S'inscrire à la newsletter

Votre eau du robinet comporte-t-elle des pesticides au-dessus des limites de qualité? Découvrez-le grâce au moteur de recherche de France Info

Dans plusieurs milliers de communes, l’analyse de l’eau du robinet a révélé des niveaux de molécules issues des pesticides au-dessus des seuils de qualité. Votre eau est-elle concernée ? Recherchez votre commune et consultez-en les résultats.

Article réalisé par Brice Le Borgne, France Télévisions

La vie des pesticides ne s’arrête pas aux champs. Une fois épandus, ils s’infiltrent dans les sols, se transforment, et se retrouvent parfois dans les nappes d’eau pompées pour alimenter les réseaux d’alimentation en eau. Et donc, in fine, dans l’eau du robinet. La grande majorité des analyses de l’eau ne révèle rien d’alarmant, mais certains réseaux montrent des niveaux de certaines molécules au-delà des seuils de qualité.

> INFOGRAPHIES. Ce que l’on sait des résidus de pesticides dans l’eau du robinet de milliers de communes (et des incertitudes sur leur toxicité)

Votre commune est-elle concernée ? A l’occasion de la diffusion d’une enquête de “Complément d’enquête” sur France 2 et d’un article du Monde, jeudi 22 septembre, franceinfo a réalisé un moteur de recherche qui compile les données du ministère de la Santé. Il vous permettra de connaître le nombre de prélèvements, réalisés entre janvier 2021 et juillet 2022, lors desquels des molécules de pesticides, ou de leurs métabolites (des dérivés des pesticides), ont été recherchés. Et si des dépassements du seuil de qualité (la plupart fixés à 0,1 micron g / L) ont été constatés.

Lire l’article complet et rechercher votre commune pour consulter les résultats

l'”héliodome”, la maison écologique primée au concours Lépine

Voici la maison inventée par Éric Wasser, ébéniste et designer. Baptisée “Héliodome”, cette habitation écologique et respectueuse de l’environnement a été construite dans son village de Cosswiller, en Alsace. “Sculptée par les trajectoires du soleil”, elle ressemble à une soucoupe volante et permet, sans utiliser la moindre énergie, de conserver la chaleur. En moyenne, il y fait environ 20 degrés toute l’année. “L’idée est simple : à partir du moment où un bâtiment reste complètement à l’ombre, si à l’intérieur, il y a du minéral pour lui apporter un peu d’inertie, de fraîcheur, forcément, ça marche. Et si un bâtiment, en plus, a le droit d’être ensoleillé l’hiver, le moindre rayon de soleil apporte de l’énergie.Visite d’une maison écologique

C’est en étudiant les trajectoires géométriques du soleil qu’Eric Wasser a imaginé cette maison de 200 mètres carrés répartis sur 3 étages. “La façade du bâtiment n’est rien d’autre que la trajectoire du soleil le jour de l’été quand il est haut. Et le toit du bâtiment, c’est quand le soleil est bas. Donc en fait, le bâtiment, c’est exactement ce que peuvent faire mes mains. Le jour de l’été. Le jour de l’hiver.”, explique le designer. Avec cette création, il a remporté en 2003 le concours Lépine, qui récompense les meilleures inventions. Une péniche écolo sur la Seine

Pour voir la vidéo et + d’infos sur Brut.Héliodome, la maison écologique

 

 

Sinon, Jamy avait fait un reportage aussi sur cette incroyable maison

L’âme des plantes en santé

L’âme des plantes en santé
(parce que ce sont ELLES qui nous font vivre)

 

Depuis toujours les plantes ont servi la santé de l’humanité. Les totums(1) de plantes en tisanes, infusions, les teintures mères, les huiles essentielles de la civilisation égyptienne, servant même à la momification, le garum (poissons et plantes arômatiques mis au sel) bien connu des grands navigateurs d’autrefois pour lutter contre scorbut et dépression, lors de longs séjours en mer ; Nous devons dire, si ce n’est trop de le rappeler, qu’elles nous accompagnent depuis l’aube des temps.

Au début du 20ème siècle le Dr Edward BACH partant du principe que la nature ne peut pas nous nuire puisqu’elle nous a créée à partir d’un amalgame marin, fortuitement, en rassemblant tous les éléments essentiels à la VIE et donnant ”corps” à l’éclair venu du ciel. Il nous propose ses élixirs floraux, plus communément appeler ”Fleurs de Bach”. Depuis, de nombreuses utilisations des plantes se sont fait jour, jusqu’au développement extraordinairement RENTABLE pour BIG Pharma de la chimie de synthèse (ici, oublions la nature, on copie tout ce que nous savons sur la structure des molécules d’une plante), en espérant conserver tous ses bienfaits, mais le naturel revient au galop ! Nous utilisons donc sans vergogne ses fleurs, avec des résultats CONCRETS et électifs sur l’émotionnel, ses bourgeons tout aussi efficaces (gemmothérapie), mais aussi ses graines dans leur ”substantifique cocktail” enzymatique ! Très protégé pour assurer les caractéristiques, et la continuité de chaque espèce. Il est donc nécessaire de se reporter aux savoirs faire de nos Grands Mères pour en extraire les actifs, avec leurs ”effets entourage”, c’est à dire complet.

 

Voyons dans cet exposé l’utilisation de trois sortes de graines associées, pour un bien-être du système hépato-digestif sous forme d’une simple macération hydrique, sans alcool ni glycérine, afin d’optimiser le concert enzymatique de chaque graine et de 2 plantes arômatiques incontournables pour leurs bienfaits :

  • A/ Anis vert (pimpinella anisum graines).
  • B/ Fenouil (foeniculum vulgare graines).
  • C/ Fénugrec (trigonella foenum graecum graines). Ne pas utiliser chez personne sous anti-coagulants.
  • D/ Basilic (ocimum basilicum en feuilles séchées).
  • E/ Une racine de curcuma brossée et coupée en fines rondelles.
  1. Le premier macérât hydrique se fera dans une bouteille de 75 cl (ex : jus de fruit), en mettant une cuillère à café de chaque graines/feuilles/racine avec 20 cl d’eau pure
  2. Ajoutez une cuillérée à soupe arasée de bicarbonate de soude alimentaire, pour une bonne extraction moléculaire durant une nuit.
  3. Ensuite, le macérât sera divisé en deux parties égales afin de réaliser 2 bouteilles en verre de 75 cl complétées d’eau pure et laissées au repos 48 heures au froid.
  4. Filtrer et boire avant le coucher par demi verre pour une paix digestive naturelle, et une harmonieuse mise en place nocturne de notre homéostasie digestive.

 

(1) le TOTUM d’une plante en chimie organique correspond au full spectrum, c’est à dire tous les actifs d’une même plante réunis.

 

Pour trouver les plantes proposées en graines :

  • Voir les différentes herboristeries (ex: Michel Pierre à Paris, Patrice de Bonneval à Lyon, herboristerie du Valmont, etc…).
  • En magasins diététiques (ex: La VIE CLAIRE).
  • Fleurs de Bach et Gemmothérapie Laboratoires de compéments alimentaires COPMED.

Retrouver sa joie de vivre grâce au Yoga

Contrairement aux idées reçues en Occident, le Yoga n’est pas un sport mais bien une discipline ancestrale visant à se connecter à sa lumière intérieure. Qu’est-ce que cela signifie ? Se connecter à sa joie de vivre, trouver la bonheur en soi. Vivre pleinement heureux avec simplicité. La voie Royale du Yoga ou Ashtanga Yoga propose plusieurs outils pour transformer sa vie de l’intérieur et vivre plus sereinement.

Vivre avec des valeurs

Le Yoga nous amène à nous demander quelles sont nos valeurs profondes : l’amour, le respect, la bienveillance, l’entraide, l’inclusion, la tolérance… ? Réfléchir sur notre façon de vivre. C’est à dire si nos paroles et nos actions contribuent à honorer la vie.

Le Yoga établie des règles de vie yoguiques comme la non-violence, la connaissance de soi, la vérité, le contentement, la sobriété, le détachement…

Respirer la joie de vivre

Le Yoga propose des exercices de respirations en conscience afin de développer sa capacité respiratoire physique et aussi faire circuler notre énergie vitale partout dans le corps. C’est l’opportunité de réapprendre à respirer, diminuer son stress, se sentir plus apaisé au quotidien et mieux gérer ses émotions que l’on peut prendre le temps d’accueillir et comprendre.

Bouger son corps

L’enchaînement de posture est la branche la plus connue de cette belle discipline. Les asanas ou postures que l’on enchaîne ou tient selon les exercices et notre objectif. Relier au souffle, les postures agissent sur notre bien-être de manière considérable. Déjà parce que l’on est concentré sur le corps, la respiration donc le mental se calme progressivement. Ensuite, on apprend à relier ces trois aspects de soi trop souvent dissociés.

Se connecter à soi

En portant son attention sur son corps, son esprit et sa respiration, on apprend à se connecter à soi. Ainsi, on a le plaisir de découvrir beaucoup de choses à l’intérieur de soi : ses émotions, ses besoins, qu’est-ce qui nous fait du bien, comment retrouver sa joie de vivre… En découvrant les beautés cachées en nous, on retrouve la possibilité d’être heureux. C’est très agréable et aussi amusant d’apprendre à se connaître. On se rend compte que nous avons beaucoup de beauté, de qualité en nous et que notre lumière intérieure ne demande qu’à sortir, briller et s’exprimer.

Se détendre au quotidien

En pratiquant le Yoga régulièrement, le corps et l’esprit s’apaisent. On apprend à lâcher prise. Notre quotidien se transforme petit à petit. Nos problèmes sont toujours présents. Oui cela ne fait pas disparaître les conflits, les blessures et les contrariétés. Cependant, on apprend à vivre avec, à être moins tourmenté, moins déstabilisé par le quotidien. Et on finit par faire des choix différents. Toutes ses conséquences amène progressivement plus de paix d’esprit, plus de calme en soi et une joie sereine fera son immersion en nous.

En conclusion, le Yoga est bien plus qu’un sport, c’est un art de vivre dans la joie et la simplicité. C’est apprendre à s’aimer et trouver sa recette du bonheur. C’est apprendre à retrouver sa joie de vivre avec sérénité.

Les meilleures boissons végétales

Les boissons végétales font de plus en plus d’adeptes et envahissent désormais les rayons de nos supermarchés. Mais ces laits industriels affichent, hélas, des prix souvent élevés et une liste d’additifs dont on se passerait volontiers. Et si vous les réalisiez vous-mêmes ?

Les avantages des boissons végétales

Le “lait” végétal est une boisson non laitière à base d’eau et d’ingrédients végétaux. Le mot « lait » est donc employé à tort, probablement à cause de la couleur des boissons végétales qui rappelle celle du lait. Allergie au lactose, choix lié à la condition animale, envie de varier les saveurs… les raisons de se tourner vers les boissons végétales ne manquent pas.

Voici les principaux bienfaits des boissons végétales sur le plan nutritionnel :

  • elles ne contiennent ni lactose (sucre du lait), ni caséine (protéine du lait), ni cholestérol ;
  • très digestes, elles ne provoquent pas de ballonnements au niveau intestinal ;
  • elles contiennent des graisses insaturées, plus bénéfiques que les graisses saturées contenues dans le lait de vache ; 
  • elles contiennent des vitamines du groupe B (mais aucun apport en vitamine B12) et de la vitamine E ;
  • sans gluten la plupart du temps.

 

Quel lait végétal pour quel usage ?

Le lait végétal se consomme de la même façon que le lait de vache, notamment en boisson, froide ou chaude, à tout moment de la journée. Il peut être utilisé en cuisine, dans la préparation de vos plats, gâteaux, sauces, etc.

Les laits de soja ou d’avoine seront préférés pour des sauces type béchamel, le lait de coco sera idéal pour un curry et le lait d’amande, parfaitement adapté à la préparation de vos crêpes.

Comment réussir son lait végétal maison ?

Les boissons végétales à partir de céréales, de graines oléagineuses (noisettes) ou protéagineuses (soja), sont assez simples à réaliser. C’est une alternative économique, écologique et savoureuse, aux “laits” que l’on trouve dans le commerce. D’autant que, pour ces derniers, l’ajout de sucre représente jusqu’à un tiers des sucres totaux et augmente l’apport calorique !

Pour produire votre lait végétal, comptez de 40 g à 200 g de graines (selon le type) par litre d’eau. Le trempage de ces graines devra durer entre 2 à 24 heures, dans une eau de source. Il permet d’amorcer la germination et de rendre les graines plus digestes (inutile si vous utilisez des graines moulues ou des flocons…).

Il faut ensuite rincer vos graines et les mixer au blender, en rajoutant de l’eau dont la température variera selon l’ingrédient de base. C’est aussi à cette étape que l’on peut ajouter des épices ou édulcorants naturels : sirop d’agave, dattes dénoyautées…

Vous pouvez diminuer la quantité d’eau pour obtenir un lait végétal plus crémeux, par goût, mais aussi pour une utilisation en pâtisserie par exemple. À l’inverse, vous pouvez bien évidemment augmenter la quantité d’eau pour un résultat plus fluide. Le lait obtenu devra ensuite être filtré, à l’aide d’une passoire ou d’une étamine. Ne jetez pas la pulpe, elle peut être utilisée pour une autre préparation culinaire : gâteau, houmous, flan…

Les boissons végétales peuvent aussi être fabriquées à l’aide d’un appareil comme le Vegan Drinks Maker, ou avec un extracteur de jus (Jazz  Alto). Dans ces cas, il est préférable de suivre le mode d’emploi de votre appareil.

Même si ces boissons sont sans lactose et sans protéines animales, certaines peuvent présenter un risque allergique. Pour limiter l’apparition d’une éventuelle intolérance, nous vous conseillons de varier ces laits au maximum !

 

Lait d’amande

Le lait d’amande est riche en minéraux : calcium, zinc, fer, magnésium et potassium. Il apporte des vitamines E (antioxydante), B1, B2 et B6. Enfin, il contient un fort taux de fibres naturelles solubles et insolubles. Ces fibres protègent les parois de l’intestin, prennent soin du côlon, aident à réguler l’absorption de sucres. Avec son petit goût sucré, le lait d’amande offre une boisson peu calorique et idéale pour les desserts.

Lait d’amande maison

  • 1 tasse d’amandes crues biologiques émondées
  • 700 ml d’eau à température ambiante

Préparation avec le Vegan Drinks Maker  (voir aussi la vidéo)

  • Introduisez les amandes et l’eau dans le récipient gradué du Vegan Drinks Maker jusqu’à la marque, laissez reposer pendant 12 heures ;
  • rincer les amandes avant de les remettre, avec 700 ml d’eau et une pincée de sel, dans le récipient gradué ;
  • mixer le tout pendant 2 à 3 minutes à la vitesse minimale et laisser reposer 3 minutes.
  • Insérer ensuite le filtre et appuyer doucement vers le bas pour écraser la pulpe ;
  • une fois la boisson filtrée, versez-la dans l’autre récipient. Il est préférable de réserver 1 ou 2 heures au frais avant de servir !
  • Pour récupérer la pulpe d’amande restante, retirez le filtre. Vous pourrez vous servir de cette pulpe pour faire de la farine, des biscuits, garnir une pâte à tarte.

On peut agrémenter ce lait d’amande avec 1 cuillère à soupe de cannelle, un morceau de gousse de vanille, des dattes dénoyautées (à rajouter aux amandes avant de mixer).

 

Lait de riz

Cette boisson végétale contenant peu de graisses saturées améliore notre digestion, libère de l’énergie et nous aide à brûler les lipidesC’est aussi le lait végétal le plus digeste. Attention toutefois à son index glycémique : 85 contre 30 seulement pour le lait de vache !

Son goût discret et délicat ainsi que sa texture proche du lait de vache lui permettent d’être utilisé dans bon nombre de recettes salées et sucrées : crêpes, pancakes, blinis, gaufres, sauce béchamel, gratins, quiches, cakes, clafoutis, crèmes… Par ailleurs le lait de riz apporte de la silice, qui permet la bonne fixation du calcium et du magnésium.

Lait de soja

D’un point de vue nutritionnel, le lait de soja est le plus proche du lait de vache, tout en apportant moins de calcium. Riche en protéines de qualité, en acides gras oméga-3, il reste décrié en raison de sa teneur en phytoestrogènes.

Pourtant des études récentes ont prouvé sa quasi-innocence dans les troubles et cancers hormonaux dépendants. Vous ne courrez donc pas de risque avec un verre de lait de soja par jour.

 

Lait d’épeautre

L’épeautre est une variété ancienne du blé, beaucoup plus digeste. Il contient des vitamines B, D et E (antioxydante), du calcium, du fer et du magnésium.

 

Lait d’avoine

Le lait d’avoine possède un index glycémique bas (IG 35) comparable au lait de vache. Il est riche en glucides complexes et en fibres. Enfin, il offre une saveur légère, douce et agréable.

Rappelons toutefois que l’avoine fait partie des céréales contenant du gluten, au même titre que le blé. L’avoine, et par conséquent le lait d’avoine, sont donc déconseillés aux personnes souffrant de la maladie cœliaque.

 

Lait de châtaigne

Le lait de châtaigne est, comme le lait de riz, l’un des plus digestes. Savoureux, riche en minéraux, en calcium et en sucres lents, le lait de châtaignes contribue à améliorer l’acidité gastrique. Riche en glucides, il est recommandé pour le petit-déjeuner, afin de bien démarrer la journée.

 

Lait de coco

Il contient du fer, du magnésium, du zinc et des vitamines E, B3 et B5. Mais ce lait oléagineux n’est pas aussi digeste que ses semblables. À utiliser en cuisine, où il parfumera aussi bien plats salés que sucrés en apportant une note exotique.

 

Le gratte-langue, outil d’hygiène buccale

Pourquoi utiliser un gratte-langue ? Au réveil, vous avez certainement déjà constaté un dépôt blanchâtre sur votre langue. Il s’agit de bactéries qui se sont accumulées et dont vous pouvez venir à bout grâce à cet outil aussi simple qu’indispensable.

La cavité buccale renferme en effet une quantité impressionnante de bactéries qu’il serait illusoire de vouloir supprimer à l’aide d’une simple brosse à dents. Des milliers de germes colonisent votre bouche, chaque jour, et sont responsables de la formation du tartre. Ce tartre se dépose ensuite sur les dents comme sur la langue, contribuant à l’halitose (mauvaise haleine). Sans compter les caries et maladies de la gencive qui amplifient encore ce phénomène !

C’est donc l’intégralité de votre hygiène bucco-dentaire qui doit attirer votre attention, encore plus dans un cas de mauvaise haleine chronique. Il est donc vital pour vous de vous brosser les dents au moins deux fois par jour, matin et soir. Mais il est tout aussi important de compléter ce rituel, chaque matin, avec un nettoyage de la langue.

Comme son nom l’indique, le gratte-langue est un outil qui permet de procéder, de façon simple et rapide, à son nettoyage. Deux ou trois passages doux sur la langue, à jeun, permettent d’éliminer dépôts et mucosités.

L’usage du gratte-langue apporte une agréable sensation de fraîcheur. Grâce à un léger massage, il améliore les perceptions gustatives et contribue à assainir la bouche. Pour une haleine fraîche immédiate dès le lever, le gratte-langue est l’outil indispensable de votre hygiène buccale !

2 pratiques ayurvédiques pour l’hygiène buccale

  • au lever et à jeun, utiliser un gratte-langue pour éliminer le film bactérien lingual. Le brossage de langue se fait d’arrière en avant, afin d’éliminer les dépôts qui la recouvrent. 2 ou 3 passages doux sur la langue permettent d’éliminer ces dépôts et mucosités qui peuvent migrer vers les sinus. Les problèmes de sinusite, de maux de gorge, de mauvaise haleine chronique trouveront un soulagement grâce au gratte-langue ;
  • après ce nettoyage, “faire gandouch“. Autrement dit, pratiquer un bain de bouche en mélangeant une cuillère à soupe d’huile de sésame avec la salive, bouche fermée, pendant 10 minutes (profitez-en pour préparer votre petit-déjeuner). Procédez à des mouvements de va-et-vient avant de cracher le mélange. Rincez ensuite votre cavité buccale à l’eau tiède. Ce bain à l’huile augmenterait l’énergie du corps tout en éliminant les tensions du visage. Les textes ayurvédiques disent que la pratique de Gandouch « embellit les lèvres, renforce les dents, assainit les gencives. Elle rend le visage plus harmonieux et beau. »

 

A lire également, Lien entre santé globale et hygiène bucco-dentaire

Vitamine C : misez sur l’Acérola

L’acérola, ou cerise des Antilles, est originaire d’Amérique centrale. Ce petit fruit rouge, très prisé pour sa forte teneur en vitamine C naturelle, fait désormais partie des « super fruits ». C’est un complément idéal en cas de fatigue, de surmenage ou pour prévenir les maux de l’hiver.

