Home / Habitat / Tous à l’eau… de pluie !

Chouette, il pleut !… Eh oui, il est possible de vivre heureux et en autonomie avec l’eau de pluie, pour peu que l’on respecte quelques règles simples à chaque étape du circuit de l’eau. Toiture, cuve, filtration et entretien de l’installation, voilà comment cela fonctionne.

Une idée simple

Il n’est pas exagéré d’affirmer que l’eau de pluie est aujourd’hui la seule ressource d’eau de bonne qualité qui soit disponible (presque) partout et pour tous. Et puis, elle est gratuite. Sans calcaire, elle vous épargne la gestion d’un adoucisseur et diminue les quantités nécessaires de savons et liquides de lavage, bio évidemment. Douce pour la peau, elle offre un confort de vie insoupçonné.

Certes, elle est peu chargée en sels minéraux, mais si vous mangez de bons fruits et légumes bio, qui ont poussé en terre, vous trouverez tous les nutriments nécessaires à votre équilibre alimentaire, promis !

Récupérer l’eau

Sur le toit, préférez la tuile ou le bac acier, et évitez le toit végétalisé, qui va retenir trop d’eau. Un système de nettoyage du toit en début de pluie et une première filtration s’installent avant la citerne.

La citerne

L’eau sera stockée dans une citerne de préférence ronde et en béton, qui présente l’avantage de minéraliser l’eau de pluie et d’en réguler le pH. Vous pouvez la réaliser en chaux, ce n’est que mieux. Enterrée, elle gardera l’eau à l’abri de la lumière et à température quasi constante, sans geler.

Pompage/pression

Il faut adapter la pompe de surface et ses accessoires, avec quelques calculs à la clé à ne pas négliger afin d’optimiser l’installation. En cas de panne, un secours par une pompe à main est envisageable.

Filtration/micro-filtration

La filtration s’effectue via un système mécanique par simple circulation de l’eau dans différents filtres à sédiments et charbon actif pour l’usage sanitaire. Une microfiltration par osmose inverse pour l’usage alimentaire est nécessaire. L’eau pourra aussi être dynamisée. La stérilisation par lampe UV est par contre discutable.

Recyclage

L’eau est recyclée par un bac à graisse et un puits perdu pour les uns, par une installation de phytoépuration et même de piscine naturelle pour d’autres. L’utilisation de produits lavants bio en amont est évidemment conseillée pour gagner en qualité à la sortie.

En cas de manque d’eau

Si vous êtes raccordé au réseau, vous pouvez utiliser l’eau de pluie en priorité et le réseau en secours. Sinon, une bonne étude dimensionnement/pluviométrie s’impose. Comptez 100 l par jour/personne, et sachez qu’1/3 de votre consommation d’eau potable part dans les toilettes. Alors, autant vous dire qu’en autonomie, les toilettes sèches ont la préférence !

Législation

L’État français est favorable à la récupération de l’eau de pluie pour des usages extérieurs, mais se cache derrière le principe de précaution pour l’usage sanitaire et alimentaire. Et ceci même si, depuis plusieurs années, d’autres pays utilisent l’eau de pluie pour tous les usages…

Être autonome, c’est être responsable. Vous agissez ici sous votre seule responsabilité, pour un usage privé uniquement. Il faut prévoir un entretien régulier, ainsi qu’un testeur pH/ppm pour les contrôles mensuels. Vous pouvez aussi faire analyser votre eau annuellement pour en vérifier la qualité.

Semer des utopies…

Après ce rapide survol, on se demande alors si le but est l’économie financière ou plutôt l’envie de consommer une eau réellement potable, loin des monopoles de distribution d’une eau chlorée à la qualité douteuse… L’autonomie n’est pas un retour en arrière mais un retour à nos vraies valeurs, au plus proche des nouvelles réalités de l’humanité.

Emmanuel Toitot
Expert en solutions autonomes
Conseil, formation, vente et installation
www.toitot.com
06 89 19 62 71

Suggestions de livre

240

Autres articles de l'auteur

Archives
Un billet pour l’autonomie : L’eau, patrimoine de l’humanité
Devant les difficultés de gestion nucléaire et les tarifs annoncés à la hausse, l’autonomie électrique devient une valeur citoyenne de plus en plus abordable.
Archives
Un billet pour l’autonomie : L’autonomie, un retour vers le futur !
Un billet pour l'autonomie
Habitat
Un billet pour l’autonomie – En quête de sens…
Je suis heureux que l’autonomie énergétique soit entrée dans la vie de chacun de mes lecteurs.
Habitat
Un billet pour l’autonomie : L’autonomie électrique, passage à l’acte !
Un billet pour l'autonomie
Habitat
Un billet pour l’autonomie : L’eau chaude solaire
La technique, aussi vieille que le monde, consiste à chauffer de l’eau avec les rayons du soleil.
Habitat
Investir dans l’autonomie, ça change la vie !
À l’heure où notre système économique s’essouffle et que l’épargne ne rapporte plus rien, on nous conseille de sauvegarder nos économies dans des valeurs palpables, telles que l’immobilier ou l’or.

À la une sur le même thème

Habitat
LEVELUK K8, ioniseur d’eau par electrolyse
L'eau du robinet est d’abord filtrée, puis ionisée à l'aide du processus d'électrolyse. Des eaux alcalines et acides sont alors produites, celles-ci peuvent être utilisées en tant que : boissons, pour la beauté, la préparation des repas, le nettoyage et la désinfection de la maison.
Habitat
Avez-vous pensé à l’adoption de sapin de Noël cette année ?
L’enseigne de jardinerie botanic® annonce la nouvelle édition de son service Treezmas dédié à l’adoption de sapin de Noël en pot !
Habitat
Petit lexique de géobiologie… La noosphère
La géobiologie est née de la conviction que l’homme est interconnecté avec son environnement
Habitat
Une petite flambée ?
Oui, mais avec 57 % d’augmentation du prix du gaz et les hausses annoncées pour l’électricité, il faut trouver des solutions économiques
Habitat
Comment rendre votre jardin résistant à la sécheresse
une solution séculaire qui permet de garder efficacement les sols humides
Habitat
Salon Marjolaine 2021
Pour Marjolaine, c’est donc le moment ou jamais de partir en campagne pour promouvoir une consommation responsable.

Autres articles

Santé Bien-être Beauté
Le neem, la plante qui guérit de tous les maux
L'un des constituants les plus notoires du neem est l'azadirachtine
Actualités
Mon pochon de Noël, le cadeau zéro déchet idéal !
IDÉE CADEAU : un applicateur en bois de hêtre et son déodorant, un bouton poussoir en liège, 2 recharges.
Beauté
Spray H2 générateur d’hydrogène moléculaire dissous
Le spray H2 est un petit générateur d'eau hydrogénée par électrolyse. Il réduit le vieillissement cellulaire causé par les radicaux libres.
Actus marques
Les épices à avoir dans son placard pour faire voyager vos papilles
Les épices et aromates sont une porte d’entrée formidable pour découvrir d’autres traditions culinaires venues du bout de monde. Leurs goûts rehaussent les plats, changeant parfois complètement les saveurs.
Bien-être
Dossier bien-être : La pollution mentale
Les pollutions ne touchent pas seulement notre santé mais ont un impact indéniable sur la qualité de notre bien-être
Bien-être
La pollution mentale
Le mot « détox » n’a jamais autant été plébiscité.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.