Home / Un billet pour l’autonomie : Le poêle bouilleur, c’est le bonheur !

Le fourneau de grand-mère fait son retour avec l’autonomie. Eh oui, quand je vous dis que l’on n’a rien inventé !… En énumérant toutes les fonctions qu’il peut assumer, on se dit qu’intégrer un poêle bouilleur dans une maison autonome est une évidence.

C’est fou ce que l’on peut faire avec une bûche !

– Chaleur rayonnante, par chauffage de la pièce où il se trouve ; – Chauffage central, en distribuant sa chaleur dans les radiateurs, murs ou le plancher chauffant de la maison ; – Eau chaude sanitaire, grâce au même circuit hydraulique ; – Four, feu vif et mijoteur pour cuisiner, selon le modèle.

Bien dimensionner son fourneau

Le bouilleur est relié à un ballon d’eau chaude sanitaire, ainsi qu’à un ballon tampon qui accumulera la chaleur pour la restituer aux moments où le feu n’est pas actif. C’est sa fonction hydraulique. Son autre fonction, indissociable, est rayonnante. Comptez 100 W/m2 pour le rayonnant, puis, en hydraulique, 2 à 3 kW pour l’eau chaude sanitaire et autant par radiateur. On donne une puissance radiateur de 100 W/m². Tout ceci doit être parfaitement équilibré pour profiter de la fonction cuisine.

Sous l’angle du délestage de chaleur, il est possible d’ajouter au bouilleur une fonction de chauffage de serre ou même de piscine.

Santé

La flamme de bois émet des rayons infrarouges, nécessaires à la production d’enzymes et de différentes hormones. Ces rayons infrarouges dilatent les veines et stimulent la circulation sanguine. Autre avantage, la chaleur réchauffe moins l’air que les corps, les murs et les objets situés dans la pièce. L’air reste agréable à respirer et conserve son humidité naturelle. Et puis, faire son bois permet en plus de rester en bonne santé !

Mon ordonnance pour un bon équilibre

Traitement hivernal : une bonne flambée matin, midi si possible et soir, avant les repas, pour pouvoir cuisiner tout en alimentant ses réserves de chaleur, voilà la solution la plus performante. Ainsi, grâce aux ballons de stockage, 1 à 3 heures de combustion suffisent pour bénéficier d’une émission de chaleur de 12 à 24 heures. On fait une réelle économie d’argent et de travail, mais, surtout, on épargne la vie de 3 arbres sur 4 !

 

 

Et la pollution dans tout ça ?

Là, je crois qu’il faut arrêter les imbécilités ! Contrairement à un poêle classique, les fourneaux bouilleurs sont très peu polluants parce que la combustion du bois à haute température est rapide et totale. L’émanation de dioxyde de carbone équivaut à celle de la putréfaction naturelle en forêt. Elle n’a donc aucune incidence sur l’effet de serre. Au moment de sa combustion, le bois libère simplement le gaz carbonique emprisonné en lui, mais ne crée pas une nouvelle pollution. Ses congénères vont à leur tour absorber le CO2 dégagé et le cycle continue. De ce fait, planter un arbre lorsque l’on en coupe un devient un geste citoyen impératif !

Semer des utopies…

Choisir un poêle bouilleur qui développe un rendement de combustion proche des 80 % contre 50 % pour un poêle classique, et sousdimensionner légèrement son installation pour l’utiliser pleinement, voici les 2 leçons à retenir. Le chauffage au bois à haut rendement est le seul type de chauffage qui permette aux forêts de se reconstituer, car le bois est une ressource renouvelable et peut le rester, contrairement aux ressources fossiles.

L’autonomie n’est pas un retour en arrière, mais un retour à nos vraies valeurs, au plus proche des nouvelles réalités de l’humanité.

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, formation, vente et installation
www.toitot.com
06 89 19 62 71

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Actualités
Bilan 2022 de l’autonomie énergétique
Autonomie énergétique : pour ne pas faire n’importe quoi sous l’effet de la peur, une mise au point s’impose !
Habitat
Produisons tout local… même l’énergie !
Produire local, responsable et durable en énergie, c'est possible !
Habitat
Le solaire thermique
Un billet pour l’autonomie
Habitat
Le réveil de la force… du citoyen
Un billet pour l’autonomie
Habitat
Tous à l’eau… de pluie !
Un billet pour l’autonomie
Archives
Un billet pour l’autonomie : L’eau, patrimoine de l’humanité
Devant les difficultés de gestion nucléaire et les tarifs annoncés à la hausse, l’autonomie électrique devient une valeur citoyenne de plus en plus abordable.

À la une sur le même thème

Habitat
Confort de l’épiderme : l’importance de bien choisir sa lessive
Zoom sur la lessive en format tablettes Étamine du Lys
Habitat
Comment se débarrasser du calcaire dans la salle de bain ?
Une eau pure, douce, sans chlore ni agressivité de calcaire avec les filtres anti-chlore Sprite.
Habitat
Poinsettia : Prendre soin de sa plante jusqu’au Printemps, comment faire ?
Cette belle plante d'hiver est considérée comme la plante d'intérieur de Noël par excellence et peut être conservée plusieurs mois si certains conseils sont appliqués.
Habitat
La magnéto-réception
Il s’agit de la capacité d’un être vivant (animal, végétal ou humain) à ressentir ou capter le champ magnétique terrestre.
Habitat
Comptoir des lys : des valeurs écologiques depuis 1995
Des produits qui allient efficacité et respect de l'homme et de l'environnement
Habitat
Quoi de neuf dans le chanvre ? 2016 : Nouvelle année, nouvelles résolutions !
La santé, ça passe aussi par un environnement sain !

Autres articles

Actus marques
Argile et eau thermale : une combinaison gagnante !
Utilisés dans les cures thermales, les produits à base d’argile et d’eau thermale combinent à la fois les bienfaits des argiles médicinales et de l’eau thermale, tous deux très riches en minéraux.
Actus marques
Pour bien commencer l’année, je prends de nouvelles habitudes alimentaires !
Pour continuer à se faire plaisir tout en étant attentifs à ce que l’on met dans son corps, Aromandise nous propose un tas d’alternatives aux produits du quotidien
Actus marques
Anibiolys nous aide à prendre soin de nos animaux
Parce que la bonne santé de nos animaux passe aussi par une bonne hygiène, il est important de se soucier de la qualité des produits que l’on utilise pour les protéger.
Actus marques
Comment passer d’une coloration chimique à une coloration végétale ?
Jouez avec votre couleur naturelle en y ajoutant des reflets acajou, caramel ou encore roux plutôt que de chercher à passer du brun au blond platine.
Minceur et allergies
5 plantes surdouées au service de la minceur
Le lierre...
Beauté
La nature à la rescousse de nos complexes féminins
Si les femmes sont généralement plus complexées que les hommes, c’est probablement parce qu’elles subissent davantage de pression sur leur image de la part d’une société qui accorde beaucoup trop d’importance au culte de l’apparence.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.