Appartenant à la famille des Malpighiaceae, l’acérola pousse naturellement en Amérique du Sud (Pérou, Brésil et Vénézuéla) et aux Antilles. La plante se présente comme un arbrisseau de taille moyenne (2 à 3 m). La germination des graines d’acérola a la particularité d’être favorisée par le feu : cette plante est souvent l’une des premières à repousser après un incendie. Ses fleurs sont réunies en grappes, donnant des fruits rouges comestibles de mai à novembre.

Ce fruit est consommé depuis des milliers d’années par diverses cultures indigènes du Mexique et d’Amérique Centrale. Les indiens d’Amazonie l’utilisent dans leur médecine traditionnelle sous forme de poudre. Les Brésiliens le consomment sous forme de jus, excellent au petit-déjeuner car il apporte une quantité suffisante de vitamine C à l’organisme.

 

Un concentré d’énergie

L’acérola est en effet l’un des fruits les plus riches en vitamine C (appelée aussi acide ascorbique). Il en contient 20 à 30 fois plus que l’orange, avec une moyenne d’ 1,8 g pour 100 g. Bien qu’elle soit essentielle pour l’homme, notre corps ne sait pas synthétiser la vitamine C. C’est aussi, parmi toutes les vitamines, celle dont notre organisme a le plus besoin. Car elle contribue à réduire la fatigue et aide au bon fonctionnement du système immunitaire.

La vitamine C stimule notamment la production de globules blancs, principale ligne de défense du corps contre les agents infectieux et pathogènes. En outre, la vitamine C aide le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Elle active la cicatrisation des plaies et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Elle est donc très utile pour lutter contre l’anémie, surtout chez les personnes végétariennes qui y sont sujettes.

 

Les signes d’une carence en Vitamine C

La vitamine C, ou acide ascorbique, doit son nom à son action anti-scorbutique. De la Renaissance au 18e siècle, les marins partis pour de longs mois de navigation ne pouvaient pas consommer de fruits et légumes frais et souffraient du scorbut. Cette maladie pouvant entraîner le décès est causée par une carence importante et prolongée en vitamine C.

Aujourd’hui, le scorbut est rare mais encore possible. On pensait cette maladie éradiquée, mais il semblerait que les mauvaises habitudes alimentaires aient favorisé son retour, notamment aux Etats-Unis ou en France. On la trouve à nouveau chez certaines personnes en grande précarité. Un à trois mois sans apport en vitamine C suffisent à entraîner un scorbut. La vitamine C jouant de nombreux rôles essentiels dans l’organisme, voici les signes qui doivent vous alerter sur une éventuelle carence :

  • une  cicatrisation plus lente  ;
  • une baisse du système immunitaire (infections ou rhumes à répétition) ;
  • des saignements des gencives et du nez ;
  • une anémie en fer ;
  • des ecchymoses ou « bleus » assez étendus ou apparaissant sans raison ;
  • une fatigue généralisée et une baisse d’efficacité.

Pourquoi privilégier l’acérola ?

Il existe 2 super-fruits à la teneur exceptionnelle en vitamine C, introuvables sous leur forme naturelle en Europe. Il s’agit du camu-camu et de l’acérola. Outre la vitamine C, l’acérola apporte des vitamines A (rétinol), B6B1B2. L’acérola est également riche en minéraux (fer, calcium, phosphore, magnésium…) et en flavonoïdes et caroténoïdes, ce qui lui confère d’intéressantes propriétés antioxydantes. Cette dernière est donc idéale pour  booster l’organisme, lutter contre la fatigue et prévenir les rhumes et infections sans gravité.

L’acérola est  un « basique » particulièrement recommandé aux changements de saison, en cas de surmenage ou de fatigue passagère. En cas de fatigue durable, c’est le premier réflexe à avoir ! Enfin, elle est très appréciée des sportifs et constitue une aide pour ceux qui souhaitent compléter une alimentation peu fournie en crudités et fruits frais.

 

Apport journalier

Selon l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), nous avons besoin de 120 mg de vitamine C par jour. Ces besoins augmentent d’environ 10% pour les fumeurs, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes âgées.

Une étude parue en juin 2012 dans la revue Critical Review in Food Science and Nutrition révèle cependant que l’apport journalier idéal serait de 200 mg. Ce ne serait qu’à partir de ce seuil que l’on pourrait pleinement profiter de ses bienfaits antioxydants et revitalisants.

La prévention de la carence en vitamine C passe par une alimentation équilibrée et riche en fruits et légumes. Mais pour faire le plein d’énergie aux changements de saison, il est donc prudent de se supplémenter en vitamine C. Évitez les comprimés de vitamine C de synthèse, difficilement assimilables par l’organisme. La vitamine C d’origine naturelle contenue dans l’acérola, est mieux reconnue et mieux assimilée. L’acérola en complément peut vous aider à atteindre vos besoins journaliers, en plus d’une alimentation équilibrée.

Contrairement aux idées reçues, prendre de la vitamine C le soir n’empêche pas de dormir si elle est naturelle. On peut même la prendre juste avant le coucher, elle favorisera un sommeil récupérateur.

Le procédé de fabrication des comprimés d’acérola ne permet en général qu’entre 17 et 25% de teneur en vitamine C. Attention donc aux fausses promesses de teneurs en vitamine C de 30%, voire plus. Il semble en effet difficile d’obtenir une teneur si élevée dans une extraction d’acérola.

PRESENTATION DE L’EAU KANGEN mardi 13 septembre 19h Inscrivez-Vous

Découvrez toutes les vertus d’une eau exceptionnelle qui a déjà amélioré la vie 
de millions de personnes à travers le monde depuis 48 ans.

 

Si votre santé et celle de vos proches est votre centre d’intérêt principal, alors ceci est pour vous et c’est avec un réel plaisir que je vous convie personnellement à une présentation qui a lieu le mardi à 19h00 (heure de Paris). 

Pour cela vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton ci-dessous pour réserver votre place.

> Confirmez votre participation

L’approche japonaise en matière de santé est radicalement différente de notre tradition occidentale.

Lorsqu’un nouveau-né arrive dans la famille, sa santé est confiée à un médecin qui a pour mission de l’entretenir. Si par malheur la personne tombe malade, son médecin est alors sanctionné pour avoir manqué à sa mission.

Vous comprendrez aisément que dès lors, cela a incité les médecins japonais à comprendre de façon holistique le fonctionnement de l’humain, y compris sur ses dimensions émotionnelles et spirituelles, afin d’éviter qu’il tombe malade.

Cette observation les a tournées vers une île de leur pays, Okinawa. Sur cette île, être centenaire est la norme et le plus impressionnant c’est que les habitants de cette île ne sont quasiment jamais malades.  

Durant cette présentation vous allez découvrir le secret révélé de la longévité des centenaires de l’île d’Okinawa.

Qu’il s’agisse de l’eau de Lourdes en France, de l’eau Zamzam de La Mecque en Arabie Saoudite, de l’eau de Nordenau en Allemagne, de celle de Tlacote au Mexique ou encore de Nadana en Inde. Ces eaux “Miraculeuses” ont toutes un agent en commun dont le fonctionnement réel sur les cellules du corps humain vient d’être mis en évidence très récemment par la science.

Aujourd’hui toute personne qui le souhaite peut vivre longtemps et en pleine vitalité à l’instar des centenaires d’Okinawa.

Ce que vous allez découvrir est unique et à l’issue de la présentation, nous répondrons à toutes vos questions. Il vous suffit de réserver votre place dès maintenant en utilisant le bouton ci-dessous :

N’oubliez pas d’inscrire l’événement à votre agenda

> >Confirmez votre participation

Au plaisir de vous retrouver pour cet événement.

Le maquereau, un allié pour votre santé !

Envie de faire évoluer votre alimentation ? Vous êtes à la recherche d’un aliment pouvant vous apporter des nutriments essentiels à votre santé ? Ne cherchez pas plus loin, essayez le maquereau !

Issu d’une pêche responsable, fileté puis emboité à la main chez nous en Bretagne, le maquereau est un poisson gras. Mais ce n’est pas tout, ce dernier réserve de nombreux atouts pour notre santé : des omégas 3, des vitamines ou encore des protéines…

Envie de tous savoir de lui, rendez-vous sur l’article de blog de Phare d’Eckmühl !

 

Idée recette : Pâtes méditerranéennes à maquereaux à l’huile d’olive bio Phare d’Eckmühl

 

Rentrée scolaire 2022 et écologie : Et si on prenait définitivement de bonnes habitudes !

Septembre est déjà de retour et il nous faut reprendre rythme et bonnes habitudes pour attaquer l’année du bon pied. C’est le bon moment de faire le point sur notre organisation, et nos habitudes… Bien sûr la rentrée est avant tout synonyme de fournitures scolaires mais pas seulement… Elle peut aussi signifier nouvelles habitudes plus écoresponsables applicables au quotidien.

Treedom, la première plateforme web permettant de planter un arbre à distance et de suivre son histoire en quelques bonnes ligne, lève le voile sur quelques bonnes pratiques écoresponsables à adopter dès la rentrée.

Côté fournitures scolaires, on réutilise, on recycle

Chaque année, il faut racheter cartables, trousses, stylos, cahiers… Une liste giganstesque de matériel scolaire fournie par l’école ou le collège dont on ne voit pas le bout. La rentrée coûte de plus en plus cher mais elle représente aussi un impact carbone important sur l’environnement. Alors à partir de maintenant, on change de cap ! On réutilise le matériel de l’année dernière encore en bon état et on n’achète que ce qui est à remplacer et on choisit des produits qui se gardent comme un règle et des stylos en bois ou en métal et on bannit le plastique autant que possible. On peut aussi miser le recyclé comme le papier et les cahiers ou encore sur l’occasion pour remplacer trousses, cartables, livres et dictionnaires… On peut aussi, si nous sommes un petit peu manuel, tenter le recyclage maison en transformant un vieux sweat usé ou trop petit en trousse, pochette ou customiser son sac à dos. Et on explique à l’ainé comme au dernier qu’il faut prendre soin de ses affaires car c’est important pour le bien de notre planète et que dorénavant, on va les garder plusieurs années ! Entre exigences des enseignants et envie des enfants, on trouvera à coup sûr le bon compromis !

On prend de nouvelles habitudes alimentaires plus durables…

La reprise des cours c’est aussi penser au goûter des enfants. Désormais, on remplace les goûters à emballages individuels par des produits frais comme les fruits ou faits maison et en les mettant dans une boite à goûter pour les transporter est un excellent moyen de respecter notre environnement. C’est également meilleur pour la santé car le goûter est moins sucré, moins industriel et donc plus sain. Et surtout, on opte pour la gourde plutôt que pour les bouteilles d’eau ou de jus de fruits en plastique jetable. Enfin, c’est aussi un excellent moyen de donner de nouvelles habitudes à nos enfants en leur apprenant à mieux s’alimenter et à agir en écoresponsabilité de façon naturelle. Ce principe est valable aussi lors des sorties ou promenades en famille ou encore de pique-niques !

On se déplace écolo…

Côté déplacement, c’est également le moment de revoir nos habitudes. On peut par exemple prévoir de partir plus tôt pour aller à l’école à pied quand cela est possible et laisser la voiture au garage. Lorsqu’on habite trop loin, on peut organiser du co-voiturage. Il y a sûrement un voisin pas loin qui doit faire le même trajet que nous. Et dans la mesure du possible, on privilégie le transport à pied ou à vélo, plus écolo et qui offre l’avantage de nous obliger à pratiquer une petite activité physique quotidienne, une recommandation pour la santé !

On participe au reboisement de la planète… à travers des organisations dédiées

Septembre, c’est le mois où on se réorganise, on reprend une routine de vie qui nous cadre mais qui nous permet aussi de nous occuper de choses importantes et qui comptent, comme le bien-être de notre planète. Et planter des arbres est un excellent moyen de réduire notre impact en absorbant le carbone que l’on génère. Le tout à des coûts très abordables permettant de prendre part à une action sans grever son budget. Cacaotiers, Sapotiers, Manguiers… sont notamment des arbres indispensables qu’on peut choisir de planter pour participer à son niveau à l’amélioration de l’environnement. Et en plus, on apprendra des choses grâces aux emails réguliers que l’on recevra et qui nous parle du pays dans lequel notre arbre est planté et de la communauté qui s’en occupe. Alors, pourquoi se priver ?

Grâce à son impact social et son aspect ludique, Treedom par exemple a déjà planté 3 millions d’arbres dans 17 pays à travers le monde depuis sa création à Florence en 2010. Du Cameroun au Kenya, du Guatemala à Haïti, Treedom plante là où c’est nécessaire pour absorber le CO2 efficacement. En plus de compenser notre impact, planter un arbre avec Treedom c’est aussi soutenir des milliers agriculteurs locaux qui plantent les arbres et vivent ainsi de leurs récoltes.

Les 6 conseils d’apithérapie pour la rentrée scolaire

L’apithérapie consiste à soigner avec les produits de la “Ruche”. Cette pratique millénaire utilise les propriétés des produits des “Abeille” en vue d’améliorer et de maintenir la santé des êtres humains. L’apithérapie propose d’utiliser les propriétés de la Propolis, de la Cire d’abeille, du venin d’abeilles, de la Gelée royale, du Pain d’abeille et du Pollen. Aujourd’hui, nous vous présentons 6 produits issus de la ruche, parfaits pour une rentrée en toute douceur et tranquillité, et avant tout tournés autour de soi ! Vous le méritez bien… 

Il faut prendre soin de ses cheveux

Après l’été, les cheveux sont fragilisés, la peau est agressée et a besoin de soins.

  • Ballot-Flurin propose le Shampoing douceur de miel (30% de miel grand cru) pour redonner beauté, volume et vitalité aux cheveux afin de retrouver une brillance naturelle.
  • Sinon, il propose le Shampoing à la propolis (10% de propolis noire) pour une action purifiante et revitalisante sur les cuirs chevelus sensibles et irrités. Il rétablira naturellement l’équilibre capillaire. Allié précieux des mamans, il est recommandé en période scolaire pour les cheveux sensibles aux parasites. (À utiliser en alternance avec le Shampoing douceur de miel)
EN SAVOIR +

 

Prendre soin de sa peau, son visage et son corps

Conçue pour tout type de peau, la Pommade de secours de Ballot-Flurin au Biocomplexe de Miel de Tilleul, Propolis noire et 9 actifs végétaux (huile de Bourrache, de sésame, d’amande douce, de jojoba, de calendula, de karité, de centella, d’Aloe Vera ainsi que de romarin) hydrate, apaise et protège les peaux agressées par le soleil, le sel, le chlore, le vent…

Gérer son stress

Le stress est un phénomène naturel. Si un peu de stress est bénéfique, mal géré, il peut devenir problématique. Il est important d’en tenir compte. Il fait baisser notre immunité et notre moral.

Alors, comment apprendre à gérer son stress et son anxiété de manière naturelle ?

Les abeilles depuis des millions d’années savent allumer dans la ruche leur intelligence collective pour résoudre activement les problèmes et gommer en permanence le stress.

Les Ampoules Relaxation Optimale Ballot-Flurin aident à favoriser la relaxation et améliorent la qualité du sommeil naturel, grâce à une synergie de plantes médicinales et de gelée royale issue de l’Apiculture DOUCE®.

Faire du sport

Maintenir son corps en mouvement permet de garder un cœur et des vaisseaux en bonne santé, tout en boostant son système immunitaire.
De plus faire du sport permet de libérer des endorphines : hormones naturelles qui donnent un sentiment de bonheur, de satisfaction et de bien-être.
Pour vous accompagner dans vos activités sportives, découvrez la ligne sport BEEZ’NERGY ultra-naturelle. Les RAW BAR+ sont idéales pour les petits en-cas ou le goûter des enfants. Petites et pratiques dans leurs sachet fraicheur, elles se glissent partout. Crues, sans gluten ni lactose et peu sucrées !…

Préparer son corps à l’automne

Tout au long de l’été, notre corps a emmagasiné une certaine quantité de vitamine D grâce aux rayons UV du soleil. Maintenant que les vacances sont terminées, la quantité de soleil perçu par notre corps va diminuer, il faut donc penser à apporter ces précieuses vitamines à notre corps par d’autres moyens, en l’occurrence par l’alimentation. On trouve de nombreux aliments source de vitamine D comme certains poissons gras (truite, saumon, hareng…), mais aussi dans les œufs ou encore la gelée royale. La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement du système immunitaire.

Nourrir son cerveau

La reprise d’un rythme de travail peut être difficile surtout avec les jours qui deviennent de plus en plus court… Pour éviter la dépression saisonnière, il faut penser à bien nourrir son cerveau :
Privilégiez les aliments et eaux riches en magnésium, comme le Pollen.
Consommez des aliments riches en vitamine C et antioxydants.
La gelée royale est une source de vitamine C et la propolis est connue pour ses propriétés anti-oxydantes.

Oh…  ma  THYROÏDE !

 

Après les longs démêlés judiciaires autour du benfluorex ”médiator”, molécule responsable de plus de 4000 hospitalisations, 2400 remplacements valvulaires et plus de 2000 décès, voici que nos thyroïdiens, thyroïdiennes souffrent de maltraitance à la suite d’un ”bricolage de formule”, pour laquelle ils (elles) étaient cependant équilibrés.

Il faut dire que cette glande (thyroïde) est essentielle pour la régulation de notre HOMEOSTASIE métabolique, car son hormone principale agit sur toutes nos cellules corporelles et influence même nos autres hormones. C’est une molécule de VIE par excellence.

Aujourd’hui, près de trois millions de personnes dépendent de cette hormone soit suite à une ablation partielle ou totale, soit pour aider la glande (en hypo) à produire sa THYROXINE.

Lorsque je travaillais dans le business pharmaceutique, il existait depuis longtemps en ORGANOTHERAPIE, issue d’élevage biologique de porcs : la thyroïdine. Lorsque les porcs étaient sacrifiés en abattoirs, pour consommation, des vétérinaires délégués prélevaient leurs thyroïdes. Ensuite, les glandes étaient cryodessiquées pour aboutir à une poudre dont l’efficacité était reconnue dans de nombreux pays et toujours utilisée. En France, après plus de cent ans de commercialisation, cette hormone (on ne peut plus naturelle) fût interdite en 2006 sans motif très compréhensif. Préparée ainsi, la thyroïdine apportait toute la gamme évolutive T1 – T2 – (T3 les + actives) et T4 suivant les fixations de molécules d’iode. Ce produit présentait également l’avantage de ne pas être cher et chacun sait que chez le cochon « de la tête à la queue tout est bon ! ». Certes l’effet Tchernobyl (1986) engendra de nombreux troubles thyroïdiens, mais attention aussi aux radionucléïdes lors des explorations répétées (Ex : radio-panoramique maxillaire sans collier de plomb et/ou toutes denrées alimentaires d’importations subissant des rayons gammas pour stérilisation). Dès lors, notre thyroïde se trouve toujours en première ligne.

Pour l’adaptation thérapeutique, c’est le dosage plasmatique (sang) de la TSH : thyréostimuline hormone qui permet le meilleur ajustement individuel. En cas d’hypothyroïdie la concentration en TSH augmente, plus de 4,5 mU/l, alors qu’en hyperthyroïdie, elle diminue. Exemple : 0,5 mU/l. Cette sécrétion hypophysaire représente un véritable ”thermostat” régulateur de la thyroïde.

 

Les produits de substitution et/ou de complément doivent être pris le matin de préférence*. Il faut généralement entre 12 à 15 jours pour stabiliser un dosage. Il faut être particulièrement prudent lorsqu’il y a une cardiopathie associée. La thyroïde est aussi une véritable éponge face aux métaux lourds et dans ces cas, l’emploi de plantes type guggul (Guggulstérone), rosmarinus, (maca ou ashwagandha lors d’un épuisement surrénalien associé), algues iodées dans les formules substitutives sont les bienvenues. L’iode est indispensable et si vous n’avez pas ce facteur, vous ne pouvez pas fabriquer vos T3/T4. Enfin un acide aminé naturel doit être également présent :  L-tyrosine, car il est le précurseur de la thyronine et thyroxine. Cette fonction glandulaire requiert aussi un complexe vitaminique B, A, les oligoéléments zinc, sélénium, molybdène, etc…

Ajoutons que les problèmes thyroïdiens demandent une grande finesse d’analyse ; y compris sur le plan nutritionnel. Il faut savoir que certains aliments comme les différents choux, le rutabaga peuvent être goitrigènes et inhibiteurs de la glande en consommation excessive. L’iodurie peut apporter une information complémentaire. Quant à la fonction surrénalienne, elle est également à surveiller devant toutes perturbations thyroïdiennes tant que tout cela est imbriqué en homéostasie.

 

Lorsque je me suis installé à Lyon en 1988, certains médecins apôtres de l’amincissement ”violent” associaient volontiers :

  • un extrait thyroïdien
  • un toni-cardiaque
  • un diurétique

Les réponses furent à la hauteur du cocktail, assez macabres il faut le dire, et ces prescriptions ont été par la suite interdites.

 

Plusieurs compléments de traitement sont aujourd’hui proposés et suivant ce qui a été développé plus ci-dessus, le complément THYROSTIM pour sa formule complète peut être utilisé à bon escient, avec le ”doigté” du thérapeute. Il est à noter que le médicament (hormone thyroïdine) se trouve encore en Allemagne, Belgique, Suisse, Canada, USA, pourquoi plus en France ?

