Home / Humeurs / Lettre ouverte à un copain paysan

Comment te dire ? Oui, comment te dire des trucs que tu vas pas aimer. Je sais que tu ne gagnes en moyenne que 400 euros par mois et que tu bosses comme un calu. Je sais que tu transpires dès que le facteur t’apporte un courrier du Crédit Agricole.

Je sais que les grandes surfaces te sucent la moelle mieux qu’un seigneur du Moyen Âge au temps du servage. Je sais même qu’en France, un paysan se flingue tous les 2 jours. Je sais qu’au milieu de tous tes ennuis, la valse-hésitation de la Commission européenne sur le glyphosate est pain béni. Toujours ça de gagné ! Un peu d’air. Tu es en apnée depuis si longtemps ! En plus, tu sais vraiment pas comment le remplacer, ton damné herbicide. Il faut produire ! Et pourtant, je dois te dire que cette histoire de glyphosate nous cause souci.

Aujourd’hui, nous savons que ces désherbants sont du poison, c’est périlleux, cancérigène et tout le toutim. Pourtant, tu t’en sers depuis 40 ans. Tu fais gaffe, tu lis la notice et tous tes voisins en ont, à part cet allumé dans le canton qui fait du bio. En plus, l’allumé, tu lui parles plus vu qu’il te fait la misère au moment de la chasse, et qu’il raconte à qui veut l’entendre que son métier c’est de nourrir les gens, pas de les empoisonner. Pourtant, tu fais tout bien, tu respectes la loi. Et puis, c’est pas des « bobos » qui vont t’apprendre la vie et payer tes factures. Toi aussi, c’est ton métier de nourrir les gens, pas de les empoisonner !

Mais je vais te dire un truc, ami paysan, avec tout le respect que je te dois. Aujourd’hui, tu sais pour le Roundup ! Tu sais que tous ces produits, ça fait du mal, et ça, ce n’est pas ton métier ! Je ne connais pas la solution à ton problème, copain. Je sais simplement que c’est pas toi le méchant, mais que tu dois changer des pratiques dans ton travail. En plus, personne ne t’aide. Pas facile !

Écoute, demande à ton voisin l’allumé qui fait du bio comment il s’en sort. Et puis, tranquille, à la fraîche, fais-toi une opinion et fonce. Tu vas t’en sortir… Tu vas nous en sortir, mon pote ! Je crois que tu es même un des seuls à pouvoir le faire !

Naturellement vôtre,
La Chouette

Autres articles de l'auteur

À la une sur le même thème

Humeurs
« Pourtant, on nous dit que c’est statistique ! »
Si certaines expressions ont le pouvoir de m’agacer, celle-ci est celle que j’entends le plus fréquemment.
Humeurs
Sauvons le Château-la-Pompe !
l’eau reste une substance chimique synonyme de vie
Humeurs
Révélons, révélons, car rêve est long !
Un peu d’écologie dans nos esprits !
Humeurs
Amusé
Si vous riez 1 à 2 minutes par jour, vous êtes dans la moyenne.
Humeurs
Adieu 2017, Bonjour 2018 en mains bien propres !
Si l’on devait trouver quelque point commun dominant à ces 10 dernières années...
Humeurs
#Positive Attitude
Quoi de plus naturel que d’entendre « c’était mieux avant ! »

Autres articles

Alimentation
Du côté des vins bio…
Au domaine de Rancy, dans le caveau juché dans les hauteurs du superbe village de Latour-de-France les dégustations deviennent historiques…
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Le ventre au centre de toutes les attentions
S’il est au centre de notre corps, le ventre n’est pas toujours au centre de nos préoccupations…
Santé Bien-être Beauté
Le basilic – L’allié aromatique de notre ventre
Les feuilles de basilic entrent traditionnellement dans le traitement des troubles digestifs
Santé
Dossier santé : Le ventre au centre de toutes les attentions
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
10 chiffres qui en disent long sur notre ventre…
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
Réguler le 2e cerveau pour plus de joie dans la vie !
Des chercheurs ont découvert récemment que certaines cellules nerveuses existent aussi bien dans le cerveau que dans les intestins.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.