Home / Enfants / Alors, que fait-on en cas de « dépressurisation de la cabine » ? Ou comment ? prendre soin de soi n’est pas égoïste

Souvenez-vous du temps où nous prenions l’avion. Vous avez certainement en tête les fameuses annonces de sécurité !

« En cas de dépressurisation de la cabine, un masque à oxygène tombera automatiquement à votre portée. Tirez sur le masque pour libérer l’oxygène. Placez-le sur votre visage… Une fois votre masque ajusté, il vous est possible d’aider d’autres personnes. »

Puis en anglais : « Put your oxygen mask on FIRST » (« Mettez votre masque avant tout »).

La recommandation est claire : n’aidez les autres qu’une fois que vous avez fait le nécessaire pour vous-même. C’est somme toute assez logique ; s’il y a des personnes vulnérables autour de moi, je dois, certes, les aider ; mais si je n’ai pas mis mon masque à oxygène en premier, je risque de manquer d’oxygène… et donc de ne plus être en capacité de les aider DU TOUT.

De plus, en cas de danger dans un avion, c’est une série d’actions qu’il va falloir mener pour espérer sortir vivant d’un accident. Mettre les masques à oxygène aux personnes vulnérables autour de moi sans me l’avoir mis à moi-même nous met TOUS en danger.

Cette consigne nous dit : contrairement à ce que votre coeur pourrait vous encourager à faire, pour mieux pouvoir assister les personnes autour de vous en cas de danger, prenez soin de vous avant tout. C’est à cette condition que vous pourrez les accompagner de façon plus qualitative et durable.

Revenons à ce que nous avons à vivre en ce moment : ces moments exceptionnels de souffrance, d’interrogations, d’angoisse, de transformations. Nous sommes saturés d’émotions, de situations complexes inédites à gérer.

Bien entendu, nous sommes tous touchés, et, autour de nous, certaines personnes sont plus vulnérables que d’autres.

Ce que nous rappelle le « Put your oxygen mask on first », c’est de prendre soin de nous-même AVANT TOUT. Si je ne prends pas soin de moi, je serai en incapacité d’aider durablement mes proches. Du coup, c’est tout le système autour de moi que je mets en danger.

Prendre soin de soi, c’est se donner les moyens de vraiment pouvoir accompagner et aider les autres. Alors, la grande question est : COMMENT FAIRE POUR PRENDRE SOIN DE SOI, en ce moment ?

Cela passera souvent par s’offrir des bulles de tranquillité, de ressourcement, durant lesquelles on peut poser nos valises, décharger nos sacs à dos et s’ancrer à l’essentiel. Pas besoin d’actions spectaculaires, les petites pratiques régulières seront les plus efficaces.

Et pour trouver des idées concrètes, je vous propose de partager sur Facebook ces routines que vous avez développées depuis 1 an et qui vous ont permis de vous ressourcer et de traverser les tempêtes.

Pour ma part, ma pratique ressource principale, depuis 1 an, c’est la méditation : 20 mn par jour au réveil. Et vous ?

Continuons l’échange sur notre page Facebook Les Ateliers Gordon !

À très vite,

Nathalie Reinhardt
Fondatrice de l’Association Les Ateliers Gordon
www.lesateliersgordon.org

0 Commenter

Laisser un commentaire

Autres articles de l'auteur

Enfants
AU-TO-NO-MIE Pour nos enfants : goûtons l’instant présent
Quelle bonne nouvelle ! C’est la vie ! Nous sommes de passage dans l'existence de nos enfants
Enfants
Pour nos enfants : développons notre compréhension
« Si tu avais un message à faire passer aux parents, ce serait lequel ? », sa réponse a fusé : « Qu’ils développent la compréhension de leurs enfants… »
Enfants
Pour nos enfants : développons notre compréhension – 3
l’exploration de moyens pour développer notre compréhension des autres et notre empathie. Magnifique projet !
Enfants
Pour nos enfants : développons notre compréhension – 2
Comme premiers petits pas, nous avons choisi de suivre le chemin tracé par Carl Rogers
Enfants
Pour nos enfants : développons notre compréhension – 4
Comment développer notre compréhension de l’autre et notre empathie ?
Enfants
Pour nos enfants : développons notre compréhension – 5
Comment développer notre compréhension de l’autre et notre empathie ?

À la une sur le même thème

Enfants
La cuica-pot
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
Mon enfant ne veut pas manger, que faire ?
On entend souvent des parents inquiets déplorer que leur enfant ne veuille rien manger
Enfants
L’allaitement maternel
Le lait maternel est l’aliment le plus naturel pour votre bébé
Enfants
L’éducation bienveillante est-elle nécessairement permissive ?
L’éducation des enfants est un thème qui fait couler beaucoup d’encre...
Enfants
Le bateau de liège
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
Merci Mercredi, pour les parents en quête d’activités ludiques et originales
Pour s’amuser en famille et semer de grandes idées

Autres articles

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Langouët, le village breton qui prépare l’après pétrole
À Langouët, 603 habitants, l’équipe municipale s’emploie depuis 20 ans à faire de l’écologie sociale une réalité...
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.