Rappelons aussi qu’un épuisement surrénalien se reconnaît dans la fatigue du matin, grande pénibilité au démarrage, car la ”recharge” nocturne a été insuffisante. Il nécessite des cures de plantes adaptatives, anti-stress. En fin de soirée généralement l’énergie renaît (des tests salivaires peu onéreux, peuvent être demandés). Le contraire se manifeste souvent chez le thyroïdien qui lui démarre en fusée, mais s’épuise en énergie très rapidement, les analyses sanguines orienteront le traitement.

En prévention santé, il serait infiniment souhaitable en première intention d’utiliser plantes, huiles essentielles, oligoéléments, information alimentaire et hygiène de vie, avant de passer à des produits générants de multiples effets colatéraux, comme cités en début d’article.

 

* Lire l’excellent ouvrage du Docteur Jean-Pierre WILLEM  – Les pathologies de la Thyroïde, édition du DAUPHIN.

 

Retrouvez André Girard sur :

www.lecolenergie.centerblog.net/    et/ou   sant/’énergie

www.naturopathie-en-clair.com/   (pour ses écrits santé)

                       

CHOISIR sa SANTE en renforçant l’immunité

Nous vivons une époque sans aucun doute transitoire dans l’histoire de l’humanité.

  • L’immobilisme politico-décisif face au réchauffement climatique.
  • Virus agressifs et surtout mutants (plus/plus), que nos connaissances actuelles permettent de mieux identifiés.
  • Enfin, comme toujours dans le passé, les éternelles tergiversations scientifiques et culturelles sur les interprétations des ”faits”. Ce fut le cas de Cl.GALIEN à HIPPOCRATE, d’Antoine BECHAMP à Louis PASTEUR (le microbe n’est RIEN, le terrain est TOUT).

 

Aujourd’hui encore et malgré un savoir plus approfondi sur le microbiote, les mécanismes de l’immunité, etc… on s’aperçoit que rien n’est réglé. Les Uns souvent liés au mercantilisme de BIG Pharma, sont pro-vaccins, les Autres plus orientés sur les façons dont le ”VIVANT” naturellement se défend et entretient son immunité naturelle.

Dans tout cela, on voit bien que les théories cartésiennes sur la ”raison pure” et la ”recherche de la vérité par les sciences”, n’ont pas envahies les facultés de médecines !

À l’heure où j’écris ce texte, les études scientifiques internationales montrent que les défenses immunitaires des personnes vaccinées (covid) diminuent. Cela veut dire que ce vaccin met notre organisme à rude épreuve, et nous place dans un état fragile face aux diverses infections possibles surtout en hiver, ainsi que devant ces mutations virales infinies.

 

À la lecture de ce qui précède, il semble donc souhaitable d’envisager un renforcement de notre immunité, compatible avec la santé organique. En voici quelques pistes :

Pour parfaire une immunité générale,

  • à partir d’octobre : une dose globule mensuelle de thymuline en 7ch en pharmacie, le lundi vers 10h.
  • Une dose globule mensuelle d’influenzinum en 7ch, le mercredi vers 10h.
  • Une dose globule mensuelle de sérum de yersin 7ch, le vendredi vers 10h à laisser fondre en bouche.
  • Pidolate de zinc-vit B6 COPMED 2 gél/jour, ou zinc oligosol ou Granions une ampoule tous les 2 jours, en pharmacie. (Cure de 3 semaines)
  • Vit D3 (400UI), 3 gouttes tous les matins ou cure d’huile de foie de morue
  • Vit C naturelle L-ascorbique une cuillère à café de poudre

 

FACE à la COVID et en plus :

  • Glutathion Fort ”Fenioux” 1 compr/jour à sucer, pharmacie.
  • Propolis 2 gél/jour.
  • Oméga 3 EPA/DHA huile de chair de poisson ou linette sur crudités (très agréable)
  • Des plantes comme l’échinacea angustifolia et/ou le Lapacho bromélaïne sont aussi justifiées.
  • Chez les déficients respiratoires le bol d’air Jaquier et les H.E conseillées EX : pinus sylvest peuvent être adaptés.

Du même auteur, voir articles COVID 19

Contact : andre.girard6903@orange.fr – lecolenergie.centerblog.net/

 

Comment stimuler son système immunitaire grâce au ravintsara ?

Nous rentrons dans la saison automnale, les températures chutent, et les premiers rhumes, virus pointent leurs nez. N’attendez pas d’être malade pour vous soigner, pensez préventif !

Ici nous présentons l’utilisation du ravintsara sous 3 formes différentes : Huile essentielle, hydrolat et les feuilles pour l’infusion. L’huile essentielle est la plus concentrée des 3 et la plus efficace. Cependant pour certaine personne, elle est trop forte et nous allons recommander une utilisation plus douce avec l’hydrolat. L’infusion est aussi très bien, le plus doux des 3, qui est bon en accompagnement.

 

  1. Comment stimuler son système immunitaire grâce à l’huile essentielle de ravintsara ?

L’huile essentielle de ravintsara est un super antiviral, stimulant immunitaire et expectorant. Elle s’extraie de la distillation de la feuille à l’aide d’un alambic. C’est la déclinaison du ravintsara la plus concentrée.

L’huile essentielle de ravintsara est le produit idéal si vous êtes d’ores et déjà malade, mais aussi en préventif. Il agira en profondeur, notamment si vous l’appliquez à deux endroits précis : sous la voute plantaire et au niveau des poignets.

Ce sont les deux zones du corps permettant la diffusion de l’huile essentielle la plus optimale : la peau est plus fine au niveau des poignets et l’huile essentielle s’imprègne et se diffuse dans le corps en 30 secondes. Et sous les pieds, vous avez l’ensemble de vos vaisseaux sanguins et vous pouvez stimuler l’ensemble du corps en seulement quelques minutes.

Nous vous recommandons une cure durant l’automne et l’hiver pour éviter de tomber malade : Appliquer une à deux gouttes d’huile essentielle sur les poignées tous les jours pendant une durée de 3 semaines. Il est recommandé de faire une pause d’au moins 1 semaine. Vous pouvez recommencer notamment pendant les périodes où la grippe et les bronchites tournent.

Retrouvez les huiles essentielles de ravintsara chez Betsara

 

  1. Comment stimuler son système immunitaire grâce à l’hydrolat de ravintsara ?

Rappelons que l’hydrolat de ravintsara (eau floral récoltée lors de la distillation de la feuille de ravintsara) est idéal pour des publics plus sensibles comme les enfants de moins de 4 ans ou les femmes enceintes, l’hydrolat étant beaucoup moins concentré que l’huile essentielle, il conviendra davantage.

Tous les matins à partir d’octobre/novembre, versez une à deux cuillères d’hydrolat de ravintsara dans un verre d’eau froide et buvez ! Poursuivez ce rituel pendant 3 semaines. Si vous avez besoin, vous pouvez recommencer la même cure au mois de février.

Retrouvez l’hydrolat de ravintsara chez Betsara

 

  1. Comment stimuler son système immunitaire grâce à l’infusion de ravintsara ?

L’infusion de ravintsara n’est autre que la feuille directement infusée dans l’eau. Elle peut être achetée coupée pour une infusion plus efficace. Ces infusions sont disponibles en vrac ou en infusettes chez Betsara.com.

L’infusion a les mêmes propriétés que l’huile essentielle de ravintsara bio mais en plus douce car celle-ci est moins concentrée. Pour effectuer une cure préventive à l’infusion de ravintsara nous vous conseillons d’en boire une à deux fois par jours. Cette cure ne nécessite pas de pause car le produit est plus doux.

Vous pouvez commander l’ensemble de ces produits sur betsara.com, producteur de ravintsara, ils se sont spécialisés dans cette plante et maîtrise la qualité de bout en bout. Ils ont été élus meilleurs produit bio 2019 sur l’huile essentielle et 2022 sur l’infusion.

Retrouvez les infusions et tisanes de ravintsara chez Betsara

 

Plus d’informations en vidéo sur l’ensemble des vertus et préconisations du ravintsara par le Dr Françoise Couic Marinier

La chaine YouTube de la naturopathie

Désormais, la chaine YouTube que j’ai créée est lancé pour grandir considérablement. Elle comprend près de 5600 abonnés, qui profitent de nos vidéos nombreuses. A ce jour, nous avons publié plus de 560 vidéos, sur des plantes médicinales et comestibles, sur des champignons médicinaux et comestibles. Les plantes et les champignons sont filmés dans la nature, avec une explication de leurs usages et de leurs propriétés.

Des sujets très diversifiés

Notre chaine propose plus de 30 playlists à thème. C’est dire à quel point notre chaine propose une information riche, très diversifiée.

Parmi nos plus grandes playlists, nous en avons une consacrée à des entretiens ou des débats sur des thèmes de la naturopathie. Cela va des troubles du sommeil aux huiles essentielles, des lectines à l’équilibre alimentaire. Ces entretiens que nous faisons, moi même et mon ami Gilles Donguy, vous permettent d’avoir un aperçu complet d’un domaine précis de la santé et de la naturopathie.

Mais nous avons aussi une belle playlist sur les fleurs à élixirs floraux. Là, nous montrons la plante ou la fleur dans son milieu naturel, et nous expliquons à quoi elle est utile pour réguler nos troubles émotionnels.

Bien sûr, nous avons de grandes playlists sur les plantes comestibles, sur les plantes médicinales, sur la gemmothérapie, sur les plantes aromatiques.

Nous livrons également de nombreuses recettes de santé, telles l’eau d’ortie, ou également comment utiliser la feuille d’aloe vera, qui sont des vidéos parmi les plus populaires de notre chaine.

Pour vous abonner, suivez le lien tout simplement.

 

Pourquoi vous abonner à notre chaine ?

Les abonnés peuvent accéder à des vidéos qui leur sont réservés. Ce sont parfois des vidéos polémiques, que nous ne pouvons montrer qu’aux initiés de la naturopathie ou en tout cas à ceux qui s’intéressent vraiment aux soins naturels.

Evidemment, c’est gratuit de s’abonner, comme toujours sur YouTube. Mais de plus, vous pouvez être prévenu dès que nous sortons une vidéo nouvelle. Or nous en sortons en moyenne une dizaine par mois.

 

Nos vidéos sont sous titrées en anglais

Pour nos amis anglophones, nous sous titrons nos vidéos en anglais. Cela leur permet d’accéder à la somme de connaissance et de réflexion que nous proposons. Vous même, si vous voulez partager nos vidéos à des amis anglophones, vous le pouvez de ce fait…

 

Une nouvelle chaine YouTube, la chaine Hâpy cuisine santé

Hâpy cuisine santé, un nouveau concept

Nous venons de lancer une nouvelle chaine YouTube, sur la base d’un concept tout nouveau. Cette chaine s’appelle Hâpy cuisine santé. Pourquoi Hâpy, parce que c’était, dans l’Egypte Antique, à la fois le dieu des crues du Nil, le dieu de la fertilité des sols et le dieu de la nourriture produite ainsi. Aussi, c’est sous les auspices de ce dieu de la nourriture que nous lançons cette chaine de cuisine santé.

Des recettes personnalisées

Dans notre chaine, nous allons proposer des recettes de santé personnalisées. Par exemple, la première vidéo, déjà disponible, vous propose une recette de fricassée pour booster le système immunitaire. N’hésitez pas à cliquer sur le lien, pour voir tout d’abord en vidéo les ingrédients. Puis nous expliquons comment nous faisons la recette. Et vous allez vous apercevoir que vous pouvez faire la même chose, que c’est tout simple de cuisiner sainement des plats savoureux. De plus, la plupart des recettes que nous faisons devant la caméra sont rapides à faire.

 

Retrouvez la recette en détails dans notre coin des recettes.

Ensuite, nous allons sortir une vidéo par mois, et les vidéos archivées seront peu à peu réservées aux abonnés de la chaine, d’où l’importance de s’y abonner.

En projet, une application

Bien sûr cette chaine est le lancement du premier étage d’une fusée. Nous avons le projet de lancer une application qui vous permettra de créer à l’infini des recettes personnalisées, en fonction de votre terrain de santé. Cette même application vous permettra aussi de vous guider dans votre choix de soins naturels.

D’ores et déjà, vous pouvez vous abonner à notre chaine, avant même d’utiliser notre application. Cela vous aidera à vous familiariser avec cette application. Et si vous avez envie d’investir dans ce projet d’application, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous pouvez nous joindre à aemn.altardif@orange.fr

l’Oustaou du Luberon, un lieu idéal pour déconnecter

Un séjour bien être et santé
quand vous voulez avec qui vous voulez !
Immersion en Provence
Créateur de séjours bien être et santé

Une pause bien-être et santé dans le calme et la nature de Provence, ça vous dit ?
Toute l’année, à la carte, vous choisissez vos dates : partagez les joies du Yoga, Qi Gong
Expérimentez les bienfaits prouvés de la Méditation. Participez à des ateliers culinaires autour de la vapeur douce, la cuisine provençale aux produits régionaux, la “crusine” et alimentation vivante.
Se faire chouchouter avec des massages détente ou réflexologie.
Visiter une ferme d’herbes aromatique, un potager en permaculture. Parcourir le Luberon à pieds ou à vélos électriques, avec road book, itinéraires gourmands, visites des domaines viticoles. Profitez des conseils d’herboriste…. Pleins d’activités et visites pour vous recharger !
Avec qui vous voulez… Dans un cadre idyllique.

Des expériences originales en courts séjours ou week end, pour découvrir ou redécouvrir le cœur de la Provence !

En famille, en couple ou entre amis, le Luberon comblera toutes vos envies ! retrouvez notre plaquette

Contact par mail : oustaouduluberon@gmail.com, tel 0664905624

site www.oustaouduluberon.com

Apaiser les angoisses grâce à la sophrologie

Adolescents et jeunes adultes souffrant d’angoisses, je vous accompagne en tant que sophrologue en téléconsultation.

Lors de la première séance, vous bénéficiez d’un tirage thérapeutique de cartes psy pour éclairer les zones d’ombre de votre fonctionnement psychologique.

Ma pratique double de la sophrologie, phénoménologique et psycho-comportementale, me permet d’adapter l’accompagnement le plus finement possible à votre profil. 

Il s’agit d’accompagnements de 8 à 12 séances en moyenne, voire plus, lorsque la problématique est profonde.

Mes maîtres mots sont: douceur, écoute et bienveillance.

 

Pour quels résultats ?

Acquérir une meilleure connaissance de soi et renouer avec votre véritable Être intérieur.
Être reconnecté à vos ressources et renforcé dans votre confiance en vous.
Vous sentir apaisé et libéré du poids qui freinait votre évolution.

Pour les trois premiers lecteurs de l’écolomag, je vous propose la 1ère séance en visio

à prix réduit de 30 euros !

N’hésitez pas à me contacter par email: edith.serpette@lieuderessource.com

Pour plus d’informations: https://www.lieuderessource.com

Top 10 des plantes anti stress naturel

La rentrée arrive et les situations stressantes et anxiogènes ne vont pas manquer le rendez-vous… Pas de panique, notre amie dame nature est là pour prendre soin de vous vous ! Découvrez notre top 10 des meilleures plantes anti stress et leurs bienfaits naturels pour lutter contre l’anxiété.

 

Top 1 : la Rhodiole – Rhodiola rosea

La plante de rhodiola est utile pour réduire l’impact négatif du stress sur la santé de votre organisme et réduire l’anxiété passagère.

En phytothérapie, la racine dorée, ou rhodiole est une plante originaire de Sibérie. Celle-ci est réputée pour ses vertus anti stress naturelles. Cette plante médicinale agit sur la régulation des niveaux de cortisol dans l’organisme, une hormone liée à l’état de stress. Diverses études scientifiques montrent ainsi que cette plante adaptogène participe à améliorer les fonctions cognitives des personnes souffrant de stress et / ou de fatigue (1, 2).

De plus, la rhodiole aide à lutter contre les symptômes dépressifs. Elle soulage les personnes sujettes à une baisse de moral, suite notamment aux changements de saison, baisse de l’intensité lumineuse, changement des horaires, stress de la rentrée, arrivée des premiers froids. À consommer de préférence le matin, car ses effets “toniques” peuvent troubler l’endormissement.

 

Top 2 : la Valériane – Valeriana officinalis

Plante commune en Europe, connue de puis l’Antiquité, la valériane officinale possède des propriétés relaxantes et anti stress naturelles. Ce sont ses parties souterraines qui sont employées en phytothérapie.

Reconnue par différentes autorités de santé (OMS, EMA, ESCOP… la valériane est une plante herbacée de la famille des Caprifoliacées qui est utilisée pour ses effets calmants.

Véritable “guérit-tout’, c’est un remède naturel qui aide l’organisme à retrouver le calme physiquement et nerveusement.

La valériane est préconisée contre l’agitation, l’irritabilité, et les tensions nerveuses, pour traiter les troubles du sommeil liés à l’anxiété, et pour faciliter le sevrage tabagique. Par ailleurs, elle calme également les palpitations et les spasmes musculaires. (Retrouvez les 6 plantes alliées du sommeil)

 

Top 3 : le Chanvre CBD – Cannabidiol

Le CBD ou cannabidiol est une molécule organique extraite de la plante de chanvre cannabis sativa.

Ce phytocannabinoïde agit sur le système endocannabinoïde en stimulant les récepteurs endocannabinoïdes CB1 et CB2, pour une régulation du système nerveux central et des organes vitaux du corps humain.

C’est cette action qui procure au corps humain de multiples effets relaxants physiques et psychiques et favorisent l’équilibre de l’organisme, ce qui lui permet de trouver l’homéostasie.

Composant actif du chanvre, le CBD est un anti stress naturel puissant qui réduit la tension de l’activité cérébrale, influence le taux de sérotonine (molécule du bonheur) ainsi que celui du glutamate (molécule liée à l’état de stress).

En outre, le cannabidiol régule la production de l’hormone stéroïde cortisol, dont la production est excessive en cas de stress important… Ce qui lui vaut d’être reconnu pour son action anxiolytique et relaxante.

Antidépresseur naturel, le cannabidiol n’est pas un médicament, et ce n’est pas non plus du cannabis récréatif (le CBD n’entraîne pas d’effets psychotropes, ne provoque pas d’accoutumance ni d’addiction).

 

Top 4 : l’Aubépine – Cratægus

L’aubépine, petit arbre de la famille des Rosacées, est une plante que l’on retrouve dans un grand nombre de médicaments de phytothérapie.

Elle possède des propriétés apaisantes qui soutiennent des fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins, réduit les palpitations, la nervosité, diminue les états émotifs excessifs et l’anxiété.

Ainsi on l’apprécie pour calmer la nervosité et soulager les troubles du sommeil. Son efficacité est reconnue pour lutter contre les états de stress provoquant des palpitations cardiaques ou une oppression thoracique.

De plus, l’aubépine peut également être utile dans le traitement de l’asthme, des diarrhées, des calculs biliaires, des troubles de la ménopause et des règles douloureuses.

 

Top 5 : l’Ashwagandha – Withania somnifera

Également appelée Ginseng Indien, l’Ashwagandha est une plante de la famille des Solanacease.

On utilise sa racine en médecine ayurvédique pour ses propriétés adaptogènes qui lui permettent de fortifier l’organisme et de l’aider à s’adapter face à diverses situations de stress. Les principes actifs de cette puissante plante médicinale fortifie l’organisme et l’aide en cas de baisse d’énergie à retrouver un meilleur équilibre émotionnel et à lutter contre le stress.

Le ginseng est un concentré de vitalité apprécié des sportifs et des étudiants car il soutient l’organisme et optimise ses performances physiques et intellectuelles.

En plus d’être l’un des meilleurs anti-stress naturels et un puissant tonifiant général, on accorde aussi à l’Ashwagandha des vertus anti-vieillissement, et une amélioration de la fertilité et libido…

 

Top 6 : le Millepertuis – Hypericum perforatum

Le millepertuis est utilisé, en phytothérapie, dans la prise en charge d’épisodes dépressifs et psychosomatiques, pour retrouver plus de sérénité et moins d’anxiété.

Les vertus calmantes de cette substance phytothérapique sont reconnues depuis des siècles pour favoriser le bien être émotionnel.

En effet, les molécules de millepertuis agissent sur les hormones du bonheur et du plaisir, que sont la dopamine et la sérotonine.

On l’apprécie aussi pour son effet sur les troubles digestifs et ses vertus antiseptiques pour un usage cutané.

 

Top 7 : la Lavande – Lavandula

Pour les personnes stressées, la lavande ou Lavandula angustifoli a une action sédative sur le système nerveux. Cette plante est idéale pour calmer les esprits, apaiser les troubles du sommeil, soulager le stress et les tensions nerveuses. Le linalol (alcool terpénique insaturé) qu’elle jouit d’un fort pouvoir relaxant. Cette herbe violette a d’autres vertus : elle aide à trouver plus facilement le sommeil et atténue les problèmes gastriques.

