Home / Actus marques / Spiruline : y voir plus clair pour mieux la choisir

La spiruline est le super-aliment le plus populaire de ces dernières années en raison de son extraordinaire richesse nutritionnelle. Si bien que son marché est en pleine expansion, nous proposant un large choix, allant des spirulines provenant de leurs biotopes naturels à la spiruline produite en France. Les mises en garde quant à l’importance d’opter pour une spiruline sûre, exempte de métaux lourds et autres contaminants, sont de plus en plus fréquentes. Quels sont les critères pour garantir une spiruline sûre et nutritive ? 

Rappel sur le formidable potentiel nutritionnel de la spiruline  

Cette algue est riche en vitamines hydrosolubles (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12), vitamines liposolubles (bêta-carotène = provitamine A), vitamine E, minéraux et oligoéléments (calcium, phosphore, magnésium, fer, potassium, cuivre, chrome, manganèse), acides gras (oméga 3 et oméga 6) et pigments (phycocyanines, caroténoïdes, chlorophylle). Sa teneur en protéines est très élevée et d’excellente qualité : tous les acides aminés essentiels (c’est-à-dire les acides aminés indispensables que notre organisme ne peut pas synthétiser et que nous devons trouver dans notre alimentation), ainsi que les BCAA – ou acides aminés ramifiés (valine, isoleucine et leucine) – sont présents. Dans les meilleures spirulines, la fraction protéique est comprise entre 60 et 70 %, ce qui en fait un complément alimentaire parfait pour les personnes ayant un besoin accru en protéines, comme les sportifs, les personnes sous régime restrictif, les enfants, les seniors, les convalescents, les végétaliens et les vegans. 

Ne contenant pas de cellulose, la spiruline est particulièrement facile à digérer et la biodisponibilité de ses nutriments est excellente : 90 % des fractions protéiques !

La spiruline aide à renforcer les défenses immunitaires du corps. Son précieux apport en vitamines, minéraux, oligoéléments permet de lutter contre les états de fatigue chronique, les carences et les anémies. Elle revitalise, fournit tonus et énergie. 

Idéale dans une démarche de perte de poids et de rééquilibrage alimentaire, la spiruline amène peu de lipides, mais ils sont d’excellente qualité : acide gamma-linolénique et acide linoléique. Elle limite la sensation de faim et participe à la régulation du taux de sucre dans le sang. Fini les fringales et les envies de grignotage ! Elle est également connue pour améliorer la récupération sportive grâce au fer, à la vitamine B12 et au bêta-carotène qu’elle renferme. Elle est aussi intéressante pour son côté détoxifiant. 

Spiruline et chélation 

Cette microalgue bleue est ce que l’on appelle un chélateur (prononcer « kélateur »), c’est-à-dire qu’elle contribue à désintoxiquer l’organisme des minéraux et métaux nuisibles. Elle est couramment utilisée dans les cas d’intoxication à certains métaux lourds et dans l’élimination des substances radioactives nocives.

Ce sont toutefois ces propriétés chélatrices qui doivent nous alerter sur la façon de bien choisir sa spiruline. En effet, en raison de ces mêmes vertus, la spiruline absorbe tous les éléments contenus dans son milieu de culture : les vitamines, minéraux, oligoéléments bien évidemment, mais également les contaminants qui pourraient s’y trouver – pesticides et métaux lourds, pour ne citer qu’eux. 

Pour mieux comprendre, détaillons le milieu dans lequel se développe la spiruline

La spiruline pousse de manière naturelle dans des eaux douces ou saumâtres (et non dans l’eau de mer), chaudes (température entre 25 °C et 40 °C), alcalines et riches en nutriments azotés et phosphorés. Originaire des lacs des régions tropicales et subtropicales d’Afrique, d’Asie du Sud et d’Amérique du Sud, elle est aujourd’hui cultivée dans le monde entier. Sa composition dépend du milieu dans lequel elle s’est développée. 

Pour une croissance optimale, le climat doit être ensoleillé, avec un maximum d’intensité lumineuse, et la température ne doit pas être inférieure à 20 °C, sinon la spiruline cesse de croître, ni supérieure à 45 °C, sinon elle meurt. 

Des conditions de culture à surveiller de près

En raison des propriétés chélatrices de la spiruline, le milieu de culture doit être d’une qualité irréprochable : absence de métaux lourds (plomb, mercure, etc.) et de polluants, tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Aucuns pesticide ni engrais ne doivent être utilisés, la spiruline s’en trouverait contaminée. Aucun intrant autre que végétal et naturel ne devrait non plus apporter les nutriments nécessaires à la culture. Malheureusement, la spiruline est parfois « nourrie » par des intrants d’origine animale (sang, urée…) pour qu’elle se développe plus vite. 

