Home / Humeurs / Révélons, révélons, car rêve est long !

Un peu d’écologie dans nos esprits ! Un petit nettoyage, une cure s’impose pour nos esprits, nos âmes, nos coeurs.

Depuis des décennies, que dis-je quelques siècles peut-être, nous cultivons le mensonge avec grand soin, avec ferveur. Depuis tout petits, il nous est inculqué avec patience et amour.
– Dis bonjour à la dame, avec un sourire, mon chéri. (Brrr, la dame elle a un rire et une voix de sorcière, maman !)
– Embrasse la cousine de papa, mon amour ! Elle est très gentille ! (Aïe, elle pique et elle sent pas bon.)

Le mensonge est l’oxygène de la respiration sociale, nous dit-on.

On le nomme politesse, délicatesse, diplomatie, tact, respect, que de jolis mots pleins de bonnes intentions. On parle bien aussi de langue de bois quand on est très en colère, mais c’est assez réservé aux politiques, pas trop à la sphère privée, qui le mérite tout autant.

Un enfant de 6 ans entend ses parents dire tout le mal possible de la voisine. Et toc, toc, toc, la voici qui arrive pour demander s’il est possible de pousser un tout petit peu votre voiture qui empiète légèrement la sortie de son garage. Et l’enfant voit alors ses parents, tout sourires et tout en courbettes, se précipiter avec des mots d’excuses et de gentillesse totalement en opposition avec ce qu’ils disaient la minute précédente.

Pourtant, lui, il n’a pas le droit de mentir ! Il a été puni hier lorsqu’il a dit que ce n’était pas lui qui avait libéré le chien de sa niche !

Le vrai, le faux, la vérité, le mensonge, c’est vraiment très compliqué à comprendre ! Tous ces mensonges sont une vraie gangrène des sociétés.

Et s’il nous semble impossible de les éviter, alors il nous faut aller vivre quelques temps dans des sociétés regardées comme très premières (en référence au musée des Arts Premiers 🙂 pour comprendre qu’une véritable harmonie sans agressivité peut exister dans une vie sociale sans la truffer de mensonges.

Il faut voir jusqu’où vont ces mensonges : jusque dans le sourire scotché au visage devenu la norme depuis de nombreuses années. Certains le nomment sourire commercial. C’est celui de la présentatrice qui vous annonce avec un égal sourire la dernière mode du string pour homme et les 200 morts de l’explosion d’un supermarché.

Les bébés, les jeunes enfants ne sont pas bernés par ce sourire-là. Le Dr Françoise Dolto l’avait bien expliqué. Si, à 2 heures du matin, exaspéré, vous avez envie de hurler de rage et que vous prenez votre bébé avec un sourire en disant « qu’est-ce que tu as mon chéri d’amour ! », le bébé hurle encore plus à cause du décalage entre votre colère rentrée et les sourires et la douceur apparents. Il le vit comme un horrible mensonge. C’est violent.

Alors que si vous exprimez votre colère (sans jeter le bébé par la fenêtre, quand même !), il se calme immédiatement, car c’est cohérent. Et cela évitera, le plus souvent, qu’il continue de vous réveiller la nuit ! Car vous êtes dans la vérité. Il entend des mots en accord avec vos émotions.

Exactement ce que nous vivons tous à son paroxysme un peu partout dans le monde depuis plus d’un an. Nous vivons l’explosion suprême du mensonge. Celui qui ravage tout sur son passage. Nous sommes en permanence ballottés entre mensonge et vérité. Et comme le bébé, nous avons envie de hurler encore plus fort derrière les bâillons !

Mais « quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier. Elle met plus de temps, mais elle finit toujours par arriver », écrivait le journal Ouest-France il y a peu. Et j’ajoute que le menteur doit avoir bonne mémoire, car, si la technologie nous conduit parfois vers le pire, elle a l’avantage de conserver vivants les images et les discours les plus anciens.

Le mensonge est pressé, la vérité, elle, attend patiemment. Elle fait son chemin en silence, tranquillement, à petits pas mesurés, discrète, mais très efficace.

Tandis qu’un mensonge peut tout détruire, la vérité, elle, ne fait mal qu’un instant. La délicatesse, le tact, la vraie politesse du coeur, c’est elle qui les a entre autres vertus. Il arrive que la vérité soit tellement plus impressionnante que le mensonge qu’elle en devient aveuglante. Nous faisons tous ce constat assez souvent, il faut le voir pour le croire, ça dépasse l’imagination, si on l’écrivait, personne ne le croirait.

