Home / / Produisons tout local… même l’énergie !

À ces gens d’en haut qui nous demandent de faire des économies d’énergie, je répondrai qu’il serait sans doute plus judicieux de produire local, responsable et durable, plutôt que de vouloir colmater les brèches. Tiens, faisons un comparatif des pertes entre réseaux publics et notre autonomie énergétique, pour voir… 

ÉLECTRICITÉ : ON FAIT 7 FOIS MIEUX

33 % seulement de l’énergie nucléaire produite sont utilisés. Autrement dit, on en perd déjà 67 % dans la centrale ! Ensuite, dans le transport par lignes haute tension, ENEDIS annonce officiellement entre 6 et 10 % de pertes, et RTE jusqu’à 50 % de pertes pour 1 500 km parcourus ! (source : L’énergie électrique en France, 2017). Déjà rien qu’ici, il faut produire plus de 3 kWh pour que l’usager dispose d’1 seul kWh à l’arrivée ! Soit plus de 70 % de pertes… Mais, rassurez-vous, tout ceci ne dégage pas de CO2, alors tout va bien.

En autonomie, l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques est directement injectée dans l’habitation ou dans la batterie. La perte est de l’ordre de 5 % en journée et de 23 % la nuit, en tenant compte d’une capacité moyenne de restitution de la batterie. Soit un taux de perte réel de l’ordre de 10 % parce que l’on consomme 3 fois plus la journée que la nuit. 

 

 

CHAUFFAGE : ON POLLUE 100 FOIS MOINS

On oublie le chauffage électrique, hors concours avec ce que l’on a développé juste avant. Considérons le gaz et le fioul. Les pertes de transport de ces ressources sont insignifiantes, heureusement. Cependant, une extraction assistée du pétrole et du gaz est extrêmement énergivore et consommatrice d’eau, en plus d’avoir recours à des injections d’autres gaz, de chaleur ou de produits chimiques. Ce n’est pas sans conséquences sur la planète. Et après, on vient nous dire qu’un feu de bois, ça pollue ! Pour le pellet, c’est moins pire, mais il faut bien le fabriquer, puis le transporter.

Par contre, le bois que vous mettez dans votre poêle vient de la forêt juste à côté de chez vous. Quelques litres d’essence pour la tronçonneuse et, avec beaucoup d’huile de coude, plus besoin de cotiser à la salle de gym ! Avec vos 7 stères, vous chauffez pour l’hiver une maison de 100 m² correctement isolée, et vous bénéficiez d’une chaleur saine et indispensable à votre bien-être.

EAU : Y A UNE FUITE DANS LE RÉSEAU !

Selon l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, il se perd 20 % d’eau potable, chaque année, dans le réseau français. 1 litre sur 5 disparaît dans les canalisations ! Et encore, on se rassure en prétextant que l’on n’est pas le pire des pays européens. Les spécialistes disent qu’il est difficile d’améliorer cette moyenne.

Si, si, on peut faire largement mieux : taux de perte de 0 % en autonomie ! On collecte, on pompe, on micro-filtre sans aucune perte d’eau de la pluie, de votre forage ou de votre source… Aucun problème technique majeur, messieurs les spécialistes

UN DISSOLVANT À PROBLÈMES ! 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Une solution simple et pragmatique, ce n’est quand même pas si difficile à trouver ! En fait, tout dépend des objectifs que l’on se fixe.

Si vous faites partie des lecteurs qui me suivez de longue date sur l’écolomag (ce dont je vous remercie), force est de constater que, quel que soit l’angle d’attaque, l’autonomie résout la plupart, pour ne pas dire tous les problèmes de nos sociétés modernes. Et en crée d’autres ? Oui, peut-être, mais cela devient des problèmes locaux. Et à problème local, solution locale, donc à notre portée, sans rien attendre des gens d’en haut.

Emmanuel Toitot

Expert en solutions autonomes – Conseil, vente et installation

www.toitot.com / 06 89 19 62 71

0 Commenter

Laisser un commentaire

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Habitat
Le solaire thermique
Un billet pour l’autonomie
Habitat
Un billet pour l’autonomie : L’autonomie électrique, passage à l’acte !
Un billet pour l'autonomie
Habitat
Un billet pour l’autonomie : L’eau chaude solaire
La technique, aussi vieille que le monde, consiste à chauffer de l’eau avec les rayons du soleil.
Archives
Un billet pour l’autonomie : L’eau, patrimoine de l’humanité
Devant les difficultés de gestion nucléaire et les tarifs annoncés à la hausse, l’autonomie électrique devient une valeur citoyenne de plus en plus abordable.
Habitat
Eau calcaire, entre calcite et aragonite
Comment passer de la calcite à l’aragonite ?
Habitat
Tous à l’eau… de pluie !
Un billet pour l’autonomie

À la une sur le même thème

Habitat
Juin, le mois où l’on vit dehors… on plante, on fait du vélo, on prend soin de notre environnement !
Le doux mois de juin, s’installe, le soleil est de plus en plus présent, c’est le moment idéal de vous lancer dans les plantations. Le 5 juin est La Journée mondiale de l'environnement. Unissez-vous pour célébrer les océans !
Habitat
Fête des mères : une fontaine filtrante pour une eau de qualité au quotidien
Pour la fête des mamans, ça vous dit de prendre soin de la vôtre au quotidien ?!
Habitat
Comment rendre votre jardin résistant à la sécheresse
une solution séculaire qui permet de garder efficacement les sols humides
Habitat
La géobiologie : savoir écouter son corps et dialoguer avec son esprit
si l’on prête attention aux réactions de notre corps et que l’on a appris à reconnaitre quels phénomènes sont reliés aux divers ressentis, nous sommes tous capables de décrypter notre environnement par le seul ressenti.
Habitat
La magnéto-réception
Il s’agit de la capacité d’un être vivant (animal, végétal ou humain) à ressentir ou capter le champ magnétique terrestre.
Habitat
Petit lexique de géobiologie… L’électricité sans fil
Approvisionner l’électricité dans les bâtiments directement par l’air

Autres articles

Loisirs
Le vélo facile en famille avec Group’AVélo
Des formules malines et pratiques pour pédaler en famille l’esprit libre de tout souci logistique
Loisirs
Quadra Terra : potager bio et autonome
une solution clé en main pour un potager bio et autonome
Actus marques
Les alliés santé contre les allergies au pollen
Certains de ces pollens (bouleaux, graminées et cyprès occupant le podium) provoquent des réactions désagréables chez une part croissante de nos contemporains : éternuements à répétition, nez ou gorge qui gratte et - le fin du fin - yeux rouges, gonflés et larmoyants.
Actualités
Accord Bio muscle sa communication
Nous avons bien conscience que la communication est un axe essentiel du travail que le groupement doit faire pour imposer son existence dans le marché Bio. L’équipe est mobilisée pour renforcer sa communication digitale mais aussi dans les magasins avec la création de stop-rayons chartés, de flyers, de vitrophanie…
Actualités
Un logo tout frais !
Accord Bio a abordé l’année avec une nouvelle identité visuelle qui vient réaffirmer son image : Dans un monde de la bio qui s’uniformise, nous sommes des magasins spécialistes et indépendants, avec des assortiments variés, adaptés à chaque territoire géographique, privilégiant le local et la proximité. Le tryptique clients / magasins : fournisseurs est au […]
Actualités
Océans : la moule serait un aspirateur à pollution
Sous sa coquille noire bleutée se cache une chair orangée savoureuse...

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.