Santé, Bien-être & Beauté

L’écolomag N° 53

La minceur est tout sauf un effet de mode, une simple préoccupation saisonnière en vue d’arborer son sublime maillot 2 pièces sur la plage, encore moins un test stupide avec une feuille A4, comme on peut le voir malheureusement sur la toile actuellement…

Mincir durablement

mincir-img1La minceur, loin de n’être qu’esthétique, conditionne notre bon état de santé et la bonne activité d’un grand nombre de nos fonctions vitales, telles que la circulation ou la respiration. S’alléger le corps, c’est mettre toutes les chances de son côté pour se maintenir le plus longtemps possible en bon état de santé. Mais, pour mincir durablement, il faut de bons alliés et un sérieux mental afin de rester dans l’équilibre et ne pas replonger dans ses travers alimentaires. Vous trouverez dans ce numéro de nombreux conseils et astuces pour surfer sur l’équilibre avec plaisir et durabilité.


mate-img1La plante du mois
Le maté (Ilex paraguariensis St.-Hil.)
L’allié minceur

Encore trop peu connu en France, le maté, qui appartient à la famille des Aquifoliacées et non du Camellia sinensis – le thé –, est une infusion traditionnelle issue de culture des Amérindiens Guarani et consommée en Amérique latine.

Description botanique

Le maté est un arbre originaire d’Amérique du Sud, pouvant atteindre 20 m de haut à l’état sauvage mais maintenu entre 4 et 8 m en culture. Il pousse aux bords des ruisseaux et dans les forêts montagneuses d’Argentine, du Paraguay, Chili, Pérou, Brésil, etc. Le maté possède une écorce lisse et blanchâtre et ses feuilles persistantes sont de couleur vert-jaunâtre, ovales, à bords dentés, coriaces et mesurent une dizaine de centimètres de long. Les petites fleurs blanches, à 4 pétales réguliers, sont groupées à l’aisselle des feuilles. Le fruit est une petite drupe de couleur rouge devenant noir violacé à maturité et renfermant 4 graines.

Juste après la récolte, les feuilles sont séchées en les passant rapidement au-dessus du feu dans des cylindres perforés ; elles sont aussi parfois torréfiées.

Histoire et tradition

Depuis les temps les plus anciens, les feuilles de maté sont couramment utilisées en Amérique du Sud pour préparer un breuvage tonique et stimulant (dû à la présence de caféine), également réputé pour soulager les rhumatismes et les maux de tête. La plante y est appelée yerba, herbe divine, tandis que le maté désigne en réalité l’appareil dans lequel est traditionnellement préparée l’infusion. L’eau chaude est versée sur la poudre de yerba dans une coque sèche de noix de coco ou dans une calebasse évidée. La boisson est aspirée au travers de la bombilla, une sorte de paille métallique dont l’extrémité inférieure est renflée et percée de trous. Les feuilles étaient aussi parfois appliquées en cataplasmes sur les ulcères.

Le maté ne fut connu en Europe qu’à partir du 16e siècle grâce aux explorateurs espagnols. Sa culture fut ensuite le fait de missions jésuites aux 17e et 18e siècles, d’où son appellation de thé des Jésuites.

Étymologie et légendes

Le nom de genre Ilex désigne en latin une sorte de chêne, sans doute par allusion à la ressemblance entre les feuilles de chêne et de houx. Son nom d’espèce paraguariensis signifie venant du Paraguay.

En Argentine, le maté est la boisson nationale, symbole d’amitié et de convivialité. Les fruits du maté entreraient dans la composition de philtres d’amour aux pouvoirs aphrodisiaques.

Propriétés pharmaceutiques

mate-img2Les feuilles de maté font partie de la liste des médicaments à base de plantes pouvant bénéficier d’une procédure AMMR – autorisation de mise sur le marché – abrégée (document édité par l’Agence du Médicament dans les Cahiers de l’Agence en 1998) : “Traditionnellement utilisées dans les asthénies fonctionnelles”, “comme adjuvant des régimes amaigrissants” et “pour favoriser l’élimination rénale de l’eau”.

Le maté est un tonique nerveux et musculaire du fait de sa teneur en caféine, qui stimule le système nerveux central. Il est aussi légèrement cardiotonique et souvent recommandé contre la fatigue, la dépression et l’asthénie générale.

Les alcaloïdes confèrent au maté une activité amaigrissante car ils inhibent une enzyme-clé du métabolisme lipidique, la phosphodiestérase. Les triglycérides stockés dans les cellules graisseuses (adipocytes) sont alors dégradés en acides gras libres, plus facilement éliminables par l’organisme. De plus, les feuilles de maté provoquent la satiété plus rapidement et plus longtemps. Elles s’avèrent donc intéressantes dans les régimes minceur.

Le maté est également reconnu eupeptique car il stimule les sécrétions gastriques et augmente la mobilité intestinale. Cholérétique et diurétique, il facilite aussi l’élimination des déchets de l’organisme. À haute dose, il est laxatif.

Fortement antioxydantes, les feuilles de maté sont hépatoprotectrices (protègent le foie) et présentent une activité stimulante sur la circulation sanguine périphérique.

Utilisations alimentaires

Le maté peut s’employer comme succédané du café ou du thé. Les vertus des feuilles de maté sont souvent mises à profit dans des compléments alimentaires à visée antioxydante, tonifiante ou amincissante.

Utilisations cosmétiques

Les feuilles de maté sont particulièrement adaptées à la formulation de crèmes amincissantes.

Elles jouissent également de vertus antioxydantes, régénérantes et reminéralisantes utiles dans des soins pour peaux matures et abîmées, ainsi que dans des crèmes pour le contour des yeux. Le maté est en outre réputé tonifiant, et constitue un actif idéal dans des soins du corps ou dans des produits pour cheveux mous, plats et fragiles.

Activateur de la microcirculation, le maté peut être utilisé pour atténuer les rougeurs diffuses du visage et peut entrer dans la composition de produits de massage pour les pieds et les jambes.

Infusion minceur au maté

Voici une infusion aussi délicieuse que bienfaisante qui saura vous alléger en beauté !

Dans mon panier
(pour un pot de 125 g)

mate-img3? 50 g de maté vert
? 25 g de sommités fleuries de piloselle
? 25 g de feuilles d’orthosiphon
? 1 c. à s. de graines de fenouil
? 10 graines de warana concassées
? 10 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse bio

La recette

1 > Concassez les graines de warana au mortier.
2 > Mélangez toutes les plantes dans un grand bol ou un saladier,
3 > Ajoutez les gouttes d’huile essentielle de pamplemousse et mélangez très soigneusement afin de bien répartir l’huile essentielle.
4 > Transvasez dans une jolie boîte à thé recyclée.

Rituel minceur

Mettez à infuser 1 c. à c. de ce mélange dans une tasse d’eau frémissante. Buvez 3 à 4 tasses par jour, si possible avant 16 h 00. Faites une cure de 3 semaines. Renouvelez si nécessaire.


Côté Santé

Tous les ans, sans exception, au printemps et en été, la minceur est au coeur des préoccupations de bon nombre d’entre nous. Si elle fait la une de plusieurs journaux, elle se doit cependant de ne pas être qu’une préoccupation ponctuelle. Car, au coeur d’une minceur durable, les régimes saisonniers, privatifs et déséquilibrés, n’ont pas leur place. Il s’agit davantage, en effet, d’adopter une nouvelle diététique, de nouveaux principes de nutrition, et ce tout au long de l’année. Mais l’alimentation n’est pas la seule responsable de la prise de poids. D’autres facteurs, tels que la sédentarité, le stress, le manque de sommeil, ont une place de choix dans cet équilibre si fragile. Aux côtés de deux experts, voyons comment rétablir l’harmonie des rythmes internes et favoriser une perte de poids naturelle et régulière, sans blocage ni effet de rebond.

Le dossier du mois :
la diététique intégrative®

Raphael-GrumanVous avez probablement déjà entendu parler de médecine intégrative, qui a recours simultanément à la médecine conventionnelle et à la médecine alternative. Dans la même dynamique, il est aujourd’hui question de diététique intégrative®, au coeur même de la méthode Gruman. Entretien avec son créateur, Raphaël Gruman.

BONJOUR RAPHAËL, AVANT DE PARLER DE VOTRE MÉTHODE, POURRIEZ-VOUS NOUS DIRE QUELQUES MOTS SUR VOUS ET SUR VOTRE PARCOURS ?

J’ai tout d’abord suivi une formation de diététicien- nutritionniste en faculté de biologie à Paris, puis j’ai poursuivi en licence spécialisée à Lyon. J’ai finalisé ma formation par des spécialisations pour la prise en charge d’enfants et d’adolescents en surpoids ou obèses, de patients atteints de pathologies rénales et, enfin, en micro-nutrition et phytothérapie. J’exerce en cabinet à Paris depuis 2007. J’ai par la suite ouvert un second cabinet de consultation à Deauville, en 2013. Je partage aujourd’hui mon temps entre ces deux cabinets et l’écriture d’ouvrages en nutrition.

QUELLES SONT, SELON VOUS, LES LIMITES DE LA DIÉTÉTIQUE ?

La diététique aide non seulement à prévenir l’apparition de nombreuses pathologies – cardiovasculaires, cancers, diabète… –, mais également à participer à leur traitement. La diététique peut être très utile en première intention, mais, si les résultats ne sont pas suffisants, c’est alors qu’il est nécessaire d’utiliser d’autres moyens pour traiter ces pathologies, comme les médicaments. La diététique seule n’est pas efficace dans la prise en charge du surpoids. Il est indispensable d’y associer une hygiène de vie si l’on souhaite perdre du poids, mais surtout si l’on souhaite le stabiliser. La pratique d’une activité physique adaptée en est le meilleur allié.

LA MÉTHODE GRUMAN REPOSE SUR LA NOTION DE DIÉTÉTIQUE INTÉGRATIVE. EN QUOI CONSISTE-T-ELLE ?

La diététique intégrative® permet d’appréhender les patients d’une manière globale, entière, en prenant en compte différents paramètres, comme la fatigue, le stress, la sédentarité, le transit intestinal… L’objectif est de corriger toutes ces habitudes de vie et les petites manies alimentaires des patients. Pour cela, j’utilise des programmes alimentaires spécifiques, que j’associe à des conseils sportifs, des conseils d’hygiène de vie – notamment le sommeil – et des prescriptions de phytothérapie. Le but ultime est de faciliter la perte de poids et d’assurer une belle stabilisation pour éviter l’effet yo-yo !

QUELLES SONT LES SPÉCIFICITÉS DE CETTE MÉTHODE ?

La diététique intégrative pourrait être associée à un coaching de vie. Je prends les patients dans leur globalité afin de personnaliser au mieux les solutions que je leur propose. J’apporte une grande importance à la motivation, que j’essaye de communiquer à mes patients à travers nos consultations. Je les vois régulièrement – toutes les semaines ou tous les quinze jours – afin d’adapter à chaque rendez- vous le programme alimentaire et mes conseils. Cette approche spécifique donne de très bons résultats sur la perte de poids et la stabilisation. J’attache d’ailleurs une très grande importance à la stabilisation car elle est la clé d’une bonne perte de poids.

EST-ELLE ADAPTÉE À TOUS ?

Oui, cette méthode est adaptée à tous ! Les programmes sont personnalisés pour chaque patient et à chaque étape de la perte de poids. Il est possible d’accélérer ou de ralentir une perte de poids afin de trouver la bonne vitesse pour éviter toute fatigue ou toute démotivation. Je suis en consultation avec différents types de patients : personnes en surpoids ou obèses – enfants, adolescents et adultes –, les femmes enceintes, les sportifs et bien d’autres encore. Le principal est de fixer, d’un commun accord avec son patient, les objectifs qu’il souhaite atteindre et de tout mettre en place pour y arriver.

QUELS CONSEILS ADRESSERIEZ-VOUS À NOS LECTEURS QUI SOUHAITENT MINCIR DURABLEMENT ?

Il faut avant tout éviter les régimes trop restrictifs, comme les régimes dissociés – diète hyper-protéinée maintenue trop longtemps – ou les régimes comme la soupe au chou ou toute autre alimentation trop restrictive car, lors de la réintroduction des aliments, les kilos reviennent aussi vite ! Il faut déterminer un objectif et un programme de perte de poids pour éviter que la perte de poids ne soit trop longue – et ainsi éviter un risque de démotivation. Je conseille également de mettre toutes les chances de son côté en adoptant une activité physique régulière pour retrouver une musculature qui permettra de stabiliser plus facilement le poids perdu.

