Home / / Comment digérer nos émotions

Conscientes ou inconscientes, les émotions nous accompagnent tout au long de notre vie. Certaines sont bénéfiques (la joie, l’amour) et d’autres (la tristesse, la colère) peuvent engendrer des pathologies lourdes. Chacune d’elles s’accompagne de ressentis à l’intérieur de notre corps : palpitations, chaleur, maux de tête ou de ventre…

par Géraldine Faulx. Naturopathe certifiée

 

Et si nos émotions étaient en lien direct avec notre corps physique ?

Les Chinois l’on bien compris depuis des millénaires en mettant en lien nos organes et certaines de nos émotions. En effet, dans la médecine traditionnelle chinoise, la colère est régie par le foie et la vésicule biliaire, la tristesse par le poumon et le gros intestin, la rumination par la rate et l’estomac, la peur par le rein et la vessie, la joie et l’amour par notre cœur et notre intestin grêle. 

Alors, si nous prenions soin de nos émotions en prenant soin de notre système digestif… ?  

L’idée est loin d’être farfelue car de nombreuses recherches scientifiques ont mis en évidence un rapport direct entre notre cerveau et notre intestin, surnommé notre deuxième cerveau. En effet, notre intestin possède son propre système nerveux – le système nerveux entérique (SNE) –, qui est directement relié à notre cerveau via le nerf vague. Ces deux centres nerveux sont constamment en communication. Par exemple, le SNE participe à la régulation des hormones qui indiquent au cerveau à quel moment nous devons manger et quelle quantité de nourriture nous devons absorber. Les cellules nerveuses du SNE signalent au cerveau que nous sommes rassasiés et peuvent même déclencher des nausées si nous mangeons trop. De la même façon, lorsque nous ingérons certains types d’aliments, le SNE envoie une sensation de bien-être au cerveau, déclenchant ainsi une réaction en chaîne qui fait que l’on se sent mieux.

L’importance des neurotransmetteurs 

Un neurotransmetteur est une substance chimique (appelée également neuromédiateur), fabriquée par l’organisme, et permettant aux neurones de transmettre des messages, entre eux ou entre un neurone et un autre type de cellules de l’organisme (muscles, glandes), afin que toutes nos cellules et nos organes sachent ce dont notre corps a besoin pour fonctionner de façon optimale. Ils sont produits aussi bien dans notre cerveau que dans notre intestin. Mais, en cas de mauvaise perméabilité intestinale due à une alimentation non adaptée, un stress ou un abus d’excitants tels que café, cigarette, alcool…, on risque une carence de ces neurotransmetteurs ; et c’est là que les symptômes apparaissent : fatigue, anxiété, dépression, démotivation… Les messages ne sont plus transmis, le corps ne sait plus ce qu’il doit produire pour nous maintenir en forme. 

Vous avez certainement déjà entendu parler de la sérotonine, qui joue un rôle dans notre bien-être et sur notre sommeil. Elle est synthétisée à 95 % dans notre intestin, mais son déficit peut être la cause de dépression, de dépendance alcoolique ou de troubles du comportement alimentaire, tels que la boulimie par exemple. 

Un autre neuromédiateur bien connu est l’adrénaline. Elle est produite dans les surrénales, deux petites glandes situées au-dessus des reins, et contribue à faire face au stress efficacement. Une carence sera la cause d’un épuisement aussi bien physique que psychique. Un autre neurotransmetteur, synonyme de plaisir et ayant une action sur notre immunité, est la dopamine. Elle est également impliquée dans notre capacité d’attention et dans notre motricité. Une faible concentration en dopamine semblerait être la cause des tremblements dans la maladie de Parkinson.

Nous pourrions donc dire que, sans ces substances chimiques, nous serions tous dépourvus de plaisir, de joie de vivre et serions incapable de gérer notre stress. Mais, heureusement, la nature nous a donné tout ce qu’il faut pour pallier à d’éventuelles carences. Il existe, en effet, de nombreux coups de pouce naturels qui, associés à une alimentation équilibrée et à de l’exercice physique quotidien, vont nous permettre de prendre soin de nos émotions en prenant soin de notre corps.