 

Top 8 : la Verveine – Verbena

Cette “herbe du sorcier” est la plante relaxante par excellence des infusions du soir. Ses effets tranquillisants et calmants favorisent l’endormissement en équilibrant le système nerveux. La verveine est aussi préconisée en cas de vertiges, de migraines ou pour soulager les douleurs prémenstruelles.

 

Top 9 : la Mélisse – Melissa officinalis

Mélisse (Melissa officinalis) est une plante à l’odeur de citronnelle qui fait partie de la pharmacopée universelle. Elle est préconisée pour soulager l’anxiété, l’agitation, les troubles du sommeil et les troubles gastro-intestinaux mineurs.
Pour soigner le stress par les plantes, la mélisse contient plusieurs composants essentiels comme des aldéhydes et des alcools terpéniques (eugénol, géraniol, linalol, etc.) qui possèdent des effets anxiolytiques naturels, neurotoniques, et antispasmodiques. Elle possède par ailleurs des propriétés antivirales.

 

Top 10 : la Passiflore – passiflora incarnata

Connue sous le nom de fleur de fruit de la passion, le passiflore est une plante sédative qui agit sur le système nerveux central. Ses principes actifs flavonoïdes et alcaloïdes provoquent la libération des endorphines, molécules du bien-être. Pour une meilleure gestion du stress, cette plante calme l’hypersensibilité et l’hyperactivité. En plus d’apaiser les états d’extrême anxiété, la passiflore a également des vertus antispasmodiques, elle soulage les maux de tête, les règles douloureuses et les contractions nerveuses. (Retrouvez les 6 plantes surdouées pour retrouver sourire et joie de vivre !)

 Bonnes adresses

Votre eau du robinet comporte-t-elle des pesticides au-dessus des limites de qualité? Découvrez-le grâce au moteur de recherche de France Info

Votre eau du robinet comporte-t-elle des pesticides au-dessus des limites de qualité? Découvrez-le grâce au moteur de recherche de France Info

Dans plusieurs milliers de communes, l’analyse de l’eau du robinet a révélé des niveaux de molécules issues des pesticides au-dessus des seuils de qualité. Votre eau est-elle concernée ? Recherchez votre commune et consultez-en les résultats.

Article réalisé par Brice Le Borgne, France Télévisions

La vie des pesticides ne s’arrête pas aux champs. Une fois épandus, ils s’infiltrent dans les sols, se transforment, et se retrouvent parfois dans les nappes d’eau pompées pour alimenter les réseaux d’alimentation en eau. Et donc, in fine, dans l’eau du robinet. La grande majorité des analyses de l’eau ne révèle rien d’alarmant, mais certains réseaux montrent des niveaux de certaines molécules au-delà des seuils de qualité.

> INFOGRAPHIES. Ce que l’on sait des résidus de pesticides dans l’eau du robinet de milliers de communes (et des incertitudes sur leur toxicité)

Votre commune est-elle concernée ? A l’occasion de la diffusion d’une enquête de “Complément d’enquête” sur France 2 et d’un article du Monde, jeudi 22 septembre, franceinfo a réalisé un moteur de recherche qui compile les données du ministère de la Santé. Il vous permettra de connaître le nombre de prélèvements, réalisés entre janvier 2021 et juillet 2022, lors desquels des molécules de pesticides, ou de leurs métabolites (des dérivés des pesticides), ont été recherchés. Et si des dépassements du seuil de qualité (la plupart fixés à 0,1 micron g / L) ont été constatés.

Lire l’article complet et rechercher votre commune pour consulter les résultats

l'”héliodome”, la maison écologique primée au concours Lépine

l'”héliodome”, la maison écologique primée au concours Lépine

Voici la maison inventée par Éric Wasser, ébéniste et designer. Baptisée “Héliodome”, cette habitation écologique et respectueuse de l’environnement a été construite dans son village de Cosswiller, en Alsace. “Sculptée par les trajectoires du soleil”, elle ressemble à une soucoupe volante et permet, sans utiliser la moindre énergie, de conserver la chaleur. En moyenne, il y fait environ 20 degrés toute l’année. “L’idée est simple : à partir du moment où un bâtiment reste complètement à l’ombre, si à l’intérieur, il y a du minéral pour lui apporter un peu d’inertie, de fraîcheur, forcément, ça marche. Et si un bâtiment, en plus, a le droit d’être ensoleillé l’hiver, le moindre rayon de soleil apporte de l’énergie.Visite d’une maison écologique

C’est en étudiant les trajectoires géométriques du soleil qu’Eric Wasser a imaginé cette maison de 200 mètres carrés répartis sur 3 étages. “La façade du bâtiment n’est rien d’autre que la trajectoire du soleil le jour de l’été quand il est haut. Et le toit du bâtiment, c’est quand le soleil est bas. Donc en fait, le bâtiment, c’est exactement ce que peuvent faire mes mains. Le jour de l’été. Le jour de l’hiver.”, explique le designer. Avec cette création, il a remporté en 2003 le concours Lépine, qui récompense les meilleures inventions. Une péniche écolo sur la Seine

Pour voir la vidéo et + d’infos sur Brut.Héliodome, la maison écologique

 

 

Sinon, Jamy avait fait un reportage aussi sur cette incroyable maison

L’âme des plantes en santé

L’âme des plantes en santé

L’âme des plantes en santé
(parce que ce sont ELLES qui nous font vivre)

 

Depuis toujours les plantes ont servi la santé de l’humanité. Les totums(1) de plantes en tisanes, infusions, les teintures mères, les huiles essentielles de la civilisation égyptienne, servant même à la momification, le garum (poissons et plantes arômatiques mis au sel) bien connu des grands navigateurs d’autrefois pour lutter contre scorbut et dépression, lors de longs séjours en mer ; Nous devons dire, si ce n’est trop de le rappeler, qu’elles nous accompagnent depuis l’aube des temps.

Au début du 20ème siècle le Dr Edward BACH partant du principe que la nature ne peut pas nous nuire puisqu’elle nous a créée à partir d’un amalgame marin, fortuitement, en rassemblant tous les éléments essentiels à la VIE et donnant ”corps” à l’éclair venu du ciel. Il nous propose ses élixirs floraux, plus communément appeler ”Fleurs de Bach”. Depuis, de nombreuses utilisations des plantes se sont fait jour, jusqu’au développement extraordinairement RENTABLE pour BIG Pharma de la chimie de synthèse (ici, oublions la nature, on copie tout ce que nous savons sur la structure des molécules d’une plante), en espérant conserver tous ses bienfaits, mais le naturel revient au galop ! Nous utilisons donc sans vergogne ses fleurs, avec des résultats CONCRETS et électifs sur l’émotionnel, ses bourgeons tout aussi efficaces (gemmothérapie), mais aussi ses graines dans leur ”substantifique cocktail” enzymatique ! Très protégé pour assurer les caractéristiques, et la continuité de chaque espèce. Il est donc nécessaire de se reporter aux savoirs faire de nos Grands Mères pour en extraire les actifs, avec leurs ”effets entourage”, c’est à dire complet.

 

Voyons dans cet exposé l’utilisation de trois sortes de graines associées, pour un bien-être du système hépato-digestif sous forme d’une simple macération hydrique, sans alcool ni glycérine, afin d’optimiser le concert enzymatique de chaque graine et de 2 plantes arômatiques incontournables pour leurs bienfaits :

  • A/ Anis vert (pimpinella anisum graines).
  • B/ Fenouil (foeniculum vulgare graines).
  • C/ Fénugrec (trigonella foenum graecum graines). Ne pas utiliser chez personne sous anti-coagulants.
  • D/ Basilic (ocimum basilicum en feuilles séchées).
  • E/ Une racine de curcuma brossée et coupée en fines rondelles.
  1. Le premier macérât hydrique se fera dans une bouteille de 75 cl (ex : jus de fruit), en mettant une cuillère à café de chaque graines/feuilles/racine avec 20 cl d’eau pure
  2. Ajoutez une cuillérée à soupe arasée de bicarbonate de soude alimentaire, pour une bonne extraction moléculaire durant une nuit.
  3. Ensuite, le macérât sera divisé en deux parties égales afin de réaliser 2 bouteilles en verre de 75 cl complétées d’eau pure et laissées au repos 48 heures au froid.
  4. Filtrer et boire avant le coucher par demi verre pour une paix digestive naturelle, et une harmonieuse mise en place nocturne de notre homéostasie digestive.

 

(1) le TOTUM d’une plante en chimie organique correspond au full spectrum, c’est à dire tous les actifs d’une même plante réunis.

 

Pour trouver les plantes proposées en graines :

  • Voir les différentes herboristeries (ex: Michel Pierre à Paris, Patrice de Bonneval à Lyon, herboristerie du Valmont, etc…).
  • En magasins diététiques (ex: La VIE CLAIRE).
  • Fleurs de Bach et Gemmothérapie Laboratoires de compéments alimentaires COPMED.
Retrouver sa joie de vivre grâce au Yoga

Retrouver sa joie de vivre grâce au Yoga

Contrairement aux idées reçues en Occident, le Yoga n’est pas un sport mais bien une discipline ancestrale visant à se connecter à sa lumière intérieure. Qu’est-ce que cela signifie ? Se connecter à sa joie de vivre, trouver la bonheur en soi. Vivre pleinement heureux avec simplicité. La voie Royale du Yoga ou Ashtanga Yoga propose plusieurs outils pour transformer sa vie de l’intérieur et vivre plus sereinement.

Vivre avec des valeurs

Le Yoga nous amène à nous demander quelles sont nos valeurs profondes : l’amour, le respect, la bienveillance, l’entraide, l’inclusion, la tolérance… ? Réfléchir sur notre façon de vivre. C’est à dire si nos paroles et nos actions contribuent à honorer la vie.

Le Yoga établie des règles de vie yoguiques comme la non-violence, la connaissance de soi, la vérité, le contentement, la sobriété, le détachement…

Respirer la joie de vivre

Le Yoga propose des exercices de respirations en conscience afin de développer sa capacité respiratoire physique et aussi faire circuler notre énergie vitale partout dans le corps. C’est l’opportunité de réapprendre à respirer, diminuer son stress, se sentir plus apaisé au quotidien et mieux gérer ses émotions que l’on peut prendre le temps d’accueillir et comprendre.

Bouger son corps

L’enchaînement de posture est la branche la plus connue de cette belle discipline. Les asanas ou postures que l’on enchaîne ou tient selon les exercices et notre objectif. Relier au souffle, les postures agissent sur notre bien-être de manière considérable. Déjà parce que l’on est concentré sur le corps, la respiration donc le mental se calme progressivement. Ensuite, on apprend à relier ces trois aspects de soi trop souvent dissociés.

Se connecter à soi

En portant son attention sur son corps, son esprit et sa respiration, on apprend à se connecter à soi. Ainsi, on a le plaisir de découvrir beaucoup de choses à l’intérieur de soi : ses émotions, ses besoins, qu’est-ce qui nous fait du bien, comment retrouver sa joie de vivre… En découvrant les beautés cachées en nous, on retrouve la possibilité d’être heureux. C’est très agréable et aussi amusant d’apprendre à se connaître. On se rend compte que nous avons beaucoup de beauté, de qualité en nous et que notre lumière intérieure ne demande qu’à sortir, briller et s’exprimer.

Se détendre au quotidien

En pratiquant le Yoga régulièrement, le corps et l’esprit s’apaisent. On apprend à lâcher prise. Notre quotidien se transforme petit à petit. Nos problèmes sont toujours présents. Oui cela ne fait pas disparaître les conflits, les blessures et les contrariétés. Cependant, on apprend à vivre avec, à être moins tourmenté, moins déstabilisé par le quotidien. Et on finit par faire des choix différents. Toutes ses conséquences amène progressivement plus de paix d’esprit, plus de calme en soi et une joie sereine fera son immersion en nous.

En conclusion, le Yoga est bien plus qu’un sport, c’est un art de vivre dans la joie et la simplicité. C’est apprendre à s’aimer et trouver sa recette du bonheur. C’est apprendre à retrouver sa joie de vivre avec sérénité.

Les meilleures boissons végétales

Les meilleures boissons végétales

Les boissons végétales font de plus en plus d’adeptes et envahissent désormais les rayons de nos supermarchés. Mais ces laits industriels affichent, hélas, des prix souvent élevés et une liste d’additifs dont on se passerait volontiers. Et si vous les réalisiez vous-mêmes ?

Les avantages des boissons végétales

Le “lait” végétal est une boisson non laitière à base d’eau et d’ingrédients végétaux. Le mot « lait » est donc employé à tort, probablement à cause de la couleur des boissons végétales qui rappelle celle du lait. Allergie au lactose, choix lié à la condition animale, envie de varier les saveurs… les raisons de se tourner vers les boissons végétales ne manquent pas.

Voici les principaux bienfaits des boissons végétales sur le plan nutritionnel :

  • elles ne contiennent ni lactose (sucre du lait), ni caséine (protéine du lait), ni cholestérol ;
  • très digestes, elles ne provoquent pas de ballonnements au niveau intestinal ;
  • elles contiennent des graisses insaturées, plus bénéfiques que les graisses saturées contenues dans le lait de vache ; 
  • elles contiennent des vitamines du groupe B (mais aucun apport en vitamine B12) et de la vitamine E ;
  • sans gluten la plupart du temps.

 

Quel lait végétal pour quel usage ?

Le lait végétal se consomme de la même façon que le lait de vache, notamment en boisson, froide ou chaude, à tout moment de la journée. Il peut être utilisé en cuisine, dans la préparation de vos plats, gâteaux, sauces, etc.

Les laits de soja ou d’avoine seront préférés pour des sauces type béchamel, le lait de coco sera idéal pour un curry et le lait d’amande, parfaitement adapté à la préparation de vos crêpes.

Comment réussir son lait végétal maison ?

Les boissons végétales à partir de céréales, de graines oléagineuses (noisettes) ou protéagineuses (soja), sont assez simples à réaliser. C’est une alternative économique, écologique et savoureuse, aux “laits” que l’on trouve dans le commerce. D’autant que, pour ces derniers, l’ajout de sucre représente jusqu’à un tiers des sucres totaux et augmente l’apport calorique !

Pour produire votre lait végétal, comptez de 40 g à 200 g de graines (selon le type) par litre d’eau. Le trempage de ces graines devra durer entre 2 à 24 heures, dans une eau de source. Il permet d’amorcer la germination et de rendre les graines plus digestes (inutile si vous utilisez des graines moulues ou des flocons…).

Il faut ensuite rincer vos graines et les mixer au blender, en rajoutant de l’eau dont la température variera selon l’ingrédient de base. C’est aussi à cette étape que l’on peut ajouter des épices ou édulcorants naturels : sirop d’agave, dattes dénoyautées…

Vous pouvez diminuer la quantité d’eau pour obtenir un lait végétal plus crémeux, par goût, mais aussi pour une utilisation en pâtisserie par exemple. À l’inverse, vous pouvez bien évidemment augmenter la quantité d’eau pour un résultat plus fluide. Le lait obtenu devra ensuite être filtré, à l’aide d’une passoire ou d’une étamine. Ne jetez pas la pulpe, elle peut être utilisée pour une autre préparation culinaire : gâteau, houmous, flan…

Les boissons végétales peuvent aussi être fabriquées à l’aide d’un appareil comme le Vegan Drinks Maker, ou avec un extracteur de jus (Jazz  Alto). Dans ces cas, il est préférable de suivre le mode d’emploi de votre appareil.

Même si ces boissons sont sans lactose et sans protéines animales, certaines peuvent présenter un risque allergique. Pour limiter l’apparition d’une éventuelle intolérance, nous vous conseillons de varier ces laits au maximum !

 

Lait d’amande

Le lait d’amande est riche en minéraux : calcium, zinc, fer, magnésium et potassium. Il apporte des vitamines E (antioxydante), B1, B2 et B6. Enfin, il contient un fort taux de fibres naturelles solubles et insolubles. Ces fibres protègent les parois de l’intestin, prennent soin du côlon, aident à réguler l’absorption de sucres. Avec son petit goût sucré, le lait d’amande offre une boisson peu calorique et idéale pour les desserts.

Lait d’amande maison

  • 1 tasse d’amandes crues biologiques émondées
  • 700 ml d’eau à température ambiante

Préparation avec le Vegan Drinks Maker  (voir aussi la vidéo)

  • Introduisez les amandes et l’eau dans le récipient gradué du Vegan Drinks Maker jusqu’à la marque, laissez reposer pendant 12 heures ;
  • rincer les amandes avant de les remettre, avec 700 ml d’eau et une pincée de sel, dans le récipient gradué ;
  • mixer le tout pendant 2 à 3 minutes à la vitesse minimale et laisser reposer 3 minutes.
  • Insérer ensuite le filtre et appuyer doucement vers le bas pour écraser la pulpe ;
  • une fois la boisson filtrée, versez-la dans l’autre récipient. Il est préférable de réserver 1 ou 2 heures au frais avant de servir !
  • Pour récupérer la pulpe d’amande restante, retirez le filtre. Vous pourrez vous servir de cette pulpe pour faire de la farine, des biscuits, garnir une pâte à tarte.

On peut agrémenter ce lait d’amande avec 1 cuillère à soupe de cannelle, un morceau de gousse de vanille, des dattes dénoyautées (à rajouter aux amandes avant de mixer).

 

Lait de riz

Cette boisson végétale contenant peu de graisses saturées améliore notre digestion, libère de l’énergie et nous aide à brûler les lipidesC’est aussi le lait végétal le plus digeste. Attention toutefois à son index glycémique : 85 contre 30 seulement pour le lait de vache !

Son goût discret et délicat ainsi que sa texture proche du lait de vache lui permettent d’être utilisé dans bon nombre de recettes salées et sucrées : crêpes, pancakes, blinis, gaufres, sauce béchamel, gratins, quiches, cakes, clafoutis, crèmes… Par ailleurs le lait de riz apporte de la silice, qui permet la bonne fixation du calcium et du magnésium.

Lait de soja

D’un point de vue nutritionnel, le lait de soja est le plus proche du lait de vache, tout en apportant moins de calcium. Riche en protéines de qualité, en acides gras oméga-3, il reste décrié en raison de sa teneur en phytoestrogènes.

Pourtant des études récentes ont prouvé sa quasi-innocence dans les troubles et cancers hormonaux dépendants. Vous ne courrez donc pas de risque avec un verre de lait de soja par jour.

 

Lait d’épeautre

L’épeautre est une variété ancienne du blé, beaucoup plus digeste. Il contient des vitamines B, D et E (antioxydante), du calcium, du fer et du magnésium.

 

Lait d’avoine

Le lait d’avoine possède un index glycémique bas (IG 35) comparable au lait de vache. Il est riche en glucides complexes et en fibres. Enfin, il offre une saveur légère, douce et agréable.

Rappelons toutefois que l’avoine fait partie des céréales contenant du gluten, au même titre que le blé. L’avoine, et par conséquent le lait d’avoine, sont donc déconseillés aux personnes souffrant de la maladie cœliaque.

 

Lait de châtaigne

Le lait de châtaigne est, comme le lait de riz, l’un des plus digestes. Savoureux, riche en minéraux, en calcium et en sucres lents, le lait de châtaignes contribue à améliorer l’acidité gastrique. Riche en glucides, il est recommandé pour le petit-déjeuner, afin de bien démarrer la journée.

 

Lait de coco

Il contient du fer, du magnésium, du zinc et des vitamines E, B3 et B5. Mais ce lait oléagineux n’est pas aussi digeste que ses semblables. À utiliser en cuisine, où il parfumera aussi bien plats salés que sucrés en apportant une note exotique.

 

Le gratte-langue, outil d’hygiène buccale

Le gratte-langue, outil d’hygiène buccale

Pourquoi utiliser un gratte-langue ? Au réveil, vous avez certainement déjà constaté un dépôt blanchâtre sur votre langue. Il s’agit de bactéries qui se sont accumulées et dont vous pouvez venir à bout grâce à cet outil aussi simple qu’indispensable.

La cavité buccale renferme en effet une quantité impressionnante de bactéries qu’il serait illusoire de vouloir supprimer à l’aide d’une simple brosse à dents. Des milliers de germes colonisent votre bouche, chaque jour, et sont responsables de la formation du tartre. Ce tartre se dépose ensuite sur les dents comme sur la langue, contribuant à l’halitose (mauvaise haleine). Sans compter les caries et maladies de la gencive qui amplifient encore ce phénomène !

C’est donc l’intégralité de votre hygiène bucco-dentaire qui doit attirer votre attention, encore plus dans un cas de mauvaise haleine chronique. Il est donc vital pour vous de vous brosser les dents au moins deux fois par jour, matin et soir. Mais il est tout aussi important de compléter ce rituel, chaque matin, avec un nettoyage de la langue.

Comme son nom l’indique, le gratte-langue est un outil qui permet de procéder, de façon simple et rapide, à son nettoyage. Deux ou trois passages doux sur la langue, à jeun, permettent d’éliminer dépôts et mucosités.

