliquerez ensuite sur 2 cotons que vous poserez sur les yeux et que vous garderez 15 à 20 minutes. Laissez infuser 5 fleurs pour 1 tasse d’eau bouillante. Réservez jusqu’à complet refroidissement. Placez ensuite 2 heures au réfrigérateur, puis appliquez sur les yeux. Cette infusion se conserve 48 heures maximum.
> Soit en achetant de l’eau de bleuet (en pharmacies, magasins bio, certaines grandes surfaces ou en ligne) et en posant sur vos paupières des cotons à démaquiller imbibés de cette eau aromatique. À conserver au réfrigérateur.

La camomille romaine (Chamaemelum nobile)

camomilleDe la famille des astéracées et symbolisant la chance et le rêve, la camomille romaine doit son nom à l’intérêt que les populations d’Europe centrale lui portaient. Elle fait d’ailleurs partie des 9 plantes sacrées que le Dieu du ciel Odin donna aux hommes. Son nom vient du grec khamaimêlon, qui signifie pomme du sol en raison de l’odeur de pomme qui se dégage du sol lorsque l’on marche dessus. Dans l’Égypte ancienne, la camomille romaine symbolisait le soleil et était dédiée au Dieu Râ. Les Égyptiens l’utilisaient d’ailleurs pour embaumer leurs morts.

Son action ? Elle est idéale pour soulager l’inflammation des yeux et des paupières.

Comment l’utiliser ?

> Soit à l’aide de sachets d’infusion de camomille prêts à l’emploi : il suffit de les tremper dans de l’eau tiède et de les poser sur vos paupières fermées. Laissez agir si possible une vingtaine de minutes.
> Soit en réalisant une infusion de camomille, que vous appliquerez ensuite sur 2 cotons à poser sur les yeux et que vous garderez 15 à 20 minutes.
Laissez infuser 5 fleurs pour 1 tasse d’eau bouillante. Réservez jusqu’à complet refroidissement. Placez ensuite 2 heures au réfrigérateur, puis appliquez sur les yeux. Se conserve 48 heures maximum.
> Soit sous forme d’hydrolat, que vous trouverez en magasin bio. Procédez de la même manière que précédemment.

Ma recette express :
Compresse « de retour du boulot »

Dans un bol, mélangez 2 cuillères à soupe d’hydrolat de bleuet avec 1 cuillère à soupe d’hydrolat de camomille romaine. Imbibez 2 cotons du mélange et posez-les sur les yeux fermés. Laissez agir 10 à 15 minutes et profitez-en pour vous détendre.

Le petit houx (Ruscus aculeatus)

houxLe petit houx – ou fragon – est facilement reconnaissable à ses « feuilles » d’un vert sombre et brillant, sur lesquelles pousse directement en leur centre une petite baie rouge écarlate… Tout comme le houx, le petit houx est symbole de protection et de prévoyance. Suspendu dans les maisons, il est supposé repousser les mauvais esprits et les sortilèges. Dans le langage des plantes, le petit houx signifie « je sens monter la colère ».

Son action ? Il draine et décongestionne les poches ou les cernes visibles sous les yeux, provoqués par une circulation paresseuse.

Comment l’utiliser ?

Sous forme d’extrait hydroglycériné, obtenu par macération de racines de petit houx bio dans un mélange naturel d’eau et de glycérine. Les actifs contenus dans le petit houx sont, pour leur majorité, solubles dans un milieu aqueux. Vous pourrez diluer cet extrait de 5 à 50 % dans une formule aqueuse, telle qu’une crème ou un gel.

Ma recette express :
Gelée décongestionnante pour jolies mirettes

Dans un bol, mélangez 2 cuillères à soupe de gel d’aloe vera avec 1 cuillère à soupe d’extrait de petit houx. Transvasez dans un pot approprié. Appliquez autour des yeux en réalisant de légers tapotements pour bien activer la microcirculation. Conservez au réfrigérateur pendant 3 mois maximum.


Exit les cernes et les poches

yeux10Au quotidien, ces signes de fatigue sont nos ennemis jurés numéro 1 et ternissent notre joli minois. Mais que sont-ils exactement ?

> Les cernes bleutés sont liés à un ralentissement de la microcirculation. Mal drainé, le sang stagne dans les vaisseaux dilatés, des cellules sanguines migrent dans les tissus et teignent la peau.

