Home / Santé Bien-être Beauté / Santé / L’endométriose, le mal tabou des femmes

L’endométriose est une maladie inflammatoire chronique, parfois invalidante, touchant au moins 1 femme sur 10 en âge de procréer. Elle se caractérise, la plupart du temps, par des douleurs très intenses lors des périodes menstruelles et est souvent liée à l’infertilité.

Malgré un très grand nombre de cas, cette maladie datant d’un siècle est encore trop peu connue (du fait du tabou qui l’entoure) et diagnostiquée tardivement, avec un retard de 7 ans en moyenne. Il est grand temps de briser l’omerta…

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie chronique généralement récidivante.

L’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. Sous l’effet des hormones (oestrogènes), au cours du cycle, l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse, et s’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne. Ce sont les règles. Chez la femme qui a de l’endométriose, des cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu, semblable au tissu endométrial, qui se développe hors de l’utérus provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens (endométriomes) dans les organes colonisés. Cette colonisation, si elle a principalement lieu sur les organes génitaux et le péritoine, peut fréquemment s’étendre aux appareils urinaire, digestif, et plus rarement pulmonaire.

L’endométriose
est une maladie complexe

On a même coutume de dire qu’il n’y a pas une mais « des » endométrioses car cette maladie ne se développe pas de la même façon d’une femme à l’autre… Il n’existe pas de certitudes concernant l’endométriose si ce n’est qu’elle revêt différentes formes à différents endroits, selon différentes proportions d’une femme à l’autre.

Quelle est l’origine
de l’endométriose ?

Plusieurs théories existent sur l’apparition de cette maladie, sans qu’aucune n’explique totalement toutes ses formes. On a ainsi longtemps évoqué le fait que cette pathologie concernait surtout les femmes blanches ou érudites ou riches, ou même les trois à la fois. Ces « légendes » semblent encore trouver un écho aujourd’hui. Il est pourtant évident que la seule explication valable au fait qu’une femme européenne soit plus souvent diagnostiquée qu’une femme africaine, par exemple, réside dans la différence des conditions de vie économiques et culturelles.

Parmi les théories les plus plausibles, on peut citer :

  •  la transplantation de cellules endométriales, soit par les trompes, les voies lymphatiques, vasculaires, ou suite à un acte chirurgical gynécologique (laparotomie, césarienne, épisiotomie) ;
  •  la métaplasie : transformation d’un tissu normal en un autre tissu anormal, le tissu péritonéal se transformerait donc en tissu endométriosique soit spontanément, soit à cause de facteurs hormonaux.

La théorie de la grossesse
qui guérit

Elle est également mise en cause. En fait, il semble plus réaliste de considérer que la grossesse ne « guérit » pas l’endométriose, mais l’améliore notablement ou préserve d’une dégradation de la situation, offrant une période de rémission. Du fait du bouleversement hormonal, il n’est pas rare de constater une reprise des symptômes après le retour de couches.

Qui est concerné
par l’endométriose ?

Elle touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. Potentiellement, toutes les femmes réglées. Il n’est pas rare aujourd’hui de voir de très jeunes femmes atteintes par cette maladie. Et lorsqu’on les interroge, la plupart de celles atteintes sévèrement se plaignent d’avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques violentes sans que le médecin ait évoqué une possible endométriose. Il existe également des cas de femmes ménopausées ou opérées par hystérectomie et ovariectomie qui continuent à souffrir d’endométriose, notamment à cause des traitements hormonaux de substitution.

Aujourd’hui, l’endométriose est diagnostiquée, souvent par hasard, avec un retard moyen de 5 années, durant lesquelles la maladie a eu le temps de causer des dommages notables à différents organes. Les médecins spécialistes de l’endométriose s’accordent à dire que la maladie toucherait 1 femme sur 10. Ce chiffre concerne celles pour qui le diagnostic a été posé. Il est donc probable que l’endométriose affecte plus de femmes encore.

Quels sont les symptômes
de l’endométriose ?

Ils peuvent être multiples et liés à la localisation de la maladie, chroniques ou périodiques, ou totalement absents dans les formes asymptomatiques, et leur intensité n’est pas révélatrice de la gravité des lésions.

La douleur :
le principal symptôme

Le symptôme le plus courant de l’endométriose (retrouvé chez 50 à 91 % des femmes selon les études) est la douleur, règles douloureuses (dysménorrhée), douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie), douleurs pelviennes fréquentes, défécation douloureuse, difficulté pour uriner (dysurie), douleurs lombaires, abdominales (ombilicales…), douleurs pelviennes ou lombaires pouvant irradier jusque dans la jambe (cruralgie)…

Cette douleur n’est pas liée à une dysménorrhée primaire qui disparaît avec du paracétamol. Il s’agit bien souvent d’une douleur invalidante, entraînant une incapacité totale ou partielle pendant quelques jours, voire, pour les cas les plus sévères, permanente, et nécessitant le recours à des antalgiques puissants et même morphiniques.

