Home / Enfants / Mon enfant ne veut pas manger, que faire ?

On entend souvent des parents inquiets déplorer que leur enfant ne veuille rien manger. Ainsi, les repas sont redoutés par les deux parties : de la négociation sur le nombre de bouchées à la promesse d’un dessert, voire les menaces, puis la culpabilité et la peur que son alimentation nuise à sa bonne croissance. Et si on lâchait du lest ?

L’importance de la diversification

Le premier rapport avec la nourriture diversifiée intervient entre 4 et 6 mois. La façon dont les aliments vont être introduits va définir une partie du comportement de l’enfant face à la nourriture. À ce stade, le développement du goût est bien plus important que l’apport calorique. Même s’il mange peu, continuez à lui proposer une grande variété de fruits et légumes, dont il gardera les saveurs en mémoire.

Ne jamais forcer un enfant à manger

Même si les aïeux arguent qu’à leur époque, on ne laissait pas le choix à l’enfant et que cela se passait bien mieux, on sait aujourd’hui que cette attitude a fabriqué des générations de traumatisés par les repas familiaux.

Aux alentours de 18/24 mois, il est courant que l’enfant déclare une néophobie alimentaire1. Il peut ainsi refuser catégoriquement de toucher au contenu de son assiette. Une attitude qui, généralement, se régule d’elle-même vers 3 ans, mais qui peut perdurer selon les cas. Comment réagir ? Dans leur livre Parler pour que les tout-petits écoutent2, les auteurs suggèrent de présenter à l’enfant une assiette vide, à garnir eux-mêmes à partir de plats qui se trouvent sur la table. Une façon de l’amener à participer activement à son repas. Une autre solution consiste à poser tous les plats, de l’entrée au dessert (en se limitant bien évidemment aux aliments sains), et de laisser l’enfant choisir l’ordre dans lequel il souhaite les manger.

Aménager l’heure des repas

Les marqueurs de temps sont un élément important dans le développement de l’enfant. Si vous sentez que votre enfant rechigne à manger, quitte à aller se coucher le ventre vide, essayez d’avancer l’heure du repas. Par exemple, dînez à 18 h 30, avant que la fatigue chasse la faim. Prenez le temps de vous installer avec lui, d’échanger sur vos journées et de décompresser, pour faire du repas un agréable moment de partage en famille sans guetter le moindre mouvement de fourchette.

Enfin, il ne tient qu’à vous de lui proposer des aliments sains, favorables à sa santé et à son évolution. Pour cela, il est important que le reste de la famille privilégie également les fruits et légumes frais, car l’enfant grandit aussi par l’imitation. Une bonne occasion de montrer l’exemple !

1- Réticence à manger des aliments nouveaux ou présentés sous une forme nouvelle.
2- Parler pour que les tout-petits écoutent – Un guide de secours pour le quotidien avec des enfants de 2 à 7 ans, de Joanna Faber et Julie King, aux éditions du Phare.

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Enfants
Les laits végétaux maternisés
Après le lait maternel, le lait de vache maternisé est encore très souvent recommandé comme étant le seul capable de répondre aux besoins du nourrisson. Cependant, en cas d’allergie ou de régime végétalien, des alternatives existent, permettant tout autant d’assurer la croissance et le développement du bébé.
Enfants
L’hygiène naturelle du bébé
Convictions écologiques, aspect économique ou souhait de répondre davantage aux besoins de son bébé, les raisons qui poussent les parents à adopter l’hygiène naturelle dès la naissance sont multiples.
Enfants
Comment préparer l’aîné-e à l’arrivée d’un nouveau bébé ?
Voici quelques suggestions pour l’accompagner dans l’acceptation du nouveau membre de la famille.
Enfants
Grossesse et rapport au corps : soyons indulgentes envers nous-mêmes !
La grossesse est un grand chamboulement, principalement sur le plan physique.
Enfants
Deuil périnatal : des outils pour accompagner les parents
En France, le deuil périnatal touche aujourd’hui 7 000 à 8 000 familles par an
Enfants
Le consentement s’apprend dès la naissance
Le consentement est l’action de donner son accord à une action, un projet

À la une sur le même thème

Enfants
Écologie relationnelle : Débattre plutôt que de se battre
Thomas Gordon, docteur en psychologie américain, a été le premier à définir une méthode pour résoudre les conflits sans perdant – aujourd’hui souvent appelée « gagnant-gagnant ».
Enfants
MaMontessoriBox, la box éducative 100 % Montessori
MaMontessoriBox se propose d’envoyer au domicile des parents un magazine, des jeux et des outils
Enfants
La girouette
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
L’hélice en papier
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
Le bilboquet à vent
le rendez-vous de Touchons du Bois
Enfants
Mes Parents sont verts : des cours de nature spécial parents
Le Graine Île-de-France a mobilisé des adhérents de toute la région pour permettre à tous les parents, quel que soit leur lieu de résidence, de s’ouvrir à la nature.

Autres articles

Santé
L’hygiène dentaire ayurvédique
Se mettre l’huile à la bouche avec le oil pulling
Santé
Sève de bouleau fraîche bio des Hautes-Alpes 100 % pure et non pasteurisée
Labellisée Nature et Progrès depuis 1986
Santé
Le curcuma, une épice en or
Surnommé « le safran des pauvres », le curcuma est une plante très ancienne de la famille des zingibéracées
Bien-être
Dossier bien-être : L’ Ayurveda comme nouveau mantra
Chacun de nous doit veiller à prendre soin de lui et le protéger
Bien-être
Carnet d’inspirations indiennes
Holi ou la fête des couleurs
Bien-être
La méditation pour équilibrer le corps et l’esprit
Originaire d’Inde, la méditation consiste à être conscient de toutes choses

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.