> Les poches sont, quant à elles, dues à une déficience de la microcirculation lymphatique pendant le sommeil. Résultat : l’eau et les lipides s’accumulent, la paupière inférieure se gonfle.

Pour en venir à bout, voici 5 astuces 100 % naturelles et écolo

> MISEZ SUR LE MARC DE CAFÉ

La caféine qu’il contient est idéale pour atténuer les effets de la fatigue.

Vous pouvez en appliquer en couche épaisse autour des yeux, ou bien réaliser la préparation suivante : 1 cuillère à café de marc de café, 1 cuillère à soupe de yaourt et 3 gouttes de jus de citron dans un bol, que vous conserverez au réfrigérateur quelques heures. Appliquez cet anticernes maison en massant doucement la zone concernée et laissez reposer entre 15 et 20 minutes.

> DITES OUI AU CONCOMBRE

Sa chair est particulièrement hydratante, rafraîchissante et régénérante. Coupez finement 2 tranches de concombre et laissez-les refroidir au réfrigérateur quelques heures. Une fois celles-ci bien froides, allongez-vous et déposez une tranche sur chaque oeil pendant 15 min.

> ADOPTEZ LA POMME DE TERRE

Grâce aux agents qu’elle contient, elle a la capacité de réduire les cernes. Telles des chips crues, coupez 2 fines tranches de pomme de terre. Allongez-vous, déposez les patchs à la pomme de terre sur vos yeux et laissez agir durant 15 minutes.

> JOUEZ À LA PRINCESSE AU PETIT POIS

Sortez du congélateur quelques petits pois encore congelés et massez- vous le contour des yeux avec. La superficie est suffisamment petite pour ne pas incommoder l’oeil ni brûler la peau. Un soin 5 étoiles, ludique et très efficace.

> ENTREZ DANS LA RUCHE

À la fois hydratant, régénérant et adoucissant, le miel a une action bénéfique sur les poches et les cernes. Mélangez 1 cuillère à café de miel d’acacia avec 10 cl d’eau tiède. Appliquez la préparation sur vos cernes pendant 10 minutes à l’aide d’un coton-tige ou d’un linge propre.

Massage anti-poches et anticernes

> Après avoir réalisé l’un des soins ci-contre, nettoyez bien vos yeux à l’aide d’un coton imbibé d’hydrolat de bleuet.
> Déposez ensuite quelques gouttes de gel d’aloe vera sur un doigt.
> Lissez le dessous de l’oeil du coin externe vers le coin interne. Procédez par tapotements réguliers et légers pour drainer et évacuer les toxines.
> Répétez l’opération 2 ou 3 fois.
> Fermez les yeux et passez doucement la pulpe du doigt sur les paupières supérieures afin de les apaiser et de lisser la surface.
> Pour atténuer les ridules de la patte d’oie, qui se creusent avec la sécheresse et la fatigue, massez le contour des yeux avec les doigts depuis le coin externe et remontez vers les tempes.
> Répétez le geste 2 ou 3 fois.
> Fermez les yeux quelques secondes et massez vos tempes. Prenez le temps de respirer profondément et de visualiser des images positives que vous appréciez tout particulièrement.

N’hésitez pas à répéter ce rituel bien-être oculaire 1 à 2 fois par semaine.

Quelques conseils trompe-l’oeil !

conseilsSI VOUS AVEZ DES YEUX PETITS OU ENFONCÉS

Un coup de crayon blanc appliqué à l’intérieur de l’oeil agrandira votre regard !

SI VOUS AVEZ LES YEUX RONDS OU SAILLANTS

Appliquez du crayon foncé à l’intérieur de l’oeil et ne changez pas le dessous.

SI VOS YEUX SONT TOMBANTS

Appliquez du crayon noir à l’intérieur de la paupière supérieure pour mettre en valeur la couleur de l’iris !

Un joli clin d’oeil vénitien

Dans l’Italie de la Renaissance, les courtisanes et autres femmes coquettes appliquaient le suc du fruit d’une plante dans les yeux pour dilater la pupille. Cela leur donnait un regard plus brillant. Ce suc faisait légèrement loucher, une coquetterie dans l’oeil ! Il était extrait d’une plante : la belladone (en italien, belladone signifie belle femme).

