Rubrik’ à trucs Spécial Pollution | L'écolomag
Home / Santé Bien-être Beauté / Rubrik’ à trucs Spécial Pollution

L’argile, poudre surdouée
de la décontamination

Décontaminant par excellence, l’argile, qui provient de la décomposition de roches mères, débarrasse notre organisme de la plupart des produits chimiques, additifs, nanoparticules, polluants alimentaires, métaux lourds, toxines accumulées. De par ses propriétés absorbantes (action de laisser pénétrer et retenir un liquide ou un gaz dans sa substance) et adsorbantes (fixation, à la surface d’un solide, des molécules d’un gaz ou d’une substance en solution ou en suspension), elle possède de nombreuses propriétés :

  • Elle élimine bactéries et virus, sans pour autant altérer les cellules saines environnantes.
  • Elle neutralise la radioactivité artificielle accumulée (à la suite de radiographies ou de radiations thérapeutiques – radiothérapie).
  • Elle débarrasse le corps de toutes les toxines, déchets et poisons qui encrassent le corps et diminuent nos défenses immunitaires.

Comment l’utiliser ?

On disperse 1 c. à c. d’argile en poudre à la surface d’un verre d’eau, sans remuer. On prépare ce lait d’argile la veille au soir pour le prendre à jeun au réveil. Au moment de boire, on mélange vigoureusement à l’aide d’une cuillère en bois ou en plastique, puis on boit immédiatement le tout.

 

L’ail des ours,
formidable désintoxicant

Saviez-vous que les amalgames dentaires sont composés pour moitié de mercure élémentaire, particulièrement nuisible pour notre corps et l’environnement ? Chaque obturation dentaire contient en moyenne 1 g de mercure métallique, qui s’échappe sous forme de vapeurs, absorbées au niveau de la muqueuse buccale, des sinus et des poumons. Une partie de ce mercure s’accumule dans les organes, notamment les reins, les glandes endocrines et le cerveau.

Désintoxicant majeur, l’ail des ours est tout indiqué dans les pathologies induites par le mercure dentaire. Grâce à sa forte teneur en soufre, il solubilise le mercure et rend ainsi possible son élimination. Il contient du sélénium, un chélateur des métaux lourds par excellence.

 

Masque minute détoxifiant
au charbon végétal activé

Adsorbant et détoxifiant puissant, le charbon végétal activé capte les polluants et toxines qui s’accumulent au niveau de la peau : polluants environnementaux, résidus chimiques issus de produits cosmétiques, mais aussi toxines excrétées par la peau.

Dans un bol, mélangez 3 c. à s. d’argile montmorillonite verte à 1 c. à c. de charbon végétal activé. Ajoutez de l’eau de source pour former une pâte homogène, puis appliquez en couche épaisse sur le visage. Laissez poser 20 minutes, puis rincez abondamment à l’eau.

 

Des plantes pour
dépolluer votre intérieur !

Certaines plantes permettent d’absorber un maximum de contaminants présents dans l’air. N’hésitez donc pas à en mettre partout chez vous, en évitant toutefois les chambres car, la nuit, les plantes rejettent du gaz carbonique :

  • Le palmier d’Arec (Chrysalidocarpus lutescens) neutralise les composés organiques volatils (COV).
  • Le ficus (Ficus benjamina) élimine le formaldéhyde (substance cancérogène présente dans la colle à moquette, les mousses d’isolation, les vêtements nettoyés à sec, etc.).
  • Le chrysanthème (Chrysanthemum) absorbe le trichloréthylène (interdit aujourd’hui car cancérogène ; il était présent dans les peintures et solvants). C’est une plante d’extérieur, mais vous pouvez de temps en temps la rentrer dans le salon, surtout si vous venez de le repeindre avec un vieux pot de peinture non écolo…
  • L’aglaonema (Aglaonema pictum) agit contre le benzène et le toluène (hydrocarbures toxiques présents dans les solvants et détachants, les colorants et médicaments).
  • Le caoutchouc (Ficus elastica) dissipe les vapeurs de formaldéhyde.
  • Le spathiphyllum (Spathiphyllum wallisii) lutte contre le benzène et le trichloréthylène. Véritable épurateur d’air, cette plante peut néanmoins être toxique à la santé de votre animal (chien, chat…) s’il venait à la manger.
  • L’aloes (Aloe vera) lutte contre le formaldéhyde.
  • Le lierre anglais (Hedera helix) fait la guerre au benzène de la cigarette, des détergents, encres, peintures et matières plastiques. Très facile à entretenir, il est d’une efficacité redoutable – certains avancent que, en 1 journée, il peut éliminer 90 % du benzène présent dans l’atmosphère !