Pour en savoir plus : www.lamethodegruman.com

Coup de Coeur ! ???

La méthode Gruman
de Raphaël Gruman

La-methode-GrumanUne méthode intégrale, prenant en charge notre alimentation, bien sûr, mais aussi les autres facteurs responsables dans la prise de poids : une sédentarité trop importante, un excès de stress qui nous pousse à grignoter, un manque de sommeil… Une méthode non restrictive qui s’adapte à notre rythme de vie et aux circonstances qui peuvent perturber le régime (dîner en famille, apéro entre copains, déjeuner d’affaires, écarts divers, perte de motivation…). Une méthode simple, efficace et sur le long terme avec, pour chacun des 90 jours, des menus précis et équilibrés, construits de manière progressive afin d’optimiser sa perte de poids, un exercice physique ou une activité de détente pour chasser son stress et affiner sa silhouette de façon ciblée. Au programme : le top 30 des super-aliments minceur ; des listes de courses hebdomadaires, des recettes simples et savoureuses, des équivalences pour remplacer les aliments que l’on n’aime pas par d’autres de même valeur nutritionnelle, des exercices illustrés de cardio-training et de renforcement musculaire, ainsi que de très nombreux conseils pratiques pour atteindre son poids idéal et le garder !

Éditions Leduc.s – Collection Quotidien malin – 18 €


L’équilibre acido-basique au coeur de la minceur

On n’y pense malheureusement pas assez souvent, mais avoir un bon équilibre acidobasique est essentiel pour pouvoir perdre du poids.

Rappelons tout d’abord que l’équilibre acidobasique – ou EAB –, normal si le pH (potentiel hydrogène) se situe aux alentours de 7,4, n’est autre que l’équilibre entre l’alcalinité du corps et son acidité, qui provient principalement de l’alimentation. Il vous est tout à fait possible de le mesurer chez vous à l’aide de simples bandelettes à pH (à passer de préférence le matin sous un jet d’urine), que vous pourrez vous procurer en pharmacie.

Pour un bon équilibre acido-basique, il est important de consommer à la fois des aliments alcalins (environ 70 %) et des aliments acidifiants (environ 30 %). Par conséquent, il est préférable de limiter l’apport en protéines animales à 80 g par repas. Lorsqu’il y a acidose, on augmentera temporairement la consommation d’aliments alcalins.

Lorsqu’il y a un trop plein d’acides dans le corps, l’équilibre acido-basique est rompu, entraînant une acidose, ayant pour conséquence une déminéralisation, de la fatigue chronique, une rétention d’eau et une perte de masse musculaire et, par conséquent, une réduction de la perte de graisse. Car, plus vous êtes musclé, plus vous aurez de facilités à brûler des graisses.

De plus, un déséquilibre acido-basique perturbe d’une part l’appétit, provoquant des fringales ou, au contraire, « coupant l’appétit » et, d’autre part, la glycémie (taux de sucre dans le sang). Or, une glycémie non maîtrisée, c’est l’assurance de manger trop, de grignoter ou de ne pas arriver à se contrôler vis-à-vis de la nourriture. Car la faim est directement reliée à notre taux de sucre sanguin : dès que celui-ci baisse au-delà d’un certain seuil, le cerveau nous ordonne de manger, de préférence des aliments sucrés. Plutôt gênant lorsque que l’on décide de perdre du poids !

Le pH se mesure
sur une échelle de 1 à 14 :

aliments-img21 < pH < 7 pH acide
pH = 7 pH neutre
7 < pH < 14 pH basique ou alcalin
Dans la journée, un pH sain doit être compris entre 7 et 7,5.

EXEMPLES D’ALIMENTS ACIDIFIANTS : les sucreries, le pain blanc, l’alcool, la viande, le fromage, les céréales raffinées, les sodas…

EXEMPLES D’ALIMENTS BASIFIANTS : les algues, les amandes, les épinards, les figues séchées, les avocats, les asperges, le citron, l’eau minérale riche en bicarbonate…

aliments-img1FAUX ENNEMI
Il est important de distinguer l’acidité d’un aliment et le fait que ce dernier produise de l’acidité lors de la digestion. Ainsi, ne vous fiez pas au goût acide du citron. C’est en effet un super-allié et un alcalinisant hors pair.

Pour aller plus loin

Ma bible acido-basique
d’Anne Dufour et de Catherine Dupin

livre-ma-bible-acido-basiqueUn ouvrage très complet et passionnant, écrit par des experts de renom, et dans lequel vous trouverez : • Tout ce qu’il faut savoir sur l’équilibre acido-basique,
• Les conseils pour savoir si votre équilibre acidobasique est perturbé,
• Les règles simples de l’alimentation acido-basique,
• Les exercices physiques qui aident à retrouver l’équilibre acidobasique,
• 8 programmes acido-basiques sur mesure conçus pour chaque situation : surpoids, stress, transit intestinal, fatigue, diabète…
• 100 recettes acido-basiques sur mesure (anti-cholestérol, minceur, anti-diabète…), délicieuses et très faciles à faire.

Éditions Leduc.s – 23 €


Le régime DASH

Rassurez-vous, il ne s’agit pas à proprement parler d’un régime mais d’une méthode anti-kilos, anti-diabète et anti-hypertension, à mener sur le long terme. DASH signifie en anglais Dietary Approaches to Stop Hypertension, comprenez « approches diététiques pour arrêter l’hypertension ».

Le régime DASH a été élu meilleur régime du monde, pour la 6e année consécutive, par les experts du magazine US News and World Report.

Il a été créé par un collectif de médecins cardiologues et proposé au gouvernement américain pour aider à lutter contre la hausse des infarctus et de l’obésité aux États-Unis.

Basé avant tout sur du bon sens et très équilibré, puisqu’il n’interdit aucun aliment, ce régime propose des « petits pas » réalistes et simples, pour « manger sain » et retrouver de bonnes habitudes alimentaires afin de lutter contre l’infarctus et les accidents vasculaires cérébraux, aggravés par le surpoids. Il est pauvre en produits industriels (sel, mauvaises graisses et sucre), conformément aux recommandations d’un régime anti-hypertension et santé en général.

Adapté aux dépenses caloriques de chacun, il offre des programmes sur mesure à 3 profils de vie (sédentaire, actif, très actif ).

5 bonnes raisons d’adopter le régime Dash

1- Il fait maigrir durablement et bien.
2- Il est simple et facile à suivre.
3- Il ne provoque pas de carence ou même de déficience.
4- Il est recommandé aux personnes diabétiques, ainsi qu’à celles dont les parents sont diabétiques afin d’éviter de le devenir soimême.
5- Il aide à améliorer tous les paramètres cardiaques, notamment l’hypertension, le cholestérol, les triglycérides, l’insuline, les marqueurs inflammatoires.

PROFIL 1

PERSONNES PEU ACTIVES OU EN SURPOIDS

1 600 calories conseillées par jour et :
6 portions d’aliments céréaliers complets
1 portion = 100 g de féculents cuits ou 1 tranche de pain (environ 40 g)
300 g de légumes crus ou cuits
2 fruits moyens
2 à 3 produits laitiers maigres
Entre 150 et 200 g de protéines maigres (viande, poisson)
2 c. à s. d’huile végétale

Sont autorisées chaque semaine :
3 portions de légumes secs ou de graines
1 portion = 100 g de lentilles, de pois chiches… ou 2 c. à s. de graines ou d’amandes, de noix…

Les sucreries ne sont pas autorisées

PROFIL 2

PERSONNES MODÉRÉMENT ACTIVES

2 000 calories conseillées par jour et :

6 à 8 portions d’aliments céréaliers complets
1 portion = 100 g de féculents cuits ou 1 tranche de pain (environ 40 g)
350 g de légumes crus ou cuits
3 fruits moyens
2 à 3 produits laitiers maigres
300 g de protéines maigres (viande, poisson)
2 c. à s. d’huile végétale

Sont autorisées chaque semaine :

4 à 5 portions de légumes secs ou de graines
1 portion = 100 g de lentilles, de pois chiches… ou 2 c. à s. de graines ou d’amandes, de noix…
Pas plus de 5 portions de sucreries
(1 portion = 1 c. à s. de confiture ou de miel, ou 1 petite boule de sorbet)

PROFIL 3

PERSONNES TRÈS ACTIVES (DONC SPORTIVES)

2 600 calories conseillées par jour et :

10 à 11 portions d’aliments céréaliers complets
1 portion = 100 g de féculents cuits ou 1 tranche de pain (environ 40 g)
350 à 400 g de légumes crus ou cuits
4 fruits moyens
3 produits laitiers maigres
300 g de protéines maigres (viande, poisson)
3 c. à s. d’huile végétale
1 portion de légumes secs ou de graines
(1 portion = 100 g de lentilles, de pois chiches… 2 c. à s. de graines, de noix, d’amandes…)
Pas plus de 2 portions de sucreries
(1 portion = 1 c. à s. de confiture ou de miel, ou 1 petite boule de sorbet)

Pour aller plus loin

Le meilleur régime du monde
d’Anne Dufour, Carole Garnier et Raphaël Gruman

livre-le-meilleur-regime-du-mondeDécouvrez les grands principes de cette nouvelle alimentation et l’impact de ce mode de vie diététique sur la silhouette et la santé par le biais d’un jeu questions/réponses et d’un zoom sur les 10 étapes faciles pour passer au régime DASH. Côté mise en pratique, on trouve un abécédaire de chaque aliment noté entre 0 et 5 en fonction de ses performances « DASH », une liste de courses pour aider chacun à manger bien, gourmand et sain au quotidien, des recettes express : entrées super-punchy, soupes gourmandes, petits plats healthy sur le pouce, plateaux de fromages conviviaux… et plein d’astuces. Des courses à l’assiette, vous n’avez qu’à suivre les guides de votre nouveau bien-être !

Éditions Leduc.s – 18 €


Pour mincir, apprenez à leurrer votre estomac !

Lorsque l’on veut mincir durablement, toutes les astuces sont bonnes à prendre. Apprenez à leurrer votre estomac grâce à des plantes particulièrement riches en mucilages, qui fonctionnent comme un aimant et piègent les graisses alimentaires. Celles-ci sont alors emprisonnées, puis éliminées naturellement sans être digérées, et donc de ce fait n’apportent pratiquement aucune calorie.

aliments-img3Véritables modérateurs 100 % végétaux de l’appétit, ces plantes permettent de ralentir la vidange gastrique et d’arriver très vite à satiété.

Parmi elles, on trouve notamment :

le nopal (Opuntia ficus-indica), qui n’est autre que la figue de barbarie,

le konjac (Amorphophallus konjac), tubercule constitué d’un polysaccharide appelé glucomannane, qui se transforme en gel visqueux au contact de l’eau,

le guar (Cyamopsis tetragonoloba), obtenu par broyage de l’albumen des graines,

la pectine de pomme : extrait du marc des pommes et servant habituellement à la confection des confitures.

Le rituel minceur : prendre 2 à 6 gélules (ou 1 à 4 g de poudre), avec un grand verre d’eau, 15 à 20 minutes avant le repas.

Attention : avec chacune de ces plantes, il est important de boire beaucoup d’eau afin d’éviter l’obstruction du tube digestif.


Coup de pouce : le chrome, un nutriment qui régule la glycémie et les fringales d’hydrate de carbone

› Le chrome est un minéral essentiel qui améliore la tolérance au glucose et l’insulino-résistance, tout en abaissant le niveau de sucre sanguin.

chromeIl pourrait également avoir un rôle bénéfique sur le profil lipidique : il réduit les niveaux du cholestérol LDL, du cholestérol total et des triglycérides, tout en élevant ceux du cholestérol HDL.

› Le chrome s’oppose à l’élévation postprandiale du glucose sanguin.

› Le chrome ne stimule pas le métabolisme et n’a pas d’action thermogénique. Par contre, il est capable de s’opposer à l’augmentation du glucose sanguin qui se produit lorsqu’un repas riche en hydrates de carbone à index glycémique élevé est consommé, aidant ainsi à prévenir le basculement du métabolisme en mode de stockage des graisses.

Attention, cela ne signifie cependant pas que, pour perdre du poids, il suffit de prendre du chrome tout en continuant à manger régulièrement des repas riches en hydrates de carbone à index glycémique élevé.