J’ai mis du fard sur mes yeux…

Le maquillage est une très jolie manière de sublimer son regard. Encore faut-il connaître quelques techniques pour bien l’appliquer.

fardJ’APPLIQUE LES OMBRES À PAUPIÈRES AVEC BRIO

> Appliquez l’ombre la plus claire sur toute la paupière et estompez-la jusqu’aux sourcils.
> Avec le côté fin de l’estompe, appliquez l’ombre plus soutenue au ras des cils de la paupière supérieure. Pour accentuer l’expression, faites un retour au coin externe de l’oeil, au ras des cils de la paupière inférieure.
> Lorsque vous fardez vos paupières, posez la couleur claire sur l’arcade et la plus foncée sur la paupière mobile.

JE DESSINE MES YEUX AVEC BRIO À L’AIDE D’UN CRAYON

Suivez la lisière des cils, de l’extérieur vers l’intérieur. Le bord interne des cils sera à peine marqué. Estompez et unifiez. Répétez les mêmes gestes pour la paupière inférieure, qui sera toujours moins marquée.

J’ÉPAISSIS MES CILS

Munie de votre mascara, dont la brosse sera propre, vous effectuerez les gestes suivants :

> Regardez vers le bas et brossez vos cils supérieurs à partir des racines, en veillant à bien les recourber.
> Maquillez vos cils inférieurs plus légèrement. Si vous avez des ridules ou que vous êtes fatiguée, évitez de les maquiller : cela ne ferait que ressortir les défauts.
> Travaillez bien la moitié extérieure pour agrandir votre oeil.
> Pour rendre votre regard plus intense, combinez deux mascaras : appliquez une première couche colorée et une seconde noire.
> Vous pourrez utiliser un recourbeur de cils, qui agrandira encore votre regard.


Recette beauté n° 1
Mon roll-on anticernes magique

Ce soin contour des yeux est idéal pour lutter contre les cernes et le gonflement des yeux. Ultra-pratique, il se révèlera très efficace pour vous soulager immédiatement et rendre tout son panache à votre regard.

? recette1Préparation : 15 mn
? Conservation : 3 mois
? Coût : moins de 1 €

Mon matériel

? 1 roll-on de 10 ml
? 1 petite cuillère
? 1 éprouvette graduée de 10 ml
? 1 petit entonnoir

Dans mon panier

? 2 ml d’hydrolat de bleuet
? 2 ml d’extrait hydroglycériné de petit houx
? 5 ml de gel d’aloe vera
? 1 ml d’huile végétale de carthame
? 3 gouttes de vitamine E naturelle

La recette

Préparation de l’infusion de prêle :
1 > Dans un bol, transférez l’hydrolat de bleuet et l’extrait de petit houx, puis mélangez.
2 > Dans un autre bol, mélangez l’huile de carthame et le gel d’aloe vera avec la vitamine E naturelle.
3 > Transférez les 2 préparations dans votre flacon roll-on à l’aide du petit entonnoir et agitez pour mélanger les deux phases.

Rituel de beauté

Appliquez ce roll-on sous les yeux aussi souvent que nécessaire et tapotez avec les doigts jusqu’à complète pénétration.

Recette beauté n° 2
Eau micellaire « jolies mirettes » au bleuet & à la rose

Hydratante, apaisante et décongestionnante, cette eau micellaire est parfaite pour démaquiller vos yeux en douceur sans les irriter, tout en réveillant votre regard.

? recette2Préparation : 10 mn
? Conservation : 3 mois
? Coût : moins de 5 €

Mon matériel

1 flacon de 100 ml

Dans mon panier

? 75 ml d’hydrolat de bleuet
? 15 ml de base micellaire concentrée
? 10 ml d’extrait hydroglycériné de petit houx
? 7 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

La recette

1 > Transférez l’ensemble des ingrédients dans le flacon.
2 > Fermez-le, puis agitez pour bien mélanger.

Rituel de beauté

Pour un démaquillage cocooning, appliquez sur un coton pour éliminer toutes les impuretés. Ne rincez pas.

Recette express
Pommade fortifiante pour les cils

Cette pommade fera pousser vos cils et les renforcera.

Dans mon panier

? 1 c. à s. de cire d’abeille
? 3 gouttes d’huile végétale d’amande douce
? 1 goutte d’HE de citron

La recette

1 > Faites fondre la cire d’abeille au bain-marie.
2 > Ajoutez l’huile d’amande douce, puis laissez refroidir jusqu’à consistance d’une pommade.
3 > Ajoutez l’huile essentielle, mélangez bien, puis transvasez dans un pot.

