Home / Habitat / Un billet pour l’autonomie 2019, année de l’Eau !

Un billet pour l’autonomie
2019, année de l’Eau !

par Emmanuel Toitot

Allez, hop !… Une bonne résolution pour cette année : boire enfin une eau vivante. Comment ? En se posant les bonnes questions et en s’informant avec discernement. Parce que l’autonomie, c’est aussi respecter le vivant, je vous donne quelques pistes hors des discours officiels.

Oui, l’eau est vivante

On scande partout qu’il faut manger des aliments crus et vivants, mais boire une eau osmosée morte ne semble déranger personne ! Pourtant, il a été démontré que l’eau, à l’état naturel, est chargée d’informations et de mémoires utiles pour notre bien-être. On en déduit facilement qu’une eau filtrée respectueusement apportera tous ses bienfaits à notre organisme !

Alors, arrêtons de tuer l’eau !

Il y a, hélas, 3 manières radicales de tuer la molécule d’eau après lesquelles il est inutile de vouloir la redynamiser. Je me réfère aux travaux énergétiques de Masaru Emoto, entre autres, sur la molécule d’eau.

• Le four micro-ondes, qui excite tellement la molécule d’eau qu’elle en meurt. Fréquence d’un four : 2,4 GHz, soit 2,4 milliards d’oscillations par seconde !

• L’osmose inverse, qui, par sa pression à 6 bars et sa micro-membrane, déstructure et détruit la molécule d’eau, littéralement.

• La déminéralisation – ou stérilisation –, qui consiste à enlever les minéraux contenus dans l’eau en la chauffant, pour ne conserver que la molécule d’eau… morte.

Un autre possible…

Et si je vous disais qu’il existe un système de filtration qui préserve l’eau vivante jusqu’à votre bouche ? Une autre piste que celles déversées dans les matraquages publicitaires ?

Voici comment cela marche, en toute simplicité. L’eau va traverser successivement différents modules. Tout d’abord, un module de filtration en profondeur, en vue de retenir les molécules chimiques indésirables (chlore et dérivés, pesticides, résidus médicamenteux, hormones, métaux lourds, hydrocarbures, détergents, cosmétiques…), mais aussi les odeurs.

De très bons résultats sont obtenus avec une combinaison de charbon de noix de coco de haute qualité et d’un alliage cuivre-zinc, le KDF.

Pression à 3 bars maximum – cela fait déjà 30 tonnes au m² –, inutile de stresser l’eau davantage. Le volume du filtre est aussi déterminant pour retenir efficacement toutes les impuretés en un seul passage.

Ensuite, un module de structuration/ information de l’eau, basé sur une combinaison de principes actifs hautement vibratoires, en résonance avec les 4 éléments. Au coeur de l’ensemble, un triplex cuivre-zincfer, des billes de silice informées, des pipes en céramique structurées, pour finir par un vortex développant une vitalisation naturelle. Cerise sur le gâteau, ici, le calcaire se transforme en une molécule plus légère – l’aragonite –, réduisant ainsi son pouvoir incrustant. L’eau est naturellement plus douce, ce qui limite l’utilisation de détergents. Magique…

L’essayer, c’est l’adopter !

Cette filtration n’a que des avantages : installation facile, aucun gaspillage d’eau ni d’électricité, un bien-être retrouvé, un anticalcaire naturel… Une nécessité, cependant : un entretien régulier de l’installation autonome en eau et la surveillance des filtres sont deux points-clés de la performance. Coût d’entretien : 90 € par an. Vous pouvez aussi faire analyser votre eau pour en vérifier la qualité. Coût moyen : 180 €.

Tous dans le même bateau !

L’eau fait partie intégrante de nos cellules et de notre vie. En autonomie, rechercher la meilleure formule pour boire une eau vivante est donc primordial. J’ajouterai que, même en étant raccordé au réseau public d’eau dite « potable », utiliser ce type de filtration me semble un geste sanitaire indispensable. Les outils existent, il n’y a plus qu’à s’en servir !

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, formation, vente et installation
www.toitot.com
/ 06 89 19 62 71

Autres articles de l'auteur

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage
Archives
Édition 2019 des Défis du Bois 3.0
Cette année, les Défis du Bois 3.0 auront lieu du 11 au 18 mai 2019, sur le Campus Bois d'Épinal.

À la une sur le même thème

Habitat
Guide pratique pour bien vivre son autonomie
Devenir autonome dans les 5 domaines-clés de notre économie est un rêve que chacun peut atteindre
Habitat
Petit lexique de géobiologie… Les toponymes
Un toponyme est un nom de lieu.
Habitat
Électricité : et si le meilleur était à venir ?
Ce qui est avéré aujourd’hui, ce sont le coût exorbitant et la sécurité aléatoire du nucléaire.
Habitat
Votre capteur solaire à air Sous le soleil exactement…
Voici de bonnes raisons d’utiliser un capteur solaire à air !
Habitat
Petit lexique de géobiologie… Les fausses croyances
Le petit cactus posé sur son ordinateur, censé éliminer les pollutions électromagnétiques, n’a pratiquement aucun effet.
Habitat
Les fausses bonnes idées ! en économie énergétique
les solutions pour devenir autonome en énergie.

Autres articles

Bien-être
Plus jamais SANS la méthode Coué
avec Luc Teyssier d'Orfeuil Auteur, coach, formateur, conférencier
Beauté
Une année sans… 100 % de mieux-être
L’ère de la beauté futile et irréfléchie est révolue.
Beauté
Une année SANS cotons et SANS protections hygiéniques jetables
Au quotidien, nous pouvons faire des petits gestes pour restreindre nos déchets...
Beauté
Une année SANS complexe avec le « body positive »
Le « body positive » n’a cessé de faire parler de lui en 2018.
Beauté
Une année SANS chute de cheveux
Superaliment issu de la pharmacopée africaine, le moringa
Beauté
Une année SANS coloration chimique
avec Simon Assoun

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.