Home / / Toutes les questions que vous vous posez sur le charbon

avec Richard Nogué
Docteur en pharmacie. Dirigeant de Vecteur Santé®

Quand on évoque le charbon végétal actif, impossible de passer à côté de Richard Nogué, grand spécialiste en la matière, Docteur en pharmacie, titulaire d’un DESS en Droit de la Santé, d’un DEA en Pharmacotechnie et Biopharmacie (Galénique) et dirigeant de la marque Vecteur Santé®. Entretien avec un expert 5 étoiles du charbon.

Quand le charbon montre patte blanche

Les bienfaits du charbon sont reconnus depuis la nuit des temps. Pourriez-vous, svp, nous en dire un peu plus sur son histoire et son utilisation passée ?

Le charbon végétal, connu depuis l’âge du feu, était déjà utilisé dans l’Antiquité. Le papyrus d’Ebers, vers 1550 avant J.-C., mentionne déjà la poudre de charbon pour de la purification de l’eau. Hippocrate (400 avant J.-C.) et Pline (50 avant J.-C.) recommandent le charbon de bois dans le traitement de nombreuses maladies.

Au XVIIIe siècle, le noir animal, produit à partir d’os, a été employé pour la purification de liquides par filtration et pour la décoloration, notamment pour la production de sucre blanc.

En 1793, D. M. Kehls conseille dans son mémoire l’usage du charbon pour éliminer les odeurs de la gangrène, purifier l’haleine, les fièvres putrides et tous les états bilieux.

Outre les expériences du chimiste Bertrand, en 1813, et du pharmacien Touéry en 1831 (cf. p. 8), c’est en 1846, en Angleterre, que Garrod, médecin, publie un rapport sur la neutralisation par le charbon de l’opium, de la morphine, de la ciguë, des sels de plomb par le charbon. Le chimiste écossais John Stenhouse s’en servira ensuite pour la réalisation des premiers masques respiratoires (1860, 1867). En 1862, il est le précurseur des masques à gaz (au charbon) qui furent employés ensuite pendant la guerre de 14-18.

En 1865, Hunter, chimiste, découvre les performances du charbon de noix de coco pour absorber les gaz.

C’est au XXe siècle que les procédés de production furent améliorés pour permettre une production industrielle de charbons actifs destinés à des applications variées.

Dès 1930, le charbon actif est intégré dans le traitement de l’eau pour supprimer l’odeur et le goût, ainsi que pour la décoloration du sucre. À cette époque, il n’était disponible que sous forme de poudre. La forme en grains a vu le jour durant la Première Guerre mondiale, dans les masques à gaz. Par la suite, l’utilisation du charbon actif s’est répandue ; il est actuellement principalement mis en œuvre pour le traitement de l’eau, la purification de l’air, la pharmacie, l’exploitation minière.

Aujourd’hui, le charbon végétal ou actif est l’un des produits naturels les plus employés dans les hôpitaux du monde entier pour lutter contre les intoxications et les empoisonnements. Utile également en gastro-entérologie, il fait aussi partie de la pharmacopée usuelle du vétérinaire.

À partir de quelles matières le charbon végétal est-il produit ?

Le charbon actif peut être produit à partir de nombreuses matières contenant du carbone : houille, bois, noix de coco, lignite… On distingue le charbon actif végétal et le charbon actif minéral en fonction de la matière d’origine. Pour un usage pharmaceutique, médical, on exploite des bois non résineux : peuplier, bouleau, hêtre, chêne, châtaignier, coques de noix de coco…

Lorsque l’on utilise des noix de coco, combien en faut-il pour produire 1 tonne de charbon ?

Il faut à peu près 50 000 noix de coco pour produire 1 tonne de charbon actif.

Quelles différences entre le charbon végétal, le charbon végétal activé et le charbon super activé ?

La mention super activé est présente sur nos étiquetages pour indiquer que nos charbons ont un très fort potentiel d’adsorption, encore plus élevé qu’une formule classique. Elle concerne nos charbons ayant une surface d’échange élevée. Pour obtenir cette qualité, les paramètres de pyrolyse et d’activation sont optimisés pour obtenir des charbons à très haut pouvoir adsorbants (cf. les réponses sur le mode de préparation).

