Home / Humeurs / Partageons ! Diffusons les bonnes nouvelles ! par France Guillain

Partageons ! Diffusons les bonnes nouvelles !

Chaque jour nous apporte son lot de bonnes nouvelles, l’écolomag y participe activement ! Pourtant, dans la rue, les visages sont souvent fermés, sérieux ; les regards, trop souvent droits, devant un vide, comme si l’on ne voyait pas les autres.

On ne salue que ceux que l’on connaît, on embrasse machinalement les collègues ; et les autres, tous les autres, c’est un peu comme s’ils n’existaient pas. Et si, par hasard, un de ces inconnus s’avise de nous sourire ou de nous dire « bonjour », « qu’est-ce qu’il nous veut celui-là ? », entend-on trop fréquemment ; tout en se plaignant de sa solitude, du manque de solidarité. Même dans les campagnes, l’inconnu reste suspect.

Et, si on demande « comment ça va ? », chacun y « va » de sa nuit sans sommeil, de sa douleur aux genoux, des impôts qui montent, du pouvoir d’achat qui descend, du beau temps qui ne va pas durer, de la pluie qui ne tombe que le week-end, de son intolérance aux cacahuètes, quand ce n’est pas la description de tous ses « intérieurs », dont nous vous ferons grâce ici, merci !

Comment réveiller tout ce monde qui nous entoure ? Que pouvons-nous faire pour que, dans un environnement où la communication vertigineuse par twitter – et le web en général – retrouve son existence dans la rue ? Pour que nos yeux retrouvent leur lumière, que les regards détendus se croisent agréablement ? Nous avons entre les mains, là, concrètement, à cet instant, un journal grand format, illustré, riche en mille astuces destinées à nous adoucir la vie.

Déjà, nous pouvons le faire lire autour de nous, le donner au lieu de le jeter ! Et puis, pourquoi pas, plutôt que de parler de nos petits maux qui, au fond du fond, n’intéressent pas grand monde, nous ingénier à partager, à répandre autour de nous, tout naturellement, quand on nous pose la question « comment ça va ? », dire tout simplement les bonnes nouvelles qui viennent de nous réjouir le coeur ?

Juste pour se faire du bien à soi et aider les autres à se faire du bien à leur tour.

Par exemple, nous apprenons ce matin que les Américains, après 10 années de recherches, ont réussi à transformer de l’eau de mer en carburant compatible avec tous nos moteurs. Or, la mer récupère spontanément les résidus carbone. Si nous utilisons l’énergie solaire pour transformer l’eau de mer en carburant, la boucle est bouclée, tout comme le cycle de l’eau : nuages, pluie, rivière, mer, nuages. Bien sûr, c’est un peu plus complexe. N’empêche, on avance ! Et avancer de manière naturelle, écologique, ça fait toujours du bien !

Ou bien, avez-vous lu le numéro de Sciences et Vie du mois d’avril : Myopie, les incroyables vertus de la lumière du soleil.

Où l’on nous explique que des études à Taïwan, mais aussi en Allemagne, ont largement montré que chez les enfants, dont les yeux sont en pleine croissance, 20 minutes de recréation en plus, dehors, à la lumière du jour, pouvaient faire baisser de 20 % les risques de myopie, même lorsque les 2 parents sont myopes. La lumière naturelle tous les jours dans l’enfance empêche que l’oeil soit trop long et devienne myope, selon Weizhong Lan, chercheur à l’université de Tübingen, en Allemagne. En voilà, une très bonne nouvelle !

Car sortir tous les jours nos bébés, nos enfants, durant 3 heures, ne coûte rien. Il y a 40 ans, il était recommandé de promener les bébés dès la fin de la première semaine de vie, 2 heures chaque jour, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Combien de bébés, aujourd’hui, ont encore cette chance ?

Notons que, pour les jeunes enfants, les recréations scolaires font partie de cette exposition à la lumière solaire, à condition qu’elles ne soient pas remplacées par une vidéo ! Il nous faut donc exiger, parents d’élèves, que les jours où il pleut au moment de la recréation, celle-ci soit non pas remplacée par un écran, mais déplacée dans la journée pour que tous les enfants en profitent. Et si l’école ne veut pas, à nous d’emmener les enfants au square tous les jours, même s’il pleuviote, de veiller à la maison à mettre le bureau de l’enfant près de la fenêtre, pour profiter au mieux de la lumière naturelle.

Voilà une très bonne nouvelle facile à répandre : le soleil, même lorsque le ciel est couvert, est encore gratuit pour tous et c’est bien un « aliment indispensable » pour notre corps, nos yeux à l’ombre d’une visière ou d’un joli chapeau, mais sans lunettes de soleil ! Ils en ont le plus grand besoin ! Il est urgent de répandre autour de nous que, sans le soleil, nous n’existerions pas !