D’autre part, si l’eau dans laquelle elle croît ou l’air qui l’entoure sont pollués, l’algue se charge de ces polluants et devient alors impropre à la consommation. C’est le cas des souches récoltées dans des milieux naturels non contrôlés, où d’autres micro-organismes peuvent contaminer la spiruline, entraînant de possibles problèmes de santé, tels que diarrhée, vomissements, jusqu’à des dommages au foie. 

Local, bio, Naturland, teneur en phycocyanines, Made in France… Quels sont les labels qui garantissent une spiruline saine ? Afin d’y voir plus clair, livrons-nous à une petite séance de vrai-faux pour écarter les idées reçues.

Le pays de production est un critère de qualité. 

FAUX

La provenance d’une spiruline n’est pas un critère de qualité à lui seul. Plus que l’origine de la spiruline, ce sont les zones de culture qu’il faut considérer : bassins situés dans des espaces protégés, hors productions agricoles, loin des villes et autres industries susceptibles de contaminer les eaux de culture ou l’air ambiant. 

Les labels bio (Eurofeuille, AB), Naturland, les modes de séchage, la richesse nutritionnelle sont les critères objectifs à prendre en compte pour garantir une spiruline de qualité. Nous verrons plus loin pourquoi. 

Tous les cahiers des charges bio ne se valent pas selon les pays, seules les spirulines produites en Europe sont conformes aux normes de qualité européennes. 

FAUX. 

Toutes les spirulines bio vendues en Europe et portant le logo Eurofeuille doivent respecter la réglementation bio européenne. Quel que soit leur lieu de production, leur culture a été contrôlée par des organismes agréés par l’Europe, pour faire appliquer le même cahier des charges qu’en Europe. Ce qui signifie plus simplement que les produits importés doivent se conformer aux mêmes règles que celles imposées aux produits français et européens. 

D’autre part, les certificats d’inspection biologique (COI) sont validés avant leur entrée sur le territoire par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui procède à de nombreuses vérifications pour valider ces certificats. 

Une spiruline produite artisanalement est toujours de meilleure qualité.  

FAUX, cela n’a aucune influence sur la qualité de la spiruline.

Là encore, cherchez sur les emballages les labels reconnus (label bio, culture certifiée Naturland). Les grands producteurs de spiruline de qualité ont mis au point leurs méthodes de production voici plus de 20 ans, et les maîtrisent aujourd’hui parfaitement. Ils ont également été pionniers dans la mise en place de filières durables entre l’Europe et l’Asie.

Il faut aussi savoir que certaines entreprises indiennes productrices de spiruline ont été créées par des Européens passionnés, partis chercher en Inde des conditions de culture idéales et naturelles, capables d’assurer une qualité constante de la spiruline tout au long de l’année. Ils ont construit de grands bassins de culture à l’écart des autres cultures agricoles, des villes et des industries afin de bénéficier d’une eau et d’un air exempts de pollution. 

À labels bio similaires, toutes les spirulines se valent. Alors, autant choisir la moins chère. 

FAUX. 

Le label bio répond à un certain nombre d’engagements quant à la sécurité du produit : pas d’utilisation de pesticide, recours aux engrais naturels, interdiction des OGM et de l’ionisation. 

Toutefois, il n’apporte pas de garantie sur la valeur nutritionnelle de la spiruline. Comparez les valeurs nutritionnelles, la teneur en phycocyanines. Privilégiez une spiruline « crue » (aussi appelée raw), car elle a été séchée à basse température, ce qui évite la déperdition de ses propriétés nutritionnelles. La spiruline ne doit jamais être irradiée. Un séchage et une conservation mal réalisés engendrent une perte de qualité en vitamines et en pigments. 

Alors, comment ne pas se tromper ?  

Vous l’aurez compris, il est, dans un premier temps, important de s’orienter vers une spiruline qui fait l’objet de nombreux contrôles par des organismes spécialisés et accrédités. 

Le cahier des charges bio est un gage de qualité et atteste de l’absence d’engrais et de pesticides chimiques lors de la culture. La mention bio exclut également, entre autres, l’utilisation des OGM, les radiations ionisantes destinées à améliorer la conservation…

Le mode de culture Naturland se positionne un cran au-dessus en interdisant formellement tout intrant d’origine animale dans les eaux de culture (urine, sang, purin, guano…), employé parfois pour favoriser la croissance de la spiruline, surtout lorsqu’elle est cultivée hors de ses zones de production habituelles. Il vous garantira une spiruline vegan. 

En résumé, en optant pour une spiruline certifiée bio, dont le mode de culture a été approuvé par Naturland, séchée à basse température, à haute teneur en éléments nutritifs (vitamines, phycocyanines, minéraux), vous serez certain-e de choisir une spiruline saine, sûre et efficace. 

