Home / Santé Bien-être Beauté / Santé / Éco-scoop – Interview Dr Gaétan Brouillard

À l’occasion de la sortie du livre Notre médecin intérieur du Dr Brouillard, version française du best seller canadien La santé repensée (plus de 50 000 lecteurs), qui aborde le thème de la prévention des maladies plutôt que la guérison de ces dernières, nous avons eu le privilège de poser quelques questions à son auteur.

Qu’est-ce qui, selon vous, n’est pas optimal dans la façon dont nous appréhendons généralement notre santé ?

Trois choses. La première vertu : prévenir plutôt que prescrire. Il faut agir différemment car la pilule miracle n’existe pas. La deuxième : travailler sur la cause avant tout et non soulager les symptômes uniquement, comme la plupart de nos médicaments pharmaceutiques le font trop bien. Et la troisième : se renseigner et se responsabiliser sur notre santé et non s’en remettre uniquement à des institutions médicales et pharmaceutiques, qui détiennent tout le savoir sur notre santé.

Quelle place tient la prévention dans une santé plus consciente ?

La prévention est au premier plan de la santé. Le jour où la maladie se déclare, il est souvent trop tard. En plus de perdre temps et argent, il est souvent difficile de regagner cette santé typique d’avant la maladie. Dans les pays soi-disant développés, nous souffrons davantage de maladies chroniques que de maladies infectieuses comme par le passé. Les médicaments miraculeux dans le passé on fait des miracles mais, face à nos maladies chroniques, la médication ne peut les guérir. La plupart des médicaments pour traiter l’hypertension, le diabète, les maladies cardiaques, le cancer, les maladies auto-immunitaires de toutes sortes ne sont pas efficaces pour la guérison. Ils ne traitent pas la cause intime de nos maladies, de sorte que nous vivons pour les années à venir sous les effets secondaires souvent nocifs de plusieurs médicaments. Nous ne connaissons pas les interactions de tous ces cocktails médicamenteux à prendre pour des années durant. Par ailleurs, les études nous démontrent que plus de la moitié de toutes ces maladies chroniques pourraient être prévenues complètement avec un style de vie adéquat. Le médecin doit être à l’affût, car trop de recherches scientifiques pharmacologiques sont davantage à la solde de la finance corporative que de l’intérêt de la santé du patient.

Pourquoi parlez-vous d’un « médecin intérieur » ?

Prévention et santé consciente vont de pair. Il faut donc que l’individu se responsabilise, prenne conscience et s’informe de l’ensemble de son environnement, son alimentation, sa qualité physique et émotionnelle. L’individu, l’être humain est une entité, une entité corps-esprit dont la médication ne peut résoudre le dilemme maladif. La médecine ne saurait être extérieure à l’homme. L’homme n’est pas une machine. Nous réalisons de plus en plus qu’il n’y a pas de régime universel. Il n’existe pas de médicament universel, il n’y a pas une seule cause à une crise cardiaque. Nous devons davantage personnaliser tous les traitements et ajuster les médicaments pour chaque individu. Le ressenti de l’individu est quelque chose qui doit être pris en considération. L’écoute thérapeute-patient est fondamentale, elle fait partie des premiers jalons de tout traitement. L’écoute est le tout premier traitement ! Comme mentionné dans mon livre, l’environnement physique dans lequel nous vivons a un impact majeur sur notre état de santé, et notre environnement psychique peut être le déclencheur de nos maladies, notre « mal a dit ». Notre maladie est peut-être là pour dire quelque chose, pour nous faire comprendre que nous avons dévié et qu’il y a quelque chose à rectifier dans le trajet de notre vie. C’est fascinant. Nous devons participer à la maladie et non pas la combattre, non pas la regarder comme une catastrophe, une tuile qui nous tombe dessus, mais plutôt comme quelque chose à comprendre. La médecine n’est pas encore arrivée à ce niveau de compréhension, mais on sait très bien maintenant, par intuition et par expérimentation, que les messages psychologiques non verbalisés, retenus, vont se condenser, se matérialiser dans le corps physique et se manifester sous forme de maladie. Ce livre est justement là pour nous aider à rechercher au dedans de nous ce qui ne va pas et aller à la découverte de ce qui pourrait nous causer préjudice ou ce qui pourrait nous apporter un bien-être. La pilule miracle n’existe pas, mais nous pouvons devenir le miracle !

Quels sont les grands principes de la médecine fonctionnelle que vous mentionnez dans votre ouvrage ?

