Home / Habitat / Que la flamme soit avec toi !

Un billet pour l’autonomie

La tendance énergétique européenne incite à opter pour la pompe à chaleur (PAC), en nous annonçant une augmentation du prix du fioul, ainsi que la disparition progressive du gaz. Pourtant, une PAC, en période hivernale, tourne à 100 % à l’électricité nucléaire dans nos régions, et on sait qu’il faut 7 fois plus d’électricité que de soleil pour chauffer de l’eau. Où est la logique ?

Il existe, heureusement, d’autres moyens de chauffage. Et, en plus, ils sont naturels et autonomes.

Le soleil : la source principale de chaleur

Que ce soit pour la maison avec la bioclimatique ou pour chauffer de l’eau, utiliser le soleil est une technique aussi vieille que le monde ! Simple et efficace, elle fut délaissée au profit d’énergies plus complexes et polluantes. Pourtant, en Europe, recourir au soleil pourrait couvrir, à lui seul et en moyenne, 80% des besoins de chaleur sur l’année.

La puissance calorifique du soleil passe au travers de capteurs thermiques avant d’être utilisée en direct ou stockée. Cette solution convient pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage central, et c’est là son grand intérêt. Ainsi, même si votre habitation n’est pas bioclimatique, le soleil pourra la réchauffer. Et ceci même en votre absence !

Le feu de bois : l’appoint nécessaire

Lorsque le soleil n’a pas suffi à réchauffer l’ambiance ou l’eau sanitaire, une petite flambée apportera le complément de chaleur. Dirigez-vous plutôt vers l’alternative du bouilleur à bûche, déclinable en poêle, cuisinière ou INSERT IGNORE, qui, en plus d’être facile à installer, distribue sa chaleur à 4 niveaux : chauffage rayonnant, chauffage central, eau chaude sanitaire et option cuisine, avec plaque de cuisson et four. Et tout cela avec une même bûche ! Le rendement d’un bois sec est de 85 %. Qui dit mieux ?

Si c’est bon pour moi…

À bien y réfléchir, le bois est un stockage du soleil. Le feu concentre tous les bienfaits du soleil en hiver ! En effet, la flamme émet des rayons infrarouges, très utiles à notre épiderme et à notre bien-être intérieur. Le feu de bois est ainsi un élément indispensable à notre équilibre moral en hiver. Pas de déprime quand on se chauffe au bois ! Autre avantage, la chaleur réchauffe surtout les matières. L’air reste agréable à respirer et conserve son humidité naturelle.

… C’est bon pour la planète !

Soyons logiques, le bois ne pollue pas plus que l’émanation de dioxyde de carbone qu’il produirait par putréfaction naturelle en forêt.

En se consumant, le bois libère simplement le gaz carbonique qu’il emprisonne, mais ne crée pas une nouvelle pollution, à l’inverse des déchets radioactifs ou des hydrocarbures. Ce CO2 n’a donc aucune incidence sur l’effet de serre. Je vous l’accorde, le processus est par contre accéléré, et c’est pourquoi le geste citoyen impératif consiste à planter un arbre lorsque l’on en coupe un.

Les essences de bois

Grâce à un rapport rendement/combustion idéal, vous optimisez la performance de chauffe, vous limitez les pollutions, et vous conservez un poêle propre, presque autonettoyant. Pour cela, il est capital de bien choisir son bois : chêne, hêtre, charme, frêne et érable sont les meilleures essences de bois pour le chauffage. Plus le bois est sec et à température ambiante, plus ses performances sont grandes !

Que la flamme soit avec toi !

Adopter un poêle bouilleur à bûche reste le meilleur compromis de chauffage pour conserver son indépendance et son bien-être sur le long terme.

Et puis, en comparant les prix d’installation, le bouilleur, couplé aux capteurs thermiques, est sans doute la solution la plus rentable. D’un point de vue environnemental, c’est le seul type de chauffage qui permette aux forêts de se renouveler, car le bois est une ressource renouvelable et peut le rester, contrairement aux énergies fossiles.

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, vente et installation
www.toitot.com / 06 89 19 62 71

Autres articles de l'auteur

Habitat
Les fausses bonnes idées ! en économie énergétique
les solutions pour devenir autonome en énergie.
Habitat
Pas de panique, il y a le photovoltaïque !
Il est partout, le photovoltaïque !
Habitat
Quelle eau, pour quelle utilisation ?
On sait aujourd’hui que l’eau possède une intelligence et une mémoire
Habitat
Le cinquième élément
En autonomie énergétique, il n’y a pas d’autre formation que l’école de la vie.
Habitat
Les ondes électromagnétiques artificielles ne sont pas compatibles avec le vivant ! Comment agir ?
Quand on parle d’autonomie vivante, c’est justement parce que l’on s’intéresse aussi à ce qui peut potentiellement détruire la vie.
Habitat
L’autonomie énergétique est-elle rentable ?
Voici venu un temps où l’autonomie énergétique s’affiche comme une solution évidente face aux incertitudes sociétales

À la une sur le même thème

Habitat
Un expert répond à vos questions sur les économies d’énergie !
Après un partenariat cordial entre l’écolomag et La Maison de l’économie d’énergie, un expert répond à vos questions.
Habitat
La prise de terre
La prise de terre est un dispositif primordial (et obligatoire) dans une maison
Habitat
Nettoyage au naturel des meubles en bois
Quand vos surfaces en bois sont vieilles, grises, sales ou abîmées...
Habitat
Température de couleur et sommeil
Notre métabolisme est influencé depuis la nuit des temps par la variation cyclique de l’intensité et de la couleur de la lumière solaire
Habitat
Les capteurs solaires à air
par Sylvain Bouhot
Habitat
Un expert répond à vos questions…
Pourquoi envisager une rénovation énergétique ?

Autres articles

Actus marques
L’art de detoxiner notre corps
Chaque année le retour des beaux jours, nous expose à une sorte d'effet miroir sur notre corps. Un appel vestimentaire printanier plus léger, un réel besoin de soleil et de vitamine D, viennent agrémenter et optimiser notre conscience
Actus marques
« YA Coco Nature Gourmande » : un dessert végétal SANS SUCRES au goût intense de COCO
100% BIO, VEGAN & EQUITABLE
Bien-être
Pas de minceur durable sans bien-être
"Depuis 20 ans, je suis au régime non-stop. J’ai perdu un total de 355 kg."
Bien-être
Le poids de nos émotion – Faites sauter les verrous psy qui vous empêchent de maigrir
avec Patrick Serog et Roseline Levy-Basse
Bien-être
MINCIR AUTREMENT ! C’est-à-dire que l’on arrête de compter les calories ? Chouette, alors !…
les Fleurs de Bach peuvent soutenir un programme d’amincissement
Bien-être
Minceur et hypnose
avec Jean-Jacques Garet

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.