Mes émotions au beau fixe grâce à la naturopathie

Se faire du bien

Pour éviter l’épisode de déprime hivernal, il est recommandé d’adopter une alimentation « cocooning » riche en aliments chauds, cuits, onctueux, plutôt de saveur salée que sucrée. Le cru, indispensable à une bonne vitalité, se consommera sous forme de jus ou de graines germées. On privilégiera également les céréales complètes ou semi-complètes aux produits raffinés (farines blanches, huiles, pain blanc, sucre).

Un apport en oméga 3 sera également bénéfique pour lutter contre l’inflammation intestinale, cause d’un éventuel déséquilibre au niveau des neurotransmetteurs, mais également pour chouchouter notre système nerveux et notre cerveau. Composés majoritairement d’acides gras essentiels, les oméga 3 sont indispensables au bon fonctionnement de ce dernier (développement intellectuel, mémoire, concentration). Mais ces oméga 3 ne peuvent pas être fabriqués par notre organisme. Ils doivent donc être apportés via l’alimentation, principalement sous forme d’huile végétale. Par exemple, l’huile de lin est particulièrement riche en acide alpha-linolénique (précurseur des oméga 3). On les trouve également dans les poissons gras. Mais, à l’heure actuelle, la plupart des poissons sont contaminés par la pollution des mers et sont donc toxiques pour le système nerveux et le cerveau. On privilégiera donc une huile de Lln obtenue par pressage à froid et d’origine biologique. 

Rééquilibrer la production des neurotransmetteurs 

Un des petits coups de pouce que la nature nous a donné est la rhodiola (Rhodiola rosea). En régulant la production de sérotonine et de dopamine, cette plante adaptogène aide notre organisme à s’adapter aux différents stress qui peuvent provoquer de l’anxiété, un manque de concentration ou une déprime. C’est donc un allié de choix pour affronter la transition automne-hiver. 

En associant la rhodiola au magnésium et à la vitamine B6, vous retrouverez également un bon métabolisme énergétique, qui contribuera à diminuer la fatigue en vous apportant tous les minéraux et oligoéléments indispensables.

Préférez plutôt les complexes contenant un magnésium d’origine marine, pour une meilleure biodisponibilité. 

Se débarrasser des toxines 

Une accumulation de toxines provenant d’une alimentation trop riche, de mauvaises associations, d’excès d’excitants (thé, café, alcool, tabac) ou le stress peuvent également engendrer une congestion du foie (organe de la colère) et conduire à des états émotionnels excessifs. Profitez donc du changement de saison pour purifier votre organisme afin de revenir à une situation plus saine et assurer un bon fonctionnement de tous vos organes afin d’optimiser vos défenses immunitaires, de favoriser une digestion optimale et de booster votre énergie. Cette fois encore, la nature nous a gâtés en mettant bon nombre de plantes à notre disposition pour détoxiner notre organisme. Vous aurez l’embarras du choix entre l’artichaut, le radis noir, le romarin, le pissenlit ou l’orthosiphon, pour leur pouvoir drainant au niveau hépatique et, pourquoi pas, en les associant. Le gingembre et le carvi seront vos alliés pour assurer une bonne fonction digestive en activant la sécrétion des sucs gastriques.Et pour vous assurer un drainage efficace et une bonne élimination des toxines, choisissez la bardane et la coriandre. Sans oublier de vous protéger des radicaux libres grâces aux antioxydants présents dans l’orthosiphon, le gingembre, le romarin et la coriandre.

