Home / Santé Bien-être Beauté / Bien-être / Des fleurs pour nous aider à nous alléger… l’esprit !

par Isabelle Bourdeau
Florithérapeute

Bien sûr, tous les moyens naturels sont à prendre et à adopter pour vaincre l’embonpoint… Ce n’est jamais un choix d’avoir des kilos en trop. Je dis bien vaincre car c’est une bataille, un combat de tous les jours, toutes les heures pour ceux et celles qui savent… qui le vivent !

Avoir du poids en trop veut dire : se sentir lourd·e, se voir en négatif, ne plus se supporter ni s’aimer, perdre confiance en soi, avoir honte de son apparence, être en colère, peut-être même être jalou·x·se de ceux qui n’ont pas à lutter contre ce phénomène !

Il existe bien des méthodes et des régimes, appelés maintenant des rééquilibrages alimentaires, mais ça reste tout de même des restrictions plus ou moins faciles à vivre et à suivre…

Les fleurs de Bach sont un moyen naturel pour aider à la mise en place d’une période de cure alimentaire adaptée, l’énergie des élixirs floraux contribuant à l’accompagnement émotionnel et affectif.

Selon la situation particulière de chacun ·e, les besoins et l’environnement multifactoriel de la personne décidée à éliminer son embonpoint, les émotions négatives ou les freins font le lit de l’action des fleurs ! Par exemple, suivant les cas :

Du mal à se décider pour commencer la cure : Scléranthus, fleur qui fait partie de la famille de l’incertitude, pour prendre une décision et trouver l’équilibre nécessaire, renforcée par Hornbeam, pour l’énergie du départ et du dynamisme et/ ou Gorse pour la motivation.

Gentian, fleur de la foi, pour croire en soi et ne pas perdre courage, Impatiens contre l’irritabilité, pour supporter le temps et encourager la persévérance tout en étant capable de se détendre et se donner la distance nécessaire pour atteindre le but recherché.

Le sentiment de culpabilité – colère retournée contre soi –, qui ronge et empêche la sérénité et la joie d’intervenir, est inversé par Pine, qui encourage à se pardonner, s’accepter et se respecter.

Crab apple, l’élixir de la perception de soi-même, des tocs et du sentiment d’impureté, sert au nettoyage, comme une impression de nouvelle peau !

L’apprentissage à la nouvelle façon de s’alimenter est renforcé par Walnut, la fleur de l’adaptation dans les changements, qui vous ancre dans vos projets immédiats et vous accompagne dans la rupture avec les anciens processus et mauvaises habitudes du passé.

White chestnut si vous y pensez tout le temps, pour lâcher prise et arrêter le petit vélo qui tourne et tourne comme un manège incessant dans votre esprit. Une aide précieuse pour retrouver la sérénité mentale, avoir des idées claires et constructives, car il est vrai que la question de la nourriture se répète inlassablement au moins 3 fois par jour, si ce n’est plus, à chaque repas, goûter, grignotage, petit creux.

Chestnut bud pour vivre cette période comme un apprentissage et en retenir la leçon, ne plus se mettre dans des situations à risque devant le sucre, par exemple, apprendre le sevrage en douceur et en conscience de ce qui est bon pour notre organisme.

Centaury pour justement savoir se stopper et dire non à ses pulsions de remplissage.

Larch pour la confiance en soi, a contrario de la peur de ne pas y arriver, Olive pour la fatigue engendrée par la baisse de l’apport calorique, Mustard pour les moments de tristesse, Elm pour le sentiment d’être submergé·e de part et d’autre, travail, santé, sommeil, stress, angoisse, etc. La Valériane et la Camomille pour l’endormissement…

Vous pensez bien qu’il faut adapter une composition personnalisée en rapport avec le ressenti de chaque personne face à cette mission de perte des kilos en trop, y compris faire un travail sur soi pour comprendre ce qu’il s’est passé en profondeur qui pourrait expliquer la venue de ce surpoids et sa signification somatique.

Pourquoi mon corps exprime ce tropplein, cette retenue de matière graisseuse, cette inertie physique, cette chronicité dans le va-et-vient de ce poids encombrant, de quel chagrin s’agit-il ?