› Le chrome combat les envies de grignoter

Humeurs changeantes, envies irrésistibles de glucides… sont parfois les signes d’une dépression non identifiée, qui peut s’accompagner d’une prise de poids. Une supplémentation en picolinate de chrome* atténue ces tendances compulsives, la fatigue et la dépression en supprimant l’hypoglycémie. L’insuline peut, en effet, être le lien entre les envies de grignoter et la dépression. En augmentant la réponse de l’insuline, le chrome peut combattre la dépression et les envies de grignoter.

* Dérivé du chrome et de l’acide picolinique


agar-agarL’agar-agar, l’algue surdouée pour mincir

Alternative végétarienne à la gélatine, l’agar-agar est l’allié minceur des Japonaises, qui l’utilisent dans de nombreuses préparations culinaires basses calories (flans, crèmes, verrines, mousses, glaces, mousselines, pana cotta…). Cette algue est un gélifiant et un texturant naturels, contenant des mucilages qui épaississent les liquides. Les Japonaises ne jurent que par l’agar-agar pour surveiller leur alimentation sans pour autant souffrir de la faim. Elles s’en servent un peu partout, dans les soupes, dans leur bol de riz ou même dans leur bol de thé vert.

Le rituel minceur : prévoir 2 g ou 1 c. à c. pour ½ litre d’eau.

Pour aller plus loin

Agar-agar, secret minceur des Japonaises
de Clea

livre-agar-agarChaque printemps, l’agar-agar rencontre un énorme succès au Japon : cette petite poudre blanche gonfle au contact de l’eau et permet de préparer rapidement des plats aux vertus rassasiantes et légèrement laxatives.

Chaque printemps, les Japonaises soucieuses de leur ligne, adoptent cet ingrédient à l’apport calorique proche de zéro pour mincir sans subir la sensation de faim, purifier leur organisme, cuisiner vite et léger…

Terrines d’aubergines, crèmes caramel, tartelettes au citron… Clea a retravaillé avec talent des standards gourmands. L’agar-agar lui a servi à alléger les plats sucrés ou salés en réduisant les quantités de farine, d’oeufs et même de sucre (dans les confitures).

Éditions La Plage – 9,95 €


La lacto-fermentation : vers une nouvelle approche de la minceur

Claire-DesvauxOn entend de plus en plus parler de cette méthode, à la portée de tous, capable de conserver de nombreux aliments tout en faisant attention à sa ligne. Nous avons posé quelques questions à Claire Desvaux, diététicienne et naturopathe.

QU’EST-CE QUE LA LACTO-FERMENTATION ?

Il s’agit d’une méthode traditionnelle très ancienne qui transforme les sucres naturellement contenus dans un aliment en acide lactique, en alcool ou en acide acétique (vinaigre). Ce phénomène est rendu possible grâce aux micro-organismes présents dans les aliments, ou ajoutés pour donner lieu à la fermentation.

Il existe 2 types de fermentation selon la nature des bactéries mises en oeuvre :
• en présence d’air, les bactéries dites acétiques déclenchent la fermentation acétique, laquelle permet d’obtenir du vinaigre ;
• sans oxygène, les bactéries lactiques anaérobies entraînent une fermentation lactique. C’est ainsi que sont obtenus choucroute, yaourts, lait fermenté, fromages frais, pain au levain, olives, nuoc-mâm…

Dans une autre méthode de fermentation, des moisissures sont ajoutées aux bactéries : c’est le cas pour la fabrication du camembert, du roquefort, du miso et du tempeh.

EN QUOI EST-ELLE BONNE POUR NOTRE SANTÉ ?

• Elle améliore la valeur nutritionnelle d’un aliment en augmentant la teneur en vitamine C et en micro-organismes. Les aliments lacto-fermentés sont véritablement des aliments santé car la fermentation les enrichit.
• Elle favorise une meilleure digestibilité des aliments car les sécrétions enzymatiques sont augmentées.
• Elle régénère la flore intestinale grâce aux ferments lactiques, qui agissent à la fois comme des pré- et des probiotiques.
• Elle prolonge la conservation des aliments et améliore leur qualité hygiénique car elle rend inactives, voire détruit, les bactéries pathogènes.

LA CONSOMMATION D’ALIMENTS LACTOFERMENTÉS PEUT-ELLE CONTRIBUER À MINCIR ? POURQUOI ?

Les aliments fermentés sont, pour la plupart d’entre eux, naturellement légers en calories : cornichons, légumes (choucroute, carotte, betterave rouge, radis noir, oignon…), kombucha, kéfir, certains tofus, yaourts, lait caillé, certaines algues, miso, shoyu…

On évitera, bien sûr, les boissons alcoolisées – dont la bière –, les olives (riches en acides gras), les fromages. Le pain au levain peut être consommé, mais en quantité raisonnable si l’on souhaite maigrir.

Ils ont aussi toute leur place dans un programme minceur car :

• ils sont riches en saveurs, évitant d’ajouter des matières grasses pour donner du goût à un plat ;
• ils améliorent la digestion et le transit, participant ainsi à la bonne assimilation des nutriments essentiels et à l’élimination des toxines et déchets.

FAUT-IL CONSOMMER BEAUCOUP D’ALIMENTS LACTO-FERMENTÉS POUR BÉNÉ- FICIER DE LEURS EFFETS ?

Comme ce sont des concentrés de bienfaits (enzymes, minéraux, vitamines, énergie vitale…), ils fournissent beaucoup de bonnes choses sous un faible volume. On peut, par exemple, consommer chaque jour 1 verre de kombucha ou de jus de légumes lacto-fermentés (en guise d’apéritif sans alcool) et une entrée comportant du chou ou des carottes lacto-fermentés par exemple, soit seuls, soit complétés par d’autres crudités bio de saison. Par ailleurs, ils peuvent être mal tolérés les premiers temps par les intestins les plus sensibles (dont les muqueuses sont irritées, donc enflammées). Quand on n’y est pas habitué, mieux vaut donc commencer par en consommer une petite portion chaque jour, à augmenter progressivement lorsque le corps s’y habitue.

LES INTOLÉRANTS AU LACTOSE PEUVENT-ILS CONSOMMER DES PRODUITS LACTO-FERMENTÉS ?

Lors de la fermentation, les bactéries dites lactiques transforment le lactose en acide lactique. Il ne reste plus que des traces de lactose. Les intolérants au lactose peuvent donc consommer des aliments lacto-fermentés.

EST-CE QUE CES ALIMENTS ACIDIFIENT NOTRE ORGANISME ?

Le résultat d’une lacto-fermentation est la production d’acide lactique. Cependant, bien qu’il soit dénommé « acide», ce composé n’est pas acidifiant pour l’organisme. Il est même très bénéfique car il rétablit l’équilibre acido- basique, exerce une action nettoyante et purifiante au niveau du tube digestif, inhibe le développement des germes pathogènes et contribue à stimuler et renforcer les défenses naturelles.

Pour aller plus loin

L’art de la fermentation
de Luna Kyung et Camille Oger

livre-l-art-de-la-fermentationCet ouvrage fait le tour des techniques de fermentation, avec des informations concrètes et de nombreux pas-à-pas illustrés, afin de s’approprier les méthodes de base, du salage au trempage, en passant par les lits de fermentation ou la macération…

Vous y trouverez 150 recettes illustrées : des conserves aux boissons santé, les auteurs sont allés à la découverte des traditions du monde entier. On découvrira de très gourmandes choucroutes latino pimentées, des navets roses à la libanaise et, bien sûr, les incontournables kimchi, kéfir et kombucha.

Éditions La Plage – 29,95 €

Aliments fermentés, aliments santé
de Marie-Claire Frédéric et Guillaume Stutin

livre-aliments-fermentesCette méthode multimillénaire et simplissime convient parfaitement aux préoccupations de notre époque. À la fois écologique et économique, elle permet de préserver la biodiversité alimentaire, de lutter contre le gaspillage, de renforcer notre santé. Et tout cela sans utiliser la moindre énergie, contrairement à la congélation ou à la stérilisation.

Avec les méthodes détaillées dans ce livre, les conseils et les 40 recettes déclinables à l’infini, à vous d’élaborer en toute sécurité ces merveilleux et délicieux aliments fermentés.

Éditions Alternatives – 13,50 €


Réenchanter l’eau de source…

eau-img1Ce n’est pas parce que l’on souhaite mincir que l’on ne peut pas se faire plaisir au quotidien avec des eaux quelque peu sublimées par des fruits, des légumes ou des épices. Non seulement c’est très simple à réaliser, mais vous bénéficierez ainsi de tous les bienfaits de ces végétaux. Aussi jolies à regarder qu’agréables à déguster, elles constituent une version vitaminée de l’eau que nous buvons quotidiennement, ainsi qu’une alternative à la fois agréable et ultra-saine aux sodas. Les combinaisons sont multiples et les plaisirs infinis. Selon la saisonnalité et ce que vous aurez à portée de main, n’hésitez pas à créer les eaux détox qui sauront réenchanter votre quotidien.

Atelier pratique : 3 eaux bienfaisantes à réaliser à la maison

Eau digestive : Pomme & Basilic

L’astuce : dans une carafe d’eau de source, ajoutez 6 tranches de pomme bio et un bouquet de basilic non traité.

Eau minceur : Pamplemousse & Menthe

L’astuce : dans une carafe d’eau de source, ajoutez 3 belles tranches de pamplemousse bio et un bouquet de menthe poivrée non traitée.

Eau dynamisante : Citron & Hibiscus

L’astuce : dans une carafe d’eau de source, ajoutez 6 à 8 tranches de citron bio et 1 c. à c. bombée de fleurs d’hibiscus bio. Remuez soigneusement pour diffuser la couleur de l’hibiscus.

Pour découvrir d’autres recettes

Un livre à savourer…

livre-eaux-detoxEaux détox & infusions santé
de Géraldine Olivo

À chaque période de l’année, désaltérez-vous, purifiez- vous et régalez-vous en préparant des eaux détox ou des infusions vitaminées. 80 recettes : eau relaxante myrtillelavande, thé blanc mûrevanille, eau de coco au thé matcha et aux framboises, thé blanc pétillant à l’acérola, carrot cake à boire, eau de rooibos à la réglisse, eau pomme-céleri au citron vert, eau détox spéciale vitamine C …

Éditions Larousse – 9,95 €

Voici en cadeau

une recette extraite de ce livre

Eau aux herbes du jardin
Préparation 5 mn – Repos 12 h

eau-img215 g de persil + 1 litre d’eau
5 g d’estragon frais
1 filet de jus de citron
15 g de coriandre fraîche
10 g de sauge fraîche

Bienfaits nutritionnels

Ces végétaux bénéficient d’un pouvoir antioxydant très intéressant, luttant contre les effets néfastes des radicaux libres dans le corps, aidant ainsi à prévenir le vieillissement. Ils sont, en outre, source de vitamine K et de fer. La sauge serait également bénéfique au bon fonctionnement du foie, et l’estragon contribuerait à soulager les troubles de l’anxiété. Notez que, pour cette recette, seule la partie la plus haute des tiges est utilisée.

Pour 1 litre

• Placez tous les ingrédients dans un bocal.
• Laissez macérer 12 heures au frais avant de déguster.


éco livreS

Pur cacao
de Delphine Pocard

livre-pur-cacaoSaines et végétales, simples et généreuses, les recettes proposées dans cet ouvrage sont toutes à base de cacao cru sous diverses formes (éclats de fève, pâte, poudre et beurre de cacao) et incluent une belle quantité d’aliments santé (oléagineux et fruits secs, sucres naturels, laits végétaux, farines…), afin de nous offrir le meilleur du chocolat. Un ouvrage passionnant et gourmand autour de plus de 50 recettes chocolatées, pour redécouvrir le vrai goût du cacao !

