Home / Santé Bien-être Beauté / Santé / L’oxygénation qui interpelle

avec Dorothée Bordier
Pharmacienne et nutrithérapeute

Respirer et s’oxygéner, quelle(s) différence(s) ?

C’est une bonne question. La respiration est un acte inconscient. Cet acte, que nous effectuons chaque jour, est nécessaire pour nous maintenir en vie. Mais est-ce suffisant ?

Il semblerait que non car respirer ne signifie pas forcément que nos tissus vitaux sont suffisamment bien oxygénés.

Le surpoids, les désordres immunitaires, les allergies, l’asthme… que nous rencontrons de plus en plus aujourd’hui sont des signes que notre oxygénation n’est pas suffisante.

En effet, nous ne respirons plus de manière consciente, notamment à cause de notre stress quotidien, de la sédentarité, de la pollution, etc.

S’oxygéner, c’est, pour moi, respirer de manière profonde et consciente.

 Quel est le rôle de l’oxygénation cellulaire dans notre corps ?

L’oxygénation permet de transformer ce que nous mangeons en énergie. Si l’oxygénation n’est pas adéquate, les nutriments ne sont pas correctement « brûlés » et transformés.

L’oxygène agit aussi sur l’élasticité des vaisseaux, des bronches et sur la coagulation sanguine.

Une mauvaise oxygénation peut donc se traduire par de la fatigue, des pertes de mémoire, des perturbations circulatoires, respiratoires, des performances amoindries, etc.

 Pour optimiser l’oxygénation cellulaire, avons-nous besoin de respirer davantage d’oxygène ?

Pas du tout en fait, c’est cela qui est génial. Il n’y a pas besoin de respirer un air suroxygéné ou de l’oxygène médical pour aller mieux.

L’air ambiant est composé de 21 % d’oxygène et c’est une meilleure respiration consciente qui optimise sa disponibilité au sein de notre organisme.

 Quelle est le lien entre l’optimisation de notre immunité et la qualité de notre oxygénation cellulaire ?

L’immunité, tout le monde commence à s’en inquiéter avec ce coronavirus ! Mais c’est à longueur d’année qu’il faut la stimuler. Notre système immunitaire très complexe a besoin d’une oxygénation suffisante pour fonctionner correctement, c’est un de ses carburants !

Lorsque nous tombons malade, si l’oxygénation est correcte, les cellules de notre système immunitaire vont pouvoir travailler efficacement et nous guérir plus vite. C’est capital !

 Comment pouvons-nous augmenter au quotidien notre respiration cellulaire ?

Il existe différents moyens :
L’activité physique, avec des pratiques comme le yoga, le Pilates ;
La relaxation, la méditation ;
La cohérence cardiaque ;
Le Bol d’air Jacquier.

 Par quels mécanismes le Bol d’air Jacquier est-il capable d’optimiser l’oxygénation cellulaire ?

Le Bol d’air Jacquier est un dispositif non médical qui transforme, par peroxydation, les parties volatiles d’un extrait de résine de pin en super-transporteurs d’oxygène, afin de faciliter leur assimilation dans l’organisme. Cet oxygène a 168 fois plus d’affinité avec notre hémoglobine et nos cellules que celui que nous respirons. C’est un procédé incroyable, qui existe depuis plus de 70 ans et est révolutionnaire. Et, bien sûr, c’est une méthode non oxydante, contrairement à l’oxygénation médicalisée, car elle n’entraîne aucune suroxygénation. Nous pouvons procéder à 2 ou 3 séances par jour à raison de 2 à 3 minutes par séance.

 Devons-nous faire du Bol d’air à titre préventif ou curatif ? Si oui, pour quelles pathologies ?

À titre préventif : tout au long de l’année pour renforcer notre système immunitaire, notre métabolisme, maximiser notre forme, notre endurance, notre sommeil, notre récupération après le sport, etc.

