Home / / Mon assiette vitalité pour un hiver pétillant

Souvent, nous abordons l’année physiquement fatigués. En effet, nous subissons les caprices météorologiques et les assauts des virus hivernaux qui éprouvent notre organisme, par ailleurs déséquilibré par les excès alimentaires des fêtes.

Si un bilan médical ne signale aucune affection maladive sous-jacente mais que nous nous sentons sans vitalité, peut-être avec une digestion ralentie, un sommeil non réparateur, c’est que nous avons besoin d’un petit coup de pouce pour repartir du bon pied.

Et cela passe d’abord par notre assiette !

 

 

I/ Quelques aliments détox de saison

Dans le cas où il n’a pas été fait en entrant dans l’automne, un drainage des 5 émonctoires est encore possible. À éviter cependant si vous traversez une période de stress professionnel ou personnel, d’activité intensive et en cas de coup de froid : attendez que votre organisme récupère avant de commencer une cure. Mieux vaut souvent alléger notre alimentation pour alléger notre système digestif et stimuler nos organes chargés d’éliminer nos déchets métaboliques. Voici quelques fruits et légumes à privilégier (liste non exhaustive) :

  • La pomme : anti-cholestérol, draineur, ses fibres accélèrent le transit intestinal. Vous pouvez la croquer crue, bien sûr, mais également la consommer cuite, tiède avec de la cannelle, pour « réchauffer le ventre » ;
  • Le kiwi : antioxydant, bonne source de vitamine C ;
  • Le kaki : possède des enzymes qui facilitent la digestion (certaines variétés sont à consommer très mûres – blettes – et pelées en raison de leurs propriétés astringeantes) ;
  • Le chou chinois : riche en antioxydants, sa teneur en potassium équilibre le pH du sang (tous les choux sont riches en antioxydants et en composés soufrés qui aident à purifier le foie des toxines. De plus, tous contiennent de la vitamine C et du calcium) ;
  • L’avocat : renferme un antioxydant – le glutathion – qui, par ailleurs, supporte le foie dans son processus de nettoyage ; • La mâche : riche en oméga 3 et en potassium ;
  • Le poireau : très riche en fibres, stimule et régule les intestins, il aide à l’élimination rénale grâce à son taux de potassium élevé et son taux de sodium très bas. Il contient des vitamine B9 et B6 ;
  • Le céleri : draine les reins ;
  • L’épinard : antioxydant gorgé de vitamines et minéraux ;
  • L’ail : antioxydant, lutte contre les troubles circulatoires ;
  • L’oignon : sa richesse en fibres régule les intestins. Son rapport potassium/ sodium favorise le drainage rénal. Son composé soufré active l’action du foie ;
  • La betterave rouge crue : elle renferme de la bétaïne, qui détoxifie le foie ;
  • Le radis noir : son jus tonifie le foie et la vésicule biliaire ;
  • Le citron : en stimulant la production de bile, il aide le foie à se désengorger, mais c’est surtout pour sa richesse en vitamine C qu’il est précieux. La vitamine C joue un rôle primordial dans la première phase de détoxification du foie, favorise la synthèse des acides biliaires et du glutathion, principal détoxifiant cellulaire ;
  • Le pamplemousse : il rend le foie plus efficace à rejeter les toxines ;
  • Les noix : appréciées pour leurs oméga 3, elle sont en outre très riches en glutathion. Et, bien sûr, la « verdure » pour sa teneur en chlorophylle, qui assainit la flore intestinale, désintoxique l’organisme et permet le maintien de l’équilibre acido-basique. Les meilleures sources de chlorophylle sont les algues, la luzerne (alfalfa), les herbes de blé et d’orge, mais aussi tous les légumes à feuilles de couleur vert foncé.

Le savez-vous ? Végétaux marins les mieux pourvus en protéines et en acides aminés, les algues sont remarquables de par leur composition en minéraux nombreux et bien équilibrés. De plus, selon la médecine chinoise, elles ont la propriété d’éliminer l’humidité ; ainsi, elles s’adressent aux méridiens de l’estomac, du rein et du poumon.

 

 

II/ Les bon choix alimentaires du point de vue vitamines et oligoéléments

  • aliments riches en vitamine C, stimulant le système immunitaire (ne pas hésiter à se supplémenter car les besoins sont au minimum de 500 mg/jour chez une personne non fumeuse et en bonne santé pour assurer un niveau optimal de cette vitamine dans le plasma et les cellules circulantes, difficile à atteindre par la seule alimentation). Faites la part belle aux choux : tous sont riches en soufre, en vitamine C, en calcium, en fibres et peu caloriques !
  • aliments riches en zinc, stimulant du système immunitaire (les patients déficients en zinc présentent toujours des infections de plus longue durée). On trouve du zinc essentiellement dans les huîtres, le germe de blé, le foie de veau, les shiitake séchés, les graines de courge et le crabe, puis en plus petite quantité dans le jaune d’oeuf, les noix de cajou et le cacao (ne pas hésiter à se supplémenter car nos besoins sont de 15 mg/jour, difficiles à atteindre par la seule alimentation, surtout chez les végétariens) ;
  • aliments riches en sélénium, associé aux vitamines C et E, il renforce les réponses immunitaires. La championne est la noix du Brésil (attention toutefois avec cette noix : il existe des surconsommations étant donné sa forte teneur en sélénium) puis viennent les fruits de mer, les poissons, les abats, la viande et un peu dans certains légumes (champignons, brocoli, choux…) et les céréales complètes ;
  • aliments riches en fer d’origine végétale : le fer renforce le système immunitaire, augmente la résistance à la fatigue et aux infections ; mais, attention, ne se supplémenter qu’en cas de carence avérée car c’est un oxydant ! (par teneurs croissantes : spiruline, cacao, graines de courge et de sésame, soja, ortie, haricots blancs, persil, abricots secs, épinards… mais selon les catégories de personnes et leurs besoins, des différences apparaissent : par exemple, pour les adultes, les légumineuses, le teff, le millet et le sorgho sont des sources de fer de premier ordre) ;
  • aliments riches en caroténoïdes (fruits et légumes colorés : rouges, oranges, jaunes, vert foncé) et polyphénols (thé vert en particulier, mais également en cette saison pommes, oignons, brocoli, céleri, etc.) ;
  • supplémentation en vitamine D : son rôle indispensable à l’immunité est désormais reconnu (2 000 UI/jour pour une personne en bonne santé). L’alimentation seule est insuffisante (foies de veau, de thon, de flétan et de morue, saumon, jaune d’oeuf, maquereau, sardines, champignons, beurre pour les plus riches), tout comme, en hiver, s’exposer au soleil ne permet plus de la synthétiser suffisamment ;
  • et ne pas oublier de se supplémenter en magnésium : bisglycinate, malate ou citrate de préférence, pour une assimilation optimale.

