Home / Humeurs / Partageons ! Diffusons les bonnes nouvelles !

Chaque jour nous apporte son lot de bonnes nouvelles, l’écolomag y participe activement ! Pourtant, dans la rue, les visages sont souvent fermés, sérieux ; les regards, trop souvent droits, devant un vide, comme si l’on ne voyait pas les autres.

On ne salue que ceux que l’on connaît, on embrasse machinalement les collègues ; et les autres, tous les autres, c’est un peu comme s’ils n’existaient pas. Et si, par hasard, un de ces inconnus s’avise de nous sourire ou de nous dire « bonjour », « qu’est-ce qu’il nous veut celui-là ? », entend-on trop fréquemment ; tout en se plaignant de sa solitude, du manque de solidarité. Même dans les campagnes, l’inconnu reste suspect.

Et, si on demande « comment ça va ? », chacun y « va » de sa nuit sans sommeil, de sa douleur aux genoux, des impôts qui montent, du pouvoir d’achat qui descend, du beau temps qui ne va pas durer, de la pluie qui ne tombe que le week-end, de son intolérance aux cacahuètes, quand ce n’est pas la description de tous ses « intérieurs », dont nous vous ferons grâce ici, merci !

Comment réveiller tout ce monde qui nous entoure ? Que pouvons-nous faire pour que, dans un environnement où la communication vertigineuse par twitter – et le web en général – retrouve son existence dans la rue ? Pour que nos yeux retrouvent leur lumière, que les regards détendus se croisent agréablement ? Nous avons entre les mains, là, concrètement, à cet instant, un journal grand format, illustré, riche en mille astuces destinées à nous adoucir la vie.

Déjà, nous pouvons le faire lire autour de nous, le donner au lieu de le jeter ! Et puis, pourquoi pas, plutôt que de parler de nos petits maux qui, au fond du fond, n’intéressent pas grand monde, nous ingénier à partager, à répandre autour de nous, tout naturellement, quand on nous pose la question « comment ça va ? », dire tout simplement les bonnes nouvelles qui viennent de nous réjouir le coeur ?

Juste pour se faire du bien à soi et aider les autres à se faire du bien à leur tour.

Par exemple, nous apprenons ce matin que les Américains, après 10 années de recherches, ont réussi à transformer de l’eau de mer en carburant compatible avec tous nos moteurs. Or, la mer récupère spontanément les résidus carbone. Si nous utilisons l’énergie solaire pour transformer l’eau de mer en carburant, la boucle est bouclée, tout comme le cycle de l’eau : nuages, pluie, rivière, mer, nuages. Bien sûr, c’est un peu plus complexe. N’empêche, on avance ! Et avancer de manière naturelle, écologique, ça fait toujours du bien !

Ou bien, avez-vous lu le numéro de Sciences et Vie du mois d’avril : Myopie, les incroyables vertus de la lumière du soleil.

Où l’on nous explique que des études à Taïwan, mais aussi en Allemagne, ont largement montré que chez les enfants, dont les yeux sont en pleine croissance, 20 minutes de recréation en plus, dehors, à la lumière du jour, pouvaient faire baisser de 20 % les risques de myopie, même lorsque les 2 parents sont myopes. La lumière naturelle tous les jours dans l’enfance empêche que l’oeil soit trop long et devienne myope, selon Weizhong Lan, chercheur à l’université de Tübingen, en Allemagne. En voilà, une très bonne nouvelle !

Car sortir tous les jours nos bébés, nos enfants, durant 3 heures, ne coûte rien. Il y a 40 ans, il était recommandé de promener les bébés dès la fin de la première semaine de vie, 2 heures chaque jour, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Combien de bébés, aujourd’hui, ont encore cette chance ?

Notons que, pour les jeunes enfants, les recréations scolaires font partie de cette exposition à la lumière solaire, à condition qu’elles ne soient pas remplacées par une vidéo ! Il nous faut donc exiger, parents d’élèves, que les jours où il pleut au moment de la recréation, celle-ci soit non pas remplacée par un écran, mais déplacée dans la journée pour que tous les enfants en profitent. Et si l’école ne veut pas, à nous d’emmener les enfants au square tous les jours, même s’il pleuviote, de veiller à la maison à mettre le bureau de l’enfant près de la fenêtre, pour profiter au mieux de la lumière naturelle.

Voilà une très bonne nouvelle facile à répandre : le soleil, même lorsque le ciel est couvert, est encore gratuit pour tous et c’est bien un « aliment indispensable » pour notre corps, nos yeux à l’ombre d’une visière ou d’un joli chapeau, mais sans lunettes de soleil ! Ils en ont le plus grand besoin ! Il est urgent de répandre autour de nous que, sans le soleil, nous n’existerions pas !

Que le monde de la recherche est bien d’accord sur ce point : 75 % de l’ensemble de nos vitamines D – car il y en a plusieurs – doivent impérativement venir de l’exposition de notre corps à la lumière directe et douce du soleil, sans aucune crème ni aucun vêtement sur la peau. Je parle bien de lumière DOUCE : en été, celle du matin et du soir, les heures étant variables selon la latitude à laquelle vous vivez. Bien sûr, cela relève du bon sens : la peau ne doit jamais brûler ! Aux heures trop chaudes, on se met sous un arbre ou dans sa maison, bien mieux qu’un parasol, ou, si l’on est obligé d’être dehors, on fait comme dans tous les pays chauds : on se couvre de vêtements, bras et jambes inclus, et l’on met un grand chapeau.