L’usage du gratte-langue apporte une agréable sensation de fraîcheur. Grâce à un léger massage, il améliore les perceptions gustatives et contribue à assainir la bouche. Pour une haleine fraîche immédiate dès le lever, le gratte-langue est l’outil indispensable de votre hygiène buccale !

2 pratiques ayurvédiques pour l’hygiène buccale

  • au lever et à jeun, utiliser un gratte-langue pour éliminer le film bactérien lingual. Le brossage de langue se fait d’arrière en avant, afin d’éliminer les dépôts qui la recouvrent. 2 ou 3 passages doux sur la langue permettent d’éliminer ces dépôts et mucosités qui peuvent migrer vers les sinus. Les problèmes de sinusite, de maux de gorge, de mauvaise haleine chronique trouveront un soulagement grâce au gratte-langue ;
  • après ce nettoyage, “faire gandouch“. Autrement dit, pratiquer un bain de bouche en mélangeant une cuillère à soupe d’huile de sésame avec la salive, bouche fermée, pendant 10 minutes (profitez-en pour préparer votre petit-déjeuner). Procédez à des mouvements de va-et-vient avant de cracher le mélange. Rincez ensuite votre cavité buccale à l’eau tiède. Ce bain à l’huile augmenterait l’énergie du corps tout en éliminant les tensions du visage. Les textes ayurvédiques disent que la pratique de Gandouch « embellit les lèvres, renforce les dents, assainit les gencives. Elle rend le visage plus harmonieux et beau. »

 

A lire également, Lien entre santé globale et hygiène bucco-dentaire

Vitamine C : misez sur l’Acérola

Vitamine C : misez sur l’Acérola

L’acérola, ou cerise des Antilles, est originaire d’Amérique centrale. Ce petit fruit rouge, très prisé pour sa forte teneur en vitamine C naturelle, fait désormais partie des « super fruits ». C’est un complément idéal en cas de fatigue, de surmenage ou pour prévenir les maux de l’hiver.

Appartenant à la famille des Malpighiaceae, l’acérola pousse naturellement en Amérique du Sud (Pérou, Brésil et Vénézuéla) et aux Antilles. La plante se présente comme un arbrisseau de taille moyenne (2 à 3 m). La germination des graines d’acérola a la particularité d’être favorisée par le feu : cette plante est souvent l’une des premières à repousser après un incendie. Ses fleurs sont réunies en grappes, donnant des fruits rouges comestibles de mai à novembre.

Ce fruit est consommé depuis des milliers d’années par diverses cultures indigènes du Mexique et d’Amérique Centrale. Les indiens d’Amazonie l’utilisent dans leur médecine traditionnelle sous forme de poudre. Les Brésiliens le consomment sous forme de jus, excellent au petit-déjeuner car il apporte une quantité suffisante de vitamine C à l’organisme.

 

Un concentré d’énergie

L’acérola est en effet l’un des fruits les plus riches en vitamine C (appelée aussi acide ascorbique). Il en contient 20 à 30 fois plus que l’orange, avec une moyenne d’ 1,8 g pour 100 g. Bien qu’elle soit essentielle pour l’homme, notre corps ne sait pas synthétiser la vitamine C. C’est aussi, parmi toutes les vitamines, celle dont notre organisme a le plus besoin. Car elle contribue à réduire la fatigue et aide au bon fonctionnement du système immunitaire.

La vitamine C stimule notamment la production de globules blancs, principale ligne de défense du corps contre les agents infectieux et pathogènes. En outre, la vitamine C aide le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Elle active la cicatrisation des plaies et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Elle est donc très utile pour lutter contre l’anémie, surtout chez les personnes végétariennes qui y sont sujettes.

 

Les signes d’une carence en Vitamine C

La vitamine C, ou acide ascorbique, doit son nom à son action anti-scorbutique. De la Renaissance au 18e siècle, les marins partis pour de longs mois de navigation ne pouvaient pas consommer de fruits et légumes frais et souffraient du scorbut. Cette maladie pouvant entraîner le décès est causée par une carence importante et prolongée en vitamine C.

Aujourd’hui, le scorbut est rare mais encore possible. On pensait cette maladie éradiquée, mais il semblerait que les mauvaises habitudes alimentaires aient favorisé son retour, notamment aux Etats-Unis ou en France. On la trouve à nouveau chez certaines personnes en grande précarité. Un à trois mois sans apport en vitamine C suffisent à entraîner un scorbut. La vitamine C jouant de nombreux rôles essentiels dans l’organisme, voici les signes qui doivent vous alerter sur une éventuelle carence :

  • une  cicatrisation plus lente  ;
  • une baisse du système immunitaire (infections ou rhumes à répétition) ;
  • des saignements des gencives et du nez ;
  • une anémie en fer ;
  • des ecchymoses ou « bleus » assez étendus ou apparaissant sans raison ;
  • une fatigue généralisée et une baisse d’efficacité.

Pourquoi privilégier l’acérola ?

Il existe 2 super-fruits à la teneur exceptionnelle en vitamine C, introuvables sous leur forme naturelle en Europe. Il s’agit du camu-camu et de l’acérola. Outre la vitamine C, l’acérola apporte des vitamines A (rétinol), B6B1B2. L’acérola est également riche en minéraux (fer, calcium, phosphore, magnésium…) et en flavonoïdes et caroténoïdes, ce qui lui confère d’intéressantes propriétés antioxydantes. Cette dernière est donc idéale pour  booster l’organisme, lutter contre la fatigue et prévenir les rhumes et infections sans gravité.

L’acérola est  un « basique » particulièrement recommandé aux changements de saison, en cas de surmenage ou de fatigue passagère. En cas de fatigue durable, c’est le premier réflexe à avoir ! Enfin, elle est très appréciée des sportifs et constitue une aide pour ceux qui souhaitent compléter une alimentation peu fournie en crudités et fruits frais.

 

Apport journalier

Selon l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), nous avons besoin de 120 mg de vitamine C par jour. Ces besoins augmentent d’environ 10% pour les fumeurs, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes âgées.

Une étude parue en juin 2012 dans la revue Critical Review in Food Science and Nutrition révèle cependant que l’apport journalier idéal serait de 200 mg. Ce ne serait qu’à partir de ce seuil que l’on pourrait pleinement profiter de ses bienfaits antioxydants et revitalisants.

La prévention de la carence en vitamine C passe par une alimentation équilibrée et riche en fruits et légumes. Mais pour faire le plein d’énergie aux changements de saison, il est donc prudent de se supplémenter en vitamine C. Évitez les comprimés de vitamine C de synthèse, difficilement assimilables par l’organisme. La vitamine C d’origine naturelle contenue dans l’acérola, est mieux reconnue et mieux assimilée. L’acérola en complément peut vous aider à atteindre vos besoins journaliers, en plus d’une alimentation équilibrée.

Contrairement aux idées reçues, prendre de la vitamine C le soir n’empêche pas de dormir si elle est naturelle. On peut même la prendre juste avant le coucher, elle favorisera un sommeil récupérateur.

Le procédé de fabrication des comprimés d’acérola ne permet en général qu’entre 17 et 25% de teneur en vitamine C. Attention donc aux fausses promesses de teneurs en vitamine C de 30%, voire plus. Il semble en effet difficile d’obtenir une teneur si élevée dans une extraction d’acérola.

PRESENTATION DE L’EAU KANGEN mardi 13 septembre 19h Inscrivez-Vous

PRESENTATION DE L’EAU KANGEN mardi 13 septembre 19h Inscrivez-Vous

Découvrez toutes les vertus d’une eau exceptionnelle qui a déjà amélioré la vie 
de millions de personnes à travers le monde depuis 48 ans.

 

Si votre santé et celle de vos proches est votre centre d’intérêt principal, alors ceci est pour vous et c’est avec un réel plaisir que je vous convie personnellement à une présentation qui a lieu le mardi à 19h00 (heure de Paris). 

Pour cela vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton ci-dessous pour réserver votre place.

> Confirmez votre participation

L’approche japonaise en matière de santé est radicalement différente de notre tradition occidentale.

Lorsqu’un nouveau-né arrive dans la famille, sa santé est confiée à un médecin qui a pour mission de l’entretenir. Si par malheur la personne tombe malade, son médecin est alors sanctionné pour avoir manqué à sa mission.

Vous comprendrez aisément que dès lors, cela a incité les médecins japonais à comprendre de façon holistique le fonctionnement de l’humain, y compris sur ses dimensions émotionnelles et spirituelles, afin d’éviter qu’il tombe malade.

Cette observation les a tournées vers une île de leur pays, Okinawa. Sur cette île, être centenaire est la norme et le plus impressionnant c’est que les habitants de cette île ne sont quasiment jamais malades.  

Durant cette présentation vous allez découvrir le secret révélé de la longévité des centenaires de l’île d’Okinawa.

Qu’il s’agisse de l’eau de Lourdes en France, de l’eau Zamzam de La Mecque en Arabie Saoudite, de l’eau de Nordenau en Allemagne, de celle de Tlacote au Mexique ou encore de Nadana en Inde. Ces eaux “Miraculeuses” ont toutes un agent en commun dont le fonctionnement réel sur les cellules du corps humain vient d’être mis en évidence très récemment par la science.

Aujourd’hui toute personne qui le souhaite peut vivre longtemps et en pleine vitalité à l’instar des centenaires d’Okinawa.

Ce que vous allez découvrir est unique et à l’issue de la présentation, nous répondrons à toutes vos questions. Il vous suffit de réserver votre place dès maintenant en utilisant le bouton ci-dessous :

N’oubliez pas d’inscrire l’événement à votre agenda

> >Confirmez votre participation

Au plaisir de vous retrouver pour cet événement.

Le maquereau, un allié pour votre santé !

Le maquereau, un allié pour votre santé !

Envie de faire évoluer votre alimentation ? Vous êtes à la recherche d’un aliment pouvant vous apporter des nutriments essentiels à votre santé ? Ne cherchez pas plus loin, essayez le maquereau !

Issu d’une pêche responsable, fileté puis emboité à la main chez nous en Bretagne, le maquereau est un poisson gras. Mais ce n’est pas tout, ce dernier réserve de nombreux atouts pour notre santé : des omégas 3, des vitamines ou encore des protéines…

Envie de tous savoir de lui, rendez-vous sur l’article de blog de Phare d’Eckmühl !

 

Idée recette : Pâtes méditerranéennes à maquereaux à l’huile d’olive bio Phare d’Eckmühl

 

Rentrée scolaire 2022 et écologie :  Et si on prenait définitivement de bonnes habitudes !

Rentrée scolaire 2022 et écologie : Et si on prenait définitivement de bonnes habitudes !

Septembre est déjà de retour et il nous faut reprendre rythme et bonnes habitudes pour attaquer l’année du bon pied. C’est le bon moment de faire le point sur notre organisation, et nos habitudes… Bien sûr la rentrée est avant tout synonyme de fournitures scolaires mais pas seulement… Elle peut aussi signifier nouvelles habitudes plus écoresponsables applicables au quotidien.

Treedom, la première plateforme web permettant de planter un arbre à distance et de suivre son histoire en quelques bonnes ligne, lève le voile sur quelques bonnes pratiques écoresponsables à adopter dès la rentrée.

Côté fournitures scolaires, on réutilise, on recycle

Chaque année, il faut racheter cartables, trousses, stylos, cahiers… Une liste giganstesque de matériel scolaire fournie par l’école ou le collège dont on ne voit pas le bout. La rentrée coûte de plus en plus cher mais elle représente aussi un impact carbone important sur l’environnement. Alors à partir de maintenant, on change de cap ! On réutilise le matériel de l’année dernière encore en bon état et on n’achète que ce qui est à remplacer et on choisit des produits qui se gardent comme un règle et des stylos en bois ou en métal et on bannit le plastique autant que possible. On peut aussi miser le recyclé comme le papier et les cahiers ou encore sur l’occasion pour remplacer trousses, cartables, livres et dictionnaires… On peut aussi, si nous sommes un petit peu manuel, tenter le recyclage maison en transformant un vieux sweat usé ou trop petit en trousse, pochette ou customiser son sac à dos. Et on explique à l’ainé comme au dernier qu’il faut prendre soin de ses affaires car c’est important pour le bien de notre planète et que dorénavant, on va les garder plusieurs années ! Entre exigences des enseignants et envie des enfants, on trouvera à coup sûr le bon compromis !

On prend de nouvelles habitudes alimentaires plus durables…

La reprise des cours c’est aussi penser au goûter des enfants. Désormais, on remplace les goûters à emballages individuels par des produits frais comme les fruits ou faits maison et en les mettant dans une boite à goûter pour les transporter est un excellent moyen de respecter notre environnement. C’est également meilleur pour la santé car le goûter est moins sucré, moins industriel et donc plus sain. Et surtout, on opte pour la gourde plutôt que pour les bouteilles d’eau ou de jus de fruits en plastique jetable. Enfin, c’est aussi un excellent moyen de donner de nouvelles habitudes à nos enfants en leur apprenant à mieux s’alimenter et à agir en écoresponsabilité de façon naturelle. Ce principe est valable aussi lors des sorties ou promenades en famille ou encore de pique-niques !

On se déplace écolo…

Côté déplacement, c’est également le moment de revoir nos habitudes. On peut par exemple prévoir de partir plus tôt pour aller à l’école à pied quand cela est possible et laisser la voiture au garage. Lorsqu’on habite trop loin, on peut organiser du co-voiturage. Il y a sûrement un voisin pas loin qui doit faire le même trajet que nous. Et dans la mesure du possible, on privilégie le transport à pied ou à vélo, plus écolo et qui offre l’avantage de nous obliger à pratiquer une petite activité physique quotidienne, une recommandation pour la santé !

On participe au reboisement de la planète… à travers des organisations dédiées

Septembre, c’est le mois où on se réorganise, on reprend une routine de vie qui nous cadre mais qui nous permet aussi de nous occuper de choses importantes et qui comptent, comme le bien-être de notre planète. Et planter des arbres est un excellent moyen de réduire notre impact en absorbant le carbone que l’on génère. Le tout à des coûts très abordables permettant de prendre part à une action sans grever son budget. Cacaotiers, Sapotiers, Manguiers… sont notamment des arbres indispensables qu’on peut choisir de planter pour participer à son niveau à l’amélioration de l’environnement. Et en plus, on apprendra des choses grâces aux emails réguliers que l’on recevra et qui nous parle du pays dans lequel notre arbre est planté et de la communauté qui s’en occupe. Alors, pourquoi se priver ?

Grâce à son impact social et son aspect ludique, Treedom par exemple a déjà planté 3 millions d’arbres dans 17 pays à travers le monde depuis sa création à Florence en 2010. Du Cameroun au Kenya, du Guatemala à Haïti, Treedom plante là où c’est nécessaire pour absorber le CO2 efficacement. En plus de compenser notre impact, planter un arbre avec Treedom c’est aussi soutenir des milliers agriculteurs locaux qui plantent les arbres et vivent ainsi de leurs récoltes.

Les 6 conseils d’apithérapie pour la rentrée scolaire

Les 6 conseils d’apithérapie pour la rentrée scolaire

L’apithérapie consiste à soigner avec les produits de la “Ruche”. Cette pratique millénaire utilise les propriétés des produits des “Abeille” en vue d’améliorer et de maintenir la santé des êtres humains. L’apithérapie propose d’utiliser les propriétés de la Propolis, de la Cire d’abeille, du venin d’abeilles, de la Gelée royale, du Pain d’abeille et du Pollen. Aujourd’hui, nous vous présentons 6 produits issus de la ruche, parfaits pour une rentrée en toute douceur et tranquillité, et avant tout tournés autour de soi ! Vous le méritez bien… 

Il faut prendre soin de ses cheveux

Après l’été, les cheveux sont fragilisés, la peau est agressée et a besoin de soins.

  • Ballot-Flurin propose le Shampoing douceur de miel (30% de miel grand cru) pour redonner beauté, volume et vitalité aux cheveux afin de retrouver une brillance naturelle.
  • Sinon, il propose le Shampoing à la propolis (10% de propolis noire) pour une action purifiante et revitalisante sur les cuirs chevelus sensibles et irrités. Il rétablira naturellement l’équilibre capillaire. Allié précieux des mamans, il est recommandé en période scolaire pour les cheveux sensibles aux parasites. (À utiliser en alternance avec le Shampoing douceur de miel)
EN SAVOIR +

 

Prendre soin de sa peau, son visage et son corps

Conçue pour tout type de peau, la Pommade de secours de Ballot-Flurin au Biocomplexe de Miel de Tilleul, Propolis noire et 9 actifs végétaux (huile de Bourrache, de sésame, d’amande douce, de jojoba, de calendula, de karité, de centella, d’Aloe Vera ainsi que de romarin) hydrate, apaise et protège les peaux agressées par le soleil, le sel, le chlore, le vent…

Gérer son stress

Le stress est un phénomène naturel. Si un peu de stress est bénéfique, mal géré, il peut devenir problématique. Il est important d’en tenir compte. Il fait baisser notre immunité et notre moral.

Alors, comment apprendre à gérer son stress et son anxiété de manière naturelle ?

Les abeilles depuis des millions d’années savent allumer dans la ruche leur intelligence collective pour résoudre activement les problèmes et gommer en permanence le stress.

Les Ampoules Relaxation Optimale Ballot-Flurin aident à favoriser la relaxation et améliorent la qualité du sommeil naturel, grâce à une synergie de plantes médicinales et de gelée royale issue de l’Apiculture DOUCE®.

Faire du sport

Maintenir son corps en mouvement permet de garder un cœur et des vaisseaux en bonne santé, tout en boostant son système immunitaire.
De plus faire du sport permet de libérer des endorphines : hormones naturelles qui donnent un sentiment de bonheur, de satisfaction et de bien-être.
Pour vous accompagner dans vos activités sportives, découvrez la ligne sport BEEZ’NERGY ultra-naturelle. Les RAW BAR+ sont idéales pour les petits en-cas ou le goûter des enfants. Petites et pratiques dans leurs sachet fraicheur, elles se glissent partout. Crues, sans gluten ni lactose et peu sucrées !…

Préparer son corps à l’automne

Tout au long de l’été, notre corps a emmagasiné une certaine quantité de vitamine D grâce aux rayons UV du soleil. Maintenant que les vacances sont terminées, la quantité de soleil perçu par notre corps va diminuer, il faut donc penser à apporter ces précieuses vitamines à notre corps par d’autres moyens, en l’occurrence par l’alimentation. On trouve de nombreux aliments source de vitamine D comme certains poissons gras (truite, saumon, hareng…), mais aussi dans les œufs ou encore la gelée royale. La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement du système immunitaire.

Nourrir son cerveau

La reprise d’un rythme de travail peut être difficile surtout avec les jours qui deviennent de plus en plus court… Pour éviter la dépression saisonnière, il faut penser à bien nourrir son cerveau :
Privilégiez les aliments et eaux riches en magnésium, comme le Pollen.
Consommez des aliments riches en vitamine C et antioxydants.
La gelée royale est une source de vitamine C et la propolis est connue pour ses propriétés anti-oxydantes.

Oh…  ma  THYROÏDE !

Oh…  ma  THYROÏDE !

 

Après les longs démêlés judiciaires autour du benfluorex ”médiator”, molécule responsable de plus de 4000 hospitalisations, 2400 remplacements valvulaires et plus de 2000 décès, voici que nos thyroïdiens, thyroïdiennes souffrent de maltraitance à la suite d’un ”bricolage de formule”, pour laquelle ils (elles) étaient cependant équilibrés.

Il faut dire que cette glande (thyroïde) est essentielle pour la régulation de notre HOMEOSTASIE métabolique, car son hormone principale agit sur toutes nos cellules corporelles et influence même nos autres hormones. C’est une molécule de VIE par excellence.

Aujourd’hui, près de trois millions de personnes dépendent de cette hormone soit suite à une ablation partielle ou totale, soit pour aider la glande (en hypo) à produire sa THYROXINE.

Lorsque je travaillais dans le business pharmaceutique, il existait depuis longtemps en ORGANOTHERAPIE, issue d’élevage biologique de porcs : la thyroïdine. Lorsque les porcs étaient sacrifiés en abattoirs, pour consommation, des vétérinaires délégués prélevaient leurs thyroïdes. Ensuite, les glandes étaient cryodessiquées pour aboutir à une poudre dont l’efficacité était reconnue dans de nombreux pays et toujours utilisée. En France, après plus de cent ans de commercialisation, cette hormone (on ne peut plus naturelle) fût interdite en 2006 sans motif très compréhensif. Préparée ainsi, la thyroïdine apportait toute la gamme évolutive T1 – T2 – (T3 les + actives) et T4 suivant les fixations de molécules d’iode. Ce produit présentait également l’avantage de ne pas être cher et chacun sait que chez le cochon « de la tête à la queue tout est bon ! ». Certes l’effet Tchernobyl (1986) engendra de nombreux troubles thyroïdiens, mais attention aussi aux radionucléïdes lors des explorations répétées (Ex : radio-panoramique maxillaire sans collier de plomb et/ou toutes denrées alimentaires d’importations subissant des rayons gammas pour stérilisation). Dès lors, notre thyroïde se trouve toujours en première ligne.