La médecine doit apprendre à regarder en amont de la maladie, comme la médecine fonctionnelle nous invite à le faire. C’est un nouveau paradigme qui est en train de s’opérer actuellement à travers la planète. C’est ce nouveau mode où l’on parle véritablement de prévention et de traitement de la cause de la maladie. Le diabète est devenu une maladie d’une proportion pandémique. En Inde, en Afrique, en Chine, le diabète était auparavant beaucoup plus rare qu’aujourd’hui. Les statistiques nous montrent l’explosion de l’incidence du diabète dans tous ces pays. La médecine fonctionnelle nous prouve que le diabète est une maladie de société avant tout, un désordre apporté par nos penchants alimentaires et ne devrait pas être traité avec des médicaments pour les 40 prochaines années. Avant tout, dans une grande proportion de la population, c’est une question de style de vie où l’alimentation a été altérée par une trop grande quantité de sucre rajouté.

La médecine fonctionnelle s’appuie sur la biologie. C’est une médecine claire, accessible, pratique et intéressante pour tout médecin à l’esprit ouvert. Elle s’attache à comprendre non pas la maladie directement, mais les causes du dysfonctionnement des organes et les altérations biochimiques qui en découlent. Plus qu’une médecine intégrative, elle exige une approche dynamique pour prévenir et traiter les troubles chroniques si complexes dont souffre une grande partie des humains. Ces troubles sont le résultat d’une interaction entre notre environnement, notre mode de vie et notre prédisposition génétique. Vu sous cette perspective, l’individu est l’aboutissement unique et complexe d’un amalgame d’influences externes et de son propre milieu interne, qui le maintiennent en santé ou déclenchent la maladie.

La médecine fonctionnelle s’adresse d’abord au patient dans toutes ses dimensions. Allant directement à la source, elle remonte à contre-courant pour refaire l’histoire de l’individu, connaître son environnement et tenter d’éliminer les causes du malaise plutôt que de traiter les symptômes. Le diagnostic n’est pas évincé, mais l’objectif est la compréhension des processus qui ont généré la maladie. Elle met donc l’accent sur l’individualité biochimique de chaque être humain.

Les principes généraux de la médecine fonctionnelle, tels que proposés par l’Institute for Functional Medicine (il s’agit d’un organisme américain qui se trouve à Washington et a pour mission de développer la médecine fonctionnelle) sont les suivants :

  • Favoriser une approche centrée sur l’individu plutôt que sur la maladie.
  • Appuyer l’équilibre corps, mental et esprit.
  • Se familiariser avec les interconnexions physiologiques.
  • Promouvoir l’idée que la santé est plus qu’une absence de maladie.
  • Intégrer les meilleures pratiques médicales incluant la prévention, l’utilisation de médicaments, de plantes, de suppléments et différentes techniques de gestion du stress.
  • Prévoir une « réserve santé pour les organes et le corps » pour assurer une santé optimale jusqu’à un âge avancé. Autrement dit, s’assurer que les divers matériaux qui composent le corps humain sont de qualité et en quantité supérieures à la simple moyenne. Par exemple, l’athlète qui s’entraîne au-delà de la moyenne va récupérer plus rapidement et plus efficacement à la suite d’une blessure. Ainsi, la médecine préventive vise à ce que le corps atteigne des valeurs optimales en ce qui a trait, par exemple, au pourcentage de muscles, de gras et d’eau.

Qu’est-ce que la médecine des 4 P ? Estelle, selon vous, la médecine vers laquelle nous devons tendre ?

Ultimement, la médecine doit tendre de plus en plus vers la prévention et la personnalisation, ce que plusieurs experts appellent dorénavant la médecine des 4 P :

  • Préventive : axée sur le maintien de la santé plutôt que sur le traitement de la maladie.
  • Personnalisée : axée sur l’individu plutôt que sur ses symptômes.
  • Participative : basée sur un véritable partenariat de confiance entre le patient et le médecin.
  • Prédictive : basée sur des résultats prévisibles, comme la science l’exige.

Réduire l’inflammation et l’oxydation, deux préoccupations majeures ?

Le processus oxydatif cellulaire est le mécanisme qui nous maintient en vie. L’organisme a besoin d’oxygène pour produire de l’énergie et maintenir la vie. Une partie de l’oxygène produira ce que l’on appelle de l’oxydation ou des radicaux libres. Ceux-ci deviennent néfastes, créant des protéines et des lipides de mauvaise qualité et par le fait même de nombreuses maladies, diminuant ainsi l’espérance de vie. Voilà pourquoi nous retrouvons beaucoup de suppléments que l’on qualifie d’antioxydants, qui auront pour but de prévenir le vieillissement et la maladie. De son côté, l’inflammation chronique – que l’on qualifie actuellement de tueur silencieux – est à la solde de la plupart de nos maladies chroniques. Elle peut être d’origine infectieuse, auto-immunitaire et trop souvent toxique en raison de nos mauvaises habitudes alimentaires. Atténuer l’inflammation chronique est la source d’une bonne santé et un atout préventif de premier ordre.