Quel est le bilan carbone de la production de charbon végétal actif ?

Selon la région d’origine du charbon actif, la matière première utilisée, la palette énergétique employée durant la production et la qualité atteinte, le charbon actif a un impact CO2 entre 7 et 13 tonnes de CO2 d’équivalent par tonne de produit fini.

Parlez-nous des caractéristiques absorbantes et adsorbantes du charbon végétal actif. Concrètement, qu’est-ce que cela fait dans notre corps ?

En usage interne, le charbon fonctionne comme une micro-éponge qui va suivre et pouvoir agir tout au long du transit. Le charbon agit par action électrique et non chimique. C’est principalement la charge ionique négative du charbon qui attire les charges ioniques positives (des toxines et des poisons), les amenant à se lier à sa surface. On parle d’adsorption (et non d’absorption).

En chimie, l’adsorption se dit d’un phénomène par lequel des molécules de gaz ou de liquides se fixent sur des surfaces solides.

Adsorption – absorption : quand une substance est attachée à une surface, cela s’appelle l’adsorption. Dans ce cas, la substance est attachée à la surface interne du charbon actif. Quand une substance est absorbée dans un milieu différent ou un gaz pris dans une solution, cela s’appelle l’absorption.

Le charbon actif n’est pas absorbé par l’organisme. Il ne produit pas de réaction chimique (il est inerte). Il capte les substances dissoutes dans l’eau par adsorption en surface, un peu comme l’éponge sèche absorbe de l’eau pour former une éponge humide. Il reste dans la lumière intestinale (l’intérieur des intestins) et suit le parcours du bol alimentaire. Il est donc rejeté par les voies naturelles.

Les deux étapes de fabrication du charbon activé à usage médicinal

  • LA CARBONISATION

La carbonisation se fait par pyrolyse ; cela consiste à chauffer à des températures élevées en l’absence d’oxygène.

La matière (bois ou noix de coco) est ainsi soumise à des températures élevées sous atmosphère inerte (c’est-à-dire dans une enceinte close sans air). Cela sert à dégager l’humidité et les matières volatiles. Le résultat obtenu est un résidu solide à haute teneur en carbone, avec une microporosité rudimentaire qui pourra ensuite être développée dans le processus d’activation.

Attention ! Si l’on procède à cette étape en présence d’air (donc en présence d’oxygène), le bois brûle, et il ne reste que des cendres.

La vitesse de chauffage influe sur le processus de pyrolyse ; avec une vitesse assez douce, on obtient peu de composés volatils et on retient, dans une certaine mesure, la structure originelle.


  • L’ACTIVATION

L’activation permet le développement d’un immense réseau de pores, qui seront de véritables pièges à molécules indésirables. En effet, plus le charbon est poreux, plus sa capacité d’adsorption – c’est-à-dire sa capacité de fixation à la surface – est élevée. Dans cette étape, la matière issue de la pyrolyse est à nouveau soumise à des températures élevées, mais cette fois en présence d’un mélange oxydant : vapeur d’eau et dioxyde de carbone. On obtient ainsi le charbon activé, qui sera par la suite nettoyé, analysé, calibré, broyé selon l’usage que l’on voudra en faire.

 

Qu’est-ce que le charbon actif extrudé ? Quelles différences avec le charbon activé ? Est-il utilisé dans le cadre de la santé ?

Les charbons actifs extrudés (pellets compacts) sont fabriqués principalement en mélangeant de l’anthracite ou du charbon de bois pulvérisé avec un liant approprié, qui sont extrudés à haute pression dans une forme cylindrique. Les charbons extrudés sont exploités en industrie pour traiter les gaz.

Ce type de charbon ne sert pas dans les domaines qui nous intéressent. Le charbon actif dont nous faisons usage dans le domaine médical est issu de bois (cf. réponses précédentes) et il est 100 % pur et naturel.

