S'inscrire à la newsletter

26 Juin : Lancement du Mille SNSM un challenge sportif inédit et ouvert à tous

Mille SNSM un challenge pour collecter des dons au profit des sauveteurs en mer !

La 5ème édition des Journées nationales des Sauveteurs en Mer aura lieu le week-end des 26 et 27 juin.

À l’occasion du Mille SNSM, l’association lance un challenge pour tous : un défi fédérateur pour petits et grands afin de sensibiliser le grand public à la cause du sauvetage en mer et collecter des dons.

Les Sauveteurs en Mer appellent aux dons chaque année et rappellent que leur activité repose à près de 80% sur la générosité du public.
Ce coup de projecteur est donc vital pour la SNSM/ Vacanciers, plaisanciers, pêcheurs, pratiquants d’activités nautiques, résidents… nombreux sont ceux qui fréquentent la mer et le littoral. Et même si beaucoup pensent qu’ils n’auront jamais besoin de faire appel aux Sauveteurs en Mer, ils ont pourtant été 30 000 à être secourus en 2020 de la plage au large !

Pour participer et soutenir l’action des Sauveteurs en Mer, c’est facile !

Je télécharge l’application Strava et crée mon profil gratuitement.
Dans «Groupes», je rejoins le challenge Mille SNSM. Dans «Enregistrer», je choisis mon activité physique (course, marche, nage, vélo, etc…) et lance l’enregistrement de mon parcours. Une fois mon challenge terminé, je transforme mes kilomètres parcourus en dons pour la SNSM.
Je me rends sur la page: https://don.snsm.org/millesnsm et j’encourage mes proches à soutenir l’association.

Notre objectif : collecter 1 € pour chaque kilomètre parcouru au profit des Sauveteurs en Mer.

Je partage mon succès sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MilleSNSM2021, en mentionnant @sauveteurs_en_mer. 

Dans le cadre du challenge, les participants seront également invités à suivre des tracés proposés en exclusivité par la SNSM ou à faire preuve de créativité en créant leurs propres dessins !

Des produits à l’huile de chanvre qui insufflent du bien-être dans le quotidien

Le cannabidiol, ou CBD, a longtemps eu mauvaise presse. Comme il est tiré du cannabis, il a une image sulfureuse et controversée.

Il s’agit toutefois d’un malentendu. On le confond avec le THC, la molécule psychoactive qui est interdite à la vente et à la consommation en France.

Or le CBD n’a aucun effet psychotrope. Il a en outre de nombreux bienfaits, mis en lumière par les scientifiques.

Il soulage les douleurs chroniques et les blessures mineures, a des propriétés anti-inflammatoires et permet au corps de guérir naturellement plus rapidement.

Mais ce n’est pas tout : le cannabidiol est également bon pour le mental. Il aide à réduire l’anxiété et à lutter contre l’insomnie et la dépression. Il permet de limiter la consommation de médicaments, et est même utilisé pour lutter contre les addictions au tabac et aux drogues dures.

Serene défend la conviction que, consommé sous forme d’huile, le chanvre peut améliorer considérablement le quotidien de nombreuses personnes.

C’est pour cela que Serene a opté pour une production 100 % française, à base d’ingrédients biologiques.

Serene présente aujourd’hui 3 produits :

– L’huile de CBD à 5 %
Cette huile contient 500 mg de CBD par 10 ml ; chaque goutte fournit 2 mg de CBD. C’est la plus douce des huiles Serene, et elle constitue un bon point de départ pour toutes celles et ceux qui découvrent le cannabidiol. Elle convient aux adultes de tous âges et aux animaux.

– L’huile de CBD à 10 %
Best-seller de Serene, l’huile à 10 % de CBC propose un excellent rapport qualité-prix. Elle convient aux personnes qui souhaitent ajouter le chanvre à leur alimentation quotidienne et profiter durablement de ses effets bien-être. Sa concentration est également parfaite pour ceux qui ont un poids plus élevé.

– L’huile de CBD à 15 %
Cette huile isolate 15 % est une des plus puissantes du marché français. Elle fournit une concentration élevée de CBD, pour un soulagement plus profond.

Le Kinako, c’est quoi ?

Pancakes au Kinako

Si vous avez déjà voyagé au Japon et visité des pâtisseries traditionnelles, vous avez dû être marqués par une saveur bien particulière : celle du Kinako. Difficile d’oublier ce délicat condiment un fois que l’on y a goûté ! Avec son nom amusant et ingénu, le Kinako a de quoi devenir une star en France ! Fabriqué à base de graines de soja torréfiées et réduites en une poudre très fine, le Kinako donne un délicieux goût raffiné de cacahuète – noisette grillées aux gâteaux mochis de riz. Mais pas seulement : il offre une très large palette d’utilisation pour toutes sortes de plats et de desserts. Vous voulez en savoir plus ? Ne bougez pas !

Quézako le Kinako ? 

Selon la légende, le Kinako a été apporté au Japon par des moines bouddhistes. Le Kinako signifie en japonais « poudre jaune », mais son appellation première est « mame-ko », signifiant « farine de haricot ». La fabrication du Kinako a été perfectionnée au cours des siècles au Japon, et il n’est pas fabriqué avec n’importe quel soja ! Pour fabriquer le Kinako, on utilise des variétés de soja réputées pour leur qualité. Il suffit simplement de griller des grains de soja à la poêle puis de les broyer soit à l’aide d’un mixeur ou d’un pilon. La poudre est ensuite conservable dans un bocal en verre refermable. Il en existe également des déjà prêts à l’emploi en magasin (bio de préférence, afin de bénéficier des grains de meilleurs qualités).

Du Kinako pour toutes les cuisines 

Mais le Kinako est avant tout un allié pour vos recettes ! Il est d’ailleurs très facile à utiliser, il se saupoudre et s’intègre sans effort sur ou dans vos préparations comme : les gâteaux, gaufres, yaourts, crêpes, cookies, crèmes glacées… Des cafés huppés en ajoutent même dans leurs smoothies et boissons lattées ! 

Il est également délicieux dans la cuisine salée : ajoutez-en dans votre pâte à beignets, en panure, pour épaissir vos fonds de sauces… Il deviendra un incontournable dans votre cuisine !

Du Kinako pour remplacer le sucre 

Le Kinako possède son propre pouvoir sucrant, grâce à sa richesse en acides aminés au goût sucré. Il permet donc de réduire également l’usage du sucre dans ses préparations tout en y ajoutant une délicieuse touche umami !

What The Hemp lance son huile CBD et ses pâtes à tartiner au chanvre

Les consommateurs d’aujourd’hui ont compris que ce qu’ils mangent impacte leur santé, et que consommer des produits contenant des additifs et des conservateurs est néfaste. On constate ainsi un retour à des produits sains, naturels, et sans produits chimiques.

Cette tendance a remis sur les devants de la scène le chanvre, une plante qui offre de nombreux bienfaits pour la santé et dont la culture respecte l’environnement. Avec sa marque What The Hemp, Green Leaf Company souhaite démocratiser l’usage alimentaire du chanvre et faire changer les mentalités en proposant des aliments destinés à la grande distribution.

Après ses barres énergétiques, ses granolas et ses infusions, What The Hemp lance aujourd’hui deux nouvelles gammes : des huiles CBD et des pâtes à tartiner à base de chanvre.

Le chanvre, un super aliment

Même si le chanvre était déjà cultivé par les Gaulois et consommé au Moyen-Âge dans des recettes fortifiantes, il a longtemps disparu du régime alimentaire des Français. C’est pourtant un super aliment complet qui répond aux attentes de toutes celles et ceux qui souhaitent manger mieux. Riche en minéraux, en vitamines et en fibres, il contient 8 acides aminés essentiels, et offre un excellent ratio en acides gras oméga 3 / oméga 6.

Il est particulièrement intéressant pour les végétariens et les personnes qui souhaitent limiter leur consommation de viande, car il contient 30 % de protéines. Il est la source végétale la plus riche en protéines édestines, qui peut remplacer la protéine animale.

Une culture durable

Le chanvre a également un rôle à jouer dans la protection de l’environnement. Là où l’élevage a des répercussions catastrophiques sur la planète, cette plante a un bilan carbone négatif. Elle est en effet peu gourmande en eau et est très résiliente, ce qui permet de limiter considérablement l’usage de pesticides et engrais.

La culture du chanvre ne produit aucun déchet, contribue même à diminuer les émissions de CO2 et permet la régénération des sols : de quoi avoir la conscience tranquille quand on en consomme !

De plus, le chanvre est un véritable « couteau suisse » : il peut servir de matériaux de construction, être transformé en vêtement, en plastique biosourcé, en papier, en aliment, ou encore en produit bien-être.

Le « manger mieux » grâce au chanvre : le pari réussi de What The Hemp

What The Hemp décline le chanvre sous différentes formes afin de réintroduire cet aliment dans la vie quotidienne. La marque propose des protéines et des barres énergétiques pour les plus sportifs, des granolas et du thé ou des infusions pour le petit déjeuner, et d’autres produits salés et sucrés qui raviront les papilles du plus grand nombre.

Tous ces produits sont parfaitement adaptés aux vegans car ils ne contiennent ni œufs, ni lait, ni matière grasse animale. Ils sont sans additifs et sans conservateurs.

Depuis un an, avec la sortie des produits What the Hemp chez Monoprix, la demande en produits à base de chanvre a explosé. L’entreprise souhaite alors désormais élargir sa gamme de produits afin de satisfaire la demande. Une avalanche de nouveaux produits arrive donc chez What The Hemp suite au succès des premiers produits : des infusions, des pâtes à tartiner et des huiles de CBD.

Des infusions complètement chanvrées

What the Hemp a élaboré trois nouvelles infusions qui contiennent naturellement du CBD : la Chill Out, à base de chanvre et de menthe pour un 100% goût frais, la Take it Easy, avec des saveurs florales idéales pour s’apaiser et la Sweet Dreams, pour dormir comme un bébé.

Ces infusions ont été élaborées avec le plus grand soin et une vraie expertise. Nous souhaitions répondre aux attentes des clients qui souhaitent avoir un produit efficace dans la gestion du stress tout en ayant un aspect organoleptique agréable.

Les infusettes utilisées sont 100% eco-friendly : elles ne sont pas blanchies, ne contiennent ni agrafes ni colles, sont d’origine naturelle, issues d’amidon de maïs non-OGM et sont biodégradables et compostables.

La pâte à tartiner qui ne fait pas culpabiliser

What The Hemp propose deux pâtes à tartiner différentes, afin de faire plaisir au plus grand nombre : la Crunchy, qui croustille avec son riz soufflé, et la Protéinée, qui permet de faire le plein de protéines.

Ces deux pâtes à tartiner fabriquées de façon artisanale sont bio, vegan, sans huile de palme, ni additifs, ni allergènes, ni huile ajoutée. Outre le chanvre, leur ingrédient principal, elles contiennent des graines de tournesol, du sucre de coco et de la poudre de cacao.

Deux fois moins sucrées que les autres pâtes à tartiner, les pâtes à tartiner What The Hemp affichent un score Yuka de 64/100. Elles sont également source de protéines et riches en omégas 3. Grâce à elles, la pâte à tartiner peut enfin se déguster à la petite cuillère sans culpabilité !

La gamme de pâtes à tartiner What The Hemp s’élargira bientôt avec de nouvelles recettes.

Les huiles de CBD What The Hemp

Un procédé de fabrication artisanal et respectueux de la plante

En même temps que ses pâtes à tartiner, What The Hemp sort sa première huile de chanvre. Celle-ci est disponible en deux versions : dosée à 3 % et à 5 %. Elle est fabriquée à partir de graines de chanvre françaises, avec un process d’extraction qui utilise toutes les parties de la plante : feuilles, tiges, graines et fleurs. Aucun solvant toxique ou produit chimique n’est utilisé lors du procédé d’extraction.

L’huile de What The Hemp est la première huile de CBD obtenue par pressage à froid de la plante entière en France. Utiliser de la chaleur permet d’obtenir un rendement plus élevé d’huile de CBD, mais cette méthode peut dégrader la saveur et les qualités nutritionnelles de l’huile. La pression à froid évite cette altération du goût et des bénéfices et assure une huile de CBD de meilleure qualité.

Une huile qui permet de prendre soin de sa santé physique et mentale

L’huile What The Hemp est full spectrum, ce qui signifie que l’on retrouve tous les composés présents dans la plante. En plus du CBD, elle contient plus de 140 molécules actives, dont les terpènes et les flavonoïdes, qui agissent en synergie avec le cannabidiol.

La molécule de CBD est considérée par les médecins comme un myorelaxant, agit sur le stress, le sommeil, la récupération et la détente musculaire. L’huile What The Hemp offre une solution saine, naturelle et efficace pour lutter contre le stress : elle ne crée pas de dépendance, d’accoutumance ou d’effets secondaires.

À propos d’Aurelien Delecroix, fondateur de Green Leaf Company

Aurélien Delecroix a un parcours atypique. Passionné par la connaissance de l’humain et la compréhension de la société, il a suivi des études d’anthropologie avant de se tourner vers le métier d’éducateur spécialisé.

En même temps, Aurélien rêve d’entreprendre. Il se jette à l’eau en fondant une première petite société dans le secteur de l’automobile à laquelle il incorpore, déjà, une dimension écologique.

À la naissance de ses deux enfants, Aurélien ressent le besoin de se reprendre en main sur les plans sportif et nutritionnel. Un jour, dans un magasin, il est étonné par la présence de la fameuse feuille de chanvre sur un pack de protéines. Il est aussitôt conquis par ce super-aliment qui respecte la nature et apporte une réponse aux problématiques du changement climatique.

Rapidement, un projet prend forme : Aurélien décide de dynamiser la filière française du chanvre en créant Green Leaf Company en 2017, et en lançant la marque What The Hemp, destinée à la grande distribution.

En savoir plus

Site web de Green Leaf Company : http://greenleafcompany.fr/

What The Hemp : http://www.wth.bio

Contact presse

Aurélien DELECROIX

Téléphone : 0676270063

Email : aurelien@greenleafcompany.fr

La puissance du féminin

Camille Sfez est psychologue clinicienne et travaille avec l’art-thérapie. Elle a créé en 2011 la Tente Rouge de Paris, où sont apparus petit à petit des ateliers, cérémonies et week-ends de ressourcement. Dans son très bel ouvrage La puissance du féminin, elle nous aide à comprendre ce que veut dire être une femme. Son livre est un témoignage à plusieurs voix, une invitation à plonger en soi, à renouer avec son corps, sa sexualité, ses cycles, sa créativité, son intuition, à créer des rituels et, surtout, à le faire avec d’autres femmes. Lui poser quelques questions fut un réel plaisir…

Comment expliquez-vous que nous, les femmes, ayons perdu le lien avec notre nature profonde ?

Hommes et femmes, nous sommes beaucoup à être coupés de la source, de notre nature profonde. Pour les femmes, j’imagine que cette coupure est assez ancienne et a eu lieu au moment où nous avons été enfermées dans les rôles de mère et de fille.

Pourquoi est-ce si important de renouer avec son féminin ?

C’est une porte d’accès vers plus de liberté, afin de sortir des stéréotypes ou des héritages familiaux que l’on reçoit. Renouer avec son féminin, c’est retrouver une confiance en son corps, en ses cycles et les valoriser. Ce processus est essentiel parce qu’il nous invite à ralentir, à nous écouter, à faire ce qui est bon pour nous et, de ce fait, à tout changer autour de nous. Sortir de la performance, de la compétition, de l’action à tout prix.

Vous parlez beaucoup dans votre ouvrage du féminin sacré. Comment le définiriez-vous ?
Pourquoi est-il si important ?

Le féminin sacré, c’est cette période de notre histoire collective où le sacré, Dieu, était féminin. Avant l’écriture et le début de l’Histoire, les hommes et les femmes célébraient une déesse mère, représentation de la fertilité. Les femmes étaient probablement vues comme incarnant ce même principe de fécondité et avaient une place particulière de prêtresses et de guérisseuses. C’est important de s’en rappeler aujourd’hui, de façon à comprendre que nous n’avons pas toujours été aux places de soumises et d’opprimées comme l’Histoire le raconte.

Quelles différences existe-t-il entre le féminin, la féminité et le féminisme ?

La féminité n’est pas le féminin. Le féminin, c’est le principe yin des choses, qui est complémentaire du yang. C’est l’accueil, la contemplation, le vide, le silence. Hommes et femmes portons, comme tout ce qui vit, les deux principes et nous avons tous à rééquilibrer ce yin et yang, en laissant un peu plus de place au yin. C’est aussi la puissance que l’on trouve au creux de la vulnérabilité. L’enjeu du féminisme est là : quitter les guerrières et les amazones en vue de s’ouvrir à une puissance de l’accueil, de l’expression des émotions, du faire avec. La société est prête pour la fin de la guerre des sexes.

Qu’est-ce que la yoni et pourquoi est-il si important d’être à son écoute ?
Auriez-vous un exercice simple à recommander à nos lectrices ?

Yoni est un mot sanskrit pour parler de la vulve et du vagin ; il veut aussi dire source. Le sexe des femmes a souvent appartenu à l’autre, aux hommes, aux gynécologues, à la société. Les femmes autour de moi qui réapprennent que leur sexe est sacré, qui respectent leur désir, se positionnent différemment dans la relation à l’autre. C’est à la fois subtil et essentiel, car le sexe ne ment pas. Pour cela, je crois qu’il faut d’abord être dans un lien d’amour, de gratitude vis-à-vis de cet espace sacré. Commencer par exemple par poser une main sur sa vulve et ne rien attendre, simplement dire merci. Si des émotions viennent, juste les accueillir.

Pourquoi d’après vous, dans notre société, la ménopause n’est-elle pas valorisée à sa juste valeur
et apparaît-elle davantage comme un deuil qu’un passage à une ère de la sagesse dont vous parlez ?

Nous avons perdu le sens des rites de passage et avec eux s’éteint l’idée que chaque étape de la vie est à célébrer. Mais c’est aussi parce que nous ne valorisons pas le rôle de visionnaires ou de rêveuses qu’occupent les femmes après la ménopause. Lorsqu’elles ne sont plus fertiles dans leur corps, elles peuvent enfin consacrer toute leur énergie à donner vie à des projets, à du nouveau, pour le bien de tous. Et cela a aussi une valeur, que nous avons à retrouver.

Vous recommandez de célébrer les transformations du corps féminin – fêter les premières règles des jeunes filles, accueillir la ménopause…
C’est une très belle idée, mais comment, concrètement, est-ce possible au quotidien ?

Cela peut être très simple, c’est juste un état d’esprit, une envie de marquer ces étapes et de dire merci pour ce que la vie nous donne. Des femmes organisent une soirée spéciale, avec des amies, une bougie, un rituel qu’elles inventent pour fêter cette étape. Le principal est de créer un temps pour cela, et d’avoir cette intention de célébration. Elles peuvent aussi trouver des femmes qui animent de tels espaces, même s’ils sont encore confidentiels.

Pourquoi, selon vous, est-il si important de combiner féminin et spiritualité au quotidien ?

Nous n’avons jamais autant eu besoin de nous sentir reliées, de savoir quelle est notre mission de vie ou notre place sur Terre. Ces questions spirituelles trouvent leurs réponses dans notre silence intérieur, mais ce n’est pas simple de l’apprivoiser. Le faire avec d’autres, dans un cercle de femmes par exemple, peut être un grand soutien. Et puis c’est aussi en créant des rituels que cela nous aide. Les femmes sont toujours en joie de renouer avec cette créativité-là !

Que sont les cercles des femmes ? Que peuvent-ils nous apporter ?

Ce sont des espaces de parole, d’écoute et de partage qui ont lieu chaque mois. Ils créent un espace bienveillant, où les participantes peuvent déposer ce qu’elles vivent et avoir des témoins. Cela les aide à trouver leurs propres ressources, à oser sortir de leur zone de confort, à créer leur vie comme elles le veulent. Et à se sentir en lien avec d’autres.

Circuit TRÈS court : réinventons nos circuits !

La notion de circuit court dérive aujourd’hui peu à peu de son sens d’origine. La définition des circuits courts, admise par l’administration, correspond à une vente présentant un intermédiaire au plus. Que ce soient les sites d’e-commerce, les revendeurs des marchés, la distribution spécialisée ou la GMS… Tous peuvent donc prétendre être en circuit court. Nombre de campagnes de communication en attestent.

Or, dans l’esprit du consommateur, le circuit court est un moyen plus direct et vertueux de consommer. Pourtant, dans les faits, il y a un écart entre cette perception et la réalité des pratiques de certains acteurs des circuits courts. Depuis quelques années, le circuit court est devenu un concept tarte à la crème très bien maîtrisé par les communicants des enseignes qui en jouent et en abusent.

Greenwashing, quand tu nous tiens !

La notion de marge en question

Il s’agit bien de comparer ce qui est comparable et à commencer par les pratiques en matière de marges. Avec un intermédiaire, le circuit court ne rime pas avec tarifs ajustés pour le consommateur et juste rémunération pour celui qui produit ou transforme. C’est l’intermédiaire qui fixe les prix, et ajoute ainsi la marge qu’il estime nécessaire (a minima 20 % quel que soit le type de circuit et souvent bien plus).

BioToutCourt prône la diffusion et la promotion du concept de Circuit Très Court, plus proche des valeurs initialement associées

Les changements de comportements alimentaires amplifiés par la crise du covid ne font que confirmer une tendance de fond qui veut rebattre les cartes de la distribution alimentaire.

Tâchons de ne pas décevoir ni duper le consommateur.

Selon une étude de l’INRAE, les motivations pour fréquenter les circuits-courts sont variées, liées à la notion de développement durable.

Le circuit très court : la version upgradée du circuit-court !

BioToutCourt propose une trame à respecter sans compromis :

  • pas d’intermédiaire, le producteur fixe le prix de vente et donc sa juste rémunération ;
  • le consommateur achète le plus près possible de chez lui et participe au développement de son territoire ;
  • le lien entre producteur et consommateur est maintenu ;
  • un label atteste de l’engagement sur la qualité (a minima AB, ou mieux Nature & Progrès ou Demeter) ;
  • une information sur la provenance et le nombre de km parcourus par le produit ;
  • une démarche zéro déchet (vrac et reprise des contenants) ;
  • une démarche zéro gaspillage avec une pré-commande qui garantit la livraison des justes quantités. En termes d’impact CO2, la vente des produits de proximité en Circuit Très Court implique un transport et une logistique optimisés. Impensable de demander au consommateur de faire le tour de tous les exploitants de son secteur. Pas plus que d’imaginer qu’un camion et un livreur viennent jusque dans votre cuisine. Dans cette configuration, l’impact CO2 est proche de 474g de CO2 produit / kg d’aliment transporté ! (source Sustainability portant sur 7 pays). BioToutCourt propose une solution de livraison et de réception groupée des commandes de plusieurs producteurs. Soit sur l’exploitation, à l’atelier ou en points relais. Dès que c’est possible BioToutCourt aide les producteurs à s’organiser en co-livraisons pour réduire encore plus l’impact CO2. Ce format permet de réduire l’impact à 80gCO2/kg, soit 2 fois moins qu’en circuit long !

 

BioToutCourt, un outil engagé et engageant

BioToutCourt (ESUS) est une plateforme de gestion de courses en ligne qui respecte la trame des circuits très court. Nous proposons aux producteurs et aux artisans de se regrouper en points de distribution et d’organiser une co-livraison :

  • pas d’intermédiaire ! les producteurs / artisans fixent les prix et les sommes sont directement versées du consommateur aux producteurs par l’opérateur bancaire ;
  • un seul outil pour les producteurs/artisans afin de gérer l’ensemble de leurs ventes en circuit très court. Que ce soit à la ferme, en amap/asso/CSE/drive, en points relais… Ils peuvent ainsi optimiser la livraison ;
  • unique présence des producteurs labellisés sur la plateforme ;
  • pas de gaspillage, tout est pré commandé et préparé au plus juste ;
  • pas de frais d’hébergement, de formation, d’abonnement pour les producteurs/artisans ;
  • cerise sur le gâteau, le possible engagement du consommateur sur la durée avec la gestion de différentes formules d’abonnement.

Le circuit très court revient aux valeurs initiales du circuit court. Il permet à celui qui produit de retrouver la maîtrise de sa marge et reconnecte les consommateurs à leur territoire.

Près d’un tiers des agriculteurs ont plus de 55 ans. En l’état actuel des circuits de distribution et des faibles marges obtenues, le métier manque de candidatures.

Avec le Circuit Très Court, il va redevenir attractif !

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure du circuit très court ? Retrouvez notre article pour participer à l’effort collectif et monter votre propre circuit !

Biogents®, des pièges à moustiques écoresponsables

Caillard poursuit son engagement en faveur de la biodiversité !

Caillard, cette marque de semences et de produits pour les auxiliaires du jardin reconnue pour ses innovations, a trouvé la solution pour tous les amoureux de la nature qui souhaitent profiter de leur jardin sans avoir recours à des moyens nuisibles pour l’environnement et pour l’Homme.

C’est en phase avec ses engagements en faveur de la préservation de la biodiversité que la marque a intégré Biogents®, sous le label Biogents par Caillard dans son catalogue dans le cadre d’un partenariat. Ces pièges à moustiques à la pointe de l’innovation bénéficient d’une technologie brevetée les rendant totalement écoresponsables, et permettant même une utilisation en intérieur sans danger pour la santé.

Fruit de 16 ans de recherche en laboratoire sur le comportement des moustiques et des moustiques tigres, les pièges de la gamme Biogents® fonctionnent sans dégager la moindre substance nocive, évitant ainsi d’impacter les autres espèces d’insectes, les animaux domestiques et les humains. Le concept ? Une astuce naturelle : la diffusion d’odeur humaine artificielle et l’utilisation de signaux attractifs qui permettent de leurrer les moustiques, et plus particulièrement les moustiques tigres, pour mieux les piéger.

La lutte contre les moustiques tigres : un enjeu majeur de santé publique

Disponibles en magasins spécialisés comme tout le catalogue Caillard, les pièges Biogents® sont particulièrement efficaces pour combattre l’invasion des moustiques tigres. Si la présence de ces derniers peut rendre insupportable la vie en extérieur pour toute la famille, leur prolifération constitue un risque sanitaire à prendre au sérieux. En effet, cette espèce invasive est particulièrement dangereuse car elle est le vecteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya, le zika, la fièvre jaune, et peut donc être responsable d’épidémies mortelles.

Biogents par Caillard : une sélection de produits naturellement efficaces pour éloigner les moustiques

Si chaque piège Biogents® est efficace individuellement, les différents modèles peuvent également fonctionner en complémentarité, afin de simultanément capturer les moustiques à l’intérieur de la maison et au jardin tout en prévenant la multiplication des individus à l’avenir en détruisant les œufs. Résultat : un taux de piqûres réduit de 85 %.

Grâce à une technologie brevetée, le piège BG-MOSQUITAIRE attire les moustiques avant qu’ils ne piquent. Son système possède un ventilateur qui diffuse une odeur humaine artificielle générée par le sachet BG-SWEETSCENT et crée un courant d’air ascendant, imitant les courants d’air chaud produits par un être humain. Il attire ainsi les moustiques tigres avant de les aspirer et de les bloquer dans le piège. Son efficacité peut être décuplée et étendue à l’ensemble des espèces de moustiques s’il est raccordé à une bouteille de CO2 grâce au système BG-BOOSTER.