Au menu : confiseries (calissons noix et chocolat, truffes coco/choco), gourmandises du petit déjeuner et du goûter (pâte à tartiner choco-datte, scones au cacao, brownie sans cuisson à la pistache), crèmes et entremets (verrines exotiques mangue/cacao, cannelés choco), biscuits (tartelettes crues figues et amandes) et desserts classiques (cheesecake goji/cacao, mini-crêpes cacao et confit de pommes)…

Éditions Alternatives – 14,90 €

Être végétarien
livre-Etre-vegetariend’Alexandra de Lassus

Un guide alternatif, sérieux et plein d’humour pour les végétariens confirmés ou en devenir. Aspirant-végétarien, végétarien débutant ou simple curieux, découvrez le mode de vie veggie ! Pourquoi abandonner la viande ? Que manger exactement ? Comment rester en bonne santé ? Comment assumer son choix alimentaire auprès de sa famille et de ses amis ?… À toutes les questions qui viennent à l’esprit lorsque l’on pense au végétarisme, ce guide pratique propose des réponses claires et concrètes. Il regorge aussi de conseils, d’astuces et de bonnes adresses pour être végétarien au quotidien…

Éditions du Chêne – 19,90 €

livre-vous-etes-fou-d-avaler-caVous êtes fous d’avaler ça
de Christophe Brusset

Ce livre, écrit dans un style alerte et très direct, est une dénonciation sans langue de bois des pratiques malhonnêtes de l’industrie agro-alimentaire (matières premières frelatées, contenus mensongers, contrôles et règles d’hygiène contournés, complaisances de certains états, fraudes diverses, etc.) et de leurs conséquences dans les assiettes des consommateurs français.

Flammarion Document – 19 €

Mangez de saison
de Carrie Solomon

livre-mangez-de-saisonRespecter les saisons, c’est non seulement acheter des légumes et des fruits qui ont du goût et conserver leurs vitamines, mais aussi aider l’économie locale et alléger son porte-monnaie.

L’auteur nous explique pourquoi et comment devenir locavore, avant de présenter plus de 70 recettes organisées selon les 4 saisons. Au printemps, mangez un velouté d’artichaut, des salades d’asperges ou de betteraves ; en automne, des chips de panais, un risotto de chou-fleur, des courges ; en hiver, des pommes de terre en salade, en gratin ou des crackers aux noix.

Éditions de La Martinière – 16,90 €

Le guide Terre vivante des légumineuses

livre-legimineuses2016 a été proclamée Année internationale des légumineuses par l’ONU et la FAO : une justice à rendre aux fabuleuses propriétés de ces plantes, pour la terre et pour l’homme. Pour la terre, elles fixent l’azote dans leurs racines (ce qui leur permet de croître sans engrais) et la restituent dans le sol (ce qui l’enrichit). Pour l’homme, leurs atouts nutritionnels (beaucoup de protéines et de fibres, peu de graisses) en font des aliments de choix pour le quotidien et une alternative sérieuse à la viande.

Terre vivante leur consacre un guide de près de 300 pages, le seul qui réunisse conseils de culture, atouts santé et plus de 150 recettes issues du monde entier, de l’entrée au dessert.

Éditions Terre vivante – 29,90 €

Malbouffe, polluants, additifs – Tout ce qu’on nous fait avaler
livre-malbouffe
de Céline Hess-Halpern

Si nous ne connaissons pas l’ampleur des effets néfastes du cocktail d’additifs et de polluants innombrables que nous ingurgitons à notre insu chaque jour, il est urgent d’y porter attention et, face à cette folie chimique de nos denrées, de devenir des consommateurs avertis et éclairés : Comment repérer les additifs et aliments nocifs et pourquoi les éviter ? Quels aliments privilégier pour mieux préserver notre santé, notamment celle de nos enfants ? Cuisson, emballages et ustensiles : que choisir ? Manger bio : est-ce la solution ?

Éditions Albin Michel – 17,50 €

250 remèdes à faire soi-même
livre-250-remedesdu Docteur Claudine Luu

Dans cet ouvrage, l’auteur nous explique comment réaliser les préparations de base : teintures mères, macérâts, huiles végétales, etc. Puis, elle présente 50 plantes et leurs vertus : identification lors de la cueillette, notes botaniques, histoire de la plante, principes actifs et propriétés, indications thérapeutiques, préparations, précautions d’usage… Des centaines de recettes de soins naturels et un lexique des pathologies permettent une recherche rapide du soin le mieux adapté au cas de chacun.

Éditions Terre vivante – 24,90 €

Bouillons détox & soupe santé
livre-bouillons-detoxde Loïse Adam et Alexandra Beauvais

Des légumes frais et de saison, des herbes et des épices parfumés… Découvrez comment marier toutes ces saveurs pour obtenir de délicieux veloutés, soupes froides, complètes ou sucrées, et des bouillons. 80 recettes santé : velouté hivernal au chou vert, soupe onctueuse de céleri-rave à la poire, crème d’asperges blanches, potage aux légumes anciens, bouillons à la citronnelle, soupe de lentilles noires, velouté glacé à l’avocat, soupe de mangue au lait de coco…

Éditions Larousse – 9,95 €


Les Fleurs de Bach pour mincir zen

fleurs-img1Vos maillots sont encore rangés dans vos sacs de plage, mais le printemps est bel et bien là. Dans quelques semaines, vous allez pouvoir exposer votre corps au soleil. La minceur est par conséquent le sujet de toutes les préoccupations.

COMMENT LES FLEURS DE BACH PEUVENT-ELLES VOUS AIDER À PERDRE VOS KILOS SUPERFLUS, VOIRE TENACES, REBELLES, ENCOMBRANTS… ?

Ce ne sont pas à proprement parler les élixirs qui vont vous « faire maigrir », mais ils vont fortement contribuer à la réussite de votre régime en vous soutenant psychologiquement et efficacement par le biais de la gestion de vos émotions.

QUELLES PEUVENT ÊTRE LES DIFFICULTÉS ÉMOTIONNELLES À SURMONTER DANS LE CADRE D’UN RÉGIME MINCEUR ?

Vous avez du mal à vous décider, à démarrer, la frustration alimentaire et le manque sont pénibles, une certaine nervosité et de l’irritation s’installent, l’impatience vous isole, la fatigue vous pousse au découragement, votre sommeil est troublé, un grand besoin de nettoyage se fait sentir, vous avez peur de craquer, vous ne savez pas dire non, il vous est difficile de lâcher prise avec vos anciennes habitudes, vous ressentez un sentiment d’insatisfaction, de colère et d’injustice… de culpabilité aussi… ?

Il est toutefois important d’y arriver pour votre moral, pour vous aimer à nouveau et profiter des mois d’été sans complexes, avec la sensation d’avoir réussi un pari, et quel pari ! De Vous avec Vous !

fleurs-img2De nombreuses Fleurs de Bach répondent à ces situations émotionnelles et peuvent, de ce fait, vous soutenir et vous donner la force d’aller puiser en vous le potentiel énergétique pour les vivre de façon harmonieuse et sereine, de développer votre capacité à persévérer, entre autres : Hornbeam pour démarrer, Gentian pour le courage, Crab apple pour vous aimer et vous accepter, Cherry Plum pour ne pas craquer et tenir bon, Impatiens pour vous apaiser, Agrimony pour ne pas compenser, White Chestnut pour ne pas y penser tout le temps et lâcher prise, Walnut pour vous déshabituer et vous ancrer dans ce changement d’alimentation… Un entretien personnalisé s’impose pour faire le point sur votre ressenti émotionnel face à ce dilemme, chacun et chacune ayant un rapport à la nourriture différent et personnel. Maigrir le mieux possible, aidé(e) par les quintessences de Fleurs, naturelles, douces, sans effet secondaire ni accoutumance, et compatibles avec tout traitement médicamenteux.

À bientôt, sûrement, et à votre écoute au téléphone ou par Skype pour en parler de vive voix… ensemble !

Isabelle Bourdeau
Cabinet L’Apogée de Soi Florithérapeute
– 06.814.614.86

contact@lapogeedesoi.fr


Livre

Ma détox minceur avec les huiles essentielles
de Jean-Charles Sommerard

livre-ma-detox-minceurDétoxifier, drainer, mincir

Et si les huiles essentielles devenaient votre atout légèreté ? Avec elles, pas question de régime fade et drastique. Place aux rituels sensoriels ! À cuisiner, à boire ou à s’appliquer en massage, huiles essentielles et eaux florales sont vos meilleures alliées pour purifier et détoxifier votre organisme, avant d’apprendre avec elles à conserver une silhouette affinée. Selon vos envies ou les zones que vous souhaitez traiter, vous trouverez la recette dont vous avez besoin : jambes légères, anti-peau d’orange, taille fine, en cas d’excès… ainsi qu’un programme à suivre en fonction de votre morphologie. Découvrez également le portrait détaillé des 15 huiles essentielles les plus appropriées à votre objectif minceur !

Éditions Solar – 128 pages – 9,99 €


Pour mincir durablement,
adoptez la positive attitude !

positive-img1Lorsque l’on change ses habitudes alimentaires dans l’optique de mincir, on se dit bien souvent que l’on ne va pas y arriver et que l’effort pour y parvenir est trop important et contraignant. Pour ne pas se décourager, faites-vous davantage confiance et ne pensez pas à trop long terme. Vivez au mieux chaque journée et notez sur un cahier ce que ces nouvelles habitudes de vie vous apportent, plutôt que de vous appesantir sur les efforts à faire. Car là est toute la clé d’un changement alimentaire réussi. Vous n’êtes pas maso, ces efforts et cette discipline, s’ils sont bien réels, ne sont pas dénués de grandes satisfactions et de plaisirs : un sentiment de légèreté jour après jour, d’une plus grande vitalité, d’une humeur plus égale, le plaisir de voir peu à peu sa silhouette se transformer et se reconnecter à son esprit. Des plaisirs bien réels, bien supérieurs aux efforts fournis jour après jour. Donner pour recevoir plus, un concept somme toute très sain, dont vous ne pouvez ressortir que… gagnant.

pinetteVotre allié aroma : l’huile essentielle d’épinette noire, qui vous aidera à clarifier vos pensées, à tonifier votre mental et vous apportera ce qu’il vous faut d’énergie pour retrouver courage, assurance et clarté d’esprit.

2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire, à frictionner sur la plante des pieds au sortir de la douche.

Prendre son temps
pour mincir durablement

minceur-img1Toutes les études s’accordent sur le constat que 15 % de la population française âgée de plus de 18 ans est obèse et qu’entre 32 et 35 % est en surpoids. L’obésité infantile n’est pas en reste puisque 15% des enfants de moins de 15 ans sont également obèses. Alors, même si ces chiffres sont parmi les plus faibles des pays de l’OCDE, cela représente quand même plus de 15 millions de personnes en surpoids.

Or, les conséquences de ces rondeurs excessives sur notre santé ne sont pas à prendre à la légère. Il s’agit du 5e facteur de risque de mortalité (avec près de 3 millions de personnes). Elles sont associées à divers troubles, tels que le diabète de type II, l’hypertension artérielle, les atteintes cardiovasculaires, les apnées du sommeil ou l’arthrose, qui contribuent à réduire l’espérance de vie. Alors, dans ce contexte, pour reprendre sa ligne en main, il est possible d’influer en douceur sur les 2 leviers d’action à votre disposition : l’alimentation et l’exercice physique. Il s’agit avant tout d’un investissement personnel mais, bien sûr, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par des diététiciens nutritionnistes et des coachs sportifs.

Ces rondeurs excessives sont, dans la majorité des cas, la manifestation d’un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques. Il faudra jouer sur ces 2 plateaux. Un bilan alimentaire va vous permettre de faire le point sur ce que vous consommez et comment vous consommez. Vouloir faire attention à son alimentation ne signifie pas devoir se priver absolument de tout, tout le temps. Un équilibre alimentaire ne se construit pas sur une seule journée mais plutôt sur une semaine. Donc, méfiez-vous ; les régimes alimentaires avec éviction complète de certaines classes d’aliments, ou qui promettent des réductions spectaculaires en un temps record, sont souvent source de carences nutritionnelles, source de frustration qui risquent de déclencher un effet rebond ou, pire, représentent un risque d’atteinte fonctionnelle grave de certains organes. Tout est donc dans l’équilibre et le choix des bons aliments. Il sera important de repenser la structuration de son alimentation, avec des repas à des heures régulières avec un temps minimum d’au moins 20 minutes pour laisser le temps à votre cerveau de percevoir les messages de satiété. Le choix des aliments va également être très important. Ils doivent, dans leur ensemble (puisqu’un aliment seul peut rarement cumuler toutes les vertus), vous apporter une très bonne densité nutritionnelle, ce qui signifie un ratio nutriments sur énergie élevé.