Que le monde de la recherche est bien d’accord sur ce point : 75 % de l’ensemble de nos vitamines D – car il y en a plusieurs – doivent impérativement venir de l’exposition de notre corps à la lumière directe et douce du soleil, sans aucune crème ni aucun vêtement sur la peau. Je parle bien de lumière DOUCE : en été, celle du matin et du soir, les heures étant variables selon la latitude à laquelle vous vivez. Bien sûr, cela relève du bon sens : la peau ne doit jamais brûler ! Aux heures trop chaudes, on se met sous un arbre ou dans sa maison, bien mieux qu’un parasol, ou, si l’on est obligé d’être dehors, on fait comme dans tous les pays chauds : on se couvre de vêtements, bras et jambes inclus, et l’on met un grand chapeau.

Et, tant que nous y sommes, été comme hiver, le meilleur aliment externe pour la peau, ce sont les huiles pures et bio, appliquées sur peau mouillée. On met très peu d’huile, que l’on émulsionne avec l’eau présente sur la peau. L’huile pénètre instantanément, on éponge délicatement les surplus d’eau et la peau est souple, elle n’est pas grasse, les pores respirent.

Mais, attention ! On ne se met pas de l’huile pour aller s’allonger au soleil brûlant de midi, cela ferait de la friture ! Et il s’agit bien d’huiles, telles que karité, argan, certaines huiles d’olive, rose musquée, abricot… Là, encore, quand on nous demande comment faire pour avoir une belle peau comme cellelà, partageons la recette. Cela ne coûte rien de faire plaisir aux autres, de les voir embellir et sourire car ils se sentent mieux ! Et n’oublions surtout pas que, pour profiter au mieux des bienfaits du soleil, nos yeux, nos os, nos cheveux, notre peau ont absolument besoin de fruits frais et de bonnes huiles, le plus simple étant de consommer chaque jour un Miam-Ô-Fruit, dont la recette se trouve gratuitement sur le nouveau www.bainsderivatifs.fr.

Miam! Bon appétit et profitons tous au mieux du soleil de l’été !

Ouvrons tous bien les yeux et nos fenêtres !… « Les yeux sont les fenêtres de l’âme… » (Georges Rodengbach)

La Méthode France Guillain aux éditions du Rocher (broché et Kindle)
Le soleil, un aliment indispensable aux éditions Demeter, en cours de réédition
Le Miam-Ô-Fruit aux éditions du Rocher
Le Miam-Ô-5 aux éditions du Rocher
www.bainsderivatifs.fr avec appli sur smartphones et iPhones

Autres articles de l'auteur

Actualités
CollectiBIO, un geste en plus, un déchet en moins
Nous le savons, le plastique est devenu un vrai fléau...
Actualités
BackToStore, un nouvel outil pour des achats plus malins
Pour aider les petits commerces et l’artisanat local...
Loisirs
Nouvelle application FairTrip 2.0, le guide de voyage réinventé
Découvrez des adresses exceptionnelles partout dans le monde, sélectionnées pour leur impact positif
Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.

À la une sur le même thème

Humeurs
La vraie couleur de l’espoir c’est le vert
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Mieux qu’hier et moins bien que demain
Notre cerveau aime par-dessus tout les rites et la routine !
Humeurs
La danse des abeilles
Les constats sont nombreux autour des signaux de danger sur notre mode de vie et notre planète
Humeurs
« Cachez ce petit triangle que je ne saurais voir ! »
Le soleil et la douceur printanière précoces cette année nous rappellent combien notre corps a besoin de ce véritable aliment qu’est le soleil.
Humeurs
« Aujourd’hui peut-être, ou alors demain… »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
C’est grave, docteur ?
Réchauffement ou dérèglement climatique, nous n’en sommes plus à l’heure de la sémantique.

Autres articles

Cosmétique
Recette de gélules maison « À fond la forme » !
Ces gélules maison 100 % naturelles vous aideront à retrouver forme et vitalité.
Bien-être
Les feux de l’amour, ou comment réveiller sa libido avec des compléments alimentaires
La fonction sexuelle peut se dégrader avec l’âge...
Santé Bien-être Beauté
Un nouveau regard sur les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires n’ont rien à envier à ceux présents dans le domaine de la santé et du bien-être.
Beauté
Atelier D.I.Y. : faire ses compléments alimentaires maison
Au même titre que les cosmétiques, il est tout à fait possible de réaliser ses compléments soi-même, à la maison.
Cosmétique
Recette de gélules pour peaux matures
Recettes de gélules pour peaux matures et de gélules beauté des cheveux
Cosmétique
Recette de gélules beauté des cheveux
Ce tandem particulièrement efficace va leur permettre de retrouver tout leur brio

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.