Le BG-GAT2 est un piège pondoir qui utilise de l’eau et des signaux olfactifs pour attirer les moustiques tigres femelles ayant déjà piqué et en recherche de zone de ponte. Il est couplé aux STICKY CARDS, des fiches collantes à positionner dans le piège sur lesquelles viendront se coller les indésirables avant d’avoir pu pondre. Complémentaire du BG-MOSQUITAIRE, le BG-GAT2 limite sur le long terme la prolifération du moustique tigre.

Pour pouvoir profiter des lieux couverts, vérandas et loggias en toute tranquillité, la gamme Biogents® comprend également le BG-HOME et l’attractif BG-HOMESCENT, qui attirent les moustiques au moyen de signaux visuels et olfactifs afin d’éviter les piqûres.

BG-MOSQUITAIRE : Capture les moustiques tigres pour éviter les piqûres

Idéal en extérieur, ce piège permet de protéger une vaste zone du jardin, jusqu’à 150 m2. Il ne consomme que 0,004 kWh et est totalement silencieux. Le pack comprend le piège, 2 filets de capture, un câble d’alimentation de 8 mètres waterproof, un mode d’emploi et l’attractif pour 2 mois de protection. La recharge « pack saison » contient 3 recharges de 2 mois, pour assurer une saison entière sans moustique. L’ajout d’une bouteille de CO2 (non fournie) équipée d’un kit BG-BOOSTER (vendu séparément) permet d’imiter la respiration humaine, décuplant ainsi l’efficacité du BG-MOSQUITAIRE face aux moustiques tigres et généralisant son effet à toutes les espèces de moustiques.

BG-MOSQUITAIRE : 165 € / Recharge SWEETSCENT : pack saison (3×2 mois) : 47,50 € / BG-BOOSTER : 99 €
Disponible en magasins spécialisés

BG-GAT2 & STICKY CARDS : Pour prévenir la reproduction des moustiques tigres

Fonctionnant sans électricité, ce piège utilise de l’eau et des signaux olfactifs pour attirer les moustiques tigres femelles ayant déjà piqué et en recherche de zone de ponte.

Il est vendu par 2 pour assurer une couverture optimale et livré avec les STICKY CARDS : des fiches collantes sur lesquelles les femelles restent piégées avant d’avoir pondu leurs œufs.

Nouveauté 2021, le BG-GAT2 est une version revue et améliorée du BG-GAT, plus petite et compacte. Son intérieur a été repensé pour offrir une meilleure performance : ajout d’un cône central soutenant le filet et permettant l’évacuation du surplus d’eau en cas de pluie, bouche d’entrée d’air mieux ajustée…

BG-GAT2 (lot de 2 pièges) : 59 € / Recharge STICKY CARDS (lot de 10) : 9,95 € / Disponible en magasins spécialisés

BG-HOME & BG-HOMESCENT : Pour lutter contre toutes les espèces de moustiques dans les lieux couverts (intérieurs, loggias et vérandas)

A la pointe de la technologie, ce piège d’intérieur est équipé d’un système breveté qui en fait un allié incontournable dans la lutte contre les moustiques au quotidien.

Sa lumière UV (visible ou non) ainsi que l’imitateur d’odeur humaine spécial intérieur (BG-HOMESCENT) attirent les moustiques, qui entrent par la bouche d’entrée d’air et restent bloqués dans le corps du piège. Placé proche des ouvertures et fenêtres, le BG-HOME sera d’autant plus efficace. Comme tous les produits Biogents®, il ne dégage aucune substance nocive. Cette année, le BG-HOME évolue : son intérieur a été repensé pour éviter toute odeur dans la pièce grâce à un odorant mieux protégé. Le nouveau modèle offre également un ventilateur plus silencieux, un interrupteur pour davantage de praticité, et permet de masquer la lumière bleue pour éviter de capturer les insectes bénéfiques lors d’une utilisation sur terrasses et balcons couverts.

BG-HOME : 75 € / Recharge BG-HOMESCENT (1 mois) : 9,50 € / Disponible en magasins spécialisés

 

Pour permettre à chacun de se protéger efficacement, Caillard met en place des promotions imbattables pour un été à l’abri des moustiques. Une opération promotionnelle valable du 1er mai au 30 juin 2021, qui offrira à tous l’opportunité de découvrir les pièges anti-moustiques Biogents®.

  • –  1 piège d’extérieur BG-GAT acheté = 1 Bon de Réduction Immédiat de 4 €

  • –  1 piège d’intérieur BG-HOME acheté = 1 Bon de Réduction Immédiat de 5 €

    Offres disponibles en réseaux spécialisés ( jardineries, GSB).

https://graines-caillard.com/partenariat.php

Plan avenir montagne: le premier train électrique solaire homologué route adapté aux stations de montagne

PLAN AVENIR MONTAGNE :

LE PREMIER TRAIN ELECTRIQUE SOLAIRE HOMOLOGUÉ ROUTE

ADAPTÉ AUX STATIONS DE MONTAGNE 

 
Le gouvernement français a dévoilé le 27 mai dernier le plan d’investissement « Avenir Montagnes » visant le développement de l’offre touristique tricolore en montagne. Une enveloppe globale de 650 millions d’euros sera ainsi consacrée à ces collectivités et 350 stations de skis, fortement impactées par la crise sanitaire.

‘Accompagner les territoires de montagne vers une offre touristique résiliente et durable, adaptée aux spécificités de chaque massif’

Le plan, décliné en 14 mesures, s’articule autour de 3 principaux objectifs:

    • Favoriser la diversification de l’offre touristique et la conquête de nouvelles clientèles
    • Accélérer la transition écologique des activités touristiques de montagne
    • Dynamiser l’immobilier de loisir et enrayer la formation de « lits froids ».

Mobilité Plus présente SOIOS Solar Sunshuttle, le premier train électrique à panneaux solaires et homologué route en France. Pouvant circuler tout au long de l’année, et répondant aux contraintes du territoire, c’est le mode de transport idéal pour accélérer la transition écologique au sein des stations de ski. 

Performances et design

Le train, autorisé à rouler sur toutes les routes d’Europe est enregistré en catégorie 3. Il dispose d’une vitesse maximale de 25 km/h, et peut gravir des côtes de 15% chargé. Ses grands espaces vitrés permettent aux passagers de profiter des paysages montagneux. Les panneaux solaires sont sur le toit, visibles et protégés, depuis l’intérieur des wagons.

Autonomie

L’autonomie d’un train complet dépend du choix du type de batterie et du parcours retenu. Notre pack batterie Lithium de 74,2 KWh assure 150 km d’autonomie sur une charge et terrain assez plat.

Les panneaux solaires placés sur le toit peuvent ajouter une autonomie de 10 km supplémentaires par heure d’ensoleillement. Certains trains dans le sud de la France ou en Espagne ne fonctionnent que grâce à l’énergie solaire plusieurs mois dans l’année!

Les batteries sont logées dans la cabine conducteur et sont donc chauffées l’hiver évitant leur décharge par temps froid.

Sur-mesure

Entièrement personnalisable, le train SOIOS comporte une locomotive qui tracte un, deux ou trois wagons de 1,82 ou 2,22m de large. Selon la largeur, le wagon peut accueillir 20 ou 25 passagers assis. Ainsi, un train peut déplacer jusqu’à 75 personnes.

L’intérieur est également modifiable, puisqu’il est possible d’installer des bancs en bois ou similicuir, mais également des barres de maintien, poignées et systèmes multimédia (télévision, enceinte…)

Sa grande hauteur sous plafond permet d’accueillir les skieurs avec leur matériel en position debout, Il est également possible d’installer des rangements à ski sur les portes ou l’arrière du train. Enfin, le train est équipé d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Déjà en circulation à Martigues, Carcassonne, le Puy du Fou et Center Parcs, il sera inauguré prochainement à Lille !

Le train SOIOS Sunshuttle est un concentré d’innovations technologiques destinées à réduire les émissions de gaz à effets de serre et à répondre à la demande croissante des collectivités soucieuses de réduire leur impact environnemental.

« Nous avons déjà rencontré de nombreuses stations de skis dans les Alpes et dans les Pyrénées qui montrent un grand intérêt pour ce train. Nous sommes convaincus que ce train est LA solution pour assurer une mobilité douce au sein des stations montagnardes soucieuses de leur impact environnemental et pour rendre les joies de la montagne accessibles aux personnes à mobilité réduite, handicapées ou non. » Christopher Dubais, Président de Mobilité Plus.

 

Découvrir le train en images : https://www.youtube.com/watch?v=jBdxQF1g7YQ

 

 

Article par Maéva Robert

Les meilleurs antioxydants naturels végétaux

Pour assurer le bon fonctionnement de votre corps, vos cellules produisent de l’énergie. Pour cela, ils ont besoin de bruler du sucre, des protéines et des graisses. Ces réactions chimiques ne peuvent se faire sans la présence d’oxygène. Cependant, l’oxygène génère petit à petit la production de radicaux libres entrainant des dommages oxydatifs. Au fil du temps, ce stress oxydatif provoque un vieillissement trop rapide de vos cellules. C’est pourquoi il est important de consommer des aliments antioxydants.

Riches en composés actifs, les antioxydants permettent à votre corps de combattre les radicaux libres. On retrouve ces molécules en abondance dans la grande majorité des végétaux, notamment dans les fruits et légumes. Mais c’est quoi plus exactement un antioxydant ? Quels sont les végétaux qui contiennent le plus d’antioxydants ? Poursuivez votre lecture !

Un antioxydant, c’est quoi ?

Ce sont des molécules qui empêchent la prolifération des radicaux libres dans l’organisme. Appelés aussi stress oxydant, les radicaux libres sont les principaux responsables de certaines maladies comme le cancer, les maladies liées au cœur et aux vaisseaux sanguins, etc. Ils provoquent également le vieillissement de vos cellules. Et justement, les antioxydants permettent de lutter contre les effets néfastes du stress oxydatif.

En plus de retarder le vieillissement de vos cellules, ils permettent d’éviter certains types de cancer. En abaissant le taux de cholestérol dans le sang, ils permettent d’écarter les risques de maladies cardiaques. Ils protègent l’ensemble de votre organisme contre la pollution extérieur. Fort heureusement, ils sont présents dans la plupart des aliments que nous mangeons au quotidien.

En effet, les antioxydants sont les polyphénols, le cuivre, le zinc, le manganèse, les caroténoïdes, le sélénium, les vitamines A, E et C, etc. On trouve la grande majorité de ces éléments dans les aliments d’origine végétale, surtout dans les fruits et légumes.

Les végétaux qui contiennent le plus d’antioxydants

Les haricots secs

Parmi les aliments contenant le plus d’antioxydant, nous pouvons citer les haricots secs. Contenant beaucoup de fibres, ils permettent de prévenir les maladies cardio. Ils permettent également de réduire le risque d’avoir une tumeur au niveau du gros intestin. Certains types de haricots comme le haricot rouge et le haricot noir possèdent un taux élevé d’antioxydant.

Le clou de girofle

Ce type de végétaux est particulièrement riche en flavonoïdes, un composé organique reconnu pour son pouvoir antioxydant. Le clou de girofle a été utilisé depuis longtemps dans le domaine de la médecine. Il permet à notre corps de mieux récupérer après une grosse fatigue. Il possède également de propriété antivirale et antibactérienne. C’est la raison pour laquelle il est utilisé pour soulager les maux de dents.

La sève de bouleau

À la fois énergisante et revitalisante, la sève de bouleau est reconnue pour sa richesse en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments. Grâce à ses propriétés antioxydantes, elle vous aide à préserver vos cellules des agressions extérieures. Riche en cuivresen sélénium et en flavonoïdes, cet élixir végétal peut ralentir le vieillissement cellulaire.

À part ses propriétés antioxydantes, la sève de bouleau regorge également de nombreuses vitamines, comme la vitamine A, la vitamine B (B1, B2, B3, B6, etc.), la vitamine C, la vitamine D3, etc. Autrement dit, elle sera votre meilleure alliée pour booster votre vitalité. Pour un effet optimal, nous vous conseillons de boire au moins 3 litres de sève de bouleau pendant 3 semaines.

Le gingembre

Bonne nouvelle pour les personnes qui aiment manger épicés. Faisant partie de la famille du curcuma, le gingembre est un rhizome riche en polyphénols. Pour rappel, les polyphénols sont de puissants antioxydants qui combattent les radicaux libres. En plus de ses propriétés antioxydantes, le gingembre est aussi un excellent remède pour soulager les maux intestinaux.

Cette espèce de plante originaire d’Inde possède également des vertus antibactériennes et anti-inflammatoires. Il permet d’apaiser les rhumatismes, les douleurs dentaires et les maux de gorge. Il a le pouvoir de stimuler la circulation sanguine et de renforcer le système respiratoire. Le gingembre est aussi connu mondialement pour ses capacités aphrodisiaques.

Les mûres

Ce sont des fruits qui proviennent du mûrier, un végétal dont les feuillages servent à alimenter les vers à soie. Par rapport aux autres fruits, la mûre à l’avantage de renfermer une énorme quantité de vitamine C. Grâce à ses propriétés antioxydantes, elle est souvent utilisée pour soigner les maux de ventre comme la diarrhée et les règles douloureuses. Selon certains chercheurs, une prise régulière de mûre réduirait le risque d’avoir un cancer de l’estomac.

Les pruneaux

Les pruneaux sont réputés pour leur pouvoir laxatif. Mais ce sont aussi d’excellents antioxydantsRiche en potassiumen vitamines C et en vitamine E, le pruneau vous permettra d’avoir un système cardiovasculaire en bonne santé. Sa richesse en magnésium lui permet de lutter contre le stress. Malgré son goût un peu sucré, le pruneau est aussi un bon aliment coupe-faim pour ceux qui veulent maigrir.

Les fraises

Contenant très peu de calories, les fraises contiennent beaucoup de vitamines C et de flavonoïdes. Elles vous permettent ainsi d’éviter les risques de maladies cardio-vasculaires et d’athérosclérose. Pour bénéficier de ses propriétés antioxydantes, nous vous conseillons d’en prendre 350 g par jour. La prise régulière de fraises permet aussi de réduire les risques d’avoir un cancer.

Les amandes

Intégrant la plupart des acides gras essentiels, les amandes permettent de prendre soin de sa santé cardiovasculaire. Grâce à leurs richesses en antioxydants, elles vous permettront d’être au top niveau forme. Selon certaines études, la consommation régulière d’amande permet un meilleur contrôle du poids. Tout en stimulant votre immunité, l’amande vous permet également de prendre soin de vos dents et de vos muscles.

La pomme

Avec ses nombreuses vertus sur la santé, la pomme est considérée comme étant l’un des meilleurs fruits au monde. Grâce à sa richesse en polyphénols et en antioxydants, elle aidera votre organisme à faire face au stress oxydatif. Elle sera votre meilleure alliée pour diminuer votre taux de cholestérol dans le sang. Pour profiter de tous les bienfaits de ce fruit, nous vous conseillons de le consommer dans son état naturel, c’est-à-dire cru.

La framboise

Le saviez-vous : la framboise possède un excellent pouvoir antioxydant ? Elle est notamment efficace pour prévenir l’oxydation des mauvais cholestérols. Ces derniers sont la principale cause des maladies cardiovasculaires. La consommation régulière de framboise permet de stopper le développement de certaines cellules cancéreuses.

Ce fruit permet d’inhiber la formation des tumeurs de l’œsophage, de la prostate, du poumon, etc. Si vous voulez profiter de tous les bienfaits de la framboise, privilégiez celles qui sont encore bien fraîches. Ces dernières contiennent le plus de vitamine C et d’antioxydants.

La Sève de bouleau Minérasève

Parmi ces végétaux qui contiennent le plus d’antioxydants, nous accordons une note spéciale pour la sève de bouleau fraîche ou lactofermentée. Ses bienfaits sont tellement nombreux qu’il vous sera difficile de vous en passer.

Et si vous voulez un accompagnement personnalisé pour votre cure de sève de bouleau, n’hésitez pas à nous contacter !

Le Petit Prince, ambassadeur de la planète, lance un podcast et se mobilise pour Surfrider Foundation Europe

« C’est une question de discipline, me disait plus tard le petit prince.
Quand on a terminé sa toilette du matin, il faut faire soigneusement la toilette de la planète. »
Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince.

29 juin 2021 : Journée internationale du Petit Prince

Le Petit Prince, ambassadeur pour notre planète, se mobilise aux côtés de Surfrider Foundation Europe et lance un podcast sur l’écologie positive.

Cette année, le Petit Prince fête ses 75 ans. Depuis sa première publication en France en 1946, l’œuvre la plus célèbre d’Antoine de Saint Exupéry est un véritable phénomène d’édition (avec 200 millions d’exemplaires vendus et plus de 450 traductions) qui traverse les frontières et les époques, porteur des valeurs humanistes de son auteur.
Son message visionnaire sur l’importance de prendre soin de la planète, fait du Petit Prince, le parfait ambassadeur pour sensibiliser petits et grands à la protection de l’environnement.
La Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse est à l’initiative de la Journée internationale du Petit Prince célébrée le 29 juin (date de naissance de l’écrivain). À cette occasion, le Petit Prince et ses partenaires organisent des actions et des événements en lien avec l’écologie positive pour dessiner ensemble le monde de demain.

LANCEMENT DU PODCAST « DESSINE-MOI LE MONDE DE DEMAIN »
Dans un podcast inédit sur les vertus de l’écologie positive, le Petit Prince donne la parole à ceux qui changent le monde pour inspirer toutes les générations. Des personnalités se succèdent au micro pour partager leur expérience et leurs actions : la militante écologiste Camille Etienne et le comédien Felix Radu ; l’éco-explorateur Raphaël Domjan ; Camille Le Gal de Fairly Made ; Marc Valmassoni de Surfrider Foundation Europe ; Justine Hutteau cofondatrice de la marque de cosmétiques clean Respire ; Franziska Gsell, Directrice Marketing IWC…
Le podcast est disponible sur toutes les plateformes d’écoute (Spotify, Apple Podcast, Deezer, etc.). 
Lien vers le podcast : Dessine-moi le monde

UN SOUTIEN AUX ACTIONS DE SURFRIDER FOUNDATION EUROPE
Le Petit Prince se mobilise aux cotés de Surfrider Foundation Europe pour protéger l’environnement. Depuis 30 ans, l’ONG environnementale est une référence dans le combat pour la protection des océans, du littoral et des usagers. Le rapprochement entre ces deux acteurs engagés a tout d’une évidence : la volonté de sensibiliser les plus jeunes aux grands enjeux sociétaux, notamment écologiques, via des actions éducatives et pédagogiques.
Dans le cadre de l’édition 2021 de la Journée Internationale du Petit Prince, les établissements scolaires seront invités à participer aux opérations de récolte de déchets organisées par l’ONG dans plusieurs grandes villes de France (Biarritz, Paris, Lyon…). En parallèle, une campagne de financement participatif est lancée sur les réseaux sociaux du Petit Prince pour soutenir le travail de Surfrider et notamment la création d’outils pédagogiques, afin d’inciter les jeunes à devenir des acteurs du changement.Lien vers la cagnotte : https://donate.surfrider.eu/b/mon-don?cid=158&_cv=1

UNE EXPOSITION INÉDITE ET UN LIVRE COLLECTIF EN PARTENARIAT AVEC DEYROLLE
DESSINE-MOI TA PLANÈTE
Du 29 juin au 15 novembre 2021 – Château de La Bourdaisière (Indre-et-Loire)
Cette exposition-jeu de piste, conçue par Deyrolle et guidée par Le Petit Prince, propose un récit original autour de l’écologie positive.
Dans un parcours ludique et sensoriel à travers le parc centenaire, les jardins et les caves troglodytes jusqu’ici restées secrètes du château de La Bourdaisière au cœur de la vallée de la Loire, le visiteur est convié à un voyage initiatique en 10 étapes qui s’inspirent autant de l’œuvre d’Antoine de Saint Exupéry que de l’iconographie de Deyrolle.
Plus d’infos : www.labourdaisiere.com
Lien vers la billetterie : https://www.labourdaisiere.com/portfolio/le-petit-prince/
Cette exposition est accompagnée d’un ouvrage collectif à paraître aux éditions Actes Sud, qui compte parmi ses contributeurs Louis Albert de Broglie, Baptiste Morizot, Camille Etienne, Charles et Perrine Hervé-Gruyer, Jean-Louis Etienne, François Sarano, Coline Serreau, Jean-François Clervoy…

 

Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France

Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France en démultipliant la capacité de soutien des projets locaux en faveur de l’arbre.

Chaque année, plus de 11 500 kilomètres de haies disparaissent encore des paysages, alors même qu’elles constituent l’une des réponses les plus immédiates et pertinentes pour faire face à la crise écologique et climatique.

Au total, 70% des haies en France ont disparu en 50 ans. Bien que les initiatives de plantation se multiplient, permettant la création de 3500km de haies par an, leur effet bénéfique est limité par le phénomène d’érosion du bocage qui continue de sévir parallèlement dans nos campagnes.

La restauration, la création et la valorisation des haies champêtres constituent un levier essentiel pour développer les performances environnementales, agricoles et économiques de nos territoires ruraux. Le nouveau fonds de dotation « Fonds pour l’Arbre » entend démultiplier la capacité de soutien des projets locaux portés par un réseau d’opérateurs ancrés dans les territoires pour accompagner, chaque année et en complément du développement des politiques publiques territoriales, les actions de plantation et de préservation des haies de 3 000 agriculteurs, pour une reconstitution du bocage à l’échelle nationale. Le Fonds pour l’Arbre contribuera aussi au développement et à la structuration des filières territoriales des plants Végétal local, en forte croissance, pour éviter les risques de rupture d’approvisionnements en plants végétaux, ainsi qu’au déploiement du Label Haie, pour garantir une gestion durable des haies dans le temps.

« La déforestation en France concerne les haies de nos campagnes. Chaque année, nous en perdons 11 500 km, alors qu’elles sont essentielles pour la biodiversité, le climat, l’eau et le sol. Avec le Fonds pour l’Arbre, nous souhaitons rassembler les entreprises et Fondations ainsi que les citoyens autour de la thématique de l’arbre champêtre et autour du monde agricole, pour soutenir les agriculteurs dans leur démarche de plantation et de préservation des haies.”

 Sylvie Monier Présidente du Fonds pour l’Arbre directrice de l’association Mission Haies – Union des Forêts et des Haies Auvergne-Rhône-Alpes

 

Les acteurs privés unissent leur force et se rassemblent pour lancer une dynamique de restauration et de préservation de notre patrimoine arboré

Le Fonds pour l’Arbre a pour vocation de soutenir des actions locales en faveur de la préservation et du déploiement des haies et de toutes autres formes de systèmes agroforestiers en France. Il s’appuie sur les 10 ans d’expérience du programme  « Plantons pour la Planète » porté par l’Afac-Agroforesteries et la Fondation Yves Rocher, qui soutient chaque année plus de 2 000 projets de plantation d’arbres champêtres réalisés par les opérateurs de terrain du réseau Afac-Agroforesteries. (voir la carte des sites de plantation pour la saison 2019-2020). Avec « Plantons en France », la Fondation Yves Rocher et l’Afac-Agroforesteries ont ainsi développé le seul programme de plantation de haies et d’arbres champêtres en France d’envergure nationale.

Créé en 2020, le Fonds pour l’Arbre prolonge l’ambition et les valeurs de ce partenariat historique en y accueillant six nouveaux mécènes : la Fondation Nature&Découvertes, La Boulangère Bio, la Maisons du Monde Foundation, Ecotone et la Fondation Ecotone, la marque Vrai (Triballat-Noyal) et la Fondation Lemarchand. Il porte désormais l’engagement collectif pour l’arbre et la haie en  France.

Objectifs d’ici 2024 (résultats attendus d’ici 3 ans) : Doubler la capacité de soutien financier du Fonds de dotation pour atteindre, chaque année :
3 000 agriculteurs accompagnés
6 000 km de haies gérées durablement avec le Label Haie 
950 km de haies plantées à l’échelle de la France (dont 50% en Végétal local, dans toutes les régions)
40 territoires Label Haie accompagnés
90 opérateurs engagés dans le programme et formés à la thématique de la gestion durable

 

Le Fonds pour l’Arbre porte une approche nouvelle des actions pour l’arbre champêtre

Face à l’urgence, le Fonds pour l’Arbre entend assurer un véritable passage à l’échelle grâce à un dispositif :

  • Réparti partout en France, pour densifier l’action et contribuer à la transition agroécologique de tous les territoires
  • Diversifiant les actions pour une implantation durable de la haie dans l’espace rural : accompagner la plantation de haies, mais aussi la gestion durable du patrimoine existants, avec le concours d’une très grande diversité d’acteurs qualifiés, et en lien étroit avec les instances publiques
  • Mettant l’accent sur la qualité des actions et leur durabilité sur le long terme, via des outils de certification (Végétal local, Label Haie) pour garantir des pratiques fiables et une montée en compétence de tous les métiers de l’arbre champêtre et de la haie.

 

En parallèle des actions de terrain, le Fonds pour l’Arbre compte jouer un rôle de porte-voix pour la cause de la haie, encore trop peu connue des citoyens mais aussi des grands acteurs économiques français, et mettre les projecteurs sur le rôle écologique clé de l’arbre champêtre et de la haie comme ressources d’intérêt général.

 

Véritables couteaux-suisses écologiques, la haie et le bocage structurent nos paysages agricoles

Les haies, autrement nommées « bocage » ou « arbres hors forêts », jouent de multiples rôles environnementaux. Elles jouent un rôle de brise-vent important pour protéger les cultures, elles préservent les ressources en eau. Les haies implantées dans les pentes fonctionnent comme des éponges : elles ralentissent le ruissellement des eaux de pluie, facilitent l’infiltration de l’eau dans le sol et stockent l’eau, elles luttent contre l’érosion des sols.  De nombreux animaux vivent dans les haies ou circulent le long de celles-ci pour se déplacer dans la nature (on parle alors de corridor écologique). Le bocage est un milieu corridor par excellence, à la fois pour des espèces forestières et pour des espèces de milieux ouverts. Ses caractéristiques, à savoir la structure des talus et des haies, la densité de son maillage et la diversité du paysage, jouent plus ou moins sur l’effet de corridor, de filtre. Et les haies contribuent à l’identité de paysages ruraux variés.

Aujourd’hui, si les haies sont désormais protégées de l’arrachage, elles continuent néanmoins de disparaître, entre autres sous l’effet du vieillissement ou de mauvaises pratiques de gestion.

Ces pratiques restent encore peu connues et utilisées en France. Les raisons avancées sont généralement liées à une culture agricole qui manque de repères technico-économiques et de savoirs liés aux systèmes agroforestiers, à la difficulté de se projeter à plus long terme et de concevoir l’arbre comme un allié utile dans le système de production. Pour autant, l’agroforesterie est de plus en plus attractive économiquement, agronomiquement et écologiquement.

Reconnaissant l’enjeu national qu’elle représente, la mesure « Plantons des haies ! » du Plan de relance annoncé par le gouvernement a l’objectif d’en planter 7 000 kilomètres d’ici à 2023. Le Fonds pour l’Arbre veut s’inscrire en complément de cette mesure, pour assurer un attrait et une préservation durable à la haie dans les territoires : garantir la durabilité des plantations réalisées, créer les leviers de pérennisation des actions ou des projets de plantation en inscrivant la haie dans une nouvelle économie territoriale, assurer un soutien complet aux actions pour l’arbre et la haie en dehors de la plantation et préparer l’après-plan de relance.

