Home / Enfants / L’hygiène naturelle du bébé proposé par Émilie Boudot

L’hygiène naturelle du bébé

Émilie Boudot est rédactrice web spécialisée en parentalité consciente et mode de vie écologique. Elle défend également une alimentation végétarienne en partageant ses recettes sur son blog : http://www.lescasserolesdemiliye.wordpress.com

 

proposé par Émilie Boudot

Convictions écologiques, aspect économique ou souhait de répondre davantage aux besoins de son bébé, les raisons qui poussent les parents à adopter l’hygiène naturelle dès la naissance sont multiples. Loin d’être réservée aux parents excentriques ou à ceux au foyer, cette méthode est plus simple à mettre en place qu’il n’y paraît.

En quoi consiste l’hygiène naturelle infantile (HNI) ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, l’hygiène naturelle n’est pas une méthode d’apprentissage précoce de la propreté, visant à imposer le pot au bébé dès son plus jeune âge. Il s’agit plutôt du développement d’un moyen de communication entre les parents et l’enfant*. En effet, jusqu’à environ 6 mois, le bébé est conscient de ses besoins d’élimination, qu’il indique même à ses parents. Si ces derniers n’ont aucune réaction, le bébé va progressivement cesser de transmettre ces signaux puisque son entourage n’y prête pas attention. Il perdra alors les sensations d’élimination, jusqu’à ce qu’un beau jour, on lui demande de se reconnecter à son corps, estimant qu’il est temps pour lui d’utiliser le pot. L’HNI vise donc à répondre aux besoins d’élimination du nouveau-né, en lui donnant les moyens de se soulager autrement que dans sa couche.

Conscience d’élimination et maturité des sphincters

De nombreux parents pensent que l’enfant est apte à aller sur le pot au moment où les muscles de ses sphincters sont suffisamment développés pour se retenir. Or, le fait que le bébé ne puisse pas se retenir ne l’empêche pas d’être conscient de ce qui se passe dans son corps. À l’inverse, un enfant capable de se contenir ne va pas systématiquement réclamer le pot, surtout s’il a été habitué à se soulager dans sa couche.

L’hygiène naturelle en pratique

Que l’on opte pour une version sans couches, ou bien pour une version partielle (sans couches à la maison, couches à l’extérieur ou lors de longues sorties), l’HNI gagne à être expérimentée. En pratique, il s’agit de repérer les signaux émis par son bébé et de le tenir au-dessus d’une bassine, d’un pot spécial HNI ou d’un lavabo au moment où il va éliminer, ce qui est beaucoup plus simple qu’on pourrait l’imaginer. Petit à petit, on apprend à repérer les moments-clés – le matin au réveil, après la sieste, avant/ après une balade, etc. – pour proposer à son bébé le moyen de se soulager autrement que sur lui. Au fil des mois, la communication se crée : un son, un signe, une grimace ou un simple regard… votre enfant trouvera un moyen de capter votre attention.

L’HNI favorise-t-elle la propreté précoce ?

Les enfants avec lesquels on a pratiqué l’HNI ont tendance à être propres plus rapidement, car habitués à s’écouter et, surtout, à être écoutés. Cependant, comme tout apprentissage, les enfants passent par des phases de progrès et de régression pour ensuite mieux appréhender le palier suivant. Il y aura probablement de nombreux ratés, mais, finalement, pas plus qu’avec un enfant ayant appris la propreté tardivement avec la méthode conventionnelle.

* Voir le livre d’Ingrid Bauer Sans couches, c’est la liberté !, aux éditions l’Instant Présent.

Autres articles de l'auteur

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage
Archives
Édition 2019 des Défis du Bois 3.0
Cette année, les Défis du Bois 3.0 auront lieu du 11 au 18 mai 2019, sur le Campus Bois d'Épinal.

À la une sur le même thème

Enfants
AU-TO-NO-MIE Pour nos enfants : goûtons l’instant présent
Quelle bonne nouvelle ! C’est la vie ! Nous sommes de passage dans l'existence de nos enfants
Enfants
La cuica-pot
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
Mon enfant ne veut pas manger, que faire ?
On entend souvent des parents inquiets déplorer que leur enfant ne veuille rien manger
Enfants
L’allaitement maternel
Le lait maternel est l’aliment le plus naturel pour votre bébé
Enfants
Pour nos enfants : développons notre compréhension
« Si tu avais un message à faire passer aux parents, ce serait lequel ? », sa réponse a fusé : « Qu’ils développent la compréhension de leurs enfants… »
Enfants
L’éducation bienveillante est-elle nécessairement permissive ?
L’éducation des enfants est un thème qui fait couler beaucoup d’encre...

Autres articles

Humeurs
« Aujourd’hui peut-être, ou alors demain… »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« Cachez ce petit triangle que je ne saurais voir ! »
Le soleil et la douceur printanière précoces cette année nous rappellent combien notre corps a besoin de ce véritable aliment qu’est le soleil.
Humeurs
C’est grave, docteur ?
Réchauffement ou dérèglement climatique, nous n’en sommes plus à l’heure de la sémantique.
Humeurs
« Ce qui éclaire l’existence, c’est l’espérance. » Jean d’Ormesson
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« Les gens sont ce qu’est leur époque. » William Shakespeare
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE
Humeurs
« Le temps passe… C’est normal, il n’a que ça à faire ! »
LES HUMEURS DE LA CHOUETTE

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.