Home / Humeurs / hU ma NI TÉ

ECONEWS-46

Opinions

hU ma NI TÉ

Dans le mot humanité, il y a unité. Le mois de janvier l’a très durement souligné.

L’être humain est un animal grégaire. Il a besoin de deux êtres pour être conçu, porté, élevé, aimé a minima, jusqu’à ce qu’il devienne à son tour capable de subvenir à ses besoins et de soutenir d’autres humains.

Le premier modèle de l’entraide, du groupe, de l’amour, de l’altruisme est la cellule familiale. C’est elle qui nous sert de point d’appui, de départ, d’aire pour nous lancer vers d’autres groupes, plus grands, plus larges.

Si nous polarisons tout sur la famille, le clan ou le pays, nous excluons le reste du vivant de notre amour inconditionnel.

Mais le chemin est sinueux, périlleux, difficile et, a contrario, nous pouvons souffrir jusqu’à la fin de nos jours de ne pas sentir l’amour des nôtres : un père, une mère, un frère, une soeur, par colère, par jalousie – que sais-je ? – nous tiennent à l’écart pendant une vie entière, et nous continuons à en souffrir à 60 ans.

Que d’énergie perdue quand il y a tant d’amour inconditionnel à recevoir et à donner autour de soi. Mais que de travail avant d’y parvenir !

De même que l’utérus nous prépare à entrer dans un monde plus vaste, plus ouvert, la famille nous prépare à entrer dans le village, l’école. En grandissant, notre amour peut s’étendre au pays, puis au monde et, enfin, à l’univers infini, incluant le monde animal et végétal qui ont presque tous des neurones comme nous ; avec lesquels nous pouvons échanger chaque jour généreusement.

Nous aussi, lecteurs de l’écolomag, nous échangeons et nous nous reconnaissons dans des valeurs partagées : écologie, bio, bien-être naturel, comme d’autres autour du foot ou de mille autres passions. Tous ces groupes, ces familles s’interpénètrent, se croisent, se côtoient, partagent. La mondialisation souhaitée par les uns, honnie par les autres, nous montre cependant que les humains, quels que soient leur origine et leur mode de vie, ont bien plus de points communs que de différences.

Tout d’abord, nous avons tous un squelette, des organes et des muscles. Nous nous multiplions tous de la même manière. Nous avons tous besoin de manger, dormir, travailler, nous reposer, mais aussi de créer, d’exprimer notre univers intérieur.

Tous les parents du monde ont envie d’être heureux, de voir leurs enfants heureux. Les sentiments, agréables ou désagréables, sont universels.

Tous les êtres humains ont besoin d’être infiniment respectés et aimés. C’est pourquoi nous apprenons à aimer l’autre en famille, en cellule étroite du même sang, en grandissant avec des exigences différentes selon l’âge et le caractère, et cet apprentissage devrait peu à peu nous conduire vers le même amour pour les autres, ceux qui ne sont ni de notre sang, ni de notre village, ni de notre pays.

Peut-être qu’une condition importante du bonheur est justement quand la famille cesse d’être le seul lieu privilégié, le point unique de nos soins et de nos pensées ?

Pour nous, humbles humains, avec nos faiblesses et nos qualités, il existe un moyen simple pour nous aider à nous sentir mieux tous ensemble.

Il suffit parfois de partager une papaye, une mangue, des pommes, s’attabler autour d’une belle salade ou d’une bonne soupe chaude au potimarron quand il fait bien froid !

Nous sentir tous faits de la même matière, des mêmes molécules de fruits, de légumes, des aliments naturels et universels.

Où que nous allions dans le monde, nous nous sentons toujours chez nous, en retrouvant partout le Miam-Ô-5 sous les formes les plus variées, mais fidèle à lui-même. Dans toutes les traditions du monde, nous retrouvons la pratique ancestrale du bain dérivatif.

Une hygiène de vie humaine et universelle ne serait-elle pas un premier pas, accessible à chacun de nous, vers cette unité qui occupe tant les esprits aujourd’hui ?

Gageons que l’écolomag nous serve de lien !

France Guillain
www.bainsderivatifs.fr

Autres articles de l'auteur

Humeurs
« Pourtant, on nous dit que c’est statistique ! »
Si certaines expressions ont le pouvoir de m’agacer, celle-ci est celle que j’entends le plus fréquemment.
Humeurs
Révélons, révélons, car rêve est long !
Un peu d’écologie dans nos esprits !
Humeurs
Adieu 2017, Bonjour 2018 en mains bien propres !
Si l’on devait trouver quelque point commun dominant à ces 10 dernières années...
Humeurs
Opinions : Billet, billet, de quel droit es-tu mâle ?
S’il n’y a aucun doute sur l’exploitation, le rabaissement, la non-reconnaissance des droits de la femme
Humeurs
Comme les hirondelles
Ce spectacle émouvant nous renvoyait ce que nous-mêmes, humains, vivions.
Humeurs
Arrêtez ! N’en jetez plus
Et, surtout, ne jetez plus rien à la poubelle quand vous dépiautez un poulet que vous avez tué vous-même pour survivre !

À la une sur le même thème

Humeurs
Lettre ouverte à un copain paysan
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Sauvons le Château-la-Pompe !
l’eau reste une substance chimique synonyme de vie
Humeurs
« L’été m’émoustille. » Kim Kardashian (philosophe contemporaine)
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Amusé
Si vous riez 1 à 2 minutes par jour, vous êtes dans la moyenne.
Humeurs
Notre-Dame-des-Landes ou l’histoire du bocage qui ne voulait pas mourir
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
#Positive Attitude
Quoi de plus naturel que d’entendre « c’était mieux avant ! »

Autres articles

Alimentation
Du côté des vins bio…
Au domaine de Rancy, dans le caveau juché dans les hauteurs du superbe village de Latour-de-France les dégustations deviennent historiques…
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Le ventre au centre de toutes les attentions
S’il est au centre de notre corps, le ventre n’est pas toujours au centre de nos préoccupations…
Santé Bien-être Beauté
Le basilic – L’allié aromatique de notre ventre
Les feuilles de basilic entrent traditionnellement dans le traitement des troubles digestifs
Santé
Dossier santé : Le ventre au centre de toutes les attentions
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
10 chiffres qui en disent long sur notre ventre…
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
Réguler le 2e cerveau pour plus de joie dans la vie !
Des chercheurs ont découvert récemment que certaines cellules nerveuses existent aussi bien dans le cerveau que dans les intestins.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.