Son appel à projets « Plantation, gestion, filières : soutenir les actions pour l’arbre la haie dans nos territoires. » est ouvert jusqu’au 18 juin 2021, à destination des structures engagées dans une stratégie territoriale de développement des arbres et haies champêtres

Pour y participer : https://afac-agroforesteries.fr/appel-a-projets-plantons-millions-arbres-france/

www.fondspourlarbre.fr

Spécial été: Le top 5 des crèmes solaires minérales clean de Mireille

LE TOP 5 DES CRÈMES SOLAIRES MINÉRALES CLEAN PAR MIREILLE

Fini la grisaille de l’hiver et du confinement, l’été arrive à grand pas. De la réouverture des plages aux terrasses, le soleil est au zénith et notre corps fin prêt à se dorer la pilule. Alors bronzer, oui, mais sans y laisser sa peau et sans abîmer les coraux ! La clean beauty est la tendance du moment. Mireille en a donc profité pour nous concocter une étude sur l’utilisation des crèmes solaires minérales. 

Créée par Kahina, créatrice visionnaire de CompoScan, et la célèbre youtubeuse beauté “la petite Gaby”. Mireille est une application mobile innovante qui propose une lecture simple des compositions de nos cosmétiques. Avec l’appui de Raphaël, le biologiste de l’équipe, ils ont décortiqué les étiquettes de nos crèmes solaires pour nous aider à choisir une protection qui réunit : filtre minéral, absence de perturbateurs endocriniens et sans nanoparticules. 

L’inconvénient ? Elles sont souvent très blanches à l’application de par leur base de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc. Alors comment faire rimer engagement écologique, santé et esthétisme ? Mireille s’est penchée sur le sujet ! 

La meilleure amie de notre salle de bain nous donne ses recommandations et nous propose son top 5 des crèmes solaires clean. Cerise sur le gâteau, toutes les crèmes proposées sont résistantes à l’eau et fabriquées en France. 

 

LES AVANTAGES D’UNE CREME SOLAIRE MINERALE ?

 

On bronze autant qu’avec une crème solaire classique tout en se protégeant des mélanomes, des coups de soleil et du vieillissement prématuré de la peau. 

On n’applique pas de composants suspectés d’être perturbateurs endocriniens (tels que l’octocrylène et le benzophénone).

On évite l’impact des filtres synthétiques sur l’environnement avec les dégâts que l’on connaît de l’oxybenzone et de l’octinoxate qui sont maintenant interdits à Hawaï depuis le 1er Mai pour leurs effets dévastateurs sur les coraux.

Finis d’attendre 30 min avant de s’exposer au soleil ! Véritable bouclier sur la peau, la crème est efficace tout de suite.

 

LE TOP 5 DES CRÈMES SOLAIRES MINÉRALES DE MIREILLE:

  1. Patyka FPS 50&30

Sensorialité à l’application top, parfum agréable de notes florales d’amandier et de jasmin. La texture légère est bluffante et sèche très rapidement. Le fini est mat au toucher: aucune sensation lourde ou grasse sur la peau. Le prix est un peu élevé mais la texture et la sensorialité sont au rendez vous! Convient à tous les types de peaux, même sensibles.

Prix : 30 € 100 ml  (300,00 € /L)

 

https://patyka.com/collections/collection-solaire-corps/products/spray-solaire-corps-spf50

  1. Accorelle spray kid

Son format économique et sa pompe gâchette sont  très pratiques pour toute la famille (à partir de 3 ans). Sans parfum, elle convient aux peaux sensibles. Elle est presque invisible sur la peau et légèrement teintée de jaune. Mireille la conseille aussi pour une application sur peau noire si elle est bien étalée. Une texture légèrement huileuse au  début mais qui s’estompe très vite. Prix correct. 

Prix : 30 € 150ml  (200,00 € /L)

 

https://www.mademoiselle-bio.com/spray-solaire-enfants-spf-50-acorelle.html

 

  1.  Bioderma FPS 50

La bonne surprise du classement! La texture très fluide s’étale bien. Adaptée pour les peaux intolérantes: elle est non comédogène et sans parfum. Le rendu est  plutôt discret et son prix accessible. Bonus pour sa grande contenance en spray qui est très pratique! 

Prix : 12 € 100ml   (120,00 € /L)

 

https://www.santediscount.com/bioderma-photoderm-mineral-spf50-spray-100g.html

 

  1. Bioregena FPS 50

Elle est fluide et assez facile à étaler.Son effet blanc est vraiment très léger et son parfum très agréable. Prix accessible et convient aux Vegans. 

Prix : 14 €  90ml  (150,56 €/litre)

 

https://www.greenweez.com/bioregena-spray-solaire-spf50-visage-corps-90ml-p88784

 

  1. Soleil des iles

Texture de crème plus épaisse et enveloppante mais facilement étirable. L’effet blanc est un peu plus marqué que les 4 premières. Son prix est accessible. En bonus, la crème est enrichie au Monoï de Tahiti.

Prix : 13 € 100 ml (130 €/litre)

https://www.soleil-iles.com/166-lait-solaire-bio-spf-50.html?search_query=lait+solaire&results=13

 

 

LES CONSEILS DE MIREILLE

  • Les crèmes solaires minérales indice 30 s’étalent plus facilement et laissent moins de traces blanches. 
  • Sur un tatouage on privilégiera les filtres minéraux les plus blancs pour préserver l’éclat des tatouages
  • Privilégier une crème minérale avec un effet très blanc est utile sur les enfants, les cicatrices et les tatouages car on sait à l’œil nu quand il n’y’en a plus !

-La favorite de la petite Gaby? La texture très épaisse offrant une bonne opacité de l’Acorelle bébé  – 18€ 50ml

  • La meilleure des protection reste de ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes et d’utiliser des vêtements anti UV
  • Il vaut mieux utiliser une crème solaire synthétique qu’aucune protection. Mireille rappelle que 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France et 80% d’entre eux sont liés à une surexposition au soleil selon l’Institut National du Cancer. Se protéger des rayons du soleil est  indispensable. Concernant les crèmes synthétiques:

 “Attention à ne pas dépasser la date limite car avec le temps l’octocrylène se transforme en une autre molécule, la benzophénone, qui est plus dangereuse à long terme. On est sur un mal invisible. Vous n’allez pas avoir de rougeurs ni de réactions. Par contre c’est à long terme à l’usage, vous augmentez les risques de problèmes de santé comme les problèmes de reproduction ou éventuellement des cancers “, explique Kahina Benhebri, fondatrice de Mireille.

 

A PROPOS

En septembre 2020 Kahina, créatrice de COMPOSCAN, s’allie à la petite Gaby, célèbre youtubeuse pour son expertise skincare/haircare et Raphaël, biologiste spécialiste de l’impact des cosmétiques sur la santé et l’environnement pour donner naissance à Mireille. La meilleure amie pour faire le tri dans la salle de bain ! L’application mobile lancée en septembre 2020 et anciennement Composcan, analyse les compositions de cosmétiques, simplement, ergonomiquement et rapidement. Payant pour garantir l’indépendance vis à vis des marques, elle permet de scanner toute la salle de bain et de décrypter le dessous de chaque étiquette. Mireille propose une analyse scientifique faite par un biologiste, expert du vivant (contrairement à un chimiste), sur la toxicité de chaque ingrédient. Son avis est couplé à celui de la petite Gaby, experte des cosmétiques, qui donne ces précieux conseils sur l‘utilisation des produits. Chez Mireille, l’équipe milite pour la transparence et a fait de l’opacité des étiquettes en cosmétique son combat quotidien!

                   Plus d’informations sur : www.mireille.co 

 

                                         

       Agence Impulse Communication

 Marie Legrand marie@impulse-communication.fr 

      Tel. 06 09 88 62 27

 

Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an

Treedom, l’entreprise sociale labellisée B-corp et spécialiste de projets d’agroforesterie durable, vient d’atteindre la barre des 2 millions d’arbres plantés à travers le monde. Avec un million d’arbres plantés au cours de la dernière année, l’entreprise européenne se sent confiante pour l’avenir.

Grâce à son impact social et son aspect ludique, Treedom a planté 2 millions d’arbres dans
17 pays à travers le monde depuis sa création à Florence en 2010. Du Cameroun au Kenya, du Guatemala à Haïti, Treedom a accéléré rapidement sa croissance en 2020 au point de doubler en 1 an l’ensemble de ses plantations de ces 10 dernières années. Un signe indéniable que les européens sont de plus en plus sensibles et impliqués aux problématiques environnementales et la durabilité.

Treedom poursuit ainsi son expansion et soutient des milliers d’agriculteurs locaux en plantant des arbres selon sa méthodologie rigoureuse répondant aux besoins des zones locales dans lesquelles les arbres sont plantés. 

Se démarquant par son expérience client qui combine impact social et environnemental tout en proposant une expérience digitale ludique, Treedom souhaite maintenir son rythme de croissance et a pour ambition d’atteindre les 10 millions d’arbres plantés dans les 3 prochaines années

Au cours des prochaines années, avec l’expertise de ses partenaires locaux, et en répondant toujours à son code d’éthique, Treedom prévoit de continuer à soutenir des projets dans différentes parties du monde où le changement peut bénéficier à la fois à la planète et aux communautés locales. 

Les Petits Reporters du Bio : L’Agence BIO dévoile les lauréats du concours !

Le jury de la 9e édition du concours Les Petits reporters du bio s’est réuni le mercredi 2 juin et a désigné les dix lauréats 2021.

LES ÉLÈVES A LA RENCONTRE DU BIO

Les classes et ateliers périscolaires du CE1 au CM2 ont eu l’année scolaire pour réaliser leur reportage papier ou vidéo. Encadrés par leur professeur des écoles ou par l’animateur des activités périscolaires, ils ont ainsi pu se sensibiliser et se fédérer autour d’un projet pédagogique centré sur l’agriculture, l’élevage et l’alimentation biologique. Ce concours leur a également permis de comprendre les enjeux d’une alimentation de qualité, reliée aux questions d’environnement, de biodiversité et de bien-être animal en abordant différents thèmes autour du bio.
Ils ont également travaillé sur des contenus en lien avec le socle commun qui répondent aux enjeux de l’éducation au développement durable inscrits dans les programmes d’enseignement. Les élèves mobilisent par ailleurs leurs compétences en expression écrites et/ou orales, en arts plastiques, et en sciences tout en expérimentant le journalisme sous forme papier ou vidéo. Un concours qui permet de créer une dynamique en éveillant la citoyenneté des plus jeunes.

DES DÉLIBÉRATIONS RICHES GRÂCE À L’INVESTISSEMENT ET LES EXPERTISES DES MEMBRES DU JURY

Le jury, présidé par Isabelle Bretegnier*, diététicienne nutritionniste, spécialisée en alimentation saine et durable, engagée en faveur du bio mais également co-fondatrice du collectif citoyen Pas d’Usine On Cuisine et secrétaire de l’association Bio Consom’acteurs, a procédé à l’examen des candidatures le mercredi 2 juin.
Les membres du jury, composé d’un représentant de l’Agence Bio, de représentants de ses membres
(APCA, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, SYNABIO), de Manon et Louison élèves de CM1, d’un membre de l’éducation Nationale et d’autres personnalités qualifiées (INTERBEV, Interbio Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine, …), ont salué de concert des projets puissants, réfléchis et d’une grande créativité. Sa présidente a également souligné combien à travers ces reportages les enfants s’avéraient porteurs d’optimisme pour demain.

À l’issue de ces délibérations, 10 lauréats ont été distingués par le jury.

1ER PRIX
Ecole du Sarlac de Moissac — Élèves de CE2, CM1, CM2
« La fertilisation des sols »

2E PRIX
Ecole de Chaponval d’Auvers sur Oise — Élèves de CM2
« Les petits reporters du bio »

3E PRIX
– École Courbieu de Castelsarrasin — Élèves de CE2, CM1, CM2
« De la vache au yaourt bio »
– École élémentaire Jules Ferry — Élèves de CE1, CE2, CM1, CM2
« Le FastFood Bio »
– École de Chaponval d’Auvers sur Oise — Élèves de CM1
« Le petit composteur »
– Accueil de loisirs de l’Écolothèque de Saint Jean de Védas — 8-9 ans
« Actu de saison du secteur agricole »
– École Marie Curie de Castelsarrasin — Élèves de CM1, CM2
« Fruits et légumes bio de saison »
– École Ducaude Castelsarrasin — Élèves de CE1
« La biodiversité »
– École Émilie Fordant de Fort de France — Élèves de CM1
« Mission impossible BIO »

L’AGENCE BIO AUPRES DE LA JEUNESSE

Afin d’accompagner au mieux la communauté éducative, l’Agence BIO propose des ressources
pédagogiques adaptées et destinées aux enseignants et animateurs, en vue de sensibiliser les élèves
à l’agriculture biologique, un mode de culture, d’élevage et de transformation très respectueux de
l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité.
À cette fin, elle a élaboré un kit pédagogique afin de garantir la cohérence de son contenu avec les
apprentissages fondamentaux des programmes d’enseignement du Ministère de l’Education Nationale.

CE SUPPORT « DÉCOUVRIR L’AGRICULTURE BIO DU CM1 À LA 6ÈME » COMPORTE :
– 7 fiches d’activités pour les élèves et 3 posters qui présentent et expliquent les caractéristiques
de l’agriculture biologique par des exemples qui conduisent les élèves à la réflexion,
la mobilisation et à l’enrichissement de leurs connaissances,
– Un guide à destination des enseignants, qui contient des informations complètes
sur l’agriculture biologique et une proposition de progression pédagogique

UNE PRÉSIDENTE INVESTIE POUR LE BIO
*La présidente du jury Isabelle Bretegnier, diététicienne nutritionniste spécialisée en alimentation saine et durable.
Isabelle est une femme engagée, qui se bat pour une consommation durable et respectueuse de la planète et des générations futures. Co-fondatrice depuis 2012 du collectif citoyen « Pas d’Usine On Cuisine », elle souhaite changer le monde de demain en incitant les citoyens à améliorer l’offre alimentaire en restauration collective et notamment dans les cantines, en y intégrant plus de bio.
Elle a également rejoint les membres de l’association BioConsom’acteurs, qui agit pour un bio  accessible à tous, et dont le rôle est d’informer, sensibiliser et mobiliser les consommateurs sur l’importance de leurs choix de consommation.
Isabelle est aussi impliquée dans le collectif « Les pieds dans le plat ? » en tant qu’administratrice et formatrice. Ce réseau national des cuisiniers et diététiciens bio formateurs accompagne tous ceux qui souhaitent introduire le bio dans leurs cantines en ayant pour unique objectif : viser le 100% bio dans les restaurations collectives.

Carpaccio de pastèque à la mozzarella et à l’huile oméga 3

Pour 6 personnes
Préparation : 10 min
Repos : 30 min

INGRÉDIENTS 

  • 1/2 pastèque bio de préférence
  • 2 cui. à soupe d’olives noires dénoyautées
  • 2 mozzarellas
  • 2 grosses poignées de roquette
  • 1 jus de citron
  • 6 cuil. à soupe d’huile oméga 3 le Moulin de Mon Père 
  • Fleur de sel, poivre

PRÉPARATION 

Laver la pastèque. La couper en gros quartiers et enlever la peau. Couper des tranches fines à l’aide d’un couteau aiguisé. Les poser au fur et à mesure dans un grand plat. Couper les olives en rondelles, trancher les mozzarellas et répartir le tout dans le plat. Réserver au frais pendant une demi-heure.

Au moment de servir, parsemer de fleur de sel, de poivre moulu et de feuilles de roquette. Arroser avec le jus de citron et l’huile oméga 3.

Servir aussitôt. 

 

FOCUS PRODUIT

Ce mélange de 5 huiles est naturellement riche en Oméga 3. Les Oméga 3 sont composés d’acides gras dits essentiels car ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme. Elle sera parfaite pour apporter équilibre et saveurs à tous vos assaisonnements.

750 ml – 8,50 € Disponible en grandes surfaces, au rayon bio

Spécialiste des huiles végétales biologiques, Le Moulin de mon Père propose toute une gamme de références bio conditionnées en Provence, grâce à un savoir-faire artisanal hérité de plusieurs générations de mouliniers. Au nombre d’une vingtaine, les huiles Le Moulin de mon Père révèlent un goût authentique ainsi que tous les bienfaits naturellement présents dans la graine ou le fruit. 

Que peut apporter la purification de l’air par ionisation ?

Nous respirons tous les jours 15000 l d’air environ en intérieur. Il est alors raisonnable de se poser sur la qualité de cet air domestique. Dans une atmosphère saturée par les particules et les fumées, notre organisme lutte pour éliminer cette pollution.
Les purificateurs d’air restent la meilleure solution pour avoir de l’air pur dans les bureaux et les maisons. Les purificateurs par ionisation éliminent les particules et les polluants de l’air. La question se pose sur l’efficacité de ces appareils et des risques liés à leur utilisation.

Le résultat peut être mesuré grâce à des analyseurs d’air. Certains purificateurs peuvent mesurer les particules par m³. Il suffit de relever le volume avant et après. Quant aux risques, il s’agit principalement de la production d’ozone. Mais il existe certains ioniseurs qui ne génèrent pas d’ozone. Et d’autres modèles respectent la quantité minimale recommandée. Il est important de vérifier les certifications et les recommandations des fabricants avant d’acheter un ioniseur.

Un air pur et une eau saine sont essentiels pour notre quotidien. Pourtant, en milieu urbain, il devient de plus en plus difficile d’en avoir sans recourir à différentes technologies.

 

Le fonctionnement des purificateurs par ionisation

À l’origine, ce sont uniquement les industries qui utilisaient les purificateurs d’air. Puis des modèles ont été créés pour les hôpitaux, les centres de soins afin d’empêcher la propagation des germes et des virus dans ces lieux.

Il existe différents appareils de purification de l’air : le purificateur d’air classique, le purificateur d’air avec fonction ionique et l’ioniseur.

Les ioniseurs sont utilisés pour augmenter la concentration d’ions négatifs dans une pièce. Ces appareils génèrent des électrons qui vont charger les molécules présentes dans l’air. Les molécules se transforment en anions. Ces ions négatifs vont se plaquer aux particules nuisibles et les alourdir. Les particules vont ensuite se déposer sur les surfaces proches : murs, sol, le plafond…

Dans une pièce enrichie en ions négatifs, la poussière en suspension va disparaître de l’air. Ce qui évite ainsi la propagation par voie aérienne des maladies. La poussière retombe sur le sol. Il est important de faire du nettoyage pour se débarrasser des particules sur le sol et les murs.

Pour compléter l’action de l’ioniseur, un système de filtration est nécessaire pour éliminer les polluants, les acariens et les gaz de l’air intérieur. Les ioniseurs ont une portée limitée

Intégrant à la fois des filtres, les purificateurs avec fonction ionique sont d’une efficacité maximale. Certains modèles peuvent filtrer jusqu’à 4 fois l’air d’une pièce de 25 m2 .

Genèse des ions : un processus naturel

L’ionisation est un phénomène naturel. Un atome ou une molécule qui perd sa neutralité est dite ionisée. L’atome ou la molécule se transforment soit en ion négatif ou en ion positif. L’ionisation se produit essentiellement au niveau de l’atmosphère.

Le rayonnement ultraviolet, la radioactivité des roches, les vagues frappant les récifs, la photosynthèse… ces phénomènes créent des ions négatifs. Avant un orage, l’atmosphère est chargée d’ions positifs. Quand l’orage éclate et que la pluie tombe, la concentration d’anion augmente.

Les chercheurs ont remarqué l’impact de la teneur électrique de l’air sur l’organisme. Les effets de l’ionisation varient en fonction de la sensibilité des individus à ce phénomène. Cependant, chacun a besoin d’une bonne qualité d’air pour rester en bonne santé.

Les ions négatifs

Les ions négatifs dans la nature sont principalement des ions d’oxygène. Or cette molécule est présente sur toute la planète : dans l’air comme dans l’eau. La concentration des ions négatifs varie en fonction des lieux. L’air marin est bien plus riche en anion (80 000 cm3). Sur la terre ferme, c’est au pied d’une chute d’eau que l’on observe la plus forte concentration d’ions négatifs (50 000 ions négatifs/cm3). En montagne, la présence des ions négatifs varie entre 5 000 à 10 000.

Ces endroits riches en ions négatifs ont un point commun : on y ressent de la fraîcheur et une profonde sensation de bien-être.

Les bienfaits des ions négatifs

Les anions ont un effet bénéfique aussi bien sur les fonctions biologiques que psychiques.
Les ions négatifs atténuent les symptômes de la dépression chez certains individus, particulièrement les troubles. Pour traiter des épisodes dépressifs légers à modérés, les psychothérapeutes conseillent l’ionisation négative, dans certains cas avec des antidépresseurs, combinée à la luminothérapie.
Un environnement riche en anions améliore la capacité de concentration, la réflexion et la mémoire.
Les ions négatifs stimulent notre organisme et diminuent les risques d’infections cardiovasculaires et respiratoires. Ils auraient même un effet bénéfique sur les voies respiratoires.
Les anions empêchent les particules nuisibles (pollen, germes, acariens) de se propager dans l’air.
Ils permettent de réguler le cycle sommeil-éveil, ou plus simplement de mieux s’endormir la nuit.

Les ions positifs

La division d’une molécule va créer deux ions de polarité opposées. Du fait de leur durée de vie, les ions positifs ont tendance à augmenter plus vite dans l’atmosphère. Aussi sans les phénomènes naturels pour favoriser la concentration des ions négatifs, les particules positives remplissent l’air.
C’est pourquoi dans un milieu urbain défavorable aux ions négatifs l’atmosphère est plus pesant.
L’environnement artificiel transforme l’ionisation naturelle de l’air. Les fumées d’usine, de voiture, les appareils de chauffage sont autant de facteurs qui empêchent l’apparition des petits ions négatifs.

Or, il est constaté que les cations (ions positifs) ont un effet perturbateur sur l’organisme humain.

Les effets des ions positifs

Dans un endroit rempli d’ions positifs, l’air devient étouffant. Les ions positifs peuvent impacter sur l’humeur et la qualité du sommeil. Une forte concentration de cations peut causer la somnolence, une sensation de fatigue chronique, de l’asthénie voire de la léthargie. Un lieu plein de charge positive cause aussi des troubles de concentration. Certains troubles d’humeur ressemblent à des signes dépressifs.
Différents symptômes liés à un environnement riche en ions positifs ont été constatés :

  • Des problèmes articulaires
  • Des irritations aiguës de l’appareil respiratoire
  • Nervosité
  • Exacerbation des allergies respiratoires
  • Et parfois des problèmes cutanés.

 

Pourquoi purifier l’air intérieur ?

L’oxygène est vital pour l’être humain. Mais l’air contient aussi des gaz toxiques et des particules nuisibles pour l’organisme. L’atmosphère urbain est polluée. De ce fait, le corps est plus exposé au gaz, aux germes et aux particules fines.

Purifier l’air à l’intérieur d’une pièce est un moyen de se protéger des effets néfastes de la pollution.

En effet, l’air intérieur peut être en moyenne 8 fois plus pollué que l’air extérieur d’après l’Organisation mondiale de la Santé. Et une personne passe 70 à 80 % de son temps en intérieur (maison, bureau, restaurant, centre commercial…).

Les études ont montré que l’air intérieur est à l’origine de nombreuses maladies.

Les bactéries et les polluants au bureau

Les bactéries présentes dans un bureau s’élèvent à 100 fois plus que celles dans une cuisine. Même s’ils sont malades, plus d’un tiers des travailleurs (sur 1000 personnes interrogées) déclarent qu’ils vont au bureau. C’est de cette manière que les germes se propagent dans un bureau.

Les mobiliers de bureau dégagent des vapeurs qui peuvent irriter les yeux ou la voie respiratoire.

Les microbes des climatiseurs

Au bureau ou à la maison, le système de climatisation peut devenir un lieu favorable à la prolifération des spores, des germes, des moisissures. Ceux-ci sont renvoyés ensuite dans l’air par le climatiseur.

Les saletés des moquettes

La moquette contient des saletés (des acariens, des toxines, salmonelles) transportées par les chaussures. Ces saletés s’assèchent, et deviennent des particules en suspension dans une pièce.

Respirer de l’air pur permet de rester en bonne santé et d’améliorer le mental.

Le corps humain a une grande faculté d’adaptation. Malgré la pollution, il arrive à puiser l’oxygène dont il a besoin. Mais il absorbe en même temps les polluants (particules fines, dioxyde d’azote, benzène).

La qualité de l’air est importante pour stimuler le corps et le mental. Un air pur augmente notre résistance aux maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Dans une pièce close où l’air ne circule, respirer demande beaucoup d’effort à l’organisme. Cet effort impacte sur la production de sérotonine, hormone qui a une influence sur l’humeur d’un individu.

Chaque individu a une sensibilité différente par rapport à la qualité de l’air. Les personnes les plus sensibles (enfants, personnes âgées, personnes souffrant d’allergie…) ont besoin d’un environnement sain. Et les purificateurs d’air peuvent faciliter le quotidien de ces personnes. En effet, un air pur durant la nuit sollicite moins les poumons, le corps peut ainsi se reposer après les agressions subies dans la journée.

Notre organisme a besoin d’un air pur mais l’atmosphère urbain est saturée par les particules et les polluants. Cependant, nous pouvons assainir l’air de nos bureaux et de nos maisons. Le purificateur d’air par ionisation représente une bonne solution pour assainir l’air domestique. Il faut cependant bien choisir l’appareil à utiliser : la plupart génère de l’ozone. Certains purificateurs d’air sont conçus pour ne pas produire de l’ozone. Ne pas aussi utiliser un ioniseur à grande capacité pour une petite surface.

ACHETER CHEZ LE TEMPLE DE LA VIE

Petit geste écolo pour lutter contre la pollution numérique au quotidien

Contrairement à ce que l’on peut penser, le numérique n’a rien d’immatériel et ses impacts environnementaux sont bien réels. Ainsi, le secteur du numérique est aujourd’hui responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et la forte augmentation des usages laisse présager une croissance de cette empreinte carbone de +50% d’ici 2025.
C’est pourquoi il est essentiel de prendre en compte l’impact environnemental des solutions numériques dès leur conception. C’est ici que l’éco-conception numérique intervient, elle a pour objectif de réduire les impacts environnementaux négatifs d’un produit en prenant en compte toutes les étapes de son cycle de vie.

La pollution numérique est un sujet encore assez méconnu et pourtant bien présent dans notre quotidien, notamment par l’utilisation des messageries instantanées et des réseaux sociaux.
Je voulais ainsi vous partager une application que j’utilise au quotidien et qui m’a permis d’avoir une consommation plus responsable sur le plan du numérique.
Il s’agit de Treebal, une messagerie instantanée (type Signal, WhatsApp..) éco-responsable et éthique qui a initié une démarche de sobriété numérique dès sa conception. L’application oriente ses choix fonctionnels et techniques pour minimiser son impact sur l’environnement. Les messages sont par exemple conservés pour une durée maximale de 7 jours, limitant la quantité de données stockées et donc la consommation énergétique de l’application.

Même en minimisant autant que possible son impact environnemental, l’usage d’une application a forcement un impact. Ainsi, pour faire plus de bien à la planète, Treebal s’engage a investir 50% des revenus générés par l’usage de l’application dans des projets de reforestation en collaboration avec ses partenaires Planète Urgence et EcoTree. Treebal plante ainsi des arbres au Cameroun, en Indonésie, à Madagascar et en France.
Un grand plus, avec Treebal nos données sont entièrement sécurisées, les messages sont chiffrés de bout en bout, garantissant la confidentialité des informations qui transitent via l’application. Treebal ne partage, ne loue, ni ne vend nos données.

Il est temps de prendre conscience de l’impact qu’ont nos usages numériques (messageries, réseaux sociaux, streaming…) quotidiens sur la planète. Des alternatives plus green émergent, profitons en !