Il sera par exemple facile de remplacer le sucre blanc raffiné par du miel. Seront donc privilégiés les aliments à index glycémique bas à modéré, tels que les féculents complets, les légumineuses, les fruits et les légumes, mais aussi le pollen frais, une source de protéines non ou peu grasses. Ils perturberont modérément la glycémie et réguleront durablement l’appétit. Il est maintenant bien établi que le microbiote (génome microbien contenu dans notre intestin) joue un rôle essentiel dans le contrôle de la prise alimentaire. La consommation d’aliments riches en ferments lactiques (effet probiotique), comme le pollen frais de ciste, associée à une source de prébiotiques (qui sont des substrats nutritifs préférentiels des probiotiques), comme les fructo-oligosaccharides d’un miel liquide, sont des associations gagnantes. La consommation d’aliments riches en fibres sera préconisée (les légumes, les céréales complètes ou la poudre de maqui) aura une action bénéfique sur votre transit, votre immunité et l’absorption des minéraux, ainsi qu’un effet satiétogène.

Une hydratation régulière tout au long de la journée sous toutes ses formes, sous réserve qu’elle n’apporte pas de calories vides – comme les sodas, l’alcool – ou trop de sodium : eau plate ou gazeuse, seule ou mélangée à des poudres de fruits, jus de légumes, tisanes, café ou thé permettront de leurrer quelque peu votre cerveau et éloigneront les pulsions de grignotage. Dans le cadre de ce rééquilibrage calorique, une baisse de l’apport énergétique journalier est souvent nécessaire. Néanmoins, il est préférable de répartir cet apport journalier prioritairement sur le petit déjeuner et le déjeuner afin d’avoir plus d’opportunités de dépenser ces calories plutôt que de les stocker. Et un des bons moyens pour dépenser ces calories, c’est de pratiquer une activité physique modérée, mais régulièrement. Des activités peu traumatiques seront à privilégier, comme la marche, la natation ou le vélo, voire le footing à petite allure. L’objectif étant de fabriquer de l’énergie à partir des lipides de votre organisme par la voie aérobie. Celle-ci pourra être ponctuée par une petite collation, de type pomme ou smoothie à base de lait végétal et de poudres de fruits, riche en antioxydants. Cette période de transition dans vos habitudes alimentaires et de vie peut être la source d’un affaiblissement de votre système immunitaire. La consommation de propolis pendant cette période peut constituer un bon soutien à votre immunité.

Ainsi, mincir autrement signifie que, pour mincir durablement, il faut mincir doucement.

Source : Nicolas Cardinault,
Directeur scientifique chez Pollenergie


Côté Bien-être

Pour mincir efficacement et durablement, il ne suffit pas de changer ses habitudes alimentaires. Il faut aussi non seulement se bouger et pratiquer un sport adapté, mais également entreprendre un traitement de fond, une prise en charge globale, indispensables pour vous aider à mincir. Il existe pour ce faire plusieurs alliés au naturel, comme la phytothérapie, l’aromathérapie, les Fleurs de Bach ou encore la sophrologie. Plusieurs experts, dans ce dossier Bien-être, répondent aux questions que vous vous posez probablement et apportent des clés nouvelles pour faire de la minceur un partenaire durable.

Vers une vision holistique de la minceur

minceur-img2Pour mincir durablement, il convient aussi de prendre en considération nos émotions, tout particulièrement le stress, et leur impact sur notre comportement alimentaire. Il est indispensable de favoriser le lâcher-prise, de retrouver un sommeil apaisé, sans réveil nocturne, de se détendre et de relaxer le mental. L’organisme doit être « boosté » via des plantes adaptogènes* et des huiles essentielles ciblées pour l’aider à lutter contre tous les types de stress, qu’il soit physique et psychologique. L’objectif ? Tenir bon sans pour autant avoir un sentiment de frustration intense, susceptible d’engendrer perte de motivation et, par la suite, d’être amené à « craquer ».

Vous n’êtes pas sans ignorer que stress et surpoids sont étroitement liés. Le stress nous pousse bien souvent à manger plus et de manière déséquilibrée, avec des grignotages fréquents. Ce stress engendre une augmentation de la production de cortisol dans le corps, ayant pour conséquences :

• une mauvaise assimilation des sucres,
• une augmentation de la masse adipeuse (du gras au lieu des muscles),
• une sensation de faim exacerbée.

* Qui augmentent la capacité du corps à s’adapter au stress, quelles que soient ses origines. Cette notion a été élaborée en 1947 par un scientifique russe, le Docteur N.V. Lazarev, qui cherchait à définir l’action de certaines plantes comme le ginseng.

Malheureusement, l’apport supplémentaire de nourriture s’accompagne lui aussi d’une augmentation de la sécrétion de cortisol après les repas et, comme nous le savons, le cortisol génère lui aussi du stress. Un cercle on ne peut plus vicieux…

Il est donc préférable de trouver de bons alliés sur qui compter. Un grand nombre de plantes anti-stress, telles que la valériane, la passiflore, le tilleul, la mélisse ou encore l’aubépine, seront d’un grand secours. Les plantes adaptogènes seront elles aussi un soutien importante. Et, bonne nouvelle, il existe des plantes adaptogènes surdouées, capables d’agir sur les métabolismes lipidiques et sur le métabolisme du cholestérol. Parmi elles, on trouve :

cynorhodon

le cynorhodon (fruit de l’églantier) : riche notamment en tanins, acide malique, vitamine B2 et proanthocyanidines, il agit sur la fatigue et le stress tout en ayant une action diurétique.

Comment l’utiliser ? Sous forme d’infusion (et non de décoction pour ne pas détruire la vitamine C) avec 15 à 20 g de fruits pour 500 ml d’eau de source. Laissez infuser de 15 à 20 minutes. Boire les 500 ml par jour et renouveler sur 2 à 3 mois.

rhodiole

la rhodiole (Rhodiola rosea) : appelée également « racine dorée », riche en glucosides de phénol spécifiques et en flavonoïdes, lutte contre les états anxieux et le stress, tout en accroissant les performances physiques.

Vous pouvez la consommer sous forme de gélules d’extrait sec (200 à 400 mg/jour) ou de teinture mère (50 à 150 gouttes par jour en 1 à 3 prises). À utiliser pendant un mois minimum.

ATTENTION : cette plante est contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans.

aubepine

l’aubépine (Crataegus monogyna) : non seulement ses bourgeons aident à lutter contre le stress et l’anxiété, mais ils activent la dégradation des lipides, permettant ainsi le déstockage des graisses. À consommer sous forme de macérât glycériné de bourgeons (MGbg1D), à raison de 100 à 200 gouttes en 1 ou 2 prises sur une période de 1 à 6 mois.

CÔTÉ AROMATHÉRAPIE, choisissez des huiles essentielles minceur qui agissent émotionnellement sur la détente, le stress et le lâcher-prise. En voici quelques exemples :

genevrier

l’huile essentielle de genévrier : non seulement elle participe à l’évacuation des toxines alimentaires en surcharge, mais elle contribue à apaiser les tensions et au retour au calme. Vous pourrez l’utiliser en massage.

cypres

l’huile essentielle de cyprès : à la fois décongestionnant veineux et lymphatique, elle diminue l’anxiété et aide à dissiper les angoisses.

cedre

l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas : alliée anti-déprime par excellence, elle permet d’aller au-delà des problématiques personnelles pour prendre en considération ce à quoi on n’aurait pas forcement pensé.

LE RITUEL BIEN-ÊTRE : Mélangez 2 gouttes de l’une de ces huiles essentielles dans 3 ml d’huile végétale. Massez le plexus solaire, le dessous des pieds et le bas du dos (au niveau des reins).

Pour aller plus loin

Ma petite herboristerie minceur
livre-ma-petite-herboristeriede Fabienne Millet et Sioux Berger

Phytothérapie, aromathérapie ou encore gemmothérapie, voilà des termes « bien-être » que l’on a déjà entendus une ou plusieurs fois et dont on ne maîtrise pas toujours le sens. Découvrez Ma petite herboristerie minceur, un livre ludique et agréable à parcourir, dédié à toutes celles qui souhaiteraient mincir par les bienfaits des plantes. Que ce soit leurs vertus ou leur mode de consommation, les deux auteurs passent au crible le b.a.-ba de la phytothérapie, de la gemmothérapie et de l’aromathérapie. Quelles plantes utiliser en guise de coupe-faim, de brûle-graisse ou encore pour estomper la cellulite ? Faut-il privilégier les gélules ou les infusions ? Quel est le bon dosage ? Vous saurez tout grâce à ce petit manuel, à glisser dans la poche des accros au régime.

Éditions Marabout – 4,99 €


Perline-NoisetteLa sophrologie

par Perline Noisette

Sophrologue diplômée RNCP – Dr ès sciences-technologie-société
Sophrologie et Compagnie®. http://sophrologie-et-compagnie.com Perline@sophrologie-et-compagnie.com
Première séance collective gratuite sans aucun engagement.

un atout majeur pour atteindre
et garder son poids de forme

La sophrologie n’est pas qu’une méthode de relaxation, à laquelle elle est très souvent réduite. Elle est aussi une incroyable technique de régulation des émotions, de prise de conscience de son corps, de réorientation des pensées, des sensations et des actes vers le positif, vers son propre bien-être, dans tous les domaines – physique, émotionnel et spirituel.

Rester dans la réalité

Être gros, c’est quoi ? Mincir, c’est quoi ? Le poids de forme, c’est quoi ? Avant d’entamer un processus, il faut faire le bilan de la situation.

D’abord, ce que l’on est, et cela inclut comment on se voit, comment on se sent. Et non pas comment sont les autres, à qui on veut ressembler, ni les injonctions des photos (retouchées ou pas) des magazines.

Ensuite, si l’on pense que l’on doit vraiment perdre du poids, cela n’a d’intérêt que si c’est durable.

La prise de poids met en jeu de très nombreux intervenants, physiques, sociaux, psychologiques. Le poids dépend souvent (mais pas toujours) de la nourriture que l’on ingère, qualité et quantité, tout le monde le sait. Mais il dépend aussi des conditions, extérieures et émotionnelles, dans lesquelles elle est prise.

Manger vite, sans conscience : ces calories-là sont mauvaises. Les signaux envoyés au cerveau lors du repas le rendront efficace, rassasiant, ou pas.

Manger après une dispute, par peur, par stress ou mauvaise humeur ne répond pas à une demande de nourriture mais à une demande de calme du corps. Il faut arriver à distinguer la véritable faim, la nécessité, en heure et en quantité, d’ingestion de nourriture, de l’état émotionnel qui demande à être calmé et auquel on répond par la nourriture consolation.

Être conscient(e)
dans son corps

Avant tout, il faut donner à notre corps cette bouffée d’air qui nous sortira de notre émotion délétère : respirer, c’est la première et la dernière chose que l’on fait dans sa vie. Entre les deux, on le fait souvent mal ! Nous allons donc (ré)apprendre à respirer.

Vous pouvez faire cet exercice debout, assis(e), au travail, dans les transports, au moment d’un énervement, avant une rencontre anxiogène, avant une prise de parole, ou sans raison précise, plusieurs fois par jour.

Exercice de relaxation dynamique :

respirez avec le ventre

Installez-vous debout, pieds écartés de la largeur du bassin.

Le dos droit, les bras ballants, les épaules basses, la tête dans le prolongement du dos. Fermez les yeux si vous le pouvez, sinon fixez un point neutre droit devant vous.

Posez la paume d’une main sur le ventre, le dos de l’autre sur les reins. Respirez naturellement. Inspirez par le nez en gonflant le ventre comme un ballon, de manière à soulever la paume de la main devant. Bloquez votre respiration 2 à 3 secondes. Soufflez doucement par la bouche, jusqu’à vider entièrement le ventre ; vous sentez la paume de votre main se rapprocher de votre corps. Reprenez une respiration naturelle, douce et reposante.

Concentrez-vous sur les ressentis dans votre ventre, dans vos reins, dans les mains. La chaleur, le volume, les fourmillements, ou autre chose, ou rien. Sans jugement, sans analyse, il n’y a ni bon ni mauvais ressenti, juste les vôtres. Si vous le pouvez, faites tranquillement cette relaxation 3 fois. Ouvrez les yeux après la dernière relaxation.

Respirer avec le ventre, c’est donner de l’oxygène à notre 2e cerveau, le centre de nos émotions.

C’est masser les organes par le mouvement de va-et-vient du diaphragme, muscle qui a la forme d’une coupole et sépare le thorax et l’abdomen. Les organes digestifs vont se détendre, provoquant un effet apaisant sur la digestion.

