Home / Habitat / Un billet pour l’autonomie : Le poêle bouilleur, c’est le bonheur !

Le fourneau de grand-mère fait son retour avec l’autonomie. Eh oui, quand je vous dis que l’on n’a rien inventé !… En énumérant toutes les fonctions qu’il peut assumer, on se dit qu’intégrer un poêle bouilleur dans une maison autonome est une évidence.

C’est fou ce que l’on peut faire avec une bûche !

– Chaleur rayonnante, par chauffage de la pièce où il se trouve ; – Chauffage central, en distribuant sa chaleur dans les radiateurs, murs ou le plancher chauffant de la maison ; – Eau chaude sanitaire, grâce au même circuit hydraulique ; – Four, feu vif et mijoteur pour cuisiner, selon le modèle.

Bien dimensionner son fourneau

Le bouilleur est relié à un ballon d’eau chaude sanitaire, ainsi qu’à un ballon tampon qui accumulera la chaleur pour la restituer aux moments où le feu n’est pas actif. C’est sa fonction hydraulique. Son autre fonction, indissociable, est rayonnante. Comptez 100 W/m2 pour le rayonnant, puis, en hydraulique, 2 à 3 kW pour l’eau chaude sanitaire et autant par radiateur. On donne une puissance radiateur de 100 W/m². Tout ceci doit être parfaitement équilibré pour profiter de la fonction cuisine.

Sous l’angle du délestage de chaleur, il est possible d’ajouter au bouilleur une fonction de chauffage de serre ou même de piscine.

Santé

La flamme de bois émet des rayons infrarouges, nécessaires à la production d’enzymes et de différentes hormones. Ces rayons infrarouges dilatent les veines et stimulent la circulation sanguine. Autre avantage, la chaleur réchauffe moins l’air que les corps, les murs et les objets situés dans la pièce. L’air reste agréable à respirer et conserve son humidité naturelle. Et puis, faire son bois permet en plus de rester en bonne santé !

Mon ordonnance pour un bon équilibre

Traitement hivernal : une bonne flambée matin, midi si possible et soir, avant les repas, pour pouvoir cuisiner tout en alimentant ses réserves de chaleur, voilà la solution la plus performante. Ainsi, grâce aux ballons de stockage, 1 à 3 heures de combustion suffisent pour bénéficier d’une émission de chaleur de 12 à 24 heures. On fait une réelle économie d’argent et de travail, mais, surtout, on épargne la vie de 3 arbres sur 4 !

Et la pollution dans tout ça ?

Là, je crois qu’il faut arrêter les imbécilités ! Contrairement à un poêle classique, les fourneaux bouilleurs sont très peu polluants parce que la combustion du bois à haute température est rapide et totale. L’émanation de dioxyde de carbone équivaut à celle de la putréfaction naturelle en forêt. Elle n’a donc aucune incidence sur l’effet de serre. Au moment de sa combustion, le bois libère simplement le gaz carbonique emprisonné en lui, mais ne crée pas une nouvelle pollution. Ses congénères vont à leur tour absorber le CO2 dégagé et le cycle continue. De ce fait, planter un arbre lorsque l’on en coupe un devient un geste citoyen impératif !

Semer des utopies…

Choisir un poêle bouilleur qui développe un rendement de combustion proche des 80 % contre 50 % pour un poêle classique, et sousdimensionner légèrement son installation pour l’utiliser pleinement, voici les 2 leçons à retenir. Le chauffage au bois à haut rendement est le seul type de chauffage qui permette aux forêts de se reconstituer, car le bois est une ressource renouvelable et peut le rester, contrairement aux ressources fossiles.

L’autonomie n’est pas un retour en arrière, mais un retour à nos vraies valeurs, au plus proche des nouvelles réalités de l’humanité.