Pour l’adaptation thérapeutique, c’est le dosage plasmatique (sang) de la TSH : thyréostimuline hormone qui permet le meilleur ajustement individuel. En cas d’hypothyroïdie la concentration en TSH augmente, plus de 4,5 mU/l, alors qu’en hyperthyroïdie, elle diminue. Exemple : 0,5 mU/l. Cette sécrétion hypophysaire représente un véritable ”thermostat” régulateur de la thyroïde.

 

Les produits de substitution et/ou de complément doivent être pris le matin de préférence*. Il faut généralement entre 12 à 15 jours pour stabiliser un dosage. Il faut être particulièrement prudent lorsqu’il y a une cardiopathie associée. La thyroïde est aussi une véritable éponge face aux métaux lourds et dans ces cas, l’emploi de plantes type guggul (Guggulstérone), rosmarinus, (maca ou ashwagandha lors d’un épuisement surrénalien associé), algues iodées dans les formules substitutives sont les bienvenues. L’iode est indispensable et si vous n’avez pas ce facteur, vous ne pouvez pas fabriquer vos T3/T4. Enfin un acide aminé naturel doit être également présent :  L-tyrosine, car il est le précurseur de la thyronine et thyroxine. Cette fonction glandulaire requiert aussi un complexe vitaminique B, A, les oligoéléments zinc, sélénium, molybdène, etc…

Ajoutons que les problèmes thyroïdiens demandent une grande finesse d’analyse ; y compris sur le plan nutritionnel. Il faut savoir que certains aliments comme les différents choux, le rutabaga peuvent être goitrigènes et inhibiteurs de la glande en consommation excessive. L’iodurie peut apporter une information complémentaire. Quant à la fonction surrénalienne, elle est également à surveiller devant toutes perturbations thyroïdiennes tant que tout cela est imbriqué en homéostasie.

 

Lorsque je me suis installé à Lyon en 1988, certains médecins apôtres de l’amincissement ”violent” associaient volontiers :

  • un extrait thyroïdien
  • un toni-cardiaque
  • un diurétique

Les réponses furent à la hauteur du cocktail, assez macabres il faut le dire, et ces prescriptions ont été par la suite interdites.

 

Plusieurs compléments de traitement sont aujourd’hui proposés et suivant ce qui a été développé plus ci-dessus, le complément THYROSTIM pour sa formule complète peut être utilisé à bon escient, avec le ”doigté” du thérapeute. Il est à noter que le médicament (hormone thyroïdine) se trouve encore en Allemagne, Belgique, Suisse, Canada, USA, pourquoi plus en France ?

Rappelons aussi qu’un épuisement surrénalien se reconnaît dans la fatigue du matin, grande pénibilité au démarrage, car la ”recharge” nocturne a été insuffisante. Il nécessite des cures de plantes adaptatives, anti-stress. En fin de soirée généralement l’énergie renaît (des tests salivaires peu onéreux, peuvent être demandés). Le contraire se manifeste souvent chez le thyroïdien qui lui démarre en fusée, mais s’épuise en énergie très rapidement, les analyses sanguines orienteront le traitement.

En prévention santé, il serait infiniment souhaitable en première intention d’utiliser plantes, huiles essentielles, oligoéléments, information alimentaire et hygiène de vie, avant de passer à des produits générants de multiples effets colatéraux, comme cités en début d’article.

 

* Lire l’excellent ouvrage du Docteur Jean-Pierre WILLEM  – Les pathologies de la Thyroïde, édition du DAUPHIN.

 

Retrouvez André Girard sur :

www.lecolenergie.centerblog.net/    et/ou   sant/’énergie

www.naturopathie-en-clair.com/   (pour ses écrits santé)

                       

CHOISIR sa SANTE en renforçant l’immunité

CHOISIR sa SANTE en renforçant l’immunité

Nous vivons une époque sans aucun doute transitoire dans l’histoire de l’humanité.

  • L’immobilisme politico-décisif face au réchauffement climatique.
  • Virus agressifs et surtout mutants (plus/plus), que nos connaissances actuelles permettent de mieux identifiés.
  • Enfin, comme toujours dans le passé, les éternelles tergiversations scientifiques et culturelles sur les interprétations des ”faits”. Ce fut le cas de Cl.GALIEN à HIPPOCRATE, d’Antoine BECHAMP à Louis PASTEUR (le microbe n’est RIEN, le terrain est TOUT).

 

Aujourd’hui encore et malgré un savoir plus approfondi sur le microbiote, les mécanismes de l’immunité, etc… on s’aperçoit que rien n’est réglé. Les Uns souvent liés au mercantilisme de BIG Pharma, sont pro-vaccins, les Autres plus orientés sur les façons dont le ”VIVANT” naturellement se défend et entretient son immunité naturelle.

Dans tout cela, on voit bien que les théories cartésiennes sur la ”raison pure” et la ”recherche de la vérité par les sciences”, n’ont pas envahies les facultés de médecines !

À l’heure où j’écris ce texte, les études scientifiques internationales montrent que les défenses immunitaires des personnes vaccinées (covid) diminuent. Cela veut dire que ce vaccin met notre organisme à rude épreuve, et nous place dans un état fragile face aux diverses infections possibles surtout en hiver, ainsi que devant ces mutations virales infinies.

 

À la lecture de ce qui précède, il semble donc souhaitable d’envisager un renforcement de notre immunité, compatible avec la santé organique. En voici quelques pistes :

Pour parfaire une immunité générale,

  • à partir d’octobre : une dose globule mensuelle de thymuline en 7ch en pharmacie, le lundi vers 10h.
  • Une dose globule mensuelle d’influenzinum en 7ch, le mercredi vers 10h.
  • Une dose globule mensuelle de sérum de yersin 7ch, le vendredi vers 10h à laisser fondre en bouche.
  • Pidolate de zinc-vit B6 COPMED 2 gél/jour, ou zinc oligosol ou Granions une ampoule tous les 2 jours, en pharmacie. (Cure de 3 semaines)
  • Vit D3 (400UI), 3 gouttes tous les matins ou cure d’huile de foie de morue
  • Vit C naturelle L-ascorbique une cuillère à café de poudre

 

FACE à la COVID et en plus :

  • Glutathion Fort ”Fenioux” 1 compr/jour à sucer, pharmacie.
  • Propolis 2 gél/jour.
  • Oméga 3 EPA/DHA huile de chair de poisson ou linette sur crudités (très agréable)
  • Des plantes comme l’échinacea angustifolia et/ou le Lapacho bromélaïne sont aussi justifiées.
  • Chez les déficients respiratoires le bol d’air Jaquier et les H.E conseillées EX : pinus sylvest peuvent être adaptés.

Du même auteur, voir articles COVID 19

Contact : andre.girard6903@orange.fr – lecolenergie.centerblog.net/

 

Comment stimuler son système immunitaire grâce au ravintsara ?

Comment stimuler son système immunitaire grâce au ravintsara ?

Nous rentrons dans la saison automnale, les températures chutent, et les premiers rhumes, virus pointent leurs nez. N’attendez pas d’être malade pour vous soigner, pensez préventif !

Ici nous présentons l’utilisation du ravintsara sous 3 formes différentes : Huile essentielle, hydrolat et les feuilles pour l’infusion. L’huile essentielle est la plus concentrée des 3 et la plus efficace. Cependant pour certaine personne, elle est trop forte et nous allons recommander une utilisation plus douce avec l’hydrolat. L’infusion est aussi très bien, le plus doux des 3, qui est bon en accompagnement.

 

  1. Comment stimuler son système immunitaire grâce à l’huile essentielle de ravintsara ?

L’huile essentielle de ravintsara est un super antiviral, stimulant immunitaire et expectorant. Elle s’extraie de la distillation de la feuille à l’aide d’un alambic. C’est la déclinaison du ravintsara la plus concentrée.

L’huile essentielle de ravintsara est le produit idéal si vous êtes d’ores et déjà malade, mais aussi en préventif. Il agira en profondeur, notamment si vous l’appliquez à deux endroits précis : sous la voute plantaire et au niveau des poignets.

Ce sont les deux zones du corps permettant la diffusion de l’huile essentielle la plus optimale : la peau est plus fine au niveau des poignets et l’huile essentielle s’imprègne et se diffuse dans le corps en 30 secondes. Et sous les pieds, vous avez l’ensemble de vos vaisseaux sanguins et vous pouvez stimuler l’ensemble du corps en seulement quelques minutes.

Nous vous recommandons une cure durant l’automne et l’hiver pour éviter de tomber malade : Appliquer une à deux gouttes d’huile essentielle sur les poignées tous les jours pendant une durée de 3 semaines. Il est recommandé de faire une pause d’au moins 1 semaine. Vous pouvez recommencer notamment pendant les périodes où la grippe et les bronchites tournent.

Retrouvez les huiles essentielles de ravintsara chez Betsara

 

  1. Comment stimuler son système immunitaire grâce à l’hydrolat de ravintsara ?

Rappelons que l’hydrolat de ravintsara (eau floral récoltée lors de la distillation de la feuille de ravintsara) est idéal pour des publics plus sensibles comme les enfants de moins de 4 ans ou les femmes enceintes, l’hydrolat étant beaucoup moins concentré que l’huile essentielle, il conviendra davantage.

Tous les matins à partir d’octobre/novembre, versez une à deux cuillères d’hydrolat de ravintsara dans un verre d’eau froide et buvez ! Poursuivez ce rituel pendant 3 semaines. Si vous avez besoin, vous pouvez recommencer la même cure au mois de février.

Retrouvez l’hydrolat de ravintsara chez Betsara

 

  1. Comment stimuler son système immunitaire grâce à l’infusion de ravintsara ?

L’infusion de ravintsara n’est autre que la feuille directement infusée dans l’eau. Elle peut être achetée coupée pour une infusion plus efficace. Ces infusions sont disponibles en vrac ou en infusettes chez Betsara.com.

L’infusion a les mêmes propriétés que l’huile essentielle de ravintsara bio mais en plus douce car celle-ci est moins concentrée. Pour effectuer une cure préventive à l’infusion de ravintsara nous vous conseillons d’en boire une à deux fois par jours. Cette cure ne nécessite pas de pause car le produit est plus doux.

Vous pouvez commander l’ensemble de ces produits sur betsara.com, producteur de ravintsara, ils se sont spécialisés dans cette plante et maîtrise la qualité de bout en bout. Ils ont été élus meilleurs produit bio 2019 sur l’huile essentielle et 2022 sur l’infusion.

Retrouvez les infusions et tisanes de ravintsara chez Betsara

 

Plus d’informations en vidéo sur l’ensemble des vertus et préconisations du ravintsara par le Dr Françoise Couic Marinier

La chaine YouTube de la naturopathie

La chaine YouTube de la naturopathie

Désormais, la chaine YouTube que j’ai créée est lancé pour grandir considérablement. Elle comprend près de 5600 abonnés, qui profitent de nos vidéos nombreuses. A ce jour, nous avons publié plus de 560 vidéos, sur des plantes médicinales et comestibles, sur des champignons médicinaux et comestibles. Les plantes et les champignons sont filmés dans la nature, avec une explication de leurs usages et de leurs propriétés.

Des sujets très diversifiés

Notre chaine propose plus de 30 playlists à thème. C’est dire à quel point notre chaine propose une information riche, très diversifiée.

Parmi nos plus grandes playlists, nous en avons une consacrée à des entretiens ou des débats sur des thèmes de la naturopathie. Cela va des troubles du sommeil aux huiles essentielles, des lectines à l’équilibre alimentaire. Ces entretiens que nous faisons, moi même et mon ami Gilles Donguy, vous permettent d’avoir un aperçu complet d’un domaine précis de la santé et de la naturopathie.

Mais nous avons aussi une belle playlist sur les fleurs à élixirs floraux. Là, nous montrons la plante ou la fleur dans son milieu naturel, et nous expliquons à quoi elle est utile pour réguler nos troubles émotionnels.

Bien sûr, nous avons de grandes playlists sur les plantes comestibles, sur les plantes médicinales, sur la gemmothérapie, sur les plantes aromatiques.

Nous livrons également de nombreuses recettes de santé, telles l’eau d’ortie, ou également comment utiliser la feuille d’aloe vera, qui sont des vidéos parmi les plus populaires de notre chaine.

Pour vous abonner, suivez le lien tout simplement.

 

Pourquoi vous abonner à notre chaine ?

Les abonnés peuvent accéder à des vidéos qui leur sont réservés. Ce sont parfois des vidéos polémiques, que nous ne pouvons montrer qu’aux initiés de la naturopathie ou en tout cas à ceux qui s’intéressent vraiment aux soins naturels.

Evidemment, c’est gratuit de s’abonner, comme toujours sur YouTube. Mais de plus, vous pouvez être prévenu dès que nous sortons une vidéo nouvelle. Or nous en sortons en moyenne une dizaine par mois.

 

Nos vidéos sont sous titrées en anglais

Pour nos amis anglophones, nous sous titrons nos vidéos en anglais. Cela leur permet d’accéder à la somme de connaissance et de réflexion que nous proposons. Vous même, si vous voulez partager nos vidéos à des amis anglophones, vous le pouvez de ce fait…

 

Une nouvelle chaine YouTube, la chaine Hâpy cuisine santé

Une nouvelle chaine YouTube, la chaine Hâpy cuisine santé

Hâpy cuisine santé, un nouveau concept

Nous venons de lancer une nouvelle chaine YouTube, sur la base d’un concept tout nouveau. Cette chaine s’appelle Hâpy cuisine santé. Pourquoi Hâpy, parce que c’était, dans l’Egypte Antique, à la fois le dieu des crues du Nil, le dieu de la fertilité des sols et le dieu de la nourriture produite ainsi. Aussi, c’est sous les auspices de ce dieu de la nourriture que nous lançons cette chaine de cuisine santé.

Des recettes personnalisées

Dans notre chaine, nous allons proposer des recettes de santé personnalisées. Par exemple, la première vidéo, déjà disponible, vous propose une recette de fricassée pour booster le système immunitaire. N’hésitez pas à cliquer sur le lien, pour voir tout d’abord en vidéo les ingrédients. Puis nous expliquons comment nous faisons la recette. Et vous allez vous apercevoir que vous pouvez faire la même chose, que c’est tout simple de cuisiner sainement des plats savoureux. De plus, la plupart des recettes que nous faisons devant la caméra sont rapides à faire.

 

Retrouvez la recette en détails dans notre coin des recettes.

Ensuite, nous allons sortir une vidéo par mois, et les vidéos archivées seront peu à peu réservées aux abonnés de la chaine, d’où l’importance de s’y abonner.

En projet, une application

Bien sûr cette chaine est le lancement du premier étage d’une fusée. Nous avons le projet de lancer une application qui vous permettra de créer à l’infini des recettes personnalisées, en fonction de votre terrain de santé. Cette même application vous permettra aussi de vous guider dans votre choix de soins naturels.

D’ores et déjà, vous pouvez vous abonner à notre chaine, avant même d’utiliser notre application. Cela vous aidera à vous familiariser avec cette application. Et si vous avez envie d’investir dans ce projet d’application, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous pouvez nous joindre à aemn.altardif@orange.fr

l’Oustaou du Luberon, un lieu idéal pour déconnecter

l’Oustaou du Luberon, un lieu idéal pour déconnecter

Un séjour bien être et santé
quand vous voulez avec qui vous voulez !
Immersion en Provence
Créateur de séjours bien être et santé

Une pause bien-être et santé dans le calme et la nature de Provence, ça vous dit ?
Toute l’année, à la carte, vous choisissez vos dates : partagez les joies du Yoga, Qi Gong
Expérimentez les bienfaits prouvés de la Méditation. Participez à des ateliers culinaires autour de la vapeur douce, la cuisine provençale aux produits régionaux, la “crusine” et alimentation vivante.
Se faire chouchouter avec des massages détente ou réflexologie.
Visiter une ferme d’herbes aromatique, un potager en permaculture. Parcourir le Luberon à pieds ou à vélos électriques, avec road book, itinéraires gourmands, visites des domaines viticoles. Profitez des conseils d’herboriste…. Pleins d’activités et visites pour vous recharger !
Avec qui vous voulez… Dans un cadre idyllique.

Des expériences originales en courts séjours ou week end, pour découvrir ou redécouvrir le cœur de la Provence !

En famille, en couple ou entre amis, le Luberon comblera toutes vos envies ! retrouvez notre plaquette

Contact par mail : oustaouduluberon@gmail.com, tel 0664905624

site www.oustaouduluberon.com

Apaiser les angoisses grâce à la sophrologie

Apaiser les angoisses grâce à la sophrologie

Adolescents et jeunes adultes souffrant d’angoisses, je vous accompagne en tant que sophrologue en téléconsultation.

Lors de la première séance, vous bénéficiez d’un tirage thérapeutique de cartes psy pour éclairer les zones d’ombre de votre fonctionnement psychologique.

Ma pratique double de la sophrologie, phénoménologique et psycho-comportementale, me permet d’adapter l’accompagnement le plus finement possible à votre profil. 

Il s’agit d’accompagnements de 8 à 12 séances en moyenne, voire plus, lorsque la problématique est profonde.

Mes maîtres mots sont: douceur, écoute et bienveillance.

 

Pour quels résultats ?

Acquérir une meilleure connaissance de soi et renouer avec votre véritable Être intérieur.
Être reconnecté à vos ressources et renforcé dans votre confiance en vous.
Vous sentir apaisé et libéré du poids qui freinait votre évolution.

Pour les trois premiers lecteurs de l’écolomag, je vous propose la 1ère séance en visio

à prix réduit de 30 euros !

N’hésitez pas à me contacter par email: edith.serpette@lieuderessource.com

Pour plus d’informations: https://www.lieuderessource.com

Top 10 des plantes anti stress naturel

Top 10 des plantes anti stress naturel

La rentrée arrive et les situations stressantes et anxiogènes ne vont pas manquer le rendez-vous… Pas de panique, notre amie dame nature est là pour prendre soin de vous vous ! Découvrez notre top 10 des meilleures plantes anti stress et leurs bienfaits naturels pour lutter contre l’anxiété.

 

Top 1 : la Rhodiole – Rhodiola rosea

La plante de rhodiola est utile pour réduire l’impact négatif du stress sur la santé de votre organisme et réduire l’anxiété passagère.

En phytothérapie, la racine dorée, ou rhodiole est une plante originaire de Sibérie. Celle-ci est réputée pour ses vertus anti stress naturelles. Cette plante médicinale agit sur la régulation des niveaux de cortisol dans l’organisme, une hormone liée à l’état de stress. Diverses études scientifiques montrent ainsi que cette plante adaptogène participe à améliorer les fonctions cognitives des personnes souffrant de stress et / ou de fatigue (1, 2).

De plus, la rhodiole aide à lutter contre les symptômes dépressifs. Elle soulage les personnes sujettes à une baisse de moral, suite notamment aux changements de saison, baisse de l’intensité lumineuse, changement des horaires, stress de la rentrée, arrivée des premiers froids. À consommer de préférence le matin, car ses effets “toniques” peuvent troubler l’endormissement.

 

Top 2 : la Valériane – Valeriana officinalis

Plante commune en Europe, connue de puis l’Antiquité, la valériane officinale possède des propriétés relaxantes et anti stress naturelles. Ce sont ses parties souterraines qui sont employées en phytothérapie.

Reconnue par différentes autorités de santé (OMS, EMA, ESCOP… la valériane est une plante herbacée de la famille des Caprifoliacées qui est utilisée pour ses effets calmants.

Véritable “guérit-tout’, c’est un remède naturel qui aide l’organisme à retrouver le calme physiquement et nerveusement.

La valériane est préconisée contre l’agitation, l’irritabilité, et les tensions nerveuses, pour traiter les troubles du sommeil liés à l’anxiété, et pour faciliter le sevrage tabagique. Par ailleurs, elle calme également les palpitations et les spasmes musculaires. (Retrouvez les 6 plantes alliées du sommeil)

 

Top 3 : le Chanvre CBD – Cannabidiol

Le CBD ou cannabidiol est une molécule organique extraite de la plante de chanvre cannabis sativa.

Ce phytocannabinoïde agit sur le système endocannabinoïde en stimulant les récepteurs endocannabinoïdes CB1 et CB2, pour une régulation du système nerveux central et des organes vitaux du corps humain.

C’est cette action qui procure au corps humain de multiples effets relaxants physiques et psychiques et favorisent l’équilibre de l’organisme, ce qui lui permet de trouver l’homéostasie.

Composant actif du chanvre, le CBD est un anti stress naturel puissant qui réduit la tension de l’activité cérébrale, influence le taux de sérotonine (molécule du bonheur) ainsi que celui du glutamate (molécule liée à l’état de stress).

En outre, le cannabidiol régule la production de l’hormone stéroïde cortisol, dont la production est excessive en cas de stress important… Ce qui lui vaut d’être reconnu pour son action anxiolytique et relaxante.

Antidépresseur naturel, le cannabidiol n’est pas un médicament, et ce n’est pas non plus du cannabis récréatif (le CBD n’entraîne pas d’effets psychotropes, ne provoque pas d’accoutumance ni d’addiction).