+ d’infos : https://www.treebal.green/

Le trio qui va chouchouter votre peau cet été !

Emma Noël, spécialiste des huiles végétales cosmétiques BIO, a récolté le meilleur de la nature pour proposer une gamme d’huiles végétales de qualité tout au long de l’année. Aujourd’hui, la marque étoffe sa gamme avec l’huile de ricin. L’occasion de l’associer à l’huile de carotte et l’huile de millepertuis pour former le trio idéal de l’été.

L’HUILE DE RICIN : la nouveauté qui fait du bien !

100% naturelle et biologique, l’huile de ricin est obtenue par première pression à froid à partir des graines de ricin et est conseillée pour le soin des ongles, des cils et des cheveux. Cette huile est connue pour fortifier les cheveux, les ongles et les cils mais également pour favoriser leur croissance. Elle est réputée pour gainer et nourrir les cheveux abîmés et maltraités par les permanentes, décolorations mais aussi par le soleil et la mer durant l’été. Bien plus qu’un fortifiant capillaire et pileux, l’huile de ricin vient aussi au secours des peaux sèches et abîmées. L’alliée à adopter sans plus tarder !

Prix de vente indicatif : 8,01 € le flacon de 100 ml

L’huile est vendue en magasins bio et sites de e-commerce

L’HUILE DE CAROTTE : effet bonne mine garanti !

100% naturel et labellisé COSMEBIO, ce macérât huileux de carotte contenant du bêta-carotène offre des vertus revitalisantes, protectrices et nourrissantes. Grâce à ses pigments, l’huile effet “Bonne mine” est une réponse naturelle aux teints ternes tout au long de l’année. En été, la carotte favorise le prolongement du bronzage et peut être utilisée en après soleil pour assouplir la peau. Grâce à son flacon doseur pratique et son format 50 ml, l’huile se glisse partout, dans la trousse de toilette comme dans la trousse de voyage.

Prix de vente indicatif : 8,37 € le flacon de 50 ml

L’huile est vendue en magasins bio et sites de e-commerce

L’HUILE DE MILLEPERTUIS : halte aux douleurs après soleil !

Cette huile est obtenue à partir de fleurs de millepertuis macérées dans de l’huile d’olive vierge extra biologique. Sa couleur est due à l’hypericine, dit pigment rouge, située sur les pétales et les sépales. À usage quotidien, elle peut s’appliquer sur le visage et le corps pour entretenir la peau, lui redonner douceur et souplesse. Elle s’utilise également pour calmer les brûlures et les coups de soleil, grâce à ses vertus apaisantes et réparatrices.

Prix de vente indicatif : 9,81 € le flacon de 50 ml

L’huile est vendue en magasins bio et sites de e-commerce

 

Emma Noël est, depuis 2004, une marque de cosmétique bio dédiée aux bienfaits des huiles végétales. Forte d’une huilerie et d’un laboratoire spécialisé, elle révèle dans chaque huile la source d’un soin bio de qualité. Huiles de soin et de beauté, baumes, beurres, savonnettes, savons, gels douche, shampooing et soins du cheveu, crème et laits : la gamme Emma Noël compte près de 100 références. Elle s’inscrit dans une ligne naturelle, écologique avec une touche de fraîcheur. Tous les produits sont fabriqués dans le Sud de la France (sauf le savon d’Alep qui est fabriqué à Alep).

Le Gard de Ferme en Ferme – 26 & 27 Juin

Portes ouvertes dans 50 fermes des Cévennes à la Camargue, de 9h à 18h

Programme complet sur le www.defermeenferme.com

 

Visites gratuites et commentées par les agriculteurs

Démonstrations et animations

Dégustations

Vente de produits fermiers et bio.

Petite restauration

Port du masque obligatoire, merci de respecter les consignes sanitaires mises en place sur la ferme !

Vers une hydratation zéro déchet de nouvelle génération

Envie de participer à la création d’un produit écologique ? Un produit qui permet de réduire nos déchets plastiques, basé sur des produits 100% naturels ? Vous pouvez y participer en remplissant notre sondage qui ne vous prendra pas plus de 5 minutes à répondre. 

Un peu plus sur nous : WEETULIP est une jeune marque art de vivre zéro déchet pour purifier l’eau d’une façon naturelle. Une solution bonne pour votre santé et la planète, qui permet de supprimer les bouteilles d’eau en plastique. Nous travaillons avec du charbon de bambou, un produit 100% naturel qui ne génère aucun déchet après l’usage et qu’on peut jeter dans le compost après usage. Afin de rendre l’usage du charbon de bambou facile, nous créons une carafe adaptée au filtrage par le charbon de bambou naturel. 

Pour vous remercier 10% de réduction sur notre site weetulip.com 

C’est par ici : participer

 Bonnes adresses

26 Juin : Lancement du Mille SNSM un challenge sportif inédit et ouvert à tous

26 Juin : Lancement du Mille SNSM un challenge sportif inédit et ouvert à tous

Mille SNSM un challenge pour collecter des dons au profit des sauveteurs en mer !

La 5ème édition des Journées nationales des Sauveteurs en Mer aura lieu le week-end des 26 et 27 juin.

À l’occasion du Mille SNSM, l’association lance un challenge pour tous : un défi fédérateur pour petits et grands afin de sensibiliser le grand public à la cause du sauvetage en mer et collecter des dons.

Les Sauveteurs en Mer appellent aux dons chaque année et rappellent que leur activité repose à près de 80% sur la générosité du public.
Ce coup de projecteur est donc vital pour la SNSM/ Vacanciers, plaisanciers, pêcheurs, pratiquants d’activités nautiques, résidents… nombreux sont ceux qui fréquentent la mer et le littoral. Et même si beaucoup pensent qu’ils n’auront jamais besoin de faire appel aux Sauveteurs en Mer, ils ont pourtant été 30 000 à être secourus en 2020 de la plage au large !

Pour participer et soutenir l’action des Sauveteurs en Mer, c’est facile !

Je télécharge l’application Strava et crée mon profil gratuitement.
Dans «Groupes», je rejoins le challenge Mille SNSM. Dans «Enregistrer», je choisis mon activité physique (course, marche, nage, vélo, etc…) et lance l’enregistrement de mon parcours. Une fois mon challenge terminé, je transforme mes kilomètres parcourus en dons pour la SNSM.
Je me rends sur la page: https://don.snsm.org/millesnsm et j’encourage mes proches à soutenir l’association.

Notre objectif : collecter 1 € pour chaque kilomètre parcouru au profit des Sauveteurs en Mer.

Je partage mon succès sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MilleSNSM2021, en mentionnant @sauveteurs_en_mer. 

Dans le cadre du challenge, les participants seront également invités à suivre des tracés proposés en exclusivité par la SNSM ou à faire preuve de créativité en créant leurs propres dessins !

Des produits à l’huile de chanvre qui insufflent du bien-être dans le quotidien

Des produits à l’huile de chanvre qui insufflent du bien-être dans le quotidien

Le cannabidiol, ou CBD, a longtemps eu mauvaise presse. Comme il est tiré du cannabis, il a une image sulfureuse et controversée.

Il s’agit toutefois d’un malentendu. On le confond avec le THC, la molécule psychoactive qui est interdite à la vente et à la consommation en France.

Or le CBD n’a aucun effet psychotrope. Il a en outre de nombreux bienfaits, mis en lumière par les scientifiques.

Il soulage les douleurs chroniques et les blessures mineures, a des propriétés anti-inflammatoires et permet au corps de guérir naturellement plus rapidement.

Mais ce n’est pas tout : le cannabidiol est également bon pour le mental. Il aide à réduire l’anxiété et à lutter contre l’insomnie et la dépression. Il permet de limiter la consommation de médicaments, et est même utilisé pour lutter contre les addictions au tabac et aux drogues dures.

Serene défend la conviction que, consommé sous forme d’huile, le chanvre peut améliorer considérablement le quotidien de nombreuses personnes.

C’est pour cela que Serene a opté pour une production 100 % française, à base d’ingrédients biologiques.

Serene présente aujourd’hui 3 produits :

– L’huile de CBD à 5 %
Cette huile contient 500 mg de CBD par 10 ml ; chaque goutte fournit 2 mg de CBD. C’est la plus douce des huiles Serene, et elle constitue un bon point de départ pour toutes celles et ceux qui découvrent le cannabidiol. Elle convient aux adultes de tous âges et aux animaux.

– L’huile de CBD à 10 %
Best-seller de Serene, l’huile à 10 % de CBC propose un excellent rapport qualité-prix. Elle convient aux personnes qui souhaitent ajouter le chanvre à leur alimentation quotidienne et profiter durablement de ses effets bien-être. Sa concentration est également parfaite pour ceux qui ont un poids plus élevé.

– L’huile de CBD à 15 %
Cette huile isolate 15 % est une des plus puissantes du marché français. Elle fournit une concentration élevée de CBD, pour un soulagement plus profond.

Le Kinako, c’est quoi ?

Le Kinako, c’est quoi ?

Pancakes au Kinako

Si vous avez déjà voyagé au Japon et visité des pâtisseries traditionnelles, vous avez dû être marqués par une saveur bien particulière : celle du Kinako. Difficile d’oublier ce délicat condiment un fois que l’on y a goûté ! Avec son nom amusant et ingénu, le Kinako a de quoi devenir une star en France ! Fabriqué à base de graines de soja torréfiées et réduites en une poudre très fine, le Kinako donne un délicieux goût raffiné de cacahuète – noisette grillées aux gâteaux mochis de riz. Mais pas seulement : il offre une très large palette d’utilisation pour toutes sortes de plats et de desserts. Vous voulez en savoir plus ? Ne bougez pas !

Quézako le Kinako ? 

Selon la légende, le Kinako a été apporté au Japon par des moines bouddhistes. Le Kinako signifie en japonais « poudre jaune », mais son appellation première est « mame-ko », signifiant « farine de haricot ». La fabrication du Kinako a été perfectionnée au cours des siècles au Japon, et il n’est pas fabriqué avec n’importe quel soja ! Pour fabriquer le Kinako, on utilise des variétés de soja réputées pour leur qualité. Il suffit simplement de griller des grains de soja à la poêle puis de les broyer soit à l’aide d’un mixeur ou d’un pilon. La poudre est ensuite conservable dans un bocal en verre refermable. Il en existe également des déjà prêts à l’emploi en magasin (bio de préférence, afin de bénéficier des grains de meilleurs qualités).

Du Kinako pour toutes les cuisines 

Mais le Kinako est avant tout un allié pour vos recettes ! Il est d’ailleurs très facile à utiliser, il se saupoudre et s’intègre sans effort sur ou dans vos préparations comme : les gâteaux, gaufres, yaourts, crêpes, cookies, crèmes glacées… Des cafés huppés en ajoutent même dans leurs smoothies et boissons lattées ! 

Il est également délicieux dans la cuisine salée : ajoutez-en dans votre pâte à beignets, en panure, pour épaissir vos fonds de sauces… Il deviendra un incontournable dans votre cuisine !

Du Kinako pour remplacer le sucre 

Le Kinako possède son propre pouvoir sucrant, grâce à sa richesse en acides aminés au goût sucré. Il permet donc de réduire également l’usage du sucre dans ses préparations tout en y ajoutant une délicieuse touche umami !

What The Hemp lance son huile CBD et ses pâtes à tartiner au chanvre

What The Hemp lance son huile CBD et ses pâtes à tartiner au chanvre

Les consommateurs d’aujourd’hui ont compris que ce qu’ils mangent impacte leur santé, et que consommer des produits contenant des additifs et des conservateurs est néfaste. On constate ainsi un retour à des produits sains, naturels, et sans produits chimiques.

Cette tendance a remis sur les devants de la scène le chanvre, une plante qui offre de nombreux bienfaits pour la santé et dont la culture respecte l’environnement. Avec sa marque What The Hemp, Green Leaf Company souhaite démocratiser l’usage alimentaire du chanvre et faire changer les mentalités en proposant des aliments destinés à la grande distribution.

Après ses barres énergétiques, ses granolas et ses infusions, What The Hemp lance aujourd’hui deux nouvelles gammes : des huiles CBD et des pâtes à tartiner à base de chanvre.

Le chanvre, un super aliment

Même si le chanvre était déjà cultivé par les Gaulois et consommé au Moyen-Âge dans des recettes fortifiantes, il a longtemps disparu du régime alimentaire des Français. C’est pourtant un super aliment complet qui répond aux attentes de toutes celles et ceux qui souhaitent manger mieux. Riche en minéraux, en vitamines et en fibres, il contient 8 acides aminés essentiels, et offre un excellent ratio en acides gras oméga 3 / oméga 6.

Il est particulièrement intéressant pour les végétariens et les personnes qui souhaitent limiter leur consommation de viande, car il contient 30 % de protéines. Il est la source végétale la plus riche en protéines édestines, qui peut remplacer la protéine animale.

Une culture durable

Le chanvre a également un rôle à jouer dans la protection de l’environnement. Là où l’élevage a des répercussions catastrophiques sur la planète, cette plante a un bilan carbone négatif. Elle est en effet peu gourmande en eau et est très résiliente, ce qui permet de limiter considérablement l’usage de pesticides et engrais.

La culture du chanvre ne produit aucun déchet, contribue même à diminuer les émissions de CO2 et permet la régénération des sols : de quoi avoir la conscience tranquille quand on en consomme !

De plus, le chanvre est un véritable « couteau suisse » : il peut servir de matériaux de construction, être transformé en vêtement, en plastique biosourcé, en papier, en aliment, ou encore en produit bien-être.

Le « manger mieux » grâce au chanvre : le pari réussi de What The Hemp

What The Hemp décline le chanvre sous différentes formes afin de réintroduire cet aliment dans la vie quotidienne. La marque propose des protéines et des barres énergétiques pour les plus sportifs, des granolas et du thé ou des infusions pour le petit déjeuner, et d’autres produits salés et sucrés qui raviront les papilles du plus grand nombre.

Tous ces produits sont parfaitement adaptés aux vegans car ils ne contiennent ni œufs, ni lait, ni matière grasse animale. Ils sont sans additifs et sans conservateurs.

Depuis un an, avec la sortie des produits What the Hemp chez Monoprix, la demande en produits à base de chanvre a explosé. L’entreprise souhaite alors désormais élargir sa gamme de produits afin de satisfaire la demande. Une avalanche de nouveaux produits arrive donc chez What The Hemp suite au succès des premiers produits : des infusions, des pâtes à tartiner et des huiles de CBD.

Des infusions complètement chanvrées

What the Hemp a élaboré trois nouvelles infusions qui contiennent naturellement du CBD : la Chill Out, à base de chanvre et de menthe pour un 100% goût frais, la Take it Easy, avec des saveurs florales idéales pour s’apaiser et la Sweet Dreams, pour dormir comme un bébé.

Ces infusions ont été élaborées avec le plus grand soin et une vraie expertise. Nous souhaitions répondre aux attentes des clients qui souhaitent avoir un produit efficace dans la gestion du stress tout en ayant un aspect organoleptique agréable.

Les infusettes utilisées sont 100% eco-friendly : elles ne sont pas blanchies, ne contiennent ni agrafes ni colles, sont d’origine naturelle, issues d’amidon de maïs non-OGM et sont biodégradables et compostables.

La pâte à tartiner qui ne fait pas culpabiliser

What The Hemp propose deux pâtes à tartiner différentes, afin de faire plaisir au plus grand nombre : la Crunchy, qui croustille avec son riz soufflé, et la Protéinée, qui permet de faire le plein de protéines.

Ces deux pâtes à tartiner fabriquées de façon artisanale sont bio, vegan, sans huile de palme, ni additifs, ni allergènes, ni huile ajoutée. Outre le chanvre, leur ingrédient principal, elles contiennent des graines de tournesol, du sucre de coco et de la poudre de cacao.

Deux fois moins sucrées que les autres pâtes à tartiner, les pâtes à tartiner What The Hemp affichent un score Yuka de 64/100. Elles sont également source de protéines et riches en omégas 3. Grâce à elles, la pâte à tartiner peut enfin se déguster à la petite cuillère sans culpabilité !

La gamme de pâtes à tartiner What The Hemp s’élargira bientôt avec de nouvelles recettes.

Les huiles de CBD What The Hemp

Un procédé de fabrication artisanal et respectueux de la plante

En même temps que ses pâtes à tartiner, What The Hemp sort sa première huile de chanvre. Celle-ci est disponible en deux versions : dosée à 3 % et à 5 %. Elle est fabriquée à partir de graines de chanvre françaises, avec un process d’extraction qui utilise toutes les parties de la plante : feuilles, tiges, graines et fleurs. Aucun solvant toxique ou produit chimique n’est utilisé lors du procédé d’extraction.

L’huile de What The Hemp est la première huile de CBD obtenue par pressage à froid de la plante entière en France. Utiliser de la chaleur permet d’obtenir un rendement plus élevé d’huile de CBD, mais cette méthode peut dégrader la saveur et les qualités nutritionnelles de l’huile. La pression à froid évite cette altération du goût et des bénéfices et assure une huile de CBD de meilleure qualité.

Une huile qui permet de prendre soin de sa santé physique et mentale

L’huile What The Hemp est full spectrum, ce qui signifie que l’on retrouve tous les composés présents dans la plante. En plus du CBD, elle contient plus de 140 molécules actives, dont les terpènes et les flavonoïdes, qui agissent en synergie avec le cannabidiol.

La molécule de CBD est considérée par les médecins comme un myorelaxant, agit sur le stress, le sommeil, la récupération et la détente musculaire. L’huile What The Hemp offre une solution saine, naturelle et efficace pour lutter contre le stress : elle ne crée pas de dépendance, d’accoutumance ou d’effets secondaires.

À propos d’Aurelien Delecroix, fondateur de Green Leaf Company

Aurélien Delecroix a un parcours atypique. Passionné par la connaissance de l’humain et la compréhension de la société, il a suivi des études d’anthropologie avant de se tourner vers le métier d’éducateur spécialisé.

En même temps, Aurélien rêve d’entreprendre. Il se jette à l’eau en fondant une première petite société dans le secteur de l’automobile à laquelle il incorpore, déjà, une dimension écologique.

À la naissance de ses deux enfants, Aurélien ressent le besoin de se reprendre en main sur les plans sportif et nutritionnel. Un jour, dans un magasin, il est étonné par la présence de la fameuse feuille de chanvre sur un pack de protéines. Il est aussitôt conquis par ce super-aliment qui respecte la nature et apporte une réponse aux problématiques du changement climatique.

Rapidement, un projet prend forme : Aurélien décide de dynamiser la filière française du chanvre en créant Green Leaf Company en 2017, et en lançant la marque What The Hemp, destinée à la grande distribution.

En savoir plus

Site web de Green Leaf Company : http://greenleafcompany.fr/

What The Hemp : http://www.wth.bio

Contact presse

Aurélien DELECROIX

Téléphone : 0676270063

Email : aurelien@greenleafcompany.fr

La puissance du féminin

La puissance du féminin

Camille Sfez est psychologue clinicienne et travaille avec l’art-thérapie. Elle a créé en 2011 la Tente Rouge de Paris, où sont apparus petit à petit des ateliers, cérémonies et week-ends de ressourcement. Dans son très bel ouvrage La puissance du féminin, elle nous aide à comprendre ce que veut dire être une femme. Son livre est un témoignage à plusieurs voix, une invitation à plonger en soi, à renouer avec son corps, sa sexualité, ses cycles, sa créativité, son intuition, à créer des rituels et, surtout, à le faire avec d’autres femmes. Lui poser quelques questions fut un réel plaisir…

Comment expliquez-vous que nous, les femmes, ayons perdu le lien avec notre nature profonde ?

Hommes et femmes, nous sommes beaucoup à être coupés de la source, de notre nature profonde. Pour les femmes, j’imagine que cette coupure est assez ancienne et a eu lieu au moment où nous avons été enfermées dans les rôles de mère et de fille.

Pourquoi est-ce si important de renouer avec son féminin ?

C’est une porte d’accès vers plus de liberté, afin de sortir des stéréotypes ou des héritages familiaux que l’on reçoit. Renouer avec son féminin, c’est retrouver une confiance en son corps, en ses cycles et les valoriser. Ce processus est essentiel parce qu’il nous invite à ralentir, à nous écouter, à faire ce qui est bon pour nous et, de ce fait, à tout changer autour de nous. Sortir de la performance, de la compétition, de l’action à tout prix.

Vous parlez beaucoup dans votre ouvrage du féminin sacré. Comment le définiriez-vous ?
Pourquoi est-il si important ?

Le féminin sacré, c’est cette période de notre histoire collective où le sacré, Dieu, était féminin. Avant l’écriture et le début de l’Histoire, les hommes et les femmes célébraient une déesse mère, représentation de la fertilité. Les femmes étaient probablement vues comme incarnant ce même principe de fécondité et avaient une place particulière de prêtresses et de guérisseuses. C’est important de s’en rappeler aujourd’hui, de façon à comprendre que nous n’avons pas toujours été aux places de soumises et d’opprimées comme l’Histoire le raconte.

Quelles différences existe-t-il entre le féminin, la féminité et le féminisme ?

La féminité n’est pas le féminin. Le féminin, c’est le principe yin des choses, qui est complémentaire du yang. C’est l’accueil, la contemplation, le vide, le silence. Hommes et femmes portons, comme tout ce qui vit, les deux principes et nous avons tous à rééquilibrer ce yin et yang, en laissant un peu plus de place au yin. C’est aussi la puissance que l’on trouve au creux de la vulnérabilité. L’enjeu du féminisme est là : quitter les guerrières et les amazones en vue de s’ouvrir à une puissance de l’accueil, de l’expression des émotions, du faire avec. La société est prête pour la fin de la guerre des sexes.

Qu’est-ce que la yoni et pourquoi est-il si important d’être à son écoute ?
Auriez-vous un exercice simple à recommander à nos lectrices ?

Yoni est un mot sanskrit pour parler de la vulve et du vagin ; il veut aussi dire source. Le sexe des femmes a souvent appartenu à l’autre, aux hommes, aux gynécologues, à la société. Les femmes autour de moi qui réapprennent que leur sexe est sacré, qui respectent leur désir, se positionnent différemment dans la relation à l’autre. C’est à la fois subtil et essentiel, car le sexe ne ment pas. Pour cela, je crois qu’il faut d’abord être dans un lien d’amour, de gratitude vis-à-vis de cet espace sacré. Commencer par exemple par poser une main sur sa vulve et ne rien attendre, simplement dire merci. Si des émotions viennent, juste les accueillir.

Pourquoi d’après vous, dans notre société, la ménopause n’est-elle pas valorisée à sa juste valeur
et apparaît-elle davantage comme un deuil qu’un passage à une ère de la sagesse dont vous parlez ?

Nous avons perdu le sens des rites de passage et avec eux s’éteint l’idée que chaque étape de la vie est à célébrer. Mais c’est aussi parce que nous ne valorisons pas le rôle de visionnaires ou de rêveuses qu’occupent les femmes après la ménopause. Lorsqu’elles ne sont plus fertiles dans leur corps, elles peuvent enfin consacrer toute leur énergie à donner vie à des projets, à du nouveau, pour le bien de tous. Et cela a aussi une valeur, que nous avons à retrouver.

Vous recommandez de célébrer les transformations du corps féminin – fêter les premières règles des jeunes filles, accueillir la ménopause…
C’est une très belle idée, mais comment, concrètement, est-ce possible au quotidien ?

Cela peut être très simple, c’est juste un état d’esprit, une envie de marquer ces étapes et de dire merci pour ce que la vie nous donne. Des femmes organisent une soirée spéciale, avec des amies, une bougie, un rituel qu’elles inventent pour fêter cette étape. Le principal est de créer un temps pour cela, et d’avoir cette intention de célébration. Elles peuvent aussi trouver des femmes qui animent de tels espaces, même s’ils sont encore confidentiels.

Pourquoi, selon vous, est-il si important de combiner féminin et spiritualité au quotidien ?

Nous n’avons jamais autant eu besoin de nous sentir reliées, de savoir quelle est notre mission de vie ou notre place sur Terre. Ces questions spirituelles trouvent leurs réponses dans notre silence intérieur, mais ce n’est pas simple de l’apprivoiser. Le faire avec d’autres, dans un cercle de femmes par exemple, peut être un grand soutien. Et puis c’est aussi en créant des rituels que cela nous aide. Les femmes sont toujours en joie de renouer avec cette créativité-là !

Que sont les cercles des femmes ? Que peuvent-ils nous apporter ?

Ce sont des espaces de parole, d’écoute et de partage qui ont lieu chaque mois. Ils créent un espace bienveillant, où les participantes peuvent déposer ce qu’elles vivent et avoir des témoins. Cela les aide à trouver leurs propres ressources, à oser sortir de leur zone de confort, à créer leur vie comme elles le veulent. Et à se sentir en lien avec d’autres.

Circuit TRÈS court : réinventons nos circuits !

Circuit TRÈS court : réinventons nos circuits !

La notion de circuit court dérive aujourd’hui peu à peu de son sens d’origine. La définition des circuits courts, admise par l’administration, correspond à une vente présentant un intermédiaire au plus. Que ce soient les sites d’e-commerce, les revendeurs des marchés, la distribution spécialisée ou la GMS… Tous peuvent donc prétendre être en circuit court. Nombre de campagnes de communication en attestent.

Or, dans l’esprit du consommateur, le circuit court est un moyen plus direct et vertueux de consommer. Pourtant, dans les faits, il y a un écart entre cette perception et la réalité des pratiques de certains acteurs des circuits courts. Depuis quelques années, le circuit court est devenu un concept tarte à la crème très bien maîtrisé par les communicants des enseignes qui en jouent et en abusent.

Greenwashing, quand tu nous tiens !

La notion de marge en question

Il s’agit bien de comparer ce qui est comparable et à commencer par les pratiques en matière de marges. Avec un intermédiaire, le circuit court ne rime pas avec tarifs ajustés pour le consommateur et juste rémunération pour celui qui produit ou transforme. C’est l’intermédiaire qui fixe les prix, et ajoute ainsi la marge qu’il estime nécessaire (a minima 20 % quel que soit le type de circuit et souvent bien plus).

BioToutCourt prône la diffusion et la promotion du concept de Circuit Très Court, plus proche des valeurs initialement associées

Les changements de comportements alimentaires amplifiés par la crise du covid ne font que confirmer une tendance de fond qui veut rebattre les cartes de la distribution alimentaire.

Tâchons de ne pas décevoir ni duper le consommateur.

Selon une étude de l’INRAE, les motivations pour fréquenter les circuits-courts sont variées, liées à la notion de développement durable.

Le circuit très court : la version upgradée du circuit-court !

BioToutCourt propose une trame à respecter sans compromis :

  • pas d’intermédiaire, le producteur fixe le prix de vente et donc sa juste rémunération ;
  • le consommateur achète le plus près possible de chez lui et participe au développement de son territoire ;
  • le lien entre producteur et consommateur est maintenu ;
  • un label atteste de l’engagement sur la qualité (a minima AB, ou mieux Nature & Progrès ou Demeter) ;
  • une information sur la provenance et le nombre de km parcourus par le produit ;
  • une démarche zéro déchet (vrac et reprise des contenants) ;
  • une démarche zéro gaspillage avec une pré-commande qui garantit la livraison des justes quantités. En termes d’impact CO2, la vente des produits de proximité en Circuit Très Court implique un transport et une logistique optimisés. Impensable de demander au consommateur de faire le tour de tous les exploitants de son secteur. Pas plus que d’imaginer qu’un camion et un livreur viennent jusque dans votre cuisine. Dans cette configuration, l’impact CO2 est proche de 474g de CO2 produit / kg d’aliment transporté ! (source Sustainability portant sur 7 pays). BioToutCourt propose une solution de livraison et de réception groupée des commandes de plusieurs producteurs. Soit sur l’exploitation, à l’atelier ou en points relais. Dès que c’est possible BioToutCourt aide les producteurs à s’organiser en co-livraisons pour réduire encore plus l’impact CO2. Ce format permet de réduire l’impact à 80gCO2/kg, soit 2 fois moins qu’en circuit long !

