Home / Santé Bien-être Beauté / Bien-être / Rompre le tabou de la ménopause

avec Charlotte Atty

La ménopause n’est pas qu’une série de désagréments physiques, elle est aussi un grand bouleversement intérieur, qui n’est pas toujours facile à vivre. Charlotte Attry – journaliste depuis bientôt 20 ans – auteure de l’ouvrage Toi et moi, on s’explique – La ménopause, avec Brigitte Carrère et des illustrations de PrincessH –, nous livre quelques pistes pour mieux vivre cette étape de la vie d’une femme.

La ménopause est, certes, naturelle et inéluctable, mais nous n’y sommes jamais vraiment préparées.
Pourquoi,
selon vous ?

La ménopause fait partie de ces sujets tabous, de ceux qui mettent mal à l’aise, comme les règles pouvaient l’être voici quelques années. De la même manière, elle appartient à la condition féminine, mais elle a beau toucher toutes les femmes, on en parle peu et on manque d’informations. Quand elle fait son apparition, il est donc fréquent de se sentir surprise, voire démunie, par les bouleversements qu’elle engendre…

Pour quelles raisons, selon vous, existe-t-il encore un tabou autour de la ménopause ?

La ménopause reste associée à la vieillesse, alors que nos sociétés valorisent la jeunesse. Elle rappelle le temps qui passe et, pour beaucoup, la perte de fertilité va de pair avec une perte de féminité. Évidemment, ça ne plaît pas et, si l’on pouvait la mettre dans un petit coin et l’oublier, ce serait mieux… Sauf que, ne pouvant pas empêcher la ménopause, autant l’accueillir et l’accepter !

En quoi la façon dont les femmes perçoivent les effets de la ménopause change-t-elle selon le milieu social ?

Le mot est bien choisi, tout est une question de perception ! Il existe, par exemple, des cultures et des pays dans lesquels une femme ménopausée obtient un meilleur statut social, plus valorisé. En médecine traditionnelle chinoise, on parle, pour décrire cette période, de « second printemps » et de renaissance. Le milieu social et culturel exerce donc clairement une influence. Comme la manière dont les femmes de sa famille l’ont vécue, comme celles de sa profession ou encore celles de son lieu d’habitation. Il est ainsi démontré que la ménopause serait mieux acceptée en milieu rural qu’en milieu urbain. Mais impossible de généraliser avec la ménopause : il s’agit d’un phénomène personnel et il existe autant de styles de ménopauses que de femmes !

Nombreuses sont les femmes qui ressentent ce cap comme une fin et non comme un commencement.
Que pourriez-
vous leur dire pour les rassurer ?

D’abord, il n’y a pas de honte à se sentir déstabilisée par cette étape. L’arrêt de la fertilité représente une fin en soi, qui n’est anodine pour personne. Mais, si on élargit les perspectives, il appartient à chacune de dessiner les contours de cette transition. Pourquoi ne pas faire rimer ménopause avec métamorphose ? Dans le bon sens du terme, bien sûr ! Décider d’en faire l’ouverture d’un nouveau chapitre excitant ?!

Puis, on peut aussi y trouver des avantages. Plus de règles, ni de douleurs associées, plus de contraception, ni de craintes de grossesses… On peut s’épanouir dans une sexualité renouvelée, se laisser guider par sa maturité et sa féminité assumées. Mesdames, la ménopause ouvre de nouvelles opportunités. À vous de les saisir !

La ménopause n’est pas qu’un phénomène physiologique, elle va bien au-delà. Pourriez-vous nous en dire plus ?

La ménopause signifie la fin des règles et l’arrêt des sécrétions hormonales ovariennes – progestérone et oestrogènes – provoque alors une tempête à la fois sur les plans physique et psychologique. La morphologie évolue, le corps se fragilise, des douleurs et de la fatigue s’installent, la libido peut changer, et l’humeur fait le yo-yo. Émotivité, nervosité, perturbations du sommeil ou de la mémoire peuvent ébranler le quotidien… Enfin, sur le plan social, la ménopause entraîne bien souvent une crise identitaire, d’autant que, vers 50 ans, les événements de la vie personnelle et professionnelle – séparation, reconversion, licenciement, départ des enfants, etc. – font parfois boule de neige. Se sentir mise à l’écart par la société exige, en outre, de s’adapter à un nouveau statut, qu’il faut entièrement redéfinir. Cela demande un remaniement profond.

Existe-t-il vraiment des remèdes naturels efficaces contre les bouffées de chaleur ?

Oui ! Certaines plantes les apaisent – passiflore, artichaut, radis noir, valériane, aubépine ou tilleul – et des huiles essentielles les soulagent, comme la menthe poivrée. On propose d’ailleurs dans le livre une recette de cocktail d’huiles essentielles contre les bouffées de chaleur – page 30. Enfin, sont présentées tout un tas d’astuces pratiques et naturelles qui relèvent du bon sens et aident vraiment : éviter la chaleur, les plats épicés, le café, le tabac, préférer des repas légers, protéger sa peau du soleil, se rafraîchir – boire de l’eau fraîche, porter des vêtements en fibres naturelles, poser un pack de congélation sur ses tempes et sa nuque –, méditer, tester des médecines douces comme l’acupuncture.