À titre curatif : pour faire baisser une pression trop haute, un cholestérol élevé, une hémoglobine glyquée chez un diabétique.

Pour diminuer les symptômes de l’allergie, l’asthme, raccourcir le temps de convalescence en cas de maladie, éradiquer une migraine débutante, améliorer le sommeil…

 Comment mesurer l’impact positif du Bol d’air sur notre immunité ?

C’est très simple. Les gens qui utilisent le Bol d’air quotidiennement tombent moins souvent malades. Lorsqu’ils sont malgré tout grippés ou enrhumés, ils se rétablissent beaucoup plus vite.

Les personnes très fragiles font moins d’épisodes infectieux, j’ai pu le constater avec mes patients.

Pour ma part, je suis pharmacienne et, depuis la mi-mars, nous servons en moyenne entre 400 et 500 clients par jour à cause de cette pandémie de coronavirus.

Sur 10 employés, nous ne sommes plus que 3 à n’avoir eu aucun symptôme de la maladie.

Tous les autres ont déjà été infectés.

 Vous utilisez le Bol d’air au sein de votre pharmacie. Quelles sont les principales raisons pour lesquelles vos clients font des séances ?

Pour des problèmes de fatigue, de rhume des foins, de sommeil non réparateur, d’apnées du sommeil, de syndrome métabolique – surpoids, hypertension, diabète, etc.

 Pourriez-vous nous donner quelques exemples de retours d’expérience de vos clients ?

Un patient avec une BPCO – bronchopneumopathie chronique obstructive – qui utilise la méthode Bol d’air depuis plus d’une année : son pneumologue ne comprend toujours pas comment ce patient a pu récupérer autant de capacité respiratoire. Pour lui, c’est impossible. Le patient est plus que satisfait des résultats, c’était inespéré !

Une patiente de 70 ans avec, depuis 50 ans, un syndrome de Gougerot-Sjögren – maladie auto-immune touchant tous les organes, appelée aussi la maladie de l’oeil sec : cette patiente ne fait quasiment plus de pneumonies si l’on compare avant l’utilisation du Bol d’air. Lorsqu’elle est atteinte malgré tout, elle est passée de 3 semaines de convalescence à quelques jours désormais. Cela l’inquiète presque car elle ne comprend pas comment cela est possible. Elle a diminué son temps de récupération et ses épisodes infectieux s’espacent de plus en plus, c’est impressionnant.

Ce sont deux exemples de pathologies graves et invalidantes et très difficiles à atténuer.

Un de mes patients a arrêté ses médicaments pour l’hypertension et l’hypercholestérolémie après une année d’utilisation de Bol d’air seulement. Tout est rentré dans l’ordre. Et il ne souffre plus d’apnées du sommeil, donc plus besoin d’appareil CPAP – ventilation à pression positive continue – non plus.

Les économies sur le plan médical sont loin d’être négligeables !

 Le mot de la fin ?

Je conseille à tout le monde l’usage du Bol d’air Jacquier, autant préventivement que lors de pathologies aiguës ou chroniques.

Nous vivons actuellement des jours difficiles et c’est le moment opportun d’utiliser cette méthode entièrement naturelle et sans effets secondaires pour soutenir notre immunité grâce à l’oxygène, cet élément essentiel au maintien d’une bonne santé et de notre vitalité.

En effet, seul un système immunitaire de qualité peut nous aider efficacement à lutter contre ces nouvelles menaces virales.

D’autre part, le stress engendré par la situation incertaine que nous vivons peut aussi être contré grâce au Bol d’air Jacquier car la respiration profonde a des effets bénéfiques sur la perception du stress, ce n’est plus à prouver.

Encore un élément supplémentaire en faveur de l’utilisation de la méthode Bol d’air !

