Côté santé : Un nouveau regard sur les compléments alimentaires | L'écolomag
Home / Santé Bien-être Beauté / Côté santé : Un nouveau regard sur les compléments alimentaires

Un nouveau regard sur les compléments alimentaires

Il est un fait indiscutable : rien ne remplace l’aliment et une bonne hygiène de vie. Car l’alimentation santé est à la fois hypotoxique, vitalisante, antioxydante, anti-inflammatoire et hypo-acide. Oui, mais voilà… notre alimentation quotidienne ne suffit plus à combler l’ensemble de nos besoins nutritionnels, notamment en vitamines, minéraux et « bons » acides gras. Par ailleurs, notre mode de vie actuel, très exigeant, réclame des apports optimisés en micronutriments. À titre d’exemple, le stress est très gourmand en magnésium mais, malheureusement, le manque de ce dernier nous rend plus sensibles au stress. Un véritable cercle vicieux qui impose une supplémentation. Toutefois, avoir recours à des compléments alimentaires ne doit pas se faire à l’aveuglette. Il est important de privilégier des compléments se distinguant par leur naturalité et leur efficacité. Alors, comment faire les bons choix ? Quelles erreurs sont à éviter ? Nos experts nous délivrent quelques clés pour faire le tri dans les idées reçues.

 

Le marché des compléments alimentaires en bref…*

  • 1,8 : c’est le chiffre d’affaires, en Md€, réalisé en 2017 en France, ce qui représente une croissance de 5,8 % par rapport à 2016.
  • 51 % des compléments alimentaires sont vendus en pharmacies, 17 % en ventes directe et à distance, 15 % en circuits spécialisés (magasins bio, diététiques et franchises), 11 % en grandes et moyennes surfaces et 6 % en parapharmacies.
  • En pharmacies, les segments les plus vendus concernent le sommeil, le stress et l’humeur, la digestion et le transit, et la vitalité.
  • En parapharmacies, les segments les plus vendus sont relatifs à la minceur et au drainage, à la vitalité, au sommeil et au stress.

* Source synadiet (Syndicat National des Compléments Alimentaires)

 

Les 10 recommandations liées aux compléments alimentaires

  • Si vous êtes sous traitement médical, signalez-le systématiquement à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Si vous devez prendre des compléments et des médicaments, espacez les prises et ne les prenez pas en même temps.
  • Respectez les posologies du fabricant, sauf avis explicite de votre médecin ou pharmacien.
  • Ne doublez pas les doses de votre propre chef : c’est au mieux inutile, au pire dangereux.
  • N’additionnez pas trop de compléments alimentaires.
  • Préférez toujours le naturel.
  • Renseignez-vous toujours sur le sérieux du laboratoire avant d’acheter des compléments.
  • Soyez patient-e, les résultats ne surviennent généralement qu’après 20 jours.
  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, ne prenez aucun médicament sans l’avis de votre médecin traitant.
  • N’oubliez jamais qu’un complément alimentaire n’est qu’un complément alimentaire et ne remplace en aucun cas une hygiène de vie saine, notamment une alimentation diversifiée et adaptée.

 

L’étude SU.VI.MAX, kézako ?

Lancée le 11 octobre 1994 en vue de constituer une source d’informations sur la consommation alimentaire des Français et leur état de santé, SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux AntioXydants) est, à ce jour, l’étude la plus large portant sur l’utilité des suppléments alimentaires. Elle a duré 8 ans et a été menée par Serge Hercberg, directeur de l’unité de recherche Inserm/ Inra/CNAM « Épidémiologie nutritionnelle. »

Durant cette période, 6 500 personnes ont avalé un supplément alimentaire antioxydant (bêta-carotène, vitamines C et E, sélénium et zinc) à doses relativement faibles et 6 500 autres ont intégré un placebo (capsules de principes non actifs). Les résultats ont montré que le groupe « supplément » était en meilleur état de santé que le second, et affichait notamment 31 % de cancers et 37 % de décès en moins que le groupe « placebo ».

 

Pour le meilleur… et le pire !

Les compléments alimentaires et les aliments ne font pas toujours bon ménage. Ils peuvent parfois interférer les uns avec les autres, avec des répercussions délétères. Voici un petit guide pour vous y retrouver :

LES FURANOCOUMARINES DU JUS DE PAMPLEMOUSSE accentuent les effets secondaires de certains médicaments, notamment certains traitements contre le cholestérol et antidépresseurs.

UN SUPPLÉMENT EN FER doit toujours être ingéré loin de toute source de vitamine C (par exemple, un jus de fruit) car cette dernière le rend particulièrement oxydant.

LES ACIDES AMINÉS s’avalent en dehors des repas, sinon ils viennent entrer en compétition avec ceux de l’alimentation, et une grande partie est perdue.

