Home / Actualités / Sacs plastique : ce qui devient interdit, ce qui va être disponible

Sacs plastique : ce qui devient interdit, ce qui va être disponible

Inscrite dans la loi sur la transition énergétique, l’interdiction des sacs plastique fins va entrer en vigueur en 2 temps : le 1er juillet 2016 pour les sacs de caisse et le 1er janvier 2017 pour les sacs d’emballage des fruits et légumes.

Pourquoi interdire les sacs plastique fins ?

Ces sacs sont à l’origine d’un énorme gaspillage : fragiles, ils sont souvent jetés sitôt rentrés chez soi et la marchandise déballée. Selon le gouvernement, chaque année, 5 milliards de sacs fins en plastique sont distribués aux caisses et 12 milliards aux rayons fruits et légumes. Une partie se retrouve dans les océans, où ils représentent une catastrophe pour une partie de la faune marine, qui les ingère. Ils viennent aussi alimenter les gigantesques « mers » de plastique formées par de grands courants marins.

Quels sacs interdits le 1er juillet ?

Les sacs fins en plastique ne pourront plus être distribués à la caisse des grandes surfaces, des petits commerces (boulangeries, pharmacies, boucheries, etc.) et des marchés. Les sacs dont l’épaisseur est supérieure à 50 microns seront encore autorisés. Depuis une dizaine d’années, la grande distribution a commencé à faire payer les sacs de caisse, qu’ils soient fins ou solides, ce qui a fait passer le nombre de sacs qu’elle distribuait à ce niveau de 12 milliards à 700 millions.

Et les sacs pour les fruits et légumes ?

Les sacs ultrafins utilisés pour les fruits et légumes seront interdits au 1er janvier 2017. Après cette date, il faudra les remplacer par des sacs en papier ou des sacs qui sont à la fois « biosourcés » et « compostables de manière domestique », selon le décret paru en mars 2016.

Qu’est-ce qu’un sac biosourcé et compostable ?

Un sac biosourcé est composé en partie de matière organique (amidon de maïs ou de pomme de terre) et contient encore du plastique, mais qui pourra se dégrader totalement. La loi prévoit des sacs biosourcés à hauteur de 30 % en 2017, 40 % en 2018, 50 % en 2019 et 60 % en 2025. Un matériau compostable a la faculté – dans certaines conditions et même s’il contient du plastique – de se dégrader tout seul et de se transformer en eau et en CO2. Le compostage nécessitant un certain taux d’humidité, de chaleur, d’aération, la norme « compostage domestique » correspond à ce qui peut se faire à la maison, en quelques semaines, et pas dans des conditions industrielles optimales.

Que deviendront les sacs biosourcés jetés dans une poubelle ?

Si une ville a une collecte séparée des biodéchets (matière organique), ces sacs pourront être mis dans le bac ou le seau dédié. Si un particulier fait du compostage individuel, il pourra le mettre dans son compost. En revanche, en l’absence de collecte séparée, le sac se retrouvera dans la poubelle d’ordures ménagères classique et finira soit enfoui, soit incinéré.

Comment font nos voisins ?

Il existe une grande disparité entre les Européens. Les Danois ou les Finlandais consomment 4 sacs par habitant et par an, les Français 80, les Portugais et les Polonais plus de 400. Mais l’Union européenne a imposé aux États de rendre payants les sacs fins non biodégradables au plus tard le 31 décembre 2018, ou de prendre des mesures pour réduire leur consommation annuelle à 90 sacs par habitant et par an fin 2019.

Source : www.goodplanet.info

Autres articles de l'auteur

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage
Archives
Édition 2019 des Défis du Bois 3.0
Cette année, les Défis du Bois 3.0 auront lieu du 11 au 18 mai 2019, sur le Campus Bois d'Épinal.

À la une sur le même thème

Actualités
Langouët, le village breton qui prépare l’après pétrole
À Langouët, 603 habitants, l’équipe municipale s’emploie depuis 20 ans à faire de l’écologie sociale une réalité...
Actualités
Des microplastiques jusque dans les entrailles des océans
Aucun écosystème marin n’est épargné par la pollution au plastique
Actualités
La transition agroécologique de l’agriculture selon Didier Guillaume
Pour mieux manger, la France doit compter sur la « transition agroécologique » de son agriculture conventionnelle
Actualités
Vous êtes fous de manger ça !
Quand je dis qu’il suffit de manger avec intelligence et bio 5 jours sur 7
Actualités
Soyez innovant, protégez la nature !
Le velcro est à l’image des graines de bardane qui s’accrochent aux vêtements.
Actualités
Engagé !
S ’engager, c’est manifester son intention de participer à une compétition d’un point de vue sportif.

Autres articles

Humeurs
« Aujourd’hui peut-être, ou alors demain… »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« Cachez ce petit triangle que je ne saurais voir ! »
Le soleil et la douceur printanière précoces cette année nous rappellent combien notre corps a besoin de ce véritable aliment qu’est le soleil.
Humeurs
C’est grave, docteur ?
Réchauffement ou dérèglement climatique, nous n’en sommes plus à l’heure de la sémantique.
Humeurs
« Ce qui éclaire l’existence, c’est l’espérance. » Jean d’Ormesson
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« Les gens sont ce qu’est leur époque. » William Shakespeare
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« Le temps passe… C’est normal, il n’a que ça à faire ! »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.