Home / Habitat / Que la flamme soit avec toi !

Un billet pour l’autonomie

La tendance énergétique européenne incite à opter pour la pompe à chaleur (PAC), en nous annonçant une augmentation du prix du fioul, ainsi que la disparition progressive du gaz. Pourtant, une PAC, en période hivernale, tourne à 100 % à l’électricité nucléaire dans nos régions, et on sait qu’il faut 7 fois plus d’électricité que de soleil pour chauffer de l’eau. Où est la logique ?

Il existe, heureusement, d’autres moyens de chauffage. Et, en plus, ils sont naturels et autonomes.

Le soleil : la source principale de chaleur

Que ce soit pour la maison avec la bioclimatique ou pour chauffer de l’eau, utiliser le soleil est une technique aussi vieille que le monde ! Simple et efficace, elle fut délaissée au profit d’énergies plus complexes et polluantes. Pourtant, en Europe, recourir au soleil pourrait couvrir, à lui seul et en moyenne, 80% des besoins de chaleur sur l’année.

La puissance calorifique du soleil passe au travers de capteurs thermiques avant d’être utilisée en direct ou stockée. Cette solution convient pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage central, et c’est là son grand intérêt. Ainsi, même si votre habitation n’est pas bioclimatique, le soleil pourra la réchauffer. Et ceci même en votre absence !

Le feu de bois : l’appoint nécessaire

Lorsque le soleil n’a pas suffi à réchauffer l’ambiance ou l’eau sanitaire, une petite flambée apportera le complément de chaleur. Dirigez-vous plutôt vers l’alternative du bouilleur à bûche, déclinable en poêle, cuisinière ou INSERT IGNORE, qui, en plus d’être facile à installer, distribue sa chaleur à 4 niveaux : chauffage rayonnant, chauffage central, eau chaude sanitaire et option cuisine, avec plaque de cuisson et four. Et tout cela avec une même bûche ! Le rendement d’un bois sec est de 85 %. Qui dit mieux ?

Si c’est bon pour moi…

À bien y réfléchir, le bois est un stockage du soleil. Le feu concentre tous les bienfaits du soleil en hiver ! En effet, la flamme émet des rayons infrarouges, très utiles à notre épiderme et à notre bien-être intérieur. Le feu de bois est ainsi un élément indispensable à notre équilibre moral en hiver. Pas de déprime quand on se chauffe au bois ! Autre avantage, la chaleur réchauffe surtout les matières. L’air reste agréable à respirer et conserve son humidité naturelle.

… C’est bon pour la planète !

Soyons logiques, le bois ne pollue pas plus que l’émanation de dioxyde de carbone qu’il produirait par putréfaction naturelle en forêt.

En se consumant, le bois libère simplement le gaz carbonique qu’il emprisonne, mais ne crée pas une nouvelle pollution, à l’inverse des déchets radioactifs ou des hydrocarbures. Ce CO2 n’a donc aucune incidence sur l’effet de serre. Je vous l’accorde, le processus est par contre accéléré, et c’est pourquoi le geste citoyen impératif consiste à planter un arbre lorsque l’on en coupe un.

Les essences de bois

Grâce à un rapport rendement/combustion idéal, vous optimisez la performance de chauffe, vous limitez les pollutions, et vous conservez un poêle propre, presque autonettoyant. Pour cela, il est capital de bien choisir son bois : chêne, hêtre, charme, frêne et érable sont les meilleures essences de bois pour le chauffage. Plus le bois est sec et à température ambiante, plus ses performances sont grandes !

Que la flamme soit avec toi !

Adopter un poêle bouilleur à bûche reste le meilleur compromis de chauffage pour conserver son indépendance et son bien-être sur le long terme.

Et puis, en comparant les prix d’installation, le bouilleur, couplé aux capteurs thermiques, est sans doute la solution la plus rentable. D’un point de vue environnemental, c’est le seul type de chauffage qui permette aux forêts de se renouveler, car le bois est une ressource renouvelable et peut le rester, contrairement aux énergies fossiles.

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, vente et installation
www.toitot.com / 06 89 19 62 71

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Habitat
Un billet pour l’autonomie : L’eau chaude solaire
La technique, aussi vieille que le monde, consiste à chauffer de l’eau avec les rayons du soleil.
Habitat
Un billet pour l’autonomie – En quête de sens…
Je suis heureux que l’autonomie énergétique soit entrée dans la vie de chacun de mes lecteurs.
Habitat
Investir dans l’autonomie, ça change la vie !
À l’heure où notre système économique s’essouffle et que l’épargne ne rapporte plus rien, on nous conseille de sauvegarder nos économies dans des valeurs palpables, telles que l’immobilier ou l’or.
Habitat
Un billet pour l’autonomie : Transition énergétique, pourquoi pas l’autonomie ?
J’ai l’intime conviction que l’autonomie suit le même chemin que la thèse de Galilée : elle est ridiculisée avant de devenir une évidence.
Habitat
Un billet pour l’autonomie – L’autonomie est notre amie pour la vie !
Si l’obsolescence programmée est bien réelle dans nos sociétés, elle est moins courante en autonomie
Habitat
Un billet pour l’autonomie : Chauffage, adoptez la bonne énergie !
les fourmis qui étudient leur chauffage pour l’hiver prochain

À la une sur le même thème

Habitat
Le chanvre une plante éco responsable aux vertus multiples
Le chanvre est une plante éco responsable aux vertus multiples.
Habitat
Pause nature
Connaissez-vous les hébergements Accueil Paysan Centre Val de Loire ? C'est l'idéal pour une pause nature dans un gîte ou un camping à la ferme chez des petits éleveurs, agriculteurs, ou maraîchers. Bienvenue à la campagne !
Habitat
Petit lexique de géobiologie… Le wi-fi communautaire
Lorsque vous êtes hors de chez vous, il existe des solutions pour connecter votre ordinateur ou votre téléphone en wi-fi
Habitat
Stages de permaculture en immersion
Découvrez l’art de la permaculture lors de stages en immersion
Habitat
Dingotravo vous aide dans vos travaux d’éco-rénovation
DingoTravo accompagne les particuliers dans leurs travaux d’éco-rénovation
Habitat
Les énergies renouvelables ont couvert plus du quart de la consommation hivernale de la France métropolitaine
Afin de répondre aux objectifs de la Loi Energie-Climat de porter à 40 % la part des énergies renouvelables dans le mix de production électrique en 2030, les réseaux de transport et de distribution continuent d’évoluer pour permettre l’intégration de l’électricité renouvelable, tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d’alimentation des consommateurs.

Autres articles

Santé
Pourquoi fabriquer son baume de consoude maison ?
Vous avez été piqué, vous vous êtes coupés, vous souffrez d'une entorse.... Utilisez le baume de consoude qui cicatrice, apaise, soulage...
Cosmétique
Enveloppement ventre plat
Que diriez-vous d’un véritable soin façon thalasso dans votre salle de bains ?
Beauté
4 actifs de toute beauté pour un ventre raffermi !
L’huile végétale de calophylle inophyle
Santé
Une approche holistique des dents avec le Dr Rossi
avec Dr Catherine Rossi Chirurgien-dentiste
Bien-être
Rubrik’ à trucs Spécial toucher
Adopter la digitopuncture, c'est une technique d’automassage intégrée à la médecine traditionnelle chinoise.
Bien-être
À la découverte de l’EFT
avec Maria Annel Coach, praticienne EFT, conférencière

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.