Un sommeil réparateur 

Un bon équilibre nerveux passe également par un sommeil réparateur. Évitez de consommer trop de protéines animales le soir. Privilégiez des aliments riches en tryptophane (précurseur de la sérotonine), tels que les bananes, la dinde, le poisson, les dattes, les céréales complètes, les œufs, les pommes de terre, les légumineuses ou encore les oléagineux. Essayez de vous coucher tôt et dans une ambiance apaisante en évitant toutes les sources de stimulation (écrans, bruits, excitants…). 

S’oxygéner

La pratique d’une activité sportive pourra également vous aider à gérer votre stress et votre anxiété en libérant de l’adrénaline et des endorphines. De préférence pratiquée en extérieur, elle aura aussi comme de vous oxygéner et de vous exposer à la lumière du jour, indispensable pour réguler votre horloge biologique interne et pour alimenter votre sourire intérieur…

0 Commenter

Laisser un commentaire

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Actus marques
Des solutions naturelles pour soutenir le système immunitaire
L’hiver arrive… Il est temps de dire au revoir aux longues journées ensoleillées et aux douces soirées d’été.
Actualités
Deux solutions efficaces pour booster vos défenses immunitaires
En hiver, notre organisme est mis à rude épreuve
Actus marques
L’allergie : la comprendre pour la maîtriser
Nez qui coule, larmoiements, toux, eczéma, plaques rouges sur la peau, ou intolérances alimentaires… L’allergie, aussi appelée hypersensibilité, peut se manifester sur différentes régions du corps.
Actus marques
Drainage, régime amaigrissant et détox sont 3 choses différentes
Le drainage : un nettoyage doux des émonctoires
Actus marques
Mincir n’est plus une bataille perdue d’avance
Maigrir semble, pour de nombreuses personnes, d'une simplicité enfantine.
Actus marques
Le Moringa, un superaliment aux vertus exceptionnelles
le moringa est un arbre capable de croître rapidement sur sol pauvre et sec

À la une sur le même thème

Bien-être
Comment utiliser le Ravintsara sur la peau?
Le ravintsara tant en huile essentielle, qu’en hydrolat pure ou diluer dans une huile végétale est très bien toléré par votre peau.
Bien-être
Des fleurs pour apaiser la déprime saisonnière
Si la date du 16 janvier est considérée comme la plus déprimante de l’année – le fameux blue monday –, nous ne sommes pas pour autant tirés d’affaire.
Bien-être
Rubrik’ à trucs Spécial toucher
Adopter la digitopuncture, c'est une technique d’automassage intégrée à la médecine traditionnelle chinoise.
Bien-être
Comment bien récupérer après le sport ?
Il existe plusieurs façons de faciliter la récupération après le sport. Dans cet article, nous vous donnerons quelques conseils…
Bien-être
Premiers frimas : soutenons nos reins !
La médecine traditionnelle chinoise nous enseigne qu’au fil des saisons, chaque organe suit un cycle immuable
Bien-être
Le toucher, un sens émotionnel
Lorsque l’on parle de toucher ou du toucher, beaucoup de choses bien diverses viennent à l’esprit !

Autres articles

Santé Bien-être Beauté
Les plantes au service de l’amour…
Si les plantes ne distillent pas leur pouvoir au service des hommes, elles cherchent à charmer les insectes et à jouer les entremetteuses de leur amour.
Actualités
Nouveauté Senfas : La terrine végétale de campagne
Grâce à ses ingrédients rappelant la traditionnelle terrine de campagne, voici une recette 100 % végétale pour savourer les délicates saveurs des sous-bois !
Alimentation
La vraie recette du Miam-Ô-Fruit
Le corps humain a la capacité de se régénérer, à condition de lui en donner les moyens.
Santé
La vitamine du soleil
La vitamine D fait aujourd’hui à nouveau parler d’elle. Pourquoi ?
Santé
La ménopause et les phyto-oestrogènes
Les oestrogènes, hormones de la féminité par excellence
Santé
Et si l’on arrêtait les régimes ?
avec Laura Azenard, Naturopathe et auteure

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.