Autres articles de l'auteur

Santé Bien-être Beauté
L’ Ayurveda comme nouveau mantra par Sophie Macheteau
AYURVEDA. Un mot qui nous semble désormais familier et dont la presse fait souvent écho
Santé Bien-être Beauté
Le neem, la plante qui guérit de tous les maux
L'un des constituants les plus notoires du neem est l'azadirachtine
Santé
Dossier santé : L’ Ayurveda comme nouveau mantra
Selon la philosophie de l’Ayurveda (signifiant « science de la vie »)
Santé
Comprendre l’Ayurveda
entretien avec Fabien Correch, diplômé de l’Institut Européen d’études Védiques et formé au Nisarga-gram Institut à Pune (Inde)
Santé
L’hygiène dentaire ayurvédique
Se mettre l’huile à la bouche avec le oil pulling
Santé
Sève de bouleau fraîche bio des Hautes-Alpes 100 % pure et non pasteurisée
Labellisée Nature et Progrès depuis 1986

À la une sur le même thème

Santé
Spécial été: Le top 5 des crèmes solaires minérales clean de Mireille
Mireille est la 1ère application INDEPENDANTE qui traduit simplement les étiquettes de nos produits cosmétiques.
Santé
Que peut apporter la purification de l’air par ionisation ?
Un air pur et une eau saine sont essentiels pour notre quotidien. Pourtant, en milieu urbain, il devient de plus en plus difficile d’en avoir sans recourir à différentes technologies.
Santé
Compléments alimentaires : ce qu’il faut savoir par Bercy Infos
Teint lumineux, cheveux brillants, jambes galbées etc. Ces résultats promis par les nombreux compléments alimentaires disponibles sur le marché nécessitent de se renseigner sur leurs propriétés. Comment s’informer sur leur composition ? À quelle réglementation sont-ils soumis ? On vous répond !
Santé
La santé par le chanvre Mangeons-en ! Tous les jours ! Mais pas que !
Pour les petits et les grands, le chanvre c'est bon, sain, savoureux et utile à la fois !
Santé
Qu’est-ce qu’une orgonite ? par Marie Vignaud
Une orgonite est un outil thérapeutique constitué de cristaux, de minéraux et de métaux choisis pour leur capacité à garder et émettre une intention
Santé
Dents et décodage biologique – Nos dents nous parlent !
Pourquoi des douleurs et/ou maladies se manifestent-elles chez certaines personnes et pas chez d’autres ? Christian Flèche, psychobio-thérapeute et créateur du décodage biologique, s’est penché sur le sujet et nous explique que la maladie est le résultat de certains principes biologiques.

Autres articles

Actualités
Le Petit Prince, ambassadeur de la planète, lance un podcast et se mobilise pour Surfrider Foundation Europe
Petit Prince, le célèbre petit héros d'Antoine de Saint Exupéry - ambassadeur avant-gardiste pour protection de notre planète - lance un podcast sur les vertus de l'écologie positive et se mobilise aux côtés de Surfrider pour sensibiliser petits et grands à la préservation des océans.
Actus chez vous
Nouveau site de GAYRAL REYNIER
GAYRAL REYNIER Producteur, distillateur, liquoriste, seve de bouleau…
Actualités
Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France
Le Fonds pour l’Arbre veut fédérer face à l’urgence de protéger et reconstituer les haies en France en démultipliant la capacité de soutien des projets locaux en faveur de l’arbre.
Actus chez vous
WHAT’S FOR DINNER : Ateliers de cuisine bio !
En 2000, Amandine Geers et Olivier Degorce créent WHAT'S FOR DINNER, une structure associative engagée et pluridisciplinaire ayant pour objet l'information, la rencontre et l'échange autour des questions d'alimentation et d'écologie.
Actus chez vous
La Parenthèse Végétale : Un espace dédié à la cuisine bio végétale
Une super bonne nouvelle : Melle PIGUT crée un atelier entièrement dédié à la cuisine bio et végétalienne à Paris !
Actualités
Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an
Treedom passe la barre des 2 millions d’arbres plantés dont 1 million plantés en seulement un an

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.