Quelles sont les différentes applications au quotidien du charbon végétal activé ?

Usage en médecine, pharmacie, diététique…

Usage par voie orale (poudre, granulés, gélules, comprimés…) :

En urgence médicale : empoisonnement, intoxication médicamenteuse (empoisonnement, tentative de suicide…). Intoxication aux métaux lourds.

On l’utilise dans les cas de surdose médicamenteuse, intoxication légère aux métaux lourds, empoisonnement, pour désintoxiquer des analgésiques, des fébrifuges, des antidépresseurs tricycliques, des glucosides cardiotoniques, des solvants organiques, de la plupart des médicaments à effets iatrogènes et des produits chimiques. La liste des substances pouvant être éliminées est longue.

Inconfort intestinal, météorisme, ballonnements, flatulences, gaz… qui sont dus à la fermentation. En adsorbant une partie des gaz, le charbon végétal aide à dégonfler et à soulager les sensations d’inconfort et donc limiter les colites. Mauvaise digestion, brûlures d’estomac, mauvaise haleine…

Gastro-entérite, diarrhées, diarrhée du voyageur (turista) et pour réguler le transit. Certains articles1 mentionnent également que le charbon pourrait agir sur le cholestérol et les triglycérides sanguins.

Le charbon activé permet aussi d’éviter la réabsorption de certains déchets du métabolisme que le foie a éliminés dans la bile. Il s’oppose également à la réabsorption d’une partie du cholestérol éliminé dans l’intestin (cholestérol LDL).

Usage en cure détox : élimination de métaux lourds, toxines… Selon le besoin, il est possible de réaliser plusieurs cures par an. La quantité à prendre et la durée de la cure dépendent de la forme et de la concentration du produit, mais également de l’âge et du poids de la personne.

L’intestin est une paroi poreuse, il s’y effectue un travail de dialyse par le principe de l’osmose. Ceci veut dire qu’il se produit un équilibre entre les concentrations de produits solubilisés de part et d’autre de la paroi. Donc, si l’intestin est encombré, les réseaux lymphatiques ne peuvent dégorger dans celui-ci. Le charbon, en libérant l’intestin, active la désintoxication de la lymphe et du sang par le biais du pompage osmotique. Pour résumer, le charbon favorise le passage, par osmose, des substances toxiques contenues dans le sang vers le milieu intestinal, d’où elles seront éliminées par les voies naturelles.

Usage externe : hygiène bucco-dentaire (rôle assainissant), blanchiment dentaire (rôle polissant) et usage cosmétique (purifiant, assainissant, exfoliant…). Sous forme de savons, gels nettoyants, masques…

Utilisation autre : filtration de l’eau. Mais, dans ce cas, le charbon végétal argenté est préférable (charbon activé recouvert d’une fine pellicule d’argent qui, en présence d’eau, s’ionise et limite la prolifération des germes).

Qu’est-ce qui en fait son intérêt et sa force ?

Un produit super efficace. On peut constater ses effets très rapidement. Un produit naturel. Un produit inerte (attention, je n’ai pas dit inefficace !) tout en étant très actif par sa grande capacité d’adsorption. Pas ou quasiment pas d’effets secondaires. Pas d’allergène. Très grande facilité de prise.

1- Activated charcoal in the treatment of hypercholesterolaemia: dose-response relationships and comparison with cholestyramine, Eur J Clin Pharmacol, 1989;37(3):225- 30. P J Neuvonen, P Kuusisto, H Vapaatalo, V Manninen
Effect of Deep sea water, Activated Charcoal on Cholesterol in Hyperlipidemic subjects, Alwyn Abraham Chacko and Poomarin Intachai, Catalyst, ISSN: 0905 – 6931, Volume 9, No. 1, 2014, Institute Press
The preventive effect of activated charcoal on HDL levels and aorta histopathological profiles in hypercholesterol rat models, November 2019, Journal of Physics Conference Series 1374(1):012029
DOI:10.1088/1742-6596/1374/1/012029

 

FAQ et contre-indications liées au charbon

Quelles sont les questions qui sont le plus souvent posées sur le charbon végétal activé ?