 

Top 4 : l’Aubépine – Cratægus

L’aubépine, petit arbre de la famille des Rosacées, est une plante que l’on retrouve dans un grand nombre de médicaments de phytothérapie.

Elle possède des propriétés apaisantes qui soutiennent des fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins, réduit les palpitations, la nervosité, diminue les états émotifs excessifs et l’anxiété.

Ainsi on l’apprécie pour calmer la nervosité et soulager les troubles du sommeil. Son efficacité est reconnue pour lutter contre les états de stress provoquant des palpitations cardiaques ou une oppression thoracique.

De plus, l’aubépine peut également être utile dans le traitement de l’asthme, des diarrhées, des calculs biliaires, des troubles de la ménopause et des règles douloureuses.

 

Top 5 : l’Ashwagandha – Withania somnifera

Également appelée Ginseng Indien, l’Ashwagandha est une plante de la famille des Solanacease.

On utilise sa racine en médecine ayurvédique pour ses propriétés adaptogènes qui lui permettent de fortifier l’organisme et de l’aider à s’adapter face à diverses situations de stress. Les principes actifs de cette puissante plante médicinale fortifie l’organisme et l’aide en cas de baisse d’énergie à retrouver un meilleur équilibre émotionnel et à lutter contre le stress.

Le ginseng est un concentré de vitalité apprécié des sportifs et des étudiants car il soutient l’organisme et optimise ses performances physiques et intellectuelles.

En plus d’être l’un des meilleurs anti-stress naturels et un puissant tonifiant général, on accorde aussi à l’Ashwagandha des vertus anti-vieillissement, et une amélioration de la fertilité et libido…

 

Top 6 : le Millepertuis – Hypericum perforatum

Le millepertuis est utilisé, en phytothérapie, dans la prise en charge d’épisodes dépressifs et psychosomatiques, pour retrouver plus de sérénité et moins d’anxiété.

Les vertus calmantes de cette substance phytothérapique sont reconnues depuis des siècles pour favoriser le bien être émotionnel.

En effet, les molécules de millepertuis agissent sur les hormones du bonheur et du plaisir, que sont la dopamine et la sérotonine.

On l’apprécie aussi pour son effet sur les troubles digestifs et ses vertus antiseptiques pour un usage cutané.

 

Top 7 : la Lavande – Lavandula

Pour les personnes stressées, la lavande ou Lavandula angustifoli a une action sédative sur le système nerveux. Cette plante est idéale pour calmer les esprits, apaiser les troubles du sommeil, soulager le stress et les tensions nerveuses. Le linalol (alcool terpénique insaturé) qu’elle jouit d’un fort pouvoir relaxant. Cette herbe violette a d’autres vertus : elle aide à trouver plus facilement le sommeil et atténue les problèmes gastriques.

 

Top 8 : la Verveine – Verbena

Cette “herbe du sorcier” est la plante relaxante par excellence des infusions du soir. Ses effets tranquillisants et calmants favorisent l’endormissement en équilibrant le système nerveux. La verveine est aussi préconisée en cas de vertiges, de migraines ou pour soulager les douleurs prémenstruelles.

 

Top 9 : la Mélisse – Melissa officinalis

Mélisse (Melissa officinalis) est une plante à l’odeur de citronnelle qui fait partie de la pharmacopée universelle. Elle est préconisée pour soulager l’anxiété, l’agitation, les troubles du sommeil et les troubles gastro-intestinaux mineurs.
Pour soigner le stress par les plantes, la mélisse contient plusieurs composants essentiels comme des aldéhydes et des alcools terpéniques (eugénol, géraniol, linalol, etc.) qui possèdent des effets anxiolytiques naturels, neurotoniques, et antispasmodiques. Elle possède par ailleurs des propriétés antivirales.

 

Top 10 : la Passiflore – passiflora incarnata

Connue sous le nom de fleur de fruit de la passion, le passiflore est une plante sédative qui agit sur le système nerveux central. Ses principes actifs flavonoïdes et alcaloïdes provoquent la libération des endorphines, molécules du bien-être. Pour une meilleure gestion du stress, cette plante calme l’hypersensibilité et l’hyperactivité. En plus d’apaiser les états d’extrême anxiété, la passiflore a également des vertus antispasmodiques, elle soulage les maux de tête, les règles douloureuses et les contractions nerveuses. (Retrouvez les 6 plantes surdouées pour retrouver sourire et joie de vivre !)

Nature Guérisseuse 3e ConfXperience© Paris, Le Grand Rex

Nature Guérisseuse 3e ConfXperience© Paris, Le Grand Rex

Nature Guérisseuse | 3e ConfXperience©
Paris | Le Grand Rex | Samedi 10 Septembre 2022

Le meilleur médecin est la nature : elle guérit les trois quarts des maladies et ne dit jamais de mal de ses confrères.” Louis Pasteur.

Depuis la nuit des temps, les hommes ont eu recours aux ressources présentes dans leur environnement naturel pour se soigner. Aujourd’hui, les études scientifiques qui attestent des bienfaits du contact avec la nature s’accumulent, et de nombreuses thérapies comme les “bains de forêts” tendent à rétablir ce lien dégradé par le mode de vie moderne…

Mais la Nature nous a-t-elle révélé tous ses secrets ? Peut-elle encore nous surprendre ? Détiendrait-elle des richesses insoupçonnées pour nous guérir et nous rendre plus heureux ?

Nous disposons désormais de preuves scientifiques confirmant que la Nature recèle de véritables trésors pour renforcer notre immunité, freiner le vieillissement, nous aider à lutter contre le stress, les états dépressifs, améliorer notre humeur, se libérer des addictions, soulager la douleur, réduire les risques de maladies cardiovasculaires ou de diabète.

Après le succès des “Mystérieux pouvoirs de l’esprit humain” et de “Se guérir” c’est à une plongée insolite au cœur de la nature guérisseuse que nous vous convions. En compagnie des plus grands spécialistes, vous allez vivre un voyage à 360° qui vous permettra d’intégrer à votre vie quotidienne une multitude de conseils et d’informations pratiques.

Des mystérieux pouvoirs curatifs de l’eau à la neuro-nutrition, des médecines psychédéliques à l’aromathérapie, de la communication animale à l’intelligence végétale, cette troisième confXperience sera l’occasion de découvrir des thérapies innovantes et les incroyables pouvoirs de la nature !

Plusieurs expériences insolites viendront ponctuer cette journée riche en révélations inédites. Vous pourrez par exemple voyager dans l’espace sans quitter votre fauteuil pour ressentir les émotions et l’ouverture de conscience que les astronautes ont pu expérimenter en découvrant la planète depuis les étoiles.

La Nature est vivante et généreuse. Elle nous offre des solutions infinies et des médecines extraordinaires. Des solutions pour mieux vivre et être plus heureux.

Nous nous réjouissons de vous retrouver le Samedi 10 Septembre 2022 pour cette nouvelle ConfXperience qui vous réserve bien des surprises.

Alexandre Chavouet et Estelle Guerven.
Co-créateurs
“Nature Guérisseuse / Se Guérir / Les Mystérieux Pouvoirs de l’Esprit Humain”

+INFOS & BILLETERIE EN LIGNE

Fighter Productions

 

Les huiles pays BIO PLANÈTE, une promesse d’origine

Les huiles pays BIO PLANÈTE, une promesse d’origine

L’huile d’olive vierge extra est réalisée à partir d’olives mûries au soleil et cueillies durant les mois de novembre à février. Ces olives sont transformées en huile selon un procédé mécanique d’extraction à froid. La pression à froid est un procédé doux et respectueux du fruit puisqu’il conserve tous les nutriments essentiels tels que les vitamines, les enzymes ou les oligoéléments.

Pour qu’une huile d’olive soit considérée comme vierge extra, outre le respect du procédé de transformation et du critère d’acidité, il faut que l’huile n’ait aucun défaut organoleptique. Ainsi, les “oléologues” de BIO PLANÈTE goûtent quotidiennement les huiles afin de vérifier leur qualité, pour identifier la complexité de leurs arômes et garantir la promesse de goût faite pour chacune des références.

BIO PLANÈTE vous propose des huiles d’olive vierge extra d’exception avec sa gamme d’huiles d’olive pays, dont l’origine et la qualité est garantie grâce aux labels AOP et IGP. Ces huiles réunissent tout le savoir-faire et la tradition des terres méditerranéennes qui ont vu mûrir les variétés d’olives locales nécessaires à leur production.

Découvrez toutes les richesses et spécificités de ces huiles BIO PLANÈTE plus en détail…

Huile d’olive vierge extra Chania Kritis IGP – BIO PLANÈTE

Fabriquée à partir des olives Koroneiki, cette huile noble possède beaucoup de fraîcheur gustative. Elle présente un fruité mûr qui se marie bien avec les crudités, les légumes et la feta.

L’huile d’olive vierge extra IGP Chania Kritis a été élue Meilleur produit bio 2022 par un panel consommateurs et est arrivée 1ère de la catégorie Huile.

Idée recette fraiche

Salade crétoise végétarienne

 

Huile d’olive vierge extra Vallée des Baux-de-Provence AOP – BIO PLANÈTE

 

Cette huile d’olive vierge extra résulte du pressage des délicieuses variétés d’olives Solonenque, Béruguette et Grossane qui en font une huile de caractère.

Elle présente un fruité vert, idéal pour agrémenter vos salades, légumes, fromages et marinades.

Idée recette gourmande

Légumes au four à la provençale

 

 

Cette huile d’olive vierge extra trouve ses racines au fin fond du sud ensoleillé de l’Italie.

Ce subtil assemblage d’olives provient majoritairement de la variété Ogliarola Garganica qui donne à l’huile d’olive vierge extra Dauno Gargano AOP – BIO PLANÈTE, un goût intense et corsé.

Pour cette huile, nous comptons depuis 2003 sur l’expérience de notre partenaire installé dans la région des Pouilles, au niveau de l’éperon de la botte italienne. Cette entreprise existe depuis maintenant quatre générations et son histoire remonte à plus de 120 ans. Sur la terre calcaire de cette région, les olives développent, dans un climat chaud et aride, des arômes particulièrement complexes.

Quelques gouttes sur un chèvre chaud ou sur des lamelles de poivrons grillés révèlent tout son raffinement italien. Sa saveur équilibrée se marie aussi particulièrement bien avec les pâtes, la salade, les fruits de mer ou la pizza.

Idée recette gourmande

Aubergines farcies sans gluten

 

+ INFOS & ACHAT EN LIGNE

« Le privilège de l’absurdité est réservé à la seule créature humaine. » Thomas Hobbes

« Le privilège de l’absurdité est réservé à la seule créature humaine. » Thomas Hobbes

Pourquoi ai-je cette sensation que nous vivons de plus en plus en Absurdie ? Décidément, j’ai du mal à vous comprendre !

On me dit que, cet été, on a interdit à certains d’arroser leurs roses, mais que d’autres avaient le droit de tremper leurs greens de golf !

Cet hiver, les stades de foot destinés à recevoir la Coupe du monde au Qatar seront climatisés, mais ici, il sera illégal de chauffer la terrasse de ton bistrot. Les vieilles bagnoles, trop gourmandes, vont être bannies de nos paysages, mais on continue à fabriquer des bolides hors de prix qui dépassent les 20 litres aux cent. J’ai vu une magnifique photo de votre chef de village en Jet-Ski®. Cette pétrolette des mers consomme 25 à 50 litres à l’heure ! Pendant ce temps-là, son ministre nous conseille d’acheter des pulls pour cet hiver. Vous avez subi un « ramadan » pour la moutarde de Dijon. Il paraît que la graine vient du Canada et qu’il a fait trop chaud au pays des caribous ! Vous brevetez de plus en plus le vivant et faites d’un bien commun une source de luxe pour quelques crapules. Vous me fatiguez !

Bon, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles. Le foie gras va devenir hors de prix et, ça, c’est bien. Le coût des cartouches de chasse va pénaliser les chasseurs du dimanche et, ça aussi, c’est bien. Bon, tout ça pour vous dire que tout change, mais que rien ne change. Pas tout à fait ! Nos anciens disaient que quand les gros maigrissent, les maigres meurent. Pourquoi ai-je l’impression qu’aujourd’hui, les gros continuent à s’engraisser pendant que les maigres meurent encore ? Je sais qu’on ne peut plus, hélas, compter sur les politiques.

Nos institutions chancellent et peinent de plus en plus à nous protéger des escrocs à rosettes. Alors ? Alors, comme disait le sage, la solution est de faire son boulot comme le colibri. Tes choix de consommation sont ta meilleure arme. Fais de tes emplettes un prolongement de tes idées et tu verras ! Il te suffit de le décider…

Naturellement vôtre,

La Chouette

Et vive une rentrée réussie !

Et vive une rentrée réussie !

Avec l’écolomag sous nos yeux, nous sommes déjà sur la bonne voie. Inutile d’attendre le premier de l’an pour nous filer des astuces bien-être !

Cet été, de nombreux coureurs du Tour de France se sont plaints de fatigue et de manque d’oxygène dans l’effort. Cela peut arriver à toute personne prise d’un élan sportif. Mon truc à moi, c’est le lait de juments des Vosges, pris aux 5e et 6e mois, sans jamais séparer ni priver le poulain de sa mère. Attention, ce n’est pas du tout ce que l’on nomme habituellement un produit laitier. C’est un véritable remède, dont la composition est la plus proche d’un très bon lait maternel. Il contient tout ce dont nous avons besoin, et en particulier du glutathion. Ce glutathion liposomé naturel, en quantité importante, aurait été très utile à nos coureurs. Car il empêche la fatigue musculaire et augmente l’oxygénation. Il se prend directement en bouche, lyophilisé en délicieuses paillettes1. C’est un aliment parfaitement bio et totalement naturel. Une petite cure de temps en temps nous fait le plus grand bien.

 

 

Une autre manière de nous faire du bien est aussi de profiter des plantes et des fruits que nous oublions parfois, tels que le souchet, la patate douce, la châtaigne, le gland (oui, oui, le gland pourra nous réchauffer deux fois plus que la châtaigne cet hiver !), les céréales anciennes, la farine de chanvre2 si riche en protéines végétales et qui contient tous les acides aminés. Une cuillerée à dessert mélangée à nos aliments, ou dans un smoothie, suffit chaque jour pour prendre des forces. Pour nous éclairer, le livre de Raphaël Colicci – d’Oléatherm, la Ferme qui soigne – est une mine d’informations3, agrémenté de belles photos et de dessins, dotés autant de précision que de finesse, d’Annie Cassez.

Enfin, il est encore temps de sortir nos 10 orteils à l’air libre, de leur permettre de se dérouler dans l’herbe douce ou sur le sable fin. Ou de leur accorder le plus longtemps possible la liberté des sandales. Il est toujours temps de nous entraîner à saisir de petits objets, afin de muscler et redresser nos doigts de pieds. Sachez que l’utilisation de l’urine contre les mycoses a beaucoup plus à Laurent Ruquier, le 13 juin de cette année4. Laurent Ruquier ne s’est PAS moqué et a bien apprécié Nos chers pieds5. Sans se rire de moi, lui qui chasse par le rire la pesanteur de certains de nos jours.

Nous reparlerons de nos pieds et de bien d’autres astuces pour notre bonheur sur Sud Radio et sur AirZen Radio. Sachez que nos pieds ont aussi beaucoup intéressé Europe 1 dans l’émission Bienfait pour vous du 16 juin, journée nationale du pied, et aussi Beur FM, que l’on peut réécouter via mon site www.bainsderivatifs.fr ou ma page Facebook.

Chaque année, le début de l’automne est un moment laborieux, avec beaucoup de charges et de préoccupations. Nous avons donc intérêt à nous alimenter en bio, en mastiquant de notre mieux. Car mastiquer, c’est aussi consommer beaucoup moins en quantité, tout en assimilant bien mieux. Et en prime, non seulement nous avons plus d’énergie, notre silhouette en profite, mais notre visage et notre cerveau en tirent grand bénéfice. Car la mastication6, en faisant travailler l’hippocampe, active la formation de nouveaux neurones et cultive notre mémoire. Quant à notre visage, la mastication lui évite de s’effondrer avec les années.

Nous voilà donc parés pour une bonne rentrée, bien forts et tout beaux, sans compter tous les conseils que nous prodigue l’écolomag !

France Guillain
www.bainsderivatifs.fr
Page Facebook Méthode France Guillain

1- Un petit tour sur La Voie Lactée via mon site www.bainsderivatifs.fr vous renseignera (ainsi que 7 aliments précieux, éditions Eyrolles)
2- Sur www.lchanvre.com
3- Santé et sagesse de la Terre, les fruits oubliés, préface F. Guillain et Pierre Rabhi, éditions Muséo, 175 pages, 30 € (grand format magnifiquement illustré, beau cadeau à faire ou se faire)
4- Émission Les Grosses Têtes sur RTL du 13/06/2022 en podcast ou via ma page Facebook Méthode France Guillain
5- Nos chers Pieds France Guillain éditions du Rocher 120 pages 7,90 €
6-
Mastiquer, c’est la Santé France Guillain éditions Jouvence

Être écolo, une tendance positive ?

Être écolo, une tendance positive ?

L’écologie, c’est la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu naturel et leurs interactions.

Très bien… Mais, ces dernières années, ce terme est devenu synonyme de militantisme, comme si c’était la biologie qui étudiait le vivant et l’écologie qui le défendait. Être écolo, c’est donc agir pour préserver la vie ? Soit.

Mais notre quotidien impacte le vivant sous de nombreuses formes : les déplacements en voiture, la consommation d’énergie, l’utilisation des ressources naturelles… Certes, on peut rester dans sa grotte, éteindre les lumières, couper l’eau du robinet en se brossant les dents, mais est-ce que ça peut réellement sauver le monde pour autant ?! C’est juste une question d’équilibre. Si, déjà, nous prenons conscience de nos impacts, si nous essayons d’agir au mieux en consommant responsable, bio et local ; si nous nous y mettons tous, alors, là, l’effet est positif. La bonne nouvelle, c’est que l’on n’a jamais autant parlé d’agriculture biologique, de santé dans notre assiette et notre maison, sans oublier notre grande maison commune à tous, la Terre. Les Français sont prêts pour une vie plus saine, qui n’est plus l’apanage de babas cool aux cheveux longs, et encore plus pour une planète qui reste vivable !

La pédagogie fait son œuvre, la science avance, l’univers associatif se renforce : la transition est lancée, et même amorcée par la planète elle-même, qui réagit déjà avec des manifestations climatiques extrêmes… Aux engagés de la première heure de promouvoir une consommation positive, aux convertis d’en parler. La vie, c’est l’écologie. Être écolo 2.0, c’est positif ! Bonne nouvelle.

Olivier Guilbaud
Co-dirigeant du Groupe Laboratoire Science et Nature

Conseils et vente à domicile www.body-nature.fr

 

Cosmétique naturelle des marais salants Produits écologiques et biologiques disponibles sur l’e-shop et en magasins bio www.guerande-cosmetics.com Cosmétiques bio en distribution spécialisée et e-commerce www.centifoliabio.fr

 

Drainage, régime amaigrissant et détox sont 3 choses différentes

Drainage, régime amaigrissant et détox sont 3 choses différentes

« Drainage, régime amaigrissant et détox, c’est pareil. »
Faux : drainage, régime amaigrissant et détox sont 3 choses différentes

Le drainage : un nettoyage doux des émonctoires

Le drainage stimule les émonctoires, organes qui permettent l’évacuation des déchets et toxines. On utilise des plantes médicinales ou bien des aliments aux vertus désintoxiquantes, on peut pratiquer des diètes, des massages, des lavements intestinaux, l’hydrothérapie… Le drainage favorise la détoxification de l’organisme, mais il n’agit pas assez en profondeur pour faire disparaître une addiction, qu’elle soit physiologique ou psychologique. À moins d’une extrême faiblesse, on peut procéder à un drainage plusieurs fois par an. Pour les plus fragiles, 2 fois par an est un rythme raisonnable, les saisons préférentielles étant l’automne et le printemps.

Un régime alimentaire amaigrissant est une démarche alimentaire destinée à perdre du poids. Il se base sur une diminution de la quantité d’énergie (calories) ingérée en contrôlant les principales familles d’apports alimentaires et les nutriments (protéines, lipides, glucides). C’est pourquoi on parle de régime restrictif. D’autres formes de régimes amaigrissants, comme les régimes hyperprotéinés ou bien la chrononutrition – qui consiste à manger beaucoup plus en première partie de journée et très peu en fin –, existent. De plus en plus décriés pour leur inefficacité (effet yo-yo), leurs dangers, leurs effets secondaires et leur impact psychologique, on leur préfère une rééducation nutritionnelle.

La détox

Elle a pour but de nettoyer en profondeur les émonctoires, alors que le drainage est un nettoyage doux. La détox privilégie l’élimination des toxiques, métaux lourds, additifs alimentaires, pesticides, herbicides, insecticides, hormones de synthèse, antibiotiques, toxines microbiennes.