Une thérapie florale offre une occasion à saisir pour mieux se connaître, faire le point sur le « qui suis-je ? » et sur le rapport trilogique corps-âme-esprit… Large débat pour s’aimer à nouveau, s’apprécier et s’accepter tel·le que l’on est. Dans l’échelle émotionnelle, le stade de l’acceptation, s’il est bien vécu, libère un autre espace de créativité, un espace vital d’expression et de bienêtre à nouveau possible, embonpoint perdu ou pas.

Les fleurs de Bach sont compatibles et parallèlement possibles avec tout traitement de soins complémentaires, comme la naturopathie, l’homéopathie, l’acupuncture, car elles potentialisent toute entreprise naturelle d’évolution et de guérison.

Un large spectre d’énergie florale se présente à vous pour y arriver et vous soutenir dans votre démarche du printemps, pour profiter de vous cet été, délesté·e de cet embonpoint fatiguant mais alors oublié… Vive les vacances, donc ! Je peux vous y aider, si vous le souhaitez.

Nouveau : venez me rejoindre sur ma chaîne YouTube : Isabelle Bourdeau Florithérapeute et plus
contact@lapogeedesoi.fr
www.lapogeedesoi.fr – 06 814 614 86

0 Commenter

Laisser un commentaire

Autres articles de l'auteur

Bien-être
Le Rescue, le remède d’urgence
C’est l’antidote 100 % naturel lorsque nous sommes ébranlés émotionnellement.
Bien-être
MINCIR AUTREMENT ! C’est-à-dire que l’on arrête de compter les calories ? Chouette, alors !…
les Fleurs de Bach peuvent soutenir un programme d’amincissement
Bien-être
Oser s’accomplir en tant que femme avec les Fleurs de Bach
J’ai reçu ce matin, en séance Fleurs de Bach, une femme bien fatiguée, hésitante et peu sûre d’elle !
Santé Bien-être Beauté
Les Fleurs de Bach au secours du stress
Avant, dès qu’une réaction négative ou un bobo à l’âme survenait, on disait « c’est nerveux » ! Maintenant, on dit « c’est le stress »…
Bien-être
Notre centre de digestion avec la florithérapie
Notre « VENTRE » centralise par ce qu’il exprime
Bien-être
Relation hormones et émotions : qu’en dit notre corps ?
Aujourd’hui, nous savons bien décrypter l’effet de nos émotions sur notre processus de vie, voire de survie…

À la une sur le même thème

Bien-être
Plus jamais SANS la méthode Coué
avec Luc Teyssier d'Orfeuil Auteur, coach, formateur, conférencier
Bien-être
Les remèdes d’antan à redécouvrir aujourd’hui
Illustrations avec quelques remèdes bien-être emblématiques
Bien-être
La minute ostéopathie d’Olivier Bouillon
Nous vous proposons le regard de l'ostéopathie sur un sujet qui concerne toutes les femmes ayant eu un enfant, sportives ou non
Bien-être
La minute ostéopathie d’Olivier Bouillon
L’ostéopathie souffre de quelques idées reçues ayant la vie dure.
Bien-être
Le baume de Fioravanti, un remède universel
Mis au point par un médecin bolognais du nom de Leonardo Fioravanti...
Bien-être
Le diable aux pieds !
Pour venir à bout des cors aux pieds, il existe un remède ancien qui a fait ses preuves...

Autres articles

Beauté
Une année sans… 100 % de mieux-être
L’ère de la beauté futile et irréfléchie est révolue.
Beauté
Une année SANS cotons et SANS protections hygiéniques jetables
Au quotidien, nous pouvons faire des petits gestes pour restreindre nos déchets...
Beauté
Une année SANS complexe avec le « body positive »
Le « body positive » n’a cessé de faire parler de lui en 2018.
Beauté
Une année SANS chute de cheveux
Superaliment issu de la pharmacopée africaine, le moringa
Beauté
Une année SANS coloration chimique
avec Simon Assoun
Beauté
Une année sans callosités aux pieds
L’hiver, nous avons tendance à négliger quelque peu nos pieds. La corne peut se former plus rapidement et la peau se dessèche.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.