Charbon et homéopathie : Comme pour la prise de médicament : 2 heures minimum entre les prises.

Charbon et patchs : pas de problème.

Charbon et carence alimentaire : le charbon végétal activé ne nuit pas à l’assimilation des nutriments des aliments. Le charbon actif est sans danger.

Charbon, grossesse et allaitement : le charbon actif semble sans danger lorsqu’il est employé à court terme pendant la grossesse ou l’allaitement. Il est cependant conseillé aux femmes enceintes de consulter un professionnel de santé avant d’y avoir recours.

Charbon et enfants : il ne convient pas aux nourrissons ni aux enfants de moins de 6 ans, sauf avis du pédiatre traitant.

Charbon et allergie : le charbon végétal ne contient pas de composants biochimiques allergènes. Si les recommandations conseillées sont respectées, il n’y a pas de risques allergiques connus.

Charbon et couleur des selles : le charbon végétal sous forme de poudre donne aux selles une couleur noire. Si vous utilisez des granulés Vecteur Santé®, vous n’aurez pas les selles noires en raison de la taille des granulés.

Charbon et constipation : il arrive que le charbon (sous forme de poudre) ait un effet constipant sur certaines personnes. Il faut boire beaucoup. En revanche, la forme de granulés est sans effet sur le ralentissement du transit.

Charbon, huiles essentielles et compléments alimentaires : le charbon végétal en gélules peut être combiné à des plantes ou à des huiles essentielles. Par exemple, l’anis, l’aneth, la cardamome et le fenouil. Pour traiter les problèmes digestifs encore plus efficacement, le thym ou l’angélique, ainsi que la levure saccharomyces cerevisiae peuvent s’associer au charbon végétal.

Y a-t-il des inconvénients à un usage prolongé du charbon ? De multiples expérimentations ont été réalisées sur des animaux pour voir si le charbon absorbait les nutriments et provoquait des carences dans la durée. Leur sang conserve toujours le taux adéquat de calcium, cuivre, zinc, fer, magnésium, phosphore, vitamines… et le pH de l’urine reste constant.

Conservation et manipulation : le charbon végétal actif se stocke au sec, à l’abri de l’air et de la lumière. En poudre, le charbon est pulvérulent. Attention aux courants d’air lors de la manipulation. Il faut éviter de l’inhaler. En cas d’inhalation excessive, il est important de s’aérer à l’air frais et de consulter un médecin si la moindre gêne respiratoire est ressentie. En cas de contact avec les yeux ou les muqueuses, rincer abondamment à l’eau claire. En cas d’ingestion accidentelle, boire de l’eau.

Quelles sont les contre-indications et interactions médicamenteuses ?

Contre-indications :

Il est contre-indiqué de prendre du charbon actif (sous forme de poudre ou toute autre forme issue de la poudre, comme les comprimés par exemple. Dans ce cas, choisir la forme granulés non solubles en vrac ou en gélules) si l’on présente un risque d’obstruction intestinale et déconseillé si l’on souffre de péristaltisme réduit. Consultez votre médecin.

Comme nous l’avons déjà indiqué précédemment, le charbon actif semble sans danger lorsqu’il est utilisé à court terme pendant la grossesse ou l’allaitement. Il est cependant conseillé aux femmes enceintes de consulter un professionnel de santé avant d’en ingérer. Il ne convient pas aux nourrissons ni aux enfants de moins de 6 ans, sauf avis du pédiatre traitant.

Interactions médicamenteuses :

Le charbon activé peut diminuer l’absorption de certains médicaments et donc limiter ou inhiber leur efficacité (digitoxine ou de la digoxine – digitaliques –, antihistaminique, antihypertenseur, pilule contraceptive). Il faut donc être très prudent lors de sa consommation.

Un délai d’au moins 2 heures doit être respecté entre la prise de charbon et de médicaments.