 

BioToutCourt, un outil engagé et engageant

BioToutCourt (ESUS) est une plateforme de gestion de courses en ligne qui respecte la trame des circuits très court. Nous proposons aux producteurs et aux artisans de se regrouper en points de distribution et d’organiser une co-livraison :

  • pas d’intermédiaire ! les producteurs / artisans fixent les prix et les sommes sont directement versées du consommateur aux producteurs par l’opérateur bancaire ;
  • un seul outil pour les producteurs/artisans afin de gérer l’ensemble de leurs ventes en circuit très court. Que ce soit à la ferme, en amap/asso/CSE/drive, en points relais… Ils peuvent ainsi optimiser la livraison ;
  • unique présence des producteurs labellisés sur la plateforme ;
  • pas de gaspillage, tout est pré commandé et préparé au plus juste ;
  • pas de frais d’hébergement, de formation, d’abonnement pour les producteurs/artisans ;
  • cerise sur le gâteau, le possible engagement du consommateur sur la durée avec la gestion de différentes formules d’abonnement.

Le circuit très court revient aux valeurs initiales du circuit court. Il permet à celui qui produit de retrouver la maîtrise de sa marge et reconnecte les consommateurs à leur territoire.

Près d’un tiers des agriculteurs ont plus de 55 ans. En l’état actuel des circuits de distribution et des faibles marges obtenues, le métier manque de candidatures.

Avec le Circuit Très Court, il va redevenir attractif !

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure du circuit très court ? Retrouvez notre article pour participer à l’effort collectif et monter votre propre circuit !

Biogents®, des pièges à moustiques écoresponsables

Biogents®, des pièges à moustiques écoresponsables

Caillard poursuit son engagement en faveur de la biodiversité !

Caillard, cette marque de semences et de produits pour les auxiliaires du jardin reconnue pour ses innovations, a trouvé la solution pour tous les amoureux de la nature qui souhaitent profiter de leur jardin sans avoir recours à des moyens nuisibles pour l’environnement et pour l’Homme.

C’est en phase avec ses engagements en faveur de la préservation de la biodiversité que la marque a intégré Biogents®, sous le label Biogents par Caillard dans son catalogue dans le cadre d’un partenariat. Ces pièges à moustiques à la pointe de l’innovation bénéficient d’une technologie brevetée les rendant totalement écoresponsables, et permettant même une utilisation en intérieur sans danger pour la santé.

Fruit de 16 ans de recherche en laboratoire sur le comportement des moustiques et des moustiques tigres, les pièges de la gamme Biogents® fonctionnent sans dégager la moindre substance nocive, évitant ainsi d’impacter les autres espèces d’insectes, les animaux domestiques et les humains. Le concept ? Une astuce naturelle : la diffusion d’odeur humaine artificielle et l’utilisation de signaux attractifs qui permettent de leurrer les moustiques, et plus particulièrement les moustiques tigres, pour mieux les piéger.

La lutte contre les moustiques tigres : un enjeu majeur de santé publique

Disponibles en magasins spécialisés comme tout le catalogue Caillard, les pièges Biogents® sont particulièrement efficaces pour combattre l’invasion des moustiques tigres. Si la présence de ces derniers peut rendre insupportable la vie en extérieur pour toute la famille, leur prolifération constitue un risque sanitaire à prendre au sérieux. En effet, cette espèce invasive est particulièrement dangereuse car elle est le vecteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya, le zika, la fièvre jaune, et peut donc être responsable d’épidémies mortelles.

Biogents par Caillard : une sélection de produits naturellement efficaces pour éloigner les moustiques

Si chaque piège Biogents® est efficace individuellement, les différents modèles peuvent également fonctionner en complémentarité, afin de simultanément capturer les moustiques à l’intérieur de la maison et au jardin tout en prévenant la multiplication des individus à l’avenir en détruisant les œufs. Résultat : un taux de piqûres réduit de 85 %.

Grâce à une technologie brevetée, le piège BG-MOSQUITAIRE attire les moustiques avant qu’ils ne piquent. Son système possède un ventilateur qui diffuse une odeur humaine artificielle générée par le sachet BG-SWEETSCENT et crée un courant d’air ascendant, imitant les courants d’air chaud produits par un être humain. Il attire ainsi les moustiques tigres avant de les aspirer et de les bloquer dans le piège. Son efficacité peut être décuplée et étendue à l’ensemble des espèces de moustiques s’il est raccordé à une bouteille de CO2 grâce au système BG-BOOSTER.

Le BG-GAT2 est un piège pondoir qui utilise de l’eau et des signaux olfactifs pour attirer les moustiques tigres femelles ayant déjà piqué et en recherche de zone de ponte. Il est couplé aux STICKY CARDS, des fiches collantes à positionner dans le piège sur lesquelles viendront se coller les indésirables avant d’avoir pu pondre. Complémentaire du BG-MOSQUITAIRE, le BG-GAT2 limite sur le long terme la prolifération du moustique tigre.

Pour pouvoir profiter des lieux couverts, vérandas et loggias en toute tranquillité, la gamme Biogents® comprend également le BG-HOME et l’attractif BG-HOMESCENT, qui attirent les moustiques au moyen de signaux visuels et olfactifs afin d’éviter les piqûres.

BG-MOSQUITAIRE : Capture les moustiques tigres pour éviter les piqûres

Idéal en extérieur, ce piège permet de protéger une vaste zone du jardin, jusqu’à 150 m2. Il ne consomme que 0,004 kWh et est totalement silencieux. Le pack comprend le piège, 2 filets de capture, un câble d’alimentation de 8 mètres waterproof, un mode d’emploi et l’attractif pour 2 mois de protection. La recharge « pack saison » contient 3 recharges de 2 mois, pour assurer une saison entière sans moustique. L’ajout d’une bouteille de CO2 (non fournie) équipée d’un kit BG-BOOSTER (vendu séparément) permet d’imiter la respiration humaine, décuplant ainsi l’efficacité du BG-MOSQUITAIRE face aux moustiques tigres et généralisant son effet à toutes les espèces de moustiques.

BG-MOSQUITAIRE : 165 € / Recharge SWEETSCENT : pack saison (3×2 mois) : 47,50 € / BG-BOOSTER : 99 €
Disponible en magasins spécialisés

BG-GAT2 & STICKY CARDS : Pour prévenir la reproduction des moustiques tigres

Fonctionnant sans électricité, ce piège utilise de l’eau et des signaux olfactifs pour attirer les moustiques tigres femelles ayant déjà piqué et en recherche de zone de ponte.

Il est vendu par 2 pour assurer une couverture optimale et livré avec les STICKY CARDS : des fiches collantes sur lesquelles les femelles restent piégées avant d’avoir pondu leurs œufs.

Nouveauté 2021, le BG-GAT2 est une version revue et améliorée du BG-GAT, plus petite et compacte. Son intérieur a été repensé pour offrir une meilleure performance : ajout d’un cône central soutenant le filet et permettant l’évacuation du surplus d’eau en cas de pluie, bouche d’entrée d’air mieux ajustée…

BG-GAT2 (lot de 2 pièges) : 59 € / Recharge STICKY CARDS (lot de 10) : 9,95 € / Disponible en magasins spécialisés

BG-HOME & BG-HOMESCENT : Pour lutter contre toutes les espèces de moustiques dans les lieux couverts (intérieurs, loggias et vérandas)

A la pointe de la technologie, ce piège d’intérieur est équipé d’un système breveté qui en fait un allié incontournable dans la lutte contre les moustiques au quotidien.

Sa lumière UV (visible ou non) ainsi que l’imitateur d’odeur humaine spécial intérieur (BG-HOMESCENT) attirent les moustiques, qui entrent par la bouche d’entrée d’air et restent bloqués dans le corps du piège. Placé proche des ouvertures et fenêtres, le BG-HOME sera d’autant plus efficace. Comme tous les produits Biogents®, il ne dégage aucune substance nocive. Cette année, le BG-HOME évolue : son intérieur a été repensé pour éviter toute odeur dans la pièce grâce à un odorant mieux protégé. Le nouveau modèle offre également un ventilateur plus silencieux, un interrupteur pour davantage de praticité, et permet de masquer la lumière bleue pour éviter de capturer les insectes bénéfiques lors d’une utilisation sur terrasses et balcons couverts.

BG-HOME : 75 € / Recharge BG-HOMESCENT (1 mois) : 9,50 € / Disponible en magasins spécialisés

 

Pour permettre à chacun de se protéger efficacement, Caillard met en place des promotions imbattables pour un été à l’abri des moustiques. Une opération promotionnelle valable du 1er mai au 30 juin 2021, qui offrira à tous l’opportunité de découvrir les pièges anti-moustiques Biogents®.

  • –  1 piège d’extérieur BG-GAT acheté = 1 Bon de Réduction Immédiat de 4 €

  • –  1 piège d’intérieur BG-HOME acheté = 1 Bon de Réduction Immédiat de 5 €

    Offres disponibles en réseaux spécialisés ( jardineries, GSB).

https://graines-caillard.com/partenariat.php

Plan avenir montagne: le premier train électrique solaire homologué route adapté aux stations de montagne

Plan avenir montagne: le premier train électrique solaire homologué route adapté aux stations de montagne

PLAN AVENIR MONTAGNE :

LE PREMIER TRAIN ELECTRIQUE SOLAIRE HOMOLOGUÉ ROUTE

ADAPTÉ AUX STATIONS DE MONTAGNE 

 
Le gouvernement français a dévoilé le 27 mai dernier le plan d’investissement « Avenir Montagnes » visant le développement de l’offre touristique tricolore en montagne. Une enveloppe globale de 650 millions d’euros sera ainsi consacrée à ces collectivités et 350 stations de skis, fortement impactées par la crise sanitaire.

‘Accompagner les territoires de montagne vers une offre touristique résiliente et durable, adaptée aux spécificités de chaque massif’

Le plan, décliné en 14 mesures, s’articule autour de 3 principaux objectifs:

    • Favoriser la diversification de l’offre touristique et la conquête de nouvelles clientèles
    • Accélérer la transition écologique des activités touristiques de montagne
    • Dynamiser l’immobilier de loisir et enrayer la formation de « lits froids ».

Mobilité Plus présente SOIOS Solar Sunshuttle, le premier train électrique à panneaux solaires et homologué route en France. Pouvant circuler tout au long de l’année, et répondant aux contraintes du territoire, c’est le mode de transport idéal pour accélérer la transition écologique au sein des stations de ski. 

Performances et design

Le train, autorisé à rouler sur toutes les routes d’Europe est enregistré en catégorie 3. Il dispose d’une vitesse maximale de 25 km/h, et peut gravir des côtes de 15% chargé. Ses grands espaces vitrés permettent aux passagers de profiter des paysages montagneux. Les panneaux solaires sont sur le toit, visibles et protégés, depuis l’intérieur des wagons.

Autonomie

L’autonomie d’un train complet dépend du choix du type de batterie et du parcours retenu. Notre pack batterie Lithium de 74,2 KWh assure 150 km d’autonomie sur une charge et terrain assez plat.

Les panneaux solaires placés sur le toit peuvent ajouter une autonomie de 10 km supplémentaires par heure d’ensoleillement. Certains trains dans le sud de la France ou en Espagne ne fonctionnent que grâce à l’énergie solaire plusieurs mois dans l’année!

Les batteries sont logées dans la cabine conducteur et sont donc chauffées l’hiver évitant leur décharge par temps froid.

Sur-mesure

Entièrement personnalisable, le train SOIOS comporte une locomotive qui tracte un, deux ou trois wagons de 1,82 ou 2,22m de large. Selon la largeur, le wagon peut accueillir 20 ou 25 passagers assis. Ainsi, un train peut déplacer jusqu’à 75 personnes.

L’intérieur est également modifiable, puisqu’il est possible d’installer des bancs en bois ou similicuir, mais également des barres de maintien, poignées et systèmes multimédia (télévision, enceinte…)

Sa grande hauteur sous plafond permet d’accueillir les skieurs avec leur matériel en position debout, Il est également possible d’installer des rangements à ski sur les portes ou l’arrière du train. Enfin, le train est équipé d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Déjà en circulation à Martigues, Carcassonne, le Puy du Fou et Center Parcs, il sera inauguré prochainement à Lille !

Le train SOIOS Sunshuttle est un concentré d’innovations technologiques destinées à réduire les émissions de gaz à effets de serre et à répondre à la demande croissante des collectivités soucieuses de réduire leur impact environnemental.

« Nous avons déjà rencontré de nombreuses stations de skis dans les Alpes et dans les Pyrénées qui montrent un grand intérêt pour ce train. Nous sommes convaincus que ce train est LA solution pour assurer une mobilité douce au sein des stations montagnardes soucieuses de leur impact environnemental et pour rendre les joies de la montagne accessibles aux personnes à mobilité réduite, handicapées ou non. » Christopher Dubais, Président de Mobilité Plus.

 

Découvrir le train en images : https://www.youtube.com/watch?v=jBdxQF1g7YQ

 

 

Article par Maéva Robert

Les meilleurs antioxydants naturels végétaux

Les meilleurs antioxydants naturels végétaux

Pour assurer le bon fonctionnement de votre corps, vos cellules produisent de l’énergie. Pour cela, ils ont besoin de bruler du sucre, des protéines et des graisses. Ces réactions chimiques ne peuvent se faire sans la présence d’oxygène. Cependant, l’oxygène génère petit à petit la production de radicaux libres entrainant des dommages oxydatifs. Au fil du temps, ce stress oxydatif provoque un vieillissement trop rapide de vos cellules. C’est pourquoi il est important de consommer des aliments antioxydants.

Riches en composés actifs, les antioxydants permettent à votre corps de combattre les radicaux libres. On retrouve ces molécules en abondance dans la grande majorité des végétaux, notamment dans les fruits et légumes. Mais c’est quoi plus exactement un antioxydant ? Quels sont les végétaux qui contiennent le plus d’antioxydants ? Poursuivez votre lecture !

Un antioxydant, c’est quoi ?

Ce sont des molécules qui empêchent la prolifération des radicaux libres dans l’organisme. Appelés aussi stress oxydant, les radicaux libres sont les principaux responsables de certaines maladies comme le cancer, les maladies liées au cœur et aux vaisseaux sanguins, etc. Ils provoquent également le vieillissement de vos cellules. Et justement, les antioxydants permettent de lutter contre les effets néfastes du stress oxydatif.

En plus de retarder le vieillissement de vos cellules, ils permettent d’éviter certains types de cancer. En abaissant le taux de cholestérol dans le sang, ils permettent d’écarter les risques de maladies cardiaques. Ils protègent l’ensemble de votre organisme contre la pollution extérieur. Fort heureusement, ils sont présents dans la plupart des aliments que nous mangeons au quotidien.

En effet, les antioxydants sont les polyphénols, le cuivre, le zinc, le manganèse, les caroténoïdes, le sélénium, les vitamines A, E et C, etc. On trouve la grande majorité de ces éléments dans les aliments d’origine végétale, surtout dans les fruits et légumes.

Les végétaux qui contiennent le plus d’antioxydants

Les haricots secs

Parmi les aliments contenant le plus d’antioxydant, nous pouvons citer les haricots secs. Contenant beaucoup de fibres, ils permettent de prévenir les maladies cardio. Ils permettent également de réduire le risque d’avoir une tumeur au niveau du gros intestin. Certains types de haricots comme le haricot rouge et le haricot noir possèdent un taux élevé d’antioxydant.

Le clou de girofle

Ce type de végétaux est particulièrement riche en flavonoïdes, un composé organique reconnu pour son pouvoir antioxydant. Le clou de girofle a été utilisé depuis longtemps dans le domaine de la médecine. Il permet à notre corps de mieux récupérer après une grosse fatigue. Il possède également de propriété antivirale et antibactérienne. C’est la raison pour laquelle il est utilisé pour soulager les maux de dents.

La sève de bouleau

À la fois énergisante et revitalisante, la sève de bouleau est reconnue pour sa richesse en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments. Grâce à ses propriétés antioxydantes, elle vous aide à préserver vos cellules des agressions extérieures. Riche en cuivresen sélénium et en flavonoïdes, cet élixir végétal peut ralentir le vieillissement cellulaire.

À part ses propriétés antioxydantes, la sève de bouleau regorge également de nombreuses vitamines, comme la vitamine A, la vitamine B (B1, B2, B3, B6, etc.), la vitamine C, la vitamine D3, etc. Autrement dit, elle sera votre meilleure alliée pour booster votre vitalité. Pour un effet optimal, nous vous conseillons de boire au moins 3 litres de sève de bouleau pendant 3 semaines.

Le gingembre

Bonne nouvelle pour les personnes qui aiment manger épicés. Faisant partie de la famille du curcuma, le gingembre est un rhizome riche en polyphénols. Pour rappel, les polyphénols sont de puissants antioxydants qui combattent les radicaux libres. En plus de ses propriétés antioxydantes, le gingembre est aussi un excellent remède pour soulager les maux intestinaux.

Cette espèce de plante originaire d’Inde possède également des vertus antibactériennes et anti-inflammatoires. Il permet d’apaiser les rhumatismes, les douleurs dentaires et les maux de gorge. Il a le pouvoir de stimuler la circulation sanguine et de renforcer le système respiratoire. Le gingembre est aussi connu mondialement pour ses capacités aphrodisiaques.

Les mûres

Ce sont des fruits qui proviennent du mûrier, un végétal dont les feuillages servent à alimenter les vers à soie. Par rapport aux autres fruits, la mûre à l’avantage de renfermer une énorme quantité de vitamine C. Grâce à ses propriétés antioxydantes, elle est souvent utilisée pour soigner les maux de ventre comme la diarrhée et les règles douloureuses. Selon certains chercheurs, une prise régulière de mûre réduirait le risque d’avoir un cancer de l’estomac.

Les pruneaux

Les pruneaux sont réputés pour leur pouvoir laxatif. Mais ce sont aussi d’excellents antioxydantsRiche en potassiumen vitamines C et en vitamine E, le pruneau vous permettra d’avoir un système cardiovasculaire en bonne santé. Sa richesse en magnésium lui permet de lutter contre le stress. Malgré son goût un peu sucré, le pruneau est aussi un bon aliment coupe-faim pour ceux qui veulent maigrir.

Les fraises

Contenant très peu de calories, les fraises contiennent beaucoup de vitamines C et de flavonoïdes. Elles vous permettent ainsi d’éviter les risques de maladies cardio-vasculaires et d’athérosclérose. Pour bénéficier de ses propriétés antioxydantes, nous vous conseillons d’en prendre 350 g par jour. La prise régulière de fraises permet aussi de réduire les risques d’avoir un cancer.

Les amandes

Intégrant la plupart des acides gras essentiels, les amandes permettent de prendre soin de sa santé cardiovasculaire. Grâce à leurs richesses en antioxydants, elles vous permettront d’être au top niveau forme. Selon certaines études, la consommation régulière d’amande permet un meilleur contrôle du poids. Tout en stimulant votre immunité, l’amande vous permet également de prendre soin de vos dents et de vos muscles.

La pomme

Avec ses nombreuses vertus sur la santé, la pomme est considérée comme étant l’un des meilleurs fruits au monde. Grâce à sa richesse en polyphénols et en antioxydants, elle aidera votre organisme à faire face au stress oxydatif. Elle sera votre meilleure alliée pour diminuer votre taux de cholestérol dans le sang. Pour profiter de tous les bienfaits de ce fruit, nous vous conseillons de le consommer dans son état naturel, c’est-à-dire cru.

La framboise

Le saviez-vous : la framboise possède un excellent pouvoir antioxydant ? Elle est notamment efficace pour prévenir l’oxydation des mauvais cholestérols. Ces derniers sont la principale cause des maladies cardiovasculaires. La consommation régulière de framboise permet de stopper le développement de certaines cellules cancéreuses.

Ce fruit permet d’inhiber la formation des tumeurs de l’œsophage, de la prostate, du poumon, etc. Si vous voulez profiter de tous les bienfaits de la framboise, privilégiez celles qui sont encore bien fraîches. Ces dernières contiennent le plus de vitamine C et d’antioxydants.

La Sève de bouleau Minérasève

Parmi ces végétaux qui contiennent le plus d’antioxydants, nous accordons une note spéciale pour la sève de bouleau fraîche ou lactofermentée. Ses bienfaits sont tellement nombreux qu’il vous sera difficile de vous en passer.

Et si vous voulez un accompagnement personnalisé pour votre cure de sève de bouleau, n’hésitez pas à nous contacter !

Le Petit Prince, ambassadeur de la planète, lance un podcast et se mobilise pour Surfrider Foundation Europe

Le Petit Prince, ambassadeur de la planète, lance un podcast et se mobilise pour Surfrider Foundation Europe

« C’est une question de discipline, me disait plus tard le petit prince.
Quand on a terminé sa toilette du matin, il faut faire soigneusement la toilette de la planète. »
Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince.

29 juin 2021 : Journée internationale du Petit Prince

Le Petit Prince, ambassadeur pour notre planète, se mobilise aux côtés de Surfrider Foundation Europe et lance un podcast sur l’écologie positive.

Cette année, le Petit Prince fête ses 75 ans. Depuis sa première publication en France en 1946, l’œuvre la plus célèbre d’Antoine de Saint Exupéry est un véritable phénomène d’édition (avec 200 millions d’exemplaires vendus et plus de 450 traductions) qui traverse les frontières et les époques, porteur des valeurs humanistes de son auteur.
Son message visionnaire sur l’importance de prendre soin de la planète, fait du Petit Prince, le parfait ambassadeur pour sensibiliser petits et grands à la protection de l’environnement.
La Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse est à l’initiative de la Journée internationale du Petit Prince célébrée le 29 juin (date de naissance de l’écrivain). À cette occasion, le Petit Prince et ses partenaires organisent des actions et des événements en lien avec l’écologie positive pour dessiner ensemble le monde de demain.

LANCEMENT DU PODCAST « DESSINE-MOI LE MONDE DE DEMAIN »
Dans un podcast inédit sur les vertus de l’écologie positive, le Petit Prince donne la parole à ceux qui changent le monde pour inspirer toutes les générations. Des personnalités se succèdent au micro pour partager leur expérience et leurs actions : la militante écologiste Camille Etienne et le comédien Felix Radu ; l’éco-explorateur Raphaël Domjan ; Camille Le Gal de Fairly Made ; Marc Valmassoni de Surfrider Foundation Europe ; Justine Hutteau cofondatrice de la marque de cosmétiques clean Respire ; Franziska Gsell, Directrice Marketing IWC…
Le podcast est disponible sur toutes les plateformes d’écoute (Spotify, Apple Podcast, Deezer, etc.). 
Lien vers le podcast : Dessine-moi le monde

UN SOUTIEN AUX ACTIONS DE SURFRIDER FOUNDATION EUROPE
Le Petit Prince se mobilise aux cotés de Surfrider Foundation Europe pour protéger l’environnement. Depuis 30 ans, l’ONG environnementale est une référence dans le combat pour la protection des océans, du littoral et des usagers. Le rapprochement entre ces deux acteurs engagés a tout d’une évidence : la volonté de sensibiliser les plus jeunes aux grands enjeux sociétaux, notamment écologiques, via des actions éducatives et pédagogiques.
Dans le cadre de l’édition 2021 de la Journée Internationale du Petit Prince, les établissements scolaires seront invités à participer aux opérations de récolte de déchets organisées par l’ONG dans plusieurs grandes villes de France (Biarritz, Paris, Lyon…). En parallèle, une campagne de financement participatif est lancée sur les réseaux sociaux du Petit Prince pour soutenir le travail de Surfrider et notamment la création d’outils pédagogiques, afin d’inciter les jeunes à devenir des acteurs du changement.Lien vers la cagnotte : https://donate.surfrider.eu/b/mon-don?cid=158&_cv=1

UNE EXPOSITION INÉDITE ET UN LIVRE COLLECTIF EN PARTENARIAT AVEC DEYROLLE
DESSINE-MOI TA PLANÈTE
Du 29 juin au 15 novembre 2021 – Château de La Bourdaisière (Indre-et-Loire)
Cette exposition-jeu de piste, conçue par Deyrolle et guidée par Le Petit Prince, propose un récit original autour de l’écologie positive.
Dans un parcours ludique et sensoriel à travers le parc centenaire, les jardins et les caves troglodytes jusqu’ici restées secrètes du château de La Bourdaisière au cœur de la vallée de la Loire, le visiteur est convié à un voyage initiatique en 10 étapes qui s’inspirent autant de l’œuvre d’Antoine de Saint Exupéry que de l’iconographie de Deyrolle.
Plus d’infos : www.labourdaisiere.com
Lien vers la billetterie : https://www.labourdaisiere.com/portfolio/le-petit-prince/
Cette exposition est accompagnée d’un ouvrage collectif à paraître aux éditions Actes Sud, qui compte parmi ses contributeurs Louis Albert de Broglie, Baptiste Morizot, Camille Etienne, Charles et Perrine Hervé-Gruyer, Jean-Louis Etienne, François Sarano, Coline Serreau, Jean-François Clervoy…

 

Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France

Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France

Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France en démultipliant la capacité de soutien des projets locaux en faveur de l’arbre.

Chaque année, plus de 11 500 kilomètres de haies disparaissent encore des paysages, alors même qu’elles constituent l’une des réponses les plus immédiates et pertinentes pour faire face à la crise écologique et climatique.

Au total, 70% des haies en France ont disparu en 50 ans. Bien que les initiatives de plantation se multiplient, permettant la création de 3500km de haies par an, leur effet bénéfique est limité par le phénomène d’érosion du bocage qui continue de sévir parallèlement dans nos campagnes.

La restauration, la création et la valorisation des haies champêtres constituent un levier essentiel pour développer les performances environnementales, agricoles et économiques de nos territoires ruraux. Le nouveau fonds de dotation « Fonds pour l’Arbre » entend démultiplier la capacité de soutien des projets locaux portés par un réseau d’opérateurs ancrés dans les territoires pour accompagner, chaque année et en complément du développement des politiques publiques territoriales, les actions de plantation et de préservation des haies de 3 000 agriculteurs, pour une reconstitution du bocage à l’échelle nationale. Le Fonds pour l’Arbre contribuera aussi au développement et à la structuration des filières territoriales des plants Végétal local, en forte croissance, pour éviter les risques de rupture d’approvisionnements en plants végétaux, ainsi qu’au déploiement du Label Haie, pour garantir une gestion durable des haies dans le temps.

« La déforestation en France concerne les haies de nos campagnes. Chaque année, nous en perdons 11 500 km, alors qu’elles sont essentielles pour la biodiversité, le climat, l’eau et le sol. Avec le Fonds pour l’Arbre, nous souhaitons rassembler les entreprises et Fondations ainsi que les citoyens autour de la thématique de l’arbre champêtre et autour du monde agricole, pour soutenir les agriculteurs dans leur démarche de plantation et de préservation des haies.”

