Home / Alimentation / Je mange vegan sans carences

Pourquoi choisir les protéines végétales ? Le constat que nous mangeons trop de viande est unanimement partagé. Or, cette consommation excessive est dommageable à la santé dans sa globalité : la nôtre, celle de notre environnement écologique et économique, sans parler de nos interrogations éthiques liées à la condition animale, plutôt malmenée. Ainsi, l’alternative des protéines végétales s’impose de plus en plus comme réponse aux risques sanitaires, à l’urgence d’opter pour un développement durable et au choix du consommateur de manger mieux sans dépenser plus.

La question des protéines

L’un des premiers préjugés sur le régime végétalien consiste à dire qu’il n’apporte pas de protéines ou qu’elles sont de mauvaise qualité.

Heureusement, certains végétaux contiennent également des protéines : les légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, haricots secs…), les céréales (avoine, blé, épeautre, maïs, millet, orge, quinoa, riz, sarrasin, seigle, soja…), les oléagineux (fruits secs et graines : amandes, cacahuètes, noix de toutes sortes, noisettes, pignons de pin, pistaches, etc., graines de courge, de lin, de sésame, de tournesol…). Par exemple, 100 g de haricots blancs fournissent autant de protéines que 100 g de viande ou de poisson.

Toutefois, on ne peut apprécier les protéines seulement à leur quantité. En effet, une protéine est jugée de bonne qualité nutritionnelle si elle contient les 8 acides aminés indispensables à l’organisme et dans les proportions adaptées à ses besoins. Ce paramètre est capital parce que, dès lors qu’un acide aminé est déficitaire, il devient un facteur limitant, c’est-à-dire qu’il limite l’absorption des autres acides aminés.

Les protéines animales restent la référence. Elles sont dites protéines complètes car elles possèdent ces 8 acides aminés essentiels que l’organisme ne sait pas fabriquer lui-même et qu’il faut lui procurer quotidiennement par l’alimentation. Ce qui n’est pas le cas de la plupart des végétaux, à l’exception du soja et, dans une moindre mesure, du quinoa, dont la composition en acides aminés est plus équilibrée que celle des autres céréales.

Cependant, la complémentation protéique permet de remédier à cet inconvénient. Elle consiste à réunir 2 végétaux au profil complémentaire, par exemple une céréale (pauvre en lysine) et une légumineuse (pauvre en méthionine).

Cette association est du reste courante dans plusieurs traditions culinaires : riz et lentilles en Inde, semoule de blé et pois chiches dans le Maghreb, crêpe de maïs et haricots rouges au Mexique, etc.

Les atouts santé d’une alimentation privilégiant les protéines végétales

À condition de choisir des céréales non raffinées et bio, de faire la part belle aux légumineuses et oléagineux, de consommer suffisamment de bonnes graisses et de veiller à l’équilibre acido-basique en respectant le ratio 60 % d’aliments alcalinisants (légumes et fruits), 40 % d’aliments acidifiants (protéines végétales), une alimentation végétalienne contribue :

  • à réduire les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cholestérol,
  • de par sa richesse en fibres, à atténuer la constipation et, même, le cancer du côlon,
  • à diminuer l’hypertension grâce sa richesse en potassium et sa faible teneur en sodium,
  • à permettre de s’approcher de son poids de forme.

Consommer uniquement des protéines végétales n’engendre donc aucune carence si l’on veille à :

  • la complémentation protéique (céréales et légumineuses pour bénéficier de la même valeur protéique que les protéines animales),
  • sa part de calcium, en consommant une grande variété de produits riches en calcium assimilable, comme le brocoli et tous les choux, les haricots secs, les amandes, les graines de sésame…
  • l’apport en fer et en zinc, en mangeant des légumineuses, des fruits secs oléagineux, des céréales complètes, du sésame, du tofu, des algues, du cresson, des épinards, des blettes, du persil, des petits fruits rouges…
  • se complémenter en vitamine B12, sachant que seuls les produits animaux contiennent cette vitamine sous sa forme biodisponible pour l’organisme,
  • et, pour les femmes enceintes, une quantité suffisante en vitamine B9, indispensable pour prévenir certaines malformations congénitales chez l’embryon. Elle se trouve essentiellement dans les légumes vert foncé (feuilles de betteraves rouges, blettes, épinards, salades diverses, et surtout laitue, chou vert et choux de Bruxelles, artichauts…), les algues, l’avocat, la levure de bière, les légumineuses (surtout les haricots secs), les fruits secs et graines oléagineuses (surtout les noix, graines de lin et de tournesol…), les céréales complètes (surtout l’avoine).