Prévenir par une bonne hygiène buccodentaire

Saviez-vous que, selon l’OMS, 10 à 15 % de la population mondiale souffre d’une forme sévère d’atteinte des gencives ? Et cette dernière n’est malheureusement pas sans conséquences. En effet, une atteinte chronique des gencives multiplie par 2 le risque d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux, par 2 à 4 fois celui de diabète, par 2 et 5 celui de maladies respiratoires chroniques, et par 4 à 7 les complications en cas de grossesse1.

Une étude a même montré une relation directe entre les infections chroniques des gencives et la formation de plaques d’athérome au niveau des artères carotides2.

L’objectif n’est pas de vous effrayer mais d’insister sur le fait que, dans le domaine de la prévention, avoir une bonne hygiène buccodentaire est primordial. Lorsque ce n’est pas le cas, des microbes pénètrent dans l’organisme et font de nombreux dégâts inflammatoires ou infectieux. La solution est toute simple, mais demande une rigueur de tous les jours :

  • Se brosser les dents au moins 2 fois par jour,
  • Se rendre chez son dentiste 1 à 3 fois par an (notamment pour un détartrage),
  • Utiliser plusieurs fois par semaine du fil dentaire,
  • Pratiquer le oilpulling3.

1- Ann. Péril., Proceedings of the Periodontal-Systemic Connection : A State-of-the-Science Symposium, 2001.
2- Desvarieux M., Gemmer R. T., Rundek T., Periodontal
microbiota and carotid intima-media thickness : the oral infections and vascular disease epidemiology study (INVEST), Circulation, 111(5), 8 février 2005, p. 576-82.
3- Bains de bouche à l’huile, voir page 44.

 

Coup de Coeur !

Notre médecin intérieur

0 Commenter

Laisser un commentaire

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Santé
Stress, ballonnements… Et si c’était le foie ?
Il est très fréquent qu’un stress trop intense engendre des maux de ventre.
Bien-être
Régression dans les vies antérieures et thérapie avec Guilaine Lipski
avec Guilaine Lipski conférencière, auteur, coach en développement personnel et spirituel
Bien-être
Rubrik’ à trucs spécial remèdes d’antan
Il s’agit du célèbre produit du père de l’aromathérapie moderne...
Beauté
Quand une journaliste brise le tabou de l’hyper-flatulence
avec Dora Moutot journaliste, chroniqueuse TV
Bien-être
Rubrik’ à trucs Spécial zénitude
À vos crayons !
Bien-être
L’aromathérapie pour renouer avec le bien-être
Les huiles essentielles peuvent grandement aider la femme mature à se sentir mieux

À la une sur le même thème

Santé
Dents et décodage biologique – Nos dents nous parlent !
Pourquoi des douleurs et/ou maladies se manifestent-elles chez certaines personnes et pas chez d’autres ? Christian Flèche, psychobio-thérapeute et créateur du décodage biologique, s’est penché sur le sujet et nous explique que la maladie est le résultat de certains principes biologiques.
Santé
Pour ou contre l’hydrothérapie du côlon ?
L’hydrothérapie du colon est-elle utile et quelles sont les précautions à prendre ?
Santé
Préserver son hygiène bucco-dentaire, c’est préserver sa santé
Préserver son hygiène bucco-dentaire, c'est préserver sa santé... Dans les préceptes de la médecine holistique, les maux de dents seraient responsables de
Santé
Ashwagandha, plante majeure de l’ayurvéda
Plante majeure de la tradition ayurvédique, l’ashwagandha constitue une réponse naturelle pour combattre le stress et ses effets délétères sur la santé.
Santé
Une médecine douce Indienne : l’Ayurvéda
Découvrez l'intégralité des principe de l'Ayurvéda, une médecine douce indienne ancestrale qui apporte de multiples bienfaits pour votre santé mentale et physique.
Santé
L’hydratation au programme
L’hydratation fait partie des 3 ressources indispensables à notre survie, avec l’oxygène et la nourriture.

Autres articles

Actualités
La bûchette Soja & amande Sojami – Nouveauté
La buchette soja & amande riche en Vitamine B12 naturelle
Bien-être
Bicarbonate de soude : un allié au quotidien
Le bicarbonate de soude est un allié au quotidien. Découvrez toutes ses utilisations.
Alimentation
Graines germées : au cœur de l’alimentation vivante
Les graines germées et les jeunes pousses apportent une solution remarquable aux carences dues à notre alimentation déséquilibrée, voire dénaturée
Bien-être
L’ostéopathie d’Olivier Bouillon – La reprise du sport sans stress après la naissance de votre enfant
Nous vous proposons le regard de l'ostéopathie sur un sujet qui concerne toutes les femmes ayant eu un enfant, sportives ou non
Actus marques
Comment rendre votre jardin résistant à la sécheresse
une solution séculaire qui permet de garder efficacement les sols humides
Enfants
L’agate mousse – Une pierre qui renforce le système immunitaire
L’agate mousse renforce le système immunitaire.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.