 Sylvie Monier Présidente du Fonds pour l’Arbre directrice de l’association Mission Haies – Union des Forêts et des Haies Auvergne-Rhône-Alpes

 

Les acteurs privés unissent leur force et se rassemblent pour lancer une dynamique de restauration et de préservation de notre patrimoine arboré

Le Fonds pour l’Arbre a pour vocation de soutenir des actions locales en faveur de la préservation et du déploiement des haies et de toutes autres formes de systèmes agroforestiers en France. Il s’appuie sur les 10 ans d’expérience du programme  « Plantons pour la Planète » porté par l’Afac-Agroforesteries et la Fondation Yves Rocher, qui soutient chaque année plus de 2 000 projets de plantation d’arbres champêtres réalisés par les opérateurs de terrain du réseau Afac-Agroforesteries. (voir la carte des sites de plantation pour la saison 2019-2020). Avec « Plantons en France », la Fondation Yves Rocher et l’Afac-Agroforesteries ont ainsi développé le seul programme de plantation de haies et d’arbres champêtres en France d’envergure nationale.

Créé en 2020, le Fonds pour l’Arbre prolonge l’ambition et les valeurs de ce partenariat historique en y accueillant six nouveaux mécènes : la Fondation Nature&Découvertes, La Boulangère Bio, la Maisons du Monde Foundation, Ecotone et la Fondation Ecotone, la marque Vrai (Triballat-Noyal) et la Fondation Lemarchand. Il porte désormais l’engagement collectif pour l’arbre et la haie en  France.

Objectifs d’ici 2024 (résultats attendus d’ici 3 ans) : Doubler la capacité de soutien financier du Fonds de dotation pour atteindre, chaque année :
3 000 agriculteurs accompagnés
6 000 km de haies gérées durablement avec le Label Haie 
950 km de haies plantées à l’échelle de la France (dont 50% en Végétal local, dans toutes les régions)
40 territoires Label Haie accompagnés
90 opérateurs engagés dans le programme et formés à la thématique de la gestion durable

 

Le Fonds pour l’Arbre porte une approche nouvelle des actions pour l’arbre champêtre

Face à l’urgence, le Fonds pour l’Arbre entend assurer un véritable passage à l’échelle grâce à un dispositif :

  • Réparti partout en France, pour densifier l’action et contribuer à la transition agroécologique de tous les territoires
  • Diversifiant les actions pour une implantation durable de la haie dans l’espace rural : accompagner la plantation de haies, mais aussi la gestion durable du patrimoine existants, avec le concours d’une très grande diversité d’acteurs qualifiés, et en lien étroit avec les instances publiques
  • Mettant l’accent sur la qualité des actions et leur durabilité sur le long terme, via des outils de certification (Végétal local, Label Haie) pour garantir des pratiques fiables et une montée en compétence de tous les métiers de l’arbre champêtre et de la haie.

 

En parallèle des actions de terrain, le Fonds pour l’Arbre compte jouer un rôle de porte-voix pour la cause de la haie, encore trop peu connue des citoyens mais aussi des grands acteurs économiques français, et mettre les projecteurs sur le rôle écologique clé de l’arbre champêtre et de la haie comme ressources d’intérêt général.

 

Véritables couteaux-suisses écologiques, la haie et le bocage structurent nos paysages agricoles

Les haies, autrement nommées « bocage » ou « arbres hors forêts », jouent de multiples rôles environnementaux. Elles jouent un rôle de brise-vent important pour protéger les cultures, elles préservent les ressources en eau. Les haies implantées dans les pentes fonctionnent comme des éponges : elles ralentissent le ruissellement des eaux de pluie, facilitent l’infiltration de l’eau dans le sol et stockent l’eau, elles luttent contre l’érosion des sols.  De nombreux animaux vivent dans les haies ou circulent le long de celles-ci pour se déplacer dans la nature (on parle alors de corridor écologique). Le bocage est un milieu corridor par excellence, à la fois pour des espèces forestières et pour des espèces de milieux ouverts. Ses caractéristiques, à savoir la structure des talus et des haies, la densité de son maillage et la diversité du paysage, jouent plus ou moins sur l’effet de corridor, de filtre. Et les haies contribuent à l’identité de paysages ruraux variés.

Aujourd’hui, si les haies sont désormais protégées de l’arrachage, elles continuent néanmoins de disparaître, entre autres sous l’effet du vieillissement ou de mauvaises pratiques de gestion.

Ces pratiques restent encore peu connues et utilisées en France. Les raisons avancées sont généralement liées à une culture agricole qui manque de repères technico-économiques et de savoirs liés aux systèmes agroforestiers, à la difficulté de se projeter à plus long terme et de concevoir l’arbre comme un allié utile dans le système de production. Pour autant, l’agroforesterie est de plus en plus attractive économiquement, agronomiquement et écologiquement.

Reconnaissant l’enjeu national qu’elle représente, la mesure « Plantons des haies ! » du Plan de relance annoncé par le gouvernement a l’objectif d’en planter 7 000 kilomètres d’ici à 2023. Le Fonds pour l’Arbre veut s’inscrire en complément de cette mesure, pour assurer un attrait et une préservation durable à la haie dans les territoires : garantir la durabilité des plantations réalisées, créer les leviers de pérennisation des actions ou des projets de plantation en inscrivant la haie dans une nouvelle économie territoriale, assurer un soutien complet aux actions pour l’arbre et la haie en dehors de la plantation et préparer l’après-plan de relance.

Son appel à projets « Plantation, gestion, filières : soutenir les actions pour l’arbre la haie dans nos territoires. » est ouvert jusqu’au 18 juin 2021, à destination des structures engagées dans une stratégie territoriale de développement des arbres et haies champêtres

Pour y participer : https://afac-agroforesteries.fr/appel-a-projets-plantons-millions-arbres-france/

www.fondspourlarbre.fr

Spécial été: Le top 5 des crèmes solaires minérales clean de Mireille

Spécial été: Le top 5 des crèmes solaires minérales clean de Mireille

LE TOP 5 DES CRÈMES SOLAIRES MINÉRALES CLEAN PAR MIREILLE

Fini la grisaille de l’hiver et du confinement, l’été arrive à grand pas. De la réouverture des plages aux terrasses, le soleil est au zénith et notre corps fin prêt à se dorer la pilule. Alors bronzer, oui, mais sans y laisser sa peau et sans abîmer les coraux ! La clean beauty est la tendance du moment. Mireille en a donc profité pour nous concocter une étude sur l’utilisation des crèmes solaires minérales. 

Créée par Kahina, créatrice visionnaire de CompoScan, et la célèbre youtubeuse beauté “la petite Gaby”. Mireille est une application mobile innovante qui propose une lecture simple des compositions de nos cosmétiques. Avec l’appui de Raphaël, le biologiste de l’équipe, ils ont décortiqué les étiquettes de nos crèmes solaires pour nous aider à choisir une protection qui réunit : filtre minéral, absence de perturbateurs endocriniens et sans nanoparticules. 

L’inconvénient ? Elles sont souvent très blanches à l’application de par leur base de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc. Alors comment faire rimer engagement écologique, santé et esthétisme ? Mireille s’est penchée sur le sujet ! 

La meilleure amie de notre salle de bain nous donne ses recommandations et nous propose son top 5 des crèmes solaires clean. Cerise sur le gâteau, toutes les crèmes proposées sont résistantes à l’eau et fabriquées en France. 

 

LES AVANTAGES D’UNE CREME SOLAIRE MINERALE ?

 

On bronze autant qu’avec une crème solaire classique tout en se protégeant des mélanomes, des coups de soleil et du vieillissement prématuré de la peau. 

On n’applique pas de composants suspectés d’être perturbateurs endocriniens (tels que l’octocrylène et le benzophénone).

On évite l’impact des filtres synthétiques sur l’environnement avec les dégâts que l’on connaît de l’oxybenzone et de l’octinoxate qui sont maintenant interdits à Hawaï depuis le 1er Mai pour leurs effets dévastateurs sur les coraux.

Finis d’attendre 30 min avant de s’exposer au soleil ! Véritable bouclier sur la peau, la crème est efficace tout de suite.

 

LE TOP 5 DES CRÈMES SOLAIRES MINÉRALES DE MIREILLE:

  1. Patyka FPS 50&30

Sensorialité à l’application top, parfum agréable de notes florales d’amandier et de jasmin. La texture légère est bluffante et sèche très rapidement. Le fini est mat au toucher: aucune sensation lourde ou grasse sur la peau. Le prix est un peu élevé mais la texture et la sensorialité sont au rendez vous! Convient à tous les types de peaux, même sensibles.

Prix : 30 € 100 ml  (300,00 € /L)

 

https://patyka.com/collections/collection-solaire-corps/products/spray-solaire-corps-spf50

  1. Accorelle spray kid

Son format économique et sa pompe gâchette sont  très pratiques pour toute la famille (à partir de 3 ans). Sans parfum, elle convient aux peaux sensibles. Elle est presque invisible sur la peau et légèrement teintée de jaune. Mireille la conseille aussi pour une application sur peau noire si elle est bien étalée. Une texture légèrement huileuse au  début mais qui s’estompe très vite. Prix correct. 

Prix : 30 € 150ml  (200,00 € /L)

 

https://www.mademoiselle-bio.com/spray-solaire-enfants-spf-50-acorelle.html

 

  1.  Bioderma FPS 50

La bonne surprise du classement! La texture très fluide s’étale bien. Adaptée pour les peaux intolérantes: elle est non comédogène et sans parfum. Le rendu est  plutôt discret et son prix accessible. Bonus pour sa grande contenance en spray qui est très pratique! 

Prix : 12 € 100ml   (120,00 € /L)

 

https://www.santediscount.com/bioderma-photoderm-mineral-spf50-spray-100g.html

 

  1. Bioregena FPS 50

Elle est fluide et assez facile à étaler.Son effet blanc est vraiment très léger et son parfum très agréable. Prix accessible et convient aux Vegans. 

Prix : 14 €  90ml  (150,56 €/litre)

 

https://www.greenweez.com/bioregena-spray-solaire-spf50-visage-corps-90ml-p88784

 

  1. Soleil des iles

Texture de crème plus épaisse et enveloppante mais facilement étirable. L’effet blanc est un peu plus marqué que les 4 premières. Son prix est accessible. En bonus, la crème est enrichie au Monoï de Tahiti.

Prix : 13 € 100 ml (130 €/litre)

https://www.soleil-iles.com/166-lait-solaire-bio-spf-50.html?search_query=lait+solaire&results=13

 

 

LES CONSEILS DE MIREILLE

  • Les crèmes solaires minérales indice 30 s’étalent plus facilement et laissent moins de traces blanches. 
  • Sur un tatouage on privilégiera les filtres minéraux les plus blancs pour préserver l’éclat des tatouages
  • Privilégier une crème minérale avec un effet très blanc est utile sur les enfants, les cicatrices et les tatouages car on sait à l’œil nu quand il n’y’en a plus !

-La favorite de la petite Gaby? La texture très épaisse offrant une bonne opacité de l’Acorelle bébé  – 18€ 50ml

  • La meilleure des protection reste de ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes et d’utiliser des vêtements anti UV
  • Il vaut mieux utiliser une crème solaire synthétique qu’aucune protection. Mireille rappelle que 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France et 80% d’entre eux sont liés à une surexposition au soleil selon l’Institut National du Cancer. Se protéger des rayons du soleil est  indispensable. Concernant les crèmes synthétiques:

 “Attention à ne pas dépasser la date limite car avec le temps l’octocrylène se transforme en une autre molécule, la benzophénone, qui est plus dangereuse à long terme. On est sur un mal invisible. Vous n’allez pas avoir de rougeurs ni de réactions. Par contre c’est à long terme à l’usage, vous augmentez les risques de problèmes de santé comme les problèmes de reproduction ou éventuellement des cancers “, explique Kahina Benhebri, fondatrice de Mireille.

 

A PROPOS

En septembre 2020 Kahina, créatrice de COMPOSCAN, s’allie à la petite Gaby, célèbre youtubeuse pour son expertise skincare/haircare et Raphaël, biologiste spécialiste de l’impact des cosmétiques sur la santé et l’environnement pour donner naissance à Mireille. La meilleure amie pour faire le tri dans la salle de bain ! L’application mobile lancée en septembre 2020 et anciennement Composcan, analyse les compositions de cosmétiques, simplement, ergonomiquement et rapidement. Payant pour garantir l’indépendance vis à vis des marques, elle permet de scanner toute la salle de bain et de décrypter le dessous de chaque étiquette. Mireille propose une analyse scientifique faite par un biologiste, expert du vivant (contrairement à un chimiste), sur la toxicité de chaque ingrédient. Son avis est couplé à celui de la petite Gaby, experte des cosmétiques, qui donne ces précieux conseils sur l‘utilisation des produits. Chez Mireille, l’équipe milite pour la transparence et a fait de l’opacité des étiquettes en cosmétique son combat quotidien!

                   Plus d’informations sur : www.mireille.co 

 

                                         

       Agence Impulse Communication

 Marie Legrand marie@impulse-communication.fr 

      Tel. 06 09 88 62 27

 

Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an

Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an

Treedom, l’entreprise sociale labellisée B-corp et spécialiste de projets d’agroforesterie durable, vient d’atteindre la barre des 2 millions d’arbres plantés à travers le monde. Avec un million d’arbres plantés au cours de la dernière année, l’entreprise européenne se sent confiante pour l’avenir.

Grâce à son impact social et son aspect ludique, Treedom a planté 2 millions d’arbres dans
17 pays à travers le monde depuis sa création à Florence en 2010. Du Cameroun au Kenya, du Guatemala à Haïti, Treedom a accéléré rapidement sa croissance en 2020 au point de doubler en 1 an l’ensemble de ses plantations de ces 10 dernières années. Un signe indéniable que les européens sont de plus en plus sensibles et impliqués aux problématiques environnementales et la durabilité.

Treedom poursuit ainsi son expansion et soutient des milliers d’agriculteurs locaux en plantant des arbres selon sa méthodologie rigoureuse répondant aux besoins des zones locales dans lesquelles les arbres sont plantés. 

Se démarquant par son expérience client qui combine impact social et environnemental tout en proposant une expérience digitale ludique, Treedom souhaite maintenir son rythme de croissance et a pour ambition d’atteindre les 10 millions d’arbres plantés dans les 3 prochaines années

Au cours des prochaines années, avec l’expertise de ses partenaires locaux, et en répondant toujours à son code d’éthique, Treedom prévoit de continuer à soutenir des projets dans différentes parties du monde où le changement peut bénéficier à la fois à la planète et aux communautés locales. 

Les Petits Reporters du Bio : L’Agence BIO dévoile les lauréats du concours !

Les Petits Reporters du Bio : L’Agence BIO dévoile les lauréats du concours !

Le jury de la 9e édition du concours Les Petits reporters du bio s’est réuni le mercredi 2 juin et a désigné les dix lauréats 2021.

LES ÉLÈVES A LA RENCONTRE DU BIO

Les classes et ateliers périscolaires du CE1 au CM2 ont eu l’année scolaire pour réaliser leur reportage papier ou vidéo. Encadrés par leur professeur des écoles ou par l’animateur des activités périscolaires, ils ont ainsi pu se sensibiliser et se fédérer autour d’un projet pédagogique centré sur l’agriculture, l’élevage et l’alimentation biologique. Ce concours leur a également permis de comprendre les enjeux d’une alimentation de qualité, reliée aux questions d’environnement, de biodiversité et de bien-être animal en abordant différents thèmes autour du bio.
Ils ont également travaillé sur des contenus en lien avec le socle commun qui répondent aux enjeux de l’éducation au développement durable inscrits dans les programmes d’enseignement. Les élèves mobilisent par ailleurs leurs compétences en expression écrites et/ou orales, en arts plastiques, et en sciences tout en expérimentant le journalisme sous forme papier ou vidéo. Un concours qui permet de créer une dynamique en éveillant la citoyenneté des plus jeunes.

DES DÉLIBÉRATIONS RICHES GRÂCE À L’INVESTISSEMENT ET LES EXPERTISES DES MEMBRES DU JURY

Le jury, présidé par Isabelle Bretegnier*, diététicienne nutritionniste, spécialisée en alimentation saine et durable, engagée en faveur du bio mais également co-fondatrice du collectif citoyen Pas d’Usine On Cuisine et secrétaire de l’association Bio Consom’acteurs, a procédé à l’examen des candidatures le mercredi 2 juin.
Les membres du jury, composé d’un représentant de l’Agence Bio, de représentants de ses membres
(APCA, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, SYNABIO), de Manon et Louison élèves de CM1, d’un membre de l’éducation Nationale et d’autres personnalités qualifiées (INTERBEV, Interbio Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine, …), ont salué de concert des projets puissants, réfléchis et d’une grande créativité. Sa présidente a également souligné combien à travers ces reportages les enfants s’avéraient porteurs d’optimisme pour demain.

À l’issue de ces délibérations, 10 lauréats ont été distingués par le jury.

1ER PRIX
Ecole du Sarlac de Moissac — Élèves de CE2, CM1, CM2
« La fertilisation des sols »

2E PRIX
Ecole de Chaponval d’Auvers sur Oise — Élèves de CM2
« Les petits reporters du bio »

3E PRIX
– École Courbieu de Castelsarrasin — Élèves de CE2, CM1, CM2
« De la vache au yaourt bio »
– École élémentaire Jules Ferry — Élèves de CE1, CE2, CM1, CM2
« Le FastFood Bio »
– École de Chaponval d’Auvers sur Oise — Élèves de CM1
« Le petit composteur »
– Accueil de loisirs de l’Écolothèque de Saint Jean de Védas — 8-9 ans
« Actu de saison du secteur agricole »
– École Marie Curie de Castelsarrasin — Élèves de CM1, CM2
« Fruits et légumes bio de saison »
– École Ducaude Castelsarrasin — Élèves de CE1
« La biodiversité »
– École Émilie Fordant de Fort de France — Élèves de CM1
« Mission impossible BIO »

L’AGENCE BIO AUPRES DE LA JEUNESSE

Afin d’accompagner au mieux la communauté éducative, l’Agence BIO propose des ressources
pédagogiques adaptées et destinées aux enseignants et animateurs, en vue de sensibiliser les élèves
à l’agriculture biologique, un mode de culture, d’élevage et de transformation très respectueux de
l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité.
À cette fin, elle a élaboré un kit pédagogique afin de garantir la cohérence de son contenu avec les
apprentissages fondamentaux des programmes d’enseignement du Ministère de l’Education Nationale.

CE SUPPORT « DÉCOUVRIR L’AGRICULTURE BIO DU CM1 À LA 6ÈME » COMPORTE :
– 7 fiches d’activités pour les élèves et 3 posters qui présentent et expliquent les caractéristiques
de l’agriculture biologique par des exemples qui conduisent les élèves à la réflexion,
la mobilisation et à l’enrichissement de leurs connaissances,
– Un guide à destination des enseignants, qui contient des informations complètes
sur l’agriculture biologique et une proposition de progression pédagogique

UNE PRÉSIDENTE INVESTIE POUR LE BIO
*La présidente du jury Isabelle Bretegnier, diététicienne nutritionniste spécialisée en alimentation saine et durable.
Isabelle est une femme engagée, qui se bat pour une consommation durable et respectueuse de la planète et des générations futures. Co-fondatrice depuis 2012 du collectif citoyen « Pas d’Usine On Cuisine », elle souhaite changer le monde de demain en incitant les citoyens à améliorer l’offre alimentaire en restauration collective et notamment dans les cantines, en y intégrant plus de bio.
Elle a également rejoint les membres de l’association BioConsom’acteurs, qui agit pour un bio  accessible à tous, et dont le rôle est d’informer, sensibiliser et mobiliser les consommateurs sur l’importance de leurs choix de consommation.
Isabelle est aussi impliquée dans le collectif « Les pieds dans le plat ? » en tant qu’administratrice et formatrice. Ce réseau national des cuisiniers et diététiciens bio formateurs accompagne tous ceux qui souhaitent introduire le bio dans leurs cantines en ayant pour unique objectif : viser le 100% bio dans les restaurations collectives.

Carpaccio de pastèque à la mozzarella et à l’huile oméga 3

Carpaccio de pastèque à la mozzarella et à l’huile oméga 3

Pour 6 personnes
Préparation : 10 min
Repos : 30 min

INGRÉDIENTS 

  • 1/2 pastèque bio de préférence
  • 2 cui. à soupe d’olives noires dénoyautées
  • 2 mozzarellas
  • 2 grosses poignées de roquette
  • 1 jus de citron
  • 6 cuil. à soupe d’huile oméga 3 le Moulin de Mon Père 
  • Fleur de sel, poivre

PRÉPARATION 

Laver la pastèque. La couper en gros quartiers et enlever la peau. Couper des tranches fines à l’aide d’un couteau aiguisé. Les poser au fur et à mesure dans un grand plat. Couper les olives en rondelles, trancher les mozzarellas et répartir le tout dans le plat. Réserver au frais pendant une demi-heure.

Au moment de servir, parsemer de fleur de sel, de poivre moulu et de feuilles de roquette. Arroser avec le jus de citron et l’huile oméga 3.

Servir aussitôt. 

 

FOCUS PRODUIT

Ce mélange de 5 huiles est naturellement riche en Oméga 3. Les Oméga 3 sont composés d’acides gras dits essentiels car ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme. Elle sera parfaite pour apporter équilibre et saveurs à tous vos assaisonnements.

750 ml – 8,50 € Disponible en grandes surfaces, au rayon bio

Spécialiste des huiles végétales biologiques, Le Moulin de mon Père propose toute une gamme de références bio conditionnées en Provence, grâce à un savoir-faire artisanal hérité de plusieurs générations de mouliniers. Au nombre d’une vingtaine, les huiles Le Moulin de mon Père révèlent un goût authentique ainsi que tous les bienfaits naturellement présents dans la graine ou le fruit. 

Que peut apporter la purification de l’air par ionisation ?

Que peut apporter la purification de l’air par ionisation ?

Nous respirons tous les jours 15000 l d’air environ en intérieur. Il est alors raisonnable de se poser sur la qualité de cet air domestique. Dans une atmosphère saturée par les particules et les fumées, notre organisme lutte pour éliminer cette pollution.
Les purificateurs d’air restent la meilleure solution pour avoir de l’air pur dans les bureaux et les maisons. Les purificateurs par ionisation éliminent les particules et les polluants de l’air. La question se pose sur l’efficacité de ces appareils et des risques liés à leur utilisation.

Le résultat peut être mesuré grâce à des analyseurs d’air. Certains purificateurs peuvent mesurer les particules par m³. Il suffit de relever le volume avant et après. Quant aux risques, il s’agit principalement de la production d’ozone. Mais il existe certains ioniseurs qui ne génèrent pas d’ozone. Et d’autres modèles respectent la quantité minimale recommandée. Il est important de vérifier les certifications et les recommandations des fabricants avant d’acheter un ioniseur.

Un air pur et une eau saine sont essentiels pour notre quotidien. Pourtant, en milieu urbain, il devient de plus en plus difficile d’en avoir sans recourir à différentes technologies.

 

Le fonctionnement des purificateurs par ionisation

À l’origine, ce sont uniquement les industries qui utilisaient les purificateurs d’air. Puis des modèles ont été créés pour les hôpitaux, les centres de soins afin d’empêcher la propagation des germes et des virus dans ces lieux.

Il existe différents appareils de purification de l’air : le purificateur d’air classique, le purificateur d’air avec fonction ionique et l’ioniseur.

Les ioniseurs sont utilisés pour augmenter la concentration d’ions négatifs dans une pièce. Ces appareils génèrent des électrons qui vont charger les molécules présentes dans l’air. Les molécules se transforment en anions. Ces ions négatifs vont se plaquer aux particules nuisibles et les alourdir. Les particules vont ensuite se déposer sur les surfaces proches : murs, sol, le plafond…

Dans une pièce enrichie en ions négatifs, la poussière en suspension va disparaître de l’air. Ce qui évite ainsi la propagation par voie aérienne des maladies. La poussière retombe sur le sol. Il est important de faire du nettoyage pour se débarrasser des particules sur le sol et les murs.

Pour compléter l’action de l’ioniseur, un système de filtration est nécessaire pour éliminer les polluants, les acariens et les gaz de l’air intérieur. Les ioniseurs ont une portée limitée

Intégrant à la fois des filtres, les purificateurs avec fonction ionique sont d’une efficacité maximale. Certains modèles peuvent filtrer jusqu’à 4 fois l’air d’une pièce de 25 m2 .

Genèse des ions : un processus naturel

L’ionisation est un phénomène naturel. Un atome ou une molécule qui perd sa neutralité est dite ionisée. L’atome ou la molécule se transforment soit en ion négatif ou en ion positif. L’ionisation se produit essentiellement au niveau de l’atmosphère.

Le rayonnement ultraviolet, la radioactivité des roches, les vagues frappant les récifs, la photosynthèse… ces phénomènes créent des ions négatifs. Avant un orage, l’atmosphère est chargée d’ions positifs. Quand l’orage éclate et que la pluie tombe, la concentration d’anion augmente.

Les chercheurs ont remarqué l’impact de la teneur électrique de l’air sur l’organisme. Les effets de l’ionisation varient en fonction de la sensibilité des individus à ce phénomène. Cependant, chacun a besoin d’une bonne qualité d’air pour rester en bonne santé.

Les ions négatifs

Les ions négatifs dans la nature sont principalement des ions d’oxygène. Or cette molécule est présente sur toute la planète : dans l’air comme dans l’eau. La concentration des ions négatifs varie en fonction des lieux. L’air marin est bien plus riche en anion (80 000 cm3). Sur la terre ferme, c’est au pied d’une chute d’eau que l’on observe la plus forte concentration d’ions négatifs (50 000 ions négatifs/cm3). En montagne, la présence des ions négatifs varie entre 5 000 à 10 000.

Ces endroits riches en ions négatifs ont un point commun : on y ressent de la fraîcheur et une profonde sensation de bien-être.

Les bienfaits des ions négatifs

Les anions ont un effet bénéfique aussi bien sur les fonctions biologiques que psychiques.
Les ions négatifs atténuent les symptômes de la dépression chez certains individus, particulièrement les troubles. Pour traiter des épisodes dépressifs légers à modérés, les psychothérapeutes conseillent l’ionisation négative, dans certains cas avec des antidépresseurs, combinée à la luminothérapie.
Un environnement riche en anions améliore la capacité de concentration, la réflexion et la mémoire.
Les ions négatifs stimulent notre organisme et diminuent les risques d’infections cardiovasculaires et respiratoires. Ils auraient même un effet bénéfique sur les voies respiratoires.
Les anions empêchent les particules nuisibles (pollen, germes, acariens) de se propager dans l’air.
Ils permettent de réguler le cycle sommeil-éveil, ou plus simplement de mieux s’endormir la nuit.

Les ions positifs

La division d’une molécule va créer deux ions de polarité opposées. Du fait de leur durée de vie, les ions positifs ont tendance à augmenter plus vite dans l’atmosphère. Aussi sans les phénomènes naturels pour favoriser la concentration des ions négatifs, les particules positives remplissent l’air.
C’est pourquoi dans un milieu urbain défavorable aux ions négatifs l’atmosphère est plus pesant.
L’environnement artificiel transforme l’ionisation naturelle de l’air. Les fumées d’usine, de voiture, les appareils de chauffage sont autant de facteurs qui empêchent l’apparition des petits ions négatifs.

Or, il est constaté que les cations (ions positifs) ont un effet perturbateur sur l’organisme humain.

Les effets des ions positifs

Dans un endroit rempli d’ions positifs, l’air devient étouffant. Les ions positifs peuvent impacter sur l’humeur et la qualité du sommeil. Une forte concentration de cations peut causer la somnolence, une sensation de fatigue chronique, de l’asthénie voire de la léthargie. Un lieu plein de charge positive cause aussi des troubles de concentration. Certains troubles d’humeur ressemblent à des signes dépressifs.
Différents symptômes liés à un environnement riche en ions positifs ont été constatés :

  • Des problèmes articulaires
  • Des irritations aiguës de l’appareil respiratoire
  • Nervosité
  • Exacerbation des allergies respiratoires
  • Et parfois des problèmes cutanés.

