Home / Humeurs / Êtes-vous prêts ? par Olivier Guilbaud

Êtes-vous prêts ?

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. » Le clap de fin des contes de notre enfance résonne encore dans nos têtes d’adultes. De belles histoires, dont nous avons du mal à nous détacher au quotidien et qui connaissent périodiquement un regain d’intérêt, notamment lors de grandes respirations démocratiques telles que les élections….

Les contes, les fables, les histoires sont un concentré de choses qui font plaisir, avec tout de même des leçons à retenir pour la suite, lorsque l’on grandit. Le fait est que, parfois, on ne veut pas grandir, on ne veut pas retenir les enseignements de ces récits.

Il est en effet toujours plus facile de se laisser bercer par de belles histoires plutôt que d’affronter la réalité et la compréhension de sa complexité. Tout le monde est pour maintenir un système de santé performant, mais personne ne veut payer plus ou reconnaître l’allongement de l’espérance de vie. Tout le monde veut un travail mais le fait est qu’il faut se lever le matin. Comme je le répète à l’envi, les vacances n’ont pas la même saveur sans le travail qui les précède.

Ah, la société idéale ! Et, pourtant, elle existe… En politique, l’interlocuteur croit toujours aux belles histoires et, comme le dit l’adage, les promesses n’engagent que ceux qui les croient. L’atterrissage est d’autant plus douloureux et la déception grande.

En entreprise, le principe est différent. De belles histoires ne sont pas la priorité des clients et des collaborateurs, qui préfèrent la réalité, la transparence. Bref, des choses vraies. Et ces choses vraies sont d’autant mieux comprises qu’elles permettent d’affronter les décisions difficiles et de renforcer les liens avec l’entité que l’on représente. C’est comme s’il y avait une forme de fainéantise du citoyen, mais, au contraire, une forme de réalisme du consommateur/salarié.

Car ce dernier a pris le pouvoir, depuis plusieurs années maintenant, et on ne doit pas tricher avec lui.

Qu’il s’agisse d’ingrédients, d’effets indésirables ou de pratiques douteuses, l’entreprise se doit de dire la vérité et d’être transparente pour garder le lien avec ses clients. Les réseaux sociaux se chargeront de le lui rappeler en cas de manquement à cette règle. Une révolution copernicienne a eu lieu et, toutes proportions gardées, c’est aujourd’hui le consommateur qui décide et qui oriente les stratégies d’entreprise et de communication vers toujours plus de probité. Gare aux tricheurs, l’effet boomerang est dévastateur. Il est loin le temps des promesses d’efficacité sans caution scientifique. Le régulateur est beaucoup plus vigilant que par le passé et, surtout, les clients veillent… Il faut montrer patte blanche car le consommateur sait tout et peut le vérifier. Il le fait rapidement et diffuse tout aussi rapidement l’information. Faire le tri entre vérité, fausse expertise et manipulation est alors une autre histoire, qui mériterait que l’on s’y arrête plus longtemps…

Eh bien, le monde politique vit cette révolution, qui a démarré avec le concept de démocratie participative. Cela peut parfois éclabousser et faire mal. Le citoyen n’est plus disposé à accepter les non-dits ni les arrangements financiers de ses élus. Lui aussi veut prendre le pouvoir, l’orienter en connaissance de cause, agir et refuser la fatalité des extrémismes. La « civic tech » veut favoriser la participation des citoyens : de nombreuses applis investissent le champ politique pour comparer les programmes, construire à l’échelle locale, favoriser le lobbying. Le politique est bousculé et doit s’adapter. Le citoyen est déçu et passe à l’action… Tant mieux ?

En tous cas, la règle en place sur le marché des biens et services, des relations consommateur/ marque, s’impose désormais sur le « marché » du politique, des relations citoyen/élu. Un cercle vertueux, pour plus de transparence et de vérité ! Ceci dit, le citoyen doit aussi être disposé à entendre des propositions « réalistes », qui n’iront pas toujours dans le bon sens de son portefeuille ou de sa situation personnelle…

Les belles histoires resteront demain pour les enfants et non plus pour les citoyens qui auront appris de leurs erreurs. Êtes-vous prêts ?

Olivier Guilbaud
Co-dirigeant du Laboratoire
Science & Nature

Autres articles de l'auteur

Actualités
CollectiBIO, un geste en plus, un déchet en moins
Nous le savons, le plastique est devenu un vrai fléau...
Actualités
BackToStore, un nouvel outil pour des achats plus malins
Pour aider les petits commerces et l’artisanat local...
Loisirs
Nouvelle application FairTrip 2.0, le guide de voyage réinventé
Découvrez des adresses exceptionnelles partout dans le monde, sélectionnées pour leur impact positif
Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.

À la une sur le même thème

Humeurs
La vraie couleur de l’espoir c’est le vert
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Mieux qu’hier et moins bien que demain
Notre cerveau aime par-dessus tout les rites et la routine !
Humeurs
La danse des abeilles
Les constats sont nombreux autour des signaux de danger sur notre mode de vie et notre planète
Humeurs
« Cachez ce petit triangle que je ne saurais voir ! »
Le soleil et la douceur printanière précoces cette année nous rappellent combien notre corps a besoin de ce véritable aliment qu’est le soleil.
Humeurs
« Aujourd’hui peut-être, ou alors demain… »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
C’est grave, docteur ?
Réchauffement ou dérèglement climatique, nous n’en sommes plus à l’heure de la sémantique.

Autres articles

Beauté
10 compléments alimentaires au top pour la beauté de la peau, des cheveux et des ongles
Les compléments alimentaires n’ont rien à envier à ceux présents dans le domaine de la santé et du bien-être.
Santé
Tout savoir sur les compléments alimentaires
Il est un fait indiscutable : rien ne remplace l’aliment et une bonne hygiène de vie
Santé Bien-être Beauté
Un nouveau regard sur les compléments alimentaires
Par Sophie Macheteau
Santé
Pour le meilleur… et le pire !
Les compléments alimentaires et les aliments ne font pas toujours bon ménage
Santé
Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
avec Didier Le Bail naturopathe, auteur
Santé
Aidons nos enfants à grandir naturellement avec une alimentation équilibrée et les bons compléments !
À notre tour aujourd’hui d’essayer de convaincre nos enfants de manger des légumes plutôt que des frites ou des hamburgers !

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.