Il en va de même pour certains médicaments, qui puisent parfois dans nos réserves de précieux minéraux et vitamines pour se comporter comme de véritables « anti-nutriments ». Conséquences ? Cela peut provoquer des retombées indésirables, voire même des maladies, dites iatrogènes.

Quelques exemples ?

LES CORTICOÏDES PERTURBENT LE MÉ- TABOLISME OSSEUX, pouvant conduire à une véritable ostéoporose. Veillez à adopter une supplémentation en vitamine D, calcium et potassium afin de reconstituer la trame osseuse.

L’ASPIRINE EMPÊCHE, quant à elle, L’ABSORPTION DE LA VITAMINE C. Il est donc conseillé de choisir une aspirine avec vitamine C. • LA PILULE PROVOQUE DES DÉFICIENCES DANS TOUTES LES VITAMINES DU GROUPE B, particulièrement les vitamines B6 et B9. Une supplémentation s’avère donc indispensable pendant sa prise.

• Lors d’un traitement hormonal substitutif (THS) en période de ménopause, LES OESTROGÈNES FONT CHUTER LES TAUX DE VITAMINES B (notamment B6 et B9), ainsi que les acides aminés tels que le tryptophane ou la tyrosine. Ces déficiences peuvent occasionner une dépression. Une supplémentation est là encore nécessaire.

LES ANTIBIOTIQUES DÉTRUISENT LA FLORE DU CÔLON, qui synthétise les vitamines B12 et K. Cela peut engendrer des affections inflammatoires ou mycosiques et une baisse de l’immunité. Il est par conséquent conseillé de prendre des ferments probiotiques et d’éviter les produits laitiers puisque le lait limite l’absorption des antibiotiques.

LES DIURÉTIQUES FONT PERDRE LE MAGNÉSIUM DANS LES URINES, ce qui déclenche des troubles du rythme cardiaque. Il est donc conseillé de se supplémenter en magnésium, associé à un fixateur, comme la taurine ou la vitamine B6.

Autres articles de l'auteur

Archives
C’est quoi le bonheur pour vous ? Le film de Julien Peron
Loin d'être une utopie, le bonheur est en effet une réalité tangible à la portée de tous.
Actualités
Les 300&bio, l’union de 300 laitiers passionnés
Les 300&bio n’est pas qu’une simple marque de yaourts bio.
Archives
Prenez votre santé en main, 12 conférences prévention-santé du Pr Henri Joyeux
En 2016, le Professeur Henri Joyeux, grand habitué des conférences, en donnait pour la première fois à Paris.
Actualités
Terres d’espérance : Un webdocumentaire sur l’agriculture alternative précautionneuse des sols
Certains agriculteurs audois ont fait le choix de l’agriculture alternative précautionneuse de l’environnement.
Actualités
Saint-Quentin-en-Yvelines, une ville en transition qui passe au compostage
Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage
Archives
Édition 2019 des Défis du Bois 3.0
Cette année, les Défis du Bois 3.0 auront lieu du 11 au 18 mai 2019, sur le Campus Bois d'Épinal.

À la une sur le même thème

Santé Bien-être Beauté
Les alliés anticellulite
pratiquer une activité physique permet de lutter contre toutes les formes de cellulite
Santé Bien-être Beauté
Soulager naturellement les douleurs chroniques
les douleurs chroniques ne touchent pas uniquement l’univers de la santé
Santé Bien-être Beauté
Soulager tout naturellement les douleurs
Lorsqu'elle devient chronique, la douleur envahit peu à peu notre quotidien
Santé Bien-être Beauté
Soulager naturellement les douleurs chroniques
avec le Pr Jean-Paul Meningaud
Santé Bien-être Beauté
Quand la peau nous joue des tours
Les dermatoses, où quand la peau est enflammée
Santé Bien-être Beauté
Cahier de 5 plantes alliées de la ménopause
Le gattilier

Autres articles

Alimentation
Diététique anti-acné
Il apparaît primordial d'adopter une alimentation anti-inflammatoire adaptée
Actus marques
Le Kinako
Le kinako, c’est tout simplement de la poudre de soja torréfié (variétés spécifiques) selon la méthode japonaise
Alimentation
Le souchet, un tubercule de papyrus au goût d’amande sucrée
C'est une belle découverte que le souchet (Cyperus esculentus)
Alimentation
Cette année, je jongle avec les oméga 3, 6, 9 !
Les lipides ou acides gras ont été pendant longtemps l’ennemi de tous ceux qui souhaitent perdre du poids. Une réputation non méritée...
Alimentation
La nouvelle marque Pépite, spécialiste des fruits secs bio et équitables
Une pâte à tartiner 100 % équitable
Alimentation
De l’or naturellement
Et si l’on s’offrait le meilleur des fleurs comme cadeau aujourd’hui ? J’ai nommé le pollen et, en particulier, le pollen de ciste.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.