Home / Humeurs / Tous paranos, bipolaires, caractériels, tous au diagnosticage ?

Opinions

Tous paranos, bipolaires, caractériels,
tous au diagnosticage ?

Qu’est-ce qu’un être humain normal ? Aujourd’hui, le besoin archaïque d’appartenance à un groupe qui nous rassure nous pousse de plus en plus à nous faire diagnostiquer au nom de nos différences. C’est une manière de faire partie d’un groupe plus restreint que celui des habitants d’un pays ou d’une ville, par exemple. Il nous faut absolument poser des étiquettes partout.

Si je suis diagnostiquée coeliaque, je me range derrière la banderole maladie de Crohn. Je brandis fièrement mon intestin, qui stigmatise ma différence. Tout le monde autour de moi est prévenu des désordres de mes tripes et doit me respecter au nom de mes boyaux.

Attention ! Je ne suis pas en train de minimiser les douleurs, d’autant que dans la Méthode qui porte mon nom, il y a des solutions excellentes et très efficaces pour les intestins !

Mais si je veux, je peux intégrer le rang des bipolaires, des paranos, des schizophrènes, des autistes, des névrosés, des caractériels, pour peu que j’aie réussi à être diagnostiquée, ce qui est parfaitement possible.

Il suffit d’ailleurs d’examiner rapidement ma vie de mère navigatrice aux 4 coins du monde pour être rapidement convaincu de mon anormalité !

Car je ne suis pas normale, mille choses dans ma tête et dans mon corps me le disent chaque jour sous toutes les formes. C’est bien pourquoi je m’astreins, depuis des décennies, à une très bonne hygiène.

Attention, je ne parle pas ici des cas extrêmes qui empêchent tout simplement de vivre, qui nous mettent en danger, nous et les autres ! Ces cas relèvent tout simplement de la médecine ou de la psychiatrie.

Ce que je veux souligner, c’est que nous sommes tous, à des moments variés et divers, un peu de tout cela, paranos, autistes, schizophrènes, caractériels, bipolaires, etc. Et je suis très bien placée pour savoir de quoi je parle !

C’est d’ailleurs bien pourquoi le développement personnel fait florès !

Nous frôlons tous les lignes du déraisonnable ou tout simplement de la folie, à un moment ou un autre.

Et c’est précisément ce qui fait notre valeur, notre singularité. Ce sont tous ces débordements, à la limite de la folie, qui font de nous des créateurs, des inventeurs, de vrais artistes ou de vrais génies.

Alors, se faire diagnostiquer pour quoi ? Si c’est pour obtenir de meilleurs remboursements de la sécu, des restrictions de temps de travail, ok, cela peut s’entendre.

Mais, attention ! Le danger de se faire diagnostiquer, c’est le clivage, la mise dans une case, dans un tiroir, dans un dossier, dans une catégorie. Avec le risque accru de se faire éliminer de bien des situations qui suppriment des cases, qui font disparaître des groupes, des catégories.

Avec le risque de n’être plus identifié que par ces débordements, alors que ce sont justement les excès, et eux seuls, qui sont source de créativité et, par voie de conséquence, de progression de l’humanité !

Un autre danger est de se concentrer à outrance sur nos débordements au lieu de nous atteler à construire notre vie et aider les autres à construire la leur.

En conclusion, quand on se sent border line, il faut se précipiter sur l’écolomag, qui contient mille solutions pour nous aider à marcher à peu près sur la route, normalement !

Ou bien, se remettre aux bains dérivatifs et au Miam-Ô-Fruit !

France Guillain
www.bainsderivatifs.fr
Facebook : franceguillain

Autres articles de l'auteur

Humeurs
« Pourtant, on nous dit que c’est statistique ! »
Si certaines expressions ont le pouvoir de m’agacer, celle-ci est celle que j’entends le plus fréquemment.
Humeurs
Révélons, révélons, car rêve est long !
Un peu d’écologie dans nos esprits !
Humeurs
Adieu 2017, Bonjour 2018 en mains bien propres !
Si l’on devait trouver quelque point commun dominant à ces 10 dernières années...
Humeurs
Opinions : Billet, billet, de quel droit es-tu mâle ?
S’il n’y a aucun doute sur l’exploitation, le rabaissement, la non-reconnaissance des droits de la femme
Humeurs
Comme les hirondelles
Ce spectacle émouvant nous renvoyait ce que nous-mêmes, humains, vivions.
Humeurs
Arrêtez ! N’en jetez plus
Et, surtout, ne jetez plus rien à la poubelle quand vous dépiautez un poulet que vous avez tué vous-même pour survivre !

À la une sur le même thème

Humeurs
Lettre ouverte à un copain paysan
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Sauvons le Château-la-Pompe !
l’eau reste une substance chimique synonyme de vie
Humeurs
« L’été m’émoustille. » Kim Kardashian (philosophe contemporaine)
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Amusé
Si vous riez 1 à 2 minutes par jour, vous êtes dans la moyenne.
Humeurs
Notre-Dame-des-Landes ou l’histoire du bocage qui ne voulait pas mourir
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
#Positive Attitude
Quoi de plus naturel que d’entendre « c’était mieux avant ! »

Autres articles

Santé
Pourquoi fabriquer son baume de consoude maison ?
Vous avez été piqué, vous vous êtes coupés, vous souffrez d'une entorse.... Utilisez le baume de consoude qui cicatrice, apaise, soulage...
Actualités
Le chanvre une plante éco responsable aux vertus multiples
Le chanvre est une plante éco responsable aux vertus multiples.
Cosmétique
Enveloppement ventre plat
Que diriez-vous d’un véritable soin façon thalasso dans votre salle de bains ?
Beauté
4 actifs de toute beauté pour un ventre raffermi !
L’huile végétale de calophylle inophyle
Santé
Une approche holistique des dents avec le Dr Rossi
avec Dr Catherine Rossi Chirurgien-dentiste
Bien-être
Rubrik’ à trucs Spécial toucher
Adopter la digitopuncture, c'est une technique d’automassage intégrée à la médecine traditionnelle chinoise.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.