Manger en conscience

Exercice de relaxation dynamique :

prendre le temps de détailler l’acte de manger

Asseyez-vous le dos droit, les pieds posés à plat, la paume des mains sur chaque cuisse, décontracté(e). Prenez conscience des points d’appui de votre corps sur la chaise, de haut en bas. Imaginez une vague de détente qui, doucement, parcourt votre corps, de haut en bas. Imaginez-vous devant la nourriture que vous aimez. Prenez le temps de la regarder sous toutes les coutures, détaillez-la. Prenez le temps de la sentir, d’en savourer l’odeur. Prenez le temps d’écouter quand vous la touchez avec un couvert. Enfin, prenez le temps de la goûter, un petit morceau, que vous découpez avec délicatesse, que vous regardez en détails, que vous sentez avec attention, avant de le mettre dans votre bouche. Sentez comme vous salivez, laissez fondre la nourriture, prenez le temps.

Puis, suivez son chemin dans l’oesophage, l’estomac qui le transforme en liquide, puis l’intestin grêle, dans lequel les vitamines et les nutriments sont séparés pour que notre corps puisse les assimiler, avant de passer dans le gros intestin, où les déchets vont perdre toute leur eau afin que notre corps l’utilise. Détaillez les phases qui permettent à votre corps de profiter de toutes les qualités de la nourriture, sans précipitation, afin d’en tirer le meilleur, tranquillement. Puis, reprenez contact avec les points d’appui de votre corps, étirez-vous, bâillez, ouvrez tranquillement les yeux, revenez de ce voyage dans votre corps.

En faisant cette relaxation, vous visionnez l’ingestion des aliments sans stress ni précipitation. Vous prenez votre temps, inutile de vous dépêcher. Vous appréciez les aliments, vous éloignez les tensions par la relaxation et par le leurre que vous proposez à votre cerveau, donc à votre corps. Vous réalisez combien il est important de permettre à votre corps d’assimiler les aliments sans hâte.

Un patient a expliqué que, depuis qu’il l’avait pratiquée lors d’une séance collective, il refaisait cette relaxation quand il avait faim, y compris dans les transports, et qu’en arrivant chez lui, il n’avait plus – ou moins – faim. Son cerveau se rassasie de la part de fausse faim, ne reste plus que la part de réel appétit.

L’image de soi

Mincir – ou pas – relève aussi de l’image de soi, qui agit sur l’estime de soi, qui génère la confiance en soi.

S’approprier son corps, l’image de son corps, les sensations de son corps, indépendamment des injonctions externes, de la famille, des médias, des publicités, est un défi qui vaut la peine d’être relevé. La sophrologie permet d’induire des messages positifs, de se réapproprier son corps, son image, son estime, sa confiance en soi. Nous en parlerons dans une prochaine chronique.

En attendant, respirez fortement et soufflez en une seule fois tout ce qui vous énerve. Puis, reprenez une respiration naturelle, douce et reposante.


Rubrick-a-trucs-roseSpécial Mincir durablement

Vous prendrez bien une tasse de thé vert ?

theLa thermogenèse, à l’origine d’une augmentation de la dépense énergétique, participe à la réduction pondérale. L’effet thermogénique du thé vert (Camellia sinensis) a d’abord été attribué à son contenu en caféine. En fait, le thé vert stimule la thermogenèse de façon beaucoup plus importante que ne le fait la caféine. Il semble que les polyphénols, et plus particulièrement l’épigallocatéchine gallate (EGCG), ainsi que la caféine du thé vert agissent de façon synergique pour stimuler la thermogenèse, l’augmenter et la prolonger.

Des études montrent également que les catéchines du thé vert, de puissants antioxydants, réduisent efficacement l’augmentation des concentrations sanguines de glucose et d’insuline et que l’EGCG diminue l’appétit, le poids corporel, la glycémie et les niveaux d’insuline. Variez les plaisirs en buvant des thés verts différents, tels que le Sencha, le Matcha, le Shincha, le Genmaicha, le Gyokuro…

citron

Un zeste de minceur

Que diriez-vous de vous concocter un mélange aromatique anti-cellulitique « mangeur de graisse » ? Il suffit pour cela de mélanger 3 gouttes d’huile essentielle de citron à 1 cuillère à soupe d’huile de son de riz, qui active la microcirculation, draine et décongestionne. Un cocktail d’une efficacité redoutable ! Procédez ensuite à un auto-massage sur les zones ciblées.

Tisane sylphide !

Dans un grand bol, mélangez 20 g de piloselle, 20 g de thé vert et 20 g d’orthosiphon. Préparez une infusion à raison de 2 g de ce mélange pour 250 ml d’eau bouillante. Buvez 1 tasse 2 à 3 fois par jour en dehors des repas pendant 2 à 3 semaines (à renouveler si besoin).

Du lierre grimpant pour un corps de rêve…

lierreAnti-cellulite, drainant et raffermissant, le lierre agit efficacement contre la cellulite et la peau d’orange. Utilisez-le sous forme de cataplasme. Pour cela, faites bouillir 200 g de feuilles de lierre grimpant dans 1 litre d’eau. Laissez frémir jusqu’à évaporation complète de l’eau. Après avoir laissé tiédir les feuilles bouillies, appliquez-les sur les cuisses et laissez agir environ 30 minutes. Rincez ensuite à l’eau tiède.

Un bain poids plume

Le fucus vésiculeux (Fucus vesiculosus) est une algue très connue sur le littoral atlantique. En France, il abonde sur les côtes bretonnes et constitue la majeure partie du varech rejeté par la mer. Le fucus favorise la résorption des tissus graisseux. Il est reconnu pour ses propriétés amincissantes, grâce à son acide alginique et à ses composés phénoliques. Préparez une infusion en versant, dans 2 litres d’eau, une poignée de chacune de ces plantes : fucus vésiculeux, pissenlit, prêle des champs et camomille. Laissez refroidir, filtrez et ajoutez à l’eau de votre bain. À faire 1 à 2 fois par semaine.

Mon allié minceur d’Amazonie

macaPour vous donner un petit coup de pouce pour mincir, buvez le matin et en début d’après-midi cette potion magique des plus salvatrice : dans une bouteille d’eau d’1 litre, mettez 70 cl d’eau de source, 25 cl de jus de citron bio, 2 cuillères à soupe de warana (brûle-graisse) et 1 cuillère à soupe de maca (plante adaptogène qui permet à l’organisme de bien s’adapter aux changements d’alimentation tout en boostant la vitalité). Secouez avant de boire.

Tisane au gingembre

gingembreCette tisane, à boire chaude ou froide, calme l’appétit tout en vous redonnant de l’énergie !

Coupez un morceau de gingembre préalablement pelé au couteau (environ 3 cm) puis taillez le morceau en fines lamelles. Disposez les lamelles dans une théière et versez de l’eau frémissante dessus. Laissez infuser pendant une dizaine de minutes.

Plus longtemps vous laisserez infuser, plus le côté « piquant » du gingembre ressortira. Filtrez (sinon la tisane aura un gout trop fort). Buvez l’infusion de gingembre toute la journée. Additionnée de jus de citron, elle améliore le transit et aide à digérer.

(www.toutpratique.com)


Comment le sport peut-il nous aider à mincir durablement ?

Guillaume-ThomasInterview de Guillaume Thomas, préparateur physique et conseiller sportif. Licence et maîtrise UFR STAPS – Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives –, BEES athlétisme, BPJEPS AAN – Activités Aquatiques et Natation.

BONJOUR GUILLAUME, QUELS SONT, D’APRÈS VOUS, LES SPORTS QUI CONTRIBUENT LE PLUS À MINCIR ET À MINCIR DURABLEMENT ?

Avant de vous répondre, j’aimerais repréciser qu’il est important de différencier « sport » et « activité physique ». Beaucoup de personnes font l’amalgame.

Le sport est régi par toutes les fédérations françaises, comme celles de l’athlétisme, du handball, du rugby, ou encore du football, qui déterminent une réglementation stricte et exclusive dans la pratique de leurs activités. Le grand public qui fait son footing ou sa séance d’abdominaux et fessiers en salle de gym ne pratiques pas à proprement parler un sport mais une « activité physique », lui permettant d’atteindre différents objectifs escomptés s’il y a assiduité et suivi.

C’est pour cela qu’il est important de ne pas se contenter d’une seule activité physique, mais, au contraire, de varier les entraînements hebdomadaires, pour progresser, se préserver des blessures et atteindre ses objectifs.

Pour une personne ne présentant pas de problèmes physiques majeurs (de dos, de genoux, etc.), mais ayant une volonté de perdre du poids et de se sculpter, je conseille 3 pôles d’activités physiques :

les activités portées « sans impact avec le sol », comme la natation, le vélo, le rameur ;

les activités terrestres : course à pied, marche nordique, danse ;

les activités de préparation physique : cuisses, abdominaux, dos, fessiers (pour solidifier les jonctions myo-tendineuses, bien nourrir les articulations, etc.).

Mais pratiquer ces activités sans planification, sans suivi par un entraîneur ou un préparateur physique, n’aura aucun intérêt. Il existe de nombreuses contraintes avec lesquelles il faut composer pour que la personne entraînée puisse voir de réels résultats.

L’alimentation, le sommeil, les étirements complètent également ce tableau pour obtenir les effets escomptés. Pour finir, la motivation et votre force mentale seront les points-clés pour vous aider à rester toujours concentré sur vos objectifs.

COMBIEN D’HEURES DE SPORT FAUT-IL PRATIQUER PAR SEMAINE POUR ESPÉRER AVOIR DES RÉSULTATS ?

sportIl faut éviter de laisser le corps au repos plus de 48 heures. Mais, dans l’approche qualitative et respectueuse de l’être humain, nous ne pouvons pas demander à une personne débutante de s’entraîner 6 à 12 fois par semaine. Il est alors préférable de mettre en place une dynamique de 3 séances hebdomadaires, avec, bien entendu, une planification établie par un professionnel, qui prendra en compte les habitudes de son interlocuteur.

En général, je préconise 3 semaines d’entraînements pour 1 semaine de repos relatif, où la personne entraînée lève le pied sur les intensités, mais garde un minimum d’activité, permettant ainsi à son corps d’assimiler les charges d’entraînements et d’observer notamment des développements musculaires et d’endurance notables.

ON ATTEND BEAUCOUP PARLER DE LA MÉTHODE TABATA. KÉZAKO ?

La méthode Tabata, c’est 20 secondes d’exercice intensif suivies de 10 secondes de récupération, à répéter 8 fois pour un entraînement total de 4 minutes.

La méthode a été développée en laboratoire par le professeur Izumi Tabata, de l’Institut National du Fitness et des Sports au Japon, et testée avec succès sur les athlètes de l’équipe olympique japonaise de patinage de vitesse. L’entraînement Tabata est très intense et n’est pas conseillé aux débutants. En plus de consulter l’avis de votre médecin, vous devriez commencer par 4 ou 5 cycles, puis 6, avant d’envisager d’en faire 8.

Mon avis sur cette méthodologie d’entraînement :

La méthode Tabata doit être pratiquée en synergie avec des cycles de renforcement musculaire, d’endurance ou encore d’anaérobie lactique et alactique.

LE CORPS DOIT-IL ÊTRE PRÊT À SUPPORTER DE TELLES INTENSITÉS POUR ÉVITER TOUTES BLESSURES ?

La méthode Tabata doit intervenir soit sur des cycles où les athlètes veulent développer leur puissance musculaire, soit sur des périodes précédant des compétitions.

Mais, comme il a été évoqué, cela s’adresse plutôt à des sportifs aguerris, qui utilisent cette méthode pour développer les qualités physiques nécessaires à leur sport.

Si vous souhaitez intégrer la méthode Tabata à votre préparation physique, cela ne doit cependant pas devenir votre entraînement de base. L’amélioration de vos qualités d’endurance ou de vitesse passera par des séances beaucoup plus longues car, malheureusement, le développement des fibres musculaires et de leurs caractéristiques nécessite du temps et des durées d’effort beaucoup plus longues.

Les sportifs de haut niveau le savent très bien, sinon, cela serait trop facile !

PAR QUELS MÉCANISMES LE FRACTIONNÉ PERMET-IL LA PERTE DE POIDS ?

Le fractionné, par essence, permet à l’athlète de fractionner, au cours de son entraînement, la durée de son effort en compétition. Ainsi, il peut se rapprocher ou même dépasser l’intensité imposée par la compétition.

