Home / Santé Bien-être Beauté / L’aubépine – Amie de la femme

L’aubépine Crataegus spp.

Aubépine et botanique

L’aubépine – appelée dans nos campagnes « épine blanche » – pousse dans les haies et les sous-bois des zones tempérées d’Europe, d’Afrique du Nord, d’Asie de l’Est et d’Amérique du Nord.

Cet arbuste épineux, de 3 à 7 m de hauteur, densément ramifié, porte des feuilles lobées d’un vert brillant. Le nombre de lobes diffère en fonction des espèces botaniques : 3 à 7 lobes profonds pour l’espèce monogyna et seulement 3 à 5 lobes pour l’espèce laevigata. Groupées en corymbes très parfumés, les nombreuses petites fleurs sont munies de 5 pétales blancs et de 5 sépales triangulaires. Les « fruits » d’aubépine sont en réalité des pseudo-fruits ayant l’aspect de petites drupes ovoïdes rouges à chair jaune. L’aubépine possède une longévité remarquable : on dénombre plusieurs spécimens dépassant 600 ans !

Histoire et tradition de l’aubépine

Au début de notre ère, Dioscoride cite déjà le sirop de fruits d’aubépine comme « modérateur » cardiaque censé lutter contre la vieillesse. Vers l’an 1000, on réserve ce breuvage aux rois francs. Cependant, l’aubépine reste très peu utilisée pour ses propriétés médicinales jusqu’à la Renaissance : on recourt alors à l’écorce des jeunes rameaux pour faire passer les fièvres et aux fruits pour soigner les maux de gorge. Les sommités fleuries ne sont reconnues en thérapeutique qu’au début du 20e siècle. Elles sont alors employées pour améliorer la circulation coronarienne.

Les archéologues ont découvert des noyaux d’aubépine en grande quantité dans les cités lacustres d’Europe centrale et orientale, ce qui atteste de leur application alimentaire précoce. Des recueils culinaires datés des 13e et 14e siècles ont également mis en évidence l’usage fréquent de la fleur d’aubépine. Les jeunes feuilles peuvent également être cueillies et consommées en salade.

Le bois, très résistant, est employé en menuiserie, en particulier pour certaines pièces mécaniques.

Autrefois, on s’en servait pour la fabrication d’armes.

Étymologie et légende autour de l’aubépine

Le nom aubépine vient du latin alba – blanc – et spina – épine. La plante est d’ailleurs aussi souvent appelée épine blanche. Son nom de genre Crataegus viendrait du grec krataios – fort –, par allusion à la dureté de son bois.

Depuis la christianisation de l’Europe, l’aubépine est associée à la Vierge Marie, ses fleurs blanches étant le symbole de la pureté et de l’innocence. La couronne d’épines du Christ aurait été tressée avec des rameaux d’aubépine ; on dit d’ailleurs que les étamines tiendraient leur couleur rouge du sang du Christ, blessé par les épines.

Dans les campagnes, la branche d’aubépine était un talisman censé protéger de l’orage et des bêtes venimeuses, tels les serpents, d’où son utilisation pour former des haies autour des maisons.

Dans le langage des fleurs, l’aubépine est symbole d’espoir et s’offre aux mariés comme voeu de prospérité.

Côté santé

Les sommités fleuries d’aubépine sont douées de propriétés cardiotoniques intéressantes pour traiter les insuffisances cardiaques et coronariennes légères, en particulier chez les personnes âgées, et dans le traitement de l’artériosclérose. L’administration prolongée de préparation à base d’aubépine améliore l’irrigation du myocarde et le débit coronarien. Les sommités fleuries d’aubépine possèdent aussi un effet régulateur des arythmies cardiaques en renforçant et ralentissant les contractions. Elles ont, de plus, une activité hypotensive par vasodilatation et une fonction d’antiagrégant plaquettaire. Toutes ces vertus font de l’aubépine un actif intéressant pour prévenir les risques d’infarctus.

Les sommités fleuries d’aubépine ont un effet sédatif sur le système nerveux central. Elles sont prescrites pour calmer la nervosité, notamment en cas de palpitations, d’insomnies et d’impression d’essoufflement.

Enfin, les sommités fleuries d’aubépine sont reconnues anti-inflammatoires, antispasmodiques et diurétiques.

Elles peuvent entrer dans la composition de compléments alimentaires destinés à favoriser la détente face aux anxiétés de la vie quotidienne.

Les fruits d’aubépine sont doués de vertus médicinales très proches de celles des sommités fleuries, quoique moins puissantes. Les fruits sont donc utilisés le plus souvent en association avec des extraits de sommités fleuries.

Le saviez-vous ?

L’aubépine est fortement recommandée pour soulager les troubles de la ménopause, tels que l’anxiété, les palpitations et l’insomnie.

Sous quelle forme la consommer ?

En tisane : 1 c. à c. de sommités fleuries dans 15 cl d’eau de source frémissante. Boire 3 à 4 tasses par jour.