Elle repose sur 3 grands principes : l’alimentation, la relaxation, l’activation des émonctoires : (plantes drainantes, sauna, hammam, exercices physiques…). Non seulement la cure détox dissipe les déchets et surcharges, mais également fait cesser leur production excessive pour un meilleur fonctionnement de nos cellules. Reins, foie et côlon sont les 3 émonctoires principaux, assistés par la peau et les poumons, appelés émonctoires secondaires. Les 3 émonctoires principaux sont interdépendants : tout dysfonctionnement de l’intestin aura des répercussions sur le foie, qui, à la longue, impacteront les reins.

Pourquoi nos émonctoires s’encrassent-ils ? Nos organismes sont aujourd’hui exposés à de nombreuses substances indésirables via l’alimentation et l’environnement. Malgré un fabuleux pouvoir d’autonettoyage, neutralisant, puis éliminant les toxiques, notre corps finit par « s’encrasser » par saturation des systèmes d’élimination. Des facteurs de risque augmentent notre exposition à ces toxiques. Comme le stress, qui, à forte dose, peut s’avérer destructeur pour l’organisme sur le plan psychique, mais aussi physique. Parmi les autres facteurs de toxicité, citons : mauvaise alimentation, pollution environnementale, alcool, tabac, anesthésie locale, générale, médication importante, sédentarité, émotions négatives (peur, colère, tristesse…).

Lorsque les émonctoires ne fonctionnent plus correctement, les déchets s’accumulent. Apparaissent alors des symptômes, comme : fatigue chronique, manque d’énergie, troubles du sommeil, déprime, anxiété, émotivité, esprit embrumé, troubles digestifs, nausées, constipation, diarrhées, maux de tête, mauvaise haleine, dépôt blanchâtre sur la langue, problèmes cutanés (eczéma, acné, psoriasis, aphtes…), pulsions alimentaires (envies de sucre, notamment).

Les 5 émonctoires

Tous les déchets de l’organisme proviennent des dégradations cellulaires de nos différents organes. Quand les toxines s’accumulent et que les émonctoires, agissant comme des filtres, ne sont plus efficaces, on entre dans un cercle vicieux.

Le foie est l’émonctoire le plus important, car non seulement il filtre et excrète les déchets comme le font les autres émonctoires, mais il est aussi capable, s’il est en bonne santé, de neutraliser de nombreuses substances toxiques. Les déchets filtrés sont évacués par la bile. Une bonne production et un écoulement régulier de bile sont donc à la fois garants d’une bonne digestion (la bile participant à la digestion des graisses) et d’une bonne détoxication.

Les intestins : en raison de leur longueur (entre 6 et 8 mètres chez l’être humain), la masse de substances qui peut y stagner et fermenter est considérable, et contribue pour une grande part à l’auto-intoxication. Le côlon élimine principalement les cellules mortes des muqueuses intestinales, une partie de la bile, mais également les métaux lourds. Par exemple, le côlon débarrasse l’organisme de 90 % du mercure qu’il contient.

Les reins filtrent le sang de ses toxines. Ce filtrage s’effectue grâce au néphron, qui est l’unité fonctionnelle du rein (chaque rein est constitué d’1 million d’unités néphroniques, véritables petites usines de filtration). Les mailles de leurs « tamis » laissent passer dans les urines les petites molécules inutiles, les déchets, et bloquent les molécules plus grosses et les éléments figurés du sang utiles à l’organisme (protéines, glucose, globules rouges, etc.). Le néphron régule la volémie en maintenant constante la quantité d’eau dans le sang, le surplus étant rejeté avec les urines. Attention, une consommation trop exagérée de liquide par 24 heures provoque une hyperfiltration rénale, qui peut être dommageable pour les reins car la sollicitation devient excessive.

La peau constitue une double porte de sortie puisqu’elle désencombre des déchets cristalloïdaux, dissous dans la sueur, par les glandes sudoripares, et des déchets colloïdaux, dissous dans le sébum, par les glandes sébacées.

Les poumons sont avant tout une voie d’élimination de déchets gazeux, mais, à cause de la suralimentation et de la pollution, ils rejettent très souvent aussi des déchets solides par les mucosités.

Certaines plantes stimulent ces émonctoires, tout en ayant un effet protecteur, qui va permettre leur bon fonctionnement bien après la fin de la détox.

Pour réussir votre détox, il faut respecter 3 temps

1. Le temps diététique : bye-bye les produits transformés, les viandes grasses et charcuteries, les produits laitiers, fritures, le sucre, l’alcool et le café. En revanche, on fait la part belle aux fruits et légumes de saison, aux protéines végétales, aux bonnes huiles de première pression à froid, aux aromates, aux jus de légumes et eaux faiblement minéralisées.

2. Le temps de stimulation des émonctoires : on utilisera une synergie de plantes connues pour leurs effets dépuratif et diurétique, telles que l’artichaut, le radis noir, le pissenlit ou la bardane. Il existe des concentrés de plantes aux vertus drainantes, que ce soit sous forme de solution buvable à diluer ou en gélules. Préférez les complexes bio… ce n’est pas le moment de s’encrasser un peu plus… Quelques plantes à associer pour une détox complète selon un conseil naturo : romarin, pissenlit, radis noir et artichaut (détox hépatique) ; coriandre, gingembre et carvi (détox intestinale) ; cassis et bardane (détox rénale). Et si vous choisissez une formule en gélules, pensez à boire au moins 1 litre d’eau par jour pour faciliter l’élimination.

3. Le temps de déconnexion diencéphale : faire une détox, c’est aussi prendre le temps de se reconnecter à soimême, méditer, faire du yoga, lire un bon livre, prendre des bains et laisser de côté téléphone et ordinateur.

Et maintenant, vous êtes prêt à affronter les premiers frimas, car une détox bien menée vous aidera à conserver un système immunitaire performant et à retrouver une belle énergie.

Le label BIOPARTENAIRE®, repère de la bio équitable et responsable

Le label BIOPARTENAIRE®, repère de la bio équitable et responsable

Vouloir consommer des produits bio, équitables et qui soutiennent un modèle agricole durable, c’est bien. En avoir la garantie, c’est encore mieux !

Depuis 20 ans, le label BIOPARTENAIRE® est le repère de la bio équitable et responsable dans les magasins bio. Comment ce label garantit-il un modèle agricole durable, bio et équitable ? En tant que consomm’acteur, comment participer à ce modèle ?

Dans vos magasins bio, des marques historiques et des jeunes pousses proposent des produits de qualité avec des engagements forts de commerce équitable : plus de 1 000 produits arborent fièrement le label BIOPARTENAIRE® dans des rayons variés (chocolats, biscuits, pains, épices, infusions, produits laitiers, boissons, fruits secs, plats préparés, huiles…).

Derrière chaque produit labellisé, il y a des biopartenariats : des femmes et des hommes (paysans, transformateurs, marques) qui ont choisi de travailler ensemble pour un modèle économique durable.

Les biopartenariats, une vraie garantie !

Derrière chaque produit labellisé, il y a des biopartenariats : des femmes et des hommes (paysans, transformateurs, marques) qui ont choisi de travailler ensemble pour un modèle économique durable. Ensemble, ils mettent en place une chaîne d’engagements réciproques, équitables et sur du long terme pour proposer de bons produits, respectueux des humains et de la Terre.

Pour garantir le respect de ces engagements, le biopartenariat est contrôlé annuellement : du groupement de paysannes et paysans jusqu’à l’entreprise qui appose le label sur ses produits. Une réelle transparence !

Chaque biopartenariat doit répondre :

  • • au cahier des charges de l’agriculture biologique,
  • à la juste rémunération des paysannes et paysans,
  • au soutien de projets collectifs de développement agricoles et sociaux,
  • à une démarche d’amélioration sociale et environnementale,
  • à un engagement réciproque de long terme soutenu par un dialogue continu.

Choisir un produit labellisé BIOPARTENAIRE ®, c’est s’engager ensemble, femmes et hommes paysans, fabricants, magasins et consommateurs bio pour la justice sociale et le respect du vivant !

Les biopartenariats, une solution d’avenir ?

Les difficultés économiques des paysannes et paysans, les crises climatiques, géopolitiques et sanitaires doivent nous amener à consommer autrement. Nous devons tous nous engager pour un modèle durable !

Dans un biopartenariat, chacun met en place des initiatives pour atteindre un modèle agricole et environnemental pérenne tout en redonnant de l’autonomie et du pouvoir aux paysannes et paysans. Pour défendre ces engagements, les biopartenariats se mettent en place en France et partout dans le monde !

Le biopartenariat sucre de coco : la résilience à l’international !

L’entreprise Écoidées développe, depuis 2014, son biopartenariat sucre de coco en Indonésie pour stabiliser le cours de ce sucre dans la région et lutter contre la précarité. Grâce au commerce équitable, ce projet revalorise des productions et donne du pouvoir aux paysannes et paysans en garantissant prix justes et volumes stables sur le long terme.

Chaque année, Écoidées investit 40 000 € de fonds de développement*, qui permettent au groupement de paysannes et paysans de :

  • soutenir des projets d’éducation : bourses d’études et réussite scolaire ;
  • rénover les équipements de l’école, les infrastructures pour protéger les habitations ;
  • construire des structures sanitaires pour améliorer les conditions de vie.

Le biopartenariat lait de vache : le commerce équitable, c’est aussi en France !

De nombreux biopartenariats se développent aussi sur le territoire français. Le groupement de paysans APLBio Seine et Loire, engagé dans un biopartenariat lait de vache avec la marque Tante Hélène, développe la résilience par :

  • l’alimentation animale : place importante accordée au pâturage avec 210 jours/an minimum au sein des fermes ; alimentation produite sur l’exploitation ou, à défaut, en France ;
  • l’engagement progressif de tous leurs clients en équitable pour garantir un prix minimum et tendre vers une meilleure rémunération pour toutes les éleveuses et tous les éleveurs. Ce point majeur prend tout son sens dans un contexte de crise du lait.

Plus les consommateurs soutiendront l’agriculture biologique et le commerce équitable dans leurs achats, plus les acteurs engagés auront les moyens de renforcer leurs démarches innovantes et écologiques et d’aller plus loin dans leurs actions. En achetant des produits issus du commerce équitable, vous soutenez des engagements forts, qui permettent de faire évoluer positivement le monde ! Faites, vous aussi, le choix d’une bio équitable et responsable, avec le label BIOPARTENAIRE® comme repère ! Un coup d’œil suffit !

Rendez-vous sur :
www.BIOPARTENAIRE.com

* Une contribution systématique versée au groupement, spécifique au commerce équitable, pour développer des pratiques collectives agroécologiques et/ ou sociales.

La chanvritude : n’attendons pas demain !

La chanvritude : n’attendons pas demain !

par Christophe Latouche
Artisan chanvrier depuis 1998

Par ces temps troublés, un grand vent d’inquiétude s’empare des populations à travers le monde. Énergie, alimentation, logement, santé… Le spectre de pénuries en tout genre se profile et la peur du lendemain s’installe insidieusement dans les esprits.

Aussi, la question se pose… Est-ce que certains « opportunistes » n’en profiteraient-il pas un peu pour spéculer sur les matières premières, voire même organiser des pénuries pour plus de profits ou d’emprises sur les populations ?

La liberté de demain passera obligatoirement par une plus grande autonomie pour notre alimentation, notre santé, notre habitat et nos besoins énergétiques.

L’urgence est donc de mettre en place des solutions pérennes et pertinentes pour que demain reste confortable et, surtout, vertueux pour ceux qui nous succéderont : nos enfants !

Nombreux sont encore ceux qui pensent que la filière chanvre est une filière tendance, dans l’air du temps, un peu à la marge à cause du cannabis, et qui, d’ici quelque temps, sera comme beaucoup d’autres, passée aux oubliettes !

Les utilisations du chanvre sont multiples, pour l’isolation des murs de construction, pour l’industrie du textile, de la papeterie, de la marine avec le cordage, pour le bien-être et pour l’alimentation bien sûr…

Bien au contraire. LA CHANVRITUDE – ou l’art d’utiliser le chanvre avec tous ses bienfaits – est la solution de demain. Elle ouvre les portes de la liberté et de l’autonomie assurée, pour peu que nous, les populations du monde, acceptions de revoir nos habitudes de vie et notamment notre alimentation.

D’ailleurs, pour peu que l’on se penche sur son histoire, le chanvre a accompagné depuis toujours les populations (vêtements, papier…). On le trouvait déjà en pharmacie en 1953. La CHANVRITUDE était la norme par le passé !

Il pourrait aider à l’autonomie des populations dans des domaines aussi importants que le textile et l’alimentation.

Et c’est une chance, car le chanvre est LOCAL et GLOBAL.

Du point de vue alimentaire, rappelons que la graine de chanvre, c’est :

  • 30 % d’huile,
  • 25 % de protéines avec un taux d’albumine important,
  • les 8 acides aminés essentiels,
  • des fibres alimentaires, des vitamines et minéraux,
  • un rapport oméga 3/oméga 6 parfaitement équilibré.

Les atouts du chanvre alimentaire sont bien plus nombreux encore, n’hésitez pas à vous renseigner par vous-même – la documentation ne manque pas à ce sujet.

Au même titre que les 5 fruits et légumes par jour, le chanvre mérite une place de choix dans votre alimentation journalière, même en petite quantité.

Accompagné de dattes et de fruits, il sera la base du lait de chanvre du petit déjeuner de vos enfants pour bien démarrer leur journée. Il sera également l’accompagnant parfait de vos salades avec un léger saupoudrage de graines décortiquées.

Les recettes sont nombreuses (salées/sucrées), c’est bon et facile à utiliser !

Si, dès aujourd’hui, vous intégrez le chanvre dans vos priorités de tous les jours, pour vous nourrir, pour vous vêtir, pour isoler vos maisons, si vous consommez du CBD chaque fois qu’il est pertinent en lieu et place de certains produits chimiques, alors, LA CHANVRITUDE reprendra sa place, retrouvera tout son sens et deviendra à nouveau LA SOLUTION vertueuse, écologique et incontournable pour notre bien à tous.

Alors, n’hésitez pas, venez basculer avec nous dans LA CHANVRITUDE. Vos enfants vous en seront tellement reconnaissants.

Grand merci à vous.
Passionnément chanvre,
Christophe Latouche
Rendez-vous sur www.lchanvre.com

Grand dossier : Le charbon a tout bon !

Grand dossier : Le charbon a tout bon !

En l’espace de deux ans, le charbon végétal a envahi notre quotidien, grâce à son spectre d’action très large : comme actif purifiant et blanchissant en cosmétique, pour lutter contre la mauvaise haleine, en tant que remède au naturel pour une digestion de roi afin de lutter contre les ballonnements et les flatulences, pour assainir l’eau et l’air, neutraliser les mauvaises odeurs, augmenter la conservation des fruits et légumes, apporter de l’originalité aux plats en cuisine.

Mais l’utilisation du charbon est loin d’être récente. Elle remonte à l’Antiquité, où le charbon activé servait en médecine à aider à l’élimination des poisons, purifier l’eau ou le corps lors d’un tropplein d’alcool. Si l’on en croit le papyrus Ebers – traité médical rédigé au XVIe siècle avant notre ère –, les Égyptiens auraient aussi eu recours au charbon pour purifier les corps.

 

 

Mais savons-nous tout du charbon, comment il est obtenu, comment il agit, quelles sont ses propriétés, s’il existe différentes origines et qualités, quelles sont ses meilleures indications ? Zoom sur un actif d’exception dont la réputation ne s’est nullement noircie au fil des siècles.

 

Articles à voir :

Si le charbon m’était conté

Dossier santé : Le charbon a tout bon !

Dossier bien-être : Le charbon a tout bon !

Dossier beauté : Le charbon a tout bon !

Si le charbon m’était conté

Si le charbon m’était conté

La plus ancienne trace écrite de l’utilisation médicinale du charbon végétal remonte à environ 1550 avant J.-C., dans le papyrus d’Ebers – l’un des plus anciens traités médicaux connus –, dans lequel il est préconisé comme antidote universel. Les bois calcinés de bouleau et de peuplier ont, en effet, très vite été connus comme capables d’absorber les molécules toxiques.

La notoriété arrive au XIXe siècle avec le charbon de Belloc, du nom de Camille Belloc, petit-fils de Jean-Jacques Belloc (1730-1807), chirurgien et créateur de la médecine légale en France, et fils de Barthélémy Belloc (1777-1812), chirurgien de l’école de médecine de Paris. Il est né en 1807 à Agen et hérita de la passion de ses illustres ascendants pour la médecine. Devenu médecin militaire (chirurgien aide-major au 5e régiment de dragons), il est guéri de graves troubles gastriques contractés durant une campagne en Algérie par le charbon de peuplier, déjà traditionnellement employé comme adsorbant et purifiant.

En 1848, il élabore la formule du charbon de Belloc et fait connaître les mérites du charbon végétal dans le Journal de médecine de Bordeaux. Il obtient l’avis favorable de l’Académie nationale de médecine en 1849 pour sa commercialisation.

 

 

Du décès du Docteur Camille Belloc en 1876 jusqu’à aujourd’hui, le charbon de Belloc continue à être mis à profit pour soulager les ballonnements et les gaz digestifs. Au fil des années, la formule a évolué. En effet, la matière première du charbon de Belloc, autrefois le peuplier, a cédé la place à la coque de noix de coco, plus performante dans ses capacités d’adsorption. Le procédé de fabrication a également été constamment amélioré afin de répondre aux exigences de qualité et de sécurité inhérentes à tout médicament moderne. Enfin, la formule contient du charbon 100 % d’origine végétale.

Le début du XXe siècle marque l’utilisation de nouveaux procédés de fabrication et l’apparition de remèdes alliant le charbon végétal actif à d’autres composants. C’est le cas d’Eucarbon. Ce médicament est créé à Vienne en 1909 par le Dr Wolfgang Pauli et le pharmacien Franz Trenka.

Leur objectif : mettre au point un laxatif et un détoxifiant intestinal, uniquement à base d’ingrédients d’origine végétale. La recette comprend, en plus du charbon végétal de bouleau, de la feuille de séné et un extrait de racine de rhubarbe pour leur pouvoir laxatif, des huiles essentielles de menthe et de fenouil pour calmer les douleurs intestinales, les spasmes, et donner bon goût au médicament.

Eucarbon est vendu dans plus de 50 pays par des distributeurs locaux (et via Internet pour le reste du monde), toujours avec le même emballage jaune voulu par Franz Trenka : dans la tradition chinoise, cette couleur est liée aux affections gastro-intestinales.

Après la Seconde Guerre mondiale, le produit fut moins en vogue. Néanmoins, aujourd’hui, de nombreux fabricants de compléments alimentaires l’ont dans leur catalogue. Le cas échéant, ils y associent des probiotiques, de la propolis verte, tandis que, pour sa fabrication, on a aussi recours à la noix de coco et à la bourdaine.

Une capacité d’adsorption exceptionnelle

Le charbon végétal activé doit ses propriétés à son incroyable capacité d’adsorption en raison de sa surface extrêmement poreuse (un peu comme une éponge) à l’échelle microscopique : par un phénomène physique, les ions négatifs des contaminants se fixent fermement à la surface du charbon. La « surface spécifique » correspond à la surface réelle de pores disponible et mesure donc la capacité d’adsorption du charbon. Par exemple : un charbon végétal activé avec une surface de 1 600 à 1 800 m2/g, ce qui est une valeur exceptionnellement élevée, dénote un charbon de qualité rare, extrêmement efficace, même en faible quantité, pour adsorber tous types de polluants et impuretés.

Au début du XIXe siècle, cette qualité a été mise en évidence lors de deux démonstrations des plus spectaculaires.

En 1813, le professeur Bertrand, chimiste, ingère une dose d’arsenic suffisante pour tuer 150 personnes, devant un public estomaqué.

Mais, ayant aussi absorbé du charbon végétal, il ne ressent aucun symptôme d’empoisonnement. En 1831, le pharmacien Touéry fait à son tour une démonstration devant l’Académie de médecine de Montpellier, en avalant 10 fois la dose létale de strychnine ; le résultat est le même. Le charbon végétal est une pompe antipoison efficace, qui peut absorber par exemple, 178 fois son volume en ammoniaque.

BON À SAVOIR AVANT D’ACHETER VOTRE CHARBON

Optez pour le charbon de bambou (appelé takesumi) plutôt que le charbon de bois, ce qui permet de participer à la lutte contre la déforestation et l’effet de serre. En effet, alors que le bambou arrive à maturité dès l’âge de 3 à 5 ans, il faut entre 20 et 50 ans à un arbre pour devenir adulte. De plus, de leur vivant, les bambous stockent davantage de carbone et libèrent plus d’oxygène que le bois.

À NE PAS SURTOUT PAS CONFONDRE

Ne confondez pas le charbon végétal activé et le charbon de bois destiné à votre barbecue ! La capacité d’adsorption est bien moindre pour ce dernier, qui peut même contenir des résidus potentiellement toxiques.

Trouvez l'Écolomag

[table id=50 responsive=mode /]

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.