 

Synergie aromatique
détoxifiante

La livèche – ou ache des montagnes – est une plante de la famille des apiacées. Son huile essentielle a une action antitoxique exceptionnelle et peut être utilisée en cure pour éliminer les déchets et toxines qui s’accumulent dans notre corps, et ce dès que le besoin s’en fait sentir ou lors d’intoxications alimentaires. Directement dans un flacon de 10 ml en verre teinté, préparez le mélange suivant :

  • 40 gouttes d’HE de citron (idéalement sans furocoumarines si vous souhaitez vous exposer au soleil).
  • 20 gouttes d’HE de livèche
  • 20 gouttes d’HE de carotte
  • 20 gouttes d’HE de menthe poivrée (par son action circulatoire, elle favorise l’élimination des toxines)

Faites une cure de 3 semaines à raison de 2 gouttes matin et soir de la synergie ci-dessus sur un support adapté (miel, huile végétale, comprimé neutre).

Idéal pour un nettoyage de printemps, une détoxification et un drainage de tous les émonctoires (intestins, peau, foie, reins, poumons et sphère ORL).

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, enfants de moins de 6 ans, sujets épileptiques.

Pensez également aux hydrolats de carotte, romarin à verbénone, lédon du Groenland et genévrier, qui peuvent s’absorber par voie interne pour dépurer l’ensemble des émonctoires. Prendre 1 c. à s. de l’un de ces hydrolats le matin dans un peu d’eau tiède, pendant 3 semaines.

 

Non à la pollution sonore !

Même si nous n’y prêtons souvent plus attention, le bruit est une nuisance majeure et ses effets se répercutent sur la totalité de l’organisme. Il peut être à l’origine de troubles auditifs, de stress important, mais aussi perturber le sommeil, voire la santé mentale. C’est une véritable pollution qui concerne tout le monde, et en particulier les jeunes (volume trop élevé dans les baladeurs, concerts, discothèques, etc.). On estime qu’en Europe, 80 millions de personnes sont confrontées quotidiennement à des bruits trop forts. Réduire la pollution sonore est donc devenu un enjeu majeur de santé publique.

Quelques chiffres qui font grand bruit*

1 Français sur 2 n’a jamais réalisé de test de son audition.

2 Français sur 3 se sentent plus exposés au bruit dans leur vie quotidienne qu’auparavant.

9 personnes sur 10 se disent exposées tous les jours à un bruit excessif.

48 % des Français déclarent être agressés par le bruit dans les transports.

9 personnes sur 10 ont des difficultés pour suivre les conversations dans les restaurants, cafés et bars et dans les transports publics.

* Chiffres issus des résultats de l’enquête JNA-Ifop pour la Journée Nationale de l’Audition – 2016

La réduction de la pollution sonore (pour soi et pour autrui) commence par des gestes simples, qu’il est bon de rappeler :

  1. Éviter de gêner ses voisins, le jour comme la nuit.
  2. Marcher à la maison avec des chaussons, des chaussettes ou pieds nus.
  3. Éviter de courir dans l’appartement.
  4. S’habituer à ne pas crier.
  5. Modérer le son de la télévision et de la chaîne hi-fi.
  6. Acheter des appareils électroménagers silencieux et ne pas les faire fonctionner la nuit.
  7. Bricoler et tondre la pelouse à des horaires acceptables par tous (chaque commune indique les créneaux possibles par un arrêté).
  8. Ne pas claquer les portes.
  9. Descendre les escaliers sans faire trop de bruit.
  10. Ne klaxonner qu’en cas d’absolue nécessité. À toutes fins utiles, rappelons que le klaxon est interdit en ville – sauf danger immédiat – afin de respecter la tranquillité des riverains.

