Home / L’aubépine – Amie de la femme

L’aubépine Crataegus spp.

Aubépine et botanique

L’aubépine – appelée dans nos campagnes « épine blanche » – pousse dans les haies et les sous-bois des zones tempérées d’Europe, d’Afrique du Nord, d’Asie de l’Est et d’Amérique du Nord.

Cet arbuste épineux, de 3 à 7 m de hauteur, densément ramifié, porte des feuilles lobées d’un vert brillant. Le nombre de lobes diffère en fonction des espèces botaniques : 3 à 7 lobes profonds pour l’espèce monogyna et seulement 3 à 5 lobes pour l’espèce laevigata. Groupées en corymbes très parfumés, les nombreuses petites fleurs sont munies de 5 pétales blancs et de 5 sépales triangulaires. Les « fruits » d’aubépine sont en réalité des pseudo-fruits ayant l’aspect de petites drupes ovoïdes rouges à chair jaune. L’aubépine possède une longévité remarquable : on dénombre plusieurs spécimens dépassant 600 ans !

Histoire et tradition de l’aubépine

Au début de notre ère, Dioscoride cite déjà le sirop de fruits d’aubépine comme « modérateur » cardiaque censé lutter contre la vieillesse. Vers l’an 1000, on réserve ce breuvage aux rois francs. Cependant, l’aubépine reste très peu utilisée pour ses propriétés médicinales jusqu’à la Renaissance : on recourt alors à l’écorce des jeunes rameaux pour faire passer les fièvres et aux fruits pour soigner les maux de gorge. Les sommités fleuries ne sont reconnues en thérapeutique qu’au début du 20e siècle. Elles sont alors employées pour améliorer la circulation coronarienne.

Les archéologues ont découvert des noyaux d’aubépine en grande quantité dans les cités lacustres d’Europe centrale et orientale, ce qui atteste de leur application alimentaire précoce. Des recueils culinaires datés des 13e et 14e siècles ont également mis en évidence l’usage fréquent de la fleur d’aubépine. Les jeunes feuilles peuvent également être cueillies et consommées en salade.

Le bois, très résistant, est employé en menuiserie, en particulier pour certaines pièces mécaniques.

Autrefois, on s’en servait pour la fabrication d’armes.

Étymologie et légende autour de l’aubépine

Le nom aubépine vient du latin alba – blanc – et spina – épine. La plante est d’ailleurs aussi souvent appelée épine blanche. Son nom de genre Crataegus viendrait du grec krataios – fort –, par allusion à la dureté de son bois.

Depuis la christianisation de l’Europe, l’aubépine est associée à la Vierge Marie, ses fleurs blanches étant le symbole de la pureté et de l’innocence. La couronne d’épines du Christ aurait été tressée avec des rameaux d’aubépine ; on dit d’ailleurs que les étamines tiendraient leur couleur rouge du sang du Christ, blessé par les épines.

Dans les campagnes, la branche d’aubépine était un talisman censé protéger de l’orage et des bêtes venimeuses, tels les serpents, d’où son utilisation pour former des haies autour des maisons.

Dans le langage des fleurs, l’aubépine est symbole d’espoir et s’offre aux mariés comme voeu de prospérité.

Côté santé

Les sommités fleuries d’aubépine sont douées de propriétés cardiotoniques intéressantes pour traiter les insuffisances cardiaques et coronariennes légères, en particulier chez les personnes âgées, et dans le traitement de l’artériosclérose. L’administration prolongée de préparation à base d’aubépine améliore l’irrigation du myocarde et le débit coronarien. Les sommités fleuries d’aubépine possèdent aussi un effet régulateur des arythmies cardiaques en renforçant et ralentissant les contractions. Elles ont, de plus, une activité hypotensive par vasodilatation et une fonction d’antiagrégant plaquettaire. Toutes ces vertus font de l’aubépine un actif intéressant pour prévenir les risques d’infarctus.

Les sommités fleuries d’aubépine ont un effet sédatif sur le système nerveux central. Elles sont prescrites pour calmer la nervosité, notamment en cas de palpitations, d’insomnies et d’impression d’essoufflement.

Enfin, les sommités fleuries d’aubépine sont reconnues anti-inflammatoires, antispasmodiques et diurétiques.

Elles peuvent entrer dans la composition de compléments alimentaires destinés à favoriser la détente face aux anxiétés de la vie quotidienne.

Les fruits d’aubépine sont doués de vertus médicinales très proches de celles des sommités fleuries, quoique moins puissantes. Les fruits sont donc utilisés le plus souvent en association avec des extraits de sommités fleuries.

Le saviez-vous ?

L’aubépine est fortement recommandée pour soulager les troubles de la ménopause, tels que l’anxiété, les palpitations et l’insomnie.

Sous quelle forme la consommer ?

En tisane : 1 c. à c. de sommités fleuries dans 15 cl d’eau de source frémissante. Boire 3 à 4 tasses par jour.