Elle peut par ailleurs être consommée sous forme d’extrait de plante fraîche, obtenu en faisant macérer les parties de la plante les plus actives – racine, tige, feuilles, fleurs ou bourgeons – dans un mélange d’eau et d’alcool, pour en extraire les principes actifs.

Posologie recommandée :  20 à 25 gouttes diluées dans une boisson (eau, jus de fruit ou tisane), 3 fois par jour pendant 3 semaines.

Côté beauté

Les sommités fleuries sont recommandées pour leur activité antioxydante et reminéralisante. Elles sont idéales dans le soin des peaux matures et stressées, ainsi que celui des mains et des cheveux dévitalisés. Ces propriétés servent de même dans des produits de protection solaire.

Apaisantes et activatrices de la microcirculation, les sommités fleuries d’aubépine atténuent les rougeurs diffuses et les tiraillements des peaux irritées.

Astuce beauté

Une infusion de sommités fleuries d’aubépine est parfaite comme lotion apaisante.

Les fruits d’aubépine sont utilisés, quant à eux, dans des produits adoucissants et hydratants. Ils sont particulièrement appréciés des peaux sèches et irritées, et des cheveux secs et rêches. Antioxydants et tonifiants, ils sont précieux dans la préparation de soins pour peaux fatiguées et stressées. Enfin, de par leur teneur en saponines, ils peuvent être conseillés dans des produits nettoyants pour peaux grasses.

Autres articles de l'auteur

Santé Bien-être Beauté
Le neem, la plante qui guérit de tous les maux
L'un des constituants les plus notoires du neem est l'azadirachtine
Bien-être
Dossier bien-être : La pollution mentale
Les pollutions ne touchent pas seulement notre santé mais ont un impact indéniable sur la qualité de notre bien-être
Bien-être
La pollution mentale
Le mot « détox » n’a jamais autant été plébiscité.
Bien-être
NON aux pensées négatives, OUI à la psychologie positive
Toutes les pensées négatives que nous avons au quotidien sont une source de pollution mentale qui nous empêche d’accéder au bonheur.
Bien-être
Les bienfaits du massage pour la santé
L’humain puise des forces en lui pour aller de nouveau vers l’extérieur, vers l’autre.
Bien-être
La Fermentation en Cascade
avec Claudia Vigier - Naturopathe

À la une sur le même thème

Santé Bien-être Beauté
Mon pochon de Noël, le cadeau zéro déchet idéal !
IDÉE CADEAU : un applicateur en bois de hêtre et son déodorant, un bouton poussoir en liège, 2 recharges.
Santé Bien-être Beauté
Spray H2 générateur d’hydrogène moléculaire dissous
Le spray H2 est un petit générateur d'eau hydrogénée par électrolyse. Il réduit le vieillissement cellulaire causé par les radicaux libres.
Santé Bien-être Beauté
LEVELUK K8, ioniseur d’eau par electrolyse
L'eau du robinet est d’abord filtrée, puis ionisée à l'aide du processus d'électrolyse. Des eaux alcalines et acides sont alors produites, celles-ci peuvent être utilisées en tant que : boissons, pour la beauté, la préparation des repas, le nettoyage et la désinfection de la maison.
Santé Bien-être Beauté
Soigner la pollution mentale avec l’aide des Fleurs de Bach
Que nous suggère le mot POISON ? Quelque chose de nocif, de dangereux et contraire à la vie, à la bonne santé morale et physique…
Santé Bien-être Beauté
Atelier sophrologie anti-pollution
La pollution de l'air est particulièrement insidieuse.
Santé Bien-être Beauté
Le vrai luxe en cosmétique : remis(e) en question
La cosmétique de luxe se paie au prix fort et se revendique exclusive, mais les formules sont le plus souvent décevantes, comme l'analyse l'Association Slow Cosmétique.

Autres articles

Actus marques
Les épices à avoir dans son placard pour faire voyager vos papilles
Les épices et aromates sont une porte d’entrée formidable pour découvrir d’autres traditions culinaires venues du bout de monde. Leurs goûts rehaussent les plats, changeant parfois complètement les saveurs.
Enfants
Substances suspectées ou avérées toxiques dans les couches pour bébés
Les associations prônent la tolérance zéro
Enfants
Violence dans la famille. Pourquoi ? Comment en tarir la source ?
La résignation n’est pas dans mon tempérament. Je fais partie des irréductibles réalistes optimistes
Enfants
La famille Zen apprend à se concentrer grâce à la sophrologie
Le petit dernier de la famille Zen est rentré très content de l’école.
Enfants
La valse des coquilles d’œufs
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
L’allaitement maternel
Voici quelques astuces pour allaiter votre enfant. Dans tous les cas, si vous avez des doutes ou des soucis pour allaiter, parlez-en à votre sage-femme lors de ses visites à la maison.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.