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, formation, vente et installation
www.toitot.com
06 89 19 62 71

Suggestions de livre

220

Autres articles de l'auteur

Habitat
Un billet pour l’autonomie : L’eau chaude solaire
La technique, aussi vieille que le monde, consiste à chauffer de l’eau avec les rayons du soleil.
Habitat
Un billet pour l’autonomie – En quête de sens…
Je suis heureux que l’autonomie énergétique soit entrée dans la vie de chacun de mes lecteurs.
Habitat
Investir dans l’autonomie, ça change la vie !
À l’heure où notre système économique s’essouffle et que l’épargne ne rapporte plus rien, on nous conseille de sauvegarder nos économies dans des valeurs palpables, telles que l’immobilier ou l’or.
Habitat
Un billet pour l’autonomie : Transition énergétique, pourquoi pas l’autonomie ?
J’ai l’intime conviction que l’autonomie suit le même chemin que la thèse de Galilée : elle est ridiculisée avant de devenir une évidence.
Habitat
Un billet pour l’autonomie – L’autonomie est notre amie pour la vie !
Si l’obsolescence programmée est bien réelle dans nos sociétés, elle est moins courante en autonomie
Habitat
Un billet pour l’autonomie : Chauffage, adoptez la bonne énergie !
les fourmis qui étudient leur chauffage pour l’hiver prochain

À la une sur le même thème

Habitat
Pause nature
Connaissez-vous les hébergements Accueil Paysan Centre Val de Loire ? C'est l'idéal pour une pause nature dans un gîte ou un camping à la ferme chez des petits éleveurs, agriculteurs, ou maraîchers. Bienvenue à la campagne !
Habitat
Petit lexique de géobiologie… Le wi-fi communautaire
Lorsque vous êtes hors de chez vous, il existe des solutions pour connecter votre ordinateur ou votre téléphone en wi-fi
Habitat
Stages de permaculture en immersion
Découvrez l’art de la permaculture lors de stages en immersion
Habitat
Dingotravo vous aide dans vos travaux d’éco-rénovation
DingoTravo accompagne les particuliers dans leurs travaux d’éco-rénovation
Habitat
Les énergies renouvelables ont couvert plus du quart de la consommation hivernale de la France métropolitaine
Afin de répondre aux objectifs de la Loi Energie-Climat de porter à 40 % la part des énergies renouvelables dans le mix de production électrique en 2030, les réseaux de transport et de distribution continuent d’évoluer pour permettre l’intégration de l’électricité renouvelable, tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d’alimentation des consommateurs.
Habitat
Petit lexique de géobiologie… Vous avez dit « biotique » ?
Biocompatible signifie « qui ne dégrade pas le milieu biologique dans lequel il/elle est employé-e ».

Autres articles

Actualités
Randonner avec un âne, un formidable voyage
Partir randonner avec un âne est un merveilleux voyage, il y a le plaisir de la marche tranquille permettant la découverte des plus beaux coins de nature en France. Et surtout, il y a l’âne, si convivial et attachant, il est le moteur de la randonnée, il fédère le groupe. Randonner avec un âne est une expérience unique !
Actualités
Un séjour de rêve à la SOURCE au cœur d’une nature époustouflante. Bénéficiez d’une remise de 10% sur votre réservation grâce au code promo : ecolomag.
Remportez votre séjour à la SOURCE pour vivre une expérience alliant nature, nutrition et conférences avec les plus grands experts de la santé.
Alimentation
Du côté des vins bio…
Au domaine de Rancy, dans le caveau juché dans les hauteurs du superbe village de Latour-de-France les dégustations deviennent historiques…
Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Le ventre au centre de toutes les attentions
S’il est au centre de notre corps, le ventre n’est pas toujours au centre de nos préoccupations…
Santé Bien-être Beauté
Le basilic – L’allié aromatique de notre ventre
Les feuilles de basilic entrent traditionnellement dans le traitement des troubles digestifs
Santé
Dossier santé : Le ventre au centre de toutes les attentions
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.