 

Pourquoi purifier l’air intérieur ?

L’oxygène est vital pour l’être humain. Mais l’air contient aussi des gaz toxiques et des particules nuisibles pour l’organisme. L’atmosphère urbain est polluée. De ce fait, le corps est plus exposé au gaz, aux germes et aux particules fines.

Purifier l’air à l’intérieur d’une pièce est un moyen de se protéger des effets néfastes de la pollution.

En effet, l’air intérieur peut être en moyenne 8 fois plus pollué que l’air extérieur d’après l’Organisation mondiale de la Santé. Et une personne passe 70 à 80 % de son temps en intérieur (maison, bureau, restaurant, centre commercial…).

Les études ont montré que l’air intérieur est à l’origine de nombreuses maladies.

Les bactéries et les polluants au bureau

Les bactéries présentes dans un bureau s’élèvent à 100 fois plus que celles dans une cuisine. Même s’ils sont malades, plus d’un tiers des travailleurs (sur 1000 personnes interrogées) déclarent qu’ils vont au bureau. C’est de cette manière que les germes se propagent dans un bureau.

Les mobiliers de bureau dégagent des vapeurs qui peuvent irriter les yeux ou la voie respiratoire.

Les microbes des climatiseurs

Au bureau ou à la maison, le système de climatisation peut devenir un lieu favorable à la prolifération des spores, des germes, des moisissures. Ceux-ci sont renvoyés ensuite dans l’air par le climatiseur.

Les saletés des moquettes

La moquette contient des saletés (des acariens, des toxines, salmonelles) transportées par les chaussures. Ces saletés s’assèchent, et deviennent des particules en suspension dans une pièce.

Respirer de l’air pur permet de rester en bonne santé et d’améliorer le mental.

Le corps humain a une grande faculté d’adaptation. Malgré la pollution, il arrive à puiser l’oxygène dont il a besoin. Mais il absorbe en même temps les polluants (particules fines, dioxyde d’azote, benzène).

La qualité de l’air est importante pour stimuler le corps et le mental. Un air pur augmente notre résistance aux maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Dans une pièce close où l’air ne circule, respirer demande beaucoup d’effort à l’organisme. Cet effort impacte sur la production de sérotonine, hormone qui a une influence sur l’humeur d’un individu.

Chaque individu a une sensibilité différente par rapport à la qualité de l’air. Les personnes les plus sensibles (enfants, personnes âgées, personnes souffrant d’allergie…) ont besoin d’un environnement sain. Et les purificateurs d’air peuvent faciliter le quotidien de ces personnes. En effet, un air pur durant la nuit sollicite moins les poumons, le corps peut ainsi se reposer après les agressions subies dans la journée.

Notre organisme a besoin d’un air pur mais l’atmosphère urbain est saturée par les particules et les polluants. Cependant, nous pouvons assainir l’air de nos bureaux et de nos maisons. Le purificateur d’air par ionisation représente une bonne solution pour assainir l’air domestique. Il faut cependant bien choisir l’appareil à utiliser : la plupart génère de l’ozone. Certains purificateurs d’air sont conçus pour ne pas produire de l’ozone. Ne pas aussi utiliser un ioniseur à grande capacité pour une petite surface.

ACHETER CHEZ LE TEMPLE DE LA VIE

Petit geste écolo pour lutter contre la pollution numérique au quotidien

Petit geste écolo pour lutter contre la pollution numérique au quotidien

Contrairement à ce que l’on peut penser, le numérique n’a rien d’immatériel et ses impacts environnementaux sont bien réels. Ainsi, le secteur du numérique est aujourd’hui responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et la forte augmentation des usages laisse présager une croissance de cette empreinte carbone de +50% d’ici 2025.
C’est pourquoi il est essentiel de prendre en compte l’impact environnemental des solutions numériques dès leur conception. C’est ici que l’éco-conception numérique intervient, elle a pour objectif de réduire les impacts environnementaux négatifs d’un produit en prenant en compte toutes les étapes de son cycle de vie.

La pollution numérique est un sujet encore assez méconnu et pourtant bien présent dans notre quotidien, notamment par l’utilisation des messageries instantanées et des réseaux sociaux.
Je voulais ainsi vous partager une application que j’utilise au quotidien et qui m’a permis d’avoir une consommation plus responsable sur le plan du numérique.
Il s’agit de Treebal, une messagerie instantanée (type Signal, WhatsApp..) éco-responsable et éthique qui a initié une démarche de sobriété numérique dès sa conception. L’application oriente ses choix fonctionnels et techniques pour minimiser son impact sur l’environnement. Les messages sont par exemple conservés pour une durée maximale de 7 jours, limitant la quantité de données stockées et donc la consommation énergétique de l’application.

Même en minimisant autant que possible son impact environnemental, l’usage d’une application a forcement un impact. Ainsi, pour faire plus de bien à la planète, Treebal s’engage a investir 50% des revenus générés par l’usage de l’application dans des projets de reforestation en collaboration avec ses partenaires Planète Urgence et EcoTree. Treebal plante ainsi des arbres au Cameroun, en Indonésie, à Madagascar et en France.
Un grand plus, avec Treebal nos données sont entièrement sécurisées, les messages sont chiffrés de bout en bout, garantissant la confidentialité des informations qui transitent via l’application. Treebal ne partage, ne loue, ni ne vend nos données.

Il est temps de prendre conscience de l’impact qu’ont nos usages numériques (messageries, réseaux sociaux, streaming…) quotidiens sur la planète. Des alternatives plus green émergent, profitons en !

+ d’infos : https://www.treebal.green/

Le trio qui va chouchouter votre peau cet été !

Le trio qui va chouchouter votre peau cet été !

Emma Noël, spécialiste des huiles végétales cosmétiques BIO, a récolté le meilleur de la nature pour proposer une gamme d’huiles végétales de qualité tout au long de l’année. Aujourd’hui, la marque étoffe sa gamme avec l’huile de ricin. L’occasion de l’associer à l’huile de carotte et l’huile de millepertuis pour former le trio idéal de l’été.

L’HUILE DE RICIN : la nouveauté qui fait du bien !

100% naturelle et biologique, l’huile de ricin est obtenue par première pression à froid à partir des graines de ricin et est conseillée pour le soin des ongles, des cils et des cheveux. Cette huile est connue pour fortifier les cheveux, les ongles et les cils mais également pour favoriser leur croissance. Elle est réputée pour gainer et nourrir les cheveux abîmés et maltraités par les permanentes, décolorations mais aussi par le soleil et la mer durant l’été. Bien plus qu’un fortifiant capillaire et pileux, l’huile de ricin vient aussi au secours des peaux sèches et abîmées. L’alliée à adopter sans plus tarder !

Prix de vente indicatif : 8,01 € le flacon de 100 ml

L’huile est vendue en magasins bio et sites de e-commerce

L’HUILE DE CAROTTE : effet bonne mine garanti !

100% naturel et labellisé COSMEBIO, ce macérât huileux de carotte contenant du bêta-carotène offre des vertus revitalisantes, protectrices et nourrissantes. Grâce à ses pigments, l’huile effet “Bonne mine” est une réponse naturelle aux teints ternes tout au long de l’année. En été, la carotte favorise le prolongement du bronzage et peut être utilisée en après soleil pour assouplir la peau. Grâce à son flacon doseur pratique et son format 50 ml, l’huile se glisse partout, dans la trousse de toilette comme dans la trousse de voyage.

Prix de vente indicatif : 8,37 € le flacon de 50 ml

L’huile est vendue en magasins bio et sites de e-commerce

L’HUILE DE MILLEPERTUIS : halte aux douleurs après soleil !

Cette huile est obtenue à partir de fleurs de millepertuis macérées dans de l’huile d’olive vierge extra biologique. Sa couleur est due à l’hypericine, dit pigment rouge, située sur les pétales et les sépales. À usage quotidien, elle peut s’appliquer sur le visage et le corps pour entretenir la peau, lui redonner douceur et souplesse. Elle s’utilise également pour calmer les brûlures et les coups de soleil, grâce à ses vertus apaisantes et réparatrices.

Prix de vente indicatif : 9,81 € le flacon de 50 ml

L’huile est vendue en magasins bio et sites de e-commerce

 

Emma Noël est, depuis 2004, une marque de cosmétique bio dédiée aux bienfaits des huiles végétales. Forte d’une huilerie et d’un laboratoire spécialisé, elle révèle dans chaque huile la source d’un soin bio de qualité. Huiles de soin et de beauté, baumes, beurres, savonnettes, savons, gels douche, shampooing et soins du cheveu, crème et laits : la gamme Emma Noël compte près de 100 références. Elle s’inscrit dans une ligne naturelle, écologique avec une touche de fraîcheur. Tous les produits sont fabriqués dans le Sud de la France (sauf le savon d’Alep qui est fabriqué à Alep).

Le Gard de Ferme en Ferme – 26 & 27 Juin

Le Gard de Ferme en Ferme – 26 & 27 Juin

Portes ouvertes dans 50 fermes des Cévennes à la Camargue, de 9h à 18h

Programme complet sur le www.defermeenferme.com

 

Visites gratuites et commentées par les agriculteurs

Démonstrations et animations

Dégustations

Vente de produits fermiers et bio.

Petite restauration

Port du masque obligatoire, merci de respecter les consignes sanitaires mises en place sur la ferme !

Vers une hydratation zéro déchet de nouvelle génération

Vers une hydratation zéro déchet de nouvelle génération

Envie de participer à la création d’un produit écologique ? Un produit qui permet de réduire nos déchets plastiques, basé sur des produits 100% naturels ? Vous pouvez y participer en remplissant notre sondage qui ne vous prendra pas plus de 5 minutes à répondre. 

Un peu plus sur nous : WEETULIP est une jeune marque art de vivre zéro déchet pour purifier l’eau d’une façon naturelle. Une solution bonne pour votre santé et la planète, qui permet de supprimer les bouteilles d’eau en plastique. Nous travaillons avec du charbon de bambou, un produit 100% naturel qui ne génère aucun déchet après l’usage et qu’on peut jeter dans le compost après usage. Afin de rendre l’usage du charbon de bambou facile, nous créons une carafe adaptée au filtrage par le charbon de bambou naturel. 

Pour vous remercier 10% de réduction sur notre site weetulip.com 

C’est par ici : participer

Une cuisine écoreponsable avec La Mandorle

Une cuisine écoreponsable avec La Mandorle

À l’occasion de la journée de la gastronomie durable le 18 juin prochain, LA MANDORLE, spécialiste français du lait d’amande de haute teneur nutritionnelle depuis 1989, lève le voile sur ses engagements éco-responsables. Approvisionnement au plus local, fabrication en France à partir de procédés industriels respectueux de la planète, produits biologiques et écologiques… la marque s’engage à concevoir des recettes les plus qualitatives et transparentes possibles en maîtrisant son impact sur l’environnement. Une démarche durable récompensée par l’obtention du label BioEntrepriseDurable il y a 5 ans.

UN APPROVISIONNEMENT AU PLUS LOCAL ET ÉQUITABLE

Les amandes bio utilisées par LA MANDORLE sont cultivées en Sicile et en Espagne, l’origine Californie étant exclue. Elle œuvre depuis plusieurs années pour le développement de filières et la sauvegarde d’amanderaies traditionnelles. Elle travaille avec des producteurs qui garantissent des pratiques de cultures respectueuses de l’équilibre des écosystèmes et de la qualité nutritionnelle des fruits. Tous les ingrédients biologiques récoltés ou existant en France sont achetés en France.Ses céréales proviennent de France, ses châtaignes du Piémont, ses noisettes de Sicile. Et lorsque le local n’est pas possible, elle veille à choisir des fruits issus du commerce équitable, comme ses noix de coco récoltées au Sri Lanka et aux Philippines. La marque privilégie des producteurs partenaires historiques avec qui elle entretient des relations pérennes depuis plus de 16 ans. Leur sélection s’effectue selon des critères de qualité stricts et d’engagements RSE, notamment via le développement de filières bio et locales.

DES PROCÉDÉS DE FABRICATION RESPECTUEUX

LA MANDORLE fabrique ses boissons en France sur ses deux sites à Sablé-sur-Sarthe (72).

Elle produit ses boissons instantanées en poudre grâce un procédé breveté utilisant une quantité d’eau minime et une consommation énergétique réduite par rapport aux procédés conventionnels de séchage.

Les boissons liquides sont, quant à elles, issues d’un procédé sans broyage ni filtration permettant de conserver l’intégralité des nutriments, sans générer de déchets liés à l’okara, un résidu insoluble habituellement obtenu après trempage, broyage et filtrage des fruits secs.

UN GASPILLAGE ALIMENTAIRE LIMITÉ

De leur fabrication à leur consommation, les produits LA MANDORLE sont pensés dans une démarche de valorisation intégrale des fruits secs, réduisant ainsi le gaspillage alimentaire. Par exemple, LA MANDORLE a été la première à comprendre l’intérêt du tourteau de fruits secs et à l’utiliser dans la fabrication de ses boissons en poudre instantanées. Cette matière obtenue lors de l’extraction de l’huile d’amande, longtemps sous-estimée et donnée aux animaux, est hautement nutritive car elle conserve la quasi-totalité des constituants de l’amande, comme ses protéines, ses fibres ou son calcium. Cette amande dégraissée partiellement est à la base de tous les produits de la marque et permet d’obtenir une richesse nutritionnelle optimale.

 

À travers ses poudres instantanées, LA MANDORLE propose également une consommation écologique. En effet, ses formats de 400 grammes permettent de produire 5 litres de boisson et ceux de 800 grammes, 10 litres. Il suffit de quelques doses mélangées à de l’eau filtrée ou de l’eau de source pour préparer une boisson ou accommoder un plat, sans risquer de gaspiller le reste du produit non utilisé. Ses préparations se conservent ainsi plusieurs mois après leur ouverture et leur format participe à réduire l’utilisation répétée d’emballages. Ces boîtes sont d’ailleurs recyclables et fabriquées à partir de carton recyclé. La marque affiche en parallèle sur tous ses emballages des instructions de tri ainsi que divers tutoriels et idées pour leur donner une seconde vie.

 

À propos de LA MANDORLE : Pionnier dans le domaine des alternatives bio-végétales et spécialiste du Lait d’Amande à haute valeur nutritionnelle, LA MANDORLE, entreprise française et familiale, élabore depuis 1989 des préparations pour boissons, petits-déjeuners, aides culinaires et desserts nutritifs et sains à base de fruits secs, avec des garanties sans lait, sans gluten ni soja. Précurseur dans la valorisation des bienfaits nutritionnels des fruits secs, LA MANDORLE est connue et reconnue pour sa dynamique d’Innovation en nutrition Bio-Végétale. Elle a développé, avec le soutien du Ministère de la Recherche, un Brevet d’invention pour la fabrication de ses boissons végétales instantanées avec une approche unique en termes de composition, de formulation, de procédé, de tolérance digestive et surtout de réponses nutritionnelles. Pour en savoir plus : www.lamandorle.com

UCHA des boissons vivantes pour le corps et l’esprit disponibles en exclusivité chez Monoprix

UCHA des boissons vivantes pour le corps et l’esprit disponibles en exclusivité chez Monoprix

UCHA est une nouvelle marque de boissons fermentées (kombucha & kéfir de fruits) qui alimente le corps et l’esprit avec le pouvoir des bonnes bactéries et sa composition éthique. Toutes les boissons UCHA sont fabriquées à partir d’une liste d’ingrédients minimalistes, 100% biologiques et issus du commerce équitable. Ce sont des boissons pétillantes, pauvres en sucre (inf. ou égal à 2.5g/100ml), qui représentent une parfaite alternative aux sodas et aux boissons alcoolisées. Chacun des 4 parfums (Gingembre, Mangue Passion, Grenade et Fleur de Sureau) a des vertus particulières, avec des saveurs qui allient plaisir et soin de soi. Celui-ci est représenté sur les étiquettes par un nœud infini créé par Jordane SAGET: Street-artist engagé. UCHA est disponible en 2 formats (500ml et 1L) et est vendu en exclusivité au rayon jus des magasins MONOPRIX, dans des bouteilles en verres 100% recyclables.

Qu’est-ce que le kombucha??

Le kombucha est une boisson ancestrale aux nombreuses vertus. Elle est brassée artisanalement à partir d’une culture mère baignée dans du thé sucré pour développer bactéries et levures, elles consomment les sucres et laissent place à une boisson pauvre en sucres, pétillante et pleine de vie!

Qu’est-ce que le kéfir de fruits??

Egalement fermenté, les vertus du Kéfruit sont similaires au kombucha. Ici ce sont les grains de kéfir de fruits qui se nourrissent de l’eau sucrée. Le résultat : une boisson sans sucres, finement pétillante et délicatement florale.

4 Associations de saveurs aux noms évocateurs

UCHA a élaboré 3 kombucha et 1 Kéfruit désaltérants aux noms évocateurs : “ENERGY”, “RELAX”, “HARMONY” et PURIFY”. Des saveurs 100% naturelles pour le plaisir des papilles : gingembre, mangue passion, grenade ou encore fleurs de sureau.

Collaboration avec Jordane Saget, street-artist engagé?

Jordane SAGET

Jordane Saget est un artiste contemporain faisant résonner ses œuvres avec la ville. Artiste du réel, il dépose ses lignes au détour d’une rue, inscrivant ainsi sur le sol et les murs la poésie des rencontres et échanges de ses habitants. Il a ainsi réalisé à ce jour plus de 2000 œuvres éphémères, à Paris et ailleurs. Ces lignes sont un éloge à la vie, à la ville, au mouvement permanent du monde…

Cette collaboration est le fruit d’une rencontre avec l’artiste, dont le désir grandit de faire bouger les lignes, de les mettre entre les mains de tous, avec une boisson qui fait du bien. Conscient de l’impact de l’alimentation sur notre microbiote, Jordane porte ce projet jusqu’à son atelier, où chaque invité repart avec une bouteille d’UCHA !

UCHA KOMBUCHA “ENERGY” : Gingembre

Ingrédients : 99,4% Kombucha (eau filtrée, sucre de canne blond* du Paraguay, thé vert* d’Inde, culture de kombucha*), jus de gingembre*.
Le Kombucha peut contenir des traces d’alcool. Non pasteurisé.
*Ingrédient issu de l’agriculture biologique – 100% des ingrédients d’origine agricole sont biologiques
Valeurs nutritionnelles pour 100ml : Energie 45kJ/11kcal. Matières grasses (0g) dont acides gras saturés (0g), glucides (2.5g) dont sucres (2.5g), fibres (0), protéines (0g), sel (0g)
Conservation : conserver au frais à tout moment (+2°C/+6°C) et à consommer dans les 5 jours après ouverture.
Conditionnement : bouteille en verre recyclable de 500ml et 1Litre
Tarif : 4.95€ (Prix de vente conseillé)

UCHA KOMBUCHA “RELAX” : Mangue Passion

Ingrédients : 94% Kombucha (eau filtrée, sucre de canne blond* du Paraguay, thé vert* d’Inde, culture de kombucha*), 5% purée de mangue*, jus de fruit de la passion*.
Le Kombucha peut contenir des traces d’alcool. Non pasteurisé.
*Ingrédient issu de l’agriculture biologique – 100% des ingrédients d’origine agricole sont biologiques
Valeurs nutritionnelles pour 100ml : Energie 45kJ/11kcal. Matières grasses (0g) dont acides gras saturés (0g), glucides (2.5g) dont sucres (2.5g), fibres (0), protéines (0g), sel (0g)
Conservation : conserver au frais à tout moment (+2°C/+6°C) et à consommer dans les 5 jours après ouverture.
Conditionnement : bouteille en verre recyclable de 1Litre
Tarif : 4.95€ (Prix de vente conseillé)

UCHA KOMBUCHA “HARMONY” : Grenade

Ingrédients : 93,2% Kombucha (eau filtrée, sucre de canne blond* du Paraguay, thé vert* d’Inde, culture de kombucha*), 2,5% jus de grenade*, jus de gingembre*, infusion d’hibiscus*
Le Kombucha peut contenir des traces d’alcool. Non pasteurisé
*Ingrédient issu de l’agriculture biologique – 100% des ingrédients d’origine agricole sont biologiques
Valeurs nutritionnelles pour 100ml : Energie 45kJ/11kcal. Matières grasses (0g) dont acides gras saturés (0g), glucides (2.5g) dont sucres (2.5g), fibres (0), protéines (0g), sel (0g)
Conservation : conserver au frais à tout moment (+2°C/+6°C) et à consommer dans les 5 jours après ouverture.
Conditionnement : bouteille en verre recyclable de 500ml et 1Litre
Tarif : 2.95€ (Prix de vente conseillé)

UCHA KEFRUIT “PURIFY” : Fleurs de Sureau

Ingrédients : Eau osmosée, sucre de canne blond* du Paraguay (transformé durant la fermentation), 3% infusion de fleurs de sureau*, raisins secs*, grains de kéfir de fruits*, jus de citron*, zeste de citron*, sel, infusion d’hibiscus*.
Le Kéfruit peut contenir des traces d’alcool. Non pasteurisé.
*Ingrédient issu de l’agriculture biologique – 100% des ingrédients d’origine agricole sont biologiques
Valeurs nutritionnelles pour 100ml : Energie 71kJ/17kcal. Matières grasses (0g) dont acides gras saturés (0g), glucides (1.3g) dont sucres (0g), fibres (0), protéines (3.1g), sel (0.04g)
Conservation : conserver au frais à tout moment (+2°C/+6°C) et à consommer dans les 5 jours après ouverture.
Conditionnement : bouteille en verre recyclable de 1Litre
Tarif :4.95€ (Prix de vente conseillé)

A propos d’UCHA

UCHA est une marque de Biogroupe, une entreprise militante, passionnée créée en 2009 et spécialisée dans l’alimentation vivante. UCHA comporte 2 gammes de boissons healthy 100% bio : UCHA Kombucha, UCHA Kéfruit. Instagram : @UchaKombucha

Contact presse :

Séverine Beauchard : assistante marketing communication – 02.96.71.41.64
Severine.beauchard@biogroupe.com

Pesticides 4,6 Tonnes Collectées et Détruites

Pesticides 4,6 Tonnes Collectées et Détruites

Cette année encore, les jardiniers amateurs ont répondu présents en venant rapporter en masse leurs pesticides chimiques de synthèse utilisés au jardin et en animalerie, lors de la dernière collecte organisée les 19-20 et 26-27 mars derniers dans les 70 magasins botanic®. Au total, ce sont 4,6 tonnes de pesticides chimiques qui ont été rapportées, ce qui porte à 77,6 tonnes le poids total de pesticides collectés depuis 2014 par l’enseigne et détruits par la société Triadis, spécialiste du traitement des déchets, et en partenariat avec EcoDDS, l’éco-organisme dont la mission est d’encourager au tri, de collecter et de traiter les déchets chimique

Du bio en échange des pesticides !

En permettant de supprimer ces pesticides utilisés au jardin ainsi que les produits de traitement de l’animalerie à base de pesticides chimiques (type antiparasitaires), chaque participant s’est vu remercié d’un plant aromatique bio botanic® de son choix (basilic, thym, persil, coriandre…) à planter directement en pleine terre grâce à son pot biodégradable.

 

La poursuite du développement de points de collecte permanents

Parallèlement à cette opération « coup de poing », l’enseigne poursuit l’implantation de points de collecte permanents REKUPO en partenariat avec EcoDDS. Au total, 23 magasins sont désormais équipés pour une collecte de pesticides toute l’année !

Pots horticoles

UNE AUTRE COLLECTE QUI FAIT SENS CHEZ BOTANIC®

Quelques mois après avoir lancé le premier service de recyclage et de valorisation des pots horticoles, la collecte des pots utilisés au jardin continue avec succès dans tous les magasins botanic®. Lancée en octobre dernier, plus de 10 tonnes de pots plastiques en polypropylène ont pu être collectés et recyclés, permettant la fabrication à ce jour, de 2 séries de pots déco « les Pots Citoyens » fabriqués à partir de plastique 100% recyclé. Une belle démonstration en matière d’économie circulaire et de réduction des déchets que botanic® poursuit toute l’année.

Avec la CIC Normandy Channel Race, l’ingénieur-skipper Mathieu Claveau retrouve la course au large et devient ambassadeur de Plantons pour l’avenir.

Avec la CIC Normandy Channel Race, l’ingénieur-skipper Mathieu Claveau retrouve la course au large et devient ambassadeur de Plantons pour l’avenir.

Comme un clin d’œil à la relation historique entre le monde naval et le monde forestier, Mathieu Claveau, ingénieur-skipper et Plantons pour l’avenir, organisme d’intérêt général au service du reboisement en France, se retrouvent autour de valeurs communes et ont décidé de porter ensemble le projet « Prendre la mer, Agir pour la forêt ».

Pour Mathieu Claveau, il s’agit de sensibiliser la société aux enjeux de la filière forêts-bois et d’inciter les entreprises à s’engager dans une démarche durable. Convaincu par la cohérence des messages, Plantons pour l’avenir décide de rejoindre le skipper qui devient ambassadeur du Fonds de dotation.

Avec en ligne de mire, la Route du Rhum 2022, la plus mythique des transatlantiques en solitaire, Mathieu Claveau portera ainsi pour la première fois les couleurs de Plantons pour l’avenir lors de la Normandy Channel race qui partira de Caen le 30 mai 2021.

 

Opération « 1 mille = 1 arbre »

Sur cette course en double que Mathieu Claveau partagera avec Christophe Fialon, avec qui il avait réalisé une très belle 14ème place de la catégorie Class40 lors de la Transat Jacques Vabre 2019, le binôme pourra jauger son potentiel au sein de la Class40, de la Normandie à l’Irlande en passant par la côte Sud-Ouest anglaise. Ce parcours d’environ 1 000 milles en Manche et en Mer Celtique, sera également l’occasion d’une opération de sensibilisation et de mobilisation à la replantation de 1 000 arbres en France.

 

Bon vent à « Prendre la mer, Agir pour la forêt » par les acteurs de la filière forêt-bois

Afin de souhaiter succès au bateau « Prendre la mer, agir pour la forêt », les acteurs de la filière forêt-bois Normande ont été invités par Christophe Künkel, président de l’interprofession régionale Fibois Normandie, à une rencontre avec Mathieu Claveau, vendredi 28 mai à 14h30, au bassin Saint Pierre à Caen.

 

A propos de Plantons pour l’avenir

Plantons pour l’avenir est un Fonds de dotation privé et indépendant (organisme d’intérêt général) qui contribue à la défense de l’environnement naturel en soutenant la plantation d’arbres en France. Depuis 2014, le fonds accompagne 300 projets de reboisements sur tout le territoire. 2,2 millions d’arbres et 1 800 hectares ont été reboisés dans le cadre d’une gestion durable. Grâce aux dons de 160 entreprises mécènes, le Fonds bénéficie aujourd’hui d’une présence nationale axée autour de 3 programmes : Planter, Sensibiliser, Innover.

 

NATEXPO 2021, DU 24 AU 26 OCTOBRE

NATEXPO 2021, DU 24 AU 26 OCTOBRE

L’édition 2021 de NATEXPO des 24, 25 et 26 octobre prochain s’annonce sous les meilleurs auspices. Les équipes du salon, fortes de leur expérience réussie de 2020, sont à pied d’œuvre pour que le seul événement bio de cette ampleur annoncé en présentiel cette année soit à la hauteur des attentes des professionnels du secteur ! Plus de 1 000 exposants sont déjà dans les starting blocks. Aux côtés des habitués, les visiteurs retrouveront également 150 sociétés qui viennent pour la toute première fois à NATEXPO, français et internationaux, dont de nombreux acteurs de la FoodTech.
 