Que pensez-vous des THS – traitements hormonaux de substitution ?

La ménopause n’est pas une maladie, mais, dans certains cas, les symptômes sont tels qu’un traitement devient indispensable. Ces traitements hormonaux de la ménopause compensent l’arrêt naturel des sécrétions hormonales par un apport extérieur. Il faut donc consulter et évaluer en amont la balance des bénéfices et des risques ; et ce au cas par cas, chaque femme ayant une combinaison de symptômes et de passé médical différente. Seul un spécialiste sera en mesure d’envisager les options.

Quels conseils donneriez-vous à nos lectrices pour mieux vivre la ménopause ?

Aucune formule magique n’a été trouvée pour « réussir sa ménopause ». En revanche, on peut accompagner cette étape avec sérénité en s’y préparant. Quand on comprend ce qui se passe dans le corps et dans la tête, on peut mieux répondre à ses nouveaux besoins. S’informer, s’écouter, communiquer, comme trio de base.

Le mot de la fin ?

« Ménopositiver » ! Avec un état d’esprit combatif et positif, on peut installer un cercle vertueux. Ajoutez-y une touche d’humour pour relativiser et, surtout, n’oubliez pas : c’est à la société de changer de regard sur la ménopause, pas à vous de vous conformer à l’image restrictive qu’elle colle aux femmes ménopausées… Restez dynamiques et inspirantes, le reste suivra.

 

Pour aller plus loin…

Toi et moi, on s’explique La ménopause

Autres articles de l'auteur

Santé
L’hygiène dentaire ayurvédique
Si les bains de bouche à l’huile de sésame sont bien connus depuis fort longtemps en médecine ayurvédique pour l’hygiène buccale et la santé, nous les connaissons depuis peu en occident.
Santé Bien-être Beauté
Le siwak (Salvadora Persica L) la brosse à dent naturelle !
Le siwak est une espèce végétale appartenant à la famille des salvadoracées (Salvadoraceae), que l’on trouve en Afrique et au Moyen-Orient.
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Les dents, c’est important ! des méthodes naturelles…
La bouche et les dents sont probablement des univers que nous connaissons encore trop peu et que nous négligeons souvent
Santé
Une approche holistique des dents avec le Dr Rossi
avec Dr Catherine Rossi Chirurgien-dentiste
Santé
Dossier santé : Nos dents nous parlent, écoutons-les !
Nous l’oublions trop souvent, voire nous l’ignorons, mais notre santé bucco-dentaire est intimement liée à notre santé générale
Santé
Les Français et leur hygiène bucco-dentaire
LE BROSSAGE, C’EST 2 FOIS PAR JOUR, PENDANT 2 MINUTES

À la une sur le même thème

Bien-être
Compléments alimentaires : ce qu’il faut savoir par Bercy Infos
Teint lumineux, cheveux brillants, jambes galbées etc. Ces résultats promis par les nombreux compléments alimentaires disponibles sur le marché nécessitent de se renseigner sur leurs propriétés. Comment s’informer sur leur composition ? À quelle réglementation sont-ils soumis ? On vous répond !
Bien-être
Le shatavari, la plante alliée de toutes les femmes
le shatavari fait partie de ces plantes indispensables que l'ayurvéda utilise
Bien-être
Qu’est-ce qu’une orgonite ? par Marie Vignaud
Une orgonite est un outil thérapeutique constitué de cristaux, de minéraux et de métaux choisis pour leur capacité à garder et émettre une intention
Bien-être
Peut-il y avoir un rapport entre nos dents et les fleurs de Bach ? Eh bien, oui…
Par la bouche, tout commence
Bien-être
Sophrologie et sexualité
Faire l’amour, oui, mais pas si simple !
Bien-être
Des Fleurs de Bach pour lâcher prise
Nous voilà partis en vacances pour nous reposer, mais savons-nous le faire ?

Autres articles

Actus marques
Découvrez les Émincés vegan de Soy
Découvrez les Émincés vegan de Soy, en version nature ou Tex Mex, le tout sans viande ni aucun ingrédient d’origine animale...
Actus marques
N’ayez pas peur de dire « Ciao le Sel ! » par Aromandise
Découvrez 3 substituts au sel pour en diminuer votre consommation quotidienne.
Alimentation
« Mangez de bon cœur ! » Un menu pour favoriser la santé du cœur
Les pathologies cardio-vasculaires font partie des maladies dites de « civilisation ». Peut-on en réduire naturellement le risque ?
Santé
La santé par le chanvre Mangeons-en ! Tous les jours ! Mais pas que !
Pour les petits et les grands, le chanvre c'est bon, sain, savoureux et utile à la fois !
Actualités
20 mai: Journée mondiale des abeilles
Ce mois de mai, rejoignez la communauté Pollinature ! Marchez, pédalez, jardinez ou faites du yoga tout en récoltant des fonds pour les abeilles sauvages et la biodiversité.
Actualités
GREEN ECONOMIE : 8 SOLUTIONS ECO-INNOVANTES PROPOSEES PAR LES FINALISTES DU ROTARY GREEN STARTUP WEEK-END
54 heures de challenge pour cette 1ère édition webinar dédiée à l’innovation environnementale à l’initiative du Rotary International, du 16 au 18 avril 2021

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.