Home / Humeurs / « Aujourd’hui peut-être, ou alors demain… »

Il semble bien que vos gouvernants aient décidé de faire leur miel de cette vieille ritournelle… en matière d’écologie. Pour l’instant, on se la joue « tranquillou peperon ».

Le glyphosate a encore de belles heures devant lui si l’on se réfère aux dernières déclarations du bien-aimé chef de toutes vos tribus. On va y aller, on va l’interdire, mais on n’est pas prêts. Temps mort, monsieur l’arbitre !

Pour le bio dans les cantines. Pareil, la loi est votée, mais bon, on y va d’un pas de sénateur.

À propos de sénateurs… Pour la vente de graines anciennes, c’est le Conseil constitutionnel qui s’y est collé après avoir été saisi par 60 d’entre eux (LR). Interdite, la vente de variétés de légumes traditionnels ! Après, on s’étonne que quelques esprits chagrins y voient la main des lobbies. Moi, je n’y crois pas, les amis. Je crois que, dans le souci de préserver les fondements de votre société et afin de sauver le bonheur du peuple, il était vital de s’opposer à la vente de tomates anciennes. C’était trop dangereux. C’est rien que des anarchistes, tous ces jardiniers du dimanche qui font pousser la révolution dans leur potager ! Mais, bon, il n’y a pas que du mauvais dans le bio. Demandez aux patrons des grandes surfaces qui se lancent dans le bio « Canada Dry ». Personne ne peut dire que ce n’est pas du bio. Et puis, il y a de la monnaie à prendre. Pas pour les paysans, pas pour le consommateur, mais il y a du pognon au bout. Et tant pis si c’est du bio « low cost » et si les légumes sont sans âme. Tant pis si l’on se la joue limite avec la réglementation. Les marges sont là pour calmer tout le monde. Au pire, on verra ça avec quelques sénateurs et le Conseil constitutionnel. Ils vous aideront à préserver le bien public et l’intérêt de vos concitoyens en standardisant le bio au détriment du bio « à l’ancienne ».

Bien, je m’en voudrais de terminer cette chronique sans une note positive.

La chasse est terminée… pour cette année. Allez, salut, je retourne enfin dans ma forêt.

Naturellement vôtre,

La Chouette

 

Autres articles de l'auteur

À la une sur le même thème

Humeurs
« Pourtant, on nous dit que c’est statistique ! »
Si certaines expressions ont le pouvoir de m’agacer, celle-ci est celle que j’entends le plus fréquemment.
Humeurs
Sauvons le Château-la-Pompe !
l’eau reste une substance chimique synonyme de vie
Humeurs
Révélons, révélons, car rêve est long !
Un peu d’écologie dans nos esprits !
Humeurs
Amusé
Si vous riez 1 à 2 minutes par jour, vous êtes dans la moyenne.
Humeurs
Adieu 2017, Bonjour 2018 en mains bien propres !
Si l’on devait trouver quelque point commun dominant à ces 10 dernières années...
Humeurs
#Positive Attitude
Quoi de plus naturel que d’entendre « c’était mieux avant ! »

Autres articles

Alimentation
Du côté des vins bio…
Au domaine de Rancy, dans le caveau juché dans les hauteurs du superbe village de Latour-de-France les dégustations deviennent historiques…
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Le ventre au centre de toutes les attentions
S’il est au centre de notre corps, le ventre n’est pas toujours au centre de nos préoccupations…
Santé Bien-être Beauté
Le basilic – L’allié aromatique de notre ventre
Les feuilles de basilic entrent traditionnellement dans le traitement des troubles digestifs
Santé
Dossier santé : Le ventre au centre de toutes les attentions
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
10 chiffres qui en disent long sur notre ventre…
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
Réguler le 2e cerveau pour plus de joie dans la vie !
Des chercheurs ont découvert récemment que certaines cellules nerveuses existent aussi bien dans le cerveau que dans les intestins.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.