Cette édition 2021 représente ainsi l’occasion très attendue de redécouvrir la bio à 360° et de faire un point sur une actualité très riche dans tout l’univers de la bio : alimentation, ingrédients et matières premières, produits diététiques, compléments alimentaires, cosmétique et hygiène, produits et services pour la maison et la personne, services et équipements pour les magasins et les marques.
 
La crise a en effet accentué les attentes des consommateurs en matière de bio ainsi que de responsabilité des entreprises. Les intervenants du secteur sont mobilisés pour y répondre, présenter leurs solutions et en trouver de nouvelles en participant à NATEXPO. Face à ce dynamisme et cet enthousiasme, le salon investit même cette année l’un des plus grands espaces de Villepinte, le Hall 6.
 
Pour patienter avant ces retrouvailles, NATEXPO a créé un nouveau rendez-vous mensuel en distanciel : des webinaires avec des experts pour faire le point sur des sujets d’actualité bio.
 
 
1 000 exposants dont 150 pour la toute première fois à NATEXPO
 
Au côté des exposants fidèles qui renouvellent leur confiance à NATEXPO pour rencontrer de nouveaux partenaires et débusquer les dernières actualités de la bio, les visiteurs découvriront cette année plus de 150 nouveaux venus, dont une douzaine de jeunes entreprises de la FoodTech au sein de son village dédié.
 
Parmi les sociétés y ayant d’ores et déjà annoncé leur présence, figurent notamment : Capsit, Funky Veggie, La Mère Mimosa, Matatie, Natifood et Save Eat.
Par ailleurs, seront aussi accueillis au cours du Salon les 6 lauréats des 2e et 3e édition du Natexbio Challenge.
 
De nombreux acteurs internationaux
 
Plus de 200 exposants internationaux feront le déplacement depuis la Belgique, l’Espagne, la République Tchèque, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse ou la Grèce.
 
Un nouveau rendez-vous mensuel pour décrypter l’actualité bio
 
En attendant les rencontres et les échanges qui auront lieu sur le salon, placés sous le signe du respect des mesures sanitaires en vigueur, les équipes NATEXPO ont lancé un rendez-vous mensuel en distanciel. Il s’agit de webinaires pour faire un tour d’horizon des dernières actualités de la bio : tendances, distribution, consommation, économie circulaire…. Pendant une heure de visio-conférence en direct, des experts partagent leur expérience.
 
Le premier webinaire s’est tenu le 23 mars et a accueilli Romain Ruth, Directeur Général de Florame et Président de Cosmébio, Philippe Bernard, CEO des Experts du Vrac, et Mathilde Gaymard, Co-fondatrice de Nü Morning.
 
L’échange s’est poursuivi sur une thématique de l’upcycling, du vrac et de la consigne le 27 avril avec Nicolas Dauvé, Chargé de R&D emballages chez Biocoop, Thomas Lemasle des vins Oé, Hugues Pelletier de la société Petrel et Stéphanie Dabin des cosmétiques Entre Mer & Terre – Perlucine.
 
Le 27 mai s’est tenu le troisième rendez-vous autour du e-commerce avec Allon Zeitoun, Directeur Général de Naturalia et Président du Synadis Bio, Simon Le Fur d’Aventure Bio et Nicolas Méliet, Maire de Lagraulet-du-Gers à l’initiative des Paniers Bio de Lagraulet.
 
Le prochain webinaire aura lieu le 22 juin avec Pierrick de Ronne, Président de Biocoop et Président de Natexbio et Pascale Brousse, Fondatrice de Trend Sourcing, pour la présentation du cahier de Tendances Natexpo 2021.
 
Rendez-vous le mardi 22 juin à 10 h sur https://webinars-natexpo.eventmaker.io/  
 
 
NATEXPO 2021 : aussi en ligne !
En parallèle du salon physique et pour permettre à un nombre accru de visiteurs internationaux et nationaux d’accéder à l’offre du salon, NATEXPO sera également visible en ligne. Ce dispositif virtuel leur permettra d’accéder à l’ensemble des exposants physiquement présents et même de dialoguer en direct via un module de chat audio et vidéo.
 
 
NATEXBIO, fédération française de la filière bio, membre du réseau IFOAM EU, a comme membres SYNADIS BIO, SYNADIET et SYNABIO et des liens avec COSMÉBIO, FORÉBIO, la FNAB et FRANCE VIN Bio.
 
SPAS ORGANISATION est le plus grand organisateur en France d’événements grand public et professionnels dédiés au bio, au bien-être, à l’art de vivre et au développement durable. Spas Organisation totalise 30 manifestations : des manifestations dédiées aux produits biologiques et à la nature des salons autour du bien-être et de l’art de vivre, le réseau des salons Zen & Bio en région, ainsi que la place de marché digitale sevellia.com
Événement O’DYSSEY – La journée des océans le 26 Juin 2021

Événement O’DYSSEY – La journée des océans le 26 Juin 2021

‘O’DYSSEY – La journée des océans’ est une journée de sensibilisation, animée par des associations et des acteurs économiques dont les solutions contribuent à la préservation du milieu marin.

 

AU PROGRAMME

Cet événement gratuit, qui se tiendra le samedi 26 juin 2021 de 9h à 19h, a été créé et est organisé par l’association Free Spirit en partenariat avec la Mairie de Paris Centre. Il aura lieu à la Halle des Blancs Manteaux dans le 4ème arrondissement. Conférences, débats, tables rondes, ateliers ludiques pour les enfants, réalité virtuelle, projections de films, expositions artistiques et stands de présentation de solutions seront au programme de cette journée qui fédérera les amoureux de l’océan, ainsi que toute personne qui souhaite adopter un mode de vie éco-responsable.

De nombreuses associations oeuvrant pour la préservation milieu marin ont ainsi répondu favorablement à l’invitation de Free Spirit : Surfrider, BLOOM, Sea Shepherd, Greenpeace, La fresque océane, Pure Ocean, The Blue quest, Réseau cétacés, Un océan de vie, C’est assez, The SeaCleaners, Longitude 181, Ocean & Climate, Climates, No Plastic in my sea, Racines profondes, Octop’us, I-buycott et bien d’autres…

 

OBJECTIFS DE LA JOURNÉE DES OCÉANS

L’océan joue un rôle majeur pour notre écosystème et la régulation du climat. Nous souhaitons à travers cette journée :
– Rappeler l’importance des océans pour la planète et le vivant
– Rappeler les menaces qui pèsent sur les océans et leurs conséquences
– Informer sur les solutions qui existent pour protéger les océans
– Sensibiliser sur des gestes quotidiens simples à adopter permettant de réduire son impact
– Favoriser les échanges et laisser la parole libre pour susciter l’émergence de solutions

 

À PROPOS DE FREE SPIRIT

Free Spirit est une association à but non lucratif oeuvrant pour la protection de la planète et du vivant. Elle collabore avec les Nations Unies, la Commission Européenne, le Ministère de la Transition écologique, l’IUCN et bien d’autres organisations pour sensibiliser le grand public sur l’impact de l’Homme sur la nature. En 2019, Free Spirit, suite à l’invitation de SurfRider co-organisait la Marche de l’Océan à Paris avec près d’une vingtaine d’associations.

 

Plus d’information sur Free Spirit : www.freespiritfoundation.fr

Plus d’information sur O’DYSSEY la journée des océans : www.o-dyssey.org

Contact : contact@freespiritfoundation.fr

Plus que jamais, l’abeille a besoin d’être protégée !  Agissons maintenant !

Plus que jamais, l’abeille a besoin d’être protégée ! Agissons maintenant !

Rendez-vous aux APIdays® 12e édition : les journées nationales en faveur  des abeilles et des pollinisateurs

les 17 – 18– 19 Juin 2021

 

En dépit du contexte sanitaire, les Apidays® proposent durant 3 jours, dans 60 sites partenaires qui ont pu se mobiliser et s’organiser, de nombreuses animations, ateliers pédagogiques et ludiques, expositions et projections gratuites pour tous. Cette grande fête de l’abeille est devenue en quelques années un rendez-vous national incontournable.

L’Union Nationale de l’Apiculture Française et des centaines d’apiculteurs français se mobilisent une fois encore, avec un dispositif adapté au contexte sanitaire, dans près de 60 sites, en métropole, Outremer et à Monaco.  La thématique de cette nouvelle édition des APIdays® 2021 :  « Plus que jamais, l’abeille a besoin d’être protégée ! »

Les abeilles et les pollinisateurs sauvages sont menacés. Il est urgent d’agir ! La menace est bien réelle :  retour des néonicotinoïdes (ré-autorisation jusqu’en 2023 de l’usage des insecticides néonicotinoïdes pour la betterave malgré l’interdiction en France depuis 2018), prolifération du frelon asiatique sur l’ensemble du territoire, réduction des ressources mellifères, maladies et bouleversement climatique (épisode de gel au printemps 2021, canicules et sécheresse à répétition…)

Le constat est sans appel. Chaque année en France, près de 30% des colonies disparaissent, et la production nationale de miel est passée de 33 000 tonnes en 1995 à environ 18 000 à 20 000 tonnes en 2020 qui fut pourtant en règle générale une très bonne année. Plus de 32 000 tonnes sont importées du monde entier…

Les pollinisateurs sont indispensables à l’équilibre de nos écosystèmes et de notre agriculture, et plus largement de notre sécurité alimentaire. Près de 84 % des espèces cultivées (fruits, légumes, légumineuses fourragères, plantes oléagineuses comme le colza ou le cacaoyer…) dépendent directement des pollinisateurs et plus particulièrement des abeilles. Plus de 35% de ce que nous mangeons dépend directement du travail silencieux des abeilles et des pollinisateurs sauvages. Difficile d’imaginer un seul repas auquel les abeilles ne soient pas associées de près par leur activité pollinisatrice. Plus de 2 500 espèces d’abeilles (domestiques, xylocopes, osmies…) participent en Europe à la pollinisation.

Protéger l’abeille, c’est aussi protéger l’Homme. La prochaine édition des APIdays® soulignera donc l’urgence d’agir pour la protection des abeilles et des pollinisateurs.

Le programme des APIdays® 2021 : pour découvrir, apprendre, s’émerveiller…

Atelier récoltes et dégustations de miel | Découverte de la vie de la ruche | Projections de films | Jeux | Ateliers ludiques pour les enfants (fabrication de bougies et montage de ruchette, observation d’insectes, confection de masques…) | Expositions | Visites de ruchers, etc. |

Les partenaires et les lieux des APIdays®

Les APIdays® s’élaborent chaque année en lien etroit avec les nombreux partenaires publics et entreprises privées du programme  Abeille, sentinelle de l’environnement® : qui accueillent le grand public et les scolaires autour de leur rucher. Conseils régionaux, Conseil départementaux, Communautés d’agglomération, villes et entreprises, tous se mobilisent pour défendre la cause des abeilles et faire connaître leurs engagements environnementaux.

 

L’Abeille au cœur du dispositif de protection de l’environnement

Les objectifs du programme Abeille, sentinelle de l’environnement® sont nombreux et répondent à des problématiques sociétales majeures :

®  La disparition massive des abeilles et des insectes pollinisateurs en France et  dans le monde.

®  L’urgente nécessité de protéger la biodiversité végétale et plus largement notre environnement.

®  L’indispensable évolution vers une agriculture durable et raisonnable.

®  Le retrait total de tous les pesticides toxiques et notamment les néonicotinoïdes.

®  La préservation du lien homme-nature devenu fondamental.

®  La sensibilisation du public pour la préservation de notre biodiversité et de notre environnement.

 

La sauvegarde de l’abeille est pour l’Union Nationale de l’Apiculture Française, un enjeu stratégique, environnemental, économique et sociétal qui nous concerne tous, bien au-delà des seuls apiculteurs

Les APIdays en chiffres

Initiées par l’Union Nationale de l’Apiculture Française, les journées nationales APIdays®

se déroulent, du 17 au 19 juin , l’abeille et les pollinisateurs sauvages sont à la fête !

. Dans 60 lieux en France, en Outremer et à Monaco.

. Autour des ruchers des partenaires, en zone urbaine ou au cœur d’espaces exceptionnels.

. Avec le concours de plusieurs centaines d’apiculteurs et de syndicats locaux et régionaux.

. Des centaines d’animations pédagogiques et ateliers gratuits.

. Des milliers de participants (grand public – familles – scolaires – salariés )

 

Découvrez le programme complet des APIdays® qui risque d’évoluer en fonction du contexte sanitaire sur :

https://www.abeillesentinelle.net/apidays2021

Comportementalisme sociétal

Point de vue d’un Naturopathe sur la socialisation.

 

Parce que nous vivons une période désorganisatrice au possible, tant dans son intensité que dans son prolongement, il nous faut aujourd’hui nous interroger sur les forces et les faiblesses de notre humanité. Mais comment une si petite bestiole, empruntant son temps de VIE au monde acaryote,  n’est même pas capable de se reproduire sans aller ”voler” et ”utiliser” du matériel génétique à quiconque oublie de verrouiller ses portes d’entrées, et  peut semer une panique mondiale comme nous le voyons, à l’heure où l’humanité toute entière est ”blindée” de connaissances ?

 

La GUERRE DES ESPRITS

 

Si les croyances depuis la nuit des temps, nous ont toujours divisées, et ce, malgré celles qui souhaitaient nous relier (religions), les connaissances surtout scientifiques des siècles derniers à nos jours, semblaient remettre un peu d’ordre dans l’ambiance sociétale, et prolonger nos espérances de VIE par l’amélioration de la santé et l’arrêt des conflits.

Pourtant ce monde actuel (dit) émancipé reste construit sur des bases fragiles ! Qu’elles soient scientifiques, économiques et/ou politiques. L’emprise du toujours plus, semble la seule capable de ”résonance” dans le cerveau humain. Ainsi, la société humaine est dominée par l’effectivité dans tous les domaines et ce, malgré l’heure de la connaissance augmentée. Le Darwinisme est-il passé par là, pour que les plus FORTS, les plus MALINS ou les plus RICHES gagnent toujours la partie ? Nous sommes bien obligés de constater un certain étiolement dans l’affectivité globale recensée au sein des diverses sociétés du monde qui nous entoure. Le traité de Yalta 1945, qui voulait: <garantir la stabilité du nouvel ordre mondial> n’ a pas changé grand-chose d’un point de vue humanitaire et anti-guerre. De toute part aujourd’hui encore, l’enfant se fabrique en jouant à la guerre et à la conquête infinie des premières places, pour faire plaisir à papa et maman. Rentrez dans le camp des élites est toujours flatteur et valorisant pour la famille, voire même la nation. Tout cela est du genre <<mon fils, tu seras pharmacien, parce que papa ne l’était pas >> Jacques BREL. L’éducation philosophique d’un comportementalisme basé sur les bienfaits du respect et de l’entr’aide mutuel, reste trop superficiel, pas assez appris et valorisé au niveau jeunesse ! La raison du plus fort est toujours la meilleure (disait jean de la FONTAINE – Fable). Et pourtant, aujourd’hui, nous assistons à une véritable tricherie scientifique mondiale, face à des citoyens muets, comme paralysés, manquant de cœur et d’esprit. Quel en sera le résultat .. ? .

 

De l’Enfant à  l’Adulte.                                    

 

Ainsi, le psychisme de l’enfant se trouve façonné par le toujours plus, aux dépens de l’éthique, de la mansuétude et de la bienveillance. Les grandes écoles lorsqu’ils y parviennent, ne font qu’empirer ce chemin peu sociabilisant. Le pire se constate aussi chez l’enfant de caractère, celui qui n’entre pas dans le ”moule” ; souvent parce qu’il arrive dans un monde éducatif imparfait et alors ! que fait-on ? peu de chose voire rien et ce, malgré toutes les connaissances médico-pédo-psycho-sociales actuelles. Nous connaissons pourtant de mieux en mieux les liens qui nous fabriquent et peuvent (éventuellement) nous unir (y compris avec le monde animal, dont nous sommes issus). Voyons en exemple le départ d’un relationnel empatique :

 

– l’Obvium , première prise de contact entre un ”approchant” et un ”approché”; phénomènes ondulatoires (visuels, l’écoute, le toucher et tous ressentis) qui suscitent l’expression voire l’intégration première de sympathie ou d’antipathie entre deux êtres , chez l’humain comme chez l’animal.. !.En fait, c’est un peu la première séduction.

 

-l’Admotio ou le temps N°2 de la rencontre ; il correspond à l’admission dans un nouveau relationnel avec l’autre. Tout cela est rationnel et se place dans une échelle psycho-affective suivant nos propres valeurs.

 

Il est à noter que dans le monde du travail où depuis quelques années , l’évolution des techniques aidant, surtout pour tout ce qui représentait une certaine pénibilité est satisfaisante. En revanche, l’entr’aide mutuelle (facteur relationnel relevant de l’acquis) a disparu au profit d’une certaine indifférence.

 

Toute cette harmonieuse complexité est appelée en éthologie <<l’empreinte>> chère à Konrad LORENZ, et ce sont bien nos ”paquets” d’ondes intrinsèques qui lui permettent de fonctionner suivant le principe de la polarité électromagnétique.La communication entre les différentes cellules de notre corps et suivant la ”finesse” de nos émotions a été démontrée pour la première fois il y a quelques années par Candace Beebe PERT (Biologiste/pharmacologiste):rôle des neuropeptides dans la transmission cellulaire de nos émotions (1).En effet, la double couche phospho-lipidique des membranes cellulaires, enferme un cortège de protéines – PMI (2) à la fois réceptrices et effectrices ; quant aux ARNt,et ARNm (3) baignant dans le cytoplasme, ils assurent aussi les communications  intra-cellulaires.

 

Très longtemps, les sciences ont attribué à la génétique son rôle absolu dans l’hérédité.Que dire alors des excellents travaux reproductibles de K. LORENZ  sur les couvaisons des oies cendrées et de la transmission innée de l’attachement…! La puissance de la conscience sur la matière est aujourd’hui assez documentée.Par ailleurs, ”l’emmagasinage” des manifestations environnementales (surtout lors de la gestation) donne

à l’épigénétique toute sa reconnaissance. (4) . attention donc, au regard de l’enfance .. ? L’amélioration de la société  humaine ne passerait-elle pas obligatoirement , par un meilleur traitement, une meilleure attention, au regard de l’enfance .. ? Sommes-nous aujourd’hui en mesure de reconnaître et d’apprécier (ou pas) les mèmes de Richard  DAWKINS dans leur fonction à transmettre l’épigénétique  sociétale.

 

Mieux comprendre et respecter la VIE FOETALE

 

Avoir de beaux enfants épanouis est le rêve de tous les couples normaux. Les obstétriciens ont enseigné depuis longtemps aux futures mamans, l’importance de bien s’alimenter et d’avoir un mode de vie sain, avant et pendant la grossesse. Cela tient aussi pour les papas bien que ce soit moins connu et aussi moins documenté, en bref, il y a sperme et sperme, comment pourrait-il en être autrement???  (5). Le temps où seul le mode de vie de la mère était montré du doigt, est révolu…Stress, alimentation (drogues et alcools), surpoids entre dans un contexte défavorable pour l’enfant à naître tant pour PAPA que MAMAN.. !

 

La recherche récente nous montre l’impact (dès les premiers mois de la vie foetale) des perturbateurs endocriniens, des dentifrices au FLUORURE de sodium, des pesticides en tous genres affectant même le développement du cerveau (6) .Certaines carences, pourtant connues depuis longtemps, sont peu ou pas recherchées chez les deux concepteurs :

Pour exemples :

-vitamine B9 ou folates ou acide folique connu pour perturber la synthèse des cellules du sang (surtout hématies d’ou anémie) – à l’origine de tares génétiques de l’embryon (ex : spina-bifida ou troubles de la maturation du système nerveux).

-la carence en iode serait la cause la plus facilement évitable (notamment avec certaines algues) pourtant parfaitement identifiée depuis 1954,elle reste la cause la plus facilement évitable de handicap mental ou de déficience intellectuelle la plus importante au monde.. ! L’iode est très volatile et l’air marin en est riche, aussi elle se dissipe en montagne et dans certains cas, chez les non suppléés, on aboutit au ”crétin des alpes” qui devient candidat pour les établissements spécialisés.

-depuis 50 ans, nous savons que l’alcool passe au niveau placentaire et crée le syndrôme alcoolique foetale (SAF)- à la base de nombreux handicaps mentaux  et autres…

 

Il me faut rajouter ici, que contrairement à certaines publicités mensongères et/ou idées reçues, la meilleure nourriture des nourrissons reste le LAIT MATERNEL (bien sûr pour les mamans qui peuvent allaiter).Qui n’a pas observé un jour les sourires radieux d’un bébé repu aux seins de sa mère .. ! ICI comme durant les mois de gestation précédents sa venue, si ”le terrain familial” y est favorable, se développe : L’AFFECTIVITE, et la base des liens unificateurs !

 

 

POUR UN MONDE MEILLEUR

 (avec l’intelligence du Coeur)

                      

Toutes connaissances ”digérées” nous restons avec nos faiblesses et notre piètre humanité continuellement vengeresse et fanfaronne . C’est pourtant lors de notre prime jeunesse, que nous devons travailler et à ce jour, la reconnaissance de l’HAPTONOMIE parfaitement décrite par FRANS  VELDMAN (7) est trop ignorée des COUPLES, des THERAPEUTES et de la presse en générale.

 

Nous assistons depuis ces dernières années à une montée en puissance chez les adolescents (garçons ou filles), d’une violence débridée. Il semble que les réponses sociétales ne sont pas constructives et trop souvent répressives. Pourtant, cette violence représente un appel au secours..! Scarifications, suicides ou tentatives, isolements dans les drogues ou l’alcool pour les retournements sur SOI, ou agressions vis à vis des autres. Les causes sont multiples, souvent le cadre familial a ses faiblesses, ses imperfections et n’est pas très structurant. Dans ces cas, l’haptonomie dès la vie embryonnaire, cherchant ”à souder” une affection entre le couple et  l’enfant , semble être toute indiquée. Cette méthode évoluant par le TOUCHER, le PARLER, le CHANTER est avant tout un nouage entre chair et esprit, par l’énergie et l’information : ne l’appelle-t-on pas <<science de l’affectivité>>. Toutefois, dans un couple faut-il en accepter les tenants et les aboutissants. Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point , disait Blaise PASCAL. A noter ici, que dans les familles, la présence de jeunes animaux peut aider au développement de l’attachement affectif chez l’enfant (travaux de K.Lorenz) ; chez un animal, il n’y a pas de ”tromperie” , le cœur l’emporte sur le cerveau calculateur..!n’en déplaise à ceux qui l’ont oublié et/ou réfuté.

 

A la lumière de ce qui est écrit plus haut, on voit que la matière est tributaire de l’énergie, tout comme l’énergie est tributaire de la matière (polarité) .Mais comment a-t-il pu faire ce sacré ALBERT pour deviner et mettre en équation une telle chose … ??? Profitons-en et pour nos Bambins, (Kinés, Sages-femmes, Naturopathes et autres…) développons L’HAPTONOMIE pour le bien de TOUS, dans une meilleure société.  N’oublions pas non plus, que de notre naissance à notre mort, notre corps se renouvelle (8). Toutes ces nouvelles cellules se fabriquent à partir de ce que l’on mange, de ce que l’on boit, et de ce que l’on respire … attention donc, aux diverses pollutions de plus en plus répandues . La vie ”énergie” organise la matière à partir de ce qu’est : <<la matière qualitative>>.

 

André Girard naturopathe Lyon.

 

  1. molécules of émotion (ibsn-10: 0684846349) .
  2. M.I =protéines membranaires intrinsèques .
  3. Acides ribonucléiques – de transfert (t) et/ou messager (m).
  4. Lire BIOLOGIE des Croyances de Bruce H. LIPTON.
  5. www.histone H3  lysine-4-trimethylation-in-sperm-is-transmitted.To.
  6. Le cerveau endommagé de Barbara DEMEINEX (cnrs)O.jacob
  7. HAPTONOMIE (science de l’affectivité) P.U.F de Frans VELDMAN.
  8. Lire : Les cellules souches porteuses d’immortalité. Nicole le DOUARIN chez O.JACOB éditeur .

Www.lecolenergie.centerblog.net/      et/ou    sant/’énergie.

Www.naturopathie-en-clair.com/

Réagissez à ce texte par mèl : <andre.girard6903@orange.fr>                      

 

Jean Hervé lance sa purée de noix de pécan : pour un concentré de gourmandise 100% pécan et bio !

Jean Hervé lance sa purée de noix de pécan : pour un concentré de gourmandise 100% pécan et bio !

Le pionnier du bio et spécialiste des fruits secs bio, Jean Hervé, a mis toute la gourmandise de la noix de pécan dans une nouvelle purée, à tartiner ou à cuisiner. La « Purée de pécan » Jean Hervé est élaborée exclusivement à partir de noix de pécan certifiées en agriculture biologique (AB), qui sont séchées à l’air avant d’être broyées à basse température sur meule de pierre. Ces méthodes artisanales lui confèrent des arômes gourmands de noix, l’amertume en moins. Sa texture lisse et crémeuse et sa jolie robe marron se prêtent à de nombreuses préparations culinaires et à la création de jolis contrastes visuels. Au quotidien, la « Purée de pécan » Jean Hervé est tout indiquée sur la table du petit-déjeuner, tartinée sur une tranche de pain bio ou ajoutée en topping sur un muesli, des pancakes, un bowl ou un porridge. En cuisine, elle se substitue idéalement au beurre dans les préparations sucrées et pâtisseries maison (brioches, mousse au chocolat, pâte à crêpes, cake marbré, cf.recette en annexe) tout en apportant ses arômes gourmands. Ses notes chaudes et rondes de noix se prêtent également à la préparation de recettes salées (sauces et vinaigrettes), pourquoi pas venues d’ailleurs (samoussas, gyozas). 

Les nouvelles purées de fruits Danival : 100% France, 100% bio et 100% plaisir !

Les nouvelles purées de fruits Danival : 100% France, 100% bio et 100% plaisir !

“Pomme”, “Pomme Mirabelle”, “Pomme Kiwi”, “Pomme Pruneaux” et “Pomme Abricot”, Danival a sélectionné le meilleur des fruits biologiques français pour proposer 5 recettes inédites de purées de fruits. Toutes sont composées à 70% min. de pommes Golden Delicious certifiées AOP du Limousin, issues de la filière Pommes créée en 2016 par Danival.
Croquante, juteuse et légèrement acidulée, cette pomme se prête à la réalisation de purées aux notes authentiques et gourmandes, seules ou associées à d’autres fruits issus de terroirs français préservés : mirabelles d’Alsace-Lorraine, kiwis d’Aquitaine et Midi-Pyrénées, pruneaux d’Agen IGP (Lot-et-Garonne), abricots du Languedoc-Roussillon.
Sans sucres ajoutés, les purées de fruits Danival offrent le plaisir des fruits à l’état brut. Leur texture épaisse est idéale pour constituer un dessert ou un encas rassasiant.
Fabriquées au cœur du Sud-Ouest (Moulin d’Andiran, Lot-et-Garonne), les purées de fruits 100% France Danival révèlent ce que les terroirs français offrent de plus authentique et de plus gourmand.

Trouvez l'Écolomag

[table id=30 responsive=mode /]