Par ces entraînements, on vise à développer la capacité et la puissance du système aérobie, mais qui, en fin d’entraînement, font parfois intervenir la filière lactique pour combler l’apport énergétique nécessaire à la contraction musculaire.

Par cette forte consommation en oxygène par l’organisme, sur un délai plus ou moins long, les modifications musculaires sont importantes et le pourcentage de cellules graisseuses en nette diminution.

Mais la famille des « fractionnés » est une grande famille ; on y retrouve du « fractionné court », du fartleck (exercice d’entraînement sportif qui consiste à alterner des phases de sprint anaérobie et des phases calmes aérobie) et du travail au seuil. Ces différentes catégories d’entraînement sont donc à prendre en compte et à intégrer dans l’entraînement des athlètes pour une meilleure progression générale.

VOS 5 CONSEILS SPORTIFS POUR MINCIR DURABLEMENT ?

Équilibrer des apports et des dépenses énergétiques journaliers, Assiduité aux entraînements, Motivation infaillible, Bien dormir (gestion du stress, récupération), Arrêter l’alcool ou, du moins, le diminuer fortement.


Tous au paléofit !

paleofitAu fil des siècles, notre sédentarité nous a éloignés des habitudes de nos ancêtres, véritables chasseurs et cueilleurs, qui passaient leurs journées à marcher et à courir. Ils étaient des athlètes polyvalents, capables de courir des heures, sprinter, grimper, sauter haut et loin, porter des charges… Cette activité physique est celle que l’espèce humaine a connue durant la quasi-totalité de l’évolution. C’est celle pour laquelle nous sommes faits.

Pour renouer avec ces habitudes, on s’initie à des sports d’endurance, tels que la course à pied. L’objectif est de courir à une allure modérée ; il faut être capable de parler en courant. On peut aussi faire du vélo ou nager, l’essentiel étant de prendre du plaisir et de gagner en persévérance.

On mise sur le fractionné pour optimiser la dépense énergétique, à l’image de nos anciens qui devaient adapter leur pas de course en fonction des animaux qu’ils croisaient. Et ce n’est pas tout… Il est fortement conseillé de faire du sport en groupe (avec des ami(e)s de niveau similaire) pour se motiver et partager des moments de convivialité. Car, ne l’oublions pas, nos ancêtres se déplaçaient en groupe, en escaladant des terrains vallonnés et accidentés. Faites du sport en pleine nature, sur des chemins ou sentiers accidentés, loin du tumulte de la vie urbaine et du béton.

Pour aller plus loin

Paléofit
livre-paloefitde Fabrice Kuhn

Comment devenir à la fois endurant et puissant ? La réponse est dans le paléofit, un programme d’entraînement directement inspiré de l’activité physique de nos ancêtres.

Basé sur la recherche en anthropologie, abondamment illustré, Paléofit nous donne ou redonne une condition et des qualités physiques hors pair. Pour les athlètes d’endurance, il fera exploser vos chronos.

Le paléofit, c’est 10 règles simples associant séances d’endurance douce, efforts intenses, musculation générale du corps et pliométrie. À chacun d’établir son programme selon son emploi du temps, son niveau et ses objectifs.

Éditions Thierry Souccar – 22,50 €

Ashtanga Yoga
livre-ashtanga-yogade Gregor Maehle

Avec une partie pratique et une partie philosophique, cet ouvrage est une référence de l’ashtanga yoga.

Dans la première partie, l’auteur détaille l’enchaînement de ce que l’on appelle la « première série » : consignes particulièrement détaillées, photos, schémas anatomiques et, surtout, conseils adaptés aux problèmes physiques communs aux pratiquants occidentaux. Des encadrés sur des références mythologiques apportent un nouvel éclairage sur la pratique.

Dans la seconde partie, l’auteur nous propose une interprétation vivante et authentique de l’intégralité des yoga-sûtras, de Patanjali, un ancien texte sacré de référence du yoga. Le yoga classique – ou l’ashtanga yoga – se réfère au maître de yoga, Patanjali. Celui-ci fut le premier sage à compiler, sous forme d’écrits, la connaissance du yoga, jusqu’alors transmise oralement. Le livre, les yoga-sûtras, est composé de 196 aphorismes répartis en 4 chapitres.

Éditions La Plage – 29,95 €


éco livre

La bible Larousse des huiles essentielles
livre-bible-huiles-essentiellesde Thierry Folliard

Douleurs d’estomac, rhumatismes, troubles du sommeil, fatigues, stress… L’auteur nous livre ses recettes et ses secrets sur les 160 huiles essentielles incontournables à connaître, afin de mieux les utiliser, seules ou en mélanges, pour soulager les maladies. Un guide très complet d’aromathérapie :

– Apprendre à choisir les meilleures huiles essentielles à partir de leurs propriétés. – Découvrir toutes les manières de les employer en diffusion, en massage, en olfaction… – Savoir composer des associations d’huiles essentielles pour se soigner.

160 fiches d’huiles essentielles : parties de la plante distillées, actifs chimiques, vertus thérapeutiques, utilisations, précautions d’emploi, associations possibles pour une meilleure efficacité. Un dictionnaire complet des maux et maladies de A à Z : pour chaque affection, la ou les huiles essentielles qui sont conseillées, les bonnes associations et des recettes pour réaliser les mélanges sans danger.

Éditions Larousse – 15,95 €


Côté Beauté

beaute-img1Si la beauté est plurielle et ne peut aucunement être calquée sur des diktats imposés par le marketing, il n’en demeure pas moins que, pour nous sentir bien dans notre corps, l’image qu’il nous renvoie doit NOUS être agréable. Quels que soient notre morphologie, nos atouts et nos petits défauts, les solutions naturelles pour nous affiner, retrouver notre légèreté et nous sublimer ne manquent pas et sont bien souvent à portée de main. Découvrez dans ce dossier nos conseils et astuces pour gommer la disgracieuse cellulite et raffermir notre peau, à l’aide de plantes surdouées et de soins ancestraux qui ont fait leurs preuves.

À l’assaut des capitons !

Au-delà de la minceur, il y a l’apparence de notre peau. Plus elle est lisse et ferme, plus nous sommes heureux… Car l’aspect « peau d’orange » que donne la cellulite n’est pas très esthétique. Rappelons que la cellulite est une réserve de graisse localisée dans l’épiderme. Si les capitons sont parfois douloureux au toucher, c’est parce que les fibres d’élastine et de collagène s’altèrent et entraînent le vieillissement prématuré du tissu conjonctif. Si la cellulite n’est pas forcément liée à une notion de surpoids, plusieurs facteurs tels que la sédentarité, le manque de sommeil, une alimentation déséquilibrée peuvent contribuer à son développement.

Si surveiller son alimentation est bien sûr nécessaire, il est également important d’activer la circulation sanguine et lymphatique, via notamment une technique qui a fait ses preuves, le palper-rouler. Cette technique permet de combattre les 3 types de cellulite.

capitonsLe saviez-vous ?

Il existe 3 types de cellulite :

La cellulite adipeuse, qui correspond à un excès de cellules graisseuses.
La cellulite aqueuse, qui correspond à des problèmes circulatoires.
La cellulite fibreuse, installée dans les tissus.

Le rituel de toute beauté :

1- Échauffez votre peau avec des massages circulaires.
2- Pincez un pli de peau entre votre pouce et vos doigts.
3- Faites rouler lentement ce pli entre les doigts du bas vers le haut, un peu comme si vous effectuiez une vague avec la peau.

Jamais sans ma ventouse !

L’arme absolue et écolo pour lutter contre la cellulite et reproduisant le geste du palperrouler, c’est la ventouse. Pas besoin de fioritures ni d’électricité. La ventouse, votre main et un peu d’huile de coude suffiront !

Comment ça marche ?

On applique une huile corps sur les zones où la cellulite est présente. On pince la ventouse entre les doigts pour en chasser l’air. On applique sur les zones choisies. On masse chaque zone pendant au moins 5 minutes.

Résultat ?

La ventouse permet de déstocker les cellules graisseuses et de stimuler la circulation pour éliminer efficacement la cellulite.

4 astuces pour déstocker !

Astuce n° 1 : je limite le sucre

Eh oui, malheureusement, une fois assimilé, le sucre se transforme en graisse et vient se loger dans les fesses, le ventre, les cuisses, les hanches… Veillez à limiter la consommation d’aliments industriels, contenant bien souvent de nombreux sucres cachés.

Astuce n° 2 : je bois de l’eau aimantée !

Placez pendant toute une nuit 2 aimants de magnétothérapie sur une bouteille d’eau de source. Le lendemain, buvez cette eau magnétisée, particulièrement drainante.

Astuce n° 3 : je me mets au bouleau !

Pour déclencher la sudation et activer l’élimination des toxines, enveloppez-vous le corps d’une serviette-éponge trempée dans une infusion de feuilles de bouleau (1 c. à s. pour 30 cl d’eau de source).

Astuce n° 4 : je mise sur le pamplemousse

Figurez-vous que le pamplemousse est riche en limonène, un hydrocarbure terpénique présent dans de nombreuses huiles essentielles, qui possède le grand avantage de leurrer le cerveau, dès qu’on le respire, en lui envoyant un message de satiété. Malin, non ?

Si vous avez besoin de contrôler votre appétit, pensez à prendre 1 à 2 inspirations au-dessus d’un flacon d’huile essentielle de pamplemousse bio. Vous pourrez aussi verser 2 gouttes de cette huile essentielle dans votre bouteille d’eau, que vous boirez tout au long de la journée. Attention toutefois de bien secouer votre bouteille avant de boire, afin que l’huile essentielle, non miscible à l’eau, ne surnage pas (pour qu’elle se mélange mieux à l’eau, faites-la fondre dans un tout petit peu de sucre en poudre ou de miel ou de sirop d’agave).

On trouve également du limonène dans les huiles essentielles suivantes : la mandarine verte, le citron, le sapin baumier, le pin sylvestre, la bergamote, la verveine exotique.

Recette express

Inhalateur coupe-faim aromatique

agrumes1- Sur une mèche de coton pour inhalateur (vous en trouverez facilement sur internet), déposez : 15 gouttes d’HE de pamplemousse 3 gouttes d’HE de petitgrain 1 goutte d’HE de poivre noir

2- Insérez la mèche dans le stick et refermez avec le bouchon.

Rituel anti-grignotage : inhalez aussi souvent que nécessaire.

Conservation : au moins 3 mois.

Faites preuve de fermeté !

Après avoir drainé et déstocké, la priorité est à la fermeté. Là encore, la nature n’est pas en reste et offre de nombreux actifs pour préserver l’harmonie de votre silhouette.

Parmi eux :

la silice de prêle favorise la fermeté et l’élasticité des tissus cutanés et lui confère des vertus régénérante, raffermissante et reminéralisante ;

le lierre, particulièrement raffermissant, qui diminue l’effet peau d’orange ;

l’huile essentielle de criste marine, connue pour son action drainante, amincissante et raffermissante ;

fleurs-de-bellisle macérât de fleurs de bellis ou pâquerettes, réputé pour son action sur la tonicité des vaisseaux sanguins et pour ses vertus raffermissantes ;

les huiles essentielles de citron, de ciste et de géranium ;

l’huile végétale de figue de barbarie ;

l’extrait de kigelia, un arbre africain, riche en flavonoïdes et en saponines, surdoués pour tonifier et raffermir les tissus cutanés.

kigelia

Le kigelia, un arbre africain, riche en
flavonoïdes et en saponines

Coup de Coeur !

livre-secrets-de-beauteSecrets de beauté
de Sophie Lacoste

Faire ses produits de beauté « maison » est très avantageux d’un point de vue financier, c’est amusant et on sait exactement ce que l’on met dans son masque ou son tonique ! Vous découvrirez dans ce livre plus de 350 recettes pour être belle de la tête aux pieds, avec des ingrédients 100 % naturels, faciles à trouver dans vos placards et votre réfrigérateur !

Éditions Leduc.s – 208 pages – 7 €

recette-bainRecette express

Mon bain raffermissant
à la prêle et au géranium

Faites infuser pendant 30 minutes une belle poignée de prêles séchées dans un litre de lait végétal (coco, riz, amande…) bien chaud. Filtrez, puis ajoutez 10 gouttes d’huile essentielle de géranium d’Égypte et mélangez soigneusement.
Versez dans l’eau du bain et profitez…


Vive les cataplasmes minceur !

cataplasmeParmi les nombreux soins de beauté ancestraux 100 % naturels, on trouve les enveloppements. Ils activent la circulation, peuvent avoir une action lipolytique* en fonction des actifs incorporés, améliorent la qualité de la peau et réduisent l’aspect disgracieux de la cellulite.

