Go Back
+ servings

Cookies à l’okara d’amande, abricots secs et pépites de chocolat noir

0 de 0 vote
Stéphanie FaustinStéphanie Faustin
Bon marché
4
15 min
25 min
Type de plat: Cuisine, Desserts, Sans gluten, Végétalien (vegan)
Cuisine: Américaine

Ingrédients

  • 140 à 160 g d’okara d’amandes non mondées (selon leur degré d’humidité)
  • 150 g de farine de riz complet
  • 40 g de sucre brun (ou 60 g de sucre blond)
  • 50 g d’huile de coco fondue
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate de soude alimentaire
  • 1 c. à c. de jus de citron ou vinaigre de cidre
  • 55 g d’abricots secs coupés en dés
  • 25 g de chocolat noir concassé (70 % de cacao)

Instructions

  • Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).
  • Mélangez la farine, le sucre et le bicarbonate de soude.
  • Ajoutez l’okara, l’huile de coco, le jus de citron ou le vinaigre de cidre, puis travaillez la pâte avec les doigts pour bien mélanger le tout.
  • Selon le taux d’humidité de l’okara, la pâte sera plus ou moins sèche.
  • Elle doit être sablonneuse et dense à la fois, mais humide sous les doigts.
  • Si elle vous paraît vraiment trop sèche, qu’elle ne se tient pas, ajoutez 1 ou 2 cuillerées à soupe d’eau ou de lait végétal. Personnellement, je n’en ai jamais eu besoin.
  • Ajoutez les abricots secs et le chocolat.
  • Formez des boulettes de pâte entre vos mains, déposez-les sur une plaque de four farinée (ou huilée) et aplatissez les. Enfournez pendant environ 25 mn (plus ou moins selon votre four).
  • Laissez refroidir un peu avant de décoller délicatement les cookies de la plaque à l’aide d’une spatule et de les déposer sur une grille.

Notes

L’okara est, à l’origine, la pulpe de soja résultant de la fabrication du lait de soja. Ce terme est également utilisé aujourd’hui pour désigner la pulpe, ou le résidu, qui reste après avoir fabriqué un lait végétal maison, quel qu’il soit (amande, noix de cajou, avoine…). Voici donc une recette gourmande pour recycler l’okara d’amande.
Ces délicieux cookies aux abricots secs et chocolat noir resteront moelleux en raison de leur forte teneur en okara. Veillez juste à les manipuler délicatement pour ne pas les casser, car étant sans gluten et ne contenant pas de liant tel que des œufs, ils sont plus fragiles que des cookies traditionnels.
Pour une dizaine de cookies