 

Recettes proposées par Christine Calvet :

Bouddha bowl « l’asiatique »

Verrines de crème de flageolets au sésame noir, caviar de betteraves rouges et graines germées

 

Recettes extraites du livre

Je cuisine les protéines végétales

Autres articles de l'auteur

Alimentation
Noël gourmand sans gluten, sans lait et… sans sucre ajouté !
Renoncer aux desserts de Noël parce que l'on est intolérant-e au gluten, au lactose ou diabétique ? Certainement pas !
Alimentation
Vitamines A, E et C : le joyeux trio des assiettes de l’été !
cuisiner en saveurs, en couleurs et en santé, pour colorer notre peau tout en la préservant d’un vieillissement accéléré, garder notre vitalité et un moral au beau fixe.
Alimentation
Un menu 100 % calcium végétal
Les besoins en calcium fixés par les organismes gouvernementaux, qui ne fournissent guère d’explication scientifique justifiant leur préconisation
Alimentation
Une journée de régime « low carb » à 60 g de glucides
Quels bénéfices peut-on tirer d’un régime low carb ?
Alimentation
« Mangez de bon cœur ! » Un menu pour favoriser la santé du cœur
Les pathologies cardio-vasculaires font partie des maladies dites de « civilisation ». Peut-on en réduire naturellement le risque ?
Alimentation
Les 8 vitamines B dans mon assiette !
les vitamines B doivent être fournies par l’alimentation

À la une sur le même thème

Alimentation
Du côté des vins bio…
Au domaine de Rancy, dans le caveau juché dans les hauteurs du superbe village de Latour-de-France les dégustations deviennent historiques…
Alimentation
Le Chanvre, une plante écologique aux multiples usages et vertus
Nous avons tellement "d'a priori" sur le chanvre et pourtant il sert à de nombreuses fonctions que nous ignorons :
Alimentation
Maté Vert
Maté Vert : Histoire, origine, différences, vertus...apprenez en plus grâce à cet article !
Alimentation
Été 2021 : incorporez la spiruline dans votre routine
Les beaux jours sont de retour, c’est le bon moment pour (re)mettre en place de bonnes habitudes !
Alimentation
Quelles sont les différences entre le thé Japonais, Chinois et Indien ?
Thés Japonais, Chinois, Indien...tant de variétés de thés existent et sont pourtant si différentes sur leur façon de fabrication.
Alimentation
Fête du lait bio. Venez découvrir les coulisses de l’élevage bio du 29 août au 26 septembre
Synonyme de partage, de convivialité et d’authenticité, la Fête du lait bio vous invite à découvrir l’agriculture biologique de manière ludique, pédagogique et gourmande.

Autres articles

Santé Bien-être Beauté
Grand dossier : Le ventre au centre de toutes les attentions
S’il est au centre de notre corps, le ventre n’est pas toujours au centre de nos préoccupations…
Santé Bien-être Beauté
Le basilic – L’allié aromatique de notre ventre
Les feuilles de basilic entrent traditionnellement dans le traitement des troubles digestifs
Santé
Dossier santé : Le ventre au centre de toutes les attentions
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
10 chiffres qui en disent long sur notre ventre…
Le bon fonctionnement de l’intestin est vital pour notre santé, tant au niveau physique que mental.
Santé
Réguler le 2e cerveau pour plus de joie dans la vie !
Des chercheurs ont découvert récemment que certaines cellules nerveuses existent aussi bien dans le cerveau que dans les intestins.
Santé
De l’importance du microbiote dans les troubles intestinaux
Entretien avec Julien Masset, docteur en biochimie et spécialisé en production industrielle de probiotiques

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.