Précautions d’emploi :

Pour un usage par voie interne, il est important de boire suffisamment d’eau en cas de cure de charbon (sous forme de poudre).

En usage externe : étant donné son pouvoir adsorbant et donc asséchant, le charbon végétal n’est pas conseillé pour les peaux sèches, sensibles et fragiles. Il assainit, purifie et nettoie les autres types de peaux.

Quel est l’avenir du charbon dans notre quotidien ?

Le charbon est et sera de plus en plus utilisé tant que nous ne modifierons pas notre mode de vie (pollution, alimentation mal adaptée, conservateurs…).

Le mot de la fin ?

Le charbon végétal activé est un produit simple et complexe à la fois, connu, reconnu et employé depuis la nuit des temps, qui a fait preuve de son efficacité et de son innocuité. S’il y a un produit à avoir dans son armoire à pharmacie, c’est bien le charbon actif. « Véritable pompe à poison » 100 % d’origine naturelle. Ce produit peut vous sauver la vie !

Un grand merci à Richard Nogué pour son expertise et ses précieuses réponses. Pour aller plus loin :
www.vecteur-sante.com/fr

0 Commenter

Laisser un commentaire

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Santé
Vos yeux sont précieux : prenez-en soin en vieillissant
Prévention de la cataracte et de la DMLA
Bien-être
Une supplémentation en collagène est nécessaire en vieillissant
Le collagène a une action structurante qui permet l’édification de ces tissus, tel un véritable matériau de construction
Actus marques
Stop à la dégénérescence des fonctions cérébrales
par Richard Nogué, Docteur en pharmacie. Dirigeant de Vecteur Santé
Santé
Priorité : DÉTOX !
par Richard Nogué, Docteur en pharmacie. Dirigeant de Vecteur Santé
Santé
Carence en magnésium : danger !
On estime que 60 % des Français ont une carence en magnésium !

À la une sur le même thème

Santé
Dents et décodage biologique – Nos dents nous parlent !
Pourquoi des douleurs et/ou maladies se manifestent-elles chez certaines personnes et pas chez d’autres ? Christian Flèche, psychobio-thérapeute et créateur du décodage biologique, s’est penché sur le sujet et nous explique que la maladie est le résultat de certains principes biologiques.
Santé
Les remèdes ancestraux de Hildegarde de Bingen
Hildegarde de Bingen est considérée aujourd'hui comme la première véritable phytothérapeute moderne...
Santé
Connaissez-vous le régime Dopamine ?
Nous fabriquons tous de la dopamine...
Santé
Que savez-vous des aliments lactofermentés ?
Découvrez les bienfaits et vertus des aliments lactofermentés sur notre santé intestinale. Et comprenez comment le produit Z-flora fonctionne !
Santé
Foie et reins, la détox des émonctoires
Le fonctionnement de nos principaux organes émonctoires, foie et reins, peut-être favorisé par une cure détox à chaque changement de saison.
Santé
Allergies de printemps, vive le Bol d’air® !
Une solution naturelle

Autres articles

Cosmétique
Recette : Roll-on « Y’A D’LA JOIE »
Ce roll-on apporte détente et optimisme.
Bien-être
L’aroma antistress
les huiles essentielles agissent à la fois sur le corps...
Alimentation
Élément Terre : diététique de l’intersaison, la rate
La rate est l’organe maître de l’intersaison. Son rôle est capital, elle est l’organe majeur du processus digestif : responsable du transport et de la transformation des liquides organiques.
Santé Bien-être Beauté
Le neem, la plante qui guérit de tous les maux
L'un des constituants les plus notoires du neem est l'azadirachtine
Actualités
Idée cadeau coffret de Noël : Génépi des Alpes, liqueurs, jus, vinaigre… de la Distillerie de Champsaur
Une bonne idée cadeau de Noël : un coffret de Génépi des Alpes, liqueur, jus, vinaigre de la Distillerie de Champsaur
Alimentation
L’huile de foie de morue : véritable allié santé et délice pour les papilles !
Le foie de morue : l'alternative santé pour vos repas de fêtes.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.