Le savez-vous ? L’utilisation du chlorure de magnésium (nigari, en magasins bio) à forte dose face à un épisode infectieux est rapidement efficace. Toutefois, il ne répond pas à un besoin nutritionnel de « se recharger » en magnésium, son assimilation étant négligeable. Nous sommes là dans un contexte différent.

Par ailleurs, gardons en mémoire que le zinc, le magnésium et la vitamine C sont abondamment consommés dans le métabolisme du stress.

 

Recettes proposées par Christine Calvet

Mi-cuit de chou-fleur et haricots de mer

Wok de racines d’hiver et tempeh, quenelle de millet

Truffes crues aux fruits secs végétaliennes

0 Commenter

Laisser un commentaire

Suggestions de livre

Autres articles de l'auteur

Alimentation
Cette année, je jongle avec les oméga 3, 6, 9 !
Les lipides ou acides gras ont été pendant longtemps l’ennemi de tous ceux qui souhaitent perdre du poids. Une réputation non méritée...
Alimentation
Je renonce aux aliments ultra-transformés dans mon assiette
Plus un aliment industriel est transformé, plus il est susceptible de produire un effet néfaste sur la santé
Alimentation
Quelle alimentation pour améliorer le fonctionnement de la thyroïde ?
La thyroïde, cette petite glande en forme de papillon située à la base du cou, joue un rôle essentiel.
Alimentation
Je compose un menu qui respecte l’équilibre acido-basique
Pour conserver un bon fonctionnement cellulaire, consommez environ 70 % de produits alcalinisants et 30 % de produits acidifiants.
Alimentation
Un cerveau bien nourri pour la rentrée
Comment prendre soin de l’organe le plus important de notre corps, le cerveau ?
Alimentation
Premiers frimas : soutenons nos reins !
La médecine traditionnelle chinoise nous enseigne qu’au fil des saisons, chaque organe suit un cycle immuable

À la une sur le même thème

Alimentation
Benifuki, le thé vert qui vous fait plaisir et vous soulage des allergies !
Le Benifuki est reconnu au Japon pour agir contre les réactions allergiques au pollen
Alimentation
Pour bien commencer l’année, je prends de nouvelles habitudes alimentaires !
Pour continuer à se faire plaisir tout en étant attentifs à ce que l’on met dans son corps, Aromandise nous propose un tas d’alternatives aux produits du quotidien
Alimentation
Fêter l’amour… en prenant soin de soi !
Et si on profitait de la Saint-Valentin pour célébrer notre corps ?
Alimentation
En décembre, les cucurbitacées sont à l’honneur !
Zoom sur les 3 variétés les plus connus et leurs bienfaits : butternut, courge et potimarron
Alimentation
Miam, une soupe miso pour se régénérer !
"En hiver, on fabrique son trésor"... oui, mais après les fêtes, on aimerait faire attention à bien choisir de quoi faire son trésor, et privilégier les aliments et produits de grande qualité. Rien de tel pour soutenir l'organisme qu'une bonne soupe miso !
Alimentation
Le complexe qui combat l’inflammation
Pendant des siècles, le curcuma a servi d’épice ; aujourd’hui on découvre les propriétés antioxydantes de ses composés phénoliques.

Autres articles

Actus marques
Argile et eau thermale : une combinaison gagnante !
Utilisés dans les cures thermales, les produits à base d’argile et d’eau thermale combinent à la fois les bienfaits des argiles médicinales et de l’eau thermale, tous deux très riches en minéraux.
Actus marques
Confort de l’épiderme : l’importance de bien choisir sa lessive
Zoom sur la lessive en format tablettes Étamine du Lys
Actus marques
Anibiolys nous aide à prendre soin de nos animaux
Parce que la bonne santé de nos animaux passe aussi par une bonne hygiène, il est important de se soucier de la qualité des produits que l’on utilise pour les protéger.
Actus marques
Comment passer d’une coloration chimique à une coloration végétale ?
Jouez avec votre couleur naturelle en y ajoutant des reflets acajou, caramel ou encore roux plutôt que de chercher à passer du brun au blond platine.
Minceur et allergies
5 plantes surdouées au service de la minceur
Le lierre...
Beauté
La nature à la rescousse de nos complexes féminins
Si les femmes sont généralement plus complexées que les hommes, c’est probablement parce qu’elles subissent davantage de pression sur leur image de la part d’une société qui accorde beaucoup trop d’importance au culte de l’apparence.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les dernières infos directement dans votre boite mail.

Vos données ne seront jamais revendues.