2 bruits qui courent sur le bruit…

LE BRUIT EST AUTORISÉ JUSQU’À 22 H 00

C’est une légende urbaine. Qu’on se le dise : le tapage diurne est interdit, au même titre que le tapage nocturne, et les amendes sont les mêmes !

ON A LE DROIT DE FAIRE UNE SOIRÉE BRUYANTE 1 FOIS PAR MOIS

C’est faux ! La loi ne prévoit rien là-dessus. Il faut prendre quelques précautions préalables, telles que prévenir les voisins suffisamment à l’avance, et pourquoi pas les inviter. Respectez un horaire convenable pour la fin de la soirée.

 

Oui à la peinture écolo !

Les peintures synthétiques classiques sont généralement composées d’un cocktail assez explosif pour la santé et l’environnement : solvants, liants de synthèse, pigments, charges et additifs pour améliorer les propriétés du mélange (fongicides, siccatifs, conservateurs…). Ces peintures, à l’huile mais aussi à l’eau, produisent des COV toxiques pour la peau, le foie et les reins. Optez sans hésiter pour l’alternative écolo : élaborées à partir de produits naturels, les peintures écologiques sont inoffensives, sans danger pour l’environnement et ne sont pas testées sur les animaux.

Leur fabrication génère par ailleurs moins de déchets toxiques que celle des peintures ayant une forte teneur en produits chimiques, et elles causent moins d’allergies et autres problèmes de santé. Le temps de séchage est parfois plus long, mais ces peintures naturelles donnent un fini lisse, satiné et sans traces.

La recette de la peinture à la caséine

La caséine en poudre, sous-produit du lait, se mélange avec de l’eau et des pigments naturels pour donner une belle peinture mate et lisse, idéale pour les chambres.

Mélangez 250 g de caséine en poudre à 375 ml d’eau. Battez pour obtenir une pâte épaisse et laissez reposer 1/2 heure. Ajoutez ensuite 125 ml d’eau, puis fouettez jusqu’à une consistance cré- meuse. Laissez à nouveau reposer. Ajoutez ensuite le pigment de votre choix.

Voici une astuce naturelle pour décaper la peinture sur le bois de façon écolo : mélangez 1 kilo de lessive en poudre (bio) et 1 kilo de farine (bio) dans 10 litres d’eau. Faites bouillir le tout. Étalez le mélange sur la partie à décaper et laissez agir 1 journée. Recommencez si besoin.

Autres articles de l'auteur

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage
Archives
Édition 2019 des Défis du Bois 3.0
Cette année, les Défis du Bois 3.0 auront lieu du 11 au 18 mai 2019, sur le Campus Bois d'Épinal.

À la une sur le même thème

Santé Bien-être Beauté
À la découverte du Beauty Book
avec Sarina Lavagne d’Ortigue et Charlotte Daubet
Santé Bien-être Beauté
Coronavirus : la nutrition, un geste barrière dont on parle trop peu !
Nous ne sommes pas égaux !
Santé Bien-être Beauté
Côté beauté : Après-confinement : et si nous renouions avec notre beauté ?
Pour retrouver toute notre fraîcheur, allons à l’essentiel en toutes naturalité et simplicité.
Santé Bien-être Beauté
STOP à la rhinite allergique !
Rhinite allergique ou pas
Santé Bien-être Beauté
5 réponses aux questions que vous vous posez sur les hormones
La symphonie hormonale
Santé Bien-être Beauté
Deux âges de la vie et leurs répercussions sur l’épiderme
La puberté, premier passage obligé

Autres articles

Alimentation
La poudre de fruit de baobab, nouvelle source de prébiotiques
La poudre de fruit de baobab, nouvelle source de prébiotiques
Actus marques
Les nouvelles sauces Aromandise
Essayez cette toute nouvelle famille de condiments bio !
Recettes-DIY
Les 4 grands équilibres alimentaires à respecter à partir de 50 ans
4 grands équilibres déterminent le vieillissement en bonne santé
Alimentation
Bien se nourrir pour bien résister !
Tant en qualité et qu’en quantité, notre alimentation influence la barrière microbienne
Actus marques
Riz javanais et riz rouge du Kerala
le choix du bon et du solidaire !
Actus marques
Le poivre de Kampot, le poivre des plus grands chefs !
La culture du poivre de Kampot est très ancienne…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.