Et, tant que nous y sommes, été comme hiver, le meilleur aliment externe pour la peau, ce sont les huiles pures et bio, appliquées sur peau mouillée. On met très peu d’huile, que l’on émulsionne avec l’eau présente sur la peau. L’huile pénètre instantanément, on éponge délicatement les surplus d’eau et la peau est souple, elle n’est pas grasse, les pores respirent.

Mais, attention ! On ne se met pas de l’huile pour aller s’allonger au soleil brûlant de midi, cela ferait de la friture ! Et il s’agit bien d’huiles, telles que karité, argan, certaines huiles d’olive, rose musquée, abricot… Là, encore, quand on nous demande comment faire pour avoir une belle peau comme cellelà, partageons la recette. Cela ne coûte rien de faire plaisir aux autres, de les voir embellir et sourire car ils se sentent mieux ! Et n’oublions surtout pas que, pour profiter au mieux des bienfaits du soleil, nos yeux, nos os, nos cheveux, notre peau ont absolument besoin de fruits frais et de bonnes huiles, le plus simple étant de consommer chaque jour un Miam-Ô-Fruit, dont la recette se trouve gratuitement sur le nouveau www.bainsderivatifs.fr.

Miam! Bon appétit et profitons tous au mieux du soleil de l’été !

Ouvrons tous bien les yeux et nos fenêtres !… « Les yeux sont les fenêtres de l’âme… » (Georges Rodengbach)

La Méthode France Guillain aux éditions du Rocher (broché et Kindle)
Le soleil, un aliment indispensable aux éditions Demeter, en cours de réédition
Le Miam-Ô-Fruit aux éditions du Rocher
Le Miam-Ô-5 aux éditions du Rocher
www.bainsderivatifs.fr avec appli sur smartphones et iPhones

Autres articles de l'auteur

Humeurs
« Pourtant, on nous dit que c’est statistique ! »
Si certaines expressions ont le pouvoir de m’agacer, celle-ci est celle que j’entends le plus fréquemment.
Humeurs
Révélons, révélons, car rêve est long !
Un peu d’écologie dans nos esprits !
Humeurs
Adieu 2017, Bonjour 2018 en mains bien propres !
Si l’on devait trouver quelque point commun dominant à ces 10 dernières années...
Humeurs
Opinions : Billet, billet, de quel droit es-tu mâle ?
S’il n’y a aucun doute sur l’exploitation, le rabaissement, la non-reconnaissance des droits de la femme
Humeurs
Comme les hirondelles
Ce spectacle émouvant nous renvoyait ce que nous-mêmes, humains, vivions.
Humeurs
Arrêtez ! N’en jetez plus
Et, surtout, ne jetez plus rien à la poubelle quand vous dépiautez un poulet que vous avez tué vous-même pour survivre !

À la une sur le même thème

Humeurs
Lettre ouverte à un copain paysan
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Sauvons le Château-la-Pompe !
l’eau reste une substance chimique synonyme de vie
Humeurs
« L’été m’émoustille. » Kim Kardashian (philosophe contemporaine)
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Amusé
Si vous riez 1 à 2 minutes par jour, vous êtes dans la moyenne.
Humeurs
Notre-Dame-des-Landes ou l’histoire du bocage qui ne voulait pas mourir
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
#Positive Attitude
Quoi de plus naturel que d’entendre « c’était mieux avant ! »

Autres articles

Actualités
Le programme d’afforestation du Groupe SLB au Brésil sélectionné par Sweep et Kinomé
Faciliter la contribution volontaire des entreprises et encourager la transparence sur des projets de la filière bois pour accélérer sur la route de la neutralité carbone collective
Alimentation
Équilibre acido-basique… vous connaissez ?
L’alimentation alcaline en quelques mots…
Alimentation
Les huiles essentielles culinaires
Découvrez l'utilité des huiles essentielles culinaires, 100% naturelles, elles sont une excellente alternative aux arômes synthétiques.
Loisirs
Parcours santé en forêt
Le parcours jalonné d'obstacles naturels comme des traversées de rivières, passage sous des rondins, sauts de troncs,... dans un grand parc de forêt, c'est une expérience fun pour se remettre en forme.
Actualités
Randonner avec un âne, un formidable voyage
Partir randonner avec un âne est un merveilleux voyage, il y a le plaisir de la marche tranquille permettant la découverte des plus beaux coins de nature en France. Et surtout, il y a l’âne, si convivial et attachant, il est le moteur de la randonnée, il fédère le groupe. Randonner avec un âne est une expérience unique !
Habitat
Pause nature
Connaissez-vous les hébergements Accueil Paysan Centre Val de Loire ? C'est l'idéal pour une pause nature dans un gîte ou un camping à la ferme chez des petits éleveurs, agriculteurs, ou maraîchers. Bienvenue à la campagne !

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.