Home / Humeurs / Vive l’entreprise citoyenne ! par Olivier Guilbaud

Vive l’entreprise citoyenne !

Notre société actuelle est une société de l’information. Omniprésente, il ne faut pas la confondre avec l’éducation. L’information peut être partielle, déformée, orientée, alors que l’éducation permet d’appréhender la globalité d’un sujet ou de donner les ressources pour un esprit critique nécessaire. Les cerveaux peuvent être pleins d’informations. Il est plus utile de les faire travailler. Montaigne n’a jamais été autant d’actualité : mieux vaut une tête bien faite que bien pleine.

Après l’école, obligatoire jusqu’à 16 ans, « l’éducation » se poursuit avec parents, lectures, associations… et les entreprises ! Ces dernières ont un rôle à jouer. En effet, il ne s’agit plus aujourd’hui de vendre simplement un produit mais d’apporter un service global : composition, mode d’emploi, aspects réglementaires, astuces… la liste est longue.

Cette évolution inéluctable est renforcée, paradoxalement, par un principe qui veut que tout doit être sécurisé. Nous arrivons à un stade où le citoyen n’est plus considéré comme capable de libre arbitre et préférons suivre les consignes d’un pouvoir « central », national ou européen. Le citoyen peut parfois se trouver perdu à la lecture d’informations sur les risques, de pictogrammes de sécurité ou d’avertissements alarmants sur de plus en plus de produits. Le logo de la femme enceinte barré sur les bouteilles de vin en est l’un des signes les plus visibles. Le bon sens peut-il se réglementer ?

Des pans entiers de catégories de produits, a priori inoffensifs, deviennent classés comme dangereux ou nécessitant des précautions importantes suite à des réglementations européennes, qui partent d’un bon principe, celui de protéger le consommateur. Bien, mais terriblement infantilisant !

Du vinaigre corrosif ? De l’huile végétale « dangereuse » ? C’est possible si ces produits s’utilisent en qualité de détergent ou cosmétique, des secteurs très réglementés ! Qui lit l’intégralité de la notice « Précaution d’emploi » avant de prendre un médicament ? La première vague est passée et n’effraie plus personne en la matière. Il ne faudrait pas tomber dans ces travers sur les crèmes cosmétiques ou les détergents qui ne méritent pas autant de gravité. En tout cas, l’entreprise, dans ce contexte, a son rôle à jouer et se doit elle-même d’informer le consommateur avant que des incidents n’arrivent et ne déclenchent une vague réglementaire lourde et indigeste, qui le perturbe encore plus dans le but louable de le protéger ! Il en relève de sa responsabilité sociétale : aider le consommateur à mieux consommer, mieux comprendre (notices, échanges avec les clients, site web, journal…), à devenir un consom’acteur. Ce rôle démarre d’ailleurs en son sein même, naturellement, c’est mieux ; et, de toute façon, de par une réglementation toujours plus draconienne sur les problématiques liées à la santé des salariés en particulier.

Bref, l’entreprise doit sortir de son strict cadre, pour réellement instaurer une relation d’échange avec ses clients, qui permettra un enrichissement mutuel et constructif.

Les entreprises qui l’ont compris sont des entreprises d’avenir. Les consommateurs qui ont fait le choix de ces entreprises sont des consommateurs éclairés !

Olivier Guilbaud
Co-dirigeant du Laboratoire BODY NATURE
Conseils et vente à domicile
www.body-nature.fr

Autres articles de l'auteur

Archives
3e Croisade pour la santé. 14 jours de jeûne pour se nourrir autrement et retrouver la santé
14 jours de jeûne pour se nourrir autrement et retrouver la santé
Loisirs
Le Château de Massillan, quand luxe et respect de la nature font bon ménage…
Un magnifique château, construit en 1555, relais de Chasse d’Henri II et de Diane de Poitiers.
Loisirs
Partir à la découverte de soi, voyages bien-être et solidaires au Kenya
Les stagiaires sont accueillis au Kenya pour des sessions de 12 jours
Archives
Giant Free Troc Party : on échange tout !
Pour une consommation solidaire et plus éco-responsable, le site www.paris-friendly.fr vous propose la Free Troc Party, du shopping 100 % gratuit et illimité d’objets, de vêtements et d’accessoires.
Archives
Le Temps des Forêts, un film de François-Xavier Drouet
Symbole aux yeux des urbains d'une nature authentique, la forêt française vit une phase d'industrialisation sans précédent.
Archives
La Voie du Chant, quand la vibration du tambour et la résonance des voix mêlées invitent à se vivre autrement
Sylvie Di Scala et Marie-Pierre Filloux proposent un stage à Méounes-lès-Montrieux, dans le Var, du 21 au 23 octobre 2018

À la une sur le même thème

Humeurs
« La ville a une figure, la campagne a une âme. » Jacques de Lacretelle
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Comme les hirondelles
Ce spectacle émouvant nous renvoyait ce que nous-mêmes, humains, vivions.
Humeurs
Écoute
Qui n’a jamais dit d’une personne qu’elle entend mais n’écoute pas ?
Humeurs
Arrêtez ! N’en jetez plus
Et, surtout, ne jetez plus rien à la poubelle quand vous dépiautez un poulet que vous avez tué vous-même pour survivre !
Humeurs
Et voilà, les chasseurs ont déserté ma forêt depuis longtemps
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
Laissez-nous tranquilles !
Saviez-vous que les canards de bain de notre enfance sont dangereux ?

Autres articles

Santé
L’hygiène dentaire ayurvédique
Se mettre l’huile à la bouche avec le oil pulling
Santé
Sève de bouleau fraîche bio des Hautes-Alpes 100 % pure et non pasteurisée
Labellisée Nature et Progrès depuis 1986
Santé
Le curcuma, une épice en or
Surnommé « le safran des pauvres », le curcuma est une plante très ancienne de la famille des zingibéracées
Bien-être
Dossier bien-être : L’ Ayurveda comme nouveau mantra
Chacun de nous doit veiller à prendre soin de lui et le protéger
Bien-être
Carnet d’inspirations indiennes
Holi ou la fête des couleurs
Bien-être
La méditation pour équilibrer le corps et l’esprit
Originaire d’Inde, la méditation consiste à être conscient de toutes choses

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.