Home / à propos de l’architecture bioclimatique

Un expert répond à vos questions…

L’architecture bioclimatique est un procédé de conception de maisons qui a pour objectif de tirer profit de tout ce que la nature nous donne et d’ainsi réduire considérablement la facture d’énergie.

La conception bioclimatique est une des clés de la future RTE 2020 (réglementation thermique et environnementale 2020) : un petit rappel des exigences de la RTE 2020.

1) La consommation de chauffage doit être inférieure à 12 kWh/m²/an.

2) La consommation d’énergie totale, y compris les usages domestiques, informatiques, etc., doit être inférieure à 100 kWh/m²/an.

3) La consommation totale d’énergie doit être compensée ou dépassée par une énergie renouvelable.

4) Un bilan carbone sera demandé, comprenant la fabrication des matériaux, le transport, la mise en oeuvre, les déplacements, etc., dépenses et stockage. Par exemple, le bois charpente stocke du carbone, c’est donc un point positif.

5) Le logiciel européen PHPP est enfin reconnu. Cet outil sert a la conception des maisons passives.

NB : Ce sont les grandes lignes du projet à ce jour, qui peut encore évoluer car le texte officiel n’est pas encore paru.

Dans ce sens, il faudra privilégier la performance de l’enveloppe du bâtiment afin de minorer les besoins en énergie.

Reparlons donc de l’architecture bioclimatique. Quand vous étiez enfant, vous avez sûrement fait brûler un morceau de papier avec un bout de verre. Eh bien, le procédé de la bioclimatique est sensiblement le même, à savoir capter les rayons infrarouges du soleil à travers le vitrage des fenêtres de la maison.

Attention, on a besoin de capter les rayons en hiver, mais on doit les rejeter en été. D’où la nécessité de comprendre la courbe solaire. Pour ce faire, voici deux petits outils qui vous seront précieux.

La boussole solaire

Il vous suffit d’orienter cette boussole selon les points cardinaux sur votre terrain et vous aurez les heures d’ensoleillement de votre future maison : en vert la courbe d’hiver, en jaune la courbe printemps-automne et en rouge la courbe d’été.

Vous pourrez voir ainsi, sur chacune des fenêtres ou baies, le début et la fin des apports solaires selon la saison.

La courbe solaire en 3D

Ce schéma vous indique la position du soleil (angle par rapport à l’horizontale). Au solstice d’hiver, le 21 décembre (le jour le plus court de l’année), le soleil est à 21/23° par rapport au sol et, au solstice d’été, le 21 juin (le jour le plus long de l’année) il est à 75/78°.

Attention, on doit récupérer les infrarouges en hiver, les filtrer à partir de mars et les rejeter à partir de mi-avril (environ 50° à cette période) ; il en est de même à l’automne (septembre) : on filtre et, en octobre, on récupère à nouveau les infrarouges.

Courbe ascendante de décembre à juin, courbe descendante de juin à décembre.

Captage des infrarouges en hiver Rejet des infrarouges en été

Captage des infrarouges en hiver / rejet des infrarouges en été

Ombrage d’été

Apport solaire en hiver

Sur ce schéma, vous voyez comment on récupère les rayons infrarouges à travers les baies et on va stocker cette chaleur dans la plateforme. Il s’agit ici d’une double plateforme : la première est la dalle mécanique, puis il y a une isolation au-dessus de celle-ci, ainsi que sur la périphérie de la dalle secondaire de manière à ce que cette dernière ne soit pas en contact avec les parois déperditives (même procédé que pour un plancher chauffant). La forte inertie du béton va capter et stocker les calories solaires et, quand le soleil aura tourné, va restituer ces calories stockées. C’est un chauffage totalement gratuit, économique et simple à mettre en oeuvre.

La fenêtre trombe

Au contraire de l’hiver, en été, on ne veut pas des rayons solaires, ce qui cause une surchauffe estivale de la maison. Donc, la solution est d’empêcher les rayons infrarouges de toucher le vitrage (ne jamais mettre une protection solaire à l’intérieur, cela ne fonctionne pas). Quelques solutions, brise-soleil à lames orientables à l’extérieur, qui laisse passer la lumière mais pas les infrarouges. Cela peut être aussi une casquette horizontale, un déport de toit, un store banne, etc. Attention, il faut calculer le déport de toit ou la casquette de manière à laisser passer le soleil en hiver et le bloquer en été.

Dans un projet bien conçu, les apports solaires dans les menuiseries doivent être 3 fois supérieurs aux déperditions conductives des fenêtres, toutes orientations cumulées.

Il existe aussi beaucoup d’autres solutions, comme la fenêtre trombe : une fausse fenêtre composée d’un vitrage, d’une chambrée d’air et d’un fond noir comme par exemple une ardoise. Nous sommes là pour vous conseiller. Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous demander des conseils par mail, téléphone ou courrier.

Nos coordonnées pour vous conseiller :
La Maison de l’économie d’énergie
133 bis avenue François Verdier – 81000 Albi
05 63 76 12 60 – 06 70 14 10 47
patrick.denieul@lamecoenergie.fr

0 Commenter

Laisser un commentaire

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Habitat
La ventilation intérieure, un enjeu majeur de santé publique
La qualité de l’air intérieur (QAI) est-elle meilleure qu’à l’extérieur ? Pourquoi ventiler ? La pollution de l’air : une cause majeure de mortalité… Les polluants intérieurs : l’impact sur la santé…
Habitat
Murs perspirants ou étanches ? Ventilation naturelle ou mécanique ?
incidence de l’humidité sur la qualité de l’air intérieur et les consommations d’énergie dans l’habitat ou le bureau.
Habitat
Rénovation énergétique : les aides 2020
Un expert de la Maison de l'économie d'énergie répond à vos questions…
Habitat
Un expert répond à vos questions sur les économies d’énergie !
Après un partenariat cordial entre l’écolomag et La Maison de l’économie d’énergie, un expert répond à vos questions.
Habitat
Un expert répond à vos questions…
Pourquoi envisager une rénovation énergétique ?

À la une sur le même thème

Habitat
Découvrez Koh Tan Village en Thaïlande lors d’une retraite holistique
Koh Tan Village est le poumon de l’île de Koh Tan, au sud de Koh Samui en Thaïlande. Meesak, le chef de l’île, fut pendant 18 ans le gouverneur de toutes les îles du Sud.
Habitat
Découvrez les bungalow de l’île Koh Tan en Thaïlande lors d’une retraite holistique
Votre séjour (bungalows, restauration, cours de yoga) se fera essentiellement à Koh Tan Village. Nos délicieux hôtes Meesak et sa femme Any se feront un plaisir de vous rendre ce séjour inoubliable.
Habitat
Découvrez le restaurant de l’île Koh Tan en Thaïlande lors d’une retraite holistique
Any, la maîtresse des lieux, est une cuisinière magnifique. Elle est aux petits soins pour vous. Si elle a le sentiment que vous n’aimez pas le plat qu’elle vous a préparé, je la verrai pleurer dans sa cuisine.
Habitat
Une livre photos mettant en avant la nature préservée de Ramatuelle
Après le livre Saint-Tropez rêve éternel, le photographe Jean-Louis Chaix pris un très grand plaisir à réaliser ce tout nouvel ouvrage sur ce joyau provençal, Ramatuelle.
Habitat
Un jardin sans moustiques, et sans produits chimiques !
Pour profiter tranquillement de sa maison et son extérieur sans être embêté par les moustiques (et autres insectes gênants), sans pour autant nuire à notre environnement et notre organisme, des solutions naturelles et efficaces existent !
Habitat
Autonomie en eau en France : ce qu’il faut savoir
Il existe plusieurs moyens pour être autonome en eau et plusieurs sources d’approvisionnement : la collecte de l'eau de pluie, le forage d'un puits, l'utilisation d'un système de filtration d'eau, la réutilisation de l'eau grise

Autres articles

Bien-être
L’immunité en naturopathie
Gueguerre et évolution. Voilà 24 mois (voire +) qu’un mauvais virus apparaît subreptissement dans le biotope de l’humanité. Qui est-il : nouveau virus comme il s’en est toujours créé ? Virus sournoisement modifié pour infecter l’humain, afin de mieux contrôler ”l’économie terrestre” ???…….Vite, vite hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine disent les uns ; Vaccinons, vaccinons, vaccinons disent les autres avec autant d’assurance… ! […]
Bien-être
Être naturopathe
par André  GIRARD   Être naturopathe c’est d’abord aimer la nature et son indéfectible ORDRE, cette harmonieuse et complexe organisation vitale que l’on appelle en médecine ”L’HOMEOSTASIE”. C’est aussi ressentir les liens (presque secrets) qui nous unissent à tout le vivant (à travers la puissance vibratoire :l’énergie). Ainsi, l’on peut essayer d’explorer ”les failles” parfois […]
Bien-être
Peut-on être heureuse dans la solitude ?
Apprendre à être heureuse dans la solitude, comprendre ses bénéfices sans tomber dans l’isolement
Santé
Stress, ballonnements… Et si c’était le foie?
Il est très fréquent qu’un stress trop intense engendre des maux de ventre.
Santé
Et si nous libérions nos intestins ?
Le côlon – ou gros intestin – est probablement la partie du corps à laquelle nous faisons le moins attention.
Santé Bien-être Beauté
Le neem, la plante qui guérit de tous les maux
L'un des constituants les plus notoires du neem est l'azadirachtine

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.