Home / Actualités / Les dépêches GoodPlanet

Consommation : Un outil pour calculer son « empreinte forêt »

Consommation de cuir, de thé, de papier… tout un chacun pourra estimer son « empreinte forêt » via un calculateur en ligne récemment lancé par l’ONG Envol Vert, un outil servant à mesurer l’impact de nos habitudes quotidiennes sur les forêts.

Combien de paires de chaussures achetées chaque année ? Combien d’oeufs consommés chaque semaine ? Quel budget consacré aux produits cosmétiques ? Treize groupes de questions permettent d’évaluer son empreinte : faible, modérée ou importante.

Entre les questions sont insérées des informations (l’élevage bovin avec le cuir et la viande est le principal responsable de la déforestation en Amérique du Sud, les Français sont les plus gros consommateurs européens de chaussures avec 6 paires par an, etc.) et des conseils pour agir. Sont ainsi ciblées les matières premières au coeur des processus de déforestation : boeuf, soja, café, produits ligneux, huile de palme…

Au-delà de ce quizz grand public, l’ONG, créée en 2011 et intervenant notamment sur les questions de déforestation en Amérique latine, est en train de développer avec des chercheurs un calculateur « empreinte forêt » pour les entreprises.

Le site : empreinte-foret.org/quizz/

Pollution : Une bactérie pour éliminer la pollution pétrolière en Colombie

Une bactérie qui « mange » le pétrole et élimine ainsi les effets de la pollution, tel est la solution miracle sur laquelle planche une équipe de chercheurs en Colombie.

Ce micro-organisme, de son nom scientifique Lysinibacillus sphaericus, a la particularité d’agréger les hydrocarbures et les métaux lourds grâce à une protéine. Une faculté qui lui permet de réduire la molécule de pétrole. Les recherches sont d’autant plus d’actualité en Colombie que le pays, secoué par un demi-siècle de conflits internes, subit une recrudescence de catastrophes pétrolières provoquées par des actes de sabotage des mouvements de guérillas. Depuis le début de l’année, l’équivalent de quelque 42 000 barils de brut a ainsi été déversé dans la nature, selon des chiffres officiels. La bactérie, cultivée par les scientifiques colombiens, devrait contribuer à décontaminer l’eau et les sols, pour un retour de la vie végétale et animale.

Autre avantage de la Lysinibacillus sphaericus : elle s’attaque aux moustiques porteurs de maladies tropicales comme la malaria, la dengue, le chikungunya ou la fièvre jaune, en produisant des toxines mortelles pour les larves de ces insectes. C’est d’ailleurs l’usage initial de cette bactérie, découverte au début du 20e siècle, puis popularisée à cette fin depuis les années 80 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Biodiversité : moitié moins d’animaux sauvages sur Terre qu’il y a 40 ans

En 40 ans, l’action de l’homme a entraîné la disparition de plus de la moitié des animaux sauvages de la planète : ce constat brutal est au coeur du rapport Planète Vivante 2014 de l’ONG WWF, dernier état des lieux d’une terre surexploitée.

Les zones les plus touchées sont l’Amérique latine (- 83 %), suivie de près par la région Asie-Pacifique. Ce sont les espèces d’eau douce qui ont payé le prix fort (- 76 %), quand les espèces terrestres et marines ont diminué de 39 %.

La baisse annoncée de 52 % est beaucoup plus marquée que dans les rapports précédents, en raison de changements dans le mode de calcul qui proposent une représentation plus fidèle de la répartition mondiale des espèces de vertébrés, précise l’ONG spécialisée dans la protection des espèces en danger. En effet, dans son dernier rapport bisannuel, datant de 2012, le WWF faisait état d’une baisse de 28 % des espèces sauvages entre 1970 et 2008. L’indice ne couvrait alors que 2 699 espèces.

Les causes de ce déclin : la perte et la dégradation des habitats (en raison de l’agriculture, l’urbanisation, déforestation, l’irrigation, les barrages hydroélectriques…), la chasse et la surpêche (y compris les prises accidentelles, comme pour les tortues marines) et le changement climatique. L’humanité surexploite la Terre, consomme plus de ressources naturelles que la planète ne peut en reconstituer : plus de poissons qu’il n’en naît, plus de CO2 émis que les forêts et les océans peuvent en absorber… À qui la faute ? Les pays les plus riches sont globalement ceux dont l’empreinte écologique par habitant est la plus élevée. En 2010, le Koweït arrivait en tête, suivi du Qatar, Émirats arabes unis, Danemark, Belgique, Trinidad-et-Tobago, Singapour, États-Unis, Barheïn et Suède.

La France arrivait en 23e position. En avantdernière position figurait la Chine, qui détient néanmoins la première place pour son empreinte totale, devant les États-Unis et l’Inde.

Autres articles de l'auteur

Actualités
Biodiversité : le rôle essentiel des espèces rares dans la multifonctionnalité des écosystèmes
Une équipe internationale impliquant des chercheurs de l’Inra et du CNRS révèle le rôle capital de la diversité végétale
Actualités
Ecoslowasting, une plate-forme locale qui lutte contre le gaspillage
Quelles sont les méthodes pour réduire le gâchis et les déchets ?
Archives
Permaculture, la Voie de l’Autonomie un film de Carinne Coisman et Julien Lenoir
La permaculture est bien plus qu'une alternative à l'agriculture moderne...
Loisirs
Ardèchetours : le guide touristique de vos vacances en Ardèche
Un guide touristique de particulier à particulier, pour des vacances nature en Ardèche au juste prix.
Loisirs
Au Pays des Écrins, l’aventure se vit sur terre, dans les airs et dans l’eau
Le Pays des Écrins (Hautes-Alpes) propose une multitude d'activités pour la saison estivale.
Archives
Bouger en Drôme Provençale
L'association Prendre un temps pour soi vous propose quelques séjours

À la une sur le même thème

Actualités
« Jusqu’ici tout va bien » Mathieu Kassowitz
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Actualités
Vous êtes fous de manger ça !
Quand je dis qu’il suffit de manger avec intelligence et bio 5 jours sur 7
Actualités
Soyez innovant, protégez la nature !
Le velcro est à l’image des graines de bardane qui s’accrochent aux vêtements.
Actualités
« Vous n’êtes pas assez matures » Greta Thunberg (16 ans)
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Actualités
Engagé !
S ’engager, c’est manifester son intention de participer à une compétition d’un point de vue sportif.
Actualités
Et que raconterait Monsieur Jean de La Fontaine aujourd’hui ?
C’est en relisant L’hirondelle et les petits oiseaux que je me fis cette réflexion

Autres articles

Bien-être
Les remèdes d’antan à redécouvrir aujourd’hui
Illustrations avec quelques remèdes bien-être emblématiques
Bien-être
Le Rescue, le remède d’urgence
C’est l’antidote 100 % naturel lorsque nous sommes ébranlés émotionnellement.
Bien-être
La minute ostéopathie d’Olivier Bouillon
Nous vous proposons le regard de l'ostéopathie sur un sujet qui concerne toutes les femmes ayant eu un enfant, sportives ou non
Bien-être
La minute ostéopathie d’Olivier Bouillon
L’ostéopathie souffre de quelques idées reçues ayant la vie dure.
Bien-être
Le baume de Fioravanti, un remède universel
Mis au point par un médecin bolognais du nom de Leonardo Fioravanti...
Bien-être
Le diable aux pieds !
Pour venir à bout des cors aux pieds, il existe un remède ancien qui a fait ses preuves...

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.