Rituel de beauté

Appliquez un peu de pommade du bout du doigt : n’en mettez pas trop, cela collerait les cils les uns aux autres.


T’as d’beaux yeux, tu sais !

Les trucs et astuces pour déjouer les cernes

maquillage1- ON MISE SUR UN SOIN LÉGER

On évite les crèmes trop grasses, qui alourdissent la paupière, au profit de textures gel hyper-light et rafraîchissantes. Encore mieux quand elles sont associées à un roll-on qui masse la peau à la place des doigts.

2- ON TAPOTE

On applique son soin contour de l’oeil du coin interne vers le coin externe et par tapotements, jamais par lissage, de manière à bien drainer l’eau, qui stagne sur cette zone et est à l’origine du gonflement.

3- ON DÉCONGESTIONNE

Avec des extraits de plantes tels que de marron d’Inde, de bleuet ou de noyaux de cerise : on mise sur des actifs drainants et qui relancent en même temps la microcirculation sanguine.

4- ON JOUE LA COULEUR

Si les cernes sont très marqués, on pourra les neutraliser en jouant sur la complémentarité des couleurs. Ainsi, on utilisera un correcteur à dominante jaune sur les cernes rosés, des tons orangés sur les cernes bleus. Même chose pour le blush. Un ton pêche sur le haut des pommettes, juxtaposé au cerne, le rendra moins présent.

5- ON FARDE LA PAUPIÈRE Pour attirer le regard ailleurs, on maquille la paupière avec un fard plutôt mat, et on charge les cils supérieurs de mascara. On peut aussi tracer un trait de crayon blanc à l’intérieur de l’oeil pour illuminer.


La bonne couleur

couleurPour harmoniser les nuances de votre maquillage et la couleur de vos yeux, un impératif : ne jamais reprendre la même tonalité car cela ternirait votre iris. Sachez qu’une ombre claire agrandit les surfaces, alors qu’une ombre foncée les réduit, les creuse.

VOS YEUX SONT BLEUS : choisissez un fard blanc, gris, noir, orange, vert, brun ou mauve.

VOS YEUX SONT VERTS : choisissez un fard blanc, noir, abricot, brun, bleu, prune, violet.

VOS YEUX SONT NOISETTE : choisissez un fard vert, grenat ou violet

VOS YEUX SONT BRUNS : toutes les couleurs sont permises, privilégiez le jaune, l’orangé, le vert clair, le vert amande.

VOS YEUX SONT NOIRS : choisissez un fard blanc, gris, vert, brun, marron, marine.

VOS YEUX SONT TRÈS NOIRS : évitez les couleurs trop vives.


eco-livres-rose2

Les yeux, messagers de nos émotions
livre-les-yeuxde Pascal Barbey

Les yeux sont le miroir de l’âme. Ils sont en relation étroite avec nos émotions depuis le début de notre existence. En effet, les yeux et le cerveau sont issus du même feuillet embryonnaire et se développent parallèlement. Les conséquences de cette proximité sont surprenantes. Ainsi, en prenant conscience de nos émotions, nous pouvons corriger notre vision, de même qu’une amélioration visuelle va modifier notre état psychique et nous permettre de dépasser nos blocages émotionnels. Cet ouvrage nous offre un vaste tour d’horizon sur les relations qui unissent les yeux et les émotions. Il présente diverses techniques de dépistage, de prévention et de soins pour voir mieux et se connaître davantage.

Albin Michel – 17,50 €

100 recettes de cosmétiques maison
livre-100-recettes-cosmetiqued’Aroma-Zone

En 15 ans d’existence, Aroma-Zone, pionnier de la cosmétique à faire soi-même, a su s’imposer comme le leader incontesté dans ce domaine. Son expertise est aujourd’hui largement reconnue et le Do It Yourself séduit un public toujours plus nombreux et varié. Son nouveau livre 100 recettes de cosmétiques maison va ravir les fans du fait maison et séduire les novices, qui pourront réaliser leurs premières créations en toute sécurité. Il dévoile tout le savoir-faire Aroma-Zone pour composer une palette de cosmétiques naturels et créatifs, aux textures exquises, aux parfums divins et aux résultats très professionnels !

Éditions Hachette – 14,95 €

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.