Elle peut par ailleurs être consommée sous forme d’extrait de plante fraîche, obtenu en faisant macérer les parties de la plante les plus actives – racine, tige, feuilles, fleurs ou bourgeons – dans un mélange d’eau et d’alcool, pour en extraire les principes actifs.

Posologie recommandée :  20 à 25 gouttes diluées dans une boisson (eau, jus de fruit ou tisane), 3 fois par jour pendant 3 semaines.

Côté beauté

Les sommités fleuries sont recommandées pour leur activité antioxydante et reminéralisante. Elles sont idéales dans le soin des peaux matures et stressées, ainsi que celui des mains et des cheveux dévitalisés. Ces propriétés servent de même dans des produits de protection solaire.

Apaisantes et activatrices de la microcirculation, les sommités fleuries d’aubépine atténuent les rougeurs diffuses et les tiraillements des peaux irritées.

Astuce beauté

Une infusion de sommités fleuries d’aubépine est parfaite comme lotion apaisante.

Les fruits d’aubépine sont utilisés, quant à eux, dans des produits adoucissants et hydratants. Ils sont particulièrement appréciés des peaux sèches et irritées, et des cheveux secs et rêches. Antioxydants et tonifiants, ils sont précieux dans la préparation de soins pour peaux fatiguées et stressées. Enfin, de par leur teneur en saponines, ils peuvent être conseillés dans des produits nettoyants pour peaux grasses.

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Beauté
Automassage anti-âge avec un Gua Sha
Elle consiste à stimuler, en douceur, les points situés le long des méridiens
Beauté
L’impact du stress sur le vieillissement cutané
Au cours de sa vie, la femme ressent tout un panel d’émotions qui peuvent la rendre heureuse, irritable, hésitante, anxieuse, etc.
Santé Bien-être Beauté
Optimiser son immunité pour mieux résister aux virus
Prendre soin de son immunité, c’est indéniablement être mieux armé-e devant l’adversité
Bien-être
La biophilie, pour se sentir bien et lutter contre la dépression hivernale
design biophilique, ce sont tous les éléments qui vont permettre de recréer un lien direct ou indirect avec la nature
Santé
L’eau de Rita, l’élixir de bonne santé
Difficile d’évoquer les remèdes d'antan sans évoquer l’eau de Rita...
Santé
L’argilothérapie, ou l’argile qui guérit
Dans toutes les civilisations, l’argile fut l’un des premiers remèdes naturels à de nombreuses affections

À la une sur le même thème

Santé Bien-être Beauté
Que savez-vous des aliments lactofermentés ?
Découvrez les bienfaits et vertus des aliments lactofermentés sur notre santé intestinale. Et comprenez comment le produit Z-flora fonctionne !
Santé Bien-être Beauté
Foie et reins, la détox des émonctoires
Le fonctionnement de nos principaux organes émonctoires, foie et reins, peut-être favorisé par une cure détox à chaque changement de saison.
Santé Bien-être Beauté
Hygiène et cosmétique : passez au naturel!
En hygiène et cosmétique : passez au naturel !
Santé Bien-être Beauté
Vos boucles ont perdu leur forme? Préparez ce masque et récupérez vos ondulations
Masque capillaire fait maison pour cheveux bouclés
Santé Bien-être Beauté
le CBD, un allié essentiel pour le bien-être intestinal
Grâce à son action sur le système endocannabinoïde, le CBD est étroitement lié à la santé intestinale. Comment agit-il sur le système digestif ? Et contre quels problèmes pourrait-il être utile ? 
Santé Bien-être Beauté
Tout savoir sur le curcuma
Le curcuma (curcuma longa) est une plante à fleurs poussant originellement en Inde et en Asie du sud-est, issue de la famille des Zingiberaceae (même famille que le gingembre). L’épice du même nom est obtenue en broyant le rhizome – tige souterraine de la plante. Cultivé en Inde depuis l’antiquité, le curcuma se présente sous forme […]

Autres articles

Enfants
La Ferme des P’tits Bergers
Des produits en laine 100 % naturelle et locale
Enfants
Des séjours musicaux à la ferme
Pour apprendre la musique tout en découvrant la nature et la vie à la ferme à travers des activités ludiques et éducatives
Actualités
En décembre, les cucurbitacées sont à l’honneur !
Zoom sur les 3 variétés les plus connus et leurs bienfaits : butternut, courge et potimarron
Loisirs
Nourrir ou ne pas nourrir les oiseaux en hiver, telle est la question par Pierre Venel
Deux écoles s'affrontent sur le sujet
Loisirs
Nouveaux hébergements écoresponsables en Savoie
Orelle est LE SPOT SECRET du plus grand domaine skiable du monde
Actus marques
Comment rendre votre jardin résistant à la sécheresse
une solution séculaire qui permet de garder efficacement les sols humides

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.