La douleur gynécologique est LE symptôme le plus explicite de l’endométriose.

Il existe heureusement EndoFrance, une association (loi 1901) française de lutte contre l’endométriose, créée le 29 mars 2001 et reconnue d’intérêt général. Elle est membre de la World Endometriosis Society (WES).

Parmi ses missions :

  • Soutenir les femmes atteintes d’endométriose et leur entourage ; en leur offrant des espaces de parole et en favorisant la relation patiente/corps médical.
  • Informer le grand public sur la maladie, en diffusant des informations validées scientifiquement.
  • Agir auprès des pouvoirs publics pour la reconnaissance de la maladie.

Pour en savoir plus sur l’endométriose
www.endofrance.org

0 Commenter

Laisser un commentaire

Autres articles de l'auteur

Santé
Et si nous libérions nos intestins ?
Le côlon – ou gros intestin – est probablement la partie du corps à laquelle nous faisons le moins attention.
Santé
Les remèdes ancestraux de Hildegarde de Bingen
Hildegarde de Bingen est considérée aujourd'hui comme la première véritable phytothérapeute moderne...
Beauté
Bain fortifiant et éclaircissant pour les ongles
Ce bain améliore et renforce la structure des ongles mous et cassants. Recette minute, ne se conserve pas.
Bien-être
Dossier bien-être : Le chanvre, une plante caméléon
S’il y a bien un domaine où le chanvre est roi, c’est le bien-être.
Beauté
Beauté et huile de chanvre
l’huile de chanvre possède une belle couleur verte, des notes légèrement épicées et d’herbe coupée fraîche
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Le chanvre, une plante d’exception !
Magnifié par certains et décrié par d’autres, le moins que l’on puisse dire, c’est que le chanvre ne laisse jamais indifférent.

À la une sur le même thème

Santé
Acquavitaée, traiter calcaire et corrosion
Acquavitaée® : 4 en 1 qui adoucit, prévient la corrosion, purifie et dynamise l’eau des réseaux de nos habitats, jardins, piscines…
Santé
le chanvre, un superfood ?
avec Christophe Latouche, artisan chanvrier depuis 1998
Santé
Accueillir le soleil en ami
Voici quelques conseils pour se préparer au soleil en toute sécurité et revenir avec une jolie peau bronzée à la rentrée.
Santé
Prendre soin de son intestin au naturel
L’intestin fait partie du système digestif et est le pilier de notre organisme. Il est doté de plusieurs fonctions. De lui dépendent la vitalité du corps et la qualité de notre vie.
Santé
Spécial été: Le top 5 des crèmes solaires minérales clean de Mireille
Mireille est la 1ère application INDEPENDANTE qui traduit simplement les étiquettes de nos produits cosmétiques.
Santé
Aidons nos enfants à grandir naturellement avec une alimentation équilibrée et les bons compléments !
À notre tour aujourd’hui d’essayer de convaincre nos enfants de manger des légumes plutôt que des frites ou des hamburgers !

Autres articles

Actus marques
Spray H2 générateur d’hydrogène moléculaire dissous
Le spray H2 est un petit générateur d'eau hydrogénée par électrolyse. Il réduit le vieillissement cellulaire causé par les radicaux libres.
Archives
Eco-mode : 7 astuces pour s’habiller de manière plus éco-responsable
Avec plus de 1,2 milliard de tonnes de CO2 émises chaque année, la mode est l'une des industries les plus polluantes du monde. Avec ces quelques conseils, apprenez à limiter votre impact sur l'environnement.
Archives
22e édition du Printemps Bio Du 15 mai au 15 septembre 2021
Un rendez-vous national autour de la bio locale
Actualités
? Apocalypse sous le Soleil exactement ? ?! ? Egalité devant ( / écologie Juste) – Fraternitées – Liberté… )) )
? Apocalypse sous le Soleil exactement ? ?! ? Egalité devant ( / écologie Juste) - Fraternitées - Liberté... )) ) Toutes et tous écolos en 2022 !!! ? (élections "charnières" )
Actualités
Une révolution intérieure est en cours…
À la surface du monde, en ce moment même, il y a des guerres, de la violence, de la folie, et l’avenir peut paraître bien sombre… Pourtant, au même moment... ( image choisie en "aveugle" par hazard dans ma photothèque... )
Archives
Un séjour de rêve à la SOURCE au cœur d’une nature époustouflante. Bénéficiez d’une remise de 10% sur votre réservation grâce au code promo : ecolomag.
Remportez votre séjour à la SOURCE pour vivre une expérience alliant nature, nutrition et conférences avec les plus grands experts de la santé.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.