Je suis obligée de reconnaître que, pour ma part, en tant qu’auteur de récits de mes navigations, il y a des événements que j’ai vécus, tellement incroyables, que je n’en ai pas parlé, ils sont consignés dans mes agendas, au jour même où ils se sont produits. Je les publierai lorsque la Vérité aura retrouvé sa place, ses lettres de noblesse, toute sa dignité et le respect que nous lui devons. Lorsque l’on saura de nouveau distinguer la vérité du mensonge. Ce dernier a pris tant de place qu’il a gravement embrumé les esprits.

Souhaitons-nous à tous une excellente cure de vérité, un grand balayage dans notre tête, grâce à l’écolomag qui se bat pour cela depuis tant d’années, en nous préparant de vrais repas, avec de vrais aliments naturels, de très bons Miam-Ô-Fruits et Miam-Ô-5 pour nous régaler !

France Guillain
Dernière parution Miam-Ô-5, Miam-Ô-Fruit, 80 recettes, d’Aïmata et France Guillain, éditions du Rocher 2021 présenté sur Métamorphose en podcast
Et n’oubliez pas que les 36°6 sont accessibles en direct par Internet à partir de n’importe quelle page de mon site www.bainsderivatifs.fr

Autres articles de l'auteur

Humeurs
« Si tous les gars du monde… »
Les paroles de la chanson qui lui sert de base agissent comme des propulseurs vers une très belle année 2022
Humeurs
Réinventer le monde ? Oui ! En prenant le temps de rêver !
2017 Excellente année pour tous les changements !
Humeurs
Tous paranos, bipolaires, caractériels, tous au diagnosticage ?
Qu’est-ce qu’un être humain normal ?
Humeurs
Vous avez dit instinct ?
S’il est quelque chose de très absent chez l’être humain, c’est l’instinct.
Humeurs
Elles ne savent pas…
J’écrivais, il y a 24 ans, que le combat pour la liberté d’être nu, dans un lieu naturel et protégé, était comparable au combat féministe.
Humeurs
L’économie nationale, et même mondiale au bout de notre fourchette !
nous respecter nous-même en premier lieu, ainsi que respecter tout ce qui nous entoure

À la une sur le même thème

Humeurs
« Jacques a dit… Bonne année ! »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Souriez si vous voulez et riez, c’est encore mieux !
Quand avez-vous ri pour la dernière fois ? Le rire libère les endorphines, qui évacuent le stress et dopent notre système immunitaire et respiratoire.
Humeurs
« Je ne crois pas au changement climatique, c’est juste de la météo. » Donald Trump
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Un jour…
Un jour, j’irai vivre en théorie car, en théorie, tout se passe bien
Humeurs
« Les hommes sont les seuls chasseurs qui tuent lorsqu’ils n’ont pas faim. » Steven Spielberg
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Êtes-vous connecté ? par Olivier Guilbaud
Le concept d’objet connecté est une expression apparue récemment

Autres articles

Actualités
Appel à projets pour améliorer la connaissance de la Nature, la préserver et partager ses richesses
Soutenir des actions qui aident à améliorer la connaissance de la Nature, la préserver et partager ses richesses : telle est l’ambition du deuxième Appel à projets de la Fondation Science & Nature.
Habitat
Faire sa lessive maison
Diluez les copeaux de savon de Marseille dans de l'eau bien chaude
Santé
Dites NON au stress et à la toxémie ! Cultivez un cercle vertueux !
Il y a 100 ans, le Dr Tilden écrivait : « Le stress, l’anxiété et les soucis affaiblissent l’énergie du corps, ce qui engendre un épuisement, lequel provoque “l’énervation” : un affaiblissement qui bloque l’élimination des toxines issues des déchets des tissus. Le sang se charge alors de toxines. Il s’ensuit un auto-empoisonnement du sang, […]
Cosmétique
Recette : Roll-on « Y’A D’LA JOIE »
Ce roll-on apporte détente et optimisme.
Actualités
Salon Bien-être Médecine Douce Paris
120 CONFÉRENCES ET ATELIERS SUR LE SUJET 2022 : L’IMMUNITÉ immunité et sa défense, immunité au quotidien, immunité et développement personnel, immunité et alimentation, immunité et remèdes naturels.
Actualités
Voyage au bout d’un rêve (suite) … La période « moderne »
Faisant fi de notre nationalisme légendaire, il nous faut reconnaître qu'au XVIIIe siècle, les chercheurs agronomes anglais étaient nettement en avance sur la France

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.