0 Commenter

Laisser un commentaire

Autres articles de l'auteur

Actus marques
Les huiles essentielles en prise orale : un concentré de puissance à utiliser à bon escient
Les huiles essentielles sont un véritable concentré de puissance
Actus marques
Détox et régénération du printemps
Le printemps s’installe peu à peu, l’été arrive à grands pas, et nombreux sont ceux qui souhaiteraient se délester de quelques kilos pris durant l’hiver ou, parfois, installés plus durablement. La période de mars à avril est idéale pour se lancer dans cette entreprise puisque le changement de saison de l’hiver au printemps est synonyme […]
Actus marques
Phycocyanines et calcium spirulan, trésors cachés de la spiruline
La spiruline est une micro-algue, plus précisément une cyanobactérie, apparue il y a 3,6 milliards d’années.
Actus marques
Accueillir la ménopause
Autant de femmes, autant de visions de la féminité et de ses cycles. Notre médecine traditionnelle occidentale l’a pourtant déjà intégrée depuis des siècles, notamment au XIIe avec Hildegarde de Bingen.
Actus marques
Je suis stressé-e, j’ai du mal à m’endormir, j’ai un sommeil de mauvaise qualité. Que faire ?
Le déficit des Français en sommeil approche 1 heure par jour. En cause, notre mode de vie, nos activités, pour certains le travail en horaires décalés, ou encore l’âge, qui provoque un endormissement et un réveil plus précoces.
Actus marques
Le Moringa, un super-aliment aux 300 bienfaits
Le moringa est connu depuis des millénaires en Inde, en Afrique et au Proche-Orient. Il est utilisé comme plante alimentaire et médicinale dans la médecine ayurvédique

À la une sur le même thème

Actus marques
Spray H2 générateur d’hydrogène moléculaire dissous
Le spray H2 est un petit générateur d'eau hydrogénée par électrolyse. Il réduit le vieillissement cellulaire causé par les radicaux libres.
Actus marques
Plan avenir montagne: le premier train électrique solaire homologué route adapté aux stations de montagne
Mobilité Plus présente SOIOS Solar Sunshuttle, le premier train électrique à panneaux solaires et homologué route en France. Pouvant circuler tout au long de l'année, et répondant aux contraintes du territoire, c'est le mode de transport idéal pour accélérer la transition écologique au sein des stations de ski. 
Actus marques
Biogents®, des pièges à moustiques écoresponsables
Fruit de 16 ans de recherche en laboratoire sur le comportement des moustiques et des moustiques tigres, les pièges de la gamme Biogents® fonctionnent sans dégager la moindre substance nocive, évitant ainsi d’impacter les autres espèces d’insectes, les animaux domestiques et les humains.
Actus marques
Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an
Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an
Actus marques
Que peut apporter la purification de l’air par ionisation ?
Un air pur et une eau saine sont essentiels pour notre quotidien. Pourtant, en milieu urbain, il devient de plus en plus difficile d’en avoir sans recourir à différentes technologies.
Actus marques
UCHA des boissons vivantes pour le corps et l’esprit disponibles en exclusivité chez Monoprix
UCHA, une nouveauté fermentée en exclusivité chez Monoprix : 4 boissons biologiques healthy (kombucha et kéfir de fruits) naturellement pétillantes et pauvres en sucre.

Autres articles

Alimentation
L’Assiette libre : pour partager de bons petits plats entre particuliers
Créée par Évelyne Boisson, l'Assiette libre est un concept innovant qui permet aux particuliers de partager un plat et un moment de convivialité.
Alimentation
Un menu bio livré à la maison pour la Saint-Valentin par Rutabago
À l’occasion de la Saint-Valentin, Rutabago, spécialiste des paniers-recettes bio en livraison, s’associe à Cupidon pour concocter une box spéciale « dîner en amoureux ».
Alimentation
Rubrik’ à trucs Spécial Miam
Éviter les grumeaux - Démouler un gâteau - Stériliser pots et bocaux - Colorer naturellement les plats - Réutiliser l’huile de friture
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Un nouveau regard sur les femmes
Refuser d’être sous camisole chimique pendant presque toute une vie (pilule de plus en plus précoce, traitement hormonal de la ménopause – ou THM –)...
Santé Bien-être Beauté
L’aubépine – Amie de la femme
L’aubépine est fortement recommandée pour soulager les troubles de la ménopause, tels que l’anxiété, les palpitations et l’insomnie.
Santé
Dossier santé : Un nouveau regard sur les femmes
Ce début d’année est sans nul doute le moment le plus propice pour poser un nouveau regard sur la santé des femmes et remettre le féminin au centre des préoccupations.