Le principe des enveloppements consiste à appliquer sur la peau des éléments généralement riches en vitamines, sels minéraux et huiles essentielles, qui, absorbés par les pores sous l’action de la chaleur, passent dans le système sanguin et le système lymphatique.

Dans la plupart des cas, on renforce les effets de cette absorption en enfermant tout le corps dans un film plastique alimentaire, ou des bandages que vous réserverez à cet effet, qui emprisonnent la chaleur et élèvent la température de l’organisme : il en résulte un afflux vers la surface, ce qui fait rougir la peau et facilite le passage des actifs de l’enveloppement dans la circulation sanguine.

L’élévation de la température déclenche une sudation abondante, contribuant à évacuer les toxines. Les pores dilatés laissent mieux pénétrer les actifs contenus dans l’enveloppement.

* Facilite la dissolution des amas graisseux

Je fais mes cataplasmes minceur « maison »

Ce dont vous aurez besoin

? Un saladier
? Des bandes de coton relativement larges
? Une maryse ou une cuillère en bois

La base active

? De l’argile verte ou blanche
? Du rhassoul (argile du Marcoc)
? De l’eau de source et/ou des hydrolats réputés pour leurs vertus drainantes & lipolythiques, (pamplemousse, genévrier, cyprès, patchouli), anti-capitons (verveine, genévrier…), circulatoires (hamamélis, cyprès, menthe poivrée…), raffermissantes (ciste, encens, verveine…).

Les autres actifs

? Des algues minceur comme le fucus, ou des micro-algues, telles que la spiruline, qui améliore l’élasticité de la peau,
? Des huiles essentielles drainantes et amincissantes (pamplemousse, citron, criste marine…),
? Des huiles essentielles anti-cellulite (genévrier, géranium…),
? Des huiles essentielles circulatoires (genévrier, cèdre, cyprès, menthe poivrée…),
? Des huiles essentielles raffermissantes (géranium, citron…).

Des huiles végétales minceur surdouées, telles que :

l’huile de son de riz, qui contient du gamma oryzanol, de la vitamine E, des phytostérols et de l’acide férulique, un complexe unique qui active la microcirculation, draine et décongestionne ;
l’huile de calophylle qui booste la circulation ;
l’huile de chaulmoogra, aux propriétés lipolytiques avérées, qui favorise la prévention et la réduction des surcharges adipeuses et de la cellulite.

cataplasme2Des poudres de plante minceur, comme le guarana ou le matcha, amincissantes et tonifiantes, qui aident à combattre la cellulite grâce à leur richesse en caféine et qui stimulent la combustion des graisses stockées.

Sans oublier le café et la caféine, incontournables dans des enveloppements minceur pour à leurs propriétés lipolytiques.

On fait comment ?*

Mélangez toutes les poudres dans le saladier. Ajoutez l’eau de source et/ou l’hydrolat, jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène pas trop liquide. Ajoutez le ou les huiles essentielles ou d’autres actifs liquides. Mélangez soigneusement. Votre enveloppement est prêt !

* Les quantités varient en fonction des poudres utilisées.

Recette express

Cataplasme aux algues Dans un grand bol, mélangez une poignée d’algues varech, séchées et broyées au moulin à café, avec 50 g de fromage blanc battu et 2 c. à s. d’huile de son de riz.

Appliquez généreusement la préparation sur les zones à traiter (ventre, cuisses, genoux, hanches, fesses…). Laissez poser pendant 30 à 45 minutes, avec ou sans bande. Rincez ensuite sous la douche.

Astuce : si vous allez à la mer cet été, profitez-en pour frotter votre corps avec du varech frais.

Recette beauté n° 1
Sacré glouton !
Enveloppement minceur brûleur de graisse guarana & matcha

Pour fondre comme neige au soleil (ou presque) et jouer les sirènes cet été, misez sur cet enveloppement.

• Préparation : 15 mn • Conservation : 3 mois • Coût : moins de 5 €

recette-beaute1Mon matériel

• 1 saladier
• 1 maryse ou 1 cuillère en bois
• 1 balance de cuisine électronique

Dans mon panier

? 120 g d’argile blanche surfine
? Environ 120 g d’eau de source tiède
? 30 g d’hydrolat de verveine
? 15 g d’huile végétale de chaulmoogra
? 15 g d’huile essentielle de pamplemousse
? 1 c. à s. de poudre de guarana
? 1 c. à s. de poudre matcha

La recette

1 > Mettez l’argile, les poudres de matcha et de guarana dans le saladier et mélangez à l’aide de la maryse.
2 > Ajoutez l’eau de source et l’hydrolat, puis mélangez à nouveau jusqu’à l’obtention d’une pâte qui ne soit pas trop liquide.
3 > Terminez par l’ajout de l’huile essentielle de pamplemousse.

Rituel de beauté

Appliquez généreusement la préparation sur les zones à traiter (ventre, cuisses, genoux, hanches, fesses…). Appliquez ensuite des bandes de coton en serrant suffisamment pour comprimer le tissu adipeux sans bloquer la circulation. Lovez-vous dans un peignoir, puis allongez-vous au chaud pendant 45 minutes. Retirez ensuite les bandes et rincez-vous sous la douche.

Conservation

Application minute, ne se conserve pas.

Recette beauté n° 2
Ça dégomme !
Roll-on minceur

Que diriez-vous d’un allié minceur 100 % naturel pour vous aider à garder votre peau bien ferme tout en réduisant la cellulite ?

• Préparation : 10 mn • Conservation : 3 mois • Coût : moins de 10 €

recette-beaute2Mon matériel

• 1 bol
• 1 flacon roll-on de 50 ml
• 1 mini-fouet ou 1 petite cuillère
• 1 éprouvette graduée de 50 ml

Dans mon panier

? 25 ml d’huile de son de riz
? 20 ml d’huile de sésame
? 30 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse
? 30 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas
? 30 gouttes d’huile essentielle de criste marine
? 7 gouttes de vitamine E

La recette

1 > Versez les 2 huiles végétales dans le bol.
2 > Ajoutez les huiles essentielles une à une, puis mélangez soigneusement.
3 > Terminez par l’ajout de vitamine E, mélangez à nouveau.
4 > Transvasez dans le flacon roll-on.

Rituel de beauté

Appliquez ce roll-on 1 à 2 fois par jour pendant 2 mois minimum sur la peau bien propre des cuisses, du ventre et des hanches.


Plantes marines pour silhouette de sirène

Algues et plantes de bord de mer s’invitent dans nos cosmétiques pour nous envelopper de leurs propriétés raffermissantes et amincissantes. Étonnants et efficaces, ces actifs marins permettent de réaliser des soins dignes d’une thalasso à la maison ! Portrait de 3 plantes océaniques, pour galber sa silhouette avant l’été…

Le Fucus,
une algue minceur bretonne

C’est dans les eaux froides de l’Atlantique, le long des côtes bretonnes, qu’ondulent les Fucus vesiculosus. Ces algues brunes poussant sur les rochers étaient déjà connues des Romains, qui les utilisaient pour se soigner ! Très riche en iode, en oligoéléments, en sels minéraux et fucoïdanes, cette algue favorise l’élimination des graisses et stimule la circulation sanguine. Réputée pour son action minceur, elle lutte contre l’accumulation des graisses dans l’organisme.

On la trouve : dans l’actif Fuco’slim Aroma-Zone, un extrait marin incontournable des centres de thalassothérapie et des instituts de beauté !

On l’utilise : dilué dans un gel (comme le gel d’aloe vera), un lait ou une crème neutre, pour réaliser des laits raffermissants pour le corps, gels anti-capitons ou gelée ventre plat…

Jania rubens, l’algue alliée des silhouettes galbées

alguesCette macro-algue calcifiée à l’aspect de pompon rosé se rencontre dans les eaux calmes de Méditerranée ou de l’Atlantique. De la famille des Corallinacées, elle est d’une très grande richesse en minéraux, protéines et polysaccharides. Dotée d’une action raffermissante, elle inhibe le stockage des graisses en diminuant la synthèse des acides gras par les adipocytes et favorise la synthèse de collagène dans les fibroblastes, ce qui améliore l’état de la peau et sa fermeté. Elle freine également l’invasion du derme par les adipocytes, caractéristiques de la cellulite, diminuant ainsi l’aspect des capitons.

On la trouve : dans l’actif Anti-capitons Aroma-Zone, un actif minceur naturel de haute technologie ! Afin de préserver cette espèce fragile, au développement long et au rôle-clé dans les écosystèmes marins, les algues utilisées pour cet actif sont cultivées en laboratoire en Bretagne.

On l’utilise : dilué dans un gel (comme le gel d’aloe vera), un lait ou une crème, pour réaliser des soins maison anti-cellulite et anti-capitons, soins remodelants et raffermissants.

La christe marine,
la belle plante des rivages

Cultivée biologiquement sur les sols ensoleillés des littoraux corses, la christe marine est une petite plante maritime, très riche en sels minéraux, vitamine C et bêtacarotène et aux propriétés diurétiques. Cette plante charnue rappelant le fenouil a pour particularité de pouvoir survivre au sel apporté par l’air marin et les vagues. On distille ses fleurs pour produire une huile essentielle au parfum d’embruns, intense et légèrement citronné. Anti-cellulitique, elle est réputée pour ses propriétés amincissantes et raffermissantes, ce qui en fait un soin idéal pour lutter contre la peau d’orange.

On la trouve : dans l’huile essentielle bio de christe marine Aroma-Zone. Originaire de Corse, c’est un produit pur d’exception par sa qualité olfactive et ses vertus raffermissantes et régénérantes remarquables.

On l’utilise : diluée dans une huile végétale, en massage local doux dans un premier temps, puis assez énergique sur les zones visées.

. R e c e t t e s .

Recette de cosmétique maison « active » de l’équipe experte en formulation cosmétique AROMA-ZONE

Huile aromatique minceur & galbe

? Préparation : 5 mn
? Coût : ~ 1,20 € pour 1 utilisation
? Difficulté : débutant
? Conservation : 6 mois

recettesDans mon panier

? 1 dosette de 10 ml d’huile végétale de moutarde bio
? 7 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse bio sans furocoumarines
? 3 gouttes d’huile essentielle de poivre
? 2 gouttes d’huile essentielle de christe marine bio
? 7 gouttes d’huile essentielle de cèdre de Virginie

La recette

1- Dans un bol, mélangez l’ensemble des ingrédients.
2- C’est prêt !

Rituel de beauté

Une synergie d’huiles essentielles drainantes et raffermissantes de pamplemousse, christe marine et cèdre s’associe aux vertus réchauffantes du poivre et de la moutarde pour stimuler la micro-circulation, faciliter le déstockage des graisses, raffermir la peau et lutter contre l’effet « peau d’orange ».

Conservation

Bien conservé et fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, ce produit pourra se conserver au moins 6 mois.

Sérum minceur « zéro capiton »

? Préparation : 10 mn
? Coût : ~ 3,10 € pour 50 ml
? Difficulté : débutant
? Conservation : 3 mois

Dans mon panier

? ½ c. à c. cristaux de menthol
? 1 c. à c. de base de parfum neutre bio
? 19 gouttes d’huile essentielle de christe marine bio
? 50 ml de gel d’aloe vera bio
? 41 gouttes d’actif concentré anti-capitons
? 19 gouttes d’actif Fuco’slim bio

Mon matériel

? roll-on 50 ml
? Cuillère à café
? Verre doseur 25 ml

La recette

1- Dans un bol, faites fondre les cristaux de menthol dans la base de parfum neutre et ajoutez l’huile essentielle de christe marine.
2- Incorporez le reste des ingrédients en mélangeant à l’aide de la cuillère à café.
3- Transvasez la préparation dans le roll-on.

Rituel de beauté

Ce sérum givré, concentré en actifs minceurs océaniques, favorise l’élimination de la cellulite et raffermit la peau. Appliquez en massages quotidiens sur les zones concernées : sa texture sorbet pénètre rapidement et laisse la peau fraîche et tonifiée.

Conservation

Bien conservé et fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, ce produit pourra se conserver au moins 3 mois.

 

Les informations proposées par l'Écolomag ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.