Home / / COCORICO !

C’est sur ce « Cocorico » que débutait, en 1963, un article de Science et Vie (n° 548) consacré à Félix Trombe, inventeur d’un type de mur (mur Trombe) qui permet de réguler la température à l’intérieur des habitations dites bioclimatiques.

Félix Trombe, en collaboration avec Albert et Madeleine Lê Phat Vinh, mit au point une série de dispositifs dont l’extrême simplicité relevait de l’œuf de Colomb.

Parmi ces dispositifs : un réfrigérateur gigogne, présent sous l’aspect d’une boîte aux parois tapissées d’aluminium brillant entourées d’un isolant épais. En emboîtant plusieurs boîtes, on obtenait des différences de températures allant jusqu’à 35 °C ! Ainsi, pour une température extérieure de 25 °C, on pouvait descendre jusqu’à – 10 °C sans aucune pièce mobile, donc en ne consommant aucune énergie externe.

Il était démontré que l’on pouvait produire du froid presque gratuitement, avec une structure simple. Elle pouvait être installée dans le jardin d’une habitation ou dans un village isolé d’Afrique, mais aucun groupe industriel ne voulut entendre parler de ce « frigo » qui ne coûtait presque rien et qui ne consommait pas d’énergie. Et l’on ne parla plus de « froid gratuit ».

En 1982, dans le même esprit, Daniel Depris, président du CEPHES*, a étudié diverses applications pratiques de la thermoélectricité. À l’instar de Trombe, il a imaginé un mur non pour produire du froid mais pour produire de l’électricité. Ce « mur Depris » devrait être constitué d’un grand nombre de thermocouples inclus dans une cloison spéciale. Il exploiterait la différence de température existant entre la face externe et la face interne de la cloison pour produire une différence de potentiel. Cette différence serait suffisante pour fournir de l’électricité domestique. Comme le frigo Trombe, le mur Depris n’implique aucun élément mobile, ce qui lui confère une très grande fiabilité. Il est pratiquement inusable et ne nécessite aucune maintenance. En outre, la production d’électricité peut se faire pendant la nuit.

Produites en série et en formats standardisés, ces parois pourraient être vendues à un prix abordable et, en tous cas, seraient faciles à amortir dans une nouvelle construction.

Mais, ici encore, il ne faut attendre aucune collaboration de la part des instances officielles… C’est dans les années 1960-1970 qu’émerge une nouvelle préoccupation pour l’environnement. Apparaissent les premiers mouvements de l’écologie politique, symbolisée entre autres par la première candidature à l’élection présidentielle française d’un partisan de l’écologie : l’agronome René Dumont, en 1974.

Bientôt appelé familièrement « écolo », avec parfois une connotation péjorative, le substantif « écologiste » s’installe dans la langue, mais toujours avec un certain flou : les écologistes désignent tout autant les militants des partis politiques qui mettent la défense de l’environnement au centre de leur programme que des citoyens qui réfléchissent à une évolution de leur mode de vie visant à une préservation des ressources de la planète. À la suite de l’importante mobilisation pour le climat partout dans le monde, le citoyen n’estil pas en train de reprendre cette étiquette à son compte ?

De plus en plus de citoyens agissent au quotidien : ce qui était « ringard » devient un style de vie écologiste (développement des jardins potagers, déplacements à vélo, zéro déchets, produits durables, retour aux choses plus simples donc plus fiables).

Pour la maison, les capteurs thermiques chauffent l’eau domestique, les panneaux photovoltaïques apportent l’électricité, l’isolation réduit les dépenses de chauffage.

Les capteurs solaires à air indépendants du 230 v soufflent de l’air réchauffé gratuitement par le soleil !

L’installation simplifiée, sur un mur ou sur un toit, peut être réalisée par l’utilisateur avec quelques outils basiques ou par un artisan local ou un professionnel agréé.

Différentes tailles et puissances s’adaptent aux souhaits de chacun : ventilation ou plutôt apport de chaleur.

Un capteur solaire à air doit être abordable au plus grand nombre (< 2 000 €), fiable, simple de fonctionnement.

Récupérer de la chaleur solaire gratuite entre 30 et 50 °C pendant des heures, des jours et des années, et en plein hiver, n’est pas sans intérêt !

* CEPHES : Comité Européen pour la Protection de l’Habitat, de l’Environnement et de la Santé

Sylvain Bouhot – CAPT’AIR SOLAIRE
Importateur-distributeur SOLARVENTI depuis 2010
solarventifrance@captairsolaire.com
06 33 87 77 95 (Dijon)
www.captairsolaire.com

0 Commenter

Laisser un commentaire

Autres articles de l'auteur

Habitat
Le four solaire de Sorède
C'est à Sorède que Manuel Antonio Gomes moine physicien portugais alors âgé de 32 ans, fut le premier à expérimenter un four solaire.
Habitat
Le soleil fascine…
Source de chaleur, le soleil peut aussi être transformé en énergie mécanique, électrique ou chimique.
Habitat
Une petite flambée ?
Oui, mais avec 57 % d’augmentation du prix du gaz et les hausses annoncées pour l’électricité, il faut trouver des solutions économiques
Habitat
Bénéficier des calories du soleil …
Un complément de chaleur, un système de ventilation par un apport d’air neuf
Habitat
Capteurs solaires à air Solarventi
Autonomes, indépendants du 230 V, ils fonctionnent avec un rayon de soleil.
Habitat
Les Capteurs Solaires à Air SOLARVENTI®
L’humidité dégrade vos habitations...

À la une sur le même thème

Habitat
Comment rendre votre jardin résistant à la sécheresse
une solution séculaire qui permet de garder efficacement les sols humides
Habitat
Un billet pour l’autonomie : Le poêle bouilleur, c’est le bonheur !
Un billet pour l’autonomie
Habitat
l'”héliodome”, la maison écologique primée au concours Lépine
Alsace : une maison écologique aux allures de dôme. Éric Wasser est ébéniste et designer. En 2003, il a remporté le concours Lépine pour sa maison écologique.
Habitat
Murfy, un service de dépannage et de réparation d’électroménager
Cela fait près de 2 ans que Murfy, spécialiste de la réparation de gros électroménager, a complété son offre en s’ouvrant à la collecte et au reconditionnement.
Habitat
La sélénite pour purifier l’air et se débarrasser des mauvaises ondes
Symbole de pureté, la sélénite est une pierre lunaire blanche et éclatante avec de beaux reflets irisés
Habitat
Bilan 2022 de l’autonomie énergétique – le billet de www.toitot.com
Autonomie énergétique : pour ne pas faire n’importe quoi sous l’effet de la peur, une mise au point s’impose !

Autres articles

Santé
Connaissez-vous le régime Dopamine ?
Nous fabriquons tous de la dopamine...
Beauté
Automassage anti-âge avec un Gua Sha
Elle consiste à stimuler, en douceur, les points situés le long des méridiens
Beauté
L’impact du stress sur le vieillissement cutané
Au cours de sa vie, la femme ressent tout un panel d’émotions qui peuvent la rendre heureuse, irritable, hésitante, anxieuse, etc.
Actualités
Que savez-vous des aliments lactofermentés ?
Découvrez les bienfaits et vertus des aliments lactofermentés sur notre santé intestinale. Et comprenez comment le produit Z-flora fonctionne !
Bien-être
Foie et reins, la détox des émonctoires
Le fonctionnement de nos principaux organes émonctoires, foie et reins, peut-être favorisé par une cure détox à chaque changement de saison.
Enfants
La Ferme des P’tits Bergers
Des produits en laine 100 % naturelle et locale

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.