Home / Santé Bien-être Beauté / Coloration capillaire chimique : une haute source de pollution

BEAUTE SANTE BIEN-ETRE-58

Coloration capillaire chimique :
une haute source de pollution

On estime que 70 % des femmes européennes et environ 10 % des hommes se teindraient régulièrement les cheveux. Majoritairement pour couvrir leurs cheveux blancs, mais aussi, pour certaines femmes, par coquetterie, envie de changer de tête, ou par fantaisie chez les plus jeunes qui tentent les couleurs les plus inédites.

Mais, la plupart du temps, les teintures employées sont composées de substances chimiques, ce qui n’est pas sans conséquences sur la qualité du cheveu et sa santé, mais aussi sur l’environnement.

La chimie avant…

Dans les temps anciens, des substances végétales, combinées à des sels métalliques, étaient utilisées pour colorer les cheveux gris ou blancs : comme de l’acétate de plomb, du nitrate d’argent ou des cyanures métalliques… On ne connaissait pas encore les dangers de ces molécules…

Aujourd’hui, les techniques se sont grandement améliorées, mais les colorations contiennent davantage de molécules chimiques qui semblent présenter encore plus de risques. Pourtant, le marché est florissant : la vente de produits capillaires colorants constitue à elle seule 26 % des ventes de cosmétiques !

La vérité sur les colorations chimiques

Ces produits colorants, appliqués à même les cheveux et laissés en pause plusieurs minutes, ne respectent pas la physiologie du cheveu, alors qu’ils devraient le protéger. Rappelons les 3 principales étapes (pour le moins agressives) de la coloration chimique :

La peroxydation

Les produits issus de la synthèse ouvrent les écailles des cheveux, pénètrent la fibre capillaire et la décolorent suivant un phénomène de peroxydation (réaction chimique formant un peroxyde, c’est-à-dire un dérivé de l’eau oxygénée).

La dépigmentation

La couleur naturelle disparaît, le cheveu est dépigmenté et s’éclaircit jusqu’à même devenir tout blanc.

Cette méthode est agressive car le cheveu doit perdre sa structure pour permettre à la réaction chimique de se faire. Il est ainsi dénaturé.

La repigmentation

Ensuite, une autre réaction chimique se produit à l’intérieur de la fibre capillaire : la repigmentation. Elle va redonner une couleur au cheveu en insérant les pigments colorants artificiels.

À long terme, les cheveux ainsi traités sont fragilisés et présentent un aspect sombre et terne. Ils deviennent cassants, rêches et difficiles à coiffer, évoquant presque de la paille…

L’usage fréquent des colorants chimiques peut entraîner :

  • Une altération de la structure du cheveu et de la kératine,
  • Une augmentation de la porosité du cheveu et une fragilisation capillaire,
  • Une déstabilisation des glandes sébacées,
  • Un accroissement des allergies et des irritations,
  • La mort des cellules souches se trouvant dans le bulbe.

Sans parler de la pollution environnementale engendrée par de telles substances chimiques qui, ne l’oublions pas, se déversent chaque jour dans les eaux usées et terminent dans les nappes phréatiques…

Sur la liste noire des substances colorantes

Parmi les substances responsables de ces actions nocives, on trouve le PARAPHÉNYLÈNEDIAMINE – ou PPD –, une substance déjà interdite dans tous les produits cosmétiques, mais encore tolérée dans les colorations capillaires comme révélateur à hauteur de 6 %, avec l’obligation d’informer les consommateurs sur ces risques. Le PPD est allergisant et mutagène, même en très faible quantité.

L’AMMONIAQUE est présente, quant à elle, dans un grand nombre de colorations car elle sert à faciliter la pénétration des pigments colorés. Mais elle est fréquemment mise en cause, étant irritante et parfois allergisante.

L’alternative à la chimie : la coloration végétale

Contrairement à la coloration capillaire chimique, la coloration végétale n’agresse en aucun cas les cheveux. Elle est même souveraine pour réparer les dégâts causés par les colorations chimiques, d’où l’engouement qu’elle connaît actuellement.

Les teintures végétales n’agissent pas par oxydation : leur couleur ne pénètre pas le cheveu en profondeur car les écailles restent fermées. Elles le gainent en recouvrant sa teinte naturelle, laquelle est préservée et nullement modifiée.

Comme aucune substance chimique n’est employée, on n’observe aucune altération ni agression du cheveu.

Les plantes présentes dans les colorations végétales offrent au cheveu leurs bienfaits et leur richesse en principes actifs, naturellement protecteurs. Elles ne comportent pas de substances chimiques qui vont pénétrer dans l’épiderme, être véhiculées dans l’organisme par le sang, puis être à l’origine de troubles de la santé, comme des problèmes de peau notamment.

La coloration végétale est donc bénéfique
pour la santé à tous les niveaux.

Et côté beauté :

Le cheveu est gainé, renforcé. Il en ressort plus solide, plus résistant et retrouve la vitalité qu’il avait pu perdre sous l’action des colorations chimiques.

La chevelure gagne en volume, en souplesse, en brillance, en épaisseur. Elle est plus lumineuse, pleine d’éclat.

Le cuir chevelu aussi profite de ces bienfaits : les éventuelles démangeaisons ou irritations sont apaisées, les pellicules disparaissent. Le chevelu est nettoyé en douceur, dans le respect de sa physiologie.

Précisons par ailleurs qu’avec les pigments végétaux colorants issus des plantes tinctoriales (curcuma, brou de noix, garance, châtaignier, indigo, rhubarbe…), il est possible, grâce à des mélanges judicieux, d’obtenir une palette de couleurs remarquable, allant de tons clairs à des tons foncé.

Comment vous lancer dans la coloration capillaire végétale

• En consultant des ouvrages qui traitent du sujet.

Plusieurs sont sortis récemment :

  • La coloration végétale – Un guide pratique pour teindre ses cheveux au naturel de Bénédicte Boisdron et Véronique Montel, aux éditions Vigot.
  • Coloration naturelle des cheveux de Gwendoline et Lionel Clergeaud, aux éditions Dangles.
  • Je colore mes cheveux au naturel – Guide complet, conseils et recettes en collaboration avec la marque Centifolia aux éditions Marie- Claire. • En allant sur des sites spécialisés qui référencent des plantes tinctoriales. Vous y trouverez de nombreux conseils pratiques et recettes maison. • En vous adressant directement à un spécialiste de la coloration végétale.

 

Autres articles de l'auteur

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage
Archives
Édition 2019 des Défis du Bois 3.0
Cette année, les Défis du Bois 3.0 auront lieu du 11 au 18 mai 2019, sur le Campus Bois d'Épinal.

À la une sur le même thème

Santé Bien-être Beauté
Plus jamais SANS la méthode Coué
avec Luc Teyssier d'Orfeuil Auteur, coach, formateur, conférencier
Santé Bien-être Beauté
Une année sans… 100 % de mieux-être
L’ère de la beauté futile et irréfléchie est révolue.
Santé Bien-être Beauté
Une année SANS cotons et SANS protections hygiéniques jetables
Au quotidien, nous pouvons faire des petits gestes pour restreindre nos déchets...
Santé Bien-être Beauté
Une année SANS complexe avec le « body positive »
Le « body positive » n’a cessé de faire parler de lui en 2018.
Santé Bien-être Beauté
Une année SANS chute de cheveux
Superaliment issu de la pharmacopée africaine, le moringa
Santé Bien-être Beauté
Une année SANS coloration chimique
avec Simon Assoun

Autres articles

Cosmétique
Crème « SOS pieds en détresse »
Crème pour pieds en détresse
Cosmétique
Ça dégomme ! Roll-on raffermissant anticellulite
Ce roll-on minceur sera un allié 100 % naturel pour vous aider à garder votre peau bien ferme tout en réduisant la cellulite
Enfants
AU-TO -NO-MIE Oui, mais moi, je sers à quoi, alors, en tant que parent ?
C’est vrai, finalement. Nos enfants dépendent de nous
Enfants
L’ esprit Montessori à la maison pour les 0-3 ans
On observe depuis quelques années un intérêt croissant des parents pour les écoles relevant de la pédagogie Montessori
Enfants
Le maracapsule
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
La diversification alimentaire
Les experts en nutrition infantile recommandent d’